Partagez | 
 

 Pour toi, ma douce (suite)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Vampire Level B - Clan B. Ryan
Race : Level B
Couleur : #00cc66
Avatar : Aoi Kaji - kiniro no corda
Date d'inscription : 19/12/2012
Nombre de messages : 1138
Emploi/loisirs : Écrivain & professeur de violon
Yens : 1246

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
avatar
Vampire Level B - Clan B. Ryan
MessageSujet: Pour toi, ma douce (suite)   Lun 16 Oct 2017 - 0:02

Je ne doutais pas un instant qu’Emeraude serait séduite par l’idée de visiter la grande bibliothèque familiale. Elle était par trop passionnée de livres -elle restait une bibliothécaire dans l’âme- et je lui en avais tant parlé que je la voyais mal refuser. Aussi je ne fus pas surpris par sa réponse affirmative, particulièrement enthousiaste. Je lui offris simplement un sourire ravi. Puis je me dus, par honnêteté, lui avouer qu’il ne s’agissait que d’un prétexte opportun pour passer plus de temps avec elle. Je sentais, contre moi, son corps en émoi. Et je lus dans son regard qu’elle partageait mes pensées, avant même qu’elle ne le confessât de son propre chef. Cette compréhension mutuelle avait toujours existé entre nous, et ce même alors que nous n’étions pas encore ensemble. Ça ne rendait notre histoire que plus belle et le quotidien plus doux.

A présent assuré de son souhait, je la pris dans mes bras pour pouvoir nous emmener au plus vite dans la propriété de mon grand-père, où je vivais depuis une dizaine d’année. Après avoir rassuré Emeraude, lui conseillant de ne pas résister, je me concentrai pour utiliser mon pouvoir de téléportation. Outre me transporter d’un point à un autre quasi instantanément, il me permettait également d’emmener avec moi une personne que je touchais, sachant que c’était plus aisé si elle était d’accord et qu’elle ne résistait pas. Mais je pouvais aussi faire apparaître un objet dans ma main, ou devant moi, à condition de me souvenir de sa localisation exacte. C’était très pratique je l’avouais ; comme en cet instant, où je pus nous téléporter tous les deux du toit de l’immeuble à la cour de la villa Amamiya.

A la lumière qui illuminait les pupilles de ma Dulcinée, je déduisis que ce spectacle la ravissait. Il faut dire que la propriété de mon aïeul se défendait bien côté architecture. Une grande cour délimitée par un portail noir annonçait une grande bâtisse, d’aspect moitié européen, moitié traditionnel. Entre les deux se tenait un magnifique jardin entretenu par un jardinier de talent -autre que Seito, car mon majordome ne pouvait pas tout faire non plus. Et derrière se trouvait une piscine, invisible depuis notre position. Je n’y mettais pas souvent les pieds, cependant je prenais toujours plaisir à me prélasser dans son eau chauffée.

Je sentis les paumes douces d’Emeraude se poser de part et d’autre de mon visage. Je plantai mes yeux vert-bleu dans son regard émeraude tout en souriant à sa remarque. Le Paradis, c’était peut-être un peu exagéré, mais la comparaison me fit grandement plaisir. Puis le contact de ses lèvres sur les miennes chassa toute pensée rationnelle de mon esprit. Ses mains glissant sur ma peau pour rejoindre ma nuque m’arrachèrent un frisson. Je la serrai davantage contre moi pour intensifier ce contact passionné. Un torrent de sensation naquit dans le creux de mon ventre. Je traversai la barrière de ses dents pour transformer cet échange en baiser langoureux. Je le prolongeai autant que possible, mais il me fallut y mettre fin pour nous permettre de reprendre tous les deux notre souffle. Je la contemplai un court instant avant de m’écarter et de lui prendre la main.

- Viens, je vais te faire visiter !

Et je l’entraînai derrière moi, courant comme un adolescent euphorique. J’avais cette sensation incroyable de fraîcheur à ses côtés ; peut-être était-ce dû à sa jeunesse… La porte de la villa s’ouvrir avant même que je me fus arrêté devant. Je saluai mon majordome Seito qui, dans le summum de sa prévenance, m’avait épargné la peine d’ouvrir moi-même.

- Bonsoir Monsieur. Bonsoir Mademoiselle. Dois-je préparer la chambre d’amis ?
- Pas pour l’instant, Seito, merci, répondis-je après une brève hésitation en jetant un coup d’œil discret à ma petite amie.

Mon fidèle serviteur nota bien évidemment la présence de la bague au doigt d’Emeraude. Il s’abstint de tout commentaire, cependant je lus dans son regard ses félicitations muettes. Après un brève échange de regard, j’hochai simplement la tête avant de guider Emeraude jusqu’au salon, passant au préalable dans le hall et devant l’escalier en bois qui menait à l’étage. Je lui racontai alors toutes sortes d’anecdotes, en particulier l’origine du tableau qui trônait au-dessus de la cheminée ; un portrait de mon frère et moi, lorsque nous étions enfants. Puis je l’entraînai dans la pièce suivante, et ainsi de suite jusqu’à la bibliothèque, située au fond.

- Et voilà, c’est ici que mon grand-père entretient sa collection de livres considérable.

La pièce avoisinait les deux mètres de hauteur. De grandes étagères pleines d’ouvrages en tout genre se dressaient le long des murs et parfois de façon perpendiculaire, quand l’espace et la configuration le permettaient. Au centre trônait une table et plusieurs chaises, tandis que quelques fauteuils se tenaient çà et là à la disposition des lecteurs. Une grande baie vitrée permettait à la lumière du jour de pénétrer ; elle était encadrée de rideaux sombres. En l’occurrence, il faisait nuit, et nous autres vampires n’avions nullement besoin de lire -et évidemment il était exceptionnel de recevoir des invités autres que de notre race. Aussi, cette fenêtre servait surtout pour le plaisir des yeux, notamment observer le paysage qui bordait l’arrière du domaine. Je me tournai vers Emeraude, les yeux brillants.

- J’espère que c’est à la hauteur de tes espérances.

Sur ces mots, je déposai un doux baiser sur ses lèvres, ravi de pouvoir enfin l’inviter dans ma demeure et la lui faire visiter.


J'écris en #00cc66
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Pour toi, ma douce (suite)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Knights RPG :: Centre de Nakanoto :: Parc :: Habitations :: Villa Amamiya-