Partagez | 
 

 Rencontre Lupine (PV Kairi Williams)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Race : Changelin
Couleur : #000000
Avatar : Kazuto Kirigaya / Kirito (Sword Art Online)
Date d'inscription : 21/11/2016
Nombre de messages : 137
Emploi/loisirs : Etudiant
Yens : 35
avatar
Squatte le Balcon
MessageSujet: Re: Rencontre Lupine (PV Kairi Williams)   Dim 3 Sep 2017 - 14:38



Rencontre Lupine

Feat Kairi Williams & Zuko Tanaka

La discussion allait encore et l’ambiance s’apaisait en même temps. Une chose était sûr, il n’y avait plus vraiment de malaise, mis à part la discussion sur mon abandon. Bizarrement, à chaque fois que le sujet tombait sur le tapis, les gens me regardaient d’un air triste et étaient désolés pour moi. Ce n’est pas comme si c’était de leur responsabilité… Mais bon…  Oui, ça me faisait toujours un peu de peine car j’avais un léger vide. A part ça, j’allais très bien ! Ce n’est pas comme si j’avais manqué d’affection. Et j’étais au courant de mon adoption très tôt. Bref… Du coup, pour répondre à Williams-san, je m’étais contenté d’un simple haussement des épaules d’un air qui voulait clairement dire « Vous n’y pouvez rien. ». D’un côté, je n’aurais pas pu en placer une pour le moment. Elle parlait vite, et longtemps. A cause de la gêne du moment peut-être ?

Zuko ▬ « Bah… Je ne me peux pas me fier à l’odeur, comme vous le savez déjà. De toute façon, mon odorat n’est pas aussi bon que celui d’un Vampire ou le vôtre. Le seul moyen serait de surprendre la transformation. J’avoue que s’il y en a un autre, j’aimerais bien être au courant ! »

Je refusais encore une fois le sandwich qu’elle me tendait. Elle était vraiment aimable de m’en proposer ainsi mais je n’avais absolument pas faim en cet instant. Après tout, j’avais pris un déjeuner particulièrement copieux avant de partir. Et si la faim me prenait, j’avais toujours un bento prêt à être dévoré dans mon sac.

Zuko ▬ « Je me suis transformé pour la première fois vers… mes 9 ou 10 ans ? Je suis plus tout à fait sûr… Je me souviens que je me promenais du côté du lac. J’ai été vraiment surpris et paniqué quand je me suis vu en loup dans le reflet de l’eau. »

Je repensais à cet instant, me remémorant toute la scène. Cela n’avait duré qu’une dizaine de secondes au plus. Mais c’était les pires 10 secondes de ma vie… Jusqu’à ce que je revoie Jess. L’événement dans le café avait bien mérité sa place en tête des pires souvenirs que je puisse avoir. Bon, j’avoue que je m’étais fait une bonne amie, sur le coup.

Zuko ▬ « Je suis rentré en sprintant chez moi. Le soir même, j’ai essayé de comprendre et je me suis retransformé. Il m’aura fallu que quelques mois pour contrôler la transformation. J’avoue que je ne voulais pas ce que ça se produisent en public. »

Je fis une grimace. Les conséquences qui aurait suivi si j’étais devenu un loup en public me revinrent en tête et je m’imaginais coincé dans un labo, pied et poing lié sur une table. Un nouveau frisson me parcouru le dos et je chassais ses images en secouant vigoureusement la tête.

Zuko ▬ « Par contre, j’avoue que j’adore me transformer quand j’en ai l’occasion. Je viens souvent par ici. Je n’ai jamais croisé de loups dans le coin. Mais d’après mes recherches, Le dernier a été tué aux alentours de 1900. En puis, je ressemble plus à un loup gris commun européen… Sauf que je suis noir. »

Oui, on ne l’aurait peut-être pas dit comme ça, mais j’avais tout de même fait mes petites recherches. Et puis, autre fait important, on m’avait déjà bien fait remarqué que je n’avais pas un air asiatique, surtout petit, à l’école.

Zuko ▬ « Sinon, c’est gentil à vous de vouloir m’aider à en savoir plus sur moi. Mais je pense que j’aurais bientôt des réponses. Enfin… Je l’espère en tout cas. »

Il était maintenant temps de changer un peu de sujet de conversation.

Zuko ▬ « Et vous, Williams-san ? Je peux… en savoir un peu plus sur vous et les Lycans ? »

J’avais posé la question assez timidement, poussé par la curiosité. J’affichais un petit sourire, impatient d’en apprendre un peu plus si Miss Oreilles de Loup le voulait bien.

"Européen"

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Lycans
Couleur : #330066
Avatar : Nightmare / Date a live
Date d'inscription : 31/07/2017
Nombre de messages : 39
Emploi/loisirs : Mang...Etudier
Yens : 49
avatar
A Posé ses Valises
MessageSujet: Re: Rencontre Lupine (PV Kairi Williams)   Lun 11 Sep 2017 - 15:50





Il avait simplement haussé les épaules pendant ma longue tirade vis à vis de l'information qu'il m'avait communiqué sur son adoption, il avait donc réussi à bien accepter ce fait sans aucun doute. De toute façon, ne dit-on pas faut faire avec? Marche ou crève? Tais toi ou la ferme quand ça va pas ? Mh... Quelque chose comme ça j'imagine. De toute façon, s'il y avait bien une chose que je pouvais faire à ce sujet c'était : rien. Je n'étais pas lui, je ne pouvais gérer sa probable douleur, ses réflexions, et je n'y étais pas, n'y avais pas le droit, et je n'avais donc pas mon mot à dire sur cette situation. Cette histoire s'arrêtait là pour moi. Mon débit de parole redevint plus calme après avoir mené à bien mon flot de pensées, et mes poumons s'emplirent de nouveau d'air d'une manière naturelle, j'étais de nouveau détendue bien que sur mes gardes par rapport à mes mots et les sujets qu'ils entraîneraient, je n'avais pas envie de réitérer l'expérience de la baffe « adoption » que je venais de me prendre.

Ainsi, les changelins ne pouvaient pas utiliser leur odeur. Aucune particularité sous forme humaine donc ? Hormis le fait de voir la personne se changer directement. Intéressant. Peut-être qu'il y en avait qui avaient choisis de rester animaux pour toujours ? Comment pourrait-on le savoir ? Une nouvelle perspective encore plus intéressante. Je ferais attention quand je regarderais les animaux à présent ! S'il y avait un autre moyen, il n'était pas au courant, c'est bien dommage.

J'admets que la perspective de découvrir qu'on est capable de se transformer en loup en s'observant dans le lac, ça doit être très perturbant, effrayant et fascinant selon l'enfant, mais il faut croire qu'il l'a plutôt mal pris la première fois. Je ris légèrement lorsqu'il avoua avoir été paniqué. J'imaginais facilement un enfant commencé à courir partout, sprinter jusqu'à chez lui pour être sur de ne pas être vu, puis sans doute pour se retrouver avec des vêtements en lambeaux après  avoir repris enfin forme humaine, ou même nu. La première fois que je me suis vu sous ma forme d'oméga, je me souviens avoir poussé un hurlement strident qui avait résonné dans toute la plaine. On avait du m'assommer pour que je reprenne mes esprits, qui m'avait assommé d'ailleurs ? Le coup était venu de derrière, je ne pouvais pas me calmer, et cette agitation faisait que je n'arrivais pas à reprendre ma vrai forme de bipède. Je ne vous dis pas comment j'ai pu sembler idiote en oméga forcée pendant le repas. Ahla.. Que de souvenirs à brûler.

De son côté, cela lui avait pris quelque mois simplement pour contrôler ses transformations, quelle chance, mes quelques mois s'étaient changés en années avant que je m'en rende compte. Il faut dire que je n'ai jamais été une très bonne élève, si je n'avais pas eu de maître, est-ce que je serais capable d'être là à parler à d'autres gens ? Non, j'aurai peut-être fini par me noyer au fond d'un lac sombre. Nice timing, au même moment où j'imaginais une vaste étendue d'eau, une grimace naquit sur son visage innocent. Peut-être s'imaginait-il ce qui se serait passé s'il s'était transformé en public ? Il secoua la tête très rapidement, le louveteau était particulièrement adorable. Il me donnait envie de lui ébouriffer les cheveux déjà en bataille. S'il avait été tout seul et qu'on lui avait découvert cette faculté, allez savoir s'il n'aurait pas fini dans une cellule à côté de la mienne. Des expériences, les vampires n'avaient jamais fini d'en faire si c'était pour avoir une chance d'obtenir plus de pouvoirs. Avec une capacité pareille, et la récolte de ces gènes, ils auraient sans doute pu créer une créature encore plus terrifiante qu'un lycan. Allez savoir... Peut-être que c'était déjà fait ? Peut-être qu'ils avaient aussi crée ces êtres ? Non, ça avait l'air d'être une capacité innée... Il n'avait peut-être plus de souvenirs d'un emprisonnement passé ?

Nouvelle information communiquée. Pas de loups dans le coin ? Ma moue s'était renfermée un peu. J'étais heureuse de penser que je pouvais en croiser un. C'est bien dommage... Ils avaient tous été tués depuis si longtemps. Une nouvelle découverte, il avait donc une propre race de loup, je n'y connaissais pas grand chose, mais j'écoutais toujours avec attention. Le noir est une très belle couleur, elle lui sied bien. J'approuvai silencieusement de la tête, intégrant tout ce qu'il me racontait. Il avait du faire des recherches tout seul de son côté. Il était donc européen ? J'étais aussi douée pour distinguer les âges et les origines que pour faire la différence entre un jaune et un jaune poussin. J'avais supposé qu'il était japonais à cause de son nom, mais s'il était adopté... ça ne voulait plus rien dire.

Il disait avoir bientôt des réponses, une espérance plus qu'une affirmation, cela voulait dire qu'il avait rencontré quelqu'un à même de l'aider à se connaître mieux. Qui aurait ce type de connaissances ? S'il n'en a jamais rencontré un comme lui ?... Un vampire ? Ou encore autre chose que je ne connaissais pas ??

Il me posa alors la question qu'il avait sans doute miroitée depuis déjà quelques minutes, sa curiosité ayant enfin pris le pas. Il ne e contenterait plus de me répondre, il allait maintenant émettre ses propres questionnements. On apprenait à se connaître doucement, cela faisait une éternité que je n'avais pas fait ce genre de chose. Ce n'était pas aussi désagréable que dans mes souvenirs. Il avait un petit sourire sur le visage. Il espérait vraiment que je lui fournisse des informations intéressantes. Mais qu'est ce qui serait intéressant à dire ?

-Voyons voir... Tu sais déjà que je peux transformer des parties de mon corps selon ma volonté...

Commençais-je à dire tout en faisant apparaître ma queue que je remuais de manière régulière.

- Je ne sais pas trop ce que tu voudrais savoir et surtout ce que tu sais déjà... Je n'ai pas vraiment l'habitude de parler de ce genre de chose, c'est plutôt quelque chose qu'on m'a appris à garder pour moi...

Une pensée pour ma meute qui me protégeait auparavant, éparpillée un peu partout à présent. Je me demande quand est-ce que je pourrais revoir mon Alpha ? Il me manquait un peu quand même. Juste un peu.

-Par exemple, sais-tu que je ne peux prendre mon apparence d'oméga complète seulement lorsque l'obscurité de la nuit me le permet ? Je t'avoue que je ne sais pas vraiment pourquoi je ne peux le faire la journée, la force de la lune ne doit pas être assez vive. Peut-être... Sinon... Mes sens sont plus développés qu'un humain lambda, avec le temps j'arrive à les mettre comme sur « off » pour ne pas avoir trop de stimulations et j'essaie de récupérer seulement les stimulis environnementaux qui m'intéressent. Pour te trouver par exemple j'ai essayer de te pister à l'odeur et à me concentrer sur les sons environnants. J'aime bien écouter autour de moi quand je me repose dans cette forêt et j'ai entendu un animal assez joueur. Si je récupère trop d'informations et que je perds le contrôle sur ce que je perçois, ma tête est sujette aux migraines assez souvent.

Je regardais à droite puis faisais rouler mes yeux à gauche, qu'est ce que je pouvais dire... ? Sous l'intonation d'une anecdote inutile je repris mon discours;

-Oh, tu sais, je garderais cette apparence toute ma vie. J'ai été mordue alors que j'avais dix-neuf ans, j'ai réussi à trafiquer mes papiers donc on considère que je suis majeure, heureusement, j'aurais eu bien des problèmes sinon. Mais j'ai bien peur de devoir fuir toute ma vie quand mon « temps » sera écoulé. Avoir toujours la même apparence alors que ceux autour de toi vieillissent, ce serait étrange non ? Ils finiraient sans doute par se douter de quelque chose. Je n'ai aucune envie de causer des problèmes.

Ma voix s'était comme éteinte sur cette dernière phrase. J'étais déjà un problème n'est-ce pas ? Comment pouvais-je encore exister ? J'ai toujours conservé cette peur. Malgré moi, j'avais croisé mes bras comme si je me serrais un peu pour me rassurer. Le peu de personne avec qui je me ferais des liens allaient vieillir, me rejeter, mourir, alors que je resterais là. Des liens éphémères. Que sont une vingtaine d'année quand on peut y survivre des centaines ? Je n'avais pas envie de vivre aussi longtemps. Pas du tout. Encore moins de voir leurs regards sur ma personne changer.

-Il faudra qu'on fasse la course un de ces soirs, sous nos formes respectives ! Ça te dirait ?

J'adorerais pouvoir avoir quelqu'un avec qui courir comme au bon vieux temps, et cette forêt était un vaste terrain de jeu. J'étirais mes bras en faisant de nouveau craquer mon cou, ma queue aussi s'étirait de tout son long, je n'avais pas fait d'exercices depuis longtemps.


"Solitude"

© Etilya sur DK RPG


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Changelin
Couleur : #000000
Avatar : Kazuto Kirigaya / Kirito (Sword Art Online)
Date d'inscription : 21/11/2016
Nombre de messages : 137
Emploi/loisirs : Etudiant
Yens : 35
avatar
Squatte le Balcon
MessageSujet: Re: Rencontre Lupine (PV Kairi Williams)   Mar 12 Sep 2017 - 19:13



Rencontre Lupine

Feat Kairi Williams & Zuko Tanaka

Maintenant que c’était à son tour de répondre, je m’installais confortablement contre mon arbre pour écouter tout ce que Williams-san avait à dire. Elle commença à chercher ce qu’elle pouvait bien me dire. Franchement, toute info était la bienvenue. Parce que je ne savais pas grand-chose sur les Lycans, si ce n’est qu’ils existaient.

Les informations tombèrent donc petit à petit et Miss Oreilles de Loup avait l’air de se torturer entre chaque prise de paroles. Ainsi, elle me rappela qu’elle pouvait faire se transformer partiellement en agitant devant moi sa grosse queue touffue. J’avoue que, sur le coup, l’envie de me jeter dessus pour la caresser était vraiment tentante. Mais je me retenais de peur mal faire. Impossible de savoir si elle allait apprécier ou pas. Je pouvais demander aussi, mais je n’osais pas, actuellement.

Elle continua avec une nouvelle information : Elle n’était pas capable de se transformer entièrement de jour. D’un côté, cela ne m’étonnait pas. Les rumeurs et les mythes parlent de gens qui se transforment la nuit. Je me demandais du coup, si elle se transformait involontairement à un moment, comme les nuits de pleine lune… Enfin, quoi qu’il en soit, j’étais rassuré et déçu de ne pas la voir entièrement transformée. Bien sûr que j’étais curieux au point de vouloir savoir à quoi ressemblait une forme oméga. Mais je n’étais pas sûr d’être prêt mentalement pour en voir une.

Seconde information intéressante : leurs sens étaient bien plus développés. Les Lycans étaient donc comme les Vampires à ce Sujet. Jess m’avait raconté qu’elle pouvait sentir, voir et entendre bien mieux qu’un être humain. Mais elle ne m’en avait pas dit plus. Williams-san, elle, me confia qu’elle les utilisait un peu comme elle faisait apparaitre ses membres. Ce qui devait être quand même pratique. Totu entendre ou tout sentir, ça ne devait pas être si génial à force. Quoique… Une fois habitué…

Encore une fois, la Lycane se mis à réfléchir à ce qu’elle pouvait ajouter. Elle finit par me dire qu’elle garderait toujours cet apparence. Elle avait donc l’air d’avoir 19 ans… Mais elle était plus vieille. Encore une fois, c’était comme les vampires. Enfin, dans ma tête, j’avais que je n’avais pas très bien compris les explications pour le coup. Enfin, quoi qu’il en soit, je retenais que les Lycans ne pouvaient pas, eux non plus, mourir de vieillesse.

Entre-temps, Kairi commença à parler avec regret. Elle n’allait pas mourir de vieillesse, mais les humains, si. Cela devait effectivement faire bizarre. Je ne pouvais pas vraiment l’imaginer bien sûr. Après, Jess m’avait raconté que certains vampires vivaient à Nakanoto depuis des années sans que personne ne le remarque. Je suppose que ce n’était pas non plus impossible pour les Lycans.

Un moment de silence flotta entre nous. Pour ma part, je n’osais pas reprendre la parole car je ne savais pas quoi dire. Le mieux aurait été de changer de sujet de conversation mais aucune idée me vient pour l’instant. Finalement, Williams-san reprit parole pour proposer une course.

Zuko ▬ « Ça pourrait être sympa… Mais je pense que vous serez la gagnante. Je suis sûr que je ne cours pas aussi vite qu’un lycan. Après, je ne pense pas avoir l’occasion de sortir de nuit. Mes parents tiennent à ce que je rentre avant le coucher du soleil… »

Je fis un petit sourire désolé à Kairi.

Zuko ▬ « Cependant, on peut toujours se revoir. C’est toujours sympa de discuter ainsi. Pas obligatoirement dans les bois cependant. Un pique-nique dans le parc peut-être une bonne idée. Enfin… Si ça vous dit… »

La fin de ma phrase était sortie légèrement plus bas que le reste. En même temps, j’avais baissé la tête. Il n’était pas dit que la demoiselle veuille bien me revoir un jour. D’ailleurs, pour le coup, j’hésitais à continuer la conversation. Lui demander ce qu’elle faisait ou ce qu’elle aimait, par exemple. Il y avait cependant une chose que je pouvais ajouter.

Zuko ▬ « Ah… Bien sûr, je ne dirais à personne que vous être un Lycan. J’espère qu’à côté, vous accepterez de bien vouloir raconter à personne que je suis un Changelin. »

"Ton Secret sera bien gardé."

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Lycans
Couleur : #330066
Avatar : Nightmare / Date a live
Date d'inscription : 31/07/2017
Nombre de messages : 39
Emploi/loisirs : Mang...Etudier
Yens : 49
avatar
A Posé ses Valises
MessageSujet: Re: Rencontre Lupine (PV Kairi Williams)   Mar 28 Nov 2017 - 17:26





Le louveteau ne se pensait pas de poids pour gagner une course contre moi, j'aurais peut être du simplement lui proposer de courir pour le plaisir de temps à autre sans faire mine de "le défier" de quelque manière. Je n'étais pas très douée avec mes mots, de toute façon il continuait en me disant que ses parents refuseraient qu'il sorte après le coucher du soleil, j'aimais sortir de nuit. Je m'y sentais généralement plus à l'aise. Dommage... Ma moue s'attrista légèrement mais se ravisa lorsqu'il m'adressa un sourire désolé, je secouais la tête silencieusement à son attention pour lui faire comprendre qu'il n'y avait pas de mal. Je n'allais pas lui en vouloir d'agir de manière responsable envers ses proches.

Alors que je commençais à dépoussiérer mes vêtements, Zuko me proposait de nous revoir d'un ton hésitant tout en baissant la tête. J'avais étrangement envie de lui ébouriffer les cheveux et de lui dire de ne pas faire autant de manière, surtout pour ma personne!

Combattant mon envie, je n'avais rien répondu immédiatement et il avait continué sur son discours en m'assurant que mon secret serait bien gardé, en échange de la protection du sien évidemment.

-J'adorerais pouvoir te revoir dans un avenir proche lui annonçai-je en arborant mon sourire le plus joyeux et en lui tendant la main pour serrer la sienne en signe de pacte. Ma joie comptait pour deux, ma queue que je pensais avoir camouflée battait l'air en faisant soulever quelques brins d'herbes.

Sa capacité à se transformer en loup tendait à me faire penser qu'il était "l'un des miens", bien que rien ne nous rapprochait véritablement. Il s'agissait sans doute d'un coup de coeur pour cete petite bouille de louveteau.

-Je ne dirais à personne qui tu es véritablement, compte sur moi, Louvet...Zuko. Tu peux me tutoyer également tu sais, s'il te plait, je me sens encore plus âgée si on me vouvoie!

Il avait même proposé un pique nique? Mes oreilles ne me faisaient pas défaut? Il accepterait cette fois de partager un repas en ma compagnie, je n'avais pas fait mauvaise impression cette fois ci! J'étais tellement plus détendue qu'il y a quelques minutes, une seconde, ça faisait combien de temps? J'en revenais encore à cette question ; quelle heure était-il??!  J'essayais de regarder où était situé le soleil pour essayer d'estimer grâce à lui si j'avais encore du temps avant mon service.

-Je ne vais pas tarder à aller travailler, il faut que je puisse me préparer avant mon service... Je travaille dans un bar pas très loin du parc.

Je suspendis ma phrase et commençais à fouiller dans mon petit sac si j'avais un morceau de papier sur lequel je pouvais noter mon adresse mail, chose que je fis aussitôt après en avoir trouvé un idéal. Le papier était un post-it de couleur bleu qu'on m'avait donné au travail pour m'aider à retenir de nouvelles recettes. Moi une petite mémoire? Pas du tout.

-Je ne possède pas de numéro de téléphone personnel mais voici mon adresse mail si tu veux qu'on puisse se revoir..?

Je lui tendis le morceau de papier légèrement froissé en espérant qu'il n'ait pas changé d'avis, qu'il le prenne dans tous les cas même s'il ne comptait pas me recontacter par la suite. Tout en replaçant une de mes mèches derrière mon oreille je repensais agréablement au fait que le vie nous offre parfois de belles surprises. Je n'aurais jamais pensé pouvoir rencontrer quelqu'un avec de telles facultés, et surtout, avec qui le courant passe. J'ai tellement de souvenirs de mauvaises premières rencontres... Pourtant je ne le fais jamais exprès. Je crois.



"Au revoir pour mieux se revoir?"

© Etilya sur DK RPG


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Changelin
Couleur : #000000
Avatar : Kazuto Kirigaya / Kirito (Sword Art Online)
Date d'inscription : 21/11/2016
Nombre de messages : 137
Emploi/loisirs : Etudiant
Yens : 35
avatar
Squatte le Balcon
MessageSujet: Re: Rencontre Lupine (PV Kairi Williams)   Mer 27 Déc 2017 - 5:03



Rencontre Lupine

Feat Kairi Williams & Zuko Tanaka

Elle acceptait de me revoir ! Elle en avait l’air plutôt enjouée d’ailleurs ! Sa queue remuait avec énergie de gauche à droite, exprimant sa joie. Je pense que ça aurait été mon cas aussi, si j’étais dans mon autre forme. A la place, j’affichais un sourire rayonnant à l’idée de revoir Miss Oreilles-de-loup ! Cela serait sympa, c’est sûr. Sans attendre, je pris la main qu’elle me tendait et je la serrais amicalement.

La demoiselle continua de parler, me promettant de rien dire. Dans ma tête, je pensais au nombre grandissant de secret que je devais garder. Jess-nee-san, Tsukishima-san et maintenant Williams-san. Bizarrement, savoir ça me donnait une vision différente du monde qui m’entourait. Sur toutes les personnes que j’avais pu croiser, combien se faisait simplement passer pur des humains ? Bien plus que je l’imaginais, je suppose. Dans tous les cas, cette idée m’avait rassuré un peu avec le temps : J’étais loin d’être un spécimen unique.

Williams-san me demanda ensuite de la tutoyer et mon sourire se transforma en grimace.

Zuko ▬ « Désolé, c’est l’habitude. Je tutoie rarement… Ou je connais vraiment bien la personne. Je veux bien utiliser votre prénom, sinon, Kairi-san. »

Je m’excusais mentalement. J’avais tellement l’habitude c’était automatique pour moi. Même des personnes comme Jess-nee-san, avec qui je me suis montré particulièrement vulnérable, je continue de les vouvoyer.

Entre-temps, la demoiselle s’était mise à regarder le ciel et je l’imitais. A force, je savais approximativement quelle heure il était en regardant le soleil… A deux heures près. Quoiqu’il en soit, le temps avait bien passé. On devait donc être aux alentours de… 18h, j’après moi. Kairi-san se mis à parler de prendre son service. Pour ma part, l’idée était plutôt de rentrer. La reprise des cours approchait doucement et il me restait encore quelques devoirs à finir.

Quand mon regard revient sur la demoiselle, elle était en train de griffonner sur un morceau de papier qu’elle me tendit en m’expliquant qu’elle n’avait pas de numéro de téléphone à elle. Je ne pus m’empêcher de trouver cela bizarre mais je ne relevais pas. A la place, je pris le morceau de papier et je lus rapidement l’adresse mail. Une fois fait, je le plaçais bien à l’abri dans mon portefeuille et j’adressais un sourire à la lycane.

Zuko ▬ « Je pense que je vous écrirai ce soir. Sinon, demain. »

Je la saluais ensuite pour ne pas la retenir plus longtemps. Je repris mes affaires avant de quitter le bois en sautillant, non pas sans jeter un dernier regard et adresser un dernier signe à la demoiselle. C’était vraiment une bonne journée !

"Je te contacte vite !"

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Rencontre Lupine (PV Kairi Williams)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre Lupine (PV Kairi Williams)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Knights RPG :: Périphérie de la Ville :: Forêt-