Partagez | 
 

 Un Chat noir, deux Chats noirs, trois Chats noirs...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Race : Sorcier
Couleur : #0099FF
Avatar : Kaito (Vocaloid)
Date d'inscription : 13/09/2016
Nombre de messages : 314
Emploi/loisirs : Pianiste
Yens : 151

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
avatar
Mordu du Rp
MessageSujet: Un Chat noir, deux Chats noirs, trois Chats noirs...   Mar 16 Mai 2017 - 10:15



Un Chat noir, deux Chats noirs, trois Chats noirs...

Feat Natsu Shidô & Thomas Tel

Arrivé au café, je pousse la porte pour que Natsu et moi puissions entrer. A l’intérieur, très peu de monde. D’habitude, les clients viennent plutôt le soir. J’avance un peu à travers la grande salle éclairée par les quelques rayons de soleil qui traversent les fenêtres, passant entre les tables et les chaines mis à dispositions pour rejoindre le bar se trouvant au fond de la pièce. Derrière, se trouvait le barman, essuyant lentement un verre pour s’occuper les mains. A côté, sur le comptoir, le chat noir faisait une sieste, roulé en boule et ronronnant de manière très audible, perturbant le silence qui régnait en maitre.

Une fois avoir caressé rapidement le chat et dit bonjour au serveur, je pris commande pour Natsu et moi avant d’aller nous assoir sur l’un des divans qui longeaient le mur. Il s’agissait de grands canapés en arc de cercle qui encerclaient chacun une table. De cette manière, chaque client qui s’installait là pouvait confortablement se tourner vers la scène situer de l’autre côté de la salle. Celle-ci était actuellement plongée dans l’ombre mais on pouvait tout de même distinguer les différents instruments qui s’y trouvaient, mis à la disposition des clients voulant jouer un moment pour l’assemblée.

C’était ici que je venais le plus souvent, appréciant le lieu. Quand je le pouvais, j’entrainais Elena ici et je jouais quelques morceaux. Les récents événements faisant que je n’avais plus tant de temps à consacrer à ma carrière, c’était donc maintenant plus que l’un des rares endroit où je jouais. Et encore… La dernière fois était le soir de ma rencontre avec Mia Luna Ogawa. Je chassais rapidement ce souvenir de ma tête alors que nos boissons arrivaient. Pour ma part, j’avais pris un grand café au lait. Je pris une petite gorgée avant de m’adresser à Natsu.

Thomas ▬ « Alors ? Qu’en penses-tu ? Je sais que ça manque peut-être un rien d’ambiance musicale mais je peux personnellement m’en occuper après ce café. »

En disant cela, je pointais du doigt le piano dont on pouvait deviner les contours dans l’ombre. Ceci dit, même s’il n’y avait pas beaucoup de musique, nous étions bien bercés par les ronronnements du chat qui se reposait calmement sur le bar.

Thomas ▬ « Sinon ? Si on reprenait notre discussion ? Je veux te connaitre un peu plus ! »

En disant cela, je pris une autre gorgée de café et je m’installais confortablement pour écouter, sans perdre une miette, tout ce que le Chaton allait dire.

"Rronrrrron"

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Changelin chat
Couleur : #008AE6
Avatar : Izaya Orihara (Durarara!!)
Date d'inscription : 29/01/2017
Nombre de messages : 57
Emploi/loisirs : Dormir ♥
Yens : 221
avatar
Nage en Eaux Troubles
MessageSujet: Re: Un Chat noir, deux Chats noirs, trois Chats noirs...   Sam 27 Mai 2017 - 0:52



Un Chat noir, deux Chats noirs, trois Chats noirs...

Feat Thomas Tel & Natsu Shidô

Natsu marchait à côté de Thomas, jetant quelques regards discrets dans sa direction. Il veillait à se caler à son allure afin de ne pas aller trop vite. Il n’était pas du genre à marcher rapidement, préférant plutôt flâner tranquillement. Mais avec la nervosité qui l’avait envahit, tous ces gestes étaient amplifiés ; même les plus simples devenaient durs à exécuter. Il fallait qu’il se reprenne ou Thomas ne tarderait pas à voir à quel point il était nerveux et de ce fait, bizarre. Faisant de nouveau marcher son cerveau – qui n’avait cependant pas cessé de travailler depuis – il chercha quelque chose à dire afin de calmer son esprit affolé. C’est comme ça qu’il en vint à lui demander où ils se rendaient et la réponse eut l’effet escompté. Natsu regarda Thomas, intrigué. Il ne connaissait pas cet endroit mais rien qu’au nom, il sentait que cet endroit allait lui plaire. Normal, pour un changelin chat noir…

Natsu Shidô ▬ Kuro Neko… Se murmura-t-il à lui-même, comme prit dans ses pensées.

Son imagination s’éveilla et il commença à visualiser un bar à la devanture en forme de tête de chat noir, avec des félins noirs partout, qui portaient des costumes de serveurs… Il se secoua alors la tête. Manquerait plus qu’ils causent en plus ces minous, comme dans le film Le Royaume des Chats. N’importe quoi, quelle idée…

Arrivés à la voiture, Natsu s’arrêta et regarda rapidement l’auto. Les voitures, ça n’était pas du tout son truc. Le seul truc qu’il trouvait intéressant sur ces engins était le fait de dormir sur leurs capots ensoleillés ; ça c’était le top ! Mais il devait quand même avoué qu’elle avait plutôt fière allure. Alors qu’il s’apprêtait à poser sa main sur la poignée, Thomas le devança et lui ouvrit la portière. Surpris par ce geste, notre jeune félin le regarda. C’était bien la première fois que quelqu’un lui tenait la portière comme ça. En fait, à part dans les films, il n’avait jamais vu ça. C’était possible d’être aussi galant envers une personne ? Apparemment oui ; et même si ce geste le prenait au dépourvu, il trouvait cela très agréable.  

Natsu Shidô ▬ M-merci… Balbutia-t-il, les joues toujours aussi rouges, en prenant place dans la voiture.

Plus il passait du temps avec ce jeune pianiste, plus il se rendait compte qu’il était très attentionné. C’était sûrement pour cette raison qu’il s’était sentit attiré par lui au début. Calme, posé, attentionné… Tout ce qu’il appréciait.

Natsu s’accouda à la portière après s’être attaché et posa de nouveau ses yeux sur Thomas. Il le regarda s’installer, s’attardant quelque peu sur les traits de son visage et surtout sur ses cheveux bleus. C’était assez drôle de voir que tous deux utilisaient des artifices pour camoufler une vérité sur leur physique, qui resterait un mystère. L’un ses cheveux et l’autre ses yeux. Alors qu’il se perdait dans sa réflexion, il sentit le regard de Thomas sur lui. Il sortit donc de ses pensées et croisa son regard. Ah et ses yeux… Il ne se lassait pas de ce regard qui avait tendance à l’hypnotiser. Restant quelques secondes à contemplé le magnifique vert de ses yeux, Natsu  détourna rapidement le regard. Il était gêné que Thomas puisse deviner ses pensées et préféra donc se concentrer sur le paysage pour le reste du chemin.

Une fois à destination, Natsu descendit de la voiture et suivit Thomas. Il était assez pressé et excité de voir à quoi pouvait bien ressembler cet endroit. Il se doutait bien que son imagination devait être très loin de la réalité avec ces chats-serveurs… Il fut d’ailleurs soulagé de voir que ce café semblait tout à fait normal, cela aurait été bizarre de voir des chats costumés partout… Et il fut même agréablement surpris de voir que malgré tout, l’un de ses congénères félin vivait en ces lieux. Ce fût la première chose qu’il remarqua en entrant – ou plutôt entendit. Les ronronnements du félin ne passaient pas inaperçus ; et une fois la salle traversée, Natsu s’empressa d’aller le caresser. Aussitôt, un grand sourire s’afficha sur ses lèvres.

Natsu Shidô ▬ Je comprends pourquoi tu t’es installé ici toi, j’aimerais bien en faire autant… Murmura-t-il au chat en lui gratouillant le cou.


Ayant en lui un côté félin, il savait pertinemment où prodiguer ses caresses pour satisfaire la boule de poils. Mais il ne s’attarda pas non plus, il savait également que les chats n’aimaient pas non plus être trop longtemps dérangés. Enfin, pas tous ; lui-même adorait les caresses et s’il le pouvait, en demanderait tout le temps. Il se redressa et se tourna donc vers Thomas qui lui avait demandé ce qu’il aimerait boire. Sans aucune hésitation, le félin répondit « un grand verre de lait froid », tout sourire. Ses yeux se posèrent une dernière fois sur le chat puis il suivit Thomas jusqu’à l’un des divans où ils s’installèrent. Natsu contempla la salle, puis la scène où se trouvaient quelques instruments. L’endroit était tout à fait à son goût, surtout si la musique allait de pair avec l’ambiance qui y régnait. Tandis que leur commande arrivait, Natsu se recentra sur Thomas. Même s’il ne le connaissait que très peu, il comprenait pourquoi il avait choisit un tel endroit. Cela allait très bien avec le caractère du jeune pianiste, qui devait se plaire à jouer ici.

Natsu Shidô ▬ Tu n’aurais pas pu mieux choisir ; je ne pensais pas qu’un endroit comme ça pouvait exister dans cette ville. J’ai pas encore eu le temps de faire le tour des alentours alors je suis bien content que tu m’ais montré ce café. D’ailleurs, j’envie ce chat de pouvoir se caler ici tous les jours, surtout si tu viens y jouer de temps en temps. Dit-il en souriant.

Il prit le verre de lait dans sa main et en bu une gorgée. Ce lieu avait eu pour effet de détendre notre jeune félin ; il s’y sentait à l’aise. Son verre dans ses mains, il regarda Thomas. Bon par contre, il était toujours un peu nerveux quand il était face à lui. Son regard, ses gestes, sa façon d’être… Tout ça ne le laissait pas de marbre et il était donc difficile pour lui de se concentrer. Et puis savoir qu’il voulait en apprendre davantage sur lui n’arrangeait pas les choses. Il était content car lui aussi avait envie d’en savoir plus à son sujet… Mais voilà, quand on n’est pas sociable avec les gens en général, on l’est encore moins avec une personne qui nous plait.

Natsu Shidô ▬ Je ne sais pas vraiment quoi dire sur moi… Commença-t-il en rougissant légèrement.

Il baissa les yeux et regarda son verre qu’il serra un peu. Allez, faut se reprendre…

Natsu Shidô ▬ Je ne suis pas arrivé depuis très longtemps ici. Mon père est du coin, enfin, il l’a été il y a longtemps.

Il releva les yeux vers lui, cherchant ses mots, réfléchissant à ce qu’il pouvait bien lui dire.

Natsu Shidô ▬ Je vis dans son ancienne maison… D’ailleurs si tu t’y connais un peu en bricolage ca m’arrangerait car elle tombe complètement en ruine et j’avoue que je suis pas très douée dans ce domaine. Ajouta-t-il en riant légèrement, certainement par nervosité.

"Calmes-toi Chaton !"

© Etilya sur DK RPG
[/color]



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Sorcier
Couleur : #0099FF
Avatar : Kaito (Vocaloid)
Date d'inscription : 13/09/2016
Nombre de messages : 314
Emploi/loisirs : Pianiste
Yens : 151

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
avatar
Mordu du Rp
MessageSujet: Re: Un Chat noir, deux Chats noirs, trois Chats noirs...   Mer 31 Mai 2017 - 14:22



Un Chat noir, deux Chats noirs, trois Chats noirs...

Feat Natsu Shidô & Thomas Tel

Alors que nous étions installés tranquillement à notre table, je souriais intérieurement. Natsu semblait se plaire ici. Je ne m’étais donc pas trompé. En plus, il le confirma rapidement de vive voix. Si je pouvais en plus lui faire découvrir des lieux agréables !

Thomas ▬ « Oh ! Il existe un tas d’endroits pour tous les gouts dans cette ville ! Il suffit de se balader un peu pour tomber dessus. Il y a aussi des endroits moins agréables. Mais je pense bien que c’est propre à chaque ville. »

J’avais ensuite dirigé le sujet de la conversation sur Natsu. Je tenais à en apprendre un peu plus sur lui. A part qu’il était un changelin chat, je ne savais pas grand-chose sur lui. A partir de ce moment, il se mit à rougir légèrement et il était évident que le Chaton était quelque peu gêné. J’appris cependant qu’il était arrivé récemment en ville et qu’il habitait une vielle bâtisse. Il était d’ailleurs fort probable que cette dernière se situe en dehors de la ville. Sinon, les services de la ville ne l’auraient jamais laissé tomber en ruine.

Thomas ▬ « Je vais devoir t’avouer quelque chose… Même si ma vie en dépendrait, je ne serai incapable de réparer quoi que ce soit. Je n’ai jamais bricolé de ma vie et je pense que je dois être à peu près aussi doué que toi. »

J’avais lâché cette phrase avec un air désolé. J’en profitais pour changer un peu le sujet de conversation, histoire que le Chaton se sente moins gêné.

Thomas ▬ « Sinon, pour parer de moi, je suis d’origine française. Tout ma famille vient de France. Mais je suis né ici, au Japon. A l’heure actuelle, je vis avec ma meilleure amie dans la maison de la famille. Mes parents ont décidé, eux, de retourner en France. »

Je pris une gorgée de mon café afin de faire une pause dans mon récit. Cela me permettrait en même temps de réfléchir à ce que j’allais dire ensuite.

Thomas ▬ « Sinon, quand j’étais plus jeune, je voulais devenir pianiste professionnel. A l’heure actuel, je songe de plus en plus à arrêter la carrière. Je manque de temps à cause de… certaines responsabilités. »

Il est vrai que j’avais moins de temps pour le piano à cause de mon devoir d’Enclaviste. On m’avait pourtant dit que mon rôle n’allait pas prendre tout mon temps. Mais, avec les récents événements en ville et l’enquête… Et puis, Elena était aussi à la tête de l’école. Je lui avais proposé, au passage de devenir son second – vu que chaque directeur peut nommer lui-même ce dernier – et professeur en magie élémentaire eau et en magie blanche par la même occasion. L’envie me prenait de faire ce changement de carrière… La crise de la cinquantaine, peut-être ?

"Parlons de nous"

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Changelin chat
Couleur : #008AE6
Avatar : Izaya Orihara (Durarara!!)
Date d'inscription : 29/01/2017
Nombre de messages : 57
Emploi/loisirs : Dormir ♥
Yens : 221
avatar
Nage en Eaux Troubles
MessageSujet: Re: Un Chat noir, deux Chats noirs, trois Chats noirs...   Mer 31 Mai 2017 - 19:05



Un Chat noir, deux Chats noirs, trois Chats noirs...

Feat Thomas Tel & Natsu Shidô

Une idée traversa l’esprit de Natsu lorsque Thomas lui parla de la ville. Et s’il lui demandait d’être son guide ? Une petite visite guidée serait la bonne occasion de le revoir par la suite. Et puis, cela serait assez sympa de découvrir les petits coins agréables de Nakanoto, ainsi que tous les quartiers à éviter. Bien sûr, il pouvait très bien faire le tour tout seul – surtout qu’avec sa forme féline, cela ne prendrait pas trop de temps – mais à deux c’était quand même bien mieux ! Mais accepterait-il ? La seule façon de la savoir était de le lui demander, ce qui n’était pas une mince à faire pour notre jeune chaton. Il prit une légère inspiration et se lança ; c’était le moment ou jamais.


Natsu Shidô ▬ Comme tu as l’air de bien connaître le coin… Tu pourrais peut-être me… Enfin me montrer deux ou trois endroits sympas… Commença-t-il un peu gêné. Enfin, je dis ça comme ça, si tu ne peux pas ou si tu n’as pas le temps ou même carrément pas envie, c’est pas grave hein. Termina-t-il en posant sa main sur sa nuque, souriant légèrement.

Natsu se sentait vraiment nerveux à l’idée de parler de lui. Il ne savait pas quoi raconter, sa vie n’avait rien de palpitante, elle était même plutôt calme. Enfin, exceptée durant son enfance, mais ca c’était quelque chose que le jeune félin évitait de mentionner, il n’était pas encore prêt à en parler. Il releva la tête en direction de Thomas et le regarda. Lui tenait une conversation aisément, sans se prendre la tête. Cela semblait si simple pour lui. Il l’enviait de pouvoir converser avec les autres avec autant de facilité ; si seulement il en était de même pour lui.

Lorsque Thomas lui expliqua qu’il n’était pas plus doué que lui pour tout ce qui touche  au bricolage, Natsu ne pu s’empêcher de sourire. Encore une chose qu’ils avaient en commun. Mais c’était quand même dommage, il aurait pu lui demander quelques conseils en la matière et même carrément lui demander son aide ; cela aurait été un bon moyen de passer du bon temps ensemble. Mais bon, ils étaient en cet instant même en train de boire un coup tous les deux, c’était le moment pour en apprendre davantage et surtout, faire en sorte de le revoir. Ou au moins d’avoir son numéro.


Natsu Shidô ▬ Dommage, un peu d’aide n’aurait pas été de refus. Répondit-il en lui souriant.

Puis le sujet de la conversation dériva sur quelque chose qui intéressa notre jeune félin au plus haut point : Thomas. Il l’écouta parler avec intention, sans le lâcher une seconde des yeux. Il faisait tourner son verre entre ses mains, captivé par ses paroles. Il savait déjà qu’il était français, il en avait fait allusion à la bibliothèque. Lui-même était déjà allé en France avec son père, il aimait bien ce pays, même si les gens agissaient de manière complètement décalée par rapport aux japonais. Mais bon, chacun sa culture.


Natsu Shidô ▬ La France est un pays sympa, leurs restau’ sont extras ! Tu n’as jamais pensé à aller y vivre ? Perso, leur façon d’être est un peu trop… Bizarre… Pour moi. Je préfère rester au Japon, au moins ici, je sais comment ça fonctionne.

Il marqua une légère pause, puis poursuivit.


Natsu Shidô ▬ Ton amie… Elle est une sorcière elle aussi ? Enfin... Je demande ça car pour que tu vives avec elle, c’est qu’elle doit au moins être au courant de ta nature…

En le voyant prendre une gorgée de son café, il fit de même avec son verre de lait qu’il posa ensuite sur la table. Il se cala un peu plus au fond du divan, histoire d’être bien pour écouter la suite. Lorsque le sorcier évoqua son rêve d’enfant, un sourire se dessina sur les lèvres du changelin. Comment était-il lorsqu’il était petit ? Il s’imagina alors Thomas dans son enfance et esquissa un nouveau sourire. Était-il déjà aussi prévenant avec les autres ?

Il se redressa et appuya ses coudes sur ses genoux, puis le regarda.


Natsu Shidô ▬ Ce serait dommage d’arrêter quelque chose que tu aimes faire. Quand on aime une chose avec autant de passion, on arrive toujours à trouver du temps. Même si c'est pas évident. Enfin, je dis ça car ca serait vraiment bête quoi… Il détourna le regard, un peu rouge. Je sais que ca ne me regarde pas… Mais quand je t’ai écouté, j’ai vu comment tu adorais ça, tu avais l’air si bien… Donc oui, ca serait vraiment idiot. Ajouta-t-il en souriant.

Il reprit son verre en main qu’il termina d’une traite, puis le reposa avant de se laisser tomber sur le divan. Il se sentait un peu bête de lui avoir dit cela, après tout, ça ne le regardait pas. Il savait qu’il ne prendrait pas une telle décision à la légère, il n’avait pas besoin de lui pour lui donner un conseil qu’il devait certainement déjà savoir. Il avait peut-être été un peu trop loin. Mais quoiqu’il en soit, le voir parler de lui comme ça le détendait quelque peu.


Natsu Shidô ▬ Excuses-moi, je ne devrais pas te dire ça, je me doute que cette décision n’est pas évidente. Et puis, je ne suis pas le mieux placé pour dire quoique ce soit, je ne suis qu’un gamin, j’ai pas vraiment de grosses responsabilités Y a juste mon père et moi alors c’est pas très compliqué. Et encore, il a pas besoin de moi pour faire sa vie ; disons que j’ai que ma peau à m’occuper. Ajouta-t-il pour se rattrapper.


"Conseil mal avisé"

© Etilya sur DK RPG
[/color]



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Sorcier
Couleur : #0099FF
Avatar : Kaito (Vocaloid)
Date d'inscription : 13/09/2016
Nombre de messages : 314
Emploi/loisirs : Pianiste
Yens : 151

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
avatar
Mordu du Rp
MessageSujet: Re: Un Chat noir, deux Chats noirs, trois Chats noirs...   Dim 2 Juil 2017 - 21:44



Un Chat noir, deux Chats noirs, trois Chats noirs...

Feat Natsu Shidô & Thomas Tel

Alors que la discussion avançait tranquillement, passant d’un sujet à l’autre ; J’écoutais attentivement ce que Natsu avait à dire. Oh… Ce n’était pas le genre de discussion sérieuse requérant tout l’attention des interlocuteurs. Mais j’avais particulièrement envie d’avaler ses paroles comme j’avalais ma boisson. Vous savez, ce petit quelque chose qui faisait que tout mon esprit était porté sur le Chaton le plus naturellement du monde.

L’idée de montrer les charmes de Nakanoto a Natsu me séduisit. Cela me permettait notamment d’avoir une occasion de le revoir et d’apprendre à encore mieux le connaitre. Surtout qu’il y avait pas mal d’autres endroits à visiter en ville et dans les alentours. Je répondis par l’affirmative assez rapidement. Le pauvre avait l’air assez bien gêné d’avoir fait cette demande. Je ne pouvais pas le laisser dans son embarras. J’en profitais même pour glisser l’idée d’échanger nos numéros afin de planifier cette visite guidée plus tard.

La discussion dériva sur la France et mes origines. Je fus légèrement surpris d’apprendre que Natsu avait déjà visité ce pays. Et je devais lui concéder que la gastronomie française était une des meilleures qui soit. En tout cas, elle était très différente de la cuisine japonaise. En ce qui concernait l’idée d’aller vivre là-bas. J’avais actuellement trop de choses ici pour partir, comme mon poste, mes amis... L’idée ne partir me tenter pas, au final. A côté, je continuais d’écouter le Chaton qui se demandait si Elena était sorcière. Je répondis d’un rapide signe de tête approbateur. J’avais envie de dire que mon majordome et mes servantes aussi, avant de me ressaisir.

La réaction de Natsu quand à mon envie d’arrêter le piano était compréhensible. Il n’avait pas toutes les informations, il ne savait pas que j’étais un Enclaviste ni ce que ça signifiait, ni que j’étais aussi un professeur à l’école des sorciers et encore moins que cela faisait bien 40 ans que je faisais du piano. Je ne pouvais plus décemment monter sur scène. Le public se poserait des questions à force de ne pas me voir vieillir en une vingtaine d’années. Ce qui m’étonna le plus, c’est la réaction qui suivi. Il s’écrasa et se rabaissa littéralement.

Thomas ▬ « Ton avis a de l’importance, au contraire. J’ai certes… Un peu plus d’expérience que toi. D’ailleurs… Je crois que j’ai quelque chose à t’avouer. »

Je changeais soudainement de conversation mais un détail qui me semblait jusque-là insignifiant avait soudainement son importance. Je me doutais qu’il devait être jeune, la vingtaine plus ou moins. Mais moi, j’en étais maintenant à la cinquantaine. En plus, je ne savais absolument pas comment vivait un changelin. Aussi vieux qu’un humain ? Aussi vieux qu’un sorcier ? Bon, j’avoue que je n’étais pas du genre à m’arrêter sur ce genre de détails. J’étais plutôt curieux de connaitre la réponse. J’espérais cependant que Natsu serait aussi conciliant sur mon âge que moi sur le sien.

Thomas ▬ « En fait… en parlant d’expérience j’ai bientôt 53 ans, ce qui est relativement jeune pour un sorcier vu que nous vivons à peu près 200 ans. Je sais que ça peut paraitre étrange. Mais, c’est comme si j’avais 26 ans pour un humain… »

Je guettais la réaction de Natsu afin de savoir comment réagir.

"Différence d'âge"

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Changelin chat
Couleur : #008AE6
Avatar : Izaya Orihara (Durarara!!)
Date d'inscription : 29/01/2017
Nombre de messages : 57
Emploi/loisirs : Dormir ♥
Yens : 221
avatar
Nage en Eaux Troubles
MessageSujet: Re: Un Chat noir, deux Chats noirs, trois Chats noirs...   Dim 9 Juil 2017 - 14:19



Un Chat noir, deux Chats noirs, trois Chats noirs...

Feat Thomas Tel & Natsu Shidô

Natsu se sentait de plus en plus détendu. Parler autant avec quelqu’un et surtout s’intéresser à une personne autre que lui-même n’était pas dans ses habitudes. Petit à petit, Thomas parvenait à lever les barrières qui entouraient le jeune félin et même si cela était quelque peu effrayant, Natsu appréciait. Que quelqu’un, autre que son paternel, s’intéresse à lui faisait un bien fou et le rendait heureux. C’était sûrement grâce aux efforts du jeune sorcier pour apprendre à le connaître que notre jeune chaton avait envie d’en savoir davantage sur lui. Et même de passer un peu plus de temps avec lui. Il fût d’ailleurs ravi qu’il accepte de lui servir de guide à travers la ville ; et le fût encore plus lorsqu’il proposa d’échanger leurs numéros afin d’organiser tout ça. C’était encore une première pour lui. Les deux seuls numéros enregistrés sur son portable étaient celui de son père et d’une de ses amies avec qui il s’entendait plutôt bien et se sentait à l’aise. Acceptant sa proposition, Natsu donna son numéro à Thomas et enregistra le sien, un discret sourire sur les lèvres. Maintenant qu’il avait un lien avec lui, il était sûr de le revoir par la suite.

La conversation se poursuivit sur les origines françaises de Thomas, puis de son amie avec laquelle il vivait. Il était assez intrigué. Elle aussi était une sorcière, ce qui ne le surprit pas. Les sorciers se côtoient les uns les autres et cela n’était pas étonnant d’en croiser dans cette ville. Après tout, son père y avait vécu pas mal de temps, il était donc normal que d’autres sorciers y vivent. Mais voilà, une interrogation lui traversa l’esprit… Cette fille était sa meilleure amie, mais rien d’autre ? Certes, il venait à peine de le rencontrer et se poser déjà ce genre de questions était complètement stupide. Mais voilà, même s'il essayait de ne pas y penser, il ne parvenait pas à se sortir cette pensée de la tête. Heureusement pour lui, Thomas détourna la conversation à un sujet qui lui permit de caser cette élucubration dans un coin de sa tête et de se recentrer sur autre chose.  

Natsu s’était permit de partager son avis sur la décision de Thomas d’arrêter le piano. Il ne savait pas si le jeune sorcier apprécierait ses remarques, ni même si celles-ci étaient appropriées. Il ne le connaissait que très peu et n’avait pas son mot à dire. Mais cela avait été plus fort que lui. Alors qu’il gardait la tête légèrement baissée et le regard détourné, il fût surpris par la réponse de Thomas. Aussitôt, il releva le visage et le regarda, à la fois soulagé, content et intrigué. Soulagé de savoir que ses remarques avaient été bien reçues, content d’apprendre que son avis avait un petit peu d’importance et intrigué par sa dernière phrase. Quelque chose à lui avouer ? Natsu resserra son étreinte sur le verre qu’il tenait toujours, nerveux. Cet air si sérieux, ce changement radical de sujet… Qu’avait-il de si important à lui dire ?

Notre jeune félin ne l’avait pas lâché une seconde des yeux. Il l’écoutait attentivement, sans un mot. Puis un silence s’installa. Thomas semblait attendre sa réaction à cette révélation et Natsu restait là, essayant d’assimiler au mieux ce qu’il venait d’apprendre. Était-il surpris par cette déclaration ? Savoir que le jeune homme qui se tenait face à lui et avec qui il se sentait si bien était beaucoup plus vieux que lui, qu’il avait plus que le double de son âge le choquait ? Comment dire… Un peu, mais sans plus. A vrai dire, il n’y avait pas réfléchis. Pourtant, son père étant lui-même sorcier, il savait très bien qu’ils avaient une espérance de vie bien plus grande que celle d’un simple humain ; mais il ne s’était pas du tout posé la question. En fait, cela n’avait pas vraiment d’importance pour lui. Il était bien avec Thomas et se fichait de savoir quel âge il pouvait bien avoir. Il était si rare de rencontrer une personne avec laquelle on avait envie d’être que cela serait stupide de s’attarder à ce genre de détail.

Natsu Shidô ▬ J’aurais dû y penser…

Lâcha-t-il, comme s’il se parlait à lui-même. Il passa sa main sur sa nuque et esquissa un sourire en regardant Thomas.

Natsu Shidô ▬ En fait, j’aurais dû te le dire avant, mais mon père est lui aussi un sorcier. Je sais donc que les sorciers vivent plus longtemps que les humains. Il me l’a expliqué quand j’étais petit. Comme d’autres choses chose sur eux d’ailleurs.

Il marqua une légère pause.

Natsu Shidô ▬ Pour ma part, je ne sais pas combien de temps vit un changelin, mon père n’en sait rien non plus et à vrai dire, je ne me suis jamais posé la question. Je ne pense pas à ce genre de choses. Pour moi, tout ceci n’est qu’un détail, bon à savoir, mais pas important. Je me fiche de quel âge tu as. Tu pourrais bien être avoir une centaine d’années ou même bien être plus jeune que moi que ca ne changerait rien à ce que je pense…

Il se tût, puis se reprit rapidement.

Natsu Shidô ▬ Enfin, ce que je veux dire c’est que je t’apprécie, peu importe que tu es 53 ans ou 26 ans.

Il détourna un peu le regard, légèrement rouge.

Natsu Shidô ▬ J’en ai bien 20 moi, je ne suis pas mieux Termina-t-il en souriant.


"On s’en fiche de l’âge"

© Etilya sur DK RPG



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Sorcier
Couleur : #0099FF
Avatar : Kaito (Vocaloid)
Date d'inscription : 13/09/2016
Nombre de messages : 314
Emploi/loisirs : Pianiste
Yens : 151

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
avatar
Mordu du Rp
MessageSujet: Re: Un Chat noir, deux Chats noirs, trois Chats noirs...   Dim 9 Juil 2017 - 17:01



Un Chat noir, deux Chats noirs, trois Chats noirs...

Feat Natsu Shidô & Thomas Tel

La réaction du Chaton m’étonna à un peu. Il semblait bel et bien surpris au premier abord mais son expression changea rapidement comme si, en réalité, il aurait dû s’y attendre. Bien sûr, j’eus bien vite la confirmation du fond de sa pensée.
Ce fut alors à mon tour d’être surpris. Le père de Natsu était un sorcier ? Mais… Il était un changelin ! Mon étonnement se transforma très vite en intense réflexion. En supposant que le père de Natsu soit un sorcier, sa mère devait donc être une Changeline. Sinon le Chaton n’en serait pas un. Cependant, l’union d’un Sorcier et d’un Humain donnait un métis, un Sorcier aux capacités moindre. Mais ce n’était pas le cas de Natsu, Cela voulait donc dire que l’union d’un Sorcier et d’un Changelin pouvait donner un petit Changelin. C’était étrange. Je n’avais jamais entendu parler de ça dans les archives ou les livres d’histoires. Il faut fallait cependant avouer que les informations qu’on avait sur les Changelins dataient du Moyen-Age. Il n’était donc pas illogique qu’elles soient lacunaires.

Entre-temps, Natsu avait continué à parler à propos de l’âge et je ne pus m’empêcher d’avoir du rouge aux joues en l’écoutant. Un léger sourire aux lèvres, je pris rapidement sa main. Je remarquais cependant l’absence de cette sensation, cette étincelle invisible que produisait la magie de deux sorciers quand ils rentraient en contact. Il était donc entièrement Changelin.

Thomas ▬ « Veux-tu un autre verre ? »

Je posais la question le temps de chercher un autre sujet de conversation. Je n’eus pas à réfléchir longtemps. Etant donné qu’il n’y avait personne dans le coin – à part le barman qui était trop loin pour nous entendre – je me suis dit que parler un peu plus des pouvoir serait une bonne idée.

Thomas ▬ « Sinon. Tu sais te transformer en un autre animal ? Ou juste en chat ? Pour ma part, tu sais déjà que je maitrise l’eau. Je peux la faire bouger, mais aussi la congeler la faire s’évaporer. »

Je marquais une petite pose pour recommander un café avant de finir le mien d’une traite. Il était déjà tiède.

Thomas ▬ « Sinon, je maitrise aussi la magie blanche. Je suis capable de soigner. Enfin, à condition que je ne sois pas inconscient ou trop blessé. Je dispose aussi d’un bouclier. Ce sont les sorts que je connais. »

Je m’arrêtais de parler pendant un instant, le serveur amenant les boissons.

"Capacités"

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Changelin chat
Couleur : #008AE6
Avatar : Izaya Orihara (Durarara!!)
Date d'inscription : 29/01/2017
Nombre de messages : 57
Emploi/loisirs : Dormir ♥
Yens : 221
avatar
Nage en Eaux Troubles
MessageSujet: Re: Un Chat noir, deux Chats noirs, trois Chats noirs...   Dim 9 Juil 2017 - 22:00



Un Chat noir, deux Chats noirs, trois Chats noirs...

Feat Thomas Tel & Natsu Shidô

Natsu sentit que sa réponse avait quelque peu étonné Thomas. Bon, cela était compréhensible, il ne devait pas s’attendre à une telle nouvelle. Surtout qu’il était surprenant qu’un changelin est un sorcier comme père. Peut-être aurait-il dû préciser que celui-ci était son père adoptif ? Pakkun était l’homme qui l’avait élevé et consolé quand ça n’allait pas ; il était celui qui lui avait redonné goût à la vie, l’avait fait sourire quand les pleurs et la tristesse guidaient sa vie. Il l’avait aimé comme son propre fils. C’est pourquoi, pour lui, le mot « adoptif » n’était plus de rigueur. Bien sûr, il n’oubliait pas l’homme qui lui avait donné la vie, qui lui avait donné tout l’amour qu’un enfant avait besoin… Mais il préférait ne plus y penser. Et puis, ce vieux sorcier méritait d’être présenté comme son père et non comme l’homme qui l’avait adopté. Même si le même sang ne coulait pas dans leurs veines, les liens qui les unissaient étaient aussi forts que ceux du sang.

Il regarda Thomas, prêt à lui avouer ce petit détail qui avait tout de même son importance, mais se figea en sentant sa main attraper la sienne. Était-ce la chaleur de ce contact ou ce contact lui-même qui le fit rougir ? Certainement un peu des deux. Il jeta un rapide coup d’œil à leurs mains serrées, histoire d’être sûr de ne pas rêver, puis posa de nouveau son regard sur lui. Il ne s’y attendait pas et ne savait pas du tout comment réagir. Il le prenait un peu au dépourvu avec ce geste, aussi agréable soit-il. Cependant, même s’il était déstabilisé par ce soudain rapprochement, il ne le repoussa pas. Il se surprit même à resserrer légèrement son étreinte.


Natsu ▬ Hm… O-oui, s’il-te-plait. Bafouilla-t-il en détournant le regard, toujours les joues aussi rouges, oubliant de lui apporter la précision concernant son paternel.

Ni l’un, ni l’autre n’évoquèrent ce geste, ce qui arrangeait notre jeune félin. Enfin, il aurait tout même bien voulu savoir pourquoi Thomas avait eu un tel geste envers lui. Était-ce par envie ? Pour se rapprocher un peu plus ? Ou bien pour une tout autre raison ? Il se trouvait dans le flou total et sentait qu’un flot de questions pointait doucement le bout de son nez dans son esprit ; ce qui n’était pas forcément une très bonne chose. Lui qui avait enfin réussi à se mettre à l’aise et à se concentrer sur leur conversation, il se retrouvait à présent à la case départ : noyé dans un questionnement sans réponses.


Natsu ▬ Je sais que certains arrivent à contrôler plusieurs transformations ; mais ce n’est pas on cas. Dit-il en essayant tant bien que mal de se reporter toute son attention sur leur discussion. Mon père a connu un changelin par le passé qui avait cette capacité. J’aimerais bien y arriver un jour mais je ne pense pas y parvenir. J’ai déjà du mal avec une seule… Ajouta-t-il, un peu gêné.

Il savait qu’il n’était pas un changelin très doué. Il avait mit des années avant de réussir à maitriser sa métamorphose en félin ; mais il avait encore des lacunes quand il s’agissait de reprendre forme humaine. Il était encore incapable de garder ses vêtements et se retrouvait donc complètement nu lorsqu’il redevenait humain. Du coup, il attendait toujours d’être chez lui pour se transformer, ce qui n’était pas très pratique.

Observant Thomas, Natsu fut impressionné par les sorts qu’il maitrisait. Il savait que ce n’était pas évident d’arriver à ce stade et que cela demandait beaucoup de travail. Il n’y avait pas à dire, les pouvoir des sorciers étaient vraiment intéressants, surprenants et si… fantastiques. Cela n’avait rien à voir avec le simple fait de prendre forme animale. C’était loin d’être aussi prodigieux.


Natsu ▬ Je n’y connais pas grand-chose, mais tu dois être un sorcier d’un certain niveau pour maitriser autant de sorts non ?

Il tentait de ne pas se montré trop impressionné histoire de ne pas paraître trop fasciné et de ce fait, gamin ; même si le sourire qu’il affichait laissait pensé le contraire. Depuis sa rencontre avec Pakkun, il s’était découvert une certaine fascination pour ces êtres capables de manier la magie à leur guise. Lui-même aurait tant voulu faire partie de cette race ; et non celle des changelins, qui n’avait rien de bien extraordinaire. Et puis, il ne pouvait s’empêcher de se dire que s’il avait été un sorcier, les choses auraient peut-être été différentes pour lui.


Natsu ▬ En tout cas, je suis ravi de savoir que la magie de l’eau n’est pas la seule que tu maîtrise ! C’est bien l’eau, mais de loin, très loin… Ajouta-t-il en souriant légèrement. Et puis, le bouclier et le pouvoir de soigner, c’est plutôt utile.

Il n’osait pas le dire, mais il trouvait même cela carrément génial. Il se sentait comme un gamin devant une vitrine de jouets pendant noël ; imaginant toutes les possibilités qu’offraient ces sorts.

"Parce que c’est juste… Trop cool !"

© Etilya sur DK RPG



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Sorcier
Couleur : #0099FF
Avatar : Kaito (Vocaloid)
Date d'inscription : 13/09/2016
Nombre de messages : 314
Emploi/loisirs : Pianiste
Yens : 151

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
avatar
Mordu du Rp
MessageSujet: Re: Un Chat noir, deux Chats noirs, trois Chats noirs...   Dim 9 Juil 2017 - 23:58



Un Chat noir, deux Chats noirs, trois Chats noirs...

Feat Natsu Shidô & Thomas Tel

Alors que la conversation continuait, je pris mon café d’une main, l’autre tenant délicatement celle de Natsu. C’est ainsi que j’apprenais qu’il ne se transformais seulement en chat. Cela semblait le peiné un peu et je regrettais d’avoir amené le sujet.

Thomas ▬ « Je suis sûr qu’avec quelqu’un pour t’entrainer, tu y arriverais plus facilement. On pourrait éventuellement trouver un sur Nakanoto. Il doit y avoir d’autres Changelins et je suis sûr qu’il y en aurait bien un qui serait prêt à t’aider. Il suffirait de trouver la bonne personne. »

Je serrais un rien sa main pour le réconforter.

Thomas ▬ « En ce qui concerne l’apprentissage des Sorts, les sorciers suivent une longue formation à l’école pour apprendre à contrôler leurs magies et à maitriser leurs sorts. En moyenne, les sorciers passent 15 ans d’études pour arriver à ce niveau. Et une grande partie des sorciers quitte l’école en ayant appris cinq sorts, comme moi. »

Je marquais une petite pause pour prendre une gorgée de mon café. Je pouvais noter l’intérêt du Chaton pour la magie.

Thomas ▬ « En général, on apprend trois sorts dans un type de magie afin de bien la maitriser. Pour ma part, j’ai commencé par l’Aquamancie. C’est ma mère qui m’a donné l’amour de je porte pour l’eau. J’avoue que je passe pas mal de temps sous la douche ou dans la piscine quand j’en ai l’occasion. Un… effet secondaire… en quelques sortes. »

Je ne pus m’empêcher de rire. Il est vrai que parler d’eau avec le Chaton n’était pas la meilleure des choses à faire. Cependant, à force de la manipuler, l’eau était devenue mon élément, un élément dans lequel je me sentais bien.

Thomas ▬ « Après, on peut soit perfectionner notre magie primaire, soit apprendre une autre magie. Comme j’avais déjà montré des facilités pour le soin, j’ai décidé d’apprendre la Magie Blanche en plus. J’ai commencé par le Soin et j’ai fini par le Bouclier. »

J’espérais ne pas avoir perdu Natsu dans mes explications.

Thomas ▬ « Après, ce n’est que des sorts basiques. Je pourrais éventuellement les transformer en rituel mais je ne dispose pas des artefacts nécessaires pour réaliser des sorts de cette ampleur. »

Souriant, je me recalais contre le dossier. J’avais l’impression de voir de l’excitation dans les yeux du Chaton. Je m’attendais même à ce qu’il me demande à faire une démonstration. Ou peut-être voulait-il savoir d’autre types de sorts que je connaissais, comme ceux d'Elena ou de Shinji, par exemple.

"Sortilèges"

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Changelin chat
Couleur : #008AE6
Avatar : Izaya Orihara (Durarara!!)
Date d'inscription : 29/01/2017
Nombre de messages : 57
Emploi/loisirs : Dormir ♥
Yens : 221
avatar
Nage en Eaux Troubles
MessageSujet: Re: Un Chat noir, deux Chats noirs, trois Chats noirs...   Lun 10 Juil 2017 - 17:05



Un Chat noir, deux Chats noirs, trois Chats noirs...

Feat Thomas Tel & Natsu Shidô

Lorsque Thomas évoqua le fait qu’il devait y avoir d’autres changelins à Nakanoto, notre jeune félin le regarda. Il n’y avait pas réfléchis jusqu’ici. C’est vrai que son père lui avait dit qu’il ferait des rencontres plutôt insolites ici, des bonnes comme des mauvaises, mais il n’avait pas vraiment percuté qu’il pouvait s’agir de changelins. C’était envisageable, en effet. Il y avait bien des sorciers… Et si l’on continuait sur cette lancée, il était même possible que d’autres races y soient également présentes…

Natsu ▬ C’est vrai, je n’y avais pas pensé…

Il marqua une petite pause.

Natsu ▬ Mais je ne suis pas vraiment du genre à aller vers les autres et leur demander de l’aide, surtout quand je ne les connais pas… Avoua-t-il en détournant les yeux.

L’idée de Thomas était bonne, mais difficilement réalisable pour notre jeune chaton. Certes, il avait bien réussi à établir le contact et à se rapprocher un peu du jeune sorcier… Il parvenait à discuter avec lui sans trop de difficultés, mais cela lui avait demandé pas mal d’efforts au début… Et puis, avec lui c’était « différent ». Était-il capable d’en faire autant avec un autre ? Peut-être que face à un changelin, il se sentirait plus facilement à l’aise. Pour l’instant, l’idée ne l’emballait pas plus que ça, mais c’était quand même à y réfléchir. Après tout, si cela pouvait l’aider… De toute façon, il n’allait pas tombé sur un changelin aussi facilement.

Natsu ▬ Après pourquoi pas… De toute façon, il faudrait déjà en rencontrer un et ça c’est pas gagné.

Il sentit à nouveau le rouge lui monter aux joues en sentant sa main serrer un peu plus la sienne. Il fallait qu’il pense à autre chose ou rapidement il ressemblerait à une grosse tomate prête à être cueillit. C’est pourquoi, il recentra son attention sur les explications de Thomas concernant l’apprentissage des sorciers, sujet qui était tout particulièrement intéressant et constructif. Pakkun ne lui avait jamais parlé de ça, du coup il était content d’en savoir plus. Il commençait déjà à imaginé l’enfance de son paternel ce qui le fit sourire.

Sa main glissée dans la sienne, Natsu commençait doucement à s'habituer à cette chaleur qui enveloppait sa peau. Il évitait de trop y penser au risque de se transformer en grosse tomate bien mûre, prête à être cueillie. Heureusement, il buvait les paroles de Thomas comme il le faisait avec son verre de lait ; c'est à dire, sans aucun mal. Petit à petit, il ne pensait plus à leurs mains entrelacées, si bien qu'il en venait à caresser la peau du sorcier avec son pouce, en douceur et s'en vraiment s'en rendre compte.

Il releva la tête vers Thomas et ne pu s’empêcher de sourire en le voyant rire ainsi. S’il n’avait pas compris qu’il aimait l’eau… Natsu ne comprenait pas vraiment ce qu’il trouvait de si génial à cet élément. Il aimait bien aussi rester sous la douche le matin, mais sans plus. Et pas trop longtemps quand même. Mais voilà, l’écouter en parler ainsi lui donnait presque envie de s’essayer à la baignade… Enfin PRESQUE, il n’était pas encore arrivé là.

Natsu ▬ Je comprends, j’en ai aussi des « effets secondaires » lié à mon animal. Dormir par exemple, ou se prélasser au soleil, j’adore ça !

Il regarda alors son verre de lait.

Natsu ▬ Et le lait : mais ça tu l’as remarqué. Ajouta-t-il en riant.

Natsu ▬ En tout cas, j’aimerais beaucoup que tu me fasses une démonstration un jour, Tu veux bien ?

Il le regarda alors avec un regard qui disait « allez allez s’teuplaaaaaaait » ; des yeux de chat quoi.


"S’il te plaaaaaaait"

© Etilya sur DK RPG



Spoiler:
 


Dernière édition par Natsu Shidô le Mer 12 Juil 2017 - 18:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un Chat noir, deux Chats noirs, trois Chats noirs...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un Chat noir, deux Chats noirs, trois Chats noirs...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Knights RPG :: Hors RPG :: Le centre de Nakanoto :: Restaurants & bars-