DARK KNIGHTS
Forum CITY - Contemporain Gothique - Avatars 200 x 400 - Contexte évolutif
Le temps d'une pause. [Pv Lindiya]



 
Bienvenue sur Dark Knights
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Voteur du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Dark Knights sur FB ?

Partagez | 
 

 Le temps d'une pause. [Pv Lindiya]

Aller en bas 
Vampire Level B - Clan Dwight Hodgkin
avatar
Race : Vampire, Level B ; pouvoir de transposition
Couleur : Purple
Avatar : Prussia (F) de Hetalia
Date d'inscription : 16/11/2014
Nombre de messages : 64
Emploi/loisirs : Actrice
Yens : 53
Voir le profil de l'utilisateur
Maria E. Blanchet
Vampire Level B - Clan Dwight Hodgkin
MessageSujet: Le temps d'une pause. [Pv Lindiya]   Mer 7 Déc 2016 - 14:45
Maria écarta légèrement ses rideaux, laissant le soleil entrer, avant de retirer sa main en soupirant. Une journée idéale pour aller au parc, non ? Il n'y avait rien de mieux que profiter du beau temps lors d'une journée de congé. Si vous étiez une personne normale, peut-être. On ne pouvait pas dire que Maria l'était, ne serait-ce que par son statut d'artiste. Avec sa santé fragile en plus, eh bien, elle avait remporté le premier lot dans la catégorie de la malchance. Mais ce serait mal la connaître de croire que cela suffirait vraiment à l'arrêter ! Il lui suffisait de trouver une stratégie efficace afin de limiter les dégâts.

Elle choisit sa plus belle ombrelle, puis un chapeau aux larges bords, car on n'était jamais trop prudent. Elle devrait peut-être plisser des yeux, s'enfermer toute la journée suivante pour récupérer son niveau habituel d'énergie, mais c'était toujours mieux que porter une tenue digne d'un climat bien différent. Dans un petit panier en osier, elle emballa quelques encas digne d'un pique-nique en bonne et due forme. Il lui fallait paraître humaine, et il lui restait quelques habitudes de son petit salon de thé. Il lui manquait terriblement, parfois. C'était son sanctuaire, il lui permettait d'être anonyme dans sa quête d'information, mais l'amertume des longs silences lui pesait. Assez assez ! Ce n'était pas une journée pour ressasser des regrets et le passé. C'est sur cette pensée plus optimiste que Maria tourna la clé, en route vers sa destination.

Une fois arrivée, son regard aiguisé analysa les lieux, cherchant le meilleur coin d'ombre qui ne l'empêcherait pas pour autant de discuter avec quelqu'un si l'envie lui en prenait. C'était sans compter la chance, ou plutôt la malchance. Un coup de vent lui enleva son chapeau. La surprise l'empêcha de le rattraper, se contentant de le suivre des yeux la bouche entrouverte jusqu'à ce qu'il se coince entre les branches d'un arbre. Elle retint un juron étouffé entre ses lèvres. Elle pouvait supporter la douleur du soleil, sa mince ombrelle se montrant bien insuffisante, à peine assez grande pour la couvrir entièrement, mais pour combien de temps ? Elle se rapprocha pour étudier une approche possible, tendit les bras sans grand espoir. Peut-être qu'elle pourrait emprunter un oiseau ? À moins de demander de l'aide de la part du premier passant, mais du coup elle pourrait dire adieu à sa journée tranquille. Elle aurait dû mettre une perruque, mais par une chaleur pareille, on n'y pensait pas. La solution s'imposait d'elle-même, mais elle n'avait jamais grimpé aux arbres. Et si elle devait tomber ... Elle ne voulait même pas penser à la douleur qu'elle devrait supporter si elle devait se briser quelques os, avec sa guérison plus lente.

« C'est pas vrai ! Ça craint d'être petite ! »

Décidément la journée commençait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Humain - Civil
avatar
Race : Humaine
Couleur : Indianred
Avatar : Rin (Fate)
Date d'inscription : 27/01/2015
Nombre de messages : 162
Yens : 301
Voir le profil de l'utilisateur
Lindiya Juhel
Humain - Civil
MessageSujet: Re: Le temps d'une pause. [Pv Lindiya]   Sam 14 Jan 2017 - 19:41
Quel heure était-il ? La jeune femme ouvrit un œil, pour le refermer immédiatement. Elle n’avait pas fermé ses volets la veille au soir alors qu’elle rentrait d’une soirée. Elle avait eu rendez-vous avec Brian, son ami américain, pour passer une petite soirée champagne et danse. Tout comme elle, il aimait la danse pour ce que c’était, soit un moyen de profiter d’un bon moment et non pas pour serrer à la fin de la soirée. En y repensant, elle ne pouvait s’empêcher de bouger légèrement son bassin. Ils avaient dansé des tonnes de danse toute plus différente les unes que les autres parmi les préférés de la jeune femme. Ils avaient commencé par un simple kizomba, puis ils avaient fait les fous sur une samba pour laquelle ils s’y étaient repris à plusieurs fois – dès qu’ils avaient une idée que l’autre n’avait pas anticipé, il reprenait du début pour recommencer le pas – puis ils avaient fini sur un sublime mambo qu’elle avait justement encore dans la tête.

Elle ouvrit les deux yeux en chatonnant, il faisait super beau aujourd’hui malgré l’hiver. Le soleil était au rendez-vous et elle savait donc que si elle sortait aujourd’hui elle ne craindrait pas autant le froid que d’habitude. Elle se leva ensuite d’un bond, bon sang, pourquoi lui avait-il fait écouter cette musique… A chaque fois qu’elle l’entendait, elle ne pouvait s’empêcher de danser dessus même seule pendant des jours. C’est donc sans surprise qu’elle alluma son enceinte, y brancha son téléphone et s’excusant mentalement pour ses adorables voisins qui ne devait pas du tout apprécier ce style, elle fit démarrer sa musique. (clic ici pour avoir la musique en question :P)

En dansant, elle commença par retirer son pyjama tout en se faisant couler un café. Alors que la machine commençait son joyeux bordel, elle se retourna sur un pat de mambo pour aller choisir ses vêtements. Elle allait profiter de ce beau temps pour se promener, au moins en marchant elle ne dépenserait pas d’argent. Non, ne pas pensez à l’argent ! Elle chercherait un travail dès qu’elle aurait du temps ! Mais là elle en avait ! Non, elle en avait pas ! Il fallait qu’elle profite de son temps, elle passera déposer des CV demain ! Demain était un autre jour et en plus, elle était sûr de passer en ville en allant à la fac, c’était donc sur son chemin. Là, cette robe, elle l’avait acheté juste avant son départ au Japon, il était temps de la mettre. Alors qu’elle bougeait le haut de son corps sur le rythme de la musique, elle enfila un collant noir, puis alors qu’elle entamé des petit pat avec ces pieds tout en se stoppant subitement pour reprendre en rythme, elle enfila sa robe. C’était une chaude robe en laine fine et grise. Elle était en somme magnifique et allait à la jeune femme comme un gant – c’était bien pour cela qu’elle l’avait acheter – elle épousait ses formes joliment, de façon très classe, tout en donnant un léger ton décontracté à la tenue. Alors que la musique s’arrêtait, elle alla la redémarrer. Encore, encore, encore, encore ! Elle leva les bras à hauteur de poitrine, avant de commencer à danser tout en se dirigeant vers son petit placard improvisé à chaussure. Dans tout ce joyeux bordel, elle trouva ces cuissardes noires sans talon. Elle montait jusqu’au début de ses genoux et lui allait à la perfection, elle était assez fière de sa trouvaille car le choix des cuissardes c’était toujours un moment épineux. Il fallait trouver les bonnes chaussures. Il fallait éviter à tout prix de choisir une paire trop vulgaire, mais celle-ci était juste parfaite.

Une fois fait, elle se dirigea vers son bureau où on trouvait de tout ! Ses cours, sa paperasse et son maquillage. Elle dû se forcer à se calmer, elle ne pouvait pas danser ET se maquiller. Elle se dépêcha donc de mettre un peu de mascara, avant d’appliquer un rouge à lèvre liquide marron clair avec une sous teinte de gris et de se parfumer. Elle mit le Si de Giorgio Ermani qui était juste… son parfum chouchou.

Alors qu’elle allait pour mettre son manteau, elle se stoppa. Son café ! Elle avait oublié de boire son café ! Elle se dépêcha de le boire à grande gorgée avant de partir. Enfin, elle enfilait son manteau noir avec une fine coupe bien droite, puis son écharpe beige et ses gants de la même couleur. Elle était enfin prête pour aller se promener. Elle avait bien-sûr récupérer son téléphone pour y brancher ses écouteurs et continuait à écouter sa sublime musique.

***

Enfin arrivée au parc, elle avait marché en rythme sur la musique. On pouvait presque se demander si elle n’était pas ivre puisqu’elle allait souvent sur la droite ou la gauche subitement, puis s’arrêter, mais non, elle se retenait juste de danser sans vraiment pouvoir se retenir en fait. Mais, elle était juste bien. C’était vraiment une belle journée, ce type de journée où tu sais que tu vas passer un bon moment en solitaire (ou pas). Et puis aussi, quel cadre ! Comment ne pas prendre son pied, il faisait ni trop froid, ni trop chaud, ni trop ensoleillé, ni pas assez et le parc était vraiment agréable à admirer par ce temps. Alors qu’elle regardait autour d’elle, elle crut reconnaître une connaissance. C’était surtout les cheveux, elle fronça les sourcils, non elle ne rêvait pas, cette personne lui disait réellement quelque chose. Cette petite taille… Mais qui s’était déjà. En tout cas, Lindiya retira ses écouteurs, la musique pulsait à l’intérieur tellement fort qu’on pouvait entendre un léger son alors qu’elle les avait retirés, en s’approchant elle put enfin mettre un nom sur la personne. C’était Maria ! Elle l’avait croisé lors du bal d’halloween, rien que de repenser à ce moment, elle en frissonnait d’effroi, non, ce n’était ni le moment, ni le jour, ni l’heure pour y penser.

En tout cas, sa jeune amie cherchait à récupérer son chapeau coincé dans un arbre.

- Maria ? Oui c’est bien toi ! Salut c’est Lin ! Tu me reconnais ? ça fait plaisir de te voir, ici ! Attends, tu veux que je t’aide ?

Tout en souriant, elle se débarrassa de son écharpe pour ne pas être dérangée dans ses mouvements et commença légèrement à grimper. Ce n’était pas bien haut mais la jeune femme était très à l’aise, elle aurait été récupérer le chapeau même plus haut, elle avait appris un grimper dans sa jeunesse alors qu’elle faisait les 400 coups avec son ami à la campagne. En redescendant, elle brandit fièrement le vêtement à Maria et s’épousseta alors qu’elle le remettait.

- Qu’est-ce que tu fais ici toute seule dis voir ?!


Revenir en haut Aller en bas
Vampire Level B - Clan Dwight Hodgkin
avatar
Race : Vampire, Level B ; pouvoir de transposition
Couleur : Purple
Avatar : Prussia (F) de Hetalia
Date d'inscription : 16/11/2014
Nombre de messages : 64
Emploi/loisirs : Actrice
Yens : 53
Voir le profil de l'utilisateur
Maria E. Blanchet
Vampire Level B - Clan Dwight Hodgkin
MessageSujet: Re: Le temps d'une pause. [Pv Lindiya]   Dim 26 Fév 2017 - 23:13
Toute concentrée qu’elle était à chercher une solution à son problème qui ne ferait pas en sorte de l’épuiser ou de l’humilier, et ainsi gâcher cette journée qui s’annonçait agréable, Maria n’avait pas prêté attention aux bruits de pas qui se rapprochaient dans sa direction avant qu’ils ne soient tout près. Les joues chaudes d’embarras, elle trouva un intérêt soudain pour l’herbe qui se trouvait à ses pieds, mais les mots qui lui furent adressés lui firent redresser la tête bien vite par curiosité. Oh ! C’était un visage familier, quoique dans son souvenir, son nom était plus long, et peu commun aussi. Ah, voilà, cela lui revenait, Lindiya. Enfin le tutoiement spontané la laissait tout de même assez désarçonnée, et donc sans mots, ce qui était assez rare. Il faut dire qu'elle était habituée à toutes les courbettes de l'aristocratie, mais cela ne lui ferait sûrement pas de mal de s'essayer à quelque chose de différent avec une personne qui ne s'en offusquerait visiblement pas, non ? Bref. Avant d'avoir réussi à répondre quoique ce soit, Maria se retrouvait les bras ballants à admirer des dons d'escalade qu'elle n'aurait jamais deviné. Dès que son chapeau lui fut rendu, elle le replaça sur sa tête avec grand soulagement, faisant bien attention à ce que cette fois, il soit correctement lacé autour de son cou. Sans l'empêcher de respirer correctement pour autant bien sûr !

