DARK KNIGHTS
Forum CITY - Contemporain Gothique - Avatars 200 x 400 - Contexte évolutif
Nouveau départ [Pv Junya]



 
Bienvenue sur Dark Knights
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Voteur du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Dark Knights sur FB ?

Partagez | 
 

 Nouveau départ [Pv Junya]

Aller en bas 
Vampire Level A - Clan B. Ryan
avatar
Race : Vampire, Level A
Couleur : White
Avatar : Nine, FF type-0
Date d'inscription : 23/03/2017
Nombre de messages : 35
Yens : 41
Voir le profil de l'utilisateur
Joshua Backloy Ryan
Vampire Level A - Clan B. Ryan
MessageSujet: Nouveau départ [Pv Junya]   Ven 24 Mar 2017 - 14:08
Deux ans. Joshua avait parfaitement conscience de ce qu'il allait faire et, ainsi debout devant cette porte, la main levée vers le heurtoir, tout lui revenait en tête, tout comme tout ce qu'il s'était imaginé en faisant le trajet jusqu'ici. Que penserait Junya ? Comment le prendrait-il ? Le mettrait-il dehors ? Il en avait tous les droits et notre blondinet n'avait pas l'intention de rester au manoir, culpabilisant tout de même d'avoir fait le mort et de l'avoir surement inquiété ses dernières années. Il ne lui avait été qu'un nid à problème depuis qu'il était venu au Japon, il était aussi temps que cela cesse. Pourtant, jamais il n'avait eu autant besoin de lui...tout était clairement paradoxale. Pour autant il ne devait pas se défiler. Il avait besoin de lui et il lui devait bien des explications. Avait-il été égoïste en partant sans un mot ? Oui et à la fois non. Après tout, chacun faisait son deuil à sa façon et même s'il aurait pu prévenir le chef de famille, il avait préféré se murer dans un silence ou il devait se trouver lui-même. Les mots n'auraient rien fait, auraient été d'un puits sans fond deux ans en arrière. Il avait bien fait pour lui, mais effectivement, peut-être pas pour son cousin.

Quoi qu'il en soit, c'était un peu l'heure de prendre ses responsabilités. Oh, il était parti guetter chez son Alyss avant, comme pour se donner un peu de baume au coeur de se dire qu'il avait pu tourner la page, mais il ne trouva que sa bibliothèque vide. Ravagée par les flammes. Et son propriétaire ? Un habitant qu'il avait questionné l'avait soulagé en disant que le "petit jeune" avait déménagé suite à ça. Quitter la ville...c'était mieux ainsi. Dire que cela lui faisait un poids sur les épaules en moins ? Un peu oui. Il pouvait ainsi se focaliser uniquement sur son cousin avec un peu plus de facilité. Mine de rien, "devenir adulte" ce n'était peut-être pas encore pour lui. Pourtant il devait y passer.

Alors il toqua enfin à cette porte gigantesque. A la mesure du bâtiment. Et il ne fut pas des plus étonnés de voir Edgar venir lui ouvrir. Ce qui fut cependant un plaisir fut de voir le visage de ce vampire, non pas se décomposer, mais faire une tête de dix pieds de longs alors qu'il reconnaissait notre tête blonde.

« Bonsoir Edgar. Junya est-il présent ? »

Ce à quoi le majordome acquiesça et se permit, quand bien même il savait qu'il n'avait pas à le faire, à le prendre dans ses bras. Cela eu le don de surprendre notre level A qui se mit alors à rire de son geste. Il était chez lui. Ce chez lui qu'il avait pourtant refoulé lors de son départ. Pourtant ce manoir était sa véritable maison...Cessant cette étreinte peu commune, le majordome s'excusant ensuite d'un tel comportement, il le fit entrer et le dirigea vers le salon commun. Et plus ses pas avançaient dans le manoir, plus cette boule au ventre le prenait. Junya serait-il dans le salon ? Non, bien sur que non, cette pièce était majoritairement vide, seul les invités y avaient accès en compagnie du maitre des lieux, ce n'était pas vraiment une salle privative ou il faisait bon vivre seul.

Mais quelque chose mettait la puce à l'oreille de notre vampire que son cousin n'était plus si seul que ça. Car à peine Edgar parti pour prévenir le maitre de maison, que les narines du plus jeune retrouvait ses marques par les différentes fragrances qui faisait la demeure. Mais il y avait cette odeur qui lui était inconnue, ou presque. Celui d'une femme...qui devait venir régulièrement pour que cela reste entre les murs de la maison. Un sourire naquit alors sur son visage, rassuré, un peu...

Mais le stress le reprit. Comment devait-il se présenter à son chef de famille ? deviendrait-il l'une de ses nombreuses personnes lambda auprès de Junya pour être parti sans un mot ? Cela lui brisait le coeur d'imaginer cela, mais il se devait d'assumer les conséquences. Ne prenant même pas la peine de s'asseoir, ne désirant pas faire comme chez lui malgré sa connaissance accrue des lieux sur le bout des doigts, lorsque la porte s'ouvrit derrière lui, il ne pu que faire volte-face.

Son coeur se serra à la vue de ce vampire qu'il avait toujours jugé être le plus bel homme sur terre. Sa mâchoire se serrait, ses poings également. S'il avait pensé qu'il aurait pu essayer de paraitre décontracté, c'était clairement loupé. Il ne le pouvait tout bonnement pas. Qu'allait-il lui dire ? Le frapperait-il ? Lui crierait-il dessus ? Oh ce n'était le genre de la maison, pourtant il comprendrait que cela le démangerait, juste pour se soulager. Ou pour lui faire sentir l'envie de recommencer. Que penserait-il de la cicatrice qu'il avait au visage ? Ah ça oui, il n'avait pas tué ce jour là mais il en avait gardé des marques. Les hunters Russes étaient des sacrés cons...Mais ce n'était, dans le fond, pas la question principale. Pas le détail sur lequel il fallait s'attarder. Junya avait bien du avoir écho à ses oreilles que son père avait été retrouvé en cendre, sans que personne ne sache de la main de qui. Trop de choses, trop de questions qui ne trouveraient surement pas de réponses...

« Junya-sama... »

Rester droit, ne pas craquer, ne pas agir comme il désirait le faire, soit se mettre à genou devant lui et s'incliner à la nippone. Au fond il désirait son pardon, de l'autre son respect...mieux encore, il désirait juste le retrouver. Il pouvait aussi ne rien avoir de ses trois propositions, mais il l'accepterait.

« Merci d'accepter de me recevoir. »

Il en avait baissé le regard. Il aurait du mal à tenir.
Revenir en haut Aller en bas
Vampire Level A - Chef du clan B. Ryan
avatar
Race : Vampire level A
Couleur : #33ffcc
Avatar : Bonten (Amatsuki)
Date d'inscription : 08/02/2011
Nombre de messages : 358
Emploi/loisirs : Flâneur
Yens : 285
Voir le profil de l'utilisateur
Junya Ryan
Vampire Level A - Chef du clan B. Ryan
MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Junya]   Mar 1 Aoû 2017 - 4:06
Deux ans. Deux longues années s'étaient écoulées depuis la disparition de mon cousin et héritier Joshua. Ce serait un euphémisme que de dire que je l'avais mal vécu. Si peu de temps après celle de mon autre cousin et meilleur ami, Isaac, j'étais passé par différentes phases en très peu de temps : inquiétude, incompréhension, colère… Je l'avais cherché partout. J'étais même allé en Angleterre menacer tous les membres de la famille qui avaient intérêt à ce que mon héritier disparût. J'étais prêt à exécuter quiconque était impliqué, si c'était nécessaire. Mais tous m'affirmaient qu'ils ne l'avaient pas revu depuis qu'il était rentré au Japon et je n'avais pas pu prouver qu'un d'entre eux mentait. J'y étais retourné pour enquêter sur la mort de son père, quelques temps plus tard. Je n'avais rien pu en tirer. Après des mois de recherche, je m'étais résigné. Et il ne me restait plus alors que la douleur et les regrets.

Je m'étais enfoncé dans la dépression et la solitude, laissant tomber tout le reste. Edgar, mon majordome, avait bien essayé de m'aider, de me faire réagir. Lui qui portait le même prénom que mon défunt père, d'une certaine manière, il avait souvent tenu un rôle paternel à mes côtés et je lui en étais reconnaissant. Cependant, je n'étais pas prêt à l'écouter et j'avais fini par l'envoyer en Angleterre continuer mes recherches. Je doutais qu'il réussît là où j'avais échoué, mais j'avais juste besoin d'être seul. J'avais craint de m'emporter contre lui, alors qu'il ne voulait rien d'autre que mon bien. Il n'avait pu désobéir à un ordre direct de son maître et j'avais alors obtenu ce que je voulais : être complètement seul. Je m'étais auto-détruit. J'étais resté là, sans me nourrir ni dormir, à ruminer mes échecs successifs.

Isaac était mort par ma faute. J'avais accepté, à sa demande, d'effacer le côté sombre de sa personnalité qui cherchait à prendre le contrôle de son esprit, mais, peu habitué à ce genre de manœuvre, j'avais commis des erreurs. Je n'avais rien dit à Josh, mais je pensais qu'Isaac était parti pour mourir loin de moi, pour éviter de me faire culpabiliser. Des level B que j'avais lancé à sa recherche avaient retrouvé ses cendres pendant que je cherchais Josh. Je les avais moi-même rassemblées et ramenées au Japon. La famille insistait pour qu'elles soient conservées en Angleterre, mais je savais qu'il ne l'aurait pas souhaité. Concernant Josh, il avait tenu à aller en Angleterre chercher Isaac. A cause de ce lien que nous avions bâti en connectant nos esprits, j'avais déjà compris qu'il était mort. Mais Josh ne m'avait pas cru. Je ne pouvais pas lui en vouloir de s'accrocher au moindre espoir. J'avais alors voulu l'accompagner, mais il avait insisté pour y aller seul. Il était revenu, mais changé. C'est à ce moment que j'avais appris qu'il était mon héritier. Décidé à faire de mon mieux pour lui, j'avais repris avec plus d'assiduité mes responsabilités de chef de famille et lui avait donné des leçons pour le préparer à reprendre le clan en main quand il serait prêt. Mais il avait disparu et je ne pouvais m'empêcher de penser que cela avait un rapport avec son séjour seul en Angleterre. J'étais resté là, dans cette immobilité totale dont seuls les vampires ont le secret, affalé sur le canapé de mon salon comme si j'allais m'ancrer dans le cuir. La soif de sang se faisait de plus en plus forte, mais j'étais tellement obnubilé par mes pertes que je ne m'en rendais même pas compte.

Ce fut Ruby qui vint me chercher. Ce fut elle qui subit les effets de mes privations. Je manquai de la tuer, bien involontairement, mais par chance, elle survécut. Je ne sais pas ce que j'aurais fait si elle s'était vraiment éteinte par ma faute. Je ne sais pas comment elle put me pardonner, et encore moins comment elle eut la force de me supporter jusqu'à ce que je remontasse la pente, que je reprisse un peu goût à la vie. Ce fut tout naturellement que nous finîmes par former un couple. Tout avait toujours paru très naturel avec elle, depuis le début. Elle m'aida à comprendre que je ne pouvais ni juste rester prostré chez moi, ni massacrer toutes les personnes qui auraient pu vouloir faire du mal à Joshua. Avec l'aide précieuse de Raphaël, je finis par reprendre mes responsabilités de chef de famille et à retrouver une forme de routine. Je ne dirais pas que j'avais réellement fait mon deuil. Une partie de moi était morte avec mes deux cousins et mon estime personnelle en avait pris un coup. Mais j'étais prêt à expier mes fautes et ne voulait plus être un poids pour mon entourage. Et la vie avait continué…

C'était une nuit d'été comme un autre depuis lors. Je prenais le thé dans le salon de ma suite, affalé dans le canapé, un bouquin de philosophie négligemment posé sur ma cuisse. J'étais simple habillé, un jean et un yukata bleu lâchement fermé par dessus. Mes cheveux blonds cascadaient sur mes épaules. Je n'avais pas pris le temps de les coiffer de manière plus élaboré. Je ne comptais pas voir grand monde. Ruby n'était pas là aujourd'hui. Elle n'habitait pas ici, bien que les apparences fussent trompeuses et qu'elle passât beaucoup de temps au manoir. Un filet d'air venant de la fenêtre ouverte m'apporta cependant une odeur qui me perturba soudain dans ma lecteur. C'était une odeur familière, mais c'était impossible qu'il s'agît de la personne à laquelle elle me faisait penser. J'entendis la voix étouffée d'Edgar accueillir quelqu'un deux étages plus bas. Je me levai précipitamment. C'était tout simplement impossible… Josh était mort. Mais qui pouvais-ce être d'autre ? Nous n'avions plus de famille proche qui pourrait avoir une odeur similaire.

Quand je rentrai dans le salon, je restai ébahi par l'évidence, bloqué sur le seuil. Feu mon cousin, celui qui avait été la prunelle de mes yeux, que j'avais considéré presque comme un fils, se tenait debout devant moi, inchangé, comme à l'époque, si ce n'était une cicatrice qui barrait son visage autrefois parfait. Seul l'expression d'Edgar me permit d'être certain que je n'étais pas victime d'une hallucination. Je peinai à trouver mes mots. Ce fut lui qui me devança.

« Junya-sama... »

Le ton cérémonieux me fit tiquer. Depuis quand m'appelait-il ainsi ? La seule fois où il l'avait fait était peu de temps après notre rencontre, mais ça n'avait pas duré bien longtemps quand je l'avais pris son mon aile. Je sentais la tension sous-jacente dans son ton. De la peur, de l'appréhension ? Est-ce qu'il s'était juste… caché à moi ? Mais pourquoi ? Pourquoi me fuir alors que j'avais toujours fait ce qu'il y avait de mieux pour lui, au point d'abandonner ma vie dissolue pour assumer mes responsabilités de chef de clan ? Je l'avais toujours choyé, protégé, épaulé. Et il avait disparu sans raison. Comme ça. Un déluge de sentiment contradictoire s'affrontaient dans ma tête. La joie de le savoir en vie, l'incompréhension, la colère qu'il soit possiblement resté volontairement caché, la tristesse de savoir qu'il ne m'avait pas fait confiance… Je ne me souvenais pas avoir été un jour aussi perdu dans ce que je ressentais, en deux siècles d'existence. J'avais envie de le prendre dans mes bras, de lui en mettre une pour évacuer ma frustration, de lui dire à quel point il m'avait manqué, de lui hurler dessus pour exiger des explications… Tout ça en même temps. Je le regardai sans mot se mettre à genoux et s'incliner.

« Merci d'accepter de me recevoir. »


Ce comportement anormal de sa part laissait penser à de la culpabilité. Alors il s'était juste caché ? Alors que j'avais remué ciel et terre pendant des mois pour le retrouver, rongé par la peur et le remord. Alors que j'avais vécu les pires moments de ma vie depuis la mort de mon père. Alors que j'avais enfin fait mon deuil. Et il revenait comme ça, comme une fleur. Juste « merci » avec ce ton impersonnel ?

« Où est-ce que tu étais passé ?! »

J'avais parlé un peu plus fort que ce que je pensais. La question qui se bousculait le plus à mes lèvres était sortie toute seule, reflet de ma colère et de ma peine. Je ne sais pas trop de quoi j'avais l'air. Furieux ? Dévasté ?

« Tu te planquais ? Tout ce temps ? Pendant que je remuais ciel et terre ? Tu as pensé un peu à ceux qui t'aiment, bon sang ?! »

Je m'approchai à grand pas, mu par une impulsive envie de lui mettre la claque qu'il méritait, comme à un enfant qui vient de faire la bêtise de sa vie. Je levai la main, la laissai suspendue un instant. Je ne pus pas. Une part de moi était trop heureux de le revoir, et les rares personnes qui me connaissaient bien savaient que je n'étais pas une personne violente. Les fois où j'avais ainsi perdu mon calme se comptaient sur les doigts d'une main. Et Josh n'était plus un enfant qu'on pouvait gronder. Je soupirai.

« Et merde. »

Je m'accroupis devant lui et choisis l'autre geste impulsif que mon esprit me dictait. Je le pris dans mes bras, le serrant aussi fort que sa constitution me le permettait.

« Ne me fais plus jamais un truc pareil, compris ? »

Je sentis ma colère retomber d'un coup tandis que je le gardais contre moi. Je lui en voulais toujours. Il aurait à répondre de ses actes. Il avait intérêt à avoir de sacrées bonnes excuses. Mais le fait qu'il soit en vie me donnait l'impression de retrouver une petite partie de moi que j'avais perdu il y avait deux ans. Le savoir devant moi, en bonne santé, m'apportait un indescriptible sentiment de joie et de soulagement.


Revenir en haut Aller en bas
Vampire Level A - Clan B. Ryan
avatar
Race : Vampire, Level A
Couleur : White
Avatar : Nine, FF type-0
Date d'inscription : 23/03/2017
Nombre de messages : 35
Yens : 41
Voir le profil de l'utilisateur
Joshua Backloy Ryan
Vampire Level A - Clan B. Ryan
MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Junya]   Mar 1 Aoû 2017 - 22:17
Oh, bien sur que l'incompréhension et la surprise de Junya ne changeait rien à sa prestance habituelle. Non. Cet homme était aux yeux de notre jeune vampire la perfection, quoi que son homologue puisse en dire. Alors à peine avait-il baissé les yeux, qu'il s'était mis à genoux. Il ne pouvait pas tenir devant lui et plus que son pardon, il voulait juste qu'il le reconnaisse comme étant celui qui avait grandi à ses côtés. Dire qu'il avait la queue entre les jambes ? En quelque sorte. Joshua n'avait jamais été ce genre de personne à agir comme un bon toutou bien docile et pourtant, son cousin avait son attention tout comme. Et c'était aussi, surement, tout ce que sa famille anglaise avait pu reprocher à son ainé, eux qui avaient toujours tout fait pour avoir la main sur lui...et qu'ils n'avaient jamais eut. Junya restait son modèle depuis l'enfance, c'était quelque chose qui ne changerait surement jamais. Alors quand il se mit à élever la voix, même si cela aurait pu paraitre comme une phrase simple et dénudé de sentiment pour une personne lambda, le plus jeune serra juste les dents.

Jamais son cousin n'avait levé la main sur lui. Jamais il ne l'avait vu faire. Et pourtant, là, il attendait. Il l'aurait accepté. Pour qu'il se défoule. Pourtant, rien ne venait. Pourquoi ?

« Tu te planquais ? Tout ce temps ? Pendant que je remuais ciel et terre ? Tu as pensé un peu à ceux qui t'aiment, bon sang ?! »

Sa phrase avait laissé un battement de cœur en suspend. Il l'avait cherché. Partout. Mon dieu...s'il y avait déjà songé pendant ses mois loin de tout, jamais il n'aurait pensé qu'il l'aurait réellement fait. Que cela l'aurait autant affecté. Alors pourquoi culpabilisait-il autant ? Parce qu'une part de lui le savait pourtant et si cela lui faisait plaisir de l'entendre, celui lui déchirait aussi le cœur de savoir qu'il avait détruit quelque chose...Car c'était ce qu'il avait fait, pour que son chef de famille, non, son cousin, ni...cette personne la plus chère à son coeur ne se mette dans un tel état sur son retour.

Les yeux du plus jeune s'écarquillèrent alors lorsque son ainé s'accroupit face à lui. Mais que faisait-il ? Si les larmes parlaient déjà au bord de ses yeux, lorsqu'il le prit dans ses bras, ce fut surement la plus violente décharge émotionnelle qu'il n'ait jamais connu ; dans le bon sens ; qui le prit.

« Ne me fais plus jamais un truc pareil, compris ? » Sa gorge s'était serrée. L'air avait du mal à passer. « Ju...Junyyyyaaa.... »

Un enfant. Un enfant qui pleurait. C'était tout ce qu'il pouvait être dans ses bras. Ses mains s'étaient alors accrochées à ce corps familier, serrant le yukata maladroitement, venant se nicher contre lui sans aucune pudeur. Dans le fond, même s'il avait pris sur lui pendant son absence, pour se forger, pour devenir adulte, il devait avouer que s'il avait pu surmonter tout ça, cela n'avait pas été de tout repos. Alors là, il retrouvait un cocon de ce qu'il était avant et il savait qu'il ne le jugerait pas. Surtout qu'il acceptait déjà de le revoir, de lui parler...c'était un poids énorme qui tombait de ses épaules.

« Je n'ai pas....je n'ai pas de mots pour te dire à quel point je suis désolé... » Oh que non, aucun. « J'avais si peur que tu me rejettes après ça... »

Trouver les mots étaient difficile. Car ce n'était pas vraiment ça qu'il voulait dire, mais dans l'ensemble, on en était pas bien loin. Et au diable l'étiquette, s'il y avait bien quelqu'un avec qui il pouvait se comporter comme quelqu'un de son âge et surtout comme un enfant, c'était bien avec Junya. Et avec personne d'autre. S'amuser, se permettre de se perdre dans tout et n'importe quoi...

Il calmait tout de même ses pleurs, ses larmes perlant seules mais commençant à se tarir. Se décollant un peu de son ainé, il était venu se frotter les yeux, ayant tout de même un peu de mal à croiser ceux de son vis-à-vis, mais il n'avait pas honte d'être ainsi. C'est à ce moment là qu'Edgard revint. Et il était plutôt le bienvenue pour rompre un peu ce moment de silence.

« L'eau était chaude. J'en ai profité pour faire du thé. »

Et il était plus que bienvenue. Alors notre blondinet s'était repris à la présence du domestique et se levant, il avait tendu une main à son cousin pour l'aider à en faire de même et le laisser s'installer sur le canapé. Puis le majordome, après les avoir servi, était reparti. Josh était toujours debout, hésitant entre s'asseoir à ses cotés ou rester au sol, pour poser sa tête sur ses genoux. Il l'avait toujours fait, mais peut-être devait-il enterrer cette idée loin de tout...

« Je...Ne va pas croire que ma disparition est due à un manque de confiance. Tu es la personne la plus chère à mes yeux...je...Oh, je ne sais pas si je pourrais trouver les mots pour t'expliquer mon comportement... »

Il avait tout de même fini par s'asseoir, un peu penaud, à ses côtés. Prenant la première tasse de thé, il l'avait alors tendue à Junya, pour qu'il soit servi en premier, question de politesse. Puis il avait pris la seconde tasse, venant humer ce parfum qui lui extirpait alors un sourire.

« Je suis vraiment content d'être rentré, même si je comprendrais que tu ne veuilles pas ou plus que je reste ici. Je veux dire...si je ne me trompe pas...tu n'es plus seul, me semble-t-il ? »

Ou comment lui faire comprendre qu'il avait aussi grillé l'odeur de Ruby. Enfin, surtout lui faire comprendre que son départ n'avait pas été vain. Il avait développé ses dons de level A et sans ça, jamais il n'aurait pu deviner que son cousin était bien accompagné.

« Enfin là n'est pas la question...je suis déplacé dans mes propos...pardon. »

Après tout, il ne pouvait pas non plus se permettre de vouloir tout savoir...alors qu'il était celui qui devait plutôt subir un interrogatoire.
Revenir en haut Aller en bas
Vampire Level A - Chef du clan B. Ryan
avatar
Race : Vampire level A
Couleur : #33ffcc
Avatar : Bonten (Amatsuki)
Date d'inscription : 08/02/2011
Nombre de messages : 358
Emploi/loisirs : Flâneur
Yens : 285
Voir le profil de l'utilisateur
Junya Ryan
Vampire Level A - Chef du clan B. Ryan
MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Junya]   Lun 12 Fév 2018 - 0:45
Josh fondit littéralement en larme dans mes bras, achevant de désamorcer ma colère. Quand il était tout gamin, je ne pouvais déjà pas résister à ses larmes. Mais maintenant, il était adulte et cette réaction me prit totalement au dépourvu. Qu'avait-il fait, exactement, durant ces deux dernières années ? Il devait bien y avoir une raison valable à ce silence. Le jeune homme avait l'air de s'en vouloir terriblement. Je le gardai contre moi jusqu'à ce qu'il se calme, petit à petit, profitant de ce contact pour prendre bien conscience de la réalité de sa présence, pour être certain que je ne rêvais pas. Il se décolla un peu de moi, frottant ses yeux rougis par les larmes. Ce fut à ce moment qu'Edgar revint un plateau sur lequel était posé du thé, des biscuits et des sucreries. Excellent timing. Mais ce n'était pas pour rien qu'il servait les Ryan depuis maintenant deux générations.

« L'eau était chaude. J'en ai profité pour faire du thé. »

J'acceptai la main tendu de mon cousin pour me relever, plus par symbolique que par réel besoin, puis remerciai Edgar avec un sourire entendu. Celui-ci quitta la salle, comprenant que les deux cousins  avaient besoin d'un moment seul à seul. Je m'étirai, retrouvant un peu de la nonchalance qui accompagnait habituellement mes mouvements, et remis rapidement mon kimono en ordre avant de m'avachir sur le canapé. Josh, toujours debout, semblait toujours hésitant, comme s'il s'attendait toujours à se faire mettre dehors à tout moment. Je tapotai la place voisine sur le canapé.

« Allez, cousin. Installe-toi. Tu dois avoir pas mal de choses à me raconter, non ? »

Le ton était cordial, mais ferme. Je souhaitais qu'il comprenne que, même si j'étais ravi de son retour, je n'allais pas laisser couler cette histoire non plus. Je lui en voulais toujours et j'avais besoin de bonnes explications. Il avait peut-être ses raisons, mais elles avaient intérêt à être bonnes. Cependant, contrairement à ce qu'il avait l'air de penser, je n'allais pas le jeter dehors, quoi qu'il arrive. Josh était tout de même une des deux personnes qui comptaient le plus pour moi dans ce monde. Je ne pouvais pas juste le laisser tomber pour une bêtise, même grave. D'une certaine manière, j'avais toujours rêvé qu'il revienne. Les Backloy m'avaient demandé de choisir un nouvel héritier parmi eux, mais je n'avais pas pu m'y résoudre, préférant remettre cette pénible tâche à plus tard. Je ne voyais personne d'autre que le jeune vampire blond dans ce rôle.

« Je… Ne va pas croire que ma disparition est due à un manque de confiance. Tu es la personne la plus chère à mes yeux… Je… Oh, je ne sais pas si je pourrais trouver les mots pour t'expliquer mon comportement. »

Il s'assit finalement à mes côtés. Je lui adressai un sourire rassurant.

« Prends le temps qu'il faudra. Nous ne sommes pas pressés. Tant que tu ne me parles plus avec autant de manières que quand tu es arrivé, ça me va. Oh, et ne fais plus ça non plus, ok ? Junya-sama... Sérieusement ? C'est plutôt perturbant ! »

Prenant la tasse qu'il me tendait, je bus une gorgée de thé. Le goût et la température étaient parfaits, comme toujours.

« Je suis vraiment content d'être rentré, même si je comprendrais que tu ne veuilles pas ou plus que je reste ici. Je veux dire… si je ne me trompes pas… tu n'es plus seul, me semble-t-il ? »

Je saisis la référence. Ses sens s'étaient bien développés durant son absence. Même si j'aurais préféré qu'il continue son apprentissage à mes côtés bien sûr. J'allais répondre quand il reprit :

« Enfin, là n'est pas la question… Je suis déplacé dans mes propos… Pardon. »

Je soupirai. L'entendre user d'autant de simagrées avec moi m'attristait un peu. Pourrions-nous revenir à notre relation d'avant ? J'y étais tout à fait prêt, à condition qu'il assume ses fautes, mais pour l'instant, c'était lui qui dressait un mur entre nous. Je comptais bien remédier à cela rapidement.

« Tututututu, qu'est-ce que j'avais dit sur les manières, déjà ? Oublie l'étiquette, d'accord ? Je n'ai pas touché aux affaires que tu as laissé dans ta suite. Elle est tout comme tu l'as laissée. Et Ruby n'habite pas ici, même si je reconnais qu'elle y passe beaucoup de temps. Ce manoir est vaste. Il y a de la place pour tout le monde. Tu es chez toi, ici. »

Je me tus et repris une gorgée de thé, attendant de voir s'il était prêt à raconter son histoire.


Revenir en haut Aller en bas
Vampire Level A - Clan B. Ryan
avatar
Race : Vampire, Level A
Couleur : White
Avatar : Nine, FF type-0
Date d'inscription : 23/03/2017
Nombre de messages : 35
Yens : 41
Voir le profil de l'utilisateur
Joshua Backloy Ryan
Vampire Level A - Clan B. Ryan
MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Junya]   Jeu 26 Juil 2018 - 18:12
Junya-sama...quand Josh entendit à quel point cela gênait son cousin, il laissa un sourire s'afficher amusé. Quoi, en soit, ça sonnait bien, peut-être pas de sa bouche, mais cela avait tout de même été mérité. Et c'est à partir de là que le plus jeune laissa sa tension retomber un peu plus encore. Il sentait bien dans le ton de son cousin qu'il lui devait plus que des explications, mais une réelle bonne raison d'être parti comme un voleur, pour autant, il allait lui donner. Il lui devait la vérité, telle qu'elle soit. Même s'il ne l'accepterait pas. Il avait effectivement beaucoup de chose à lui dire. Prenant sa tasse, buvant aussi une gorgée, son air si malicieux s'afficha néanmoins à la mention de cette Ruby. Bien plus intéressé par cela que par le fait qu'il ait gardé ses affaires depuis 2 ans maintenant.

« Alors c'est son nom, Ruby. Je crois avoir déjà entendu Isaac parler d'elle, si j'avais su qu'il en serait de même pour toi. Je suis content quoi qu'il en soit, je désespérais de te voir un jour auprès de quelqu'un. » Parce que Josh avait toujours été un peu taquin avec ça, Isaac aussi, mais peut-être pas avec le même degré. Junya avait le droit de gouter aux bonheurs et ses cousins n'avaient jamais cachés leurs désirs de le voir vivre autre chose que les manières qu'on lui attribuaient en tant que chef de famille. « Il va falloir que tu me racontes, hein ? Elle ne vit pas ici, mais elle vient souvent, sinon son odeur ne serait pas assez marqué. J'ai hâte de la rencontrer Junya. »

Buvant alors le breuvage avec la malice encore dans son regard, tentant de le fondre dans sa tasse, il reposa tout de même l'objet sur la table basse, avant de reprendre un peu de son sérieux. Une fois de plus, ce n'était pas encore à lui de poser les questions, mais bien son cousin.

« Merci, déjà, il est vrai qu'il n'y a qu'un seul endroit ou je me sente chez moi et c'est bien ici. Avec toi. Et c'est pour cela que c'est tout aussi délicat que je t'explique pourquoi je suis parti. Tu vas penser cela ridicule mais...j'avais peur, peur pour moi, peur pour toi. Découvrir être un level A du jour au lendemain, je ne l'ai pas si bien vécu. J'avais peur de te faire du mal... »

Et si Junya avait effectivement eu le désir d'apprendre à notre jeune vampire à maitriser ce qu'il lui arrivait, ce dernier ne l'avait bien évidemment pas vu sous cet angle. Une bombe à retardement. Partagé entre perdition et colère, c'était pour ça qu'il avait claqué la porte et qu'il avait fuit. Au début, pour fuir ce qu'il était, par la suite, pour apprendre par lui-même. Oh, il s'était fait du mal lui-même et peut-être que cela ne serait jamais arrivé si Junya avait été là, mais avait tout de même préféré à ce que cela se déroule ainsi, plutôt que cela tourne mal au Manoir Ryan.

« J'ai quitté le Japon pour la Russie. Coupé du monde, loin de tout, c'était plus facile pour moi de me faire petit et que tu ne me retrouve pas. Et contre toute attente, j'ai eu un déclencheur assez...intéressant. » Il eut un rire nerveux, ça aussi il allait falloir lui annoncer. « Je déteste l'injustice, j'ai très bien appris ça de toi. Et même si j'avais quitté Nakanoto pour quitter mon entourage, j'ai du m'en faire un nouveau. Moindre, ils ont pas mal subit eux aussi, mais j'ai réussi à garder la tête froide car il est entré dans ma vie...parce que je le regarde comme toi tu me regardes... »

Il lui offre alors un nouveau sourire à la fois gêné et heureux. Mais il s'efface un peu malgré tout, il ne peut même pas présenter immédiatement la personne dont il parle. Mais il allait devoir, tout comme lui parler de son père...

« Junya, j'ai adopté quelqu'un. Parce que pendant que je me cherchais loin de tous, dans ce pays aux allures froides et distantes, cet enfant servait d'appât. Je me suis fais appâter par des hunter. Et là, j'ai enfin pu dévoiler tout mon potentiel sous la colère. Il s'appelle Lyov, il arrivera au Japon d'ici quelques semaines, entre temps, il est sous protection rapproché. Je sais qu'il y a mieux pour te présenter les choses, mais...c'est compliqué de mettre des mots sur tout ça. »

Il reboit alors son thé. Il n'ose plus trop regarder Junya, il ne sait même pas quelle tête il tire. Mais ce n'est pas bien grave, il faut qu'il lui raconte le pire du pire. Enfin...disons que pour Josh cela avait été un soulagement.

« Oh et j'ai tué mon père aussi, affaire classé. »

Bon et là, c'était carrément la façon la plus nulle de l'annoncer, mais il ne savait vraiment pas comment faire avaler la pilule à son ainé. Après tout, Josh restait quelqu'un de maladroit, même s'il avait mûrit, pour certaine chose, cela n'avait pas changé, parce qu'il n'avait pas eu quelqu'un pour lui apprendre le tact.

« Écoute je...disons que j'ai fais les choses comme je le voyais. J'avais besoin de partir, de me trouver, de comprendre. Je ne peux pas prétendre être l'héritier parfait ou l'adulte responsable que tout le monde voudrait que je sois, mais...enfin si je t'ai blessé, j'en suis vraiment désolé, ce n'était pas ce que je voulais. Encore moins toi. Mais j'avais besoin de partir et tout ce qu'il s'est produit, j'ai appris à l'assumer et à toucher du bout des doigts l'interdit et à connaitre mes limites. »

Il se perdait dans ses explications. Ce pourquoi il finit par se taire avant d'inspirer, d'expirer et d'enfin croiser le regard de son cousin. Ses iris d'un bleu glacial cherchant ceux du même acabit de son vis-à-vis.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Junya]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Nouveau départ [Pv Junya]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» A l'aube d'un nouveau départ [AJ Lee]
» Besoin d'un nouveau départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Knights RPG :: Périphérie de la Ville :: Habitations :: Manoir de Junya Ryan-
Sauter vers: