Partagez | 
 

 Prince de nuit, voleur de coeur [PW Vilhelm]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Sorcier Sang-Pur - Initié - Apprenti
Race : Sorcier
Couleur : Peachpuff ♥
Avatar : Yukimura Tooru (Seishun x Kikanjuu)
Date d'inscription : 01/07/2017
Nombre de messages : 115
Yens : 113

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
avatar
Sorcier Sang-Pur - Initié - Apprenti
MessageSujet: Re: Prince de nuit, voleur de coeur [PW Vilhelm]   Dim 4 Fév 2018 - 1:46

Enfant unique, il n'avait que rarement eu l'occasion de soigner une autre personne que lui-même. Et encore moins des blessures de cette gravité... Aussi était-il difficile de rester calme : en son fort intérieur, il avait juste envie de cogner Vilhelm et d'appeler une ambulance. Mais vu l'état de non existence du vampire du lampadaire... il avait rapidement abandonné l'idée pour suivre les ordres du hunter.
Ce dernier laissait aisément penser que ce genre de situations, il en avait affronté bien trop souvent. Quel âge avait-il ? Malgré sa grande carrure, Rum avait pu détailler quelques discrètes rides à la commissure de ses yeux et du pli douloureux qu'abordait sa bouche. Enfin même s'il brûlait d'en savoir plus, ce n'était pas le moment de s'interroger.

Bassine et autres nécessaires rapidement installés, Rum laisse le hunter mener l'opération tout en restant à portée de bras et de voix. Malgré l'air presque suffisant de Vilhelm, le sorcier redoutait que ce dernier ne perdre conscience et ne bascule. Il voulait donc rester assez proche. Au cas où. Mais au fond, il était soulagé de n'avoir rien de plus à faire ; trop de responsabilité l'aurait vraiment perturbé...

"Bois, tu risques d’en avoir besoin…"

L'alcool lui éclaircit les idées, étrangement. Le liquide ambre était frais et sa chaleur avait agi comme un électrochoc : automatiquement sa magie émergea. Il ne lui restait que peu d'énergie, après l'épisode du vampire, toutefois il était assis à ne rien faire. Il avait bien quelques miettes à brûler... Alors il observa de nouveau.
Doucement, les gestes de Vilhelm devinrent plus compréhensibles, plus logiques, alors que son appréhension laissait place à un esprit moins émotif. Il retint chaque étape, chaque endroit où le hunter agissait pour se rétablir. Mais aussi les cris de douleur.

Les méthodes utilisées par Vilhelm ne lui paraissaient pas très orthodoxes toutefois, cela semblait porter ses fruits. Quelques minutes après qu'ils soient arrivés, la tension sembla le quitter et il s'autorisa même un sourire. On aurait dit un feuilleton télévisé. Ce moment où le personnage secondaire est hospitalisé, doit subir une opération lourde, et qu'un chirurgien patibulaire laisse présager le pire... avant de rassurer d'un sourire.

Rum soupira.
A la fois de soulagement, à la fois d'épuisement. Il avait encore grillé sa magie sans vraiment s'en rendre compte et ça avait fini de brûler son restant d'énergie. Il voulait juste... rester là... dormir. Alors quand le blessé lui proposa de manger, il ne put qu'acquiescer. Avant de froncer les sourcils.

"Tu devrais pas te lever. On pourrait se faire livrer quelque chose."

Rum ne connaissait que peu ce quartier mais il devrait au moins y avoir un chinois dans le coin. Quelle heure était-il ? Sans doute pas plus que 22h... Après un coup d'oeil rapide à son téléphone, Rum soupira de nouveau. Une heure du matin. Il ne devait rien avoir d'ouvert du coup. Il passa une main dans ses cheveux en bataille. Histoire de ne pas s'endormir...

"Bon, raté. Mais laisse-moi m'en occuper, si tu veux bien ? Je ne peux pas rester là pendant que le blessé cuisine."

Il lui sourit, un peu gêné. C'était une chose étrange que de demander à utiliser une cuisine qui n'était la sienne, mais à occasion exceptionnelle, mesures exceptionnelles.

"Promis, je ne suis pas si mauvais, haha ! Dis moi simplement où est le nécessaire -comme tout à l'heure."

Il s'était levé entre temps et se tenait à présent en face du hunter. Bordel, même blessé il restait vachement impressionnant à la lumière en fait. Mais il resta là, bien campé sur sa position et déterminé à ne pas céder.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Hunter de l'Ordre Renfield
Race : Humain
Couleur : #ff6600
Avatar : Wolf Daddy - Blood Lad
Date d'inscription : 25/09/2017
Nombre de messages : 35
Emploi/loisirs : Forgeron/metallurgiste et Hunter
Yens : 43

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
avatar
Humain - Hunter de l'Ordre Renfield
MessageSujet: Re: Prince de nuit, voleur de coeur [PW Vilhelm]   Lun 12 Mar 2018 - 20:33



Prince de nuit, voleur de coeur.

Feat Rum ~

Me dire de rester assis, même blessé, c’est bien mal me connaitre mon cher Rum. Je vais mieux, et l’inactivité me fait chier. C’est pas la douleur qui va m’empêcher de me faire un bon casse dalle, surtout après toutes ces péripéties. Tandis que du coin de l’oeil je le vois chercher sur son portable une éventuelle possibilité de livraison rapide - forcément infructueuse à l’heure tardive qu’il est - j’ouvre le réfrigérateur. Pas bien plein comme à son habitude, j’ai encore oublié de faire des courses. Il me reste de la bonne viande rouge sous vide, et quelques légumes du marché d’hier. Je n’en ai pas vraiment l’air mais j’aime bien acheter des produits frais, et les marchés en plein air de Nakanoto sont incroyablement bien fournis et regorgent de merveilles.

Je me retrouve donc en possession d’un oignon nouveau, de pousses de bambou, de carottes, de shitaké, et de deux ou trois paquets de noodle. En cherchant bien, je met la main sur un sachet de bouillon-minute. Hé bien ma foi, c’est parfait pour moi ! On a moyen de se faire quelque chose d’extra pour ce soir.

« Bon, raté. Mais laisse-moi m'en occuper, si tu veux bien ? Je ne peux pas rester là pendant que le blessé cuisine. »

Je tourne le regard vers le jeune homme, dont la mine fatiguée et blafarde n’expriment qu’une intense envie de dormir. Et malgré cela, il sourit toujours avec cet air ingénu. J’ai de la peine pour lui, je me doute qu’il était bien loin de s’imaginer vivre une soirée aussi mouvementée. Mais les faits sont là, et tant qu’à être embarqué dans la même galère autant se serrer un peu les coudes.

« Promis, je ne suis pas si mauvais, haha ! Dis moi simplement où est le nécessaire -comme tout à l’heure. »

Même si sa voix semble plaisanter, le gamin est bien sérieux. Planté comme un piquet, je peux sentir sa résolution ferme jusqu’ici. Je ne me sens pas de le renvoyer au canapé, ce serait de l’irrespect pour sa détermination, et puis au japon la politesse est une des première base de toute bonne relation parait-il. En plus, cuisiner à deux sera plus rapide et efficace. Et bien allons-y alors, cuisinons. Je me retourne et saisit sur le plan de travail en marbre un couteau de cuisine traditionnel japonais, et le tend a Rum avec un sourire.

« Fais gaffe à pas te couper, c’est moi qui l’ai fait il tranche comme un rasoir. Tu peux t’occuper d’émincer les légumes ? »

La lame, nervurée de vagues dues au replis successif de l’acier, lui donne l’aspect d’une houle sur la mer lorsque le jeune homme commence à trancher des divers végétaux qui constitueront notre plat. De mon côté, je prépare le bouillon dans un grand faitout et tranche la viande en lanière avant de la faire revenir quelques instant dans une poêle. Récupérant les légumes préparés par Rum, je les met à cuire avec la viande dans le bouillon, et prépare les pâtes tandis que mon ami sort deux grands bols en terre cuite peinte, et deux jeux de baguettes. Ce soir, c’est ramens maison avec les moyens du bord !

La préparation terminée après plus d’une demi heure de cuisine, on se retrouve lui et moi assis en face à face sur la petite table en tech de ma cuisine, nos plats plutôt copieux posés devant nous. J’en ai trop fait, j’ai vraiment un problème avec les dosages. Finir mon assiette ça va être facile, mais pas sur que Rum puisse en faire de même, il est enflé comme un trombone et haut comme trois pommes. Qu’il finisse ou pas, il doit manger, on l’a bien mérité tous les deux. Sans plus attendre, j’attrape mes baguettes.

« Bon, « Itadakimasu » comme on dit par ici. »

J’entame alors mon plat. La première bouchée est excellente, pour un repas fait avec des fonds de tiroir on s’en sort vraiment pas mal ! Par contre avaler c’est une autre paire de manche, la douleur me rappelle vite fait à l’ordre. Abandonnant quelques instants Rum a son plat, je me lève et saisit une poche de glace dans le congélateur que j’emballe dans un torchon, puis que je pose contre mon flan meurtri. Revenant à table, je me dis qu’il serait peut être temps de faire plus ample connaissance. C’est vrai, à part son nom je ne sais rien de mon invité.

« Parles moi un peu de toi, qu’est-ce que tu fais dans la vie ? Qu’est-ce qui t’es passé par la tête pour te promener dans les bas-fond tout seul ? »

C’est vrai que je m’étonne encore de l’avoir rencontré là-bas, un gamin comme lui n’a rien a foutre dans ce lieu de perdition. Sans mon intervention, il aurait fini en casse-dalle pour vampire. Il a de la chance d’avoir croisé un Hunter, sans ça il était cuit. Cela dit il a du courage, même si la peur se lisait dans son regard il n’a pas fuit à toute jambe. Il était même comme passionné par ce qui se passait sous son nez. C’est suspect maintenant que j’y repense. Et il connaissait mon métier sans même que je ne lui en ait parlé, de même pour l’existence des vampires. Personne n’est au courant sauf ceux qui font parti de cette face cachée de notre monde. A mesure que j’y pense, des soupçons commencent à germer dans mon esprit.

« Dis moi, comment peux-tu savoir à ton âge ce qu’est le métier que j’exerce, et l’existence des créatures de l’ombre ? Personne n’est au courant, c’est un des secrets les mieux gardés qui soit. »

Je jette un coup d’oeil rapide à ma hache, trop loin de ma portée si quoi que ce soit arrive. Soit, je veux des réponses et je n’ai pas la patience d’attendre le moment opportun. Je pose mes baguettes et rive mon regard aux yeux de Rum, en serait un poing.

« Qui es-tu ? »

Qui es-tu ?!

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorcier Sang-Pur - Initié - Apprenti
Race : Sorcier
Couleur : Peachpuff ♥
Avatar : Yukimura Tooru (Seishun x Kikanjuu)
Date d'inscription : 01/07/2017
Nombre de messages : 115
Yens : 113

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
avatar
Sorcier Sang-Pur - Initié - Apprenti
MessageSujet: Re: Prince de nuit, voleur de coeur [PW Vilhelm]   Lun 9 Avr 2018 - 0:31

La simple vue du shitaké lui faisait vibrer la panse, tant il avait faim. Le genre de faim dévorante après avoir trop utilisé de magie. Il coula un regard vers Vilhelm. Même lui, là, il pourrait le croquer tout cru. Parce qu'il était rudement mignon, le hunter avec ses manières gauches et son côté faussement ronchon. Puis n'oublions pas que Rum était du genre à envisager quelques perspectives intimes quand il assistait à une démonstration de force et de virilité. Et quoi de mieux qu'un vampire massacré hein ? Mais il devait remettre ses plans à plus tard : pour l'heure, son aide était requise pour mener la quête à bien.

Il avait toujours adoré trancher, émincer, cuire... Il se souvenait encore des Japchae qu'il cuisinait avec sa mère : il s'exécutait sous les ordres incontestables de la chef, qui surveillait le bien mené de l'opération avec la rigueur d'un général de guerre. Et quand, pris de folie ou simplement bourré, il osait attaquer la recette ancestrale des Jjajangmyeon ...
Il esquissa un sourire.
Ce temps où il en foutait pas une ne lui manquait pas vraiment mais ce soir, avec cette chape de fatigue sur le dos... Son esprit vagabondait. Il suivait docilement les directives du mastodonte peut-être un peu grand pour cette petite cuisine. Pourtant, loin d'être maladroit, Vilhelm semblait à l'aise avec l'improvisation.

Il finit de mettre la table pendant que le hunter leur servait deux grands bols de ramen -enfin "grands" était un euphémisme. C'était si peu évident que lui et Vilhelm n'étaient pas constitués de la même façon ? Enfin cela réussit à lui arracher un nouveau sourire, amusé. Puis un autre, quand il goûta au plat. Les nouilles n'avaient pas eu le temps de s'imprégner du bouillon mais ce dernier était assez prononcé pour parfumer le tout.

"Qu’est-ce qui t’es passé par la tête pour te promener dans les bas-fond tout seul ?
- *slurp* J'suis mangaka, fit-il entre deux bouchées. Bordel que c'est bon. Et donc j'avais rendez-vous avec mon éditeur, pour lui présenter mes nemu... ARGH."

Ses nemu... Ses petits bébés... Baignant dans le sang... Même pas celui d'une vierge... Il se pinça l'arrête du nez avant de reprendre.

"Bref, je rentrais et ce type me suivait. J'ai pensé intelligent de faire un détour sur le moment."

Il lui coula un regard significatif : "te moque pas, je sais". Mais loin de se moquer, Vilhelm semblait songeur. C'était si surprenant un mangaka ? Au point de ne pas le croire ? Alors Rum réfléchit aussi. Enfin il essaya. En vain. Il avait pourtant pas sorti son attirail de travesti, et avec sa tenue de travail, il ne lui semblait pas projeter une apparence plus étrange que ça... Alors il avait dit une connerie ? Bingo.

"Dis moi, comment peux-tu savoir à ton âge ce qu’est le métier que j’exerce, et l’existence des créatures de l’ombre ? Personne n’est au courant, c’est un des secrets les mieux gardés qui soit. Qui es-tu ?"

Les baguettes restèrent suspendues et sa bouche grande ouverte. Les lunettes plein de buées, elles, menaçaient de tomber dans sa soupe. Non qu'il n'avait aucune justification possible -c'était simplement qu'il était trop surpris. Il jeta un coup d'oeil vers la porte. Observa le hunter qui lorgnait sur sa hache. Abandonna. Il finit donc sa bouchée. Quitte à crever, au moins ce sera le ventre plein.

"C'est un peu bizarre comme question quand même. J'suis Rum, mangaka, pauvre victime d'un vampire et fan de ta soupe."

Puis il repensa à Vilhelm, regardant sa hache comme si lui, Rum, était... dangereux. Son sourire s'élargit avant de devenir un rire.

"Détends-toi. J'ai l'air d'une menace ? Je me suis fait courser par un vampire que tu as réduit en cendre -sans y laisser ta peau je te rappelle. Alors si on considère la chaîne alimentaire, t'es tout en haut et moi tout en bas."

Il aspira ses nouilles et fit signe à Vilhelm de faire de même sinon ça allait être froid.

"Sinon cette histoire de hunter, c'était plus de la déduction : t'es le premier que je rencontre. Idem pour le vampire d'ailleurs. Et comme t'as pas envie de gâcher cette nourriture qui vient de ton frigo et qui a terminé dans mon ventre, tu me tueras pas ce soir. Puis pense à tout ce mobilier hein ? Et tes pauvres voisins."

Il n'avait plus d'arguments donc il se contenta de sourire.

"Et toi, Vilhelm le hunter, t'es qui ?"






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain - Hunter de l'Ordre Renfield
Race : Humain
Couleur : #ff6600
Avatar : Wolf Daddy - Blood Lad
Date d'inscription : 25/09/2017
Nombre de messages : 35
Emploi/loisirs : Forgeron/metallurgiste et Hunter
Yens : 43

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
avatar
Humain - Hunter de l'Ordre Renfield
MessageSujet: Re: Prince de nuit, voleur de coeur [PW Vilhelm]   Jeu 10 Mai 2018 - 22:24



Prince de nuit, voleur de coeur.

Feat Rum ~

Bingo, j’ai tapé dans le mille. A voir la tronche qu’il tire et son regard furtif vers la porte - hors de son atteinte - il a quelque chose à cacher. Je serre un peu plus mon poing, tendu comme l’ambiance qui s’installe peu à peu entre le mangaka et moi. La suite de coïncidence qui a provoqué notre rencontre n’est peut être finalement pas que le fruit du hasard. Le monde est vaste et ses secrets infinis, et si des créatures si étranges que les vampires et les lycans peuvent exister, pourquoi n’existerait-il pas d’autres races ? J’y avais déjà pensé, cette idée me trotte dans la tête depuis un moment et je dois m’avouer assez excité par la possible existence de quelque chose qui me dépasse.

Rum ne dégage pas cette sorte de pression que je ressent communément chez les vampires, et je doute profondément qu’ils sont un loup-garou. Il a clairement pas la gueule de l’emploi. Et je ne crois pas qu’un simple humain puisse avoir à la fois autant d’informations et de courage face aux évènement qu’il à vécu ce soir. Vraiment, tout me semble suspect maintenant.

« C'est un peu bizarre comme question quand même. J'suis Rum, mangaka, pauvre victime d'un vampire et fan de ta soupe. »

Et il dit ça comme ça, sans pression aucune et en avalant une belle pelletée de nouilles. J’en suis pour ainsi dire perplexe. De toute évidence il change de sujet - bien qu’assez flatté par le fait qu’il aime ma cuisine improvisé - et il me perd par la même occasion.

« Détends-toi. J'ai l'air d'une menace ? Je me suis fait courser par un vampire que tu as réduit en cendre -sans y laisser ta peau je te rappelle. Alors si on considère la chaîne alimentaire, t'es tout en haut et moi tout en bas. »

Il marque un point, s’il eut une quelconque puissance cachée il aurait éliminé le level End sans avoir besoin de mon aide. Mais une fois de plus il est possible qu’il cache quelque chose. Comme la Chance de lady Lawford, tous les pouvoirs ne sont pas visible sous une forme physique. Il faudra plus que ça pour me convaincre de baisser ma garde. Je continue donc de fixer Rum qui semble s’esclaffer pour une raison qui m’est inconnue, avant de me faire signe de manger pour éviter d’avoir un repas froid en guise d’écuelle.

« Sinon cette histoire de hunter, c'était plus de la déduction : t'es le premier que je rencontre. Idem pour le vampire d'ailleurs. Et comme t'as pas envie de gâcher cette nourriture qui vient de ton frigo et qui a terminé dans mon ventre, tu me tueras pas ce soir. Puis pense à tout ce mobilier hein ? Et tes pauvres voisins. »

Je tique un peu sur le « pas ce soir », je n’ai aucune raison de vouloir le tuer, je me méfie simplement. Vraiment, ce gamin est unique en son genre, et je suis maintenant persuadé qu’il à quelque chose de spécial, un je ne sais quoi qu’il me tient à coeur de découvrir. Enfin toujours est-il qu’il a éludé la question, et ses arguments sont pour le moins… ridicules ? Mobilier changeable, voisins inexistants, ma piaule est vraiment l’endroit parfait pour un meurtre discret. M’enfin, il n’est pas censé le savoir, à moins qu’il le sache ?

« Et toi, Vilhelm le hunter, t'es qui ? »

Je soupire, ce gamin est un putain d’insouciant c’en est crevant. Je desserre mon poing et empoigne mes baguette afin d’aspirer une belle quantité de noodles. Les pâtes encore chaudes comblent lentement le creux béant de mon estomac vide, et je finit par répondre au jeune homme qui me fait face.

« Tu m’excuseras d’être un peu suspicieux, j’aime savoir qui je reçoit sous mon toit. Je sais que tu caches un truc, je finirai par trouver quoi, mais pour l’instant j’suis trop claqué pour avoir la force de chercher. Disons simplement que je viens du nord, Norvège, je suis issu d’une longue lignée de Hunters. On a -ou du moins avait pour la plupart- tous en commun cette chevelure et ces yeux gris argenté. J’ai hérité d’Hecatomb à mes 15 ans, ce qui remonte à il y a 32 ans cette année. »

Je prend une pause le temps de manger de nouveau quelque peu. Le dicton l’appétit vient en mangeant n’a jamais été aussi vrai, je crève littéralement de faim.

« La plupart du temps je bosse dans mon atelier, je suis forgeron de profession. Enfin, disons plutôt que c’est une passion devenue profession. Au fait, j’suis désolé pour tes… dessins ? J’en ai récupéré que deux ou trois, les autres étaient déchirés ou trop sales pour être utilisés. »

Je me lève difficilement et me dirige vers le canapé ou j’ai retiré mon blouson avant d’aller cuisiner. Dans la poche intérieur, à coté des cendres du vampire que j’ai ramassées, je sors quelques feuilles de papier griffonnées, un peu taché pour l’une d’elles mais globalement en assez bon état. En y regardant de plus près, le gamin à du talent, même un inculte comme moi peut le dire. Les premiers crayonnés sont délicats, on ressent toute sa passion dans son travail.

« Tout comme toi, je suis un artiste si on veut. Je créé ce qui me tient à coeur. Tient, voilà qui t’appartient. »

Je lui tend ses dessins, et finit par me servir un verre de Scotch pour finir mon plat. L’heure est très avancée dans la nuit, il est grand temps d’aller dormir pour nous deux.

« Pour cette nuit tu peux rester ici si tu veux, je dors sur le canapé. Les draps du lit sont propres, la chambre est au bout du couloir. On discutera demain si le coeur t’en dis, je pense ne pas me tromper en affirmant qu’on à tous deux besoin d’une bonne nuit de sommeil. »

Je laisse le jeune finir son bol, ce qui me surprend assez, avant de débarrasser. On verra demain pour la vaisselle, pour l’heure il est grand temps de récupérer.  

Repos bien mérité

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Prince de nuit, voleur de coeur [PW Vilhelm]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Prince de nuit, voleur de coeur [PW Vilhelm]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Knights RPG :: Centre de Nakanoto :: Restaurants & Bars :: Bars des Bas-fonds-