« Merci beaucoup, tu me sauves, je supporte assez mal la chaleur … Et oui, je m’en souviens. »

Un sourire fin s’étira sur son visage à la simple pensée qu'il aurait été difficile d’en faire autrement. Non pas qu’il soit seulement question de la soirée bizarre qui avait marqué leur rencontre. La demoiselle savait se mettre en valeur, tout simplement, puisque c'était encore le cas aujourd'hui ! Enfin, sa remarque devait susciter plus que jamais la curiosité de la brunette ; pourquoi sortir par beau temps, si on n’était même pas vraiment à l’aise ?

« Il faut d’abord me promettre que tu ne vas pas te moquer. »

Elle souleva légèrement le couvercle de son panier d’osier, profitant pour en sortir un carton de jus qui suffirait à la rafraîchir un peu. Sinon il y avait toujours moyen de faire trempette dans le lac, après tout cela ne devait pas être bien différent que nager dans une piscine, mais elle n’était pas sûre que les eaux soient vraiment sûres, ni que cela soit convenable. Comme tant de choses afin de passer le temps en toute simplicité lorsque la lecture ne suffisait plus à la contenter …

« J’avais envie de profiter d’un grand pique-nique, comme on le faisait parfois à la campagne, en famille. Mais je crois que j’en ai un peu trop fait … Surtout pour une seule personne. Je ne m'attendais pas à rencontrer quelqu'un que je connaissais ici ! »

À nouveau, elle avait bien peur de rougir un peu, et sur sa peau pâle, cela se remarquait toujours. Elle n’était pas très douée pour se faire des amis, c’était les aléas du métier, mais peut-être que le fait qu’elles soient toutes les deux françaises pouvait être un avantage ? Cela avait été le cas avec Raphaël après tout. Prenant son courage à deux mains, elle osa finalement demander :

« À moins que ... Peut-être, voudrais-tu, te joindre à moi ? Ah, mais, je ne voudrais pas te retenir non plus … »

Après tout, la plupart des gens normaux aimaient planifier leur journée avant de quitter la maison plutôt que de se laisser porter par le hasard. Ah mince. Elle ne savait plus trop où se mettre, là, alors elle préféra ne rien ajouter, histoire de ne pas s’enfoncer davantage … Mais elle aurait bien apprécié la compagnie de Lindiya et apprendre à la connaître davantage, puisque dans le peu de phrases qu’elles avaient échangé, il était clair que c’était une personne assez sympathique. Peut-être que le moment était mal choisi, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Humain - Civil
avatar
Race : Humaine
Couleur : Indianred
Avatar : Rin (Fate)
Date d'inscription : 27/01/2015
Nombre de messages : 162
Yens : 301
Voir le profil de l'utilisateur
Lindiya Juhel
Humain - Civil
MessageSujet: Re: Le temps d'une pause. [Pv Lindiya]   Jeu 20 Juil 2017 - 21:37
Quand la jeune femme eut le plaisir de pouvoir regarder le contenu du panier, elle ne put s'empêcher de sourire jusqu'aux oreilles. Tout cela ? Juste pour une seule personne ! Une personne comme Maria en plus cela, la jeune femme était si menue qu'elle ne semblait pas manger tant que ça. Certes l'apparence était souvent trompeuse... Après tout Lindiya avait eu beaucoup d'amie capable de manger pour cinq sans prendre un gramme. En tout c'était un beau projet que Maria avait eu là, un bien meilleur projet beaucoup mieux organisé que sa journée sans fil directeur. Secrètement, Lindiya se demandait bien si elle avait envie de partir et si elle pouvait rester avec la jeune femme. Après tout, on ne laisse pas quelqu'un tout seul avec autant de nourriture ! Et le gâchis avec tout cela ! Il faut y penser ! Beaucoup d'enfants et d'adultes aussi mourraient de faim dans le monde, nan mais oh.

« À moins que ... Peut-être, voudrais-tu, te joindre à moi ? Ah, mais, je ne voudrais pas te retenir non plus … »

Notre jeune étudiante remarqua immédiatement le gêne de sa nouvelle amie. Elle avait déjà remarqué ça une premier fois lors du bal. Lors de l'événement, Lindiya n'avait pas eu l'occasion de beaucoup lui parler. Si seule Maria semblait pouvoir conquérir le monde, elle semblait beaucoup plus gêné en compagnie de quelqu'un. Elle parlait peu et quand elle le faisait c'était pour aller droit au but. Ce n'était peut être qu'une impression ! Peut être que la jeune femme devenait drôle voir folle dans une douce amitié ! Il était possible aussi que l'impression de Lindiya ne venait que d'elle. Peut être qu'une autre connaissance de Maria aurait un tout autre point de vue. En tout cas, notre étudiante en herbe était plus que satisfaite de sa proposition.

Elle n'avait rien prévu de sa journée, à part se promener et écouter de la musique à fond. En gros, rien de bien intéressant. En tout cas, rien qui ne pouvait pas se faire avec un peu de compagnie et un peu plus de nourriture.

- Tu ne me retiens pas du tout ! Je n'avais rien prévu de ma journée et même si ça avait été le cas j'ai beaucoup plus envie de profiter de ton magnifique pique-nique ! On a tellement pas eu le temps d'apprendre à se connaître la dernière fois... Et puis... Imagine ton chapeau s'envole à nouveau ? Faudrait mieux que je sois là !

Puisqu'elle ne comptait pas repartir de sitôt, elle éteignit sa musique avant de ranger ses écouteurs. Une fois fait, elle se laissa tomber au sol pour s'asseoir tranquillement. Elle avait assez marché pour aujourd'hui finalement. Curieuse elle était, curieuse elle resterait... Lindiya entama le reste de la conversation par une question.

- Je me demandais, à part assister à des bals qui virent à la catastrophe et faire de magnifique pique-nique pour dix, tu fais quoi de ta vie et de tes journées ?


Revenir en haut Aller en bas
Vampire Level B - Clan Dwight Hodgkin
avatar
Race : Vampire, Level B ; pouvoir de transposition
Couleur : Purple
Avatar : Prussia (F) de Hetalia
Date d'inscription : 16/11/2014
Nombre de messages : 64
Emploi/loisirs : Actrice
Yens : 53
Voir le profil de l'utilisateur
Maria E. Blanchet
Vampire Level B - Clan Dwight Hodgkin
MessageSujet: Re: Le temps d'une pause. [Pv Lindiya]   Mar 27 Mar 2018 - 4:30
Les secondes s'écoulaient dans le silence et Maria commençait à regretter de s'être laissée emporter par l'enthousiasme. Après tout, les deux jeunes filles ne se connaissaient pas vraiment ... Mais dans ce cas n'était-ce pas l'occasion rêvée pour le faire ? De plus, peut-être que l'exercice physique lui avait donné faim, ce serait assez logique chez une humaine. Mais peut-être aussi qu'elle n'était pas aussi bonne cuisinière qu'elle le croyait, le the était bien plus simple à préparer ... Le grand sourire qui lui fut adressé eut donc tôt fait de la rassurer et de mettre un terme à tout ce questionnement silencieux.

« Hm ... Je dois avouer que je t'imaginais plus du genre à prendre tes jambes à ton cou ... »

C'est vrai, quoi, dans l'espace d'une soirée, non seulement la jeune Française avait découvert que les rumeurs au sujet des vampires étaient vraies, mais en plus, qu'il existait aussi d'autres créatures tout aussi dangereuses qui se cachaient parmi leur communauté ... Qui ne lui disait pas que Maria en faisait partie d'ailleurs ? À moins d'avoir déjà deviné qu'elle n'était pas humaine. C'est vrai qu'avant de partir, Lin avait exigé des explications ... Peut-être se ressemblaient-elles sur ce point, préférant la vérité, même si elle était terrifiante, plutôt que se voiler la face.

« Ce n'est pas toujours mal de se tromper, je suppose ... Et puis tu as de la chance, je suis une vraie demi portion ! »

Oh ? Venait-elle vraiment de tourner sa faiblesse en simple dérision ? Il faut croire qu'elle était d'humeur particulièrement joyeuse. Sans plus attendre, Maria déplaça son panier de pique-nique entre elles et l'ouvrit pour que sa copine puisse choisir ce qui lui tentait le plus. Entre sandwichs et petits gâteaux, il y avait l'embarras du choix. Ses parents lui avaient souvent reproché d'être trop gourmande et elle commençait à voir qu'ils avaient bien raison ! D'ailleurs, elle attrapa un biscuit pour grignoter un peu. C'est alors que l'étudiante lui posa une question qui l'étonna beaucoup ... Elle avala de travers et toussota qielques secondes avant d'ouvrir de grands yeux.

« Tu ne sais pas ? Vraiment ? »

Maria jeta des regards attentifs aux alentours pour être certaine que personne ne puisse l'entendre. Sinon, bonjour la catastrophe. Ce serait sûrement la fin de cette belle journée ! Remarque cela dépendrait de la réaction de Lin, mais elle lui donnait bonne impression jusqu'à maintenant, donc même si elle semblait être une personne assez enjouée et expressive, elle ne devrait pas se mettre à pousser des grands cris d'hystérique. Mais il n'y avait qu'une seule façon de le savoir après tout ...

« Je fais partie de la troupe de théâtre de Nakanoto. Avant cela, je tenais un petit salon de thé. »

Un peu nerveuse, elle replaça une mèche de ses cheveux blancs derrière son oreille, le regard distrait. Généralement, lorsque les gens apprenaient son métier, soit ils lui posaient un tas de question, soit ils insistaient pour la prendre en photo parce qu'elle était « trop mignonne » ou d'autres raisons qu'elle ne comprenait pas toujours. Ce n'était pas aussi populaire que les idols de jpop après tout, ou même si elle était actrice de cinéma ...

« Et toi alors ? Pourquoi être venue t'installer ici si ce n'est pas trop indiscret ? » reprit-elle rapidement, avec un sourire un peu forcé, tentant de noyer définitivement l'affaire. Elle n'avait pas vraiment l'occasion de vivre des moments tranquilles comme celui-ci et aimerait pouvoir en profiter plus longtemps ... Mais elle se doutait bien qu'elle devrait supporter quelques commentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Humain - Civil
avatar
Race : Humaine
Couleur : Indianred
Avatar : Rin (Fate)
Date d'inscription : 27/01/2015
Nombre de messages : 162
Yens : 301
Voir le profil de l'utilisateur
Lindiya Juhel
Humain - Civil
MessageSujet: Re: Le temps d'une pause. [Pv Lindiya]   Ven 11 Mai 2018 - 13:24
« Hm ... Je dois avouer que je t'imaginais plus du genre à prendre tes jambes à ton cou ... »

Depuis son arrivée à Nakonoto, elle avait vécu deux situations qui lui avaient donnés l’envie de « prendre ses jambes à son cou ».

Elle y avait tellement pensé que ses mains s’étaient mise à trembler, son cœur à battre à tout rompre et que sa vessie avait presque failli lui faire défaut. Pourtant, il faut admettre que, quand le piège se referme sur quelqu’un, à part faire bonne figure… on ne peut justement pas les prendre ces jambes pour les mettre autour de son cou. Ça s’appelle : être dans la merde comme on le dit si bien familièrement.

On ne pouvait pas fuir devant Metuselah Shidara – il fallait également avoir l’envie aussi – comme on ne pouvait pas fuir devant un lycan enragé dans un bal officiel. C’était comme ça. Lin ne savait pas si elle devait également expliquer ses croyances, cela expliquait également pourquoi elle s’était assise au côté de Maria sans trop de « crainte ».

-J’ai tendance à croire que quand ton heure approche, tu ne peux rien y faire. On ne fuit pas devant la mort. Donc, en attendant, autant vivre à fond et s’asseoir au côté de vampire. Ça fait une sacrée aventure à raconter à ces futurs petits enfants je trouve. Ouais, je vais attendre d’être sur mon lit de mort pour le raconter, comme ça on me croira folle.

Elle ne put s’empêcher de rire et d’attraper le premier sandwich qui lui tomba sous la main. Elle croqua dedans tout en écoutant sa connaissance, surprise de découvrir que c’était une « demi portion ». C’était donc possible ? En effet, les vampires pouvaient-ils être faible ou tomber malade comme les humains ? Elle avait lu des tonnes de romans de young adulte qui parle de vampire en tout genre : les froids qui deviennent des diamants au soleil. Oui, je parle bien de Twilight ! Au passage, elle avait adoré… Que dis-je ! Jacob avait été son premier fantasme. Pire, le débat Edward ou Jacob avait ébranlé pas mal de conversation animé avec sa petite sœur.

Et pourtant, en regardant de plus près Maria, cette dernière ne ressemblait pas à un diamant. Dommage… mais plus pratique !

« Tu ne sais pas ? Vraiment ? »

Lin avala rapidement sa bouchée, main devant la bouche en hochant négativement de la tête avant de lâcher un petit « non » presque inaudible à cause du pain de mie.

« Je fais partie de la troupe de théâtre de Nakanoto. Avant cela, je tenais un petit salon de thé. »

L’absence de culture japonaise de Lindiya finissait donc toujours par ressortir. Elle explosa donc de rire. Pour ne pas savoir, elle ne savait pas.

-J’ai fait du théâtre au lycée ! Bon… pas dans une troupe c’est clair ! Mais j’avais adoré l’expérience ! Tu dois bien t’amuser même si ça doit être très fatigant, non ?

Pour être une bonne expérience, ça avait été un petit coup de foudre. Elle avait aimé rentrer dans la peau de personnage abracadabrantesque. Le thème de la pièce était « folie ». Les professeurs avaient ensuite laissé libre cours à la folie douce des lycéens.

Que de bon souvenir, elle avait trouvé des amis aussi « foufou » qu’elle. Elle avait ris à s’en décrocher la mâchoire et suait à grosses gouttes (glamour hein ?). Lindiya aimait les improvisations, leur professeur – qui ressemblait au père noël, possédait une culture générale à toute épreuve et un sens de l’humour à en mourir – qui avait su réveiller en elle toute son imagination pour le faire ressortir dans un personnage.

Elle avait joué l’hystérique paniqué dans une panne d’ascenseur, le chapelier fou d’Alice au pays des merveilles – les répétions avaient été lourde pour ce rôle puisque leur père noël préféré adorait ce passage et désirait que ça soit parfait – une visiteuse cochonne de musée et une grenouille…

Rien que d’y repenser, un sourire s’afficha sur le visage de Lin. Elle se souvenait également du jour de la représentation. Ils avaient répétés toute la journée, mangés à s’en faire exploser le bide, c’était fait un câlin collectif à en étouffer… et, elle avait été fier de montrer à sa mère cette pièce, de jouer sans remarquer qu’il y avait un public. Oui, elle avait aimé - le temps d’une soirée – d’être sous les lumières pour crier, chanter, rire comme une dingue avant de redevenir la lycéenne banale qu’elle était le lendemain.

« Et toi alors ? Pourquoi être venue t'installer ici si ce n'est pas trop indiscret ? »

Les joues gonflées de nourriture, Lin se dépêcha d’avaler sa nouvelle bouchée avant de répondre. Sa maman lui avait toujours dit qu’on ne parlait pas la bouche pleine – ouais, on pense encore à l’éducation de sa mère à vingt ans et alors ?

-Déjà Maria, ton pique-nique est à tomber. J’avais une sacrée faim de loup !

Elle se retourna d’avantage pour raconter son « aventure » à Maria droit dans les yeux.

-Alors, je suis française – non sans blague ça se voit pas. Elle ne put s’empêcher de rire à sa propre blague. En plus, tu devais déjà le savoir, je me souviens même plus de ce qu’on avait bien pu se raconter au bal. Sinon, je suis étudiante en double licence droit japonais et droit français. Ouais, j’ai eu une sacrée idée de merde et une sacrée idée de suicidaire… je l’admets à présent, après coup. Et pourquoi Nakanoto ? Je ne sais pas… J’ai fait des recherches sur internet, j’ai cliqué, il y avait ma licence, ça semblait ne pas être trop grand – ouais j’ai aucun sens de l’orientation donc les grandes villes genre Tokyo c’était pas pour moi – et voilà. Je suis partie à l’aventure sans regarder derrière moi. Non, je rigole j’appelle ma mamoune presque tous les jours.

Elle prit une nouvelle bouchée alors qu’elle avait finis son speech.

-Mais j’avoue… depuis le bal. Je me demande quel tour me joue mon destin. Elle se mit à sourire doucement. Tout échappe à mon contrôle… Et j’avoue, ne pas apprécier. Gloussa-t-elle doucement.


Revenir en haut Aller en bas
Vampire Level B - Clan Dwight Hodgkin
avatar
Race : Vampire, Level B ; pouvoir de transposition
Couleur : Purple
Avatar : Prussia (F) de Hetalia
Date d'inscription : 16/11/2014
Nombre de messages : 64
Emploi/loisirs : Actrice
Yens : 53
Voir le profil de l'utilisateur
Maria E. Blanchet
Vampire Level B - Clan Dwight Hodgkin
MessageSujet: Re: Le temps d'une pause. [Pv Lindiya]   Ven 10 Aoû 2018 - 20:29
La réaction de Lindiya fut définitivement une agréable surprise. Entre les étrangers qui l’abordaient dans la rue juste pour lui demander un autographe et ceux qui ne discutaient avec elle que pour se faire bien voir, on ne pouvait pas dire que son emploi ne lui avait apporté que des côtés positifs. Pourtant, Maria ne s’était jamais considérée malheureuse. Si c’était le cas, elle aurait plié bagage et serait rentrée chez elle comme cela adieu le mal du pays ! Elle aurait pu continuer ses recherches, d’une manière plus indirecte. Seulement … Elle était fière de ce qu’elle avait pu accomplir. Alors, malgré les obstacles, elle voulait continuer à avancer dans cette voie.

« Au début, j’ai mis un peu de temps à m’habituer à tout ça. » Son visage se fendit d’une expression plus pensive et un peu nostalgique. « Mais tu as raison, c’est amusant de rentrer dans la peau d’un personnage. Cela permet aussi d’oublier ses petits soucis pendant un moment. »

D’ailleurs, elle n’avait fait aucun commentaire sur son ancien emploi, pas même pour lui demander pourquoi ce changement. Certes, peut-être ne se connaissaient-elles pas assez pour oser des questions pareilles, mais cela restait un peu étrange lorsqu’on est soit même curieux. N’était-elle donc jamais allée dans un salon de thé … ? Pourtant, c’était très populaire ici, toute la cérémonie de la préparation avait un petit côté presque sacré, et puis ce breuvage était parfait pour se reposer et méditer. Non vraiment on ne pouvait pas passer à côté de cette expérience surtout si l’on vivait au Japon, ce serait un sacrilège ! Maria fouilla dans son sac, avant d’en sortir une petite carte professionnelle qu’elle remit entre les mains de son amie sans trop de cérémonie. Elle en avait tellement à la maison qu’elle avait pris l’habitude d’en avoir toujours au moins une parmi ses affaires lorsqu’elle sortait.

« Aaah ! Cela faisait longtemps que je n’avais pas passé un moment si reposant ! » déclara-t-elle ensuite en s’étirant un peu, les bras levés vers le ciel.

Tant mieux si son pique-nique était réussi ! Comme cela, elle se sentait bien mieux d’avoir pu le partager avec quelqu’un, cela aurait été du gâchis sinon. C'était aussi la moindre des choses pour remercier la française de passer un peu de temps avec elle. Maria écouta ensuite bien attentivement les réponses à sa question, juste contente de pouvoir souffler un peu. Elle eu droit à un peu plus d'informations qu'elle ne s'y attendait, décidément, Lin' aimait parler, ou alors elle était tout simplement une passionnée. Il fallait l'être un minimum pour prendre une licence pareille non ? Ou au moins être bien accrochée. Tout à coup, pourtant, Maria sentit que l'atmosphère avait changé, l'autre demoiselle semblait plus triste même si elle continuait à rire. Ah ... On revenait sur le sujet qui faisait mal : les vampires, les lycans, le bal, et surtout, le ressenti des humains dans tout cela. Puisqu'elle tentait de cacher son désarroi, Maria n'allait pas se laisser aller pour la prendre dans ses bras même si elle en mourrait d'envie. Puis elle ne savait pas comment la jeune femme risquait de réagir, cela pouvait la mettre mal à l'aise ou bien dans tous ses états jusqu'à ce que des larmes tombe sur son beau visage ! C'était plutôt le temps de se montrer haut les cœurs ! Si sa vie semblait lui glisser entre les doigts et que cela ne lui plaisait pas, le plus simple à faire, c'était agir pour tenter de reprendre un semblant de contrôle ! Elle le savait mieux que quiconque ...

« Prends des cours d’autodéfense alors ? Ou un autre truc du genre, le kendo ou le kickboxing, je ne sais pas moi, ce qui te plairait le plus. Le centre sportif offre toute une liste d’activités. Au pire ça défoule, enfin, il parait … Sinon si tu as des questions plus précises, je peux tenter d'y répondre ! »

La dernière fois qu’elle avait tenté de participer à un cours de sport en grand groupe, elle avait eu l’impression qu’elle allait mourir de honte. Dommage, elle aurait pu proposer à Lin de l’accompagner, si elle n’était pas trop à l’aise, la jeune vampire en aurait sans doute eu bien besoin également, cela leur aurait donné un prétexte pour se revoir en plus puisque compter sur le hasard cela ne fonctionnait pas éternellement … Mais elle n’était pas sûre d’être la bonne personne pour cela, vraiment. Bon, sa suggestion n'était pas parfaite pour vaincre un être surnaturel non plus, mais au moins si elle savait mieux se défendre, peut-être aurait-elle un peu moins peur. Entre ça et joindre la formation des autres cinglés de chasseurs ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le temps d'une pause. [Pv Lindiya]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Le temps d'une pause. [Pv Lindiya]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...
» Lit sa si t'a du temps a perdre mon chou =D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Knights RPG :: Centre de Nakanoto :: Parc-
Sauter vers: