Partagez | 
 

 Yesterday's lost memories

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Race : Lycan
Couleur : #FF9900
Avatar : Shaolan Li (TRC)
Date d'inscription : 21/12/2016
Nombre de messages : 77
Yens : 46
avatar
Nage en Eaux Troubles
MessageSujet: Yesterday's lost memories   Mer 15 Mar 2017 - 0:16



Yesterday's lost memories

Feat Adriel Lalley & Daisuke Kûdo

J’ouvris un œil que je refermais aussi tôt, ébloui par la clarté ambiante de la pièce. Je grommelais contre moi-même : j’avais oublié de fermer les volets de la cuisine. J’essayais à nouveau d’ouvrir un œil et j’abandonnais presque aussi tôt. J’avais la flemme de me lever, même juste aller descendre ces fichus volets pour me plonger dans le noir. A la place, je me contentais de plonger la tête sous la couette et de tenter de me rendormir sans vraiment avoir espoir de réussir. Le tout combiné avec mon mal de crâne, je savais d’avance que j’allais passer une bonne journée.

Daisuke ▬ « Plus jamais je ne touche à une goutte d’alcool… »

Franchement, je ne me souvenais plus des détails de la soirée d’hier mais il était clair que j’avais franchement abusé. J’avais actuellement le sentiment d’être au bout de ma vie et mon seul désir était que l’on m’achève de suite. Bon, c’était un peu exagéré, j’avoue… Mais l’idée est là. J’étais en train de décéder sous ma couette avec l’impression qu’un pic me tambourinait le crâne. Et comme toujours, je me faisais la même stupide promesse que je n’allais évidemment pas tenir vu que j’allais surement reboire un verre à l’occasion. Non, il fallait surtout que j’arrête de boire autant. Fini d’aller passer mes soirées dans un bar quand j’avais le blues. En parlant de ça, j’avais quelque vagues souvenirs flous de ma sortie d’hier. Mais cela restait principalement un bon gros trou noir.

Etant maintenant réveillait, je sentis une envie pressante. Bien sûr, dans mon état actuel, j’étais plutôt partant de rester sous ma couette et de retenir ma vessie. Malheureusement, je n’allais surement pas pouvoir me retenir jusqu’au lendemain. Prenant le peu de courage que j’avais ce matin en main, je me levais et titubait jusqu’à la salle de bain. Je remarquais que j’avais eu tout de même la décence de me déshabiller avant d’aller dormir. J’aurais pu tout de même garder mon boxer…

Une fois la vessie soulagée, je m’avançais doucement vers le miroir en m’agrippant au lavabo. Je n’étais pas en état de tenir debout. J’avais une sale tête d’ailleurs. Soupirant, je me passais un peu d’eau sur le visage avant d’aller rejoindre mon lit. J’en profitais pour fermer le volet et plonger mon appart dans l’obscurité. Seule ma lampe de chevet empêchait le noir total de s’installer afin de me permettre de regagner mon lit en sécurité. Cependant, quelque chose me perturba. En tirant un peu sur la couette, je pus apercevoir que quelqu’un d’autre se trouvait là également. Quelques brides de souvenirs me revinrent en tête. Je l’avais rencontré hier. Je m’étais installé à côté de lui et j’avais senti l’odeur caractéristique des vampires sur lui.

Daisuke ▬ « Bordel… Qu’est-ce qui s’est passé hier ? »

Mais impossible de me rappeler. J’étais incapable de dire ce qu’il s’était passé. Un éclair passa dans ma tête, accentuant légèrement ma migraine. Je ne m’étais pas réveillé à poil, moi ? Hum… je l’étais toujours d’ailleurs… Je déglutis difficilement. J’aurais voulu en cette instant confirmer ou infirmer mes doutes en vérifiant si Monsieur Vampire était aussi habillé que moi mais il est physiquement inconcevable pour moi de le faire actuellement. A la place, je fonçais m’habiller un minimum avant de faire du café. J’étais sûr de ne pas me rendormir maintenant…

"Mais qu'est-ce que j'ai foutu hier ? Bordel !"

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 31/01/2017
Nombre de messages : 17
Yens : 21
avatar
A Posé ses Valises
MessageSujet: Re: Yesterday's lost memories   Jeu 16 Mar 2017 - 11:18

NDLR : Je suis sur mon tel, je ferai la mise en page dès que j'ai mon ordi et internet ♡ enjoie!

________________

Aaaaaaïe ma tete... Qu'est-ce qui m'a pris de boire à ce point, hier soir? J'ai au moins trois perceuses qui s'essaient au rodéo, à la boxe thai et au football américain dans ma tete maintenant... Je suis tellement mort que j'arrive ni à gémir, ni à bouger. Et Dieu s'aime que j'aime gémir. Quand j'ai mal à la tête, hein, bien sûr. Je cale juste un chouilla mieux ma tete contre l'oreiller, en me décalant d'un ou deux centimètres. Il est bien cet oreiller, moelleux à souhait, bien plus confortable que le mien. Faudrait que je m'en prenne un comme ca...
...
...
Attends. C'est pas mon oreiller. ... Et si c'est pas mon oreiller, c'est pas mon lit.
...
Oh merde, où j'ai atteri, encore? J'espère que c'est pas chez une meuf japonaise qui va vouloir plus qu'une nuit, qui va vouloir conclure genre vraiment vraiment, voire pire, une désespérée qui va vouloir qu'on se marie. J'ai déjà eu ce genre de cas irrattrapable sur le dos, plus jamais je couche avec une jap' célibataire de 30ans, j'ai dit stop, c'est fini les histoires de nanas qui veulent se caser !

Je divague, mais en attendant, y'a du mouvement de l'autre coté du lit. J'entends des pas un peu trainants se diriger vers une autre pièce, puis le bruit caractéristique d'une vessie qui se vide. Argh. Ça me donne envie de pisser aussi, tiens. La binouse de Sapporo, elle est v'la bonne mais qu'est-ce qu'elle donne envie de pisser, bordel! Enfin, vu mon état, j'ai du boire que de la bière... Mais j'vais attendre que mon... coup? Je suppose que je peux l'appeler ainsi-  retourne se coucher, ou aille dans une autre pièce. Histoire de tater un peu le terrain, essayer de me souvenir qui ça peut bien etre. Parce que là, j'ai beau farfouiller dans ma mémoire, ça ne fait qu'amplifier ma céphalée. La porte de la salle de bain se referme, et quelques secondes plus tard, un poids fait s'affaisser le matelas. Au moins, je suis pas le seul à avoir la gueule de bois eheh. Bon, vu que mon hôte est là, je peux déjà tenter de me souvenir qui c'est grâce à son odeur... *snif*... Hum... *snif snif*... Ça sent un peu comme mon coloc... Mais c'est pas lui... Je me serais tapé une lycane? ... J'me souviens vraiment pas d'en avoir vu hier... En même temps, j'me souviens même plus dans quel bar je suis entré. Argh, cette mémoire défaillante. J'ai vraiment beaucoup trop bu, hier...

Ah tiens, y'a encore du mouvement de l'autre côté du lit. Mon hôte s'habille, apparemment. J'aimerais bien jeter un œil, histoire de mater, mais surtout de me souvenir chez qui je suis. Mais ma tête me fait trop mal, si je bouge ça va empirer. Puis il faudrait que je la retourne pour voir ce que je veux. De toute façon, elle a déjà fini de s'habiller (trop rapide pour moi et ma gueule de bois), et se dirige vers la porte. J'ai juste le temps de voir son fessier joliment dessiné quand il passe l'encadrement. Au moins, j'ai bien choisi hier soir, eheh.

Bon, il est temps que je me bouge, moi aussi. Ma vessie me crie d'aller la soulager depuis tout à l'heure, faut que je lui obéisse. Je me redresse toooout doucement, histoire de pas avoir plus mal à la tête que je ne l'ai déjà, et regarde autour de moi. La chambre ne me parle pas du tout. Rien de ce qu'il s'est passé hier ne me vient à l'esprit. Bon. Peut-être que le visage de mon hôte me rappellera la soirée. Je me lève en titubant légèrement... Toujours pas de crédibilité en vue, ça fait plaisir. ... Pff. Je me dirige vers la pièce où j'ai entendu le clapotement tout à l'heure. Bingo, ce sont bien les W.C.

Après ce soulagement incontestable, j'enfile un caleçon et me dirige vers ce que je suppose être la cuisine. Je sens l'odeur du café.

"Si tu as du thé au citron, je suis pas contre", dis-je en me calant contre le chambranle de la porte.

Je tente d'ouvrir les yeux péniblement. Il y a plus de lumière ici. Mais il faut que je vois sa tête. Faut que j'ai un minimum de souvenirs qui refassent surface.
Je commence par regarder son corps et ses fringues. Pas très féminin, tout ça, eheh. Mais au moins, mon goût pour les garçons manqués m'avait toujours satisfait, ça a toujours été une valeur sûre. Une vraie planche à pain, par contre, heureusement que ses fesses valent le coup. Attends. C'est pas un garçon manqué. C'est un garçon tout court.
...

Merde, merde, merde, merde, merde. Bordel. Merde. C'est un mec. Merde. Bordel. J'avais dit plus aucun mec dans mon lit. Putain de bordel de merde. Bon, techniquement, c'était pas mon lit, mais le sien. La réalité m'ayant frappé de plein fouet, j'ai ouvert de grands yeux étonnés malgré la luminosité.

"Euh... Bonjour" C'était vraiment le seul truc que je trouvais à dire, sérieux?...


Je le dévisageais. Un mec, putain. Et il est habillé, lui, pas comme moi qui voulait faire mon gros malin en m'exhibant en caleçon. Qu'est-ce que je peux être débile, mon dieu! Bref. Je me blase mais passons. Son visage ne m'est pas inconnu, c'est déjà une bonne chose. Il est plutôt mignon, j'avoue que je serais pas si mécontent que ça d'avoir fait des galipettes avec lui, si seulement je me souvenais de ce qu'il s'est passé chez lui. Bordel, mais je délire, moi. J'ai dit non aux mecs. Je suis hétéro. Hé-té-ro. Pense à des boobs, Adri, pense à des boobs! Oui voila... Hum bref.
Que s'est-il passé hier? J'ai du le rencontrer en début de soirée, pour que son visage me parle, non? Oui, je me souviens! Il s'était assis à côté de moi, hier. Et quand j'ai senti son odeur, j'étais tellement agréablement surpris qu'un lycan s'installe à côté d'un vampire que je me suis aussitôt présenté, avec un grand -énooorme- sourire -de gamin comblé. Il s'est présenté lui aussi. C'était quoi, son nom, déjà? Un truc en -suke, je crois...


"Euh, Daisuki? ... Euh non, c'est pas ça! Je voulais dire Daisuke !!"


Bordel de merde, il fallait vraiment que je sorte "daisuki"?!! Alors que je savais pertinemment que c'était Daisuke? Suke. Ke. Ke. Ke. Keke. Voila, je vais l'appeler Keke dans ma tête. Je referai plus cette bourde comme ça. Ça sert à quoi d'être omnilingue si on se met à faire de tels lapsus les lendemains de cuite? Bordel, je suis tellement embarassé, maintenant. Dieu, sortez-moi de là!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Lycan
Couleur : #FF9900
Avatar : Shaolan Li (TRC)
Date d'inscription : 21/12/2016
Nombre de messages : 77
Yens : 46
avatar
Nage en Eaux Troubles
MessageSujet: Re: Yesterday's lost memories   Dim 19 Mar 2017 - 0:15



Yesterday's lost memories

Feat Adriel Lalley & Daisuke Kûdo

Une fois que le café fût passé, je me pris une tasse et allai m’asseoir à table. Le regard dans le vide, sirotant ma boisson chaude, je tentais désespérément me rappeler de la soirée d’idée. J’étais entré dans ce bar, je m’étais assis à côté et j’avais senti son odeur. Mais il s’était passé quoi encore ? Impossible de revenir dessus pour le moment. Pire, plus je forçais, plus j’avais mal au crâne. De mauvaise humeur, je portais ma tasse à mes lèvres et je commençais à faire des bulles. Oui, je fais des bulles dans mon café quand je suis de mauvaise humeur le matin, c’est-à-dire pratiquement tous les jours. Ça ne regarde que moi, cependant !

Une voix me tira de mes bulles et je regardais vers l’encadrement. Mon « invité » ne portait qu’un simple boxer et se tenait dans une pose que je pourrais qualifier d’aguicheuse sans trop de problèmes. Un bref instant de souvenir me revint. Les présentations, il s’était présenté avec un grand sourire quand je me suis assis. C’était A… A… Adri… Adriel. Bon, j’avais le prénom. C’était déjà pas mal ! Même si je préférais utilisé le nom…

Brefle ! Monsieur le Vampire voulait donc un thé au citron. Soupirant, je terminais ma tasse avant de me lancer dans l’exploration de mes placards. Je n’étais vraiment pas motivé à me lever d’ailleurs. Le fait de devoir remplir à nouveau ma tasse allait surement me donner un peu de volonté. Entre-temps, je me contentais de regarder l’exhibitionniste en face de moi. Sait-on jamais qu’un autre détail me revienne ainsi. A la place, j’ai plus apprécié de voir son visage se décomposer soudainement sans raison en me voyant. Bon sang… Sur qui j’étais tombé ? Ça faisait un moment que je n’avais pas eu de coup et il fallait que je tombe sur un cas. Décidément…

Son « Euh… Bonjour » m’acheva. Je ne voulais pas savoir ce qu’il se passait dans sa tête, à celui-là. Ça devait surement être le bordel. J’avais l’impression d’être un désespéré qui s’était jeté sur le premier mec qui passait. Pas très glorieux… Je préférais chasser cette image de ma tête. J’étais sûr de ne pas être si misérable. C’était juste que je ne m’en rappelais pas actuellement. Voilà ! Sur cette pensée positive, je me levais fièrement et j’allais chercher ce maudit thé. J’avais, heureusement pour lui, une boite entamée de petit sachet de thé au citron. Surement le truc le moins conventionnel qui puisse exister chez moi. Mais bon, pour quelqu’un qui ne boit jamais de thé… Je me mis donc un peu d’eau chauffer et je me resservais un café.

Adriel ▬ « Euh, Daisuki ? ... Euh non, c'est pas ça ! Je voulais dire Daisuke !! »

Oh, bordel ! Il était sérieux en faisant un lapsus pareil maintenant ? Je m’étais renversé du café sur la main ! Et j’ai été tellement surpris que mes oreilles et ma queue étaient apparus. Sans dire un mot, je passais ma main sous l’eau froide, attendant que la douleur passe. Entre-temps, l’eau pour le thé était chaude et j’invitais le vampire à s’asseoir. Une fois les tasses servies, je le rejoignais afin d’entamer la conversation. Toujours légèrement transformé, mais j’avais la flemme et trop mal au crâne pour faire quoique ce soit à ce sujet.

Daisuke ▬ « Et toi… C’est Adriel, n’est-ce pas ? »

Je n’arrivais décidément pas à revenir sur son nom. Au final, je n’étais même pas sûr de l’avoir su à un moment. Cela m’étonnerait quand même, me connaissant. Mais, de toute façon, vu la tournure des événements, je ne sais pas si je devais voire même si je pouvais être aussi formel que d’habitude. Je n’étais déjà pas capable de me rappeler si s’était passé quelque chose cette nuit. J’avais juste souvenirs de quelques brides de conversation maintenant. C’était mieux que rien.

Daisuke ▬ « Hum… Tu es originaire… des USA, si je me souviens bien. »

Oui… Je sais… Mais quitte à commencer quelque part, commençons déjà par confirmer ce dont on se rappelait…

"Oh, Bordel !"

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 31/01/2017
Nombre de messages : 17
Yens : 21
avatar
A Posé ses Valises
MessageSujet: Re: Yesterday's lost memories   Mar 21 Mar 2017 - 11:10




Yesterday's Lost Memories

Feat Daisuke Kudo & Adriel Lalley

Pour ajouter à mon embarras, Daisuke se renverse du café sur la main. Aussitôt, ses oreilles et sa queue de loup apparaissent, et j'ai une intense envie de lui dire à quel point je trouve ça mignon, mais je suis trop gêné d'avoir sorti "Daisuki" que je ne peux me permettre un "Kawaii neee". À la place, je me répands en excuses, encore moins à mon aise à cause de la brûlure du loup. Malgré ça, il continue à servir le thé et le café. Bordel, ce silence de sa part est un peu oppressant. Ou c'est moi qui suis vraiment dans tous mes états, et lui qui est plus calme, peut-être? Enfin toujours est-il qu'il m'invite à m'asseoir face à lui. Je le regarde avec un peu d'appréhension avant d'obéir docilement. Je ne sais pas s'il se souvient de la soirée, mais entre moi bourré hier, et moi au réveil qui enchaîne les bourdes, il ne doit pas avoir une haute opinion de moi...

Daisuke Et toi, c'est Adriel, n'est-ce pas?

Je sursaute presque en entendant sa voix. Elle est plus douce que ce que je pensais. J'acquiesce sans oser parler plus que ça. Bordel, faut-il vraiment que je sois en boxer dans la cuisine d'un mec après m'être réveillé nu dans son lit et lui avoir sorti le pire lapsus de tous les temps? La gêne me tord les boyaux et je bois difficilement mon thé. Merde, Daisuke est vraiment trop adorable avec ses oreilles sorties. J'ai envie d'aller les lui caresser mais je sais d'expérience qu'il ne faut jamais, JAMAIS, ne serait-ce qu'approcher les doigts d'une oreille lycane. Arata m'avait déjà mis trois raclées à cause de ça...

Daisuke Hum... Tu es originaire... des USA, si je me souviens bien.

Je le regarde dans les yeux une demie-seconde, et je détourne le regard immédiatement. Je suis content de la couleur de ma peau, on ne voit jamais de rougeur quand je suis gêné.

Adriel Oui, c'est ça. Enfin, j'ai beaucoup voyagé, mais je viens de la Nouvelle Orléans.

Je me tais en baissant les yeux. Je sais bien que Daisuke est japonais, et je me vois mal lui retourner la question. Il faut que je trouve un nouveau sujet de conversation !... Mais je me souviens pas de ce qu'il s'est passé hier. Bordel, même le fait de regarder un peu Daisuke ne me fait pas revenir assez de souvenir pour savoir comment j'ai pu me retrouver nu dans son lit.

Adriel Tu... Tu te souviens de ce qu'il s'est passé hier?, je lui demande, hésitant. Moi, je galère, j'ai rien qui me vient...

Je n'arrive toujours pas à le regarder dans les yeux, et cette constation me fait me mordre la lèvre inférieure. C'est un tic qui m'arrive quand je suis gêné et j'y peux pas grand chose... Bordel, je sais pas où me mettre. Je tente de regarder mon vis-à-vis à la dérobée, mais ce qui fait s'attarder mon regard, ce sont ses lèvres. Merde, je crois que j'ai essayé de l'embrasser hier. Un souvenir me revient soudain. Je l'ai entraîné vers un recoin du bar, je ne sais plus comment, et je me suis approché de lui d'assez près, en fixant ses lèvres. Il faut dire qu'il a des lèvres hypnotisantes... Raaaah, mais merde, Adriel, calme tes ardeurs ! Hétéro, on a dit, mon grand. Bordel, j'en ai marre ! Il me faut un joint ! Je termine mon thé tranquillement puis je me lance.

Adriel Hum, excuse-moi Daisuke, y'a un endroit où on peut fumer par ici?, je lui demande, la tête toujours baissée mais en réussissant à le regarder dans les yeux cette fois-ci, avec un air de chien battu que je n'arrive pas à quitter à cause de mon embarras.

Ses yeux sont vraiment jolis, d'ailleurs, avec un éclat qui ne ternit pas malgré le lendemain de soirée visiblement aussi difficile pour lui que pour moi. Bordel, mais putain de bordel, pourquoi faut-il qu'un mec me fasse de l'effet? J'espère que ça ira mieux quand j'aurais les idées claires.

"Souvenirs, où êtes-vous?"

© Etilya sur DK RPG


Dernière édition par Adriel E. Lalley le Jeu 30 Mar 2017 - 20:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Lycan
Couleur : #FF9900
Avatar : Shaolan Li (TRC)
Date d'inscription : 21/12/2016
Nombre de messages : 77
Yens : 46
avatar
Nage en Eaux Troubles
MessageSujet: Re: Yesterday's lost memories   Ven 24 Mar 2017 - 21:11



Yesterday's lost memories

Feat Adriel Lalley & Daisuke Kûdo

Alors que je buvais mon café, j’observais Adriel. Bon, ce n’était pas compliqué aussi, il était juste en face de moi. Je n’allais pas détourner le regard tout le temps qu’il resterait ici. J’avais déjà assez mal au crâne ainsi, pas la peine de rajouter un torticolis dessus. Quoiqu’il en soit, je pouvais voir… un certain malaise, je dirais… Moi, j’étais blasé. J’aurais pu être content. Parce que, au final, il y avait des chances que j’aie tiré mon coup. Ce qui n’arrivait pas souvent dernièrement. Mais je m’en souvenais. Je ne pouvais même pas dire si ça avait été bien ! Bon… Je me souvenais déjà plus en détail de la discussion sur les voyages qu’il avait fait. Il me semble qu’il avait parlé de la France, l’Australie, l’Allemagne, l’Amérique du Sud aussi… C’était cool. Mais si je devais me rappeler de l’entièreté de la soirée d’hier pour savoir s’il s’était passé quelque chose, j’en avais encore pour quelques heures…
Heureusement – ou pas – je n’étais pas le seul à ne pas me souvenir d’hier. D’un côté, je me sentais moins seul… Et je comprenais un peu pourquoi j’avais l’impression qu’il était mal à l’aise contrairement à moi qui était juste légèrement déçu de pas me souvenir.

Daisu ▬ « Quelques brides, sans plus. A part qu’on a discuté et trop bu… Enfin… Voilà quoi ! »

Je me levais pour aller me rechercher un café. Plus pour me réveiller, je l’étais parfaitement après m’être brûlé, mais pour me tirer du brouillard. Enfin, ce n’était surement pas ça qui allait m’aider. Mais bon, avec un peu de conviction… Je n’avais qu’à me répéter en boucle que ça allait m’aider à me souvenir, d’ailleurs ! Bref... Je me servais un nouveau café et je me mis à chercher mes clopes et un cendrier. Il y a d’ailleurs eu transmission de pensées étant donné que Adriel me demanda s’il pouvait fumer.

Daisu ▬ « Heu… Ouais… Attends… »

J’ai fini par retrouver un paquet et le cendrier que je m’empressais de mettre à table. Je revins juste après avec ma clope allumée et mon café.

Daisu ▬ « Ah, j’ai remis de l’eau chauffer si tu veux un autre thé. »

Tirant sur ma cigarette, je regardais Adriel vaquer à ses occupations, profitant du fait qu’il était toujours en boxer pour mater ses formes. J’étais vraiment bien tombé hier au final… Dommage que je ne me remémore pas, au final. Si, j’avais l’impression de me souvenir d’un échange de baiser dans un recoin du bar. Ou alors, j’étais en train de fantasmer… Impossible à dire.

Je reviens à la réalité quand je remarquais que ce n’était pas une simple clope qu’il faisait.

Daisu ▬ « Ah… Je ne pensais pas à ça quand tu parlais de fumer… Tu… Je… »

Je réfléchis un court instant avec de soupirer pour aller ouvrir la fenêtre. Je n’étais pas particulièrement ravi qu’on fume de la drogue chez moi. Et j’étais clairement trop conciliant par rapport à d’habitude. C’est énervé contre moi-même que je ne dis rien, bullant dans mon café.

"Bubulle"

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 31/01/2017
Nombre de messages : 17
Yens : 21
avatar
A Posé ses Valises
MessageSujet: Re: Yesterday's lost memories   Jeu 30 Mar 2017 - 20:23




Yesterday's Lost Memories

Feat Daisuke Kudo & Adriel Lalley

Daisuke attrape un cendrier et le pose sur la table. J'oublie souvent que les japonais préfèrent fumer à l'intérieur. Enfin, je vais chercher mon petit matériel dans mes affaires avant de revenir m'asseoir face au lycan, qui a déjà allumé une cigarette, et s'est resservi un café. Bon sang, sa présence a à la fois quelque chose d'agréable et quelque chose de terriblement perturbant. J'évite consciencieusement de le regarder, je ne sais pas ce qu'il s'est passé exactement hier, mais voir son joli minois me fait... fantasmer, sur des hypothèses que mon esprit embrumé arrive à concevoir. Bordel, ai-je vraiment dit « fantasmer » ? Alors qu'habituellement, rien que l'idée de toucher un homme me rappelle des souvenirs qui me dégoûtent presque -pas que je sois homophobe, loin de là, mais ma précédente expérience a été assez... traumatisante. Putain de merde, pourquoi il faut que je pense à ça maintenant ? Faut que je pense à autre chose, je vais me mettre à déprimer sinon! Adri, concentre-toi sur ton joint, la beuh, oui, c'est ça. C'est joli, le cannabis. Alors que j'en disperse soigneusement sur le tabac déjà préparé, Daisuke me rappelle à lui.

Daisuke  ▬ Ah... Je ne pensais pas à ça quand tu parlais de fumer… Tu… Je… »

Je lève vers lui des yeux étonnés. Je n'avais pas précisé ça ? Bordel de fiante, je dois vraiment être dans la semoule au pâté de mon arrière grand-mère sénégalaise. Arborant toujours mon expression étonnée, interrompu dans ma délicate préparation de stupéfiant, je vois le lycan se lever pour ouvrir la fenêtre. Ah. Forcément. Il se rassoit et je vois qu'il fronce un peu les sourcils, et ses lèvres sont un peu pincées. Et c'est juste trop, trop, trop, mais alors vraiment trop adorable. Il est super adorable, ça, je peux pas le nier.

Adriel  ▬ Ça te gêne.

Ce n'est pas une question, et ça se sent dans le ton de ma voix. Bon, je ne vais quand même pas gâcher ce que j'ai commencé ! C'est sacré, ce machin ! Je finis donc de le préparer, pendant que Daisuke fume son tabac sans fantaisie. Je pose mon magnifique joint parfaitement roulé (je suis le meilleur) sur la table, avant de m'étirer un peu. Tiens, je suis toujours en caleçon, moi... J'étais pas passé dans la chambre récupéré ce dont j'avais besoin pour fumer il y a même pas cinq minutes ? Comment j'avais pu ne pas penser à enfiler un pantalon et un T-shirt ?... Bordel de bon sang, ce que je pouvais me désespérer... Daisuke me tire de mes pensées en écrasant son mégot dans le cendrier. Je n'attends pas plus longtemps pour prendre cet outil très utile et le poser sur le rebord de la fenêtre, en m'accoudant, légèrement penché, et n'accordant pas d'importance à mon hôte avant que le joint n'atteigne mes lèvres. L'air est frais et me donne la chair de poule, mais qu'importe, si ça peut me sortir de ce brouillard infernal ! J'allume mon précieux en admirant le paysage. Bon, certes, c'est en plein centre-ville, ça manque un peu de nature, mais je contemple les immeubles en savourant mon élément. Ça me rappelle d'ailleurs que Daisuke travaille dans un domaine que j'aime particulièrement.

Adriel  ▬ Si je me souviens bien, tu travailles dans une salle d'arcade ? J'adore les jeux vidéos. Surtout Dragon Quest, c'est un truc auquel je pourrais jouer pendant des heures !

Je souris en jouant avec la fumée, lui faisant prendre des formes de personnages de jeux vidéos. La fumée m'aide en général à me rappeler des souvenirs, petit à petit, après des cuites mémorables. D'ailleurs, je crois que j'ai déjà parlé de Dragon Quest avec Daisuke, on a dû se lancer dans un débat sur ce jeu dans la soirée... Oui, je le revois avec des étoiles dans les yeux, et je me souviens avoir pensé que je n'avais jamais vu un air passionné aussi charmant. Bordeeeeel, pourquoi, mais pourquoi il faut qu'un mec me fasse de l'effet ? Pourtant, j'arrive à voir tous les autres gars comme des potes, sans être attiré... Pourquoi lui ? Putain, j'avais dit plus jamais ! Pff, je sais pas me tenir à mes propres promesses. En attendant, je me retrouve dos à un lycan, qui est de toute évidence à mon goût et... Si je réfléchis bien... Il a une vue imprenable sur mon fessier.
...
...
BORDEL DE MERDE DE PUTAIN DE CUL !!

Je me retourne vivement, affreusement gêné. Je n'ai pas tout à fait terminé mon joint mais je l'éteins rapidement, je sais que je pourrais plus décoincer ma mâchoire avant un moment.  J'évite de regarder Daisuke dans les yeux, tellement je ne sais plus où me mettre et je cherche de toute mes forces un truc à dire, de quoi cacher ma gêne, me ressaisir. Putain, mais de quoi j'ai l'air, sérieux... Trouve un truc, crétin de lapin, trouve n'importe quoi ! Le beau temps ? Tu parles, ça caille !... Mais, mais, mais, c'est pas possible ! Pourquoi rien ne me vient ?

"Hu, cannabis !"

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Lycan
Couleur : #FF9900
Avatar : Shaolan Li (TRC)
Date d'inscription : 21/12/2016
Nombre de messages : 77
Yens : 46
avatar
Nage en Eaux Troubles
MessageSujet: Re: Yesterday's lost memories   Lun 15 Mai 2017 - 9:46



Yesterday's lost memories

Feat Adriel Lalley & Daisuke Kûdo

Alors que je boudais contre moi-même en bullant dans mon café, Adriel remarqua de ses yeux de Lynx que cela me dérangeait fortement. D’un côté, je n’y pouvais rien si l’odeur m’incommodait. Cela me rendait malade. Mon estomac était encore patraque de la veille en plus. Adriel eut cependant la gentillesse d’aller fumer à la fenêtre. Je décidais de buller un peu moins. C’est à ce moment que le vampire reprit la parole.

Daisu ▬ « Tout à fait, elle se trouve d’ailleurs en dessous de nous. Et j’aime bien des Dragon Quest aussi. Mais j’ai une préférence marquée pour les The Legend of Zelda. Et pas mal d’autres licences aussi. »

Mon regard se porta sur Adriel et ses petits tours de fumée. J’eus le plaisir de reconnaitre une bonne partie des personnages qu’il avait de représenter. Un flash me revint soudainement. Il m’avait déjà montré son don la veille alors que nous étions sortis fumer. C’est avec le sourire que je m’accoudais à table pour le regarder faire. Cependant, il se retourna soudainement, et je pourrais jurer que ces joues étaient rouges. Je retirais ce que j’avais pensé précédemment : Je n’étais pas bien tombé et ce type avec des réactions étranges par moment. Il fallait vraiment que je tombe sur des gars bizarres... Je soupirais un instant avant de me redresser afin de revenir sur la conversation initiale.

Daisu ▬ « Si tu veux jeter un coup d’œil à tous les jeux que je possède. Tout est sur une étagère dans le salon. »

Vu qu’il semblait avoir fini – du moins, après avoir écrasé si vigoureusement son mégot, il devait avoir fini – je l’invitais à me suivre dans le salon où une immense étagère trônait fièrement à côté de la télévision et du sofa. Vous me direz, j’ai une légère collectionnite en ce qui me concerne les jeux vidéo. Il valait mieux avoir l’espace de rangement qui allait avec. Et ce n’était pas franchement mieux aux niveaux des goodies. Bien que je me jetais moins facilement dessus. Juste les figurines et quelques peluches comme le Pikachu que je m’étais offert le jour où j’ai été faire les courses avec Sawa.

Laissant Adriel parcourir l’intégrité de ma ludothèque, je m’installais dans le canapé. Bien que je me sente un peu mieux et un peu plus réveillé. J’avais encore quelques légers trous de mémoire et un léger mal de crâne. Mais les événements de la soirée d’hier me revenait petit à petit…

"Ludothèque"

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Yesterday's lost memories   

Revenir en haut Aller en bas
 

Yesterday's lost memories

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Knights RPG :: Centre de Nakanoto :: Quartier commerçant :: Magasins :: Petits Magasins :: L'Arcadénium-