DARK KNIGHTS
Forum CITY - Contemporain Gothique - Avatars 200 x 400 - Contexte évolutif
Le choix du vin [Pw Jess Duchannes][En pause]



 
Bienvenue sur Dark Knights
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Voteur du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Dark Knights sur FB ?

Partagez | 
 

 Le choix du vin [Pw Jess Duchannes][En pause]

Aller en bas 
Humain - Hunter de l'Ordre Renfield
avatar
Race : Humain - Hunter
Couleur : color=#ffffff
Avatar : Kuroro Lucifer, Hunter x Hunter
Date d'inscription : 21/04/2018
Nombre de messages : 63
Emploi/loisirs : Propriétaire des "Fleurs du Mal"
Yens : 32
Voir le profil de l'utilisateur
Alister DeBelair
Humain - Hunter de l'Ordre Renfield
MessageSujet: Le choix du vin [Pw Jess Duchannes][En pause]   Dim 29 Avr 2018 - 19:19
Commençait le dimanche pour Alister DeBelair, deuxième journée d'un weekend de liberté qu'il appréciait, à son rythme.

La chaîne hi-fi entama une mélopée made in Arthur Rubinstein, Sir qui avait eu l'excellente idée de remanier un classique de Chopin en E mineur. Un draconien piège se tendait à qui s'essayait aux plaisirs de la réinterprétation, et pour cause, la moindre erreur, le plus élégant faux-pas, valait aux artistes des foudres véhémentes ! Cruel métier que Rubinstein avait dompté sans mal ; voyez comme il joue habilement les notes vives et tranchantes ! Comme il capte les silences aussi nécessaires à la mélodie que ses brillants éclats musicaux !

Une magnifique façon de s'éveiller pour l'agent qui entreprenait de se diriger d'un pas félin, dans sa plus simple tenue et apaisé par la douceur des arpèges, vers une douche rituelle. L'eau qui coulait se mélangeait aux symphonies, ainsi il s'accorda quelques minutes supplémentaires pour enivrer ses sens du spectacle offert par une playlist qui choisissait la perfection pour un début de journée en grande pompe.

Une belle matinée s'annonçait pour le teneur de Salon au repos.
Il quitta les vapeurs d'eau en serviette, laissant ses cheveux noirs sécher au contact de l'air -favorisant ainsi leur volume- et commençait à faire bouillir l'eau du thé noir qui l'appelait. DeBelair, suite à une soirée plutôt tranquille durant laquelle il s'était accordé un Opéra ("Des Königs Zauberföte") avait aujourd'hui une énergie tranquille et néanmoins grisante.
Un London Fog, thé accompagné de Lait et d'un zeste de citron, conviendrait à l'état des choses ; dehors le vent hurlait, grondant de sa puissance printanière, en offrant une vision romantique en les branches et feuillages qui virevoltaient à ses gré agités. Se délectant de Rubinstein, Alister DeBelair sirota son breuvage en lisant le journal ; encore et toujours les Chevaliers.

Bien que l'agacement ne soit pas une émotion qui turlupine souvent l'agent anglais, -car les animosités diverses ne doivent jamais atteindre l'âme d'un dandy- il nota que si l'occasion se présentait ses idées convergeaient en de bien sinistres sorts destinés à ce leader charismatique qu'était Hermannsson. Les joies des traques et prédations résidaient dans l'élégance avec lesquelles tout opérait, et se hâter en une haine prosaïque avait de quoi l'horrifier. Il attendrait. Patiemment.

Derrière lui, Bill, son Mamba Noir, émit un sifflement audible par delà les vitres de son vivarium et ce en dépit de la symphonie qui envahissait la pièce à hauteur raisonnable. Se tournant, les jambes croisées et le regard serein, Alister contempla le reptile qui ondulait entre d'épais feuillages (et un crâne géant dans lequel fleurissait un petit rosier).

- Yes, I know, dear friend.

Bill était en train de siffler au-dessus de la tête d'un souriceau, guettant ses mouvements avec une torpeur illusoire ; tel était l'apanage du venimeux Dendroaspis Polylepis, un dangereux venin qu'il délivrait en une seule et unique morsure pour laisser ses proies mourir en l'espace de quelques minutes d'agonie.
Attaquer ne servait à rien, en soi, il fallait viser pour tuer. Aim to kill  aimait à répéter Maître Rougebrin. Une maxime qu'Alister avait non seulement écoutée, mais retournée et assimilée comme Bill mangeait ses proies. D'un seul coup, tout entière, pour digérer l'information en goûtant toutes ses saveurs.

DeBelair ferma ainsi son journal en posant des yeux bleus et profonds, tâchés d'un éclat vif mais sans équivoque, sur le Chef des Chevaliers des Ombres. Oui, attendre, c'était ce qu'il allait faire. Oh, voilà que onze heures approchent, l'appétit du Mamba n'était pas le seul à se faire pressant, et l'anglais obéissait à ses instincts en décidant de s'habiller pour déjeuner.
Une chemise noire, à col rouge cramoisi, de petites boucles d'oreilles en rubis -en forme de crucifix renversé- et des chaussures en cuir noir. Pafait. Pour son parfum, la journée appelait à du Mugler "Swift Touch" aux touches de glycine pour une odeur virile toute en discrétion.

Une fois décemment apprêté, et alors que la chaîne hi-fi avait basculé dans l'énigmatique "Westworld - Intro" de Ramin Djawadi, Alister DeBelair quittait ses appartements en endossant une cape noire, de haute couture, en prenant soin de se munir de sa canne.

Une fois dehors, et comme il tapotait la poigne en forme d'aigle d'or de sa canne-épée, le gentilhomme se laissa porter par les senteurs des quartiers qui jouxtaient les siens ; on y trouvait de multiples restaurants, toujours agréables en temps de faim.
Son choix se porta sur un établissement à la façade indiquant des plats européens -il mourrait d'envie d'un coq au vin- où il entrait après avoir ôté sa cape noire à col en fourrure blanche, comme le voulait l'étiquette.

Voyant une table près des vitres, car il était désireux de profiter du spectacle chaotique des éléments en cette saison, il prit place en glissant une serviette brodée sur ses genoux, et leva le doigt pour passer commande.
Toutefois il avait négligé un détail capital ; quel vin allait-il boire ? Un Château-Marmont ? Un Bordeaux peut-être ? Hum... voilà l'heure de tester les serveurs de ce bar.
Tournant rapidement les yeux en décryptant la salle autour de lui -chaque Hunter utilisait son entraînement pour diverses lubies, l’œnologie étant singulière à Alister voire exaspérante chez lui- le bel anglais se permit de se signaler à une jeune (et jolie) serveuse.

- Pardonnez, fair Lady.

Il baisse la tête, en signe de respect.

- Alister DeBelair, je suis passablement taraudé par le choix de la boisson qui accompagnera mon Coq au vin, auriez-vous une suggestion ?

Termina-t-il en un sourire éclatant, accompagné de deux pupilles azurées guettant réponse en une délicate attention.
Revenir en haut Aller en bas
Vampire Level B - Clan di Altiero
avatar
Race : Vampire Level B
Couleur : #00cc00
Avatar : Tifa Lockhart
Date d'inscription : 30/09/2012
Nombre de messages : 566
Emploi/loisirs : Serveuse
Yens : 711
Voir le profil de l'utilisateur
Jess Duchannes
Vampire Level B - Clan di Altiero
MessageSujet: Re: Le choix du vin [Pw Jess Duchannes][En pause]   Dim 6 Mai 2018 - 14:59


Le Choix du Vin

Feat Alistair DeBelair & Jess Duchannes

C’était bientôt la fin de mon service. J’espérais rentrer et profiter des bras de mon aimé tranquillement devant un film ou avec un bon livre ce soir. Pas de folie. J’avais eu ma dose ces derniers temps. La journée s’était déroulé sans heurt, il ne me restait guère longtemps à tenir. Heureuse malgré tout d’être à ma place, ce soir, je finissais de prendre la commande d’une table d’habitués. Le dernier service avait commencé depuis un moment, il restait encore quelques tables à servir, les derniers arrivés. Avec humour et bonne humeur, je satisfaissais au mieux les piliers de ce soir. Ces jeunes de Nakanoto étaient un bande d’amis sympa, un peu lourd, je devais bien l’avouer, plus encore depuis que je portais ma bague de fiançailles. L’un de avait essayé en vain de me séduire. Pauvre enfant, s’il savait ce que j’étais vraiment. Certains humains acceptent facilement, disons plutôt qu’ils acceptent simplement le fait que des créatures surnaturelles vivent à leurs côtés chaque jour. D’autres ont bien plus de mal.

J’avais toujours été discrète sur le sujet, jouant les humains quand il le fallait, cela ne me posait aucun problème. J'excellais même dans ce rôle. J’avais la chance de ne pas faire partie de ces vampires soumis à leur soif. J’avais appris à me maîtriser, après je n’en restais pas moins ce que j’étais, ma nature pouvait reprendre le dessus c’est vrai. Il fallait l’admettre. Bien que cela ne m’était que très rarement arrivé. Aujourd’hui étant une parfaite journée quotidienne, tout allait bien. Le monstre n’était pas dans les parages.

J’avais pourtant une étrange sensation, du moins, je commençais à la ressentir et elle s'intensifia lorsqu’un homme, seul, poussa la porte du restaurant. Je ne pensais pas l’avoir déjà vu chez nous, quant à son allure, elle me rappelait celle les gentlemen anglais, il était certain quoi qu’il en soit, que ce monsieur n’était pas d’ici. Je le laissais l’installer tranquillement et découvrir le menu du soir tandis que je finissais de servir ma table.

J’allais à sa rencontre quand il me sollicita et se présenta. Mon intuition était bonne, cet homme était anglais, c’était agréable de se sentir comme à la maison, en Europe, où j’avais grandi. Son interrogation me fit sourire, rares étaient ceux qui prêter une réelle importance à l’accompagnement les plats français. Mon héritage en quelque sorte. Je devais l’avouer aussi, c’était une petite fierté pour moi d’étaler mon petit savoir, je soupçonnais un test de la part de ce monsieur DeBelair. J’espérais le surprendre. « Pleased to meet you, sir. Jessica, je suis votre hôtesse pour ce soir. Laissez-moi vous surprendre. J’ai ce qu’il vous faut. » Rapidement, je lançais sa commande et allais chercher une bouteille pour la lui présenter. « C’est un Saint-Joseph, du Rhône. Cela va vous plaire. » Je posais délicatement le verre à vin devant lui avant d’ouvrir la bouteille avec adresse puis versa légèrement le nectar pour qu’il puisse savourer l’alcool français. « Vous êtes à Nakanoto depuis longtemps? C'est la première fois que vous venez non?» Demandai-je alors que j'avais encore cette étrange sensation sous la peau. Je n'arrivais pas à mettre un sens sur ce que je pouvais ressentir. Qui était cet homme? Quel ennuis allais-je encore m'attirer?


© Etilya sur DK RPG


PasséPrésent ♣ Avenir
Revenir en haut Aller en bas
Humain - Hunter de l'Ordre Renfield
avatar
Race : Humain - Hunter
Couleur : color=#ffffff
Avatar : Kuroro Lucifer, Hunter x Hunter
Date d'inscription : 21/04/2018
Nombre de messages : 63
Emploi/loisirs : Propriétaire des "Fleurs du Mal"
Yens : 32
Voir le profil de l'utilisateur
Alister DeBelair
Humain - Hunter de l'Ordre Renfield
MessageSujet: Re: Le choix du vin [Pw Jess Duchannes][En pause]   Ven 18 Mai 2018 - 22:30
Tandis que dans la pièce les clients affluaient, dehors les feuilles se balançaient allégrement au gré d'un vent calme en laissant resplendir leurs couleurs printanières sous un soleil couchant des plus doux. Par les fenêtres filtraient des rayons orangés, cramoisis parfois, en un spectacle de lumières des plus apaisant. Il y avait au crépuscule une sorte de magie absente du reste de la journée, peut-être était-ce ça que les photographes nommaient "golden hour" ; cet éclat radieux qui couvrait toute chose en un manteau d'or des plus naturels.
Impressionnant cadre pour une discussion avec une charmante serveuse.

- Pleased to meet you, sir. Jessica, je suis votre hôtesse pour ce soir. Laissez-moi vous surprendre. J’ai ce qu’il vous faut.

Alister nota l'accent anglais impeccable, la posture élégante, et la présentation soignée de Jessica avec une approbation certaine. Good, un bon service promettait une expérience gastronomique optimale et on avait tendance à sous-estimer le travail des serveurs, pourtant crucial.

Comme la jeune hôtesse revenait avec une belle bouteille -l'esthétique même du vin le fascinait, à dire vrai- et d'un verre à pied, il lui sourit instinctivement de plus belle, curieux de savoir sa recommandation.

- C’est un Saint-Joseph, du Rhône. Cela va vous plaire.

Un rouge, parfait.
DeBelair avait appris à aimer ce vin, en france, au cours d'un périple chasseur en territoire Lyonnais. Il avait apprit deux choses ; le vieux Lyon jouissait d'une architecture authentiquement délicieuse et les vampires ne sont pas moins dangereux en pleine journée.
Gardant une cicatrice au niveau de la poitrine suite à cette mission, Alister avait surtout gagné un souvenir mémorable des bouchons et vins locaux.

L'apport de Lady Jessica, puis la manière irréprochable avec laquelle elle versait ce nectar, lui fit l'admirer avec plus de respect encore. Une si jeune serveuse possédait de pareilles manières ? Eh bien, le monde est rempli d'espoir semble-t-il.
Alors qu'il allat siroter une première gorgée de son breuvage, fermant les yeux en levant son poignet, doucement, la voix de la jeune Jessic le ramena de suite en terre réelle.

- Vous êtes à Nakanoto depuis longtemps? C'est la première fois que vous venez non?

Hum, il posa son verre, gardant le plaisir pour un moment solitaire, et posa des yeux azurés plutôt heureux dans ceux de sa rencontre du jour.

- Je suis arrivé il y a peu de temps, oui. J'ai toujours voulu découvrir et apprivoiser les charmes des thés Japonais... vous vous y connaitriez un peu ? Excusez ma curiosité, bien sur, mais je constate un bon goût rassurant chez vous, Milady. Cette ville est réellement fascinante n'est-ce pas ?

Et il baissa la tête, poliment, en désignant la chaise d'en face tandis que dans un même temps il venait placer la bouteille entre eux en signe d'invitation au partage.
Revenir en haut Aller en bas
Vampire Level B - Clan di Altiero
avatar
Race : Vampire Level B
Couleur : #00cc00
Avatar : Tifa Lockhart
Date d'inscription : 30/09/2012
Nombre de messages : 566
Emploi/loisirs : Serveuse
Yens : 711
Voir le profil de l'utilisateur
Jess Duchannes
Vampire Level B - Clan di Altiero
MessageSujet: Re: Le choix du vin [Pw Jess Duchannes][En pause]   Ven 8 Juin 2018 - 17:54


Le Choix du Vin

Feat Alistair DeBelair & Jess Duchannes

Mon nouveau client m’invita à partager un moment avec lui. Pas longtemps, mais pourquoi pas. Mon service était presque fini, ma dernière table était servie, il ne me restait que lui à servir. Avec autant d’élégance que je pouvais avoir dans mon uniforme, je m’assis face à ce Sir DeBelair.

« Je vous en prie, vous avez un bon instinct !   La curiosité vient du savoir. Vous cachez votre jeu, j’en suis certaine. » Bien que certains puissent confondre curiosité et obsession, enfin… je ne citerais personne. Je passais une bonne soirée, inutile de parasiter l’ambiance.

Je ne comprenais toujours pas ce qui poussait les gens à me faire confiance, j’étais juste l’un des pires prédateurs qui puissent exister. Enfin… je suis loin d’être des plus dangereuses, cela devait sans doute se ressentir.

« Je vous ferais goûter mon préféré à la fin de votre repas. Cela vous changera du thé anglais, vous verrez. Et oui, cette ville est unique, je ne peux pas vous dire le contraire.  »  lui répondis-je en laissant un lourd sens sur mes derniers mots.

Cet homme était humain, j’en étais plus que certaine et la grande majorité d’entre eux ignoraient parfaitement que la personne assise à côté d’eux pouvait tout être sauf entièrement humaine. Pouvait-on encore croire qu’une partie d’humanité vivait là quelque part sous la peau des monstres nocturnes? J’en doute. C’était juste des jolies fables que l’on racontait aux enfants le soir pour les protéger de la cruauté de la vie. Pour éviter d’expliquer qu’au fond, rien n’est juste lumière ou ténèbre, très souvent les deux se mariaient.

« Qu’est-ce que vous faites dans le coin alors, Sir Belair? Vous n’avez pas traversé le globe pour juste boire du bon, bon d’accord, du très bon thé ? Il est différent en Angleterre, certes, mais il est tout aussi bon.  Si j’ai bien appris quelque chose en arrivant à Nakanoto, c’est qu’on y atterrit pas par hasard. A mon tour, je suis curieuse, si vous me le permettez. » J’étais légère et amusée dans mon discours mais je pensais vraiment ce que je disais. A croire que cette ville était l’épicentre du monde surnaturel.

« Racontez-moi, et vous verrez, votre coq au vin n’en arrivera que plus vite. » lui dis-je d’un clin d’oeil avec un rire.

Ce gentleman était complètement ouvert à l’échange, sinon n’aurait-il pas simplement passer sa commande sans m’inviter à partager un moment avec lui. Je ne me serais pas aventurée dans la discussion si tel était le cas. Je devais l’admettre, j’aimais m’imaginer la vie des étrangers qui s’arrêtaient dans le restaurant, qui partagent avec moi une infime partie de leurs souvenirs. Mon côté rêveur sans doute. C’en était presque devenu un jeu depuis le temps.

Les européens n’étaient pas rares par ici, mais celui-ci me rappelait mes jeunes années en France et mes voyages à Londres. La maison me manquait c’est vrai. Je n’y étais pas retournée depuis mon exil. Avais-je seulement encore ma place dans cette demeure? Je chassais cette minuscule nostalgie et profitais de la charmante compagnie de mon nouvel ami de ce soir.


© Etilya sur DK RPG


PasséPrésent ♣ Avenir
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le choix du vin [Pw Jess Duchannes][En pause]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Le choix du vin [Pw Jess Duchannes][En pause]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sénateur Anacacis; entre l'échec et les mauvais choix du peuple haitien
» Je fais mon choix, je vais supporter .....le 28 Novembre
» Le choix des semis-elfes
» Que faire avec le choix 2012?
» Questions de débutant (choix big-boss)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Knights RPG :: Centre de Nakanoto :: Restaurants & Bars :: Restaurants Modestes-
Sauter vers: