DARK KNIGHTS
Forum CITY - Contemporain Gothique - Avatars 200 x 400 - Contexte évolutif
On repeindra le monde, s'il le faut. [Pv Raphaël] - Page 2



 
Bienvenue sur Dark Knights
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Voteur du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Dark Knights sur FB ?

Partagez | 
 

 On repeindra le monde, s'il le faut. [Pv Raphaël]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Vampire Level B - Clan Dwight Hodgkin
avatar
Race : Vampire, Level B ; pouvoir de transposition
Couleur : Purple
Avatar : Prussia (F) de Hetalia
Date d'inscription : 16/11/2014
Nombre de messages : 67
Emploi/loisirs : Actrice
Yens : 59
Voir le profil de l'utilisateur
Maria E. Blanchet
Vampire Level B - Clan Dwight Hodgkin
MessageSujet: Re: On repeindra le monde, s'il le faut. [Pv Raphaël]   Mer 28 Mar 2018 - 0:04
Maria appréciait beaucoup l'honnêteté de son camarade français. D'une certaine façon, il était rassurant de voir qu'elle n'était pas la seule à trouver que le métier d'artiste pouvait parfois être assez étouffant. Mais puisque la vie n'était pas juste et donc que tout métier présentait sa part d'inconvénients comme toutes choses, aussi bien dépenser ses efforts dans un domaine suffisamment plaisant, n'est-ce pas ? Cela ne l'empêcha pas de plisser le nez face au commentaire sur les célébrités.

« Eh bien, comme vous pouvez le voir, j'ai évité Akihabara. Un peu trop flashy pour moi, selon la brochure. »

Après tout, ce n'était que sa première visite. Il valait mieux commencer tranquillement. Cela lui donnerait envie de revenir découvrir le reste. Même si elle doutait tomber sur une compagnie aussi charmante à chaque fois ... Il avait même réussi à la complimenter sur son jeu d’actrice malgré ses réticences sur la pièce. Maria n’était pas sûre de vouloir progresser davantage que son poste actuel, étant donné qu’elle attirait déjà suffisamment l’attention, mais elle sourit tout de même. C’était un compliment, et il ne pouvait pas savoir.

« Vous devriez venir à une autre représentation, dans ce cas. Le répertoire change régulièrement. »

On ne pouvait pas décemment refuser une invitation personnelle de la part d’un membre de la troupe, non ? Et puis, c’était assez dommage de se limiter à une seule perception des choses. Elle-même se fit la note mentale de se repencher sur ces fameux romans. L’art était fascinant : c’était un fait qu’elle avait appris en vivant de la scène. Il était impossible d’être vraiment doué sans verser un peu de son âme dans chaque expression. Ce serait donc une façon d’en apprendre plus sur Raphaël. Ils semblaient avoir quelques intérêts en commun. Elle porta donc grande attention aux informations qu’il voulait bien lui offrir. Elle remarqua tout de suite que Raphaël était bien plus à l’aise qu’elle-même pour discuter de sa personne. Elle préférait écouter, observer, une plume délicate sur l’onde tranquille de l’univers. Ce n’était pas aussi désagréable que cela pouvait paraître à d’autres : ne pas avoir à parler pendant quelques minutes lui permettait de reprendre son souffle. Elle pouvait continuer à marcher sans craindre de s’effondrer, sans craindre de montrer encore ce qu’il y avait derrière le masque, et de n’inspirer que du dégoût dans le regard d’autrui. La vérité pouvait attendre encore un peu. Elle voulait voir ce temple, et rapporter avec elle des souvenirs heureux qui pourraient bercer ses rêves, même s’ils n’étaient pas réels. Et bien vite, ils étaient arrivés.

« Oh ! »

Son regard s’illumina. Elle avait changé d'idée. Elle ne pouvait pas entrer en ce lieu. Ce serait un sacrilège. Manquer de respect non seulement à ceux qui en avaient autrefois parcouru les murs pour adresser des prières porteuses d’espoir, mais aussi tout simplement à la beauté cachée sous la poussière, qu’un pas léger et un toucher involontaire pourrait faire disparaître. Un détail la troublait cependant. Maria tira donc légèrement sur la manche du blond pour tenter d’attirer à nouveau son attention, se sentant un peu coupable de le sortir de sa rêverie.

« Ne devraient-ils pas le restaurer … ? »

L’architecture était agréable, malgré les marques du temps. L’intérieur devait l’être tout autant, du moins, elle l’imaginait. Alors pourquoi ? L’avait-on abandonné à son triste sort, pour le remplacer par un bien plus grandiose ? Une ombre s’installa sur son visage et son sourire s’estompa. Allait-on en faire de même avec elle, lorsque son existence serait découverte ?

Peut-être en demandait-elle beaucoup à Raphaël. Mais s'il l'avait amenée ici, c'est qu'il devait connaître un minimum d'information sur ce lieu, non ? Et cela retardait un peu davantage le moment où elle devait repartir.
Revenir en haut Aller en bas
Vampire Level B - Clan B. Ryan
avatar
Race : Level B
Couleur : #00cc66
Avatar : Aoi Kaji - kiniro no corda
Date d'inscription : 19/12/2012
Nombre de messages : 1178
Emploi/loisirs : Écrivain & professeur de violon
Yens : 1297

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Voir le profil de l'utilisateur
Raphaël de La Roche
Vampire Level B - Clan B. Ryan
MessageSujet: Re: On repeindra le monde, s'il le faut. [Pv Raphaël]   Mar 8 Mai 2018 - 19:44
J’acquiesçai simplement à la proposition de Maria. Particulièrement friand de théâtre, je ne manquerais certainement pas une occasion de profiter d’une nouvelle pièce. Si par ailleurs cela pouvait me permettre de juger un peu mieux le talent et les performances de Maria, j’en serais ravi. Nous arrivâmes finalement au temple. Je m’arrêtai pour contempler son architecture. Ma camarade en fit de même, et fut d’ailleurs émerveillée par le bâtiment religieux. Je devais avouer qu’il en émanait une prestance certaine ; pas étonnant que les humains lui vouaient un profond respect et priaient encore, de nos jours, ses kamis.

Une tension sur ma manche m’arracha à ma contemplation de l’édifice et je posai sur Maria un regard interloqué. Elle semblait troublée, alors qu’un peu plus tôt elle s’extasiait sur la beauté de l’architecture. Elle ne tarda pas à m’apprendre la raison de ce changement d’humeur. Elle aussi avait remarqué l’état dégradé du lieu historique. C’était avec désolation que j’accueillais ce triste spectacle. Cependant, j’avais de quoi rassurer Maria ; tout n’était pas perdu pour l’avenir du temple. Si les humains pouvaient faire preuve d’une terrifiante volonté de destruction, ils étaient aussi capables d’une détermination indéniable pour restaurer et s’unir sous une même cause.

- Ne vous en faites pas, ma chère. Il est vrai que le temple a connu des jours meilleurs, mais la commune a justement entrepris de récolter les fonds nécessaires pour restaurer l’édifice. Ce n’est qu’une question de temps avant qu’il ne retrouve sa splendeur passée. Et avec les moyens actuels, entre le savoir toujours plus profond des scientifiques, et la technologie toujours plus performante, je ne doute pas qu’ils y parviendront.

Je posai une main consolatrice sur son épaule avec un sourire rassurant. C’est alors que je notai cette ombre dans son regard ; elle avait perdu son sourire, chassé par quelque sombre pensée de son esprit. J’ignorais ce qui avait provoqué un tel changement, mais je me devais de faire diversion. Si je ne pouvais l’aider, n’étant pas concerné par ses problèmes personnels, j’étais tout de même en mesure de lui occuper l’esprit pendant encore quelques minutes.

- Allons, ne soyez pas peinée par l’état du temple. Je suis certain que d’ici l’année prochaine, il resplendira de nouveau, fier de ses siècles d’existence. Que souhaitez-vous faire pour la suite ? Nous pourrions aller jeter un œil à l’intérieur, ou simplement en faire le tour pour le voir dans son ensemble. Je crois savoir qu’il y a aussi quelques vendeurs tout autour, si vous souhaitez repartir avec un souvenir.

Il n’était pas rare de trouver des marchands itinérants qui proposaient toutes sortes d’amulettes, de petits objets à l’effigie du bâtiment, ou tout autre souvenir matériel qui se rapportait de près ou de loin au lieu de culte. Une nouvelle idée traversa fugacement mon esprit. J’embrassai la foule du regard, à la recherche d’une personne bien particulière. Une fois repérée, je me tournai vers Maria.

- Je reviens tout de suite.

Je me dirigeai vers ce qui semblait être un guide touristique et entrepris de me renseigner sur le bâtiment et les activités proposées par l’office de tourisme. Après une brève discussion cordiale, je le remerciai d’un mouvement de tête avant de revenir vers Maria, l’air satisfait.

- Cet homme est guide touristique bénévole. La prochaine visite guidée est dans une dizaine de minutes. Si ça vous intéresse toujours, nous pouvons en faire partie. Vous pourriez en apprendre plus sur l’histoire du temple. Il faudra justement participer à hauteur de 1000 yens par personne. Ça fait partie de leur campagne de fonds pour la restauration du temple.

Je l’avais sentie particulièrement touchée et concernée par le sort du temple et son avenir aujourd’hui incertain. Aussi, je me disais que l’idée d’être impliquée dans la renaissance future de l’édifice l’enthousiasmerait sans doute. Elle semblait du genre prompt à faire don de soi pour défendre une cause juste, aussi minime fusse-t-elle.


J'écris en #00cc66
Revenir en haut Aller en bas
Vampire Level B - Clan Dwight Hodgkin
avatar
Race : Vampire, Level B ; pouvoir de transposition
Couleur : Purple
Avatar : Prussia (F) de Hetalia
Date d'inscription : 16/11/2014
Nombre de messages : 67
Emploi/loisirs : Actrice
Yens : 59
Voir le profil de l'utilisateur
Maria E. Blanchet
Vampire Level B - Clan Dwight Hodgkin
MessageSujet: Re: On repeindra le monde, s'il le faut. [Pv Raphaël]   Mer 12 Sep 2018 - 22:43
Oh. Maria était un peu rassurée d’entendre que le temple était en effet en projet de restauration. Elle devrait revenir l’année prochaine alors, pour être témoin de l’avancement du chantier. Elle se demandait ce qu’elle préférerait le plus. Son souvenir de cette beauté imparfaite, ou bien l’état dans lequel il aurait dû se trouver. Pour le moment, elle devrait chasser ses inquiétudes et répondre à la question de Raphaël quant à la suite du parcours. La brochure qu'elle avait lue en chemin lui avait donné quelques idées. Elle leva alors un regard rempli de curiosité en direction du blond lorsqu’il annonça qu’il partait un petit moment. Puisqu’elle n’était pas familière avec les rues de la capitale, il valait sans doute mieux rester ici et attendre patiemment son retour, plutôt que s’élancer à sa suite. Il avait dit qu’il reviendrait. Elle devait avoir confiance en lui. Sinon, elle serait au moins capable de revenir sur ses pas jusqu’à la gare.

Un guide ? C’était intéressant, tout cela, mais venir jusqu’ici avait pris un certain temps, tout de même, entre leur conversation et leur marche tranquille. Dix minutes. Ce n’était pas trop long. Maria jeta un coup d’œil à sa montre. Cela lui avait pris environ 2 heures pour faire le trajet jusqu’à Tokyo. Cela devrait lui prendre à peu près le même nombre de temps pour rentrer. Peut-être un peu moins selon l’heure. Le temps de se mêler à la file pour acheter son billet … Oui, ça devrait le faire. Elle avait déjà acheté sa carte postale dans un petit stand près de la tour. Elle ne s’était pas parée particulièrement pour revenir après le petit jour, après tout.

Elle commença à compter les yens qu’il lui restait, pensive. S’occuper l’esprit l’aidait toujours à combattre ses angoisses. Un nouveau sourire fendit son visage en réalisant qu’elle avait suffisamment d’argent ; ce genre d’organisation refusait souvent les virements par cartes après tout. Il aurait été inutile de se faire de faux espoirs avant de vérifier les faits ! Maintenant, il suffisait d’attendre l’heure prévue pour le départ. Quelques personnes commençaient à s’avancer près du guide. Elle tenta de relancer la conversation sur un ton plus léger.

« Dites-moi Raphaël, pardonnez ma curiosité, mais à part chercher les demoiselles en détresse, que faisiez-vous avant de tomber sur moi ? Je ne voudrais pas abuser de votre temps non plus, vous savez. Même si je dois avouer que j'avais un peu le mal du pays lorsque je suis arrivée tout à l'heure ... » dit-elle doucement, pour être sûre qu'il comprenne qu'elle ne serait pas choquée s'il préférait repartir de son côté après cette activité, même si elle se sentait un peu mieux en sa compagnie. De toute façon, elle n'était pas certaine qu'il lui resterait assez de temps pour faire davantage qu'un autre arrêt.

Cette question en cachait bien davantage, en vérité. Était-il seulement venu pour visiter sa villa comme il le mentionnait tout à l'heure ? Pour trouver l’inspiration peut-être ? Rentrait-il par la suite ou bien restait-il quelques jours ? Maria n’avait pas bien réfléchi quant au fait qu’elle l’interrompait peut-être dans une course importante, avant maintenant, puisqu’il lui avait proposé lui-même de lui faire visiter la ville. Enfin ... S’ils prenaient le train ensemble, tout à l’heure, cela leur donnerait une bonne occasion de s’échanger leurs coordonnées non ? Elle ne savait pas si elle serait trop audacieuse de lui demander, sinon. Mais ce serait bien de connaître un camarade de la mère patrie dans cette banlieue parfois dépaysante, sur lequel elle pourrait peut-être se confier, lorsqu'elle se sentirait un peu trop perdue. Était-il dans le même cas ? Hm. Probablement pas. Non seulement il avait déjà de bonnes bases à propos du Japon ... Elle avait l’impression qu’il était le genre de personnes à être bien entouré, même si elle ne le connaissait pas beaucoup encore. Et pas seulement parce qu'il était un écrivain célèbre ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: On repeindra le monde, s'il le faut. [Pv Raphaël]   
Revenir en haut Aller en bas
 
On repeindra le monde, s'il le faut. [Pv Raphaël]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» La place d'Haïti dans le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Knights RPG :: Au delà des frontières :: Villes Voisines-
Sauter vers: