DARK KNIGHTS
Forum CITY - Contemporain Gothique - Avatars 200 x 400 - Contexte évolutif
Quand Elisabeth découvre son nouvel environnement... [libre] - Page 2



 
Bienvenue sur Dark Knights
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Voteur du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Dark Knights sur FB ?

Partagez | 
 

 Quand Elisabeth découvre son nouvel environnement... [libre]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Humain - Civil
avatar
Race : Humaine
Couleur : #cc99ff
Avatar : Rei Hino (Sailor Moon)
Date d'inscription : 26/01/2017
Nombre de messages : 92
Emploi/loisirs : Miko / Etudiante
Yens : 89
Voir le profil de l'utilisateur
Kei Manabu
Humain - Civil
MessageSujet: Re: Quand Elisabeth découvre son nouvel environnement... [libre]   Dim 21 Oct 2018 - 17:39


Quand Elisabteh découvre son nouvel environnement

Feat Elisabeth Kawakami, Shinji Tsukishima & Kei Manaku (Libre)

Alors que nous marchions le long de l’allée, j’écoutais avec une légère attention les propos de l’étrangère. Celle-ci me répondait mais mon esprit ne pouvait s’empêcher de n’être focaliser que sur le regard du jeune homme, derrière nous. C’est irrespectueux pour elle mais le fait est là : elle aurait pu rien dire que cela aurait été au même. J’étais bien trop concentrée sur la petite flamme. Et je sentais bien que c’était réciproque. Le pouvoir d’un regard, si puissant. Au point de le sentir sur soi comme un contact.

Nous arrivâmes au niveau des boutiques et la dénommée Elisabeth se dirigea de suite vers l’une d’entre-elle, pour se renseigner, surement. Autant dire que nous étions plus là, Tsukishima-san et moi. En parlant de l’homme, me regard se glissa sur lui et je pus voir que mes propos l’avaient perturbé. Ça ne se lisait pas seulement sur son visage, mais aussi sur sa flamme. Elle semblait reprendre un peu d’ampleur. Comme si cette discussion avait été une bouffée d’oxygène qui venait la ranimer, l’espace d’un instant. Rien de transcendant, cependant.

A son tour, Shinji avait dû sentir mon regard car sa tête se tourna vers moi. Il s’approcha afin de continuer notre discussion et posa une nouvelle question qui me fit sourire. Il ne perdait pas le nord. Je devais avouer avoir choisi la manière de l’intrigué. Peut-être que cette manière de faire me permettra de le mettre plus en confiance. Si je peux voir qu’il y a un problème, je ne peux apporter de solution seule. Même si je voulais te tout cœur rendre son âme à nouveau fière et belle, je ne pouvais le faire sans sa permission et son aide.

L’homme m’invita à déjeuner afin de discuter. J’acceptais d’un signe de tête avant de le laisser commander. Je ne tardais pas à aller à sa suite. Toutefois, je jetais d’abord un coup d’œil aux alentours afin de trouver Elisabeth-san. Mais je ne voyais plus cette dernière. Elle devait être partie plus loin. Ce qui en soit, n’était pas plus mal. Nous pourrions avoir l’intimité d’une conversation.

Une fois attablés devant deux tasses de thé fumantes et deux petits déjeuner – j’avais simplement opté pour tamago kake gohan et du nori – nous commençâmes à manger, dans les règles de l’art. Je pris une petite boulette de riz avant de poser mes baguettes pour reprendre la conversation.

Kei ▬ « Vous m’avez demandé ce que j’entendais par petite flamme vacillante, Tsukishima-san. C’est simplement ce que je vois en vous. Je pense que vous êtes au bout, même si vous ne le montrer pas. Vous êtes blessé intérieurement mais vous n’en montrez aucun signe. »

Je repris une boulette de riz. Ce déjeuner me faisait décidément bien plus de bien que je l’eusse pensé au départ. Cette rencontre m’avait tout simplement fait oublier mon cauchemar de ce matin et à quel point je m’étais levé tôt et n’avait presque rien mangé, au final. Je ne m’en rendais absolument pas compte, j’étais bien trop concentré sur ma pauvre âme du jour. Oubliant volontairement ce qui me faisait mal, ce qui me blessait. Aider les autres, mon échappatoire.

Kei ▬ « Il y a quelque chose chez vous qui est blessé et qui reste comprimé à l’intérieur. Quelque chose qui pourrait bien s’effondrer plus encore. La prochaine bouffée d’oxygène pourrait, je pense, être salvatrice comme destructrice. »

"Familier"

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Sorcier Sang-pur - Spécialiste - Sentinelle
avatar
Race : Sorcier
Couleur : [color=gold]Gold[/color]
Avatar : Gilbert - Pandora Hearts
Date d'inscription : 22/11/2016
Nombre de messages : 235
Emploi/loisirs : Antiquaire
Yens : 159
Voir le profil de l'utilisateur
Shinji Tsukishima
Sorcier Sang-pur - Spécialiste - Sentinelle
MessageSujet: Re: Quand Elisabeth découvre son nouvel environnement... [libre]   Sam 15 Déc 2018 - 18:40
Le sorcier porte les baguettes à sa bouche et retient un soupir de soulagement en sentant le riz collant sur ses papilles. Il devrait éviter de sauter trop souvent des repas, ça ne lui réussit pas. Il est vraiment affamé. Toutefois, il mange avec retenu, soucieux de ne pas s’empiffrer devant une inconnue et de passer pour un glouton. Il suspend ses baguettes en entendant le discours de Manabu-san. Il pose sur elle un regard perplexe. Est-ce réellement ce qu’elle voit en lui ? Une âme blessée, suffocante, au bord de l’implosion ? Et n’a-t-elle pas raison au final ? Oui, il souffre. L’absence de son amie lui pèse, tout autant que l’impossibilité de la retrouver. Leur séparation représente l’épreuve la plus dure qu’il ait eu à traverser.

D’où provient cette clairvoyance ? Ce détail le perturbe, assez pour l’interrompre un moment dans sa dégustation. C’est surtout l’idée qu’elle lise en lui comme un livre ouvert qui l’inquiète. Il a l’impression, en cet instant, de ne pouvoir rien lui cacher. Qu’elle peut, d’un simple regard, creuser au plus profond de lui pour lui dérober le moindre de ses secrets. Pourtant, il sent que ce n’est pas dans sa nature. Ce flux de pensées contradictoires l’arrache quelques secondes à la réalité. Il doit se faire violence pour garder les pieds sur terre. Le silence s’est installé entre eux, il ignore depuis combien de temps. Cependant, il ne sait pas quoi répondre à ça. Sa situation est bien trop délicate pour se confier à une inconnue. Une humaine, de surcroît.

▬ Vous avez sans doute raison… hasarde-t-il.

Il sait qu’elle a raison. Peut-être plus qu’il ne veut l’admettre. Est-il réellement sur le point d’exploser ? S’il ne s’en rend pas compte lui-même, comment peut-il être sûr qu’elle dit vrai ? Il ne met pas sa parole en doute, mais son sens de la déduction. Le voilà dans une position inconfortable. Que peut-il répondre à ça ? Comment doit-il réagir ?

▬ Il est vrai que j’ai traversé des moments difficiles, cependant je ne pense pas être si près du précipice…

D’où lui vient cet élan de confession ? C’est comme si la simple présence de la miko l’influençait jusqu’à sa nature profonde de taciturne. Shinji finit par reprendre la dégustation de son déjeuner. Plus par souci de combler le vide que pour se nourrir, même si son estomac salue cette initiative. Il se sent mal à l’aise. Il se surprend à craindre qu’elle puisse le percer à jour, en tant que sorcier. Mais il écarte cette hypothèse ridicule. Une simple humaine n’aurait aucun moyen d’en arriver là. N’est-ce pas ?

▬ Est-ce votre statut de miko qui vous donne cette clairvoyance ?

Elle a éveillé son intérêt. Lui qui se laisse rarement distraire, qui ne porte de l’importance aux faits et au savoir sorcier, le voilà qui en vient à se poser des questions sur une simple humaine. Peut-être parce qu’Alyssa l’a influencé par le passé. Il doit être plus réceptif qu’avant. Il engouffre une nouvelle bouchée de riz avant de poursuivre.

▬ Je suis désolé. Je ne sais pas ce que vous disent les fidèles d’habitude, mais je ne suis pas de nature à me confier au premier venu. Je ne mets pas en doute vos valeurs, simplement, je n’ai jamais été doué pour les discours.

Il se sent un peu ridicule. Ne devrait-il pas mettre un terme à cette conversation, la saluer et partir, l’oublier, faire comme si de rien n’était ? Pourtant, le voilà toujours assis sur ce banc, avec son bol entre les mains. Peut-être qu’il a besoin d’évacuer, même s’il refuse de l’admettre. Mais il ne peut pas dialoguer avec une humaine. Quel cruel dilemme.
Revenir en haut Aller en bas
Humain - Civil
avatar
Race : Humaine
Couleur : #cc99ff
Avatar : Rei Hino (Sailor Moon)
Date d'inscription : 26/01/2017
Nombre de messages : 92
Emploi/loisirs : Miko / Etudiante
Yens : 89
Voir le profil de l'utilisateur
Kei Manabu
Humain - Civil
MessageSujet: Re: Quand Elisabeth découvre son nouvel environnement... [libre]   Ven 4 Jan 2019 - 14:01


Quand Elisabteh découvre son nouvel environnement

Feat Elisabeth Kawakami, Shinji Tsukishima & Kei Manaku (Libre)

Un léger silence s’installa entre nous. Rien de bien particulier, j’en avais l’habitude. Les sujets difficiles étaient légions quand on travaillait comme Miko. Et nos mots étaient capables de causer de grands bouleversements… surtout s’ils étaient justes.

Quoi qu’il en soit, je ne m’alarmais pas plus que ça. Je laissais le temps au jeune homme de se plonger dans ses réflexions en prenant une nouvelle bouchée de mon plat. Pourtant, mon attention reste focalisée sur lui et son aura qui s’agite. Pour la première fois, j’ai l’impression de jouer avec le feu, d’être dur une corde raide. J’étais loin de me sentir à l’aise. Et c’était peut-être ça qui me donnait encore plus envie de faire quelque chose pour lui.

Finalement, le silence se brisa. Ni une confirmation, ni une infirmation… Un doute… Un doute qui allait toutefois dans mon sens, un aveu à demi-mot. Finalement, cela rejoignait ce que je disais plus tôt. Un problème à l’intérieur mais aucun indice extérieur. Sauf pour moi, qui disposait d’un indice supplémentaire à l’insu de tous… Et puis, toujours ces aveux à demi-mot. Lui-même ne venait-il pas de dire qu’il se trouvait au bord d’un précipice ?

Kei ▬ « Cela est très subjectif. Pour reprendre l’image du précipice, certaines personnes situer à cinq mètres se trouveront trop près tandis que d’autres à trois centimètres considéreront qu’ils ne le sont pas tant que ça… La question, toutefois, n’est pas là. Il faudrait plutôt se demander si vous n’allez pas tomber avec la prochaine fois que le rebord s’érodera… Ou s’effondrera ! »

Mon sourire s’effaça. Le ton de la conversation était bien plus sérieux encore. Trop peut-être. Ma corde devenait glissante. Et je devais avancer sans tomber… Ou le faire tomber.

Diversion… Il se met à parler de moi. Il fuit et je n’aimais pas le nouveau sujet de conversation. Enfin… il y avait pire. Mais cela impliquait de parler de moi. Je devais rester forte en cet instant. Je pris le temps de prendre une nouvelle boulette de riz pour me concentrer sur moi-même et la réponse. Tant mieux, car mon interlocuteur se remet à parler. Un sourire revint sur mon visage. Mais impossible de dire s’il est dû au léger stress que provoquait la tournure de la discussion ou de la dernière révélation de l’homme.

Kei ▬ « Eh bien… Si toutes les Mikos étaient douées de dons extrasensoriels et de clairvoyance, je suppose que cela se saurait.

Quant à ce que me dise les autres, fidèles ou non, cela dépend de la personne. Cela peut-être le strict minimum, une version altérée des faits mais fidèle à leurs ressentis. Certains m’ont aussi confié tous les détails de ce qu’ils avaient sur le cœur. En général, je ne fais que constater que quelque chose ne va pas… »

Je fis une courte pause. Devais-je réellement confier cette part de moi ? Cela me permettrait peut-être de le mettre un peu plus en confiance. Et puis, il semblait se douter de quelque chose. C’était des plus raisonnable. Hélas, au moment où je repris mon récit, je flanchai en détournant la tête et en portant mon regard ailleurs.

Kei ▬ « Il est vrai que j’ai des facilités pour voir quand les gens vont bien ou non… Et… Et cela me fait énormément de peine quand je vois une personne aller mal… Beaucoup de personnes me comparent à ma mère, disent que j’ai sa beauté, sa grâce… On m’a toujours dit qu’elle était capable de faire des miracles rien qu’en discutant… »

Un sourire doux vint sur mon visage. Nul doute qu’elle serait fière de sa petite fille si elle la voyait à l’instant. Je repris vigueur, évitant de glisser de ma corde. Mon regard se porta à nouveau sur Tsukishima Shinji. J’allais l’aider à remonter la pente, à s’éloigner de son précipice.

Kei ▬ « Je ne veux pas entendre un discours de votre part. Ce n’est pas mon but. Ce que j’aimerais, c’est raviver la flamme en vous et faire en sorte qu’elle ne risque plus jamais de s’éteindre. »

"Aveux"

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Sorcier Sang-pur - Spécialiste - Sentinelle
avatar
Race : Sorcier
Couleur : [color=gold]Gold[/color]
Avatar : Gilbert - Pandora Hearts
Date d'inscription : 22/11/2016
Nombre de messages : 235
Emploi/loisirs : Antiquaire
Yens : 159
Voir le profil de l'utilisateur
Shinji Tsukishima
Sorcier Sang-pur - Spécialiste - Sentinelle
MessageSujet: Re: Quand Elisabeth découvre son nouvel environnement... [libre]   Dim 13 Jan 2019 - 0:27
Shinji pose sur Kei un regard indéchiffrable tandis qu’elle rebondit sur l'image du précipice. Comment en est-il arrivé à utiliser cette métaphore d'ailleurs ? Se sent-il à ce point à deux doigts de dégringoler ? Il baisse les yeux sur son petit-déjeuner pour se concentrer dessus et engouffrer une nouvelle poignée de baguette. Elle n'a pas tort, la notion de proximité est relative et dépend du point de vue de chacun.

▬ Eh bien… Si toutes les Mikos étaient douées de dons extrasensoriels et de clairvoyance, je suppose que cela se saurait.

Le sorcier relève la tête, plissant subtilement les yeux. L'usage du terme “don” lui apparait peu anodin, surtout dans une ville si… mixte que Nakanoto. Mais plus que tout… ne vient-elle pas d'avouer qu’elle possède effectivement une sorte de don ? Sauf qu’un don, lorsque le surnaturel est une réalité, n'est pas à prendre à la légère. Elle pourrait très bien être plus qu’une simple humaine ; une vampire, probablement. Il va lui falloir rester prudent pour la suite.

La miko dérive ensuite sur sa propre personne. La sincérité et la peine dans sa voix troublent Shinji, qui baisse de nouveau les yeux sur son repas. Elle doit être dotée de hyperempathie. Il a déjà lu quelques cas sur ce sujet. Certains guérisseurs chez les sorciers en bénéficient également. Est-ce réellement un don, quand le monde souffre en continu ? Dans le fond, il pourrait presque la plaindre. Un long silence suit la dernière déclaration de Kei. Shinji mâche en silence son repas tandis qu’il cherche quoi répondre à ça.

▬ C'est louable de votre part. Et j'apprécie votre intention.

A dire vrai, Kei est probablement la seule qui s'inquiète pour lui -Eiko exceptée bien sûr. Parce que c'est l'impression qu’elle renvoit. Elle éprouve de l'inquiétude quant à ce qu’elle a perçu en lui. Il ignore quoi exactement, ni jusqu'où porte sa clairvoyance. Dans un sens, ça l'effraie. Qu’on puisse lire en lui, et surtout découvrir ses plus grands secrets. Dans un autre… ce serait presque réconfortant, de céder à cette soudaine voie de facilité qui s'ouvre devant lui. Lui qui n'a jamais pu parler vraiment ouvertement à quelqu'un, à part Alyssa et Eiko, il n'aurait pas tant d'effort que ça à faire pour se faire comprendre, qu’on l'écoute au moins une fois. Mais… Mais il y a ce gouffre qui les sépare, sans rien pour le traverser à part cette corde si fine qu’elle pourrait craquer au moindre souffle. Et ce gouffre, c'est l'allégorie de leurs mondes. Shinji pose à côté de lui le bol désormais vide, les yeux rivés sur le sol, fixant un point inexistant.

▬ Si seulement c'était si simple.

L'amertume pointe dans le ton de sa voix. Il regrette tellement en cet instant toute cette haine qui sépare les humains des sorciers. Il aimerait vraiment pouvoir tout lui raconter, lui montrer à quel point sa situation est inextricable et qu’elle ne peut rien faire pour lui, car le fin de l'histoire ne dépend pas d'une humaine, mais de deux peuples tout entiers. Mais il ne peut pas. Il n'oubliera jamais le presque génocide perpétré contre ses ancêtres. Il ne risquera jamais d'exposer les siens pour son propre bien. Et en tant que Sentinelle, ce serait une faute bien trop grave. Son devoir est de faire perdurer le secret, pas de le briser. Il pousse un long soupire avant de poursuivre.

▬ Malheureusement, quoique vous puissiez dire, je ne vois pas dans quelle mesure ça pourrait m'aider. Ma situation est bien trop complexe et vous dépasse complètement. Je doute que ne vous livrer qu’une portion de l'histoire vous sera utile en quelque manière pour en comprendre sa globalité. Et je ne suis pas en mesure de vous l'expliquer dans sa totalité.

Shinji ramasse les emballages de leurs déjeuners pour les froisser entre ses doigts. Ce geste, bien qu’à l'origine fait pour diminuer leur volume, lui permet d'externaliser un soupçon de sa frustration. Si seulement ils n'appartenaient pas à deux mondes incompatibles...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Quand Elisabeth découvre son nouvel environnement... [libre]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Quand Elisabeth découvre son nouvel environnement... [libre]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Nostalgie quand tu reviens | Libre.
» Oasis Is good!!! Sauf quand y'en a plus! [ libre]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Knights RPG :: Campus Universitaire :: Extérieurs-
Sauter vers: