DARK KNIGHTS
Forum CITY - Contemporain Gothique - Avatars 200 x 400 - Contexte évolutif
"Excusez-moi Mademoiselle ?" [PV Kei Manabu]



 
Bienvenue sur Dark Knights
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Voteur du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Dark Knights sur FB ?

Partagez | 
 

 "Excusez-moi Mademoiselle ?" [PV Kei Manabu]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Humain - Hunter de l'Ordre Renfield
avatar
Race : Humain
Couleur : #deepskyblue
Avatar : Shang (Mulan)
Date d'inscription : 30/11/2016
Nombre de messages : 68
Yens : 57
Voir le profil de l'utilisateur
Shang Lin
Humain - Hunter de l'Ordre Renfield
MessageSujet: "Excusez-moi Mademoiselle ?" [PV Kei Manabu]   Dim 29 Jan 2017 - 22:41
Depuis tout jeune, notre hunter avait un petit secret. On lui demande souvent comment il fait pour tout gérer et ne jamais finir en cocotte-minute prêt à exploser à tout moment. Pour commencer, il ne se trouvait pas très pieu non plus, cependant c'était juste quelque chose qu’il avait trouvé depuis tout jeune pour se vider l’esprit, laisser ses problèmes dans les mains des plus grands tout en se laissant guider et en respirant. C’était son père qui lui avait montré. Il était tout jeune la première fois qu’il était venue avec lui au temple. Très vite, le père avait remarqué le côté introverti de son fils. Si cela ne posait pas vraiment de problème pour la famille, l’homme quant à lui trouvé cette facette de son fils dangereux pour lui-même. Il avait donc pensé que lui apprendre à prier et à méditer pouvait l’aider à exprimer d’une façon silencieuse tout le mal qu’il pouvait ressentir comme tout le bien aussi, quand on y pense. Tout d’abord septique et indiscipliné, l’enfant qu’était Shang avait passé son temps à demander quand ils allaient enfin partir. Il s’ennuyait à rien faire. Le jeune père ne perdit pas espoir pour autant, au début, ils y allaient deux à trois fois par semaine, puis une fois et de moins en moins. Au côté de l’homme, Shang grandissait et commençait à comprendre. Et finalement, alors qu’il était maintenant adulte et souvent seul, il se trouvait souvent au même endroit, à prier tout en méditant. C’était devenu un rituel qui lui permettait souvent de garder les pieds sur terre quand les choses autours de lui aller beaucoup trop vite à son goût.

Justement, voilà qu’il avait toute la journée devant lui pour passer. Il avait déjà commencé sa journée par un long footing pour se détendre. Il était huit heures du matin à peine et pourtant il sentait qu’il était sur des chardons ardents. En rentrant, il avait bu son café sans pour autant trouver la paix. Alors, bien décidé à ne pas rester dans cet état plus longtemps, il avait pris une longue douche. En partant de chez lui, il ne portait qu’un simple t-shirt à manche longue gris avec un pantalon en toile noir qu’il savait parfait pour ce qu’il comptait faire. Enfin, bien-sûr, il avait aussi mis son manteau pour lutter contre le froid de l’hiver même s’il avait assez chaud pour se contenter d’une simple petite veste.

En arrivant à destination, il ne put s’empêcher d’inspirer profondément. Il commençait déjà à sentir le poids sous ses épaules se dissoudre lentement. Il s’inclina légèrement mains jointes en passant sous l’arche et alors qu’il relevait la tête, il hocha la tête en souriant pour saluer la jeune femme. C’était pour lui assez habituelle de la voir, il la croisait souvent quand il venait. Ils ne s’étaient encore jamais parlé tous les deux, il ne savait quasiment rien d’elle et pourtant à chaque fois qu’il la croisait, il l’a salué comme s’il la connaissait. Au fond, l’hunter s’était habitué à sa présence. Lorsqu’il venait prier, il la savait souvent pas loin et si au début, cela avait pu le gêner, à présent, s’il ne la voyait pas c’était comme s’il manquait un élément important du temple. Un de ces quatre, il faudrait tout de même qu’il apprenne son prénom pour pouvoir la saluer plus correctement. En pensant à cela, il se mit à sa place habituelle. Alors que c’était l’endroit le plus calme et agréable de tout le temple, Shang avait remarqué à force de venir et de s’y poser que personne ne se mettait ici. C’était un endroit assez reculé du temple, à l’abris des regards et tellement calme. Juste à côté, l’encens était allumé. C’était peut-être cela qui rendait l’air aussi apaisant.

Alors qu’il marchait, il commença à déboutonner son manteau, il commençait déjà à sentir sa respiration s’apaiser. Il s’assit par terre, jambes croisés, mains sur les jambes, il inspira une fois tout en fermant les yeux et expira tout en laissant chaque membre de son corps commencer à mollir peu à peu. Habituellement, le corps de l’hunter était toujours prêt, alors que quand il venait au temple, c’était le moment où il perdait toute notion d’où commence le sommet de sa tête et où se termine ses orteils. Au début, le calme n’est pas vraiment encore de la partie. Il commençait toujours par penser à sa semaine, aux choses qui l’ont énervé, blessé, mais, aussi toutes ces petites choses qui lui ont procurés une vague de bienêtre et de bonheur. De ce fait, il ne put s’empêcher de penser à sa rencontre avec Lucy. A chaque fois, qu’il repensait à tout cela, il aimait s’imaginer raconter intérieurement toutes ces aventures aux défunts. Quand il était jeune, il imaginait parler à ces ancêtres, il pensait qu’ils étaient là, non loin, près à la conseiller. Depuis quelques temps, il imaginait parmi eux son frère. Il l’imaginait le conseillant, le guidant. Depuis quatre ans, il venait très souvent ici. Certes, il n’avait jamais mis les pieds dans le cimetière depuis ce jour, car il n’aimait pas cet endroit, mais on ne pouvait cependant pas lui reprocher de ne pas faire honneur à la mémoire de Ping. Dès qu’il venait ici, il lui parlait. Cela le calmer. Une fois fait, il finissait toujours par demander conseil. Il espérait que quelques parts on l’entendait et qu’ainsi, subtilement, on l’aidait à toujours prendre de bonne décision.

Enfin, le vrai moment de détente arrive. La première étape prenait souvent une heure à Shang. Je n’ai jamais dit que c’était rapide donc prenait votre mal en patience ! Regardez donc au lieu de perdre patience. Doucement, le corps de Shang est totalement apaisé, toujours droit, un léger sourire au coin des lèvres, il inspirait et expirait lentement. Son rythme cardiaque prenait le pas, suivait sa respiration douce, on pouvait presque croire qu’il ne respirait plus et pourtant. Si au début, il était capable de tout entendre ce qui se trouvait pas très loin de lui, il finissait toujours par se renfermer tellement loin en lui, un endroit tellement agréable qu’il avait presque envie de ne jamais en partir. Cependant, son corps finissait tout de même par lui rappelait à la raison. A force de ne pas bouger pendant des heures, celui-ci finissait par crier à l’aide. Lentement il ouvrit donc les yeux, même si ces membres criaient à l’aide, à l’intérieur, Shang se sentait complétement purifier de toutes ces mauvaises pensées qui pouvait l’empêcher de trouver la paix quelques heures auparavant. Justement, non loin, il revit la jeune femme. Il papillonna plusieurs fois des yeux pour se réveiller complétement sans pour autant bouger, il savait qu’il faudrait y aller mollo. Peut-être pourrait-il passer lui demander son nom avant de partir. Depuis le temps, tout de même. Alors qu’il commençait de nouveau à bouger, il ne put s’empêcher de froncer les sourcils. Toutes ces articulations craquées une à une, c’était presque assez dégoutant comme bruit même, surtout que ce n’était vachement pas discret. Enfin, il sentait qu’il commençait à reprendre possession de lui-même, il se releva donc d’un bond tout en faisant craquer sa nuque. Il avait fermé les yeux en même temps et alors qu’il les rouvrait, il remarqua que la jeune femme était tout prêt. Tout d’abord surpris, il ne sut pas franchement quoi dire mais, il comprit vite qu’elle était venue pour changer l’encens fondu. Il fronça les sourcils, déjà tout à l’heure, celui qui était allumé était presque éteins, l’avait-elle déjà changé entre temps ?

Bon allez, il prit son courage à deux mains pour s’approcher légèrement d’elle.

- Excusez-moi, Mademoiselle ? Hum. Je vous vois souvent ici, je me disais donc… enfin, je m’appelle Shang. Et vous ?

Quoi ? C’était pas très bien dit ? Et alors ! Les présentations étaient faites et c’était ce qu’il souhaitait. Il avait tellement l’habitude de la voir, qu’à force, il se demandait même pourquoi il ne lui avait encore jamais adressé la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Humain - Civil
avatar
Race : Humaine
Couleur : #cc99ff
Avatar : Rei Hino (Sailor Moon)
Date d'inscription : 26/01/2017
Nombre de messages : 89
Emploi/loisirs : Miko / Etudiante
Yens : 83
Voir le profil de l'utilisateur
Kei Manabu
Humain - Civil
MessageSujet: Re: "Excusez-moi Mademoiselle ?" [PV Kei Manabu]   Mar 31 Jan 2017 - 0:09



Excusez-moi Mademoiselle ?

Feat Shang Lin & Kei Manabu

Je me tenais, matinale, dans la cour du temple Kazuhide. Il ne faisait pas très chaud aujourd’hui. Mais ce n’était pas pour autant que je ne pouvais faire défaut à mes obligations. Enfin, je ne me sentais pas obligée vu que c’était un plaisir de m’occuper du temple pour aider mon père. Alors, comme d’habitude, je m’étais levée assez tôt pour effectuer mes tâches matinales. Je m’étais habillée de mes habits les plus chauds afin de braver le froid de ce mois de Janvier. Et, alors que le soleil montrait ses premiers rayons, j’étais sortie et je respirais l’air humide. Je me suis alors dirigée vers l’autel du Kami local pour faire ma prière quotidienne, souhaitant prospérité à tous les habitants de la ville. Une fois m’être inclinée une dernière fois, je me hâtais de me rendre à l’intérieur pour chercher un rien d’encens et l’installait dans un coin un peu reculé du temple. Une fois la chose faite, il était maintenant l’heure pour moi de balayer les quelques feuilles qui trainent dans le coin. C’est alors que je l’ai vu.
Comme d’habitude, il venait très tôt le matin. Beaucoup de personnes se demanderaient comment il se fait que je retenais la tête d’un visiteur. En effet, il y a tellement de monde qui passait par ici qu’il serait dur pour moi de me souvenir de chacun. Il y en avait cependant qui revenait assez souvent. Ou d’autres qu’on ne pouvait oublier à cause d’un détail. Lui faisait partie des deux.
Comme à son habitude, il m’adressa un amical signe de tête en me souriant et je m’empressai de le lui rendre avant de continuer à balayer la cour. Je le regardais quand même se diriger vers la place reculée. Je disais tout à l’heure qu’il y avait des personnes qu’on n’oubliait pas pour un détail. Jamais je n’oublierais cet homme, d’ailleurs. En effet, il avait l’habitude, en venant ici, de rester assez longtemps pour, semble-t-il, méditer. Et il se rendait toujours au même endroit. A force, j’avais fini par le remarquer et j’avais commencé à brûler de l’encens à cet endroit pour l’aider dans sa méditation. Ce n’était qu’un simple geste. Il ne savait peut-être même pas que c’était une attention de ma part. Mais le simple fait de l’aider était pour moi amplement suffisant. Entre-temps, j’avais enfin fini mes tâches matinales. Il était maintenant temps pour moi d’aller préparer un peu de thé. Je savais pertinemment que mon père devait être réveillé depuis peu de temps.

La matinée continua son cours tranquillement. Nous n’avons eu que la visite d’un couple dont le premier enfant venait de naitre. Comme la plupart des Japonais lors d’événements aussi important, ils étaient venus chercher un O-mikuji afin de connaitre leur destinée. Je fus ravie d’apprendre que la prédiction était bonne. Ils se rendirent tour-à-tour se purifier auprès du Chōzuya avant d’aller prier le kami et le remercier. Je leur souhaitais ensuite une bonne journée. En regardant le ciel, je me dis que l’encens devait être éteint à l’heure qu’il est. Il était donc temps de le changer. Je m’étais précipitée vers l’intérieur pour aller chercher un nouveau bâton avant de rejoindre le plus silencieusement possible. Je ne voulais pas le troubler dans sa méditation. Ce fut raté cependant car il semblait avoir fini. Il se releva et me regarda. Moi, je baissais un peu la tête, rougissant légèrement. Il s’approcha de moi afin de m’adresser la parole. C’était certes un peu maladroit mais ça suffisait pour me faire sourire.

Kei Manabu ▬ « Je suis Manabu Kei. Miko du temple et fille du Grand Prêtre. Ravie de vous rencontrer. »

Je m’inclinais légèrement vers Shang.

Kei Manabu ▬ « Je suppose que Shang est votre prénom. Quel est votre nom ? »

"Ravie de vous rencontrer."

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Humain - Hunter de l'Ordre Renfield
avatar
Race : Humain
Couleur : #deepskyblue
Avatar : Shang (Mulan)
Date d'inscription : 30/11/2016
Nombre de messages : 68
Yens : 57
Voir le profil de l'utilisateur
Shang Lin
Humain - Hunter de l'Ordre Renfield
MessageSujet: Re: "Excusez-moi Mademoiselle ?" [PV Kei Manabu]   Dim 5 Fév 2017 - 23:23


Excusez-moi, Mademoiselle ?

Feat Shang & Kei

Il grimaça légèrement tout en s’étirant lentement, discrètement. Il craqua sa nuque de gauche à droite en soupirant, il fit craquer ses orteils dans ses chaussures, puis ses doigts avant de reboutonner lentement son manteau. Il était vraiment tout proche d’elle ce qu’il lui permettait, enfin, de voir à quoi elle ressemblait.  Habituellement, il la voyait toujours d’un peu loin en train de faire ce qu’elle avait à faire justement. Et puis, à en voir l’endroit agréable qu’était le temple, elle faisait du très bon boulot. Quand il partait enfin, il ne prenait pas non plus la peine de la regarder et pourtant, il aurait pu, pour aller plus loin, il aurait même dû.

Quand on y pensait, on pouvait remarquer que notre ami craqué souvent pour le même type de femme. Et justement, en face de lui, la jeune miko était d’une beauté authentique à faire craquer notre pauvre hunter. Assez petite, elle dégageait une douceur dans les traits et dans la voie qui apaisait n’importe qui. Elle avait de long cheveux noir et raide qui donnait envie de plonger ses mains dedans pour voir s’ils étaient aussi doux qu’ils en avaient l’air. Le tout, rendait un mélange à couper le souffle. En tout cas, à couper le souffle de Shang. Comme pour l’achever, il remarqua une légère rougeur sur son petit nez pointu, il ne put donc pas s’empêcher de lui sourire.

Kei  ▬ « Je suppose que Shang est votre prénom. Quel est votre nom ? »

Oula ! Mais reviens à la réalité mon vieux ! D’un léger mouvement du buste, il s’inclina doucement à son tour avant de lui répondre. Loin d’être timide, notre hunter se sentait à l’aise en présence de la jeune femme. Il avait vraiment l’impression de la connaître depuis un bail. Cela pouvait être assez surprenant quand on le connaissait. Pourtant, tout cela s’expliquait assez facilement quand on prenait le temps d’y réfléchir. Shang est quelqu’un de très réservé mais aussi très, très casanier. Changer ses habitudes pouvait être très problématique pour lui, voir l’empêcher de vivre normalement ! Il en allait de même quand il rencontrait quelqu’un. Il lui fallait toujours un moment pour « s’habituer » à la présence de l’autre, avec la jeune femme, ce moment était passé depuis un moment ! En effet, il la voyait tout le temps, il était tellement habitué à sa présence ici que c’était de ne pas la voir qui risquait de le perturber.

Shang ▬ Lin. Je m’appelle Shang Lin.

Puis alors qu’il regardait ces mains, il ne put s’empêcher de sourire d’avantage. De l’encens, elle avait de l’encens, le même qui l’apaisait tant. C’était vrais, que ce petit plus n’avait pas toujours était présent. Auparavant, il devait prévoir pas mal de temps avant de trouver le calme, mais depuis quelques années, l’encens l’aidait doucement mais sûrement à gagner du temps dans sa méditation. Il lui suffisait à présent de quelques minutes pour être complétement détendu et prêt. C’était donc grâce à cette jeune Miko.

Shang ▬ C’est donc vous… Dit-il d'une voie douce qui contrastait avec son gabarie tout en montrant du doigt le bâtonnet qu’elle portait dans ses mains.

"Familière"

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Humain - Civil
avatar
Race : Humaine
Couleur : #cc99ff
Avatar : Rei Hino (Sailor Moon)
Date d'inscription : 26/01/2017
Nombre de messages : 89
Emploi/loisirs : Miko / Etudiante
Yens : 83
Voir le profil de l'utilisateur
Kei Manabu
Humain - Civil
MessageSujet: Re: "Excusez-moi Mademoiselle ?" [PV Kei Manabu]   Mer 22 Fév 2017 - 1:20


Excusez-moi Mademoiselle ?

Feat Shang Lin & Kei Manabu

Le jeune homme sembla un instant se raidir à ma question. Il s’était montré particulièrement familier mais il ne devait pas forcément s’en vouloir. Il s’inclina légèrement avant de me répondre d’une voix très posée. J’en profitais pour admirer son aura d’un bleu vif et éclatant. Même ce beau ciel bleu d’hiver semblait terriblement terne à ces côtés. Je lui souriais, paisible. J’avais appris à force que je pouvais pleinement faire confiance à des couleurs aussi belles. Et je répétais dans un murmure le nom du jeune homme

Kei ▬ Shang Lin… C’est vraiment un magnifique nom.

Ma voix se voulait douce, calme, presque inaudible. Un léger sourire se montre sur mes lèvres et une pointe de rouge sur mes joues. J’étais prise sur le fait, de l’encens dans mes mains. Je détournais légèrement le regard, toujours souriante cependant.

Kei ▬ Oui. J’ai remarqué que vous adoriez venir méditer ici. Je me suis dit qu’un rien d’encens vous aiderait. J’espère que ça a pu vous être utile.

J’étais un rien gênée sans savoir vraiment pourquoi. J’aimais bien aider les autres en temps normal. Il n’y avait donc rien de bizarre à ce que je faisais. Il est vrai cependant que je le faisais toujours dans l’ombre. J’aidais pour aider, pour les sourires, pas pour recevoir de la reconnaissance ou de la gratitude en retour.

Kei ▬ Je suppose que vous n’en aurez plus besoin pour aujourd’hui.

J’avais toujours le bâton dans les mains. Il fallait que j’aille le ranger. Je m’empressais de reprendre le brûleur aussi pour rentrer le tout. Je m’excusais rapidement auprès de Lin-san en lui promettant que je faisais au plus vite. Il ne me fallut pas cinq minutes, d’ailleurs. Une fois ressortie, je pus constater qu’il était toujours là et je me dirigeais vers lui. J’avoue cependant que je ne savais pas trop quoi lui dire, on ne se connaissait pas. Peut-être était-ce un signe de Kazuhide qui nous indiquait qu’il était temps que l’on fasse connaissance. Le dieu mineur local de la prospérité serait bien du genre à se mêler de la vie des humains. Je l’avais déjà bien remarqué.

Kei ▬ Êtes-vous pressé, Lin-san ? Ou puis-je me permettre de vous inviter à prendre un peu de thé afin qu’on puisse discuter et faire connaissance ?

Cela devait paraitre osé et familier si bien que je rougis à nouveau. Mais je me trouvais en face d’un étranger qui n’en était plus vraiment un. Et j’avais réellement envie d’en apprendre un peu plus sur lui.

"Bleu vif et éclatant"

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Humain - Hunter de l'Ordre Renfield
avatar
Race : Humain
Couleur : #deepskyblue
Avatar : Shang (Mulan)
Date d'inscription : 30/11/2016
Nombre de messages : 68
Yens : 57
Voir le profil de l'utilisateur
Shang Lin
Humain - Hunter de l'Ordre Renfield
MessageSujet: Re: "Excusez-moi Mademoiselle ?" [PV Kei Manabu]   Dim 26 Fév 2017 - 19:37
A chaque fois que le jeune homme s’apprêtait à ouvrir la bouche pour lui répondre, la jeune femme commençait justement une nouvelle phrase. Cela ne le dérangeait pas du tout mais il se sentait un peu idiot de ne pas lui répondre. Il ne savait pas quoi lui dire. Enfin, si, il le savait mais il ne savait pas comment y mettre les formes. Alors quand elle partit pour ranger l’encens tout en lui indiquant qu’elle allait revenir, il ne put s’empêcher de soupirer doucement derrière son dos. Qu’allait-il bien pouvoir faire ? Il ne savait même pas pourquoi il attendait. A la base, il n’avait pas prévu de rester très longtemps au temple. Il n’avait cependant rien de prévu il pouvait donc très bien apprendre à connaître la jeune femme qui semblait au demeurant des plus intéressantes. Et puis c’était qu’elle était très charmante, il avait tout particulièrement apprécié le calme qui transpirait de son être et qui pouvait apaiser n’importe qui il en aurait mis sa main à couper ! Il racla légèrement le sol du bout de la chaussure les mains jointes dans le dos en attendant son retour. Quand elle revint vers lui, il se sentit de nouveau sourire sans vraiment savoir pourquoi. Il la connaissait à peine et était cependant très content de la revoir – bon, elle n’était pas non plus partie mille ans hein ! Mais bon…

- Êtes-vous pressé, Lin-san ? Ou puis-je me permettre de vous inviter à prendre un peu de thé afin qu’on puisse discuter et faire connaissance ?

Shang était surpris, il ne s’était pas attendu à cette proposition. Bon, ce n’était que du thé ! Et puis comment pouvait-on lui refuser quoi que ce soit ? Si de base, Shang n’était pas quelqu’un très adepte du refus, il restait très poli en toute circonstances, il se surprit lui-même – encore une fois – en acceptant de bon cœur la proposition de la jeune femme. Et puis… Le thé était l’une de ces boissons favorites, quelle chance !

- Je suis justement dans mon jour de repos. J’ai donc tout mon temps… Je vous suis. Et puis, tu peux me tutoyer au passage.

Sans vraiment savoir quoi dire de plus, Shang se contenta de suivre la jeune femme à travers le temple. Il n’était encore jamais rentré, préférant la tranquillité et l’air frais de l’extérieur, il prit donc le temps de regarder les lieux qu’il trouvait justement très agréable. Et alors que Kei lui montrait le service à thé, il prit le temps de s’asseoir doucement en tailleur, en essayant de faire rentrer son grand et gros corps sans faire de bêtise. Alors que la jeune femme commençait à faire bouillir de l’eau, Shang prit le temps de l’observer. Elle ressemblait vraiment à une petite poupée japonaise, le jeune homme ne savait pas vraiment si c’était un compliment il préféra donc garder cette idée pour lui mais, il la trouvait vraiment très jolie. Et quand elle se retourna vers lui pour le servir, il ne put s’empêcher de se racler la gorge. Dit quelque chose bon sang.

- L’encens m’a toujours énormément aidé, au passage. Depuis qu’elle est là, j’arrive à méditer plus rapidement et plus longtemps. Je te remercie donc. Beaucoup.

Doucement, il trempa ses lèvres dans sa tâche fumante et il ferma doucement les yeux en avalant. Elle l’avait parfaitement bien infusé, elle avait la bonne quantité avec la bonne température, elle savait servir le thé c’était indéniable. Le patriarche devrait prendre des cours, tiens !

- Il est fabuleux ton thé ! Tu viens de détrôner mon grand-père !

Il prit une seconde gorgée tout en hochant de la tête pour affirmer une bonne fois pour toute son commentaire. Oui vraiment, il avait trouvé mieux. Il pourrait presque venir au temple plus souvent rien que pour ce thé – et la jeune femme *tousse*.

- Tu fais quoi dans la vie en plus de jeune Miko, du coup ?
Revenir en haut Aller en bas
Humain - Civil
avatar
Race : Humaine
Couleur : #cc99ff
Avatar : Rei Hino (Sailor Moon)
Date d'inscription : 26/01/2017
Nombre de messages : 89
Emploi/loisirs : Miko / Etudiante
Yens : 83
Voir le profil de l'utilisateur
Kei Manabu
Humain - Civil
MessageSujet: Re: "Excusez-moi Mademoiselle ?" [PV Kei Manabu]   Mar 28 Fév 2017 - 19:29


Excusez-moi, Mademoiselle ?

Feat Shang Lin & Kei Manabu

J’étais ravie que Shang accepte ma proposition. Je ne pus m’empêcher de pencher un peu la tête et de lui sourire. L’invitant à me suivre. Nous passâmes à côté du sanctuaire pour enfin rentrer dans ce qui nous servait, à mon père et moi, de maison. Je retirai mes geta et invitait Lin-san à faire de même. Je l’emmenais à travers les couloirs pour arriver devant un shoji que je fis coulisser, dévoilant une simple pièce de séjour qui servait notamment pour les cérémonies du thé. Il y avait donc quelques armoires très simple, exposant différents services. Une autre, plus discrète, contenait tout le nécessaire pour préparer le thé. J’en sortais deux coussins afin que Shang et moi-même puissions nous installer confortablement. Je sortis ensuite un des services, le bleu avec un oiseau blanc, que je déposais au centre de la pièce, entre les cousins. Je l’invitais aussi à Shang, au passage, de s’installer.

J’avais mis l’eau chauffer avec un thermomètre et préparer la théière. Pendant que je m’affairais minutieusement, je pouvais sentir le regard de Shang dans mon dos. Vous savez, cette sensation que vous avez quand quelqu’un vous fixe, même si vous ne le voyez pas. Je rougissais à cette sensation. C’était en même temps plaisant et désagréable. Une chose est sûr. Cette idée me faisait rougir.

Une fois le thé près, je pris grand soin en le servant. Shang en profita pour briser un rien le silence. Et reparler de l’encens. Je ne pus que sourire en l’entendant.

Kei  ▬ « Je suis ravie que l’encens vous a été utile. Je vais continuer à en mettre pour vous, dans ce cas. »

Je tendis la tasse à Shang qui le gouta avec précaution pour ne pas se brûler. La réponse fut directe. Il l’aimait.

Kei  ▬ « Mon thé n’est pas si fabuleux, voyons. Je le prépare comme tout le monde. »

Je fus cependant très touchée par le compliment. Je le regardais boire son thé avec plaisir. Je pris aussi une gorgée du mien, laissant Lin-san commencer la discussion.

Kei  ▬ « Je fais des études de Psychologie à l’Université de Nakanoto. J’aimerais pourvoir ouvrir mon cabinet, ici, en ville. Bien que je ne pense pas que ce sera un jour possible. Mais rien que l’idée de pouvoir aider les gens qui viennent au temple avec un problème me remplit de joie. Mes études me seront donc tout de même utiles. »

Je pris une gorgée de mon thé avant de retourner la question à Shang.

Kei  ▬ « Et vous, que faites-vous dans la vie ? »

"Aider"

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Humain - Hunter de l'Ordre Renfield
avatar
Race : Humain
Couleur : #deepskyblue
Avatar : Shang (Mulan)
Date d'inscription : 30/11/2016
Nombre de messages : 68
Yens : 57
Voir le profil de l'utilisateur
Shang Lin
Humain - Hunter de l'Ordre Renfield
MessageSujet: Re: "Excusez-moi Mademoiselle ?" [PV Kei Manabu]   Dim 9 Juil 2017 - 18:53
Les mains autours de sa tasse chaude, Shang écoutait attentivement la jeune femme. Elle avait une douce voix agréable, elle dégageait du calme et beaucoup de gentillesse. En gros, tout pour devenir une bonne psychologue si tel était son cas, il n'en doutait pas. Autours d'une bonne tasse de thé accompagnée d'une bonne personne, qui n'aurait pas envie de se confier sur tous ses travers et accepter toutes aides que la-dite personne accepterait de lui donner. Elle avait raison, cabinet ou pas, elle pourrait toujours accomplir ce qu'elle rêvait de faire c'est pour cela que Shang hocha la tête à la fin de son explication. Quand vint à son tours de répondre, il prit une autre gorgée du thé pour réfléchir légèrement à sa réponse. Pouvait-il répondre qu'il était chômeur ou une bêtise de ce genre ? Il regarda la jeune femme, il sentait qu'elle ne le croirait pas. Cette femme avait un tel regard que le jeune homme la sentait capable de découvrir des secrets cachés que personne ne pouvait connaître. De plus, il n'avait vraiment pas envie de lui mentir complétement, il espérait avoir l'occasion de revoir la jeune femme au temple sans avoir besoin de se méfier de faire une bourde ou de révéler qu'il avait souvent tendance à cacher la vérité. Il se replaça donc correctement avant de lui donner une semi-vérité.

-Je suis plus ou moins... agent de sécurité ou agent de la paix. Non, pas agent de la paix, je penche plus pour agent de sécurité. En gros, j'essaie de sauver les gens. J'ai toujours souhaité apporter du secours.

Il sourit en regardant la jeune femme. Il n'allait pas rajouter que même si cela avait été un rêve, son travail était surtout une destinée familial enclenché par sa honte de ne pas avoir su protéger tous le monde. Il reprit une autre gorgée avant de continuer.

- Juste je ne le fais pas psychologiquement mais physiquement. Si votre rêve et votre destin - je crois au destin - est d'ouvrir un cabinet qui vous ressemble, vous y arriverez. Pas besoin que ça soit aujourd'hui, demain est un autre jour avec de nouvelles opportunités. Vous y arriverez.

Il regarda rapidement ses mains avant de continuer doucement.

- Et puis vous êtes probablement fait pour, vous sentez ce qui est bon pour les autres - même si ce n'est qu'un peu d'encens. Dit-il en se grattant la tempe avant de continuer. Votre cabinet pourrait probablement aider beaucoup de monde dans le besoin. Une blessure se soigne mais pas celle du conscient, vous allez être importante. Dehors comme dans ce temple. Il faut donc y croire et croire en vous !
Revenir en haut Aller en bas
Humain - Civil
avatar
Race : Humaine
Couleur : #cc99ff
Avatar : Rei Hino (Sailor Moon)
Date d'inscription : 26/01/2017
Nombre de messages : 89
Emploi/loisirs : Miko / Etudiante
Yens : 83
Voir le profil de l'utilisateur
Kei Manabu
Humain - Civil
MessageSujet: Re: "Excusez-moi Mademoiselle ?" [PV Kei Manabu]   Dim 9 Juil 2017 - 23:14


Excusez-moi, Mademoiselle ?

Feat Shang Lin & Kei Manabu

Alors que la discussion avançait, j’en appris plus sur Shang. Je trouvais cela charmant que Shang aide aussi les autres, à sa manière. Cela nous faisait déjà un point commun. En plus de celui d’aimer le thé. L’écoutant attentivement, j’en profitais pour prendre une gorgée. Si ce geste était tout d’abord fait pour me désaltérer, je le refis vite pour me cacher. En effet, plus Shang parlait, plus je rougissais. Il parlait avec une telle passion. Je ne savais ni où me mettre, ni quoi répondre. Je ne pouvais pas nier que cela était flatteur. Mais cela me mettait aussi un rien mal à l’aise. C’était si soudain !

Je pris le temps de me calmer. Il n’était pas bon de paniquer en cet instant. Je n’avais aucune raison. Ou du moins, c’est ce que j’essayais de me convaincre. Après une grande inspiration, je repris la parole.

Kei  ▬ « Je ne doute à aucun moment de moi. Je pense que je peux en effet construire un cabinet. Mais je dois aussi être réaliste ! Je vais hériter un jour de ce temple comme mon père, mon grand-père et mon arrière-grand père ont hérité de ce lieu. Je ne peux pas l’abandonner ainsi. Que vont devenir les pauvres âmes qui vienne chercher espoir, aide et réconfort ici ? Je ne peux me permettre de les abandonner ! J’en aurais mal au cœur de les abandonner comme ça. Je me dois de reprendre ce lieu ou de trouver quelqu’un pour prendre ma place. »

Je pris une pause pour reprendre mon souffle. Bien que j’aie parlé d’une façon très calme, je commençais à manquer d’air. Je pris aussi une gorgée de thé avant de reprendre la parole.

Kei  ▬ « Et puis… J’aide déjà pas mal de monde en étant ici. J’assiste aux joies et aux tristesses des personnes qui viennent. Je partage leur bonheur et j’apaise leur peine. Je les écoute et les guide s’ils en ont le besoin. J’aide énormément ici. Et mes études se montrent extrêmement utiles par moment. »

Je me sentais déjà un peu mieux. Même si, j’avais toujours un certain malaise du fait d’avoir parlé de moi. J’espérai au passage que ce dernier change soudainement de sujet de conversation. Cependant, je pense qu’il y avait peu de change, au final. Je me contentais alors de me resservir un peu de thé avant d’en reproposer à Shang. Je pouvais toujours en refaire si besoin.

"Malaise"

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Humain - Hunter de l'Ordre Renfield
avatar
Race : Humain
Couleur : #deepskyblue
Avatar : Shang (Mulan)
Date d'inscription : 30/11/2016
Nombre de messages : 68
Yens : 57
Voir le profil de l'utilisateur
Shang Lin
Humain - Hunter de l'Ordre Renfield
MessageSujet: Re: "Excusez-moi Mademoiselle ?" [PV Kei Manabu]   Mer 26 Juil 2017 - 11:55
Au premier abord comme par la suite, Kei semblait être une jeune femme entièrement vouait aux autres. Parler aux autres lui était facile tant qu'on n'en venait pas à trop se plonger sur elle. Cela se voyait par plusieurs gestes. A commencer par ces joues légèrement rosie derrière sa tasse de thé qu'elle buvait de plus en plus rapidement. Sa réaction fit légèrement sourire Shang, la jeune femme était vraiment touchante. Parler d'elle n'était pas coutume, elle préférait tellement prendre soin des autres qu'en venir à sa personne lui était peu coutume voire.. paniquant ? S'il ne perdait pas son calme, Shang pouvait comprendre qu'être le centre de l'attention n'était pas forcément plaisant pour tout le monde. Ainsi, il écouta la jeune femme sans en rajouter. Il ne voulait pas la mettre mal à l'aise en sa présence. Sa cause était même noble, tout comme lui, elle reprenait le flambeaux familial avec honneur. Tout lâcher était même pour elle impossible, à ces mots, Shang hocha la tête pour la rassurer et lui montrer qu'il comprenait parfaitement son envie.

Doucement, elle reprit son souffle. Il fallait la rassurer, en face son mal aise ne se sentait que légèrement. Shang était observateur mais discret. Il laissa donc la jeune femme reprendre son souffle - en discrétion - et une gorgée de thé - pour garder du temps - avant de reprendre la parole. Sa voix était légèrement plus sur. C'était officiel, elle était vraiment mignonne. Shang reprit justement une lampée de son breuvage en l'écoutant à nouveau calmement. Pour aider du monde il était clair qu'elle en aidait ! Shang se demandait même d'où lui venait le don de tout sentir ? Après tout, le jeune homme n'avait jamais demandé l'encens, c'était instinctivement que la jeune femme l'avait fait. L'hunter se doutait bien que si certaine personne pouvait demander de l'aide sans problème, d'autres étaient plus timides et Shang avait la nette impression que la jeune femme serait derrière en comprenant et en aidant. Elle avait de grande qualité.

Avant de reprendre, Shang réfléchit quelques instants. Il savait ce qu'il avait envie de dire à la jeune femme. Il fallait qu'elle sache qu'elle pouvait parler d'elle à tout va qu'il avait presque envie d'écouter tout et n'importe quoi. Il avait aussi envie de lui dire qu'elle avait de folle qualité et un don exceptionnel. A la place, comprenant que cela la gênerait, il préféra accepter le thé avant de lui répondre rapidement :

- Vous êtes une belle personne.

Il ne rajouta pas que si le monde n'était peuplé que de personne comme elle, il n'aurait pas besoin de faire son métier. Il le pensait cependant. Est-ce que la miko aurait le don de le deviner ? Il sourit à cet idée, il préférait que non. Shang aimait savoir que ses pensées lui appartenait tout de même. Dans un silence non gênant, ils reprirent tous les deux quelques gorgées de thé. L'hunter ferma les yeux, rare était les personnes avec qui le silence n'était pas paniquant. Ici, c'était juste apaisant et normal. L'homme avait tout de même envie de trouver un moyen de relancer la conversation sans trop poser de question indiscrète sur la jeune femme. Cependant, s'il y avait bien une chose que Shang ne savait pas faire correctement, c'était bien-sur le dialogue.

Comme un idiot... Il réfléchissait. Il fallait qu'il trouve un sujet de conversation... mais lequel ? Pourquoi n'était-il pas un vrais moulin à parole... Puis, il se contenta de regarder la jeune femme, les premiers mots auxquels il pensait sortir.

- Il est rare de trouver une personne avec qui le silence est agréable. Enfin... Ce n'est pas gênant vous voyez.

Il se gratta la tempe. Enfin si, il aurait dû se taire. C'était vraiment pas très avenant de dire à la jeune femme que se taire était la meilleure des qualités. Aurait-il besoin d'entrainement ? Vous savez un coach de la parole ? Celui qui apprendrait à Shang à ne pas faire de bêtise ? Oula... C'était une idée bizarre que venait d'avoir l'hunter. Quoi qu'il y avait bien Lucy... Ah non ! Il allait tout de même pas demander à la serveuse de lui apprendre à tenir une conversation. Elle allait rire de lui. L'aider mais rire de lui avant. Du coup, il se contenta de regarder la jeune miko gêné, elle comprendrait probablement qu'il ne pensait pas à mal - genre une femme qui se tait c'est magique - mais juste qu'il se sentait bien en sa présence. La conversation n'était pas obligatoire pour faire revenir le calme. Il ferma les yeux même lui ne savait pas vraiment mettre d'explication ! En fait, c'est Ping qui aurait dû lui apprendre à être normal. Au lieu de faire des bêtise et se moquer, il aurait dû apprendre à Shang l'art de la conversation. M'enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Humain - Civil
avatar
Race : Humaine
Couleur : #cc99ff
Avatar : Rei Hino (Sailor Moon)
Date d'inscription : 26/01/2017
Nombre de messages : 89
Emploi/loisirs : Miko / Etudiante
Yens : 83
Voir le profil de l'utilisateur
Kei Manabu
Humain - Civil
MessageSujet: Re: "Excusez-moi Mademoiselle ?" [PV Kei Manabu]   Dim 30 Juil 2017 - 13:09


Excusez-moi, Mademoiselle ?

Feat Shang Lin & Kei Manabu

Je me ressaisissais tout en buvant mon thé fumant. Je m’étais littéralement emportée. Mon cœur battait dans ma poitrine, comme s’il essayait d’en sortir. Et Lin-san ne m’aida point de son côté. Je rougis doucement au compliment, incapable de répliquer quoique ce soit. J’aurais voulu dire que je n’étais pas une si belle personne, que j’avais aussi ma face cachée, une part sombre en moi. Je me contentais de détourner le regard, légèrement blessée. Le silence se fit alors pendant un moment. Un rien gênant pour ma part. Je n’avais pas envie de continuer dans cette voie. Shang, lui, semblait réfléchir activement à ce qu’il pouvait dire pour relancer la conversation. Je pouvais facilement deviner que les pensées allaient et venaient dans sa tête pour trouver ce qu’il aurait pu dire, ou ce qu’il devait surtout éviter. Au final, il releva son regard vers moi et parla le plus naturellement.

Shang  ▬ « Il est rare de trouver une personne avec qui le silence est agréable. Enfin... Ce n'est pas gênant vous voyez. »

A nouveau, le silence s’abattit sur nous. Shang fut rapidement troublé par ce qu’il venait de dire. Même son aura bleue s’était réduite sous l’embarras. Il se grattait la tempe. Il détournait le regard. Même un aveugle aurait pu comprendre son malaise à cet instant. Pour ma part, je ne pus m’empêcher de rire. La situation était trop comique. Il avait parlé avec une telle maladresse…

Kei  ▬ « Je suis désolée. Je n’ai pas pu me retenir. Ce n’était pas méchant. »

Je pris une gorgée de thé pour calmer un rien mon fou rire.

Kei  ▬ « Sans vouloir vous vexer, je peux constater que vous n’avez pas été entrainé à l’art subtil et délicat de la conversion. L’éloquence est une compétence qui n’est pas innée. « L’art de manipuler les mots pour manipuler l’Homme », comme dirait mon Professeur. Que pensez-vous de cette citation, Lin-san ? »

J’avais profité de la situation pour rediriger la conversation sur un sujet qui ne gênerait ni lui, ni moi. Je comptais aussi lui permettre de parler en toute liberté, sans nous juger. C’était une manière d’apprendre à se connaitre. Il m’était moins difficile de parler de ce que je pense que de moi-même, en prime.

Kei  ▬ « Je pense, pour ma part, que nous accordons trop d’importance aux mots. Je ne nie pas qu’ils nous permettent de plus facilement communiquer et de mettre des mots sur nos émotions. Mais ils ont une valeur très subjective. « Douleur » n’a pas la même définition pour chaque personne. De même que « Aimer » ou encore « Bleu ». Vous voyez ? »

Je pris une nouvelle gorgée de thé pour marquer une courte pause.

Kei  ▬ « Un autre exemple de l’importance des mots, c’est que nous nous laissons blesser par eux. Pourtant, ils ne font que refléter des choses, ils sont éphémères et trompeurs. Un geste, une image disposent de plus de valeurs. »

Avec douceur, je terminais mon monologue.

Kei  ▬ « Comme disait un grand écrivain, « Ce que nous nommons rose sous un autre nom sentirait tout aussi bon ». Ne vous formalisez pas pour si peu. »

"Mots"

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: "Excusez-moi Mademoiselle ?" [PV Kei Manabu]   
Revenir en haut Aller en bas
 
"Excusez-moi Mademoiselle ?" [PV Kei Manabu]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mademoiselle "LYLY"
» Mademoiselle Alice Hargreaves .
» Les aventures de Mademoiselle Petra
» La formidable Fumerie de Mademoiselle Tan [Fermée par la Marine]
» [Thème] - Mademoiselle Kostovak (et un de ses larbins)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Knights RPG :: Centre de Nakanoto :: Quartier culturel :: Sanctuaire shintoïste-
Sauter vers: