Partagez | 
 

 Quelques flaques d'eau [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Race : Vampire, Level B ; pouvoir de transposition
Couleur : Purple
Avatar : Prussia (F) de Hetalia
Date d'inscription : 16/11/2014
Nombre de messages : 52
Emploi/loisirs : Actrice
Yens : 73
avatar
Nage en Eaux Troubles
MessageSujet: Quelques flaques d'eau [Libre]   Mer 6 Sep 2017 - 22:30

Pliée. Dépliée. Repliée. Roulée en boule. Déchiquetée. Jetée dans la corbeille.

À part d’horribles factures, bien souvent, le courrier de Maria se résumait à quelques lettres de sa famille. Pour le reste du monde, le papier, c’était du passé ! Après tout, pourquoi attendre des semaines, quand on pouvait tout faire en instantané avec quelques boutons … Et puis, ce n’est pas comme si elle était assez célèbre pour rameuter des dizaines de fans au premier coin de rue qui la suivraient jusque chez elle. Encore heureux, il faudrait trouver un garde du corps autrement, ce qu'elle préférait éviter à moins que ce ne soit absolument nécessaire. Elle avait juré être capable de vivre de ses propres moyens ; elle devait tenir parole. Sans quoi, elle risquait la grande déprime.

Parmi les papiers, rien pour faire taire l'angoisse qui lui occupait l'esprit ces derniers temps. À force de tisser des liens, elle avait réalisé que finalement, elle avait beau avoir dépassé le seuil étouffant de la prison familiale, elle avait beau avoir recueilli certaines informations, elle avançait bien peu dans ses recherches personnelles, ce qui l'avait poussé à s'installer ici. La raison en étant bien simple. Elle ignorait jusqu'à quelle famille la sienne appartenait. Aux yeux des siens, elle n'existait tout simplement pas. Et du côté de ses parents ... Eh bien, repenser à la lettre la mettait de mauvaise humeur, donc aussi bien éviter. On voulait la protéger. Mais quel chemin la protégeait-elle, vraiment ?

Dans ces moments d'amertume, Maria ne pouvait se fier qu’au ciel pour rêver, puisque l'océan était trop loin. L’horizon lui semblait alors infini. Mais l’orage grondait ...

Entre ces quatre murs, elle étouffait. Elle ne pouvait tout simplement pas réfléchir. Elle préféra donc enfiler ses chaussures et marcher au-delà des murs, au-delà de la cité. L'air lui semblait plus frais là dehors. Bien sûr, ce n'était pas prudent. Qui sait ce qui pouvait bien rôder dans les environs ? Mais la pluie torrentielle en découragerait plus d'un à quitter son nid. Et puis ... La forêt n'était pas bien loin. En cas de problème, elle pouvait toujours faire un détour par ses chemins détrempés pour retourner à la civilisation. Pour l'heure, elle voulait simplement profiter d'un moment de silence pour se recentrer.

Elle avait un parapluie, mais … Elle le referma, préférant remonter son écharpe rouge sur ses joues pâles, laissant la pluie effleurer sa peau. Seulement quelques minutes. Elle attraperait peut-être la mort, mais tant pis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Changelin
Couleur : #000000
Avatar : Kazuto Kirigaya / Kirito (Sword Art Online)
Date d'inscription : 21/11/2016
Nombre de messages : 134
Emploi/loisirs : Etudiant
Yens : 31
avatar
Squatte le Balcon
MessageSujet: Re: Quelques flaques d'eau [Libre]   Jeu 7 Sep 2017 - 20:47



Quelques flaques d'eau

Libre (Feat Maria Blanchet & Zuko Tanaka)

Les nerfs…

J’étais en pleine course en direction de la forêt, défoulant toute la colère qui était en moi, malgré la pluie torrentielle qu’il y avait. Sans même y avoir prêter attention, je m’étais retrouvé à l’entrée du bois. J’étais en sueur. J’étais trempé. J’étais essoufflé. Quoi qu’il arrivait maintenant, j’étais bon pour être malade demain. Me redressant, je repensais à la dispute que j’avais eu avec mes parents juste avant d’aller courir.

Zuko ▬ « Rah ! »

Je donnais un coup dans un pauvre arbre qui ne m’avait absolument rien fait. Bon sang ! Quelle idée j’avais eu. Il aurait milles fois mieux valu aller chez Daisu-nii. Bon, il ne m’aurait pas laisser passer mes nerfs sur ses bornes. Mais au moins, j’aurais été au chaud. Pas complétement trempé sous la pluie.

Zuko ▬ « Qu’est-ce que je fais, maintenant ? »

Oui… Qu’est-ce que j’allais faire ? Je n’avais pas franchement envie de retourner à la maison, pour le moment. Mais je ne pouvais pas me permettre de rester ainsi pendant des heures non plus. Une idée me vient soudainement à l’esprit et je souris. Bon, avant, il fallait prévenir mes parents quand même. Même si on s’était énervé, ce n’était plus une raison pour qu’ils s’inquiètent. Je me mis à l’abri sous un arbre avant de sortir mon téléphone de mon sac. J’écrivis ensuite le sms en le dictant tout haut, inconsciemment.

Zuko ▬ « Suis pas loin de la forêt. Je ne rentre pas tard. Pas besoin de venir me chercher »

La réponse ne se fit pas attendre. Je m’en doutais un peu. Ma mère me disait de faire attention et de rentrer dès que j’en avais envie. Je rangeais alors mon téléphone avant de me déshabiller à l’abri des regards. Une fois que j’étais sûr que mon sac était bien à l’abri, je me transformais en loup européen avant de me rouler à terre. La boue et mes poils me protègeraient du froid. C’est alors que je commençais ma petite promenade sous la pluie. Enfin, je courais et je glissais pour être plus exact, ce qui n’était pas vraiment une petite promenade, du coup. Dans tous les cas, je m’amusais. Jusqu’au moment où je glissais jusqu’au pieds d’une demoiselle.

Je levais la tête pour regarder la demoiselle donc le charme était inégalable. Elle devait avoir la vingtaine, d’après ce que je pouvais voir. Elle avait le teint pâle, comme une poupée de porcelaine. Ses longs cheveux étaient aussi blancs que la neige et ses yeux rouges avaient l’air de transpercer mon âme. Malheureusement, j’étais incapable de voir le bas de son visage, emmitouflé dans un rougeoyant châle…

"Promenade"

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Vampire, Level B ; pouvoir de transposition
Couleur : Purple
Avatar : Prussia (F) de Hetalia
Date d'inscription : 16/11/2014
Nombre de messages : 52
Emploi/loisirs : Actrice
Yens : 73
avatar
Nage en Eaux Troubles
MessageSujet: Re: Quelques flaques d'eau [Libre]   Dim 17 Sep 2017 - 3:30

On dit souvent qu’il faut faire attention à ce que l’on souhaite, parce que cela pourrait bien se réaliser. Comme si l'univers tendait l'oreille et qu'il voulait vous prouver que vous aviez tort. Eh bien, cela n’aurait pas pu être plus vrai, cette fois. Lorsque Maria ressentit une présence, elle ouvrit les yeux, mais il était déjà trop tard. Elle maudit son écharpe, même si c'était un peu idiot. Elle avait voulu jouer au petit chaperon rouge, eh bien, la voilà vernie.

Merde, merde, merde. Ce chien, non, ce loup, était beaucoup trop gros. Un lycan, c’était un lycan, il n’y avait pas d’autre explication. Le peu qu'elle en savait sur le sujet ? C'était suffisant pour détruire le léger espoir qu'aurait pu lui laisser la lueur d'intelligence qu'elle lisait au fond de ce regard. Les lycans étaient dangereux. Même ceux qui n'étaient pas fous ... Ils voulaient tuer les vampires. Peut-être ne savait-il pas encore, pour sa nature, cela expliquerait pourquoi il ne l'attaquait pas. Pour le moment.

Elle eut un mouvement de recul, mais courir ne servirait à rien. Il était trop près. Elle était trop lente. En s’arrêtant à moitié dans son mouvement, son pied glissa. Elle eut beau battre des bras, la bouche entrouverte, elle ne put pas s’empêcher de tomber sans grande élégance. MERDE. L'eau. Elle s’était juré de ne pas pleurer. Même si personne n'aurait pu le voir au travers de la pluie. Mais cela n’avait plus d’importance maintenant. Elle allait mourir. Tremblante, terrifiée même, elle posa ses mains contre ses yeux, elle ne voulait pas voir ce qui allait se passer. D'habitude, elle savait rester froide et calculatrice, pour tenter de s'en sortir. Et elle avait bien réussi jusqu'à présent. Mais pas cette fois. C'était trop d'émotions à supporter. Un échec de plus à ajouter à la longue liste. Pourtant, sa voix faible traversa ses lèvres.

« J-je vous préviens ... Je ne suis pas du tout comestible ! »

Idiote. Il allait la faire souffrir, et elle trouvait le moyen de faire la conversation, pire, une mauvaise blague ? Aussi bien renier le peu de dignité qu'il lui restait, s'agenouiller et supplier qu'on ne lui fasse pas de mal. Cela aurait eu à peu près le même résultat, non ? Rien d'autre ne pourrait la sortir de ce mauvais pas. Les corbeaux ne parlent pas avec les loups. Et si jamais elle se trompait ... Elle n'apparaissait que comme une jeune fille normale, ou presque puisqu'elle lui adressait la parole, qui avait trop peur parce qu'un loup se retrouvait si près d'un point urbain comme Nakanoto et qu'elle avait eu le malheur de se trouver sur sa route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Changelin
Couleur : #000000
Avatar : Kazuto Kirigaya / Kirito (Sword Art Online)
Date d'inscription : 21/11/2016
Nombre de messages : 134
Emploi/loisirs : Etudiant
Yens : 31
avatar
Squatte le Balcon
MessageSujet: Re: Quelques flaques d'eau [Libre]   Mer 27 Sep 2017 - 17:15



Quelques flaques d'eau

Libre (Feat Maria Blanchet & Zuko Tanaka)

De toute les réactions que j’ai pu avoir, celle-là était bien la pire. La demoiselle semblait apeurée alors qu’elle me fixait avec insistace. C’était moi qui la mettait dans un tel état ? Franchement, j’avais envie de me retransformer pour la calmer mais ce n’était clairement pas une bonne idée. Tout d’abord parce que j’allais me retrouver entièrement nu devant elle. Ensuite parce qu’il n’était pas raisonnable que tout Nakanoto soit au courant de ma condition. Entre Jess, Tsukishima-san et Miss Oreille-de-Loup, ça suffisait, non ?

Quoi qu’il en soit, je n’avais toujours pas bougé d’un poil. La demoiselle, par contre, tenta de reculer mais elle finit par simplement tomber en arrière, finissant allongée dans la boue. Mince… C’était de ma faute, non ? Enfin, si je ne l’avais pas tout simplement paniquée, elle ne serait pas tombée. Oh ! Elle était en train de pleurer, non ? Elle s’était faite mal ? Elle s’était blessée ? J’aurais tellement voulu lui demander et m’excuser de l’avoir effrayée sans le vouloir.

Maria ▬ « J-je vous préviens ... Je ne suis pas du tout comestible ! »

Mais… Mais ! Mais je ne voulais pas la manger ! Quelle idée ! Jamais il me serait venu à l’esprit de faire un truc pareil ! J’m’en voulais tellement sur le coup. J’aurais tellement voulu aller me rhabiller pour revenir m’excuser. Mais bon, sans expliquer ce que j’étais, ça serait un rien compliqué. Sinon, je pouvais toujours lui faire un câlin. Mais je n’étais pas sûr qu’elle apprécierait que je m’approche ainsi. Non, il fallait que je lui fasse comprendre que je ne voulais pas lui faire de mal. Mais comment ?

Soudainement, il me vint une idée. Je me bougeais, sans m’approcher, pour m’allonger, plaçant ma tête sur les pattes avant. Aussi, dans cette position, je devais lever légèrement le regard pour voir celui de la demoiselle. Il ne restait plus qu’à faire un petit aboiement plaintif. Peut-être qu’elle aurait moins peur. En tout cas, j’allais surement avoir l’air encore moins menaçant que d’habitude.

Zuko ▬ « Awaouawou ! »

J’espérais de tout cœur que la demoiselle se calmerait en m’entendant. Je n’avais pas aboyé de manière menaçante. C’était tout mou et tout gentil comme glapissement, pas du tout effrayant ! Du moins, je l’espérais. Je voulais la consoler. Ça me faisait tellement mal au cœur de la voir ainsi. Mais qu’est-ce que je pouvais bien faire sinon ?

"Consolation"

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Vampire, Level B ; pouvoir de transposition
Couleur : Purple
Avatar : Prussia (F) de Hetalia
Date d'inscription : 16/11/2014
Nombre de messages : 52
Emploi/loisirs : Actrice
Yens : 73
avatar
Nage en Eaux Troubles
MessageSujet: Re: Quelques flaques d'eau [Libre]   Lun 9 Oct 2017 - 4:27

Chaque seconde semblait s’étirer dans l’air, s’égrenant dans une mini éternité. Mais Maria aurait eu beau avoir plus de temps, elle ne voyait pas comment elle aurait pu trouver une échappatoire quelconque à cette horrible situation dans laquelle elle était tombée, une fois de plus. À croire qu’elle avait la poisse. Elle était juste un peu trop audacieuse, à vrai dire. Malheureusement, arrêter le temps n’était pas dans ses cordes …

Bon, euh, il se décidait ou pas, là ? Non pas qu’elle était contrariée de ce répit, mais si on allait la tuer, aussi bien en finir au plus vite, non ? Bien qu’elle doute qu’on lui laisse ce luxe. Mais puisqu’elle était bien trop fragile, peut-être que ce lycan jugerait mal la force à appliquer et lui briserait le cou plutôt que de jouer avec elle comme une misérable souris. C’était le seul espoir qu’il lui restait, vraiment. Elle avait abandonné la lutte. Elle en avait assez, de se battre pour son existence imparfaite.

Et soudain, contre toute attente, un hurlement plaintif lui parvint. Cela lui faisait penser à quelqu’un qui pleurerait. Ou quelque chose du genre. Lentement, Maria retira ses mains de ses grands yeux mouillés, et la scène qui se découvrait devant elle n’était franchement pas un spectacle à lequel elle pouvait s’attendre ! Ce pauvre animal avait l’air presque aussi effrayé qu’elle … C’était sa chance ! Elle aurait dû prendre ses jambes à son cou, si elles arrivaient encore à la porter. Mais, les rumeurs devaient avoir un fond de vérité. Elle devait être folle. Car elle ne bougea pas d’un pouce.

Quelques secondes plus tard, elle retira son écharpe et la tendit vers le loup. Comme cela, elle pourrait retirer sa main à temps, si tout cela n’était qu’un piège. En théorie. Lorsque cela lui sembla sûr, elle tendit à nouveau sa main hésitante vers la tête qui lui était tendue, puis décida plutôt d’apposer ses doigts frêles contre le museau chaud du loup. Cela la réchaufferait un peu, en attendant qu’elle trouve la force de se relever. Un sourire timide et incertain trouva son bout de chemin jusqu’à ses lèvres. Avant qu’elle éclate tout simplement d’un rire doux.

« Ma mère me tuerait, si elle me voyait dans un état pareil. Mais on s’en fiche, hein. »

Il restait un peu de tristesse, dans son cœur et dans ses mots, mais au moins, elle n’était plus tout à fait seule, non ? Mais pourquoi fallait-il qu’elle soit bien plus à l’aise avec les animaux qu’avec les autres personnes, hm ? Ah. C'est ce que des années d'isolement devait causer ...

« Enfin ... D-Désolée ... d'avoir été autant effrayée ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Quelques flaques d'eau [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quelques flaques d'eau [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Knights RPG :: Périphérie de la Ville :: Forêt-