Partagez | 
 

 Matin brumeux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Race : Lycan omega
Couleur : [color=#ffffcc]
Avatar : Makishima Shougo (PSYCHO-PASS)
Date d'inscription : 01/07/2014
Nombre de messages : 280
Yens : 456
avatar
Accro au Forum
MessageSujet: Re: Matin brumeux   Dim 26 Oct 2014 - 8:17


En fait non, c'était pas une salope, juste une peste. Résumons : elle lui tombe dessus pour faire la causette, la réponse qu'il lui donne lui plait pas et elle commence à le faire chier et dès qu'elle apprend qu'en plus c'est un lycan hors de contrôle, elle l'emmerde d'autant plus avant de se présenter à lui comme son prof particulier. Ouais, une peste, une chieuse, qui joue avec ses nerfs et qui semble bien se foutre du fait qu'il est en train de douiller parce que ses parties intimes se les caille grave !
Et dire qu'il allait avoir quelqu'un pour coatcher son loup maintenant, fini sa petite vie tranquille de solitaire, elle allait lui bouffer sa liberté, il n'aimait pas ça du tout, mais inconsciemment, il savait qu'il en avait besoin. A y réfléchir, jusque là c'était surtout son loup qui lui enlevait sa liberté, son simple état de lycan en fait, il était temps qu'il apprenne à faire avec. C'est ce qu'il avait voulu en venant ici, sauf qu'il n'avait aucune envie de devoir obéir à un alpha en contre partie.

Au moins, elle avait arrêté de prendre son ton supérieur et d'influer sur lui avec son pouvoir d'alpha. Elle avait même l'air de s'amuser à présent, elle était moins distante et de meilleure humeur. Voilà qu'elle avait repris sa ronde autour de lui, qu'elle avait arrêté de lui lancer des couteaux rien qu'avec ses yeux et qu'elle se permettait de le tripoter... Ce n'était pas désagréable, loin de là, même s'il ne s'agissait que d'une simple caresse du bout du doigt sa peau, c'était assez plaisant et il trouvait d'ailleurs étrange que son corps réagisse si rapidement. Mais au fond, il ne pouvait s'empêcher de se demander quel était son but dans cette manœuvre mais si c'était de le faire chier, c'était beaucoup moins efficace que ces moyens de dominant.

En fait, il avait de quoi être fier de lui. Même s'il ne pouvait décemment pas la fermer, il avait su se retenir de lui sauter dessus pour lui refaire le portrait - ce qui aurait été dommage - après avoir conclu que face à un alpha, ça ne servait à rien. Il avait commencé à réfléchir avant d'agir lorsqu'il était arrivé dans cette ville et sa mésaventure avec Zweï l'avait aidé à continuer dans ce sens.
Et de voir que la "demoiselle" s'était calmé, ça lui avait permis de changer sa rage en simplement énervement, mais comme de bien entendu, même si l'issue de cette rencontre n'était pas si mauvaise pour lui - bin ouais, elle n'avait prévu de le transformer en chair à pâtée et il avait maintenant une chieuse bien roulée sur le dos, ça aurait pu être pire ! - il ne pouvait pas lui laisser le dernier mot aussi facilement :

Bon, bien ... et maintenant on fait quoi, madame la professeure ? Je peux savoir par où aller pour rentrer chez moi ou vous préférez continuer me tripoter ?

Et puis là, à cet instant, en prononçant ces mots, une certaine sensation de plaisir monta en lui, comme s'il venait de faire allusion à quelque chose de plus ... sexuel. Le contact de cette fille réveillait son désir comme s'il était non loin, juste cette couverture d'épiderme et qu'il attendait de pouvoir sortir à chacun des frôlements qu'elle opérait sur lui. En fait, c'était un peu comme quand il ... quand il avait couché récemment et qu'il était encore tout réactif ...
Il n'était pas sûr de ce qu'il comprenait de la situation et de sa propre réaction, même, il se demandait s'il pouvait croire en ce qu'il comprenait, si c'était envisageable, rationnel avec son comportement... la façon dont elle avait réagi...
Tout à ses pensées, il en se rendait pas compte que son visage se déformait à chacune des idées qui traversaient son esprit, comme s'il était seul avec sa tête.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Lycan Alpha
Avatar : Mikasa Ackerman - Shingeki no kyojin
Date d'inscription : 08/07/2013
Nombre de messages : 381
Emploi/loisirs : Garde chasse
Yens : 379
avatar
Mordu du Rp
MessageSujet: Re: Matin brumeux   Lun 10 Nov 2014 - 19:13

Mia avait beaucoup changé depuis sa transformation ; toutes ces années d'enfermement et de tortures en étaient les principaux responsables. D'une jeune fille enthousiaste, pleine de vie et de bonne humeur, elle était devenue une femme haineuse, aigri par la nature humaine & vampirique, sujette à des sautes d'humeurs, violente, rancunière et absolument sans pitié face à ses ennemis. Il ne restait pas grand-chose de l'humaine qu'elle avait été. Néanmoins, dans ses phases de bonne humeur, elle pouvait faire preuve d'une certaines espièglerie. En général avec d'autres lycans, car peu d'humains arrivaient à gagner sa confiance. C'était un vrai chat sauvage… enfin, plutôt une louve solitaire. Bref, lorsqu'elle était prise d'une envie d'enquiquiner, de provoquer, en d'autres termes, de faire chier son monde en bon enfant, elle s'en donnait à cœur joie. Et c'était justement dans cet état d'esprit qu'elle se trouvait maintenant.
 
Oui, elle était passée de la surprise à la vexation, puis de la colère à l'agacement, pour aboutir à l'amusement. Mia était connue de ses proches pour ses sautes d'humeur pour le moins… impressionnantes. Et ce jeune lycan y assistait à présent. Mia se fichait pas mal de ce qu'il pouvait bien penser en l'instant présent. Elle s'amusait à le torturer, à sa façon… c'était bien gentillet, mais il ne le savait sans doute pas. Il n'avait jamais vu une Mia absolument hors d'elle. Il ne valait mieux pas pour lui. Mia aimait son clan, mais il ne fallait pas non plus franchir les limites. Son statut d'alpha étant encore assez récent, elle ne savait pas encore très bien gérer. Notamment parce qu'elle manquait encor eun peu de maturité pour certaines choses, sans doute. Elle avait toujours été indépendante, solitaire, alors se prendre des responsabilités comme ça, d'un coup… elle ne l'avait pas vraiment réalisé en fait.
 
Son petit jeu porta ses fruits. Elle sentit un léger changer dans l'air ambiant. Une senteur plus marquée. Un sourire en coin étira le coin de ses lèvres, d'un air on ne peut plus espiègle. Totalement indifférente à  la situation inconfortable de son congénère, qui semblait avoir froid quelque part, elle s'approcha d'avantage de lui pour lui murmurer à l'oreille, sur la pointe des pieds -parce qu'il était plus grand qu'elle en tant qu'humain :

« Oh, fais pas comme si t'aimais pas ça. Et puis, demandé si gentiment... »
ajouta-t-elle ironiquement.

Elle s'écarta et le contempla de haut -enfin façon de parler. Après sa démonstration de puissance debout à l'heure, il continuait à se la jouer. Il n'y avait pas à dire, il avait du culot. C'était étrange qu'un mec avec un si fort caractère n'ait pas su maîtriser son loup. Enfin... livré à soi même c'était toujours plus compliqué. Elle lui accordait au moins ça. Elle pourrait très bien le planter là et le laisser se débrouiller pour rentrer. C'était même très tentant. Mais vue qu'elle allait devoir rentrer elle aussi, il essayerait sans doute de la suivre. Alors autant décider elle-même de se le coltiner sur le chemin du retour. Elle releva le menton, l'ai fier, et ranima l'espace d'un instant son pouvoir d'Alpha.

« Oublie pas à qui t'as affaire, l'argenté. »

Menace, avertissement, ou conseil, il pouvait le prendre comme il le souhaitait. Elle l'aurait prévenu. Elle se détourna alors, libérant le lycan de son emprise, t et se dirigea vers la lisière de la forêt en accentuant volontairement son déhanchement. Voyant qu'il ne la suivait pas, elle se tourna à demi et jeta un œil derrière son épaule.

« Bon, tu m'suis ou tu comptes rester planté là comme un épouvantail ? Ma moto est garé par là. J'te prêterai des vêtements, j'ai toujours du rechange sur moi, au cas où. Je pourrais même te ramener, si t'es sage ! »

Elle reprit sa route, sans plus lui prêter d'attention. S'il voulait pas la suivre, bah tant pis pour lui. IL lui avait bien demandé de lui indiquer où se trouvait la ville, nan ? Bah il devrait se montrer heureux qu'elle allât jusqu'à proposer de le véhiculer. Nan mais, franchement, quel manque de politesse ! Vraiment, y'avait toute une éducation à refaire. Elle perçut bientôt le pas de l'Oméga, plus marqué et plus rapide que le sien. Ah, c'était sa démarche habituelle, ou il était énervé là ? Parce que Mia, elle, était parfaitement calme. Elle marchait sans se presser, totalement indifférente à sa nudité. Elle n'était pas pudique, ne l'avait jamais été, et la fraîcheur du matin ne lui faisait aucun effet. Enfin si, elle trouvait ça agréable. C'était revigorant.


« Dis-moi, l'argenté, tu viens d'où ? »
Demanda-t-elle subitement.

C'était par curiosité, et aussi pour faire la conversation, parce qu'elle ne se voyait pas parcourir le reste du chemin dans le silence total. Et puis, si elle devait se coltiner son « éducation » autant en apprendre d'avantage sur lui. Une fois sa personnalité mieux cernée, elle pourrait se pencher sur son cas avec plus d'efficacité. Et le milieu de vie, le lieu où l'on grandissait, et les circonstances de la transformation étaient des éléments importants. Elle en savait quelque chose.


Lycan, and proud:
 
What is your lie ?
♥ DC de Raph' ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Lycan omega
Couleur : [color=#ffffcc]
Avatar : Makishima Shougo (PSYCHO-PASS)
Date d'inscription : 01/07/2014
Nombre de messages : 280
Yens : 456
avatar
Accro au Forum
MessageSujet: Re: Matin brumeux   Jeu 4 Déc 2014 - 13:31


Ouais, y'avait pas de doute. Il pouvait bien la traiter de tous les noms, cette lycane flirtait totalement avec lui dès qu'elle cessait de monter sur ses grands chevaux. En temps normal, cela n'aurait pas été pour lui déplaire mais avec les sautes d'humeur de celle-ci, il était plutôt agacé. Il avait bien compris qu'elle ne le considérait que comme un jouet, dès qu'elle passait outre le fait qu'il était un loup pitoyable. Mais rira bien qui rira le dernier, si elle voulait jouer, il lui donnerait le change.
Mais à peine ses pensées arrivaient à cette conclusion que la dite femelle s'amusait encore à le tourmenter grâce à ses pouvoirs de dominant. A chaque fois, ça commençait avec un certain bourdonnement dans l'oreille et s'en suivait une espèce de brume qui lui prenait le cerveau jusqu'à le rendre un peu stone.

"Oublie pas à qui t'as affaire, l'argenté."

Le regard noir et les dents serrées, il attendit qu'elle relâche son étreinte sur lui et lança un acerbe :
Oui "maîtresse"

Il la regarda avancer devant lui, le temps de se calmer et se mit en route à sa suite. Il l'écouta poursuivre sans dire mot mais leva le sourcil lorsqu'elle lui proposa de lui prêter des vêtements. Ok, il était pas gros et pourrait rentrer dans ses fringues ça se trouve, mais ils n'avaient vraiment pas le même gabarit. Lui était grand, elle, possédait certaines formes. Mais après tout, s'il avait la possibilité de se faire véhiculer...

Cela ne faisait pas deux minutes qu'ils marchaient que déjà elle commençait à faire la causette. Aaah, ces femmes, il ne leur fallait pas un poil de silence, hein. Et puis c'était quoi cette question ?! Qu'est ce que ça pouvait lui faire d'où il venait ?! Il soupira et lui répondit sans lui adresser un regard :

Qu'est ce que ça peut faire d'où je viens ? La seule chose qu'il y a à savoir c'est que je n'ai jamais fait partie d'une meute, donc y'a pas à s'inquiéter, personne ne viendra me récupérer. M'enfin, ça me fait rire que ce soit la première question qui te vienne en tête...

Ce qui était tout de même intéressant, c'est qu'étant tous deux des lycans, même si leur pas ne faisait pas précipité, il était loin d'être lent et ils avançaient bien.
Ce qui trottait dans la tête d'Akatsuki concernait plutôt le fait qu'il se demandait ce que deviendrait sa vie, maintenant qu'un alpha l'avait pris sous son aile et qu'il l'avait accepté. Est ce qu'ils étaient tout désignés à rester ensemble les trois quarts de leur temps libre après chaque journée ? Y avait-il une tanière de meute quelque part ou s'agissait-il juste de rester en contact et de se retrouver à quelques occasions ? Enfin, son cas était sûrement à part et il aurait à tous les coups le droit à des cours particuliers, mais bon, la situation aurait pu être pire. Elle avait beau avoir un caractère de chien, elle était plutôt jolie et même intéressante. Mais il n'aurait certainement plus la paix maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Lycan Alpha
Avatar : Mikasa Ackerman - Shingeki no kyojin
Date d'inscription : 08/07/2013
Nombre de messages : 381
Emploi/loisirs : Garde chasse
Yens : 379
avatar
Mordu du Rp
MessageSujet: Re: Matin brumeux   Ven 5 Déc 2014 - 19:02

Tant par son physique plus qu'original et attrayant, que par son caractère de merde, ce lycan lui plaisait bien, elle devait l'avouer. Même si elle avait tendance à être rancunière et qu'elle n'oublierait pas de si tôt son trou de mémoire. Franchement, qui lui avait foutu un loup pareil ? Mais... en même temps il était si agréable à regarder... et puis elle a-do-rait le provoquer. Le mâle pouvait dire ou nier ce qu'il voulait, elle sentait bien qu'il n'était pas insensible. Elle sentait ces choses là... jusqu'au sens propre du terme. La perspective de s'amuser à lui faire la misère -en bon enfant bien sûr- avait chassé sa mauvaise humeur, cependant cela ne changeait pas son caractère lui aussi de merde, aussi lorsqu'il la provoqua par cette courte réponse, elle le fixa longuement de son regard d'acier, avant de répliquer :

« ça sonne bien je trouve... dommage que ça manque de conviction. »

Oui, ce lycan voulait la chercher, soit... elle pouvait continuer ce petit jeu encore longtemps, sauf s'il sortait vraiment une réplique qui ferait mouche. Auquel cas elle ne répondait pas de son impatience.  Enfin, elle se détourna pour prendre la tête de leur duo et le guider à travers bois et fourré. Plutôt que de passer leur marche dans un silence écrasant elle décida d'engager la conversation, par le premier sujet qui lui traversa l'esprit. Mais l'autre lycan devait avoir ses règles car il lui répondit assez sèchement. Mia n'aimait pas son attitude, oh non. Il se montrait relativement ingrat ; elle le guidait jusqu'à sa moto, elle lui proposait des vêtements de rechange -avec un peu de chance, ce serait des vêtements de mec, qu'elle aurait gardé d'une précédente relation à court terme. Elle était même prête à l'amener en ville. Et lui, il lui parlait comme ça ? Ça n'allait pas, pas du tout. Mia se stoppa net et se retourna pour pointer un doigt rageur sur sa poitrine.

« Monsieur vient râler ! J'aborde ce sujet pour combler le vide et monsieur n'est pas content ? Très bien, comme tu veux ! Viens pas te plaindre. Ris tant que tu veux, tu peux aller te faire foutre. »

Sur ce elle fit demi-tour pour reprendre sa route, sans lui adresser un regard de plus, sans prononcer un mot jusqu'à leur destination. Oui, encore une magnifique saute d'humeur de la lycane. Non mais, il se prenait pour qui ? Il aimait pas ses questions ? Il voulait pas parler ? Okay. Elle n'allait plus rien dire. Et il comprendrait alors qu'une Mia qui ne parle pas, c'est pire, bien pire. Sa frustration se dégageait de son corps tandis qu'elle marchait d'un pas rageur. S'il continuait comme ça elle allait le planter nu comme un vers en plein milieu de la forêt. Fallait pas abuser non plus. Ils approchaient du petit sentier dans lequel l'espagnole s'était garée. Elle s'arrêta devant un arbre et glissa la main dans une anfractuosité du tronc, pour la ressortir avec les clés de sa moto. Toujours sans rien dire, sans jeter un seul coup d'oeil derrière son épaule, elle franchit la lisière de la forêt et regagna son véhicule. Puis elle ouvrit le petit coffre arrière pour en sortir ses vêtements. Elle prit tout son temps pour s'habiller, ignorant totalement le lycan. Puis elle lui jeta un paquet de vêtements masculins. Elle n'avait toutefois pas de chaussures pour lui, il allait devoir s'en passer.

« mets-ça. »

Elle portait un casque uniquement pour que les flics lui foutent la paix. Mais elle n'en avait pas en plus pour lui. Alors il s'en passerait, et tant pis pour le code de la route. Il pouvait aller se faire foutre lui aussi. Elle enfila une fine combinaison de motard, puis se tourna vers l'argenté, lui adressant le premier regard depuis un moment.

« grouille-toi sinon je te plante. »

Elle parlait sérieusement. Mia n'était pas particulièrement serviable, même avec d'autres lycans. Alors si en plus on lui tapait sur les nerfs... fallait pas se plaindre d'avoir laissé passer sa chance. Malgré tout, malgré sa mauvaise humeur retrouvée, elle ne pouvait s'empêcher de le trouver attirant. C'était ça peut-être, le plus frustrant.


Lycan, and proud:
 
What is your lie ?
♥ DC de Raph' ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Lycan omega
Couleur : [color=#ffffcc]
Avatar : Makishima Shougo (PSYCHO-PASS)
Date d'inscription : 01/07/2014
Nombre de messages : 280
Yens : 456
avatar
Accro au Forum
MessageSujet: Re: Matin brumeux   Sam 3 Jan 2015 - 13:30


En tout cas, elle resta silencieuse tout le reste du trajet. Ce n'était pas forcément ce qu'il avait cherché en lui répondant de cette façon - il n'avait d'ailleurs jamais aucune idée en tête lorsqu'il répondait de cette manière cassante, il ne se privait juste pas de dire ce qu'il pensait - mais le silence ne le dérangeait pas et qu'elle soit énervée ou non, il s'en foutait un peu du moment qu'il pouvait retourner chez lui. Le problème avec tout ça c'est qu'il allait encore avoir des soucis avec les encadrants de l'établissement pour avoir disparu sans prévenir.

Après un temps sans échanger la moindre parole, le jeune homme fut moins tendu et se calma naturellement sans même se rende compte que sa camarade semblait au contraire s'énerver encore plus. Ils finirent donc par arriver à l'endroit où Mia avait laissé ses affaires. Akatsuki la suivit sans un mot et la regarda même s'habiller en gardant ses distances, se disant qu'il serait déjà mort gelé dans un coin s'il n'avait pas été un lycan.
Il se montra étonné de voir qu'elle avait une tenue de rechange en plus dans le compartiment de sa moto mais ne se fit pas prier pour les enfiler, malgré ce qu'elle semblait croire. C'était toujours mieux que de poireauter à poil le temps qu'on aille chercher ses propres vêtements ... si elle était disposé à aller les chercher.

Les vêtements ne lui allaient pas comme un gant, il semblait un peu débraillé, mais au moins c'était pas trop petit, juste le pantalon qui était un peu court et lui donnait une allure de scout avec ses pieds nus. Une fois habillé, il finit par poser quelques questions avant qu'elle ne se contente de le ramener sans plus d'infos, comme il s'y attendait :

Alors, ça se passe comment maintenant ? Tu veux mon numéro ou un truc du genre ?
Il s'arrêta là. En fait, il ne savait pas trop quoi demander et ne pouvait s'empêcher de se dire qu'il passerait vraiment pour un débile en fonction de ce qu'il demanderait. Il avait déjà avoué ne rien y connaître mais n'avait pas franchement envie de le lui rappeler trop souvent, surtout qu'elle devait être du genre à remuer le couteau dans la plaie.
HJ: Pas gros mais je pense que ça suffit ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Lycan Alpha
Avatar : Mikasa Ackerman - Shingeki no kyojin
Date d'inscription : 08/07/2013
Nombre de messages : 381
Emploi/loisirs : Garde chasse
Yens : 379
avatar
Mordu du Rp
MessageSujet: Re: Matin brumeux   Dim 18 Jan 2015 - 11:18

Mia était changeante ; ce qu’elle appréciait un peu pls tôt pouvait l’énerver l’instant suivant. Et là, tout de suite, elle commençait à regretter sa décision. Mais, plutôt crever que de le reconnaître, surtout devant ce crétin fini de lycan qui ne savait même pas se contrôler, nan mais la honte… Oui, l’espagnole avait un sacré mauvais caractère, ce n’était un secret pour personne. Mais elle avait bien trouvé son homologue masculin en ce lycan oméga… Tout à sa mauvaise humeur retrouvée, elle ne dit mot durant le reste du trajet jusqu’à son véhicule. Elle lui jeta sans délicatesse des vêtements de rechange masculins à la figure. Elle se rhabilla de son côté, en silence, en rage, et enfila son casque avant de poser un regard sur l’argenté. Les habits étaient trop petits, il avait l’air un peu ridicule. Ce détail lui arracha un sourire moqueur. Ah, belle vengeance !

La question de l’argenté lui arrache un ricanement. Nan mais sérieux ! il croyait vraiment qu’elle avait besoin de ça pour le retrouver ? Et puis, elle et les portables, ça faisait deux… elle en avait un pour la forme, mais on ne pouvait pas dire qu’elle était une addicte. Elle plissa le nez d’un air dédaigneux.

« Oh c’est mignon, monsieur voudrait m’éviter la peine de l’chercher ? Tu sais, je n’aurai qu’à suivre les cadavres, je doute que ce soit bien difficile… » Elle laissa un instant mûrir l’idée avant de rire. Oui, elle plaisantait, du moins à moitié. « Je suis un lycan, Monsieur. J’ai pas besoin d’un téléphone pour trouver les gens que je cherche. »

Sur ce, Mia se détourna pour s’asseoir sur le siège de sa moto. Elle mit le contact, faisant rugir le moteur de la bête. C’était peut-être un peu cliché, une femme garçon manqué sur les bords qui conduisait une moto. Mais elle n’avait jamais supporté les voitures, à cause de sa claustrophobie, et courir comme une malade devant des humais n’était pas très stratégique. Donc il lui avait fallu trouver une solution. Et la moto, c’était cool. Une fois l’engin en marche, elle rangea la béquille d’un coup de talon vers l’arrière. Puis elle tourna la tête vers l’oméga.

« Bon, tant que j’y suis, t’as une adresse à me filer ? pour la ville ? sinon je te dépose où ça me chante et bon courage pour rentrer chez toi. Enfin… si t’as un chez toi bien sûr. »

Oui, Mia était assez paradoxale. Ce mec lui tapait sur le système une fois sur deux, mais elle lui proposait de le ramener, tout de même… elle n’était pas non plus réputée pour sa cohérence parfaite. Après ce qu’elle avait vécu, en même temps, ce n’était pas étonnant. Et puis, être lycan impliquait un certain changement de sens.

Elle attendit sagement qu’il s’assoie derrière elle. C’était quand il voulait, hein… bon elle était impatiente de nature, et en plus, sa mauvaise humeur usait ses nerfs. Mais tout de même. Il avait intérêt à accélérer les choses. Il lui disait où il créchait (ou pas), elle le ramènerait, puis elle rentrerait chez elle, point.


Lycan, and proud:
 
What is your lie ?
♥ DC de Raph' ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Lycan omega
Couleur : [color=#ffffcc]
Avatar : Makishima Shougo (PSYCHO-PASS)
Date d'inscription : 01/07/2014
Nombre de messages : 280
Yens : 456
avatar
Accro au Forum
MessageSujet: Re: Matin brumeux   Dim 8 Fév 2015 - 14:56

Akatsuki faisait un peu la gueule, il savait - ou du moins croyait savoir - que ce qu'il allait lui répondre n'allait pas lui plaire :

Tu vas rire, ... je loge au pensionnat. lui dit-il en s'installant derrière elle, sur un ton qui laissait entendre que c'était un sujet qu'il ne le faisait pas rire, lui.

Comment dire ... le fait qu'elle se foute de sa gueule sur le fait qu'il lui proposait de lui donner son numéro et qu'elle lui demande son adresse trois secondes après, il s'était carrément mordu la langue pour ne pas lui envoyer une remarque acerbe. Le fait qu'ils ne soient toujours pas partis et qu'elle avait menacé de le déposer n'importe où s'il ne se décidait pas l'avait un peu arrêté... Il avait bien compris qu'elle en était capable et n'avait pas envie de devoir croiser le chemin d'une autre personne pour pouvoir retrouver son chemin.
Par contre, après ce qu'il venait de lui confier, il attendait sa réaction. Qu'avait-elle a dire d'autre sur son choix de vie ? Et pour une fois, il ne cherchait pas juste à le savoir pour avoir le plaisir de l'envoyer chier - du fait que ça ne la regardait pas - mais plutôt était-il intéressé par l'avis d'un lycan accompli. Ils avaient démarré mais Akatsuki ne doutait pas qu'elle allait réagir à sa dernière révélation. D'ailleurs, cet internat était tellement célèbre pour les non-humains du coin qu'il ne s'était même pas demandé si elle savait de quoi il parlait, ça lui semblait être une évidence.

Le tout était de savoir si elle ne reviendrait pas sur sa proposition de le déposer là où il lui demandait...
Sans parler du fait qu'elle n'avait, une fois de plus, pas vraiment répondu à ses questions. Il finissait par se demander si Mia allait réellement être un bon professeur. En tout cas il avait bien compris qu'il ne risquait pas d'avoir une vie ennuyeuse s'il restait en contact avec elle. Allaient-ils s’entre-tuer au sens propre du terme ou s'engager dans un échange sérieux de maître à élève ? La seconde solution ne lui semblait pas le moins du monde probable ... même moins crédible qu'une relation sulfureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Lycan Alpha
Avatar : Mikasa Ackerman - Shingeki no kyojin
Date d'inscription : 08/07/2013
Nombre de messages : 381
Emploi/loisirs : Garde chasse
Yens : 379
avatar
Mordu du Rp
MessageSujet: Re: Matin brumeux   Jeu 19 Fév 2015 - 20:04

Mia avait imaginé beaucoup de possibilités en ce qui le concernait, les hypothèses les plus probables étant les suivantes : claudo, studio, petit appart du quartier populaire, chambre de bonne d’un immeuble de 7 étages du centre-ville. Mais elle était loin de la vérité. Très loin. Quand l’argenté lui révéla où il créchait, elle se tourna à moitié vers lui, les sourcils haussés au maximum. Elle avait mal compris, ou bien quoi ? Il ne pouvait pas être sérieux, là ? Il était… étudiant ? Hohohoho ! Elle était bien bonne celle-là… Enfin, ça voulait aussi dire que…

« Tu déconnes ? Tu fréquentes cette école qui mélange humains, lycans, et vampires ? » L'espagnole cracha par terre.« Ce pensionnat c’est une connerie de mes deux. Je comprends même pas pourquoi il tient toujours debout… ça va bientôt péter, y’a pas à chercher bien loin. »

Mia avait une estime à peu près aussi haute pour l’établissement qu’elle en aurait pour un escargot buissonnier. L’idée que des vampires puissent se ballader tranquillement dans les couloirs, entourés de casse-croûte ambulants, toute la journée, toute la nuit, ça lui donnait de l’urticaire. Mais en plus que des lycans y soient… Elle jeta un regard en coin à l’Oméga. Il était tout de même pas copain avec ces maudites sangsues ? Si c’était le cas… non, en même temps, elle n’avait pas senti d’odeur compromettante. Enfin, elle espérait grandement que ce n’était pas le cas. Pour lui, bien entendu. Elle ne tolérait que très peu ce genre d’amitiés. Et encore, quand elle était de bonne humeur. Bien sûr, son amie Gold-Anna faisait partie des exceptions. Enfin en même temps, avec sa naïveté à toute épreuve, elle sympathiserait même avec un démon…

« Alors comme ça t’es un élève, hein ? Tu fais bien tes devoirs j’espère ? »

Et oui, elle ne pouvait s’empêcher de se foutre de sa gueule à la moindre occasion. Mais c’était troooop tentant. A croire qu’il faisait exprès de lui tendre des perches. Enfin, c’est pas tout ça, mais elle avait autre chose à faire que de prendre racine dans ce sentier forestier avec un compère derrière elle.

« Bon aller, je te ramène… mais je te préviens, je m’approcherai pas à moins de deux cent mètres de cette école. »

Elle n’était pas contre casser du vampire, mais en journée, même si tôt, ce n’était pas super discret… Surtout que les cours allaient certainement bientôt commencer, ou du moins les étudiants commençaient-ils déjà à s’éveiller. Si un vampire croisait sa route, elle ne pourrait pas résister à la tentation de lui faire passer le plaisir d’exister. Longuement et avec souffrance, s’il-vous-plait. Mia rabattit la visière de son casque d’une main, puis mit le contact. Le moteur de sa bécane rugit comme un beau diable. Après quelques coups d’accélérateur en tournant la poignée droite, elle usa de sa force pour faire demi-tour presque sur place, puis démarra à fond la caisse, comme à son habitude. L’autre loup avait intérêt à bien s’accrocher. Elle n’avait pas souvent de passager, alors elle ne s’adaptait absolument pas. Et puis, de toute façon, ce n’était pas son genre, de s’adapter.
Grâce à la puissance de son véhicule, qui atteignait très facilement les 200 kilomètres par heure en ligne droite, il leur fallut seulement une dizaine de minutes avant d’arriver au centre-ville. Bon, ce n’était pas comme si la forêt se trouvait à des lieux de la ville non plus. Bref, Mia prit la route du Pensionnat, mais comme promis, elle s’arrêta à bonne distance. Elle posa un pied sur le sol, mit en place sa béquille de l’autre, et releva sa visière.

« Et voilà Princesse. Ça va, t’as toujours tes trippes ? »

Mia, agréable ? Non, c’était assez rare. Et encore, là elle était gentille. Bon, le « Princesse », c’était certes mal placé. Mais, en même temps, c’était comme si la lycane était le prince, sur sa moto rugissante, plus rapide que le vent, et l’argenté, la princesse secouru ! L’inversion des rôles faillit lui arracher un fou rire monstrueux.


Lycan, and proud:
 
What is your lie ?
♥ DC de Raph' ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Matin brumeux   

Revenir en haut Aller en bas
 

Matin brumeux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Knights RPG :: Hors RPG :: La périphérie de la ville :: La forêt-