Partagez | 
 

 Nom de code de la mission : c'est la teuuuuuuuuf !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Race : Sorcière
Couleur : [color=#ff00ff]
Avatar : Jinx (League of Legends)
Date d'inscription : 14/09/2016
Nombre de messages : 171
Emploi/loisirs : Membre de l'Enclave
Yens : 476
avatar
Squatte le Balcon
MessageSujet: Nom de code de la mission : c'est la teuuuuuuuuf !   Dim 2 Juil 2017 - 20:08

La vache, j'avais tellement le traaaaac, j'étais ... putain d'excité là !!!
Jamais j'avais fait de mission aussi chaud ! Chez les Shidara quoi, merde ! On était dans la voiture avec ma nouvelle amie vampirique, Jessie et on venait de laisser mon Tom-choupinou avant de passer l'entrée principale, histoire qu'il rentre discrétos. Nous, de notre côté, il était plutôt prévu qu'on se fasse voir !! J'allais a-do-rer ! Je trépignais sur la banquette de la limousine, louée par le boulot, en attendant que la voiture s'arrête et qu'on puisse sortir faire notre show.
Fallait me voir quand même ! J'avais sorti le grand jeu ! Mini top en forme de bustier rouge pétasse et mini jupe en cuir noir moulant, talons maxi aiguilles et compensés tout plein de paillettes et bandeaux de cuisse bleus pour rappeler la belle couleur de mes cheveux coiffées en deux super longues couettes. Ça flashait et ça cachait pas grand chose de ma personne. J'en connais plus d'un qui aurait fait un crise cardiaque ... dont mon père, héhé... même ma mère aurait pas franchement validé, je pense.

Nan, j'avais bien la mission en tête, mais merde, infiltration d'une demeure de chef de famille vampire, ça claque ! Après, ça pouvait franchement mal se passer hein, parce qu'une fiesta de vampire, ... bin c'est plein de vampire et qu'on était que trois infiltrés, même si des mecs étaient prévus pour nous protéger en cas de fuite, mais je connaissais pas leur emplacement, ni même s'ils étaient déjà là. Je pense qu'il y aura une sacré dose d'impro, parce que les vampires qu'on allait croiser étaient assez purs pour avoir des pouvoirs badass et donc des mouvements imprévisibles. Dur d'avoir des infos privés sur tous ceux qui devraient être là ... Mais au moins, grâce à super Jessie, on avait des plans des lieux ! Plus qu'à espérer qu'ils n'avaient pas trop fait de travaux depuis ...
Mon amie avait aussi géré pendant la réunion de la mission, on aurait dit qu'elle avait fait ça toute sa vie et maintenant, on allait s'éclater ...

Putaiiinnnn, j'suis trop impatiente ! Va falloir que je me calme pour gérer l'invisibilité si on en a besoin, je l'ai pas utilisé depuis un bail ! Ça gère toi ?
J'espère que Tom-chou gère aussi, il sait être discret, mais il a aucun pouvoir pour se faire oublier non plus ... Je sais qu'il sait gérer mais j'ai toujours peur quand on est séparés en mission ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Vampire Level B
Avatar : Tifa Lockhart
Date d'inscription : 30/09/2012
Nombre de messages : 495
Emploi/loisirs : Serveuse
Yens : 592
avatar
Prend Racine
MessageSujet: Re: Nom de code de la mission : c'est la teuuuuuuuuf !   Dim 2 Juil 2017 - 23:05

Plus la voiture filait vers le manoir Shidara, plus mon coeur s’emballait. L’énergie un peu trop positive de la jeune fille à mes côtés m’oppressait que davantage. Je ne pouvais nier qu’elle me faisait sourire par moment mais je n’étais pas vraiment dans le même état d’esprit qu’elle. Je ne m’étais pas étalée sur les folles raisons qui m’avaient poussées à me lancer là dedans mais… Une colère me rongeait depuis longtemps déjà et j’espérais que cette “mission” calmerait la tempête qui faisait rage en moi. Ma manie de jouer avec ma bague de fiançailles n’y changeait rien pour une fois.

Je n’avais pas vraiment fait attention à la tenue d’Elena avant que je ne la dévisage enfin, alors que je me terrais contre la porte de la limousine. Elle avait sorti le grand jeu. Bon sang, elle était douée. Son look d’aguicheuse complètement décalée, dépassant les limites de la vulgarité lui allait comme un gant, je pensais à en compliments. J’étais en admiration ! Nous nous étions mise d’accord sur notre couverture mais je devais être honnête, j’étais loin d’être aussi douée qu’elle. J’avais dû prendre avec moi un trench noir, m’arrivant à mi-cuisse. Vivant seule à mi-temps, j’avais eu si peur de tomber sur mon cher et tendre dans cette tenue… J’avais donc fait preuve d’imagination avec cet imper, qui ne laissait tout de même que peu de place pour l’imagination. L’on devinait parfaitement mes bas résilles et la dentelle verte de ma très mini jupe. A l’instar de ma nouvelle amie, un corset étroitement lié assorti au tissus couvrant ce qu’il y avait à cacher, m'exposait de façon plus que provocante. Mais n’est-ce pas le but? Seigneur, si l’on me découvrait habillée ainsi… Mon fiancé en particulier… Il deviendrait fou, c’est certain, mais pas dans le sens qu’on pourrait le croire. Mais si un homme allait devenir fou ce soir, c’était bien cette petite ordure de Metuselah Shidara quand il découvrira ce que nous avons fait.

Malgré mon malaise, je savais oh combien notre plan était parfait. Je connais que trop bien les goûts libidineux de notre cible pour me tromper. Même si nous abordions des styles très différents, nous étions exactement ce qu’il fallait pour qu’il puisse s’en délecter. Des moeurs pareils, personne ne les ignoraient au fond, encore moins les gens de sa maison. «Va en enfer, espèce de monstre...»

Je sursautais quand la voix enjouée d’Elena raisonna dans l’habitacle. Savoir que nous étions couvert par nos pouvoirs était un soulagement… Quoi? depuis un bail? Respire…
Je secouais la tête, nous pouvions paraître désorganisées mais ce n’était pas le cas. Au contraire. Je ne pouvais même pas dire combien d’hommes étaient postés là bas pour nous protéger et l’organisation mise en place pour ce “casse”. « Je ne m’inquiète pas pour Tom, il faudra juste être rapide pour lui donner l’accès. On va devoir jouer jusqu’au bout. » Dis-je sérieusement, en donnant un dernier coup sauvage dans mes cheveux lâchés. Je comprenais parfaitement son inquiétude, dès le début j’avais pu voir ce lien fort qu’elle avait avec Tom. Un peu comme une soeur avec son frère.

Nous arrivons enfin à destination. Je pouvais déjà voir la haute sécurité en place. Chaque pion était à sa place, pour l’instant c’était bon signe. Mes informations n’étaient pas périmées. Je l’espérais… Dans un dernier instant de calme, je retirais ma bague de mon doigt et la glissais en sécurité dans une poche discrète de mon corsage.

Notre chauffeur nous ouvrir la porte, c’était désormais à nous de jouer. Elena sortit la première, je la suivi de près. Je laissais ma part de lumière dans cette voiture. Ne restait en moi que la noirceur que je m'efforçais de combattre jour après jour, les crocs sortis, provocants.

J’abordais un sourire aussi niais que possible, mon allure dévoilait ce que j’étais censée être. Enjouée, je me saisis du bras de ma partenaire et nous guider à l’entrée. Pendant que nous gravissions les quelques marches qui nous séparaient de la porte, je lançais un regard discret mais rapide aux alentours, juste au cas où.

«Bonsoir Messieurs, nous sommes là pour Le Maître. » De façon très sensuelle, je glissais une main sous ma veste et sortit une note appuyant notre rendez-vous. Cette note était authentique, nous l’avions prises aux véritables poulettes censées servir Shidara, mais elles étaient prévues pour le lendemain. Nous allions devoir insister pour que notre tour fonctionne. Le silence septique des gorilles qui nous empêchaient d’entrer me poussait déjà à bout. Mécontente, je laissais mon manteau s’ouvrir pour dévoiler ce qu’il avait à cacher et posait mon poing sur la hanche. « Nous savons qu’il n’est pas là ! Il veut que nous l’attendions, que l’on soit prête pour lui. » J’étais assez claire je crois.

Les quelques secondes qui suivirent furent si longues, je crains qu’on se fasse déjà prendre. Mais non. Soulagement, l’un des hommes nous laissa entrer. Il nous guida dans des appartements lugubres et sortit nous laissant seule la porte ouverte.

« Ok c’est parti ! Tu es prête? » Je poussais discrètement la porte et me précipitait à la fenêtre pour l’ouvrir. Nous avions un ami là dehors.


PasséPrésent ♣ Avenir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Vampire
Date d'inscription : 25/08/2014
Nombre de messages : 68
Emploi/loisirs : Chef de la Famille Shidara
Yens : 82
avatar
Nage en Eaux Troubles
MessageSujet: Re: Nom de code de la mission : c'est la teuuuuuuuuf !   Lun 3 Juil 2017 - 18:34





    Quand on fait d'un lieu l'endroit qui sert de base, on a tendance à le protéger au mieux. Quand on se sert d'un gigantesque manoir pour maîtriser, neutraliser et contrôler comme il se doit une famille entière et des lycanthropes nouvellement conçus, on a tendance à le protéger à un stade ou la paranoïa devient envisageable. Et quand on a une famille tellement aimante que les coups de dagues dans le dos arrivent à la vitesse de la pensée, cela devient un drame vivant condensé dans un manoir trop petit pour le nombre d'habitant.
    Pourtant dans ces murs, se reposait le lieu sans nul doute le plus dangereux à des kilomètres à la ronde.
    Les protections qui y reposaient étaient plus que phénoménales, elles étaient indécentes. Une véritable forteresse, semblable aux protections magiques d'un Sanctum Arcanum d'un sorcier. Et vu qu'il était chef de famille, il était plus juste de dire Sanctum Arcanum d'un membre de l'ancien conclave. Ou une tribut principal d'Alpha.

    Aussi, un bippeur sonna dans la poche du vampire, alors que ce dernier était dans le sixième sous-sol à fair des expérimentations. Au départ, il avait reprit un manoir traditionnel, et cela l'était resté pour au-dessus. En revanche, sa famille avait creusé dans les profondeurs de la terre, et avant également modifié les intérieurs pour mieux correspondre à leurs goûts.
    Le nombre de sous-sol consacré aux expériences étaient indécent, et dans certains cas, Metuselah permettait à ses créations d'aller au niveau de la surface. Mais dans les faits, il faisait en sorte à ce que nul ne puisse rentrer... ni sortir.
    Et comme en général, peu de gens connaissait ses déplacements, même dans sa famille, il était impossible de prévoir sa position, volontairement.
    En revanche, dès que quelqu'un avait quelque chose à lui signaler ou pour le faire venir, un bippeur avait été donné à chacun. Un bippeur qui affichait le nom de l'envoyeur et la position par un GPS.
    Avec possibilités de fonctions petits messages style SMS. C'était notamment utilisé quand le chef de famille désirait donner un ordre à un de ses membres.
    Cela étant dit, il haussa un sourcil. Des invités étaient apparemment arrivés pour lui. Une journée trop tôt. Frederica Thorsen et Mishima Kazuhi étaient deux jeunes femmes de bonnes familles, du style avec qui le Shidara faisait parfois affaire. Fêtardes et consommatrices malgré leurs familles conservateurs , elles avaient plus ou moins vendu leur âme pour qu'il les sorte dans le pétrin. Et leurs corps, amenant certaines expériences plus ou moins discrètes sur les deux.

    Hors, il était sensé ne les voir que demain selon ses souvenirs. Bon, après une erreur d'humain ne le dérangeait pas. Néanmoins, et cela était plus important encore, sa famille savait dans l'ensemble à chaque fois qu'il invitait quelqu'un.
    Ce qui permettait d'éviter les effusions de sang désastreuses avec un chef d'entreprise fort employable.
    Devant brusquement, avec le reste de son corps et de sa tenue, une nuée de chauve-souris braillante, la nuée se mit à se ruer à grande vitesse vers le haut. C'état une méthode de déplacement qu'il appréciait énormément pour son efficacité et sa vitesse. De plus, même si un d'entre eux se perdait, il n'aurait qu'a se régénérer une fois recomposé.
    Il passa tout de même, une fois à l'air libre, par sa propre chambre pour se recomposer.

    Sa famille, quoique nombreuse, avait le talent d'être discret, surtout quand il était là . Toutefois, Metuselah leur fit signe de continuer comme si cela n'avait pas d'importance et qu'il ne comptait pas agir, détendant ceux qui étaient la. Un bruit de gémissement sexuel parvint à ses oreilles provenant d'un coin obscur, alors que il s'approchait de la ou était encore ses dames.
    Un message fut envoyé aux deux molosses inutiles dehors. Permission de rentré, interdiction de sortir tant qu'il n'en aurait pas donné l'ordre.
    D'ailleurs, une odeur qu'il n'avait pas ressentit depuis bien longtemps lui frotta les narines. Il semblerait qu'au final, cela surpassait ses espérances. Quand à l'autre odeur, il la reconnaissait. Il l'avait déjà goûté.
    S'approchant des appartements, il happa le guide qui revenait à sa position initial avec un petit sourire


    Veuillez prévenir ma femme et mes deux dernières. Si cela les intéresse, cela parfaira leur formation. Ah, et protocole 9

    En effet, les deux demoiselles avaient fait une erreur. Une grossière erreur de débutant, qui lui profitait pleinement. Quelque chose qui lui disait que les deux jeunes filles n'étaient pas les bonnes. Une évidence.
    Que Metuselah soit aventureux, c'était une chose. Mais qu'il s'abaisse à côtoyer des filles de joies, c'en était une autre. Il lui arrivait d'en aider une, voir deux, mais jamais d'aventure avec ses engeances étaient un de ses principes.
    Metuselah voyait cela comme des aventures, au pire une monnaie pour qui n'avait pas les moyens de lui offrir compensation de ses services, au mieux comme un défi à relever quitte à violer des femmes.
    Si c'était pour s'emparer d'une pute et la prendre sur le parvis, sa femme lui suffisait amplement. Et s'adonner à ce genre de jeu ne la répugnait pas en plus.

    Quand au protocole 9, c'était tout simplement la mise en place de l'apocalypse en lieux fermés. Avec la préparation d'une cage pour entourer le manoir. Un truc pour empêcher quiconque de s'enfuir.
    Sans parler des divers pièges tout droit sorti de l'Egypte antique qui serait passé en mode ON. Quand à sa famille, dire qu'ils étaient prêt à quitter leur activité pour bondir était un doux euphémisme. En un instant, l'endroit venait de devenir une cage de fauve.
    Voraces, les fauves.

    La double porte s'ouvrir avec un claquement fort, alors que le vampire restait sur le pas de porte, un sourire doux au lèvre. Son regard se planta presque instantanément sur ses « invités », à qui il s'adressa avec un sourire presque doucereux.
    Invités et porte ouverte. L'air ne manquait pourtant pas ici. .Son ton se fit douceureux. Très doucereux. Une voix de velours liquide.


    Leçon numéro un : quand on s'infiltre chez quelqu'un, on évite de se fier à ce qu'il montre en publique.
    Leçon numéro deux : une vampire qui se fait passer pour une humaine devrait cacher son odeur et venir au bon jour.
    Leçon numéro trois... Bienvenue dans ma demeure.


    Sur ses dernières paroles, l'endroit s'assombrit. Comme absorbant la lumière, les murs devinrent d'ébènes, et d'un claquement de doigt, la fenêtre se ferma derrière eux ; avant qu'un volet en plomb ne s'abatte, plaçant la pièce dans l'obscurité.
    Bien évidemment, n'importe quel vampire voyait à merveille.
    Sa voix s'éleva de nouveau, presque de bonne humeur.
    Presque. Car en réalité, il se sentait dans le bon état mental à se ruer sur eux pour les réduire en quelques morceaux bien répartis actuellement. Mais bon, il avait un certains standing


    A présent, que font une vampire et deux sorciers dans ma demeure ?
    Mes félicitations d'ailleurs. Je croyais votre espèce éteinte depuis longtemps.
    Notez que cela peut toujours s'arranger selon vos paroles...


    En effet, il avait déjà sentit les leurs autrefois. Et il percevait la petite subtilité propre à la magie.
    Qu'on ne me fasse pas dire ce que je n'ai pas dit. Il était surpris. Mais savait également que cette espère d'humain était dangereux. Incroyablement dangereux. Aussi, montrer sa surprise ne lui servirait à rien, il aurait tout le temps de se creuser le crane plus tart.
    Si toutefois ils s'en sortaient vivant, ce dont le vampire n'était pour l'instant pas prêt à assurer. Car c'était une des forces que Metuselah ne parvenait par encore à comprendre. Ether, Amrit, Kâ, il y avait plusieurs facettes.

    Il avait côtoyé la magie au moyen âge. Et il s'était aperçu que selon la magie pratiquée par eux, il y avait divers moyens de s'en protéger. Et heureusement, car leur talent était considérable.
    La Calcédoine bleue et le jais étaient deux pierres de protection puissantes contre les sorts en tout genre. Il ne les sortait en général jamais, mais sachant à quel point la magie pouvait être quelque chose de néfaste et de totalement absurde -jusqu'à toucher au temps-, Metuselah aurait du prendre ses précautions. Le mur de sa bâtisse en lui-même était d'ailleurs fait de tels sorte à ce que la magie s'en voit troubler , et envoyait de très légères radiations. Inoffensives sur les vampires et les lycans, les humains ne recevaient pas trop de dégâts tant qu'ils ne restaient pas trop longtemps, en revanche, cela servait redoutablement face aux changelins. Ceux-ci avaient au résultat une splendide instabilité de leurs gênes modificateurs, rendant leurs transformations instable. Cela donnait des résultats parfois... impressionnant.

    Une véritable forteresse. A la fois, il fallait être fou pour ne pas se protéger quand 80% du monde surnaturel ne désire que sa disparition pour raisons divers.

    Discrètement, alors que l'obscurité était dans le lieux, il envoya un ordre mental à un de ses transformés. Il avait fait preuve d'une imprudence qu'il faudrait corriger de suite. Et même si sa famille venait, seul sa femme et ses enfants aînés -autant dire pas grand monde d'encore vivant- savait ce que c'était.




"la famille est la plus grande ennemie qui soit. c'est pour cela qu'on la garde à ses côtés..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Sorcier
Couleur : #0099FF
Avatar : Kaito (Vocaloid)
Date d'inscription : 13/09/2016
Nombre de messages : 323
Emploi/loisirs : Pianiste
Yens : 163

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
avatar
Mordu du Rp
MessageSujet: Re: Nom de code de la mission : c'est la teuuuuuuuuf !   Lun 3 Juil 2017 - 20:37



Nom de code de la mission : c'est la teuuuuuuuuf !

Feat Jess, Elena S., Metuselah & Thomas

Je me trouvais actuellement sous la fenêtre du manoir d’un des plus grands vampires de la ville, attendant le moment fatidique où deux demoiselles me feraient rentrer avec appréhension. Je ne craignais pas que le plan foire, à vrai dire. Il avait été longuement étudié et réfléchi. De plus, diverses éventualités et imprévus avait été envisagés afin de ne pas se retrouver faits comme des rats et à la merci d’un vampire puissant. Cependant, on n’était pas à l’abri d’un événement fortuit nous obligeant à battre en retraite ! En attendant toujours les filles, je me remémorais rapidement les événements de ces derniers mois qui m’avaient donc mené en bas de cette fenêtre.

Tout avait commencé suite aux événements du bal d’Halloween. Après avoir fait une éblouissante démonstration de nos capacités, il était nécessaire que Elena et moi ayons une petite discussion avec les vampires présents lors de la soirée. Il était plutôt nécessaire de discuter. Bien sûr, le courant passa assez bien entre les deux groupes. Surtout entre Raphaël et moi. Notre amour pour la musiques et nos origines aidaient aussi si bien que l’on pouvait maintenant nous considérer comme de bonnes connaissances. De son côté, Elena semblait s’être facilement lié d’amitié avec Jess. Il fut donc facile de discuter de certains sujets et même de parler de notre enquête.

Au final, nous n’avions pas réellement avancé. Nos nouveaux amis en sachant très peu sur la race lycane. Ceci dit, Jess nous avait tout de même donné une piste : Metuselah Shidara. Si je pensais au départ demander à le rencontrer, le portrait que la vampire me fit de lui me refroidit de suite. Bien que je n’avais pas pour habitude de me fier aux dires d’une personne pour me faire une idée d’une autre, j’allais faire une exception pour cette fois. A la place, l’idée de s’infiltrer chez lui pour trouver un éventuel lien avec la création des lycans fut émise. Je n’étais pas particulièrement ravi, contrairement à Elena qui aimait jouer les espionnes. Il ne m’était jamais venu à l’idée de pénétrer sans prévenir chez un de mes confrères, alors chez un chef de famille vampire…

Quoi qu’il en soit, comme je l’avais dit, un plan fut mis en place et pas mal de possibilités furent envisagées pour éviter le pire. Cependant, je n’étais toujours pas à l’aise avec cette idée. J’avais proposé plusieurs fois de ne pas le faire mais il était impossible de convaincre Jess ou Elena. Je m’étais tout de même préparé pour cette infiltration en me procurant quelques potions. Et je m’étais retrouvé à l’intérieur d’une limousine avec les deux filles habillées de manière que je ne décrirais pas. Il y avait clairement un manque de pudeur dans ces tenues, cependant. Une fois arrivé non loin de la demeure, je sortis de la voiture, laissant les filles, pour me rendre au point de rendez-vous. Je sortais de ma poche intérieure une fiole remplit d’un liquide visqueux que je me dépêchais d’étaler sur moi. J’avais l’impression de me recouvrir d’un œuf battu. Mais l’effet fut immédiat ! Plus personne, moi compris, n’était capable de me voir… Enfin, je l’espérais. Et pour ce qui était de me sentir, j’avais plutôt intérêt à faire attention…

Passant à travers l’herbe, je me rendis en direction de la fenêtre par laquelle j’allais rentrer sans attirer – aussi étonnant que ça soit – l’attention des gardes aux alentours. Il ne me restait plus qu’à attendre que les filles viennent m’ouvrir. Je n’étais toujours pas bien à propos de cette infiltration. Je pouvais au moins me consoler en me disant que j’avais quand même tout tenté pour ne pas me retrouvé là. La fenêtre s’ouvrit subitement, me faisant sursauter. Elena et Jess se trouvaient juste à côté. Prononçant rapidement une formule, je fis sécher rapidement la potion visqueuse afin de réapparaitre aux yeux de tous. Mon anxiété devait surement être visible. Celle de Jess l’était. Elena, par contre, était totalement euphorique, malheureusement. Je poussais un dernier soupir de résignation avant de rentrer à mon tour.

Brusquement, une double porte s’ouvrit dans un grand bruit et je tournais ma tête dans sa direction. Dans l’encadrement se tenait le maitre des lieux, souriant. Je pouvais sentir mon visage se vider de ses couleurs. L’envie de filer me prenait mais j’avais l’impression que le vampire me sauterait dessus au moindre geste. Et je n’avais absolument pas la prétention de combattre un des plus grands vampires de la ville. Je me contentais d’écouter silencieusement ce que Metuselah avait à dire.

Quand la pièce s’assombrit et que je compris qu’on était définitivement coincé, je priais intérieurement que Elena ne dise rien qui nous fasse tuer. Mais aussi qu’elle nous éclaire un peu étant donné que j’étais incapable de voir dans cette pénombre totale. Je ne pouvais que me fier à la voix de Metuselah pour savoir où il était. Ce dernier semblait ouvert à la discussion. Peut-être avait-on une chance, même infime, de s’en sortir ?

Thomas ▬ « L’enclave des Sorciers a décidé, au moment de la Grande Chasse aux Sorcières, d’appliquer la loi du Secret et de cacher notre existence des Humains et des Vampires. »

Levant les mains en signe de reddition, je continuais à parler.

Thomas ▬ « Je suis désolé d’avoir pénétré chez vous ainsi. Nous voulions discuter avec vous au nom de l’Enclave au sujet des Lycans et du virus qui les touche. »

J’attendis, avec une légère boule au ventre, la réaction du vampire et je priais pour que Jess et Elena me suivent sur le coup.

"On aurait pas du venir"

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Sorcière
Couleur : [color=#ff00ff]
Avatar : Jinx (League of Legends)
Date d'inscription : 14/09/2016
Nombre de messages : 171
Emploi/loisirs : Membre de l'Enclave
Yens : 476
avatar
Squatte le Balcon
MessageSujet: Re: Nom de code de la mission : c'est la teuuuuuuuuf !   Jeu 20 Juil 2017 - 19:21


Ouais, j'avais sursauté quand la porte s'était rouverte d'un grand coup derrière nous, mais normal quoi... Ouais, j'avais plus trop envie de me marrer là, ça se ressent ?! Nan mais blasée quoi, je suis blasée ... A peine rentrées après le coup de fou de Jessie, à peine tranquilles le temps d'ouvrir la fenêtre à mon Tom-choubidou et vlan ! Vla le grand maître en personne qui vient nous accueillir,
jetant notre couverture aux ordures avant même de dire un mot, nous vla dans de beaux draps. Purée, ce mec me donne déjà envie de lui chier dessus et encore je suis polie ! C'est pas de sa faute au départ, il a juste l'air de se prendre pour un gros malin, de se la péter et de se foutre de notre gueule, non mais je veux dire,
le fait même d'avoir même pas le temps d'espionner deux secondes, de pas avoir réussi à prévoir ses mouvements, de se faire avoir de cette façon, nan... j'étais en rage...

Ce sont les mots de Tom qui me firent sortir un peu de mon état, un peu, parce que là, il pouvait carrément crier sur tous les toits qu'on était tous deux des membres de cet enclave dont il était si enclin à parler - alors que putain, ok ce mec connaissait sûrement notre organisation vu l'âge qu'il avait, mais risquer de lui donner des infos gratuites comme ça, non ! Je crus vraiment que mes yeux allaient sortir de leurs orbites !
*Mais t'es complètement taré ?!!!* lui dis-je gentiment dans sa petite tête.
Du coup, malgré le fait que sa réaction suivante soit la plus adaptée à la situation,
je l'avais quand même clairement mauvaise.
*Discuter ouais ... tu parles ...* continuais-je avec douceur.

Je pris la parole au moment où je levais les mains à la façon de Tom-chou,
que je boudais d'ailleurs.
Ouais bin désolé d'exister ... mais par contre, si ça vous dérange pas, on est pas tous nyctalopes, hein ... Je lançais vite fait mon sort d'aura lumineuse pour y voir plus clair.

C'est pas que j'avais pas peur non, ni que j'étais inconsciente - quoi qu'il faut l'être un peu pour s'engager dans cette mission - mais j'étais tellement écœurée que la peur passait bien après mon ressentiment, malgré que je ne sois - encore une fois - pas assez folle pour trop tenir tête à ce mec... Nan mais on était un peu en face d'un chef de famille, coincés avec lui, chez lui, donc dans un coin infesté de vampires...

Je ne rajoutais donc rien, attendant simplement la réponse du vampire à ce qu'avait lâché ce traître de meilleur ami. Bon ok, c'était pas si grave, mais là j'en voulais au monde entier...
Et pauvre Jessie ...

H-RP:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Vampire Level B
Avatar : Tifa Lockhart
Date d'inscription : 30/09/2012
Nombre de messages : 495
Emploi/loisirs : Serveuse
Yens : 592
avatar
Prend Racine
MessageSujet: Re: Nom de code de la mission : c'est la teuuuuuuuuf !   Lun 14 Aoû 2017 - 20:05

Je dois bien l’avouer. Je ressentais bien trop d’émotions en même temps pour vraiment réagir. Il se tenait juste là, à quelques pas de moi et il ne semblait même pas me reconnaître. Tant mieux. Même si son indifférence me perça le coeur, je ne laissais rien paraître, je ne lui offrirais pas ce plaisir. Je jouais alors son jeu, comme mes deux partenaires. J’ai sincèrement craint pour nos vies, mais Tom et Elena étaient un duo complémentaire, comme deux aimants, si l’un bougeait, l’autre suivait. Je ne regrettais pas cette petite aventure avec eux même si cela allait très mal tourner pour nous. Tom n’avait pas fait un grand discours mais son charisme et le calme qui coulait dans ses mots m'impressionnèrent. Ce n'était pas comme si nous étions entrés par effraction chez l’un des vampires les plus dangereux de notre génération. Maudits Levels A, tous autant qu’ils sont…

Je lançais un rapide coup d’oeil à Elena, ce n’était pas vraiment prévu de dévoiler nos plans et pourquoi nous nous étions invités mais pourquoi pas. Nous étions déjà démasqués autant garder la tête haute. Tant que nous l’avons encore. Mais elle semblait d’accord avec cette méthode à je suivais le mouvement, ils étaient plus doués que moi dans ce domaine. Moi, j’étais déjà à deux doigts de lui sauter à la gorge. Heureusement que j’étais plus maline que ça et que je ne me laissais pas submerger par mes émotions. Ce soir, je devais juste être une arme. Et une arme n’a pas de coeur.

«Je n’ai jamais cachée ce que j’étais.» Je “dissimulais” juste qui j’étais. Si je passais inaperçue tant mieux, sinon cela m’était complètement égale que mon identité soit rattachée à cette affaire. Au contraire...   «Veillez à ne sous-estimer personne ici. Vous êtes plus que bien placé pour savoir que rien ne disparaît complètement. En commençant par vous-même et les lycans que votre clan à créait. Il ne vous en manque pas un par hasard? Non? Parce que avons été témoin de leur retour en ville. » Ce qui était ma faiblesse me rendait forte face à ce monstre, parce que je ne pouvais le qualifier autrement. Même si nous étions semblables, même s’il était l’un des plus puissants chefs. Il pouvait très bien percevoir le non-respect que j’avais à son égard. Plus forte que mes compagnons, je m’interposais entre eux et notre hôte. Je serais plus à même de nous défendre. Et je mourrais quand même d'envie de l'un coller mon poing sur son visage si satisfait. Malheureusement, j'étais parfaitement consciente du pouvoir qui nous tenait. «Nous voulions des réponses mais une intervention du grand Metuselah Shidara est une aubaine. Que pouvions désirer de plus ?! » Dire que j'avais craché sur ses chaussures n'aurait pas été un vrai mensonge, c'était bien ce que j'avais fait dans ma tête, mais avoir un minimum de classe était nécessaire. Me comporter comme une sauvage ne nous serait pas très utile... J'en connais plus d'un qui aurait eu leur mot à dire. Mais je préférais éviter d'y penser.

Je crois que me concernant que le pire restait à venir. De retour à la maison. Avec un grand blond un peu excessif quand il s’agissait de ma protection.


PasséPrésent ♣ Avenir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Vampire
Date d'inscription : 25/08/2014
Nombre de messages : 68
Emploi/loisirs : Chef de la Famille Shidara
Yens : 82
avatar
Nage en Eaux Troubles
MessageSujet: Re: Nom de code de la mission : c'est la teuuuuuuuuf !   Ven 18 Aoû 2017 - 20:12





    Alors que les autres réagissaient, Metuselah profita de l'obscurité pour observer avec plus d'attention ses interlocuteurs.
    La première personne était une femme qui parlait à sa mémoire. Il reconnu assez rapidemement même la concernée, pour deux raisons : la première, c'est qu'il avait rencontré la jeune femme et son chef de famille le même jour, une combinaison qui avait tendance à rester en mémoire pendant un certains temps. La seconde raison est qu'elle avait bien failli servir à le satisfaire avant d'être épargné, un fait que bien peu de personne puisse se targuer. Et très honnêtement, comment oublier un corps aussi somptueux ? Pour peu, le vampire cèderait de nouveau au désir de lui percer l'hymen.
    Fort heureusement pour elle, elle s'était retenue de coucher avec qui que ce soit, et Metuselah respectait son choix. C'était une question de principe.
    On ne pouvait pas en dire autant de l'autre...

    Voyant la sorcière déployer une boule de lumière -si elle avait été vampire, elle n'en aurait pas eu besoin, quand aux deux autres espèces existantes elles ne détenaient aucun pouvoir- les ombres de ses formes furent, elles, plus... limités.
    Non en réalité il avait bien envie de douter de son appartenance à la gente féminine. Malheureusement, le combo coccyx/odeur/taille était révélateur. Enfin. Au moins cela avait le mérite de se rapporter à certaines courbes asiatiques tellement stéréotypé que lui en avait des envies de vomir.
    Mais par pitié, il se contenta de soupirer de déception.
    Au moins avait-elle une certaine forme de réaction indépendante du reste.

    Quand il le réalisa, son regard se fit légèrement plus pénétrant. Cette jeune fille, malgré la pression imposé par le vampire et les risques de l'offenser, venait de concevoir une sphere de lumière sans y réfléchir.
    Ce n'était pas logique. Donc soit elle était dénuée de toute capacité cognitive, soit elle était inconsciente, soit elle ne connaissait pas son espèce.
    Bon, au vu de la tenue, un peu des trois ne serait pas hors contexte.

    Maintenant, le dernier. Différent. Un jeune homme, presque normal. Commun, avec une petite note de charme qui lui était propre. Il correspondait à une beauté occidentale -caucasien peut-être?- recherchée, sans prétention, et il était même fort probable que ce jeune individu soit doté d'une certaine forme d'aimantation pour son entourage.
    En tout ca, il se fit le porte parole du petit groupe d'intrus, ce qui ne manqua pas de lui faire hausser un sourcil. L'Enclave. Voila bien plusieurs centaines d'années qu'il n'avait pas entendu ce nom. La dernière mention qu'il avait récupéré se trouvait durant la Nuit de Walpurgis, de mémoire. Et c'était parce que il s'était penché sur l'étrange événement magique.
    Pourtant, suite à ses paroles, les lèvres de Metuselah s'agrandit en un étrange sourire carnassier. Savoir que les Utilisateurs de magie rentraient dans la danse changeait tout ses facteurs. Savoir qu'ils existaient encore mais avait commencé à s'y intéresser prouvait que leurs critères d'intervention avait baissé. De fait, Metuselah en déduisit que les responsables de l'Enclave devait êtres devenu de la jeune génération à présent.
    Après tout, ils se mélaient de cette chose aussi superficielle alors que la guerre mondiale avait bien failli forcer les races existantes à se déployer totalement. Les conflits de famille a cette époque avaient été sans pitié dans le jeu d'échec mondial.
    Intéressant. Il y avait de quoi piéger des sorciers et les mettre dans une cuve maintenant qu'il savait qu'ils étaient de retour.

    Avec un grand sourire, presque joyeux, le vampire fit une révérence devant ses... comment dire... invités non désirés.


    Ah la la, mais je manque à tout mes devoirs, en effet ! Je crains que ma réputation ne me précède. Votre existence est une bénédiction, jeune sorcière, soyez-en certaine.
    Voyez-vous, j'ai été très peiné quand l'Enclave a prit cette décision en place. Je suis heureux de voir que vous n'avez pas disparut. Vraiment heureux.

    Bienvenu dans mon humble demeure... mais si il existe une petite tête brune absolument délicieuse parmi vous que je parviens à remettre à sa place dans ma mémoire, je crains n'avoir pour l'instant jamais croisé l'un de vous deux. A qui donc ai-je l'honneur ?


    Avec une négligence voulue, presque illusoire, le vampire s'avança et referma la porte en douceur derrière lui, afin de s'asseoir sur une chaise qu'il avait déplacé vers lui.
    En restant bien évidemment devant la porte, leur bouclant le passage.
    Par clémence pour leurs pauvres jambes, il fit un geste, les invitant à s'asseoir également. Il sortit un petit bipper de sa poche, le meme qui avait permi de recevoir le message, tapotant sans complexe quelques ordres dedans.
    Discuter ne se fait jamais sans une bonne cuvée de vin après tout.


    Donc. Vous êtes venu ici afin de trouver des informations envers ce que j'ai conçu. En sachant pertinnement que même si vous aviez pu passer, vous auriez du dévoiler votre existence pour ne serait-ce qu'approcher les portes qui sortent des quartiers privés de ma famille.
    Même les autres familles ne sont jamais pénétrées plus loin, alors vous ?... Ah !

    Enfin. Petite devinette pour toi jeune vampire : que vous disparaissez ou pas totalement, pensez-vous un seul instant que je laisserais des cadavres pourrir inutilement ?
    En un sens, effectivement, vous ne disparaitrez jamais vraiment. J'y veillerais, comme toujours.


    Après avoir détruit les espoirs de velléités dans SA demeure, il se tourna vers la tête masculine et la planche à pain d'à coté.
    Et la, il était un peu excité. Pas par les jeunes femmes, mais par la situation.
    Le Grand Jeu reprenait.
    Sous son sourire, les dents se serrait. Un moyen physiologique pour se calmer.


    Des réponses attendent des questions. Des récompenses attendent des actes.
    Je suis donc tout ouï tant que cela restera dans ce domaine.


    Bien. Maintenant partons sur deux principes de base. Déja, les lycans sont parvenu à s'échappé -pour le grand déplaisir de certains , mais bon- et vivent de leur coté. Donc si ils leur vient le désir de saccager une capital, je ne suis en rien responsable, et cela tout les Chef de Clan vous le diront. Acompagné d'un désir profond de me déchiqueté, mais ca c'est un détail.

    Ensuite, second principe de base : rien n'est gratuit. Donc ?




"la famille est la plus grande ennemie qui soit. c'est pour cela qu'on la garde à ses côtés..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Sorcier
Couleur : #0099FF
Avatar : Kaito (Vocaloid)
Date d'inscription : 13/09/2016
Nombre de messages : 323
Emploi/loisirs : Pianiste
Yens : 163

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
avatar
Mordu du Rp
MessageSujet: Re: Nom de code de la mission : c'est la teuuuuuuuuf !   Lun 21 Aoû 2017 - 1:47



Nom de code de la mission : c'est la teuuuuuuuuf !

Feat Jess, Elena S., Metuselah & Thomas

Je me devais de garder mon calme, ainsi que ma tête froide si je voulais la garder sur mes épaules jusqu’à la fin de cet entretien. Cependant, quelque chose me disait que ça n’allait pas être si facile. Peut-être l’intrusion soudaine d’Elena dans ma tête. Certes, je pouvais comprendre qu’elle n’appréciait pas que je lâche ainsi une information aussi capitale que notre existence. Mais je n’étais pas sans savoir que Metuselah Shidara était assez vieux pour savoir qu’on avait existé un jour sur cette terre. De toute façon, il savait déjà qu’on était des Sorciers. Et rien ne lui disait que nous faisions partie de cet Enclave. Il ne valait mieux pas que cette information échappe de toute façon. Cela nous donnerait subitement bien trop de valeur.

La pièce s’éclaira un peu quand Elena utilisa son aura de lumière. Je la remerciais intérieurement, frustré de ne pas pouvoir lui envoyer mes pensées comme elle le faisait si bien, elle. Au moins, cela nous aurait donné un avantage certain de pouvoir nous concerter en silence. Toutefois, Elena est moi-même nous connaissions depuis que nous étions enfants, cela ne nous rendait pas aussi efficace que si nous étions tous les deux doués de télépathie. Et puis, si jamais j’arrivais à me faire comprendre d’Elena d’une manière ou d’une autre. Elle pouvait toujours transmettre quelques informations à Jess par après.

Par la suite, Metuselah Shidara reprit parole avec un sourire qui ne me plaisait guère. Maintenant que je pouvais l’observer à loisir, j’avais l’impression que le vampire avait un fond insidieusement mauvais. Ce n’est pas comme si on ne m’avait pas déjà prévenu à ce sujet d’ailleurs. Bien que je déteste juger une personne sans la connaitre, la description faite de Metuselah semblait, à première vue être fondée. J’espérai tout de même que ça ne soit pas le cas.

Thomas ▬ « Je suis Thomas Tel »

Réponse courte et simple à la réponse de Metuselah en ce qui concernait notre identité. En même temps, je donnais un exemple à Elena sur la manière de répondre. Pas de détails. En même temps, je rejoignais le siège que le Maitre des lieux nous présenta. Au moins, même si on était indésirable, il nous recevait très correctement. La discussion reprit un peu plus sereinement. Enfin, juste un rien. La tension causée par le déroulement des événements était toujours là. Mais il était plus facile de discuter assis que debout. En même temps, j’écoutais attentivement les dires du Vampire et les considérais très soigneusement.

Thomas ▬ « En effet, nous avions déjà connaissance du fait que les lycans étaient de votre conception. Je pense que vous vous doutez qu’on ne serait pas venu vous trouver, sinon. D’ailleurs, nous n’avons pas vraiment à nous plaindre d’eux. Qu’ils soient libres ou qu’il vous ait échappés ne regarde qu’eux… et vous. »

Entre-temps, un majordome, semble-t-il, était venu avec des verres à vin et une bouteille de rouge, un Saint-Émilion grand cru de 1974.

Thomas ▬ « Excellent choix. »

J’observais attentivement le majordome ouvrir la bouteille pour me laisser y gouter. Pendant un instant je me laissais aller à mon savoir-faire français et j’acquiesçait rapidement après avoir bu une gorgée, indiquant que l’on pouvait servir le vin.

Thomas ▬ « Bien… Je pense qu’il n’est, du coup, pas envisageable de poser la moindre question sans avoir défini au préalable le prix des informations que l’on recherche. Je suppose que le fait que nous comptions éliminer la menace qu’est les Lycans infecté ne rentre malheureusement pas en ligne de compte, même si ces derniers sont une menace particulière pour la race vampirique ? »

Je pris le temps de prendre une gorgée de vin pour jeter un coup d’œil à Jess et Elena. J’avais bizarrement une envie cinglante de leur crier « Je vous l’avais dit ! » mais cela n’aurait pas été des plus raisonnables de le faire ici même.

"A quel prix ?"

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Sorcière
Couleur : [color=#ff00ff]
Avatar : Jinx (League of Legends)
Date d'inscription : 14/09/2016
Nombre de messages : 171
Emploi/loisirs : Membre de l'Enclave
Yens : 476
avatar
Squatte le Balcon
MessageSujet: Re: Nom de code de la mission : c'est la teuuuuuuuuf !   Jeu 7 Sep 2017 - 22:56

Pfff, des compliments venant d'une bouche aussi sale que la sienne, ça me donnait presque mal au coeur. Enfin, je dis ça, je suis effectivement persuadée qu'il doit dire pas mal de choses pas sympa, d'où le fait que je l'imaginais avec cette bouche malpropre, mais après tout, je disais tellement de gros mots que la mienne ne devait pas être mieux entretenue ... Va falloir que je me fasse un lavement ça se trouve.
Et puis malgré la politesse de ses mots, j'aimais pas du tout comment il se comportait avec ma chère Jessie... Il l'ignorait presque - bon faut dire aussi qu'elle avait apparemment eu du mal à se retenir de lui cracher à la gueule - et la traitait comme si elle était un bel objet, mais rien d'autre. Et puis j'avoue que même si Tom avait répondu à sa demande en se présentant, je profitais de mon côté du fait que l'autre était parti fermer la porte tranquillement et nous proposait à présent de nous asseoir, pour ne pas prendre le temps de lui répondre. Qu'est ce que ça changerait de toute façon ... Et puis, j'avais pas envie d'entendre mon nom de sa bouche, berk... Bon après, vu qu'il faisait semblant d'être gentil, j'avais pas trop de raison de lui tenir tête comme ça, alors au piiiire, j'lui répondrais plus tard ?
Je me mettais à l'aise dans l'un des sièges qu'il nous présentait, le cul enfoncé dans le coussin moelleux, posant mes pieds sur un accoudoir et un coude sur l'autre.

Et blablablaaa, ce mec continuait à se venter comme un ... bref. C'est pas que je doutais de la véracité de ses propos hein, juste qu'il me prenait le chou. Et puis qu'est ce qu'il racontait là ?! Pourquoi il parlait de disparition ? Disparition de qui ? Je réfléchis un instant, comprenant qu'il faisait echo à ce qu'avait dit Jess sur le fait que les sorciers n'avaient jamais réellement disparus et tout et puis ...
Aaaaah, putain fallait comprendre ce qu'il racontait celui-là... En fait, il laissait entendre qu'il pouvait nous crever et - aaaarg, ça me donne envie de gerber - que nos corps ne seraient pas gâchés parce qu'il les utiliserait ? Re-arg ... Dégueu ... Aaaah ...
Est ce que ça me choquait qu'il prétendre pouvoir nous faire disparaître ? Bof, pas tellement, mais qu'il essaie un peu de me faire des tests sur moi, de me zombifier ou de me transformer en monstre de Frankenstein, pour qu'on se marre ! Non mais franchement... berk berk berk ...

Nan mais bien sûr que si t'en serais responsable *crétin* dis-je en laissant tomber ce vouvoiement qui me gonflait, déjà parce que tu les as créé et en plus parce que t'étais pas foutu de les garder au chaud ... et ptet aussi parce qu'ils ont surtout appris à haïr les gens, vu que ça doit pas leur faire plaisir d'avoir été créés pour devenir de bon chiens-chiens... J'eus une pensée pour l'autre conne de Mia.

Je pris le verre qu'on me proposait, le sniffais vaguement pour en percevoir la fragrance et m'envoyais la moitié du verre d'un coup, me contentant de jouer distraitement avec en attendant que Tom-Tom dise ce qu'il avait à dire.
Il avançait l'idée qu'après tout, on se proposait de calmer ces bébêtes hors de contrôle, donc que ça pouvait lui rendre service et donc que ça pourrait être notre monnaie d'échange contre les infos qu'il accepterait de nous donner. Après, la question que je me posais était : est ce qu'un mec comme lui avait internet ou juste la télé chez lui pour être au courant de l'histoire des lycans infectés ? Hmm, ouais si, après tout il utilisait un bippeur et avait l'air assez parano pour avoir vécu tant de siècles ... il devait donc être au courant d'un fait si exposé qu'étaient ces lycans tarés. Putain, je fais des rimes mêmes dans mes pensées... Mais j'avais quand même observé qu'il avait dit qu'il n'y était pour rien si les lycans voulaient tout péter, mais n'avait fait aucune allusion au virus... Il n'avait pas dit qu'il n'en était pas à l'origine en fait, donc pour moi, il restait sur la liste des suspects. Donc, j'étais toujours pas méga d'accord avec ce que sortait Tom... Bin ouais, si ce Shidara était à l'origine de ce virus à la con - j'suis sûr que le fond psychopathe de ce mec pouvait lui donner envie de foutre le souc juste pour le plaisir - ce qu'annonçait mon ami de toujours n'allait peut-être pas lui plaire... Ouais, j'avais préféré sa première phrase, celle où il disait qu'on allait éviter de poser des questions tant qu'on savait pas ce qu'il voulait en retour ... Du coup, je me taisais, encore une fois, attendant de voir la réponse de la sangsue et jetant un oeil à Jess.

*Ça roule ?* lui demandais-je dans sa p'tite tête.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Nom de code de la mission : c'est la teuuuuuuuuf !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nom de code de la mission : c'est la teuuuuuuuuf !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Knights RPG :: Périphérie de la Ville :: Habitations :: Manoir des Shidara-