DARK KNIGHTS
Forum CITY - Contemporain Gothique - Avatars 200 x 400 - Contexte évolutif
Entre chasseurs et proies {ft. Vilhelm} - Page 2



 
Bienvenue sur Dark Knights
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Voteur du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Dark Knights sur FB ?

Partagez | 
 

 Entre chasseurs et proies {ft. Vilhelm}

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Lycan Alpha - Meute Ogawa
avatar
Race : Lycan Alpha
Couleur : #ff9900
Avatar : Mikasa Ackerman - Shingeki no kyojin
Date d'inscription : 08/07/2013
Nombre de messages : 470
Emploi/loisirs : Garde chasse
Yens : 379
Voir le profil de l'utilisateur
Mia Luna Ogawa
Lycan Alpha - Meute Ogawa
MessageSujet: Re: Entre chasseurs et proies {ft. Vilhelm}   Dim 16 Déc 2018 - 16:58
Il afficha un sourire carnassier aussitôt qu’il comprit les intentions de son adversaire. Mia devina aussitôt qu’il saurait se montrer tout aussi redoutable au verre d'alcool qu’à la hache. Il lui semblait bien confient ; ignorait-il que le métabolisme des lycans luttait tout aussi efficacement contre l'alcool ? La soirée promettait d'être intéressante. Et Vilhelm ne perdit pas son temps, commandant au serveur une bouteille de choix. Après quoi il la corrigea sur la prononciation de son prénom. L'espagnole redressa un sourcil, avant de hausser les épaules. Vilhem, Vilhelm… la différence était trop ténue pour les oreilles et la langue de Mia. Mais soit, elle ferait un effort. Par contre, le ton assuré et catégorique du hunter quant à son avantage lui arracha un ricanement.

« Avantageux ? Tu serais pas en train de me sous-estimer quand même ? »

Pour appuyer ses propos, elle vida le contenu de son verre sans ciller et sans le quitter fes yeux. Oh, non. Soit il disait vrai et était bien inconscient, soit il bluffait. Dans les deux cas, il se fourvoyait complètement. Elle ne serait pas défaite si facilement. Toutefois… une idée machiavélique lui traversa l'esprit.

« Mais t'inquiète pas. J'en suis pas à mon premier verre, ça me fait un handicap. Donc tu seras avantagé. »

Elle lui adressa un sourire torve, sachant très bien qu’il serait vexé d’être traité comme un débutant. Elle s’en amusait et n’en avait aucun remord. Après quoi, le serveur déposa deux verres et la bouteille de whisky commandée par l’étranger. Mais ce dernier lui demanda également d’amener de la vodka. Mia haussa un sourcil. Tiens donc, comment avait-il deviné qu’elle aimait cette variété ? Un point pour lui. Mia s’accouda sur la table alors qu’il lui faisait une proposition pour le moins inattendue. Oh, il avait de la suite dans les idées. Elle aimait bien.

« Ma foi, pourquoi pas. J’ai rien à y perdre. »

Elle se doutait que c’était surtout lui qui souhaitait lui poser des questions sous le couvert de l’alcool. Si au passage, elle pouvait en apprendre plus sur le seul humain qui avait su lui tenir tête avec autant de panache, elle n’allait pas refuser. Tandis qu’il se servait, Aiji revint avec la bouteille de vodka, permettant à Mia de remplir son propre verre. Elle l’observait déguster son whisky avec un sourire en coin, un chouilla provocateur. Puis la question lui arracha un ricanement. Oh, tout ça pour lui demander son nom ?

« Mes ennemis me connaissent sous le nom de Dark Moon… Son ton était énigmatique, tandis qu’elle le toisait de son regard ombrageux. Elle laissa planer le doute quelques secondes avant d’enchaîner. Mais pour toi, ce sera Mia. Ogawa Mia. »

Elle savoura un instant la déception première, puis le soulagement soudain chez Vilhelm. Oui, sans honte, elle lui avait fait croire l’espace d’un instant qu’elle le considérait parmi ses ennemis. Même si, pour lui, ce devait être un honneur de l’avoir pour adversaire -de ce qu’elle avait constaté de sa personnalité- elle sentait qu’il espérait bien plus. Et elle en jouait sans aucun scrupule. Elle se servit à son tour en alcool et tint son verre devant elle, en suspens.

« A mon tour, donc. Vilhelm, c’est pas un prénom très asiatique. C’est la première fois que j’entends des consonances pareilles. ça vient d’où ? Et “Valkyrie”, ça veut dire quoi ? »

Elle porta son verre à sa bouche pour en avaler cul sec son contenu. La chaleur brûlante de la vodka se répandit dans son oesophage jusqu’à son estomac, et bientôt gagna tout son organisme. ça faisait longtemps qu’elle n’avait pas partagé quelques verres avec quelqu’un qu’elle estimait. Puis elle se resservit.

« Pardon, j’ai posé deux questions. Donc j’en bois un deuxième. »

Aussitôt, elle joignit le geste à la parole. Elle reposa le verre avec un bruit sourd sur la table et expira, avant de lancer un regard de défi à Vilhelm. Etait-ce calculé ? oui. Etait-il capable de suivre le rythme ? ça restait à prouver...


Lycan, and proud:
 
What is your lie ?
♥ DC de Raph' ♥
Revenir en haut Aller en bas
Humain - Hunter de l'Ordre Renfield
avatar
Race : Humain
Couleur : #ff6600
Avatar : Wolf Daddy - Blood Lad
Date d'inscription : 25/09/2017
Nombre de messages : 44
Emploi/loisirs : Forgeron/metallurgiste et Hunter
Yens : 59

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Voir le profil de l'utilisateur
Vilhelm A. Jarlsonfel
Humain - Hunter de l'Ordre Renfield
MessageSujet: Re: Entre chasseurs et proies {ft. Vilhelm}   Lun 17 Déc 2018 - 4:41


Entre chasseurs et proies

Feat Mia ~

C’est en la voyant vider son verre cul sec sans lui arracher une grimace que je comprend que la résistance sera plus farouche qu’anticipée. Bien entendue je ne la sous-estimais pas, je ne peut lui faire cet affront après tout les mauvais traitements qu’elle m’a fait subir, mais je ne m’attendais pas non plus à ce qu’elle ait tant d’expérience dans le lever du coude. La bête est coriace à ce que je vois, mais la satisfaction de la voir sombrer avant moi n’en sera que plus grande, et putain ce que j’aime les défis !

Seulement, la petite pique à demi dissimulée dans ses propos suivants et son sourire ont le mérite de transformer mon sourire en rictus et de faire pousser une veine sur mon front. Alors comme ça on me sous-estime, alors que je ne me permettrai jamais pas de le faire avec vous mademoiselle ? Ah tu veux du challenge ? Tu viens de chauffer le mauvais soiffard !
Un point pour moi elle semble apprécier l’attention pour la vodka, elle est pas la seule a avoir du flair. Et de plus elle semble emballée par l’idée d’un défi, et de deux zéro pour le Hunter. Malheureusement c’est maintenant qu’elle va commencer à en gagner, et sans doute de plus en plus sur la durée.

C’est donc le moment parfait pour lui demander son nom, après tout j’aimerai savoir comment se nomme celle qui m’a écrasé comme jamais on ne m’avait écrasé auparavant, et puis ce n’est que du bon sens : on ne partage pas de verre avec des inconnus, même si l’on en sait déjà beaucoup l’un sur l’autre sans avoir parlé. Cependant, la réponse à le mérite de me surprendre.

" Mes ennemis me connaissent sous le nom de Dark Moon… "

Elle me fixe droit dans les yeux sans détourner le regard, de son visage impassible n’émane aucune expression me permettant d’interpréter ses pensées. Alors voila ce que je suis pour elle, un ennemi ? Me voit-elle encore comme le Hunter qu’elle à malmené ? Comme une menace à éliminer peut-être ? Et si finalement cette invitation n’était pas un rencard mais un death wish ? Une rencontre pour en finir avec moi… Je ne suis pas en état de me défendre, et Hecatomb est en sa possession… Merde si c’est vraiment le cas je suis foutu, aucun moyen que j’en réchappe vivant. Mais pourquoi ici, dans un bar certes peu peuplé mais aux yeux de quelques civils ? Autant de témoins qui pourraient lui attirer des ennuis ! A moins que… A-t-elle l’intention de tous nous massacrer ?! Non, je ne peux me résoudre à croire qu’elle m’ait laissé la vie sauve pour me terminer d’une façon aussi dégradante !

" Mais pour toi, ce sera Mia. Ogawa Mia. "

Je laisse échapper un soupir, me décrispant au passage. J’ai eu peur l’espace d’un instant, chose assez rare. Je respire mieux maintenant que je sais que je ne figure plus sur la liste de son prochain diner. Mon coeur se calmant en quelques secondes, je m’assure d’enregistrer ce nom au plus profond de ma mémoire. Mia Ogawa. MIa. Un prénom tout ce qu’il y a de plus beau, deux syllabes de pur bonheur. Et si mon japonais ne me fait pas défaut, les katakanas pour son nom, Ogawa, signifient « petite rivière ». Cette pensée me fait sourire un instant, c’est tellement loin de correspondre à l’image calme qu’elle renvoie.
Cependant, elle à répondu à ma question. J’en suis on ne peut plus satisfait, mais c’est à son tour de jouer.

" A mon tour, donc. Vilhelm, c’est pas un prénom très asiatique. C’est la première fois que j’entends des consonances pareilles. ça vient d’où ? Et “Valkyrie”, ça veut dire quoi ? "

Question inattendue. Il semblerait que l’on commence par le B-A-BA, ce qui m’arrange quelque peu. Plus il y a de questions plus on boit n’est-ce pas ? Ceci dit, l’enthousiasme de la Lycane dépasse quelque peu mes espérances. La voila qui vide pour la seconde fois son verre cul sec devant mon regard interloqué. De toute évidence, elle ne plaisantait absolument pas quand elle disait qu’on allait boire. Et non contante de finir son verre, elle s’en ressert un autre qu’elle vide aussi sec.

" Pardon, j’ai posé deux questions. Donc j’en bois un deuxième. "

Chercherait-elle à m’impressionner ? Ce regard insistant me chauffe comme on ne m’avait pas chauffé depuis longtemps, j’en sent même mes tripes en frémir ! Un adversaire hors normes sur le champ de bataille et une buveuse expérimentée, mais où donc s’arrêtent ses qualités ?! Plus j’y pense et plus je vois en elle tout ce que j’ai toujours rêvé d’affronter, ce culot, cette puissance, cette assurance. Il y a quelque chose en elle qui me rappelle ma propre personne, un je ne sais quoi de sauvage -au delà du fait qu’elle soit en réalité un loup de 700kg- et d’incontrôlable.
Mais enfin, elle à vidé son verre comme convenu, alors je ne peux échapper aux réponses que je lui dois.

" Ces consonances ne viennent pas de ce pays si tu veux tout savoir, elles proviennent d’une contrée scandinave lointaine, bien à l’est. Je suis Norvégien d’origine, je suis né à Øvre Årdal il y a 47 ans si tu veux tout savoir. "

J’assume donc le fait que les présentations sont faites, enfin à peu de choses près. Sa question ayant soulevée sa réciproque de mon côté, je tâche de m’en souvenir le temps de lui apporter des explications concernant sa seconde interrogation.

" Chez nous autres nordiques, il existe une vieille religion, appelée vulgairement paganisme nordique. Bien que 85% de la population appartienne à l’église catholique, certains restent attachés aux traditions de nos ancêtres. Je fais parti de ceux-ci, mon oncle m’a raconté l’histoire de ma famille qui remonterait dit-on à presque 1500 ans. Ma famille était à l’origine un clan de guerrier nordique, qui déjà à l’époque s’était spécialisé dans la chasse aux créatures de la nuit. "

Sans avoir posé de question, j’empoigne tout de même mon verre pour en boire une grande gorgée. Il est vrai que boire m’avait quand même sacrément manqué. Et puis, ce petit cour d’histoire me fait du bien, à part Al je n’ai jamais eu « d’amis » à qui parler de mes origines.

" Ils vénéraient Odin, le Dieu des dieux, et ne vivaient que pour mourir au combat afin de s’octroyer le droit de passage jusqu’au Valhalla, la demeure des dieux, afin d’assister au banquet du grand Odin. Il est dit que les plus grands des guerriers sont réunis la-bas en attendant l’arrivée du Ragnarök, la grande guerre qui provoquera la fin de toute chose. Et ces guerrier illustres, morts dans les différentes guerres de tous âges, sont choisis par des déesses d’une grande puissance et d’une sagesse sans limite, que l’on nomme « Valkyries ». Ce sont les faucheuses des champs de bataille, gratifiant d’une mort héroïque ceux qu’elles considèrent digne de figurer parmi les Einherjar. " marquant une courte pose pour la considérer, je pose sur elle un regard nostalgique et attendri " Je n’ai pas de raison concrète à te donner, mais c’est ce que je vois en toi. Ça m’a paru comme une évidence."

A franchement parler, je me sens un peu con de dire ça comme ça, de but en blanc. Qu’est-ce qui m’a pris de la surnommer ainsi ? C’étais tellement naturel et irréfléchi, j’aurai sans doute eu du mal à m’en empêcher j’imagine. Aucun mal n’a été causé ceci dit, et c’est un surnom plutôt glorieux que je lui donne. J’imagine qu’elle peut s’en sentir honorée, bien qu’une femme aussi puissante n’ait sans doute que faire des attentions aussi minable d’un simple mortel dans mon genre.
Mais fin de divagation, c’est à mon tour de poser les questions ! Je prend mon verre et le lève face à la Lycane, agitant doucement le liquide ambré tout en la regardant, puis en finit le contenu sans rechigner.

" Je suppose que c’est à moi. Si je n’ai pas été assez clair, n’hésite pas à me poser des questions plus précises, je commence à apprécier de te voir vider ces verres les uns après les autres. "

Plus tôt c’était elle qui se moquait de moi, je me devait au moins de lui rappeler que je n’avais pas oublié sa provocation. Je ne prévoit pas de tricher en ne répondant qu’à moitié à chaque question qui m’est posée, mais si je eux la pousser à s’interroger d’autant plus sur moi c’est tout bénef.

" Comme moi tu ne sembles pas être japonaise de naissance, à moins que je ne me trompe. Alors, d’où viens tu à l’origine ? Un pays européen je dirais, peut être Espagne ou Portugal, Italie peut-être ?"

Peut être Italienne, qui sait ? Ce serait cocasse qu'elle vienne du même pays qu'Al. Mais il est vrai qu'elle ne ressemble pas vraiment à une japonaise, sa peau mate, la courbe de ses yeux et leur couleur, je ne pense pas me tromper en affirmant qu'elle n'est pas d'ici, ou qu'elle à de très fortes origines. Et si mes souvenirs sont exact, j'ai cru entendre un ou deux mots en espagnol après notre combat. Ou étais-ce du portugais ? La mémoire me fait défaut pour le coup, j'étais trop amoché pour faire attention à ça.
Enfin bref, j'aurai ma réponse bien assez tôt ! Ma question suivante me semble aussi primordiale, l’idée de boire ne fait qu’augmenter mon empressement à la poser.

" Si j’ai vu juste, alors quelles sont les raisons qui ont guidés tes pas si loin de chez toi ? "

Je prend la bouteille comme je le peux à cause de ce foutu plâtre, et me sert maladroitement un verre un peu trop rempli. Soit, celui-ci fera office d’excuse pour mon retard de boisson sur mon adversaire. Je le prend délicatement et le porte jusqu’à mes lèvres, et bien qu’apprécient fortement son bouquet aromatique à chaque gorgée, je l’avale d’une traite jusqu’à la dernière goutte. Reposant le verre, je rive mon regard aux iris d’orage de ma partenaire, lui imposant mon fier regard d’argent comme elle auparavant. Ceci n’était que l’échauffement, les choses sérieuses n’ont pas encore commencées !

Man VS Wild - Let's drink !

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Lycan Alpha - Meute Ogawa
avatar
Race : Lycan Alpha
Couleur : #ff9900
Avatar : Mikasa Ackerman - Shingeki no kyojin
Date d'inscription : 08/07/2013
Nombre de messages : 470
Emploi/loisirs : Garde chasse
Yens : 379
Voir le profil de l'utilisateur
Mia Luna Ogawa
Lycan Alpha - Meute Ogawa
MessageSujet: Re: Entre chasseurs et proies {ft. Vilhelm}   Sam 29 Déc 2018 - 13:19
Loin d’être découragé ni même impressionné par le rythme soutenu de Mia, Vilhelm n’en sembla que plus enthousiaste. Enfin un humain à la hauteur de sa descente ! Voilà qui lui permettait de se déchaîner sans s’attendre à le voir glisser sous la table au dixième verre. Toujours installée dans une attitude provocante, elle attendait les réponses à ses questions. Celles-ci ne tardèrent pas à venir. La louve haussa un sourcil en l’entendant même donner son âge. Elle n’aurait pas demandé elle-même, l’âge étant devenu assez relatif pour elle. Toutefois, elle ne put retenir un sourire en coin ; il faisait deux fois son âge apparent, alors que c’était elle qui en avait le double. Quel comble !

Ainsi donc, il était norvégien. Ce pays nordique lui disait vaguement quelque chose ; cependant elle n’était pas spécialement douée en géographie. Elle le situait simplement dans le nord de l’Europe et elle l’imaginait perpétuellement enneigée, du moins, les trois quarts de l’année. Cette contrée lui paraissait si loin, elle qui n’avait jamais mis un pied en dehors du Japon, alors même qu’elle était à l’origine espagnole. Elle l’écoutait parler de l’histoire de ses ancêtres, l’œil vif et brillant. Et lorsqu’il expliqua le terme Valkyrie, elle ne put retenir une expression enjouée. Elle était flattée par la comparaison ; une déesse guerrière païenne, tout de même. Elle s’adossa contre son siège sans le quitter des yeux.

«Valkyrie.» répéta-t-elle avec un fort accent japonais, ce qui sonnait plutôt comme « Baleukyri ».« C’est étrange comme croyance, mais j’aime bien la comparaison.»

En soit, ce n’était pas plus bizarre que les kamis et toutes les légendes japonaises associées. Même si elle avait été baptisée par un prêtre à Hiroshima, gardant un bagage catholique, Mia avait fini par adopter les nombreuses croyances locales. Dorénavant, elle naviguait entre shintoïsme et catholicisme, sans grande ferveur toutefois, puisque les terribles épreuves traversées avaient émoussé sa foi. Vilhelm se resservit un verre pour le vider tout aussi rapidement, une fois son récit terminé.

« Je suppose que c’est à moi. Si je n’ai pas été assez clair, n’hésite pas à me poser des questions plus précises, je commence à apprécier de te voir vider ces verres les uns après les autres.»
« Plaisir partagé.» répliqua-t-elle sans plus de cérémonie.

La question, ou plus les questions du norvégien ne tardèrent pas à venir. Mia plissa légèrement les yeux. C’était le premier à s’aventurer aussi loin concernant son passé. Sans doute parce que c’était le premier à qui elle permettait de lui poser des questions. Ses origines remontaient si loin qu’elles n’étaient plus que de vagues images dans son esprit torturé. Seul le sourire bienveillant de son père demeurait précis. Elle ne savait pas ce qu’elle pouvait se permettre, comme réponse. Mais, après tout, elle ne risquait rien. Tant que cela ne dépassait pas le stade des souvenirs douloureux. Son index droit vint caresser le bord de son verre, tandis qu’elle en observait le fond.

« T’as pas tout à fait raison, ni tout à fait tort. Mes parents étaient espagnols, mais ils ont fui l’Espagne avant ma naissance, pour rejoindre la demi-sœur de ma mère au Japon. J’suis née à Hiroshima, sous la nationalité espagnole, puisque le Japon considère pas le droit du sol. Mais j’ai fini par adopter la nationalité japonaise, depuis le temps. »

Elle laissa volontairement des zones d’ombres, d’une part pour l’inciter à poser plus de questions, s’il l’osait, et ainsi le faire boire davantage. D’autre part, parce que remuer ces souvenirs ne faisait pas forcément du bien. Ainsi, si Vilhelm souhaitait savoir pourquoi ils avaient fui l’Espagne, en quelle année, ou encore pourquoi elle ne portait pas de nom espagnol, il devrait le lui demander explicitement. Elle se prêterait au jeu, puisqu’elle en avait accepté les conditions. Mais elle ne livrerait aucun détail si facilement.

« Donc, pour répondre à ta deuxième question, j’ai jamais quitté le Japon, ce qui explique pourquoi je suis si loin de « chez moi ». Et j’ai jamais cherché à y aller ; j’ai pas eu d’occasion. Mon chez moi, c’était Hiroshima.»

Avant qu’elle ne parte en fumée après les bombes larguées par les américains. Mais elle s’abstint de le préciser. Ce serait un indice trop important sur son âge réel, qui plus est, ça faisait appel à des moments douloureux de sa vie. La perte de ses parents adoptifs l’avaient marquée au fer rouge. Et surtout, ç’avait été le début d’une descente aux enfers… Mais, c’était à son tour de poser des questions. Elle chassa donc les pensées noires qui la menaçaient et planta son regard d’acier dans celui de l’occidental.

« Alors, comme ça tu fais partie d’une famille de hunters… Tu as commencé à quel âge ? ça se résume à quoi, une vie de chasseurs de vampire ?»

Elle en avait déjà une petite idée, de son point de vue de lycan. Mais elle souhaitait en savoir plus. Et cette fois, sa question pouvait lui être utile. Elle avala son verre, suivi d'un autre, puisqu'elle avait de nouveau posé deux questions à la suite. Ne dit-on pas que le meilleur moyen d’obtenir des informations était de faire parler un homme avec la boisson ?


Lycan, and proud:
 
What is your lie ?
♥ DC de Raph' ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Entre chasseurs et proies {ft. Vilhelm}   
Revenir en haut Aller en bas
 
Entre chasseurs et proies {ft. Vilhelm}
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» Relations entre Politique, CIA et le Sida
» Labadie: Contrat entre l'etat haitien et la Royal Carribean
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Knights RPG :: Périphérie de la Ville :: Montagnes :: Forêt-
Sauter vers: