DARK KNIGHTS
Forum CITY - Contemporain Gothique - Avatars 200 x 400 - Contexte évolutif
Défilé au Four Seasons [PW Daegan Di Altiero]



 
Bienvenue sur Dark Knights
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Voteur du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Dark Knights sur FB ?

Partagez | 
 

 Défilé au Four Seasons [PW Daegan Di Altiero]

Aller en bas 
Humain - Hunter de l'Ordre Renfield
avatar
Race : Humain - Hunter
Couleur : color=#ffffff
Avatar : Kuroro Lucifer, Hunter x Hunter
Date d'inscription : 21/04/2018
Nombre de messages : 63
Emploi/loisirs : Propriétaire des "Fleurs du Mal"
Yens : 32
Voir le profil de l'utilisateur
Alister DeBelair
Humain - Hunter de l'Ordre Renfield
MessageSujet: Défilé au Four Seasons [PW Daegan Di Altiero]   Ven 4 Mai 2018 - 17:18
Réveil:
 

La chaîne hi-fi, éternelle ouverture aux journées de l'Agent DeBelair, se lançait aujourd'hui sur Anima par Vessel.

Une chanson composée par un véritable prodige de la techno underground découvert il y a quelques années lors d'une rave sauvage dans le Sud de la France, aux abords d'Orange. Vessel avait la science et l'esprit de retranscrire en notes douces et sensuelles toute l'ignominie des désirs ; en ses musiques se jouaient des théâtres baroques dans leur sens le plus pur. Une quintessence de débauche affluait des enceintes, déversant dans l'habitation de quelques cinquante mètres carrés un flot diaboliquement excitant.

Dans les échos de Vessel résidaient les sirènes techno, des murmures violents et diaboliques, érotiques. Tout à fait approprié au programme de ce Jeudi, l'album Punish, Honey du compositeur était un condensé des différents états des passions humaines, tant dans son fond que dans sa forme. Red Sex avait notamment inspiré la brillante bande-annonce du film "Mademoiselle" du Coréen Park-Chan Wook, regardé par DeBelair à Cannes.
Un exemple de scénario aux rebondissements seulement égalés par l'ambiance sadomasochiste environnante, ce qui plut aux sens de l'anglais.

En se levant, frôlant un corps encore endormi dans son lit, Alister se remémora avoir séduit une blogueuse mode (enivré par sa culture des coupures et matériaux, le cuir particulièrement) croisée dans un bar chic de Nakanoto. La belle, aux cheveux blonds, s'agita pour venir passer une main dans le dos de l'agent encore assis au bord des draps en soie blanche.

- Hello, darling. Avez-vous bien dormi ?
- Oui, j'ai peur de ne pas pouvoir rester longtemps, j'ai un rendez-vous à 8h, Alister. Mais faudra qu'on se refasse ça... c'était... transcendant.

Elle désigna la pipe à opium d'où émanaient encore des senteurs boisées, et l'anglais la gratifia d'un baise-main suivit d'un sourire sauvage. Akiko voilà le nom qu'il cherchait. Akiko avait été une merveilleuse partenaire, et en cela, il ne mentit pas lorsqu'il la raccompagna en promettant de reprendre contact.
Il aurait besoin de sa créativité artistique dans sa vie de nouveau.
Avant de quitter ses appartements, elle lui passa néanmoins une enveloppe après avoir fouillé son sac Chanel.

- Tiens, j'étais censée assister à ce défilé mais je suis beaucoup trop... épuisée. Je suis certaine que tu en profiteras mieux que moi, Garçon au tatouage de dragon.

Elle lui passa une main dans le dos, suivant les courbes noires et fines de la Wyverne orientale qui serpentait autour de sa colonne, et s'arrêta en bas de son dos en un geste chastement malsain.
Lorsqu'ils s'embrassèrent une dernière fois, Alister remarqua qu'il était 7h passées et s'attela à se doucher.

L'album se terminait pile lorsqu'il sortait de son appartement pour inaugurer une nouvelle journée en les "Fleurs du Mal", le salon de thé. Comme d'habitude, les clients étaient rares mais déjà des habitués commençaient à revenir, ce qui laissait présager une clientèle sûre à défaut de nombreuse.

Lorsqu'il termina sa journée, à 17h30, DeBelair entreprit de scruter plus attentivement l'enveloppe noire à calligraphie élégante laissée par Akiko un peu plus tôt.

Présentation de la collection Été 2018 du couturier Sam Ojun, au Four Seasons de Nakanoto.

Participation exceptionnelle de Daegan Di Altiero.

Daegan Di Altiero... il avait déjà aperçu cet éphèbe dans de nombreuses publicités et annonces. Un très beau garçon, doté de tout ce que la nature peut apporter de plus délicieux à un homme de son âge ; tout à coup, Alister brûlait d'envie de voir cette égérie démontrer son talent sur la passerelle de défilés. Le 4seasons, qui plus est, jouissait d'une réputation irréprochable et délicieuse dans le milieu hôtelier. De quoi nouer des contacts, voire plus si possibilité... Un réseau étendu était l'apanage d'un gentilhomme.

Scrutant sa garde-robe plutôt -très- fournie, l'agent Alister DeBelair lança une recherche sur Di Altiero et se délecta de son imagerie tout en choisissant pour costard un ensemble rouge cramoisi, ainsi qu'une cravate et des gants blancs pour rappeler le blason du clan de l'égérie ; Le Grand Duché de Toscane.
Un héritage ancien, qui devait remonter à la douce période des Medicis, envers qui au travers de Lorenzo et Catherine, DeBelair avait le plus grand respect.

Une fois le costume choisi, le Hunter opta pour son parfum ; un discret Myiake, aux touches de wysteria japonaise, et redressa ses cheveux en arrière. Le voilà paré pour sortir.

Son Audi fendit la nuit en toute discrétion, rugissant silencieusement comme une bête et roulant à vive allure en direction des hauteurs illuminées de Nakanoto ; dans les quartiers chics, tout était plus intense, plus vif, -paradoxalement, les feux paraissaient moins luisants aussi- mais quel écueil que de considérer ces habitations d'or comme un Eden car c'était là qu'agissaient les plus grands pouvoirs sous-terrains de la ville.
Parrains Yakuza, arnaqueurs... voire pire, bien pire même.

En arrivant devant le Four Seasons, il donna les clés de sa sportive à un voiturier et gravit les marches de marbre où était déroulé un élégant tapis rouge jusqu'à parvenir à la salle principale redécorée pour l'évènement. On avait tamisé les lumières et posé une longue rampe illuminée de dessous, dans les règles des défilés Parisiens, et tout autour, quelques chaises où Alister reconnut plusieurs célébrités se vantaient d'un "réservé" en lettres d'argent.
Présentant son invitation, et écopant de quelques regards intéressés qu'il rendit avec élégance, le Hunter prit place en croisant les jambes, aux premiers sièges.

Un groom vint lui servir un plateau où trônait champagne et sushis, ainsi que plusieurs mets vegans -une passion qu'il jugeait on ne peut moins excitante- et canapés de saumon, puis il attendit le début du show.

Ce ne fut pas long, et, dans une audacieuse ouverture ce fut le corps de Daegan Di Altiero qui se présenta derrière un écran de fumée accompagné par une musique du style électro-ambiance, tout à fait dans la tonalité de la soirée. Aucun faux pas.

Non, c'était du génie même ! Prendre pour mannequin ce jeune homme, d'1m80, au corps musculeux et tatoué passait pour un acte fortement inspiré ; défiant les règles classiques européennes pour le plus grand plaisir des yeux de DeBelair. Alors il s'enfonça plus profondément dans sa chaise, sirotant doucement mais avec grand appétit son plateau d'or, en admirant Di Altiero d'un regard sauvage. Puis il applaudit doucement, en suivant la foule. (Où il remarquait une chanteuse pop du plus mauvais goût qui lui faisait de l’œil)

Surprise me, darling.
Revenir en haut Aller en bas
Vampire Level A - Clan di Altiero
avatar
Avatar : Mukuro Rokudo / Reborn!
Date d'inscription : 23/04/2018
Nombre de messages : 18
Yens : 35
Voir le profil de l'utilisateur
Daegan Di Altiero
Vampire Level A - Clan di Altiero
MessageSujet: Re: Défilé au Four Seasons [PW Daegan Di Altiero]   Sam 5 Mai 2018 - 3:49
12 heures 30. La sonnerie du réveil brisa le silence de l’appartement jusqu’à ce qu’une main dotée d’une chevalière éteinte cette sonnerie incessante. La couette fut poussée du visage de l’homme qui bailla alors que ses yeux s’ouvraient et regardèrent le plafond. Lorsqu’il devait participer à un défilé, il se réveillait toujours tard le jour afin d’être en forme le soir. Étant mannequin, il ne souhaitait pas se retrouver avec des cernes à la fin de la journée parce qu’il n’avait pas assez de dormir. La couverture fut repoussée alors que de fines jambes se tirèrent hors du lit. La main attrapa rapidement un caleçon dans l’étagère et l’enfila rapidement avant de sortir de la chambre.

Daegan se fit couler un café, il s’étira en baillant et passa une main dans ses cheveux détachés. Ouvrant un tiroir, il prit un élastique pour attacher ses cheveux en un chignon désordonné et termina par attraper son café en allant s’installer sur le bord de sa baie vitrée. Son œil se posa sur la rue en contrebas, le monde était déjà réveillé depuis bien longtemps. Un sourire glissa sur les lèvres du vampire qui regardait les gens vivre avec un certain amusement, il aimait tellement les humains. Lui qui était installé là, buvant un café à son réveil, regardait les gens courir afin de vivre plus rapidement la courte vie qui les attendait.

Se redressant lentement, il laissa sa tasse sur le bord de sa fenêtre pour aller se laver. Après sa douche, il allait s’habiller et regardait la télé jusqu’à l’heure de son départ pour l’hôtel à 15 heures. Bien que le défilé commence à 18 heures, cela était logique que les mannequins y arrivent tôt afin d’essayer les vêtements, d’être maquillés et également de connaitre parfaitement la piste du défilement. Ce serait tout de même idiot de tomber lors d’un défilé, c’est pour cela que lui aimait s’entraîner à défiler. Il était tout de même Daegan Di Altiero, il devait garder la réputation qu’il avait et tomber dans un défilé pouvait la tacher.

Une fois sa douche prise, il se regarda dans le miroir. Son œil blanc ne le perturbait plus, il était maintenant habitué et heureusement d’ailleurs. Il se brossa les cheveux pour les attacher en queue de cheval et mit une lentille de la même couleur que son œil naturel, il changera de lentille lorsqu’il se préparera pour le défilé.


C’est ainsi que Daegan quitta son appartement à 15 heures de l’après-midi, une voiture était venu le chercher ce qui lui facilitait la vie il faut dire. Une fois à l’hôtel, il entra dans le magnifique bâtiment un sourire aux lèvres. À peine rentré, le directeur vint lui serrer la main et discuta avec lui en l’accompagnant dans les loges du défilé. Tout le monde était heureux de le voir, après tout le prénom du vampire était dans la lettre d’invitation. Il était la tête d’affiche de ce défilé qui avait pour but de faire de l’argent après tout et de faire connaitre encore plus l’hôtel.

C’est aux loges qu’on s’occupa de Daegan, celui-ci eut droit à une loge privée, une coiffeuse vint lui faire son chignon du style désordonné. Il refusa cependant le maquillage, sa peau n’avait pas d’impureté et ils n’allaient pas l’abimer avec des produits chimiques. Une fois seule il changea sa lentille, mettant celle rouge avec le kanji du six, sa marque de fabrique quoi. Il enfila ensuite le maillot de bain qu’il devait présenter lors du défilé.

Il se retrouva derrière le rideau alors que l’heure de dix-huit heures approchait. La personne s’occupant du défilé vint le voir afin de vérifier que tout allait bien, il était heureux de voir qu’il avait raison. Le mannequin portait parfaitement le maillot de bain et son corps ne faisait qu’embellir ce qu’il portait. Ses tatouages étaient visibles, celui de son dos (un dragon avec des crânes, dragon Haku voyage Chihiro qui suit sa colonne vertébral en ondulant et qui finit par faire une boucle avec sa tête. Des crânes sont un peu partout sur le tatouage, longeant le dragon). Il était fier de ce tatouage, outre cela il gardait ses bijoux habituel, la chevalière avec l’emblème de sa famille et le collier avec l’émeraude.

Toujours souriant, il entra sur la piste lorsqu’on lui fit signe que c’était le commencement. Ses yeux regardaient devant lui quand ses pas commencèrent. Il avait une démarche naturellement belle, une prestance accentuée par son sourire. Il regardait les personnes venues le voir, des femmes, des hommes, toutes ces personnes semblaient le dévorer du regard, mais son œil se posa sur un homme aux cheveux noirs et à la peau blanche qui le regardait sauvagement. Il se lécha doucement ses lèvres, cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas vu tel regard. Il se voyait déjà en train de planter ses canines dans ce cou, ouais il ne perd pas le nord notre vampire.

Il passa devant l’homme avec un sourire, continuant son défilé. Il faisait des petits coups aux gens, il était comme ça Daegan, pour lui les défilés sont faits pour s’amuser et pour donner envie aux gens d’acheter. Mieux vaut être aimable et souriant, puis il était assez connue pour se permettre de faire ce que bon lui semble. Puis, il aimait tous ses regards sur lui, ses humains lui plaisaient vraiment. Ils regardaient un homme défilé, sans penser que cet homme est un vampire, un être ayant beaucoup vécu, buvant le sang des humains, ils n’imaginent même pas que le mannequin qu’ils applaudissent à déjà tué un homme.

Une fois arrivé au bout de la piste, au niveau du rideau, il regarda les personnes et ses yeux se reposèrent sur l’homme. Il s’inclina doucement en remerciant tout le monde d’être venue et répartis dans les loges en s’étirant alors que le patron venait le féliciter. Le rire de Dae résonna rapidement dans le bâtiment tandis qu’il serrait la main de l’homme qui semblait très heureux d’avoir pu avoir le mannequin le plus en vogue en ce moment.

Il passa plusieurs fois sur la piste en portant différents vêtements. Plusieurs autres styles de maillot de bain, puis des vêtements masculins d’été comme des shorts, des débardeurs, tee-shirts etc. Suivirent ensuite les remerciements de l’équipe, les cadeaux de l’équipe dont un bouquet de roses et des chocolats. Le vampire réussit à s’éclipser avant le cocktail afin de se rendre dans sa loge personnelle.

Poussant la porte, il la ferma d’un mouvement de main sans penser à la fermer à clé. Il s’installa dans sa chaise et se regarda dans le miroir en soupirant. Il s’étira en baillant et posa ses coudes sur la petite table afin d’enlever sa lentille, il se retourna alors pour chercher dans son sac la deuxième paire de lentilles qu’il voulait mettre, celle avec le kanji du six.
Revenir en haut Aller en bas
Humain - Hunter de l'Ordre Renfield
avatar
Race : Humain - Hunter
Couleur : color=#ffffff
Avatar : Kuroro Lucifer, Hunter x Hunter
Date d'inscription : 21/04/2018
Nombre de messages : 63
Emploi/loisirs : Propriétaire des "Fleurs du Mal"
Yens : 32
Voir le profil de l'utilisateur
Alister DeBelair
Humain - Hunter de l'Ordre Renfield
MessageSujet: Re: Défilé au Four Seasons [PW Daegan Di Altiero]   Lun 7 Mai 2018 - 15:53
Le défilé était d'une beauté époustouflante, ingénue. Daegan Di Altiero s'avérait une égérie de taille, voire dépassant toute attente à en juger les critiques extasiés devant leurs bloc-notes, écrivant comme possédés par les formes somptueuses du bellâtre.

De son côté, Alister DeBelair préféra boire sa bouteille de champagne calmement, portant goulûment à ses lèvres fines l'alcool pétillant sans jamais quitter des yeux ceux qui allaient et venaient sur la passerelle. L'anglais applaudit intérieurement le jeu de lumières, visiblement inspiré des films noirs américains, qui mettaient en valeur les tonalités brunes et contrastaient violemment avec les spectres colorés pour un spectacle saisissant.
Alors que l'événement battait son plein, avec un Daegan rieur et enclin à plusieurs gestes d'affection -il crut même déceler un sourire en sa direction, mais n'en fut pas certain- l'icône pop qui lui avait prêté de biens malheureux regards vint se placer sur une chaise vide à ses côtés.
Sans rien dire, elle lui glissa une pilule jaune décorée d'un petit smiley ":D" en sa flûte. Il ne daigna pas la regarder mais bu tout de même son verre d'une traite sèche, se disant qu'il apprécierait ainsi les enjeux scéniques et saisirait mieux les concepts derrière cet illustre défilé.

Une parade luxueuse qu'il avait déjà eu la chance de fréquenter à la Paris Fashion Week, sans jamais réellement adhérer aux concepts du monde futile de la mode. Célébrer le physique, les apparences, en une festivité mondaine de haute-société sans même cacher l'élitisme était pompeux aux yeux bleus d'Alister et de mauvais goût pour son âme. S'il était là c'était pour Daegan Di Altiero et ses tatouages provocants, son allure espiègle et son physique qui rendait une collection médiocre très plaisante au regard. Par l'illustration d'une marque en usant d'un proxy non-conventionnel le créateur avait su transcender la simple mise en scène pour entrer dans une proposition réelle : célébrer l'esthétique de l'imparfait.

En Europe on excluait tous tatouages, teintures, et autres extravagances en haute-couture. Tout du moins pour les maisons qui se voulaient sérieuses, loin de ladite "vulgarité" d'H&M entre autres modes populaires. Or, il y avait une décadence délicieuse chez le mannequin qui pouvait à lui seul réinventer une manière de faire traditionnelle.

Pour cela, et pour bien d'autres raisons -dont un costume trois pièces noir et blanc que DeBelair se tâtait de commander- il applaudit sincèrement une fois le rideau tombé avant de suivre les recommandations du maître de scène qui invitait les convives à rejoindre le Grand Hall pour terminer la soirée en un cocktail.
Prenant soin d'éviter la fille aux allures de bonbon sur pattes qui le traquait, il préféra rejoindre directement le couturier installé entouré de gardes du corps -il le laissa venir après l'avoir regardé de haut en bas-. (Non sans s'arrêter pour prendre un verre de vin proposé par un garçon vêtu en costume)

- Ah, un fan, j'imagine ?

Voyant le ton quelque peu aigüe et les yeux désireux de son interlocuteur, le gentleman opéra un bonjour d'une voix suave qui fit sourire le créateur. Good.

C'était l'une des raisons pour lesquelles il préférait se tenir en spectateur dans les milieux artistiques ; pour cause, nombreux étaient les génies qui, taraudés par des désirs inassouvis, profitaient de leur renommé pour afficher des affects fort peu avenants. Il se garda néanmoins de dévoiler ne serait-ce une once de mépris dans sa réponse.

- En effet. Alister DeBelair, enchanté. J'ai été séduit par votre utilisation du jeune Daegan Di Altiero dans une mise en scène fortement subversive aux codes usuels.
- Oh ! Il sait utiliser son cerveau en plus, pas juste beau à regarder... Merci, Alister. Un mannequin en devenir ? Vous avez la taille, et les traits...

Cet homme le dégoutait, son entourage -constitué de femmes visiblement désespérées pour un rôle au vu de leur rire- aussi, mais il resta droit et souriant.

- Non, je m'en viens demander le privilège de rencontrer votre Muse.
- Hum... pourrais-je avoir votre numéro par la suite ?

De nouveaux gloussements, qui rapprochaient tout ce monde d'une basse cour un peu plus à chaque minute, fusèrent.

- Si c'est là votre unique condition.
- Venez avec moi. J'aurais dû rajouter d'autres petites clauses à notre accord... hihihi.
- Haha.

Navrant, mais coopératif.

Les deux hommes se dirigèrent vers le haut des escaliers du Hall, fuyant la foule qui s'amoncelait pour célébrer la franche réussite de ce défilé, pour entrer dans une partie de l'hôtel réaménagée en backstage. Là, et après avoir prit soin de laisser son accompagnateur passer devant lui pour de multiples raisons, la première étant les regards qu'il lui lançait de temps à autres, le petit couturier promis à un bel avenir grâce à la performance de Di Altiero arrêta DeBelair devant une chambre en lui posant une main sur le torse.

- C'est ici... hihihihi

Là, loin de sa cour et seul, le Hunter pensa furtivement que ce porc serait une cible facile. Il suffirait de lui prendre la gorge au niveau des cervicales et de lui rompre le cou d'un unique geste.

- Alors, ce numéro ?
- Je n'ai toujours pas rencontré Di Altiero, je suis certain qu'il aura l'amabilité de vous le communiquer.

Sans même s'attarder sur la réaction du couturier, Alister toqua à la porte fermée. Il sentait un mélange d'appréhension et de délice, comme s'il allait rencontrer quelque bête fantastique.
Il parla d'une voix claire au travers de la porte :

- Mister Daegan Di Altiero ? Alister DeBelair, votre spectacle m'a époustouflé. M’accorderiez-vous l'honneur d'un dialogue ?
Revenir en haut Aller en bas
Vampire Level A - Clan di Altiero
avatar
Avatar : Mukuro Rokudo / Reborn!
Date d'inscription : 23/04/2018
Nombre de messages : 18
Yens : 35
Voir le profil de l'utilisateur
Daegan Di Altiero
Vampire Level A - Clan di Altiero
MessageSujet: Re: Défilé au Four Seasons [PW Daegan Di Altiero]   Mar 8 Mai 2018 - 16:36
La loge où se trouvait le vampire était grande, faite pour les artistes à la vogue telle que lui. Un bureau en bois se trouvait sur l’angle droit du mur en face de la porte, au-dessus trôner un miroir ovale aux bords dorés et argentés. Digne d’un hôtel de luxe, la loge avait les murs blancs et le sol possédait des planches en bois foncés. La décoration était sobre mais chic, il y avait tout pouvant servir à un mannequin, un placard pour ranger les vêtements à portait, une maquilleuse et il y avait même un canapé pour se détendre et de fauteuil face au bureau.

Fouillant dans son sac pour trouver sa lentille bleue, Daegan soupir, il n’arrivait décidément pas à la trouver… Il avait dû la ranger dans un autre endroit, mais avant de pouvoir prendre le temps de la chercher, trois petits coups dans la porte lui fit lever la tête.

« Mister Daegan Di Altiero ? Alister DeBelair, votre spectacle m’a époustouflé. M’accorderiez-vous l’honneur d’un dialogue ? »

Le vampire sourit doucement, l’hôte de cet hôtel était vraiment du genre à laisser quiconque rencontrer les mannequins. Enfin, il savait très bien que celui-ci pouvait faire tout pour un beau garçon. Il attrapa en vitesse sa lentille rouge pour la mettre rapidement, personne ne devait voir cet œil d’un blanc laiteux prouvant qu’il avait été crevé. Il cligna pendant quelques secondes et se levant lentement, il s’approcha de la porte pour l’ouvrir. Il sourit alors doucement en voyant la tête de cet homme, Alister donc.

D’habitude, Daegan ne faisait pas très attention aux physiques de ses fans, après tout ils venaient juste voir son défilé. Cependant, cet homme était beau, une peau blanche et des cheveux d’un noir de jais, un beau contraste qui devait faire tourner des yeux. Ses yeux bleus rajoutaient à la beauté singulière de cet homme, son visage était lisse et une certaine maturité s’y dégageait. Maturité que le vampire n’avait pas malgré ses centaines d’années de vécues. Le vampire posa son avant-bras sur l’encolure de la porte et se pencha lentement pour se pencher lentement afin de regarder de plus près Alister :

« Oh tu es le beau garçon du défilé ! Donc tu t’appelles Alister, joli prénom. »

Le mannequin affichait un grand sourire, il était content de revoir cet homme, il l’avait remarqué pendant qu’il était en train de défilé. Il se recula lentement en levant le bras assez haut pour que l’homme puisse entrer :

« Entre donc bel ragazzo. Fais comme chez toi. Et merci, je suis content que le défilé ait plu à quelqu’un comme toi. »

Daegan regarda encore pendant quelque temps Alister, ses yeux descendant et montant, puis se retourna pour aller s’asseoir nonchalamment sur sa chaise, montrant d’un mouvement l’autre chaise à l’homme.
Revenir en haut Aller en bas
Humain - Hunter de l'Ordre Renfield
avatar
Race : Humain - Hunter
Couleur : color=#ffffff
Avatar : Kuroro Lucifer, Hunter x Hunter
Date d'inscription : 21/04/2018
Nombre de messages : 63
Emploi/loisirs : Propriétaire des "Fleurs du Mal"
Yens : 32
Voir le profil de l'utilisateur
Alister DeBelair
Humain - Hunter de l'Ordre Renfield
MessageSujet: Re: Défilé au Four Seasons [PW Daegan Di Altiero]   Jeu 10 Mai 2018 - 2:00
- Oh tu es le beau garçon du défilé ! Donc tu t’appelles Alister, joli prénom. Entre donc bel ragazzo. Fais comme chez toi. Et merci, je suis content que le défilé ait plu à quelqu’un comme toi.

Les mouvements de Daegan Di Altiero étaient gracieux, vestiges d'un entraînement aux shootings surement.

En entrant, suivant l'invitation gestuelle de la star avec un hochement de tête poli, quelque chose dans cet homme le saisit immédiatement ; surement en raison de la petite pilule ingurgitée plus tôt, mais sa beauté était encore plus frappante, quasi violente de près.

Un Italien... Les italiens avaient cette particularité à posséder un charme si parfait ; ils n'étaient pas toujours au goût de tous, surtout en ce qui touchait à leur virilité, mais les garçons comme les filles avaient en eux des traits précieux et légers. DeBelair connaissait bien l'Italie, lieu de résidence de ses études d'Hunter durant quelques années.

- Bonsoir. Je n'en ai pas pour longtemps, simple curiosité.

Lui lança-t-il en entrant, fermant la porte au nez du couturier par la même occasion. En souriant poliment, il se questionna sur la vanité des apparences, non sans rapidement pallier à ces cogitations par se remémorer le milieu dans lequel il était.

- Le spectacle a été à la hauteur de votre réputation, Sir Di Altiero. Je pourrais avoir une photographie dédicacée, pour rester dans l'originalité. Serait-ce abuser de votre gentillesse ?

Là, dans la pièce aux murs blancs et sol boisé, où siégeait une maquilleuse et un dressing digne du standard du Four seasons, Alister se sentait pris d'un léger malaise. Ce n'était pas vraiment en raison de quoi que ce soit, mais plus il détaillait l'idole, plus il se remémorait les amours Italiens qu'il avait connu. Des visages aujourd'hui loin de son présent, qui lui manquaient parfois... les allées de la grande Roma parcourues bras-dessus bras-dessous avec une belle brune, les comedia dell'arte appréciées aux côtés d'un parrain de bas étage pour lequel son cœur avait jadis brûlé.
Oh, Salvatore comme ton nom résonnait en les mémoires du Hunter en un écho puissant, à la manière de ces cantatrices que tu faisais semblant d'aimer pour impressionner un Alister qui n'avait besoin de rien d'autre qu'un sourire pour succomber à tes bras.

Oui, peut-être que rencontrer Daegan Di Altiero n'était pas une si bonne idée au vu des animations qui l'agitaient en le moment présent. Il aurait d'ailleurs dû prendre un cadeau, quelque chose, une bouteille, histoire de ne pas rester bras ballants en arrivant dans ses appartements.

- Navré d'arriver les mains vides, c'est un coup de folie qui m'a poussé à venir vous trouver.

Il s'inclina, ne sachant pas réellement comment agir face à cet être singulier.
Revenir en haut Aller en bas
Vampire Level A - Clan di Altiero
avatar
Avatar : Mukuro Rokudo / Reborn!
Date d'inscription : 23/04/2018
Nombre de messages : 18
Yens : 35
Voir le profil de l'utilisateur
Daegan Di Altiero
Vampire Level A - Clan di Altiero
MessageSujet: Re: Défilé au Four Seasons [PW Daegan Di Altiero]   Sam 12 Mai 2018 - 2:43
Les yeux du vampire avaient rapidement regardé derrière le jeune humain pour voir la tête du couturier. Cela lui suffit pour comprendre que le couturier avait dû demander quelque chose pour la demande du visiteur, il était toujours comme ça. Il avait même essayé de passer une nuit avec le mannequin qui avait rapidement repoussé son offre. Ne jamais toucher les couturiers, c’était l’une de ses règles. Ces gens-là l’habillaient pour le défiler, il n’était qu’un présentoir pour eux rien de plus. Il suivit du regard son visiteur alors qu’il rentrait dans sa loge.

« Bonsoir. Je n’en ai pas pour longtemps, simple curiosité. »

De la curiosité donc, tout le monde semblait vouloir en connaitre plus sur lui, pourtant il n’avait rien de bien extravagant. Bon, certes il avait un physique avantageux, son corps était bien bâti et son visage pouvait-être qualifié de beau par les autres. Pourtant Daegan ne se trouvait pas extraordinaire et ne comprenait pas pourquoi les gens voulaient en savoir plus sur lui. Il n’était qu’un homme, certes mannequin, mais les gens de ce milieu avaient tendance à oublier qu’il avait un cœur. Qu’une personnalité se trouvait sous ce visage d’ange. Il se leva lentement de sa chaise pour regardait son visiteur dans les yeux et afficha un grand sourire sur ses lèvres, sourire qu’il faisait assez souvent.

« Vous savez Signore DeBelair, je n’est rien d’extraordinaire qui puisse attirer la curiosité d’une personne comme vous. »

Il ne l’avait pas dit franchement, mais il n’avait pas l’habitude de voir une personne comme Alister dans ses fans. Cet homme était d’une beauté qui devait faire tourner les regards, y compris celui du vampire. Une peau si pale qu’on dirait de la porcelaine, des cheveux d’un noir de jais contrastant avec des yeux pareils à la profondeur des océans. Les traits fins de son visage rappelaient au vampire les traits des Anglais. Son visiteur ne devait pas l’enviait sur la beauté, il était lui-même d’une beauté à couper le souffle, ses traits fins donnaient envie au vampire de le passer ses doigts dessus. Ce fut les paroles de l’homme qui le sortit de ses pensées :

« Le spectacle a été à la hauteur de votre réputation, Sir Di Altiero. Je pourrais avoir une photographie dédicacée, pour rester dans l’originalité. Serait-ce abuser de votre gentillesse ? »

Cela n’était pas rare qu’il se fasse arrêter dans la rue par des fans qui voulaient lui demander un autographe, souvent cela se faisait sur des bouts de papier ou même sur des coques de téléphone parfois. Cela était plus rare qu’on lui demande des photos dédicacé, après seul les fans de l’extrême se balader avec une photo d’un mannequin dans leur sac. Il passa une main dans ses cheveux attachés en regardant Alister calmement et sourit doucement :

« C’est avec plaisir que je vous dédicacerais une photographie Signore DeBelair. »

Il se retourna alors pour marcher vers la maquilleuse et c’est seulement quand il passa devant le miroir qu’il se rendit compte qu’il était toujours torse nu. Il venait seulement de revenir dans sa loge et l’homme l’avait rapidement rejoint, il n’avait pas eu le temps de se changer. Faisant dos à Alister, il attrapa une théière d’où s’échapper une odeur de thé noir qu’affectionnait particulièrement le mannequin. Mais avant qu’il ne puisse se retourner vers son interlocuteur, celui-ci se mit à parler :

« Navré d’arriver les mains vides, c’est un coup de folie qui m’a poussé à venir vous trouver »

Daegan aimait bien les coups de tête, surtout si les personnes qui les on est des personnes polies telles que lui. Il se tourna vers son interlocuteur en souriant et, la théière à la main, dit calmement en le regardant d’une façon rieuse.

« Cela n’est pas grave. Pour vous faire pardonner, prenez un thé avec moi, c’est du thé noir qui vient d’une petite boutique située dans Nakanoto. Les fleurs du Mal, un ami sont allées en chercher pour moi, il paraît que c’est une boutique tout à fait charmante ! »

Revenir en haut Aller en bas
Humain - Hunter de l'Ordre Renfield
avatar
Race : Humain - Hunter
Couleur : color=#ffffff
Avatar : Kuroro Lucifer, Hunter x Hunter
Date d'inscription : 21/04/2018
Nombre de messages : 63
Emploi/loisirs : Propriétaire des "Fleurs du Mal"
Yens : 32
Voir le profil de l'utilisateur
Alister DeBelair
Humain - Hunter de l'Ordre Renfield
MessageSujet: Re: Défilé au Four Seasons [PW Daegan Di Altiero]   Sam 26 Mai 2018 - 21:10
DeBelair n'avait jamais été de ces garçons qui lorgnaient d'autres humains, incapables de retenue -et leur excitation impulsive était toute à leur honneur- mais il en allait différemment face à Daegan Di Altiero.

Par effet de miroir, et alors qu'il tournait le dos à son interlocuteur en sondant les environs par pure mécanique Hunter, il se dépara à l'image de l'éphèbe en un regard aussi discret qu'il ne s'était révélé puissant. L'idole méritait chaque critique, entêtait par sa seule contemplation et enivrait de son corps où dansaient milles promesses de nuits fauves.
Torse nu jusqu'à la moitié de leur entrevue, ce fut avec beaucoup de retenue que l'anglais constata ce détail concentrant son regard sur les tatouages de Di Altiero pour ne pas se laisser submerger par le magnétisme que dégageait le mannequin.

Alister DeBelair pouvait se vanter de connaître une quantité certaine de très beaux Hommes de ceux qui vous désarment d'un seul coup d’œil sans laisser de place à la raison. Pourtant et même en puisant dans ses souvenirs les plus ardents, aucun n'avait suscité une réaction aussi forte chez lui.
Malgré les journées ensoleillées passées à regarder, les nuits froides à parcourir d'inconnus horizons, Daegan possédait sa temporalité et son univers.

Une rose bleue, située sur l'avant-bras du Sir, l'invita à se remémorer les temps Italiens et les glaces par de chauds étés, faisant revenir des sensations exclusives aux températures élevées. Probablement occasionnés par la drogue consommée quelques heures auparavant, ces symptômes étaient loin d'être déplaisants bien au contraire.

Comme la star très accueillante et humble -contrairement aux habitudes de ses compères- se dirigeait vers une théière aux senteurs reconnaissables, ses tropismes revenaient à la normale en se délectant de l'odeur d'un thé noire qu'il reconnaîtrait parmi des centaines.
Alister remarqua alors une similarité picturale entre eux, une coïncidence qui le fit sourire, Daegan arborait lui aussi un dragon -différent du sien dans son style et conception (du moins il espérait que son interlocuteur ne chassait pas de vampires)- le long de son dos. Un reptile de légende, élégant et majestueux, dansait en réponse aux muscles utilisés pour se munir de la théière, en une danse des plus sensuelles.

En voyant Di Altiero se retourner, Alister DeBelair posa ses mains sur le bord de la maquilleuse en souriant en direction de son interlocuteur.
Ses yeux bleus brillaient d'une lueur ténue mais néanmoins sauvage à l'entente de la voix élégante du jeune homme :

- Cela n’est pas grave. Pour vous faire pardonner, prenez un thé avec moi, c’est du thé noir qui vient d’une petite boutique située dans Nakanoto. Les fleurs du Mal, un ami sont allées en chercher pour moi, il paraît que c’est une boutique tout à fait charmante !

Voilà un coup du hasard.
À entendre les paroles de Daegan le thé qu'il s'apprêtait à servir provenait de son propre salon, un croisement providentiel délicieusement fortuit. Se fendant d'un rire plus grand encore, il proféra en riant :

- Oh ! C'est... je tiens ce Salon de thé, en fait. Je puis donc certifier le goût du produit. Haha. Désolé j'ai la fâcheuse tendance à rire nerveusement en présence d'un Homme de pareille prestance.

Oui, il aimait beaucoup ce concours de circonstances. Tout depuis cette invitation non pré-destinée avait été un coup de chance comme il en existe en de rares fois, convergeant vers une rencontre inoubliable. Un éclair dans le miroir le rassura sur son physique. Il convenait de garder une certaine tenue, pour sur, et Sir Daegan méritait égal en son élégance. Mais quelquefois, un dandy savait se mouvoir franchement, sans mentir sur son but. Il avait croisé Daegan Di Altiero, et voulait profiter un maximum du moment, après tout ce n'est pas tous les jours que l'on croise une célébrité internationale.

Ce pensant, il s'approcha, posant sa main sur la théière à son tour :

- Laissez, je vais vous servir. Prenez donc place, je m'occupe du service... Depuis combien de temps défilez-vous Sir Di Altiero ? J'ignore tout de vos débuts... j'aimerais en entendre plus sur vous que ce que peuvent compter ces magazines futiles. Jolis tatouages, au fait.
Revenir en haut Aller en bas
Vampire Level A - Clan di Altiero
avatar
Avatar : Mukuro Rokudo / Reborn!
Date d'inscription : 23/04/2018
Nombre de messages : 18
Yens : 35
Voir le profil de l'utilisateur
Daegan Di Altiero
Vampire Level A - Clan di Altiero
MessageSujet: Re: Défilé au Four Seasons [PW Daegan Di Altiero]   Jeu 31 Mai 2018 - 0:06
La théière que tenait le vampire était l’une de celles facilement trouvable au Japon. Elle était la sienne, il la ramenait toujours à ses défilés, personne ne le savait mais il aimait boire du thé après un défilé, cela fait partie de sa routine. De couleur noire, elle était sobre, cependant elle restait raffinée, des fleurs ressemblant à des fleurs de cerisier étaient parsemées un peu partout sur la théière. Elle lui avait était offerte par l’un de ses amants, un acteur dont il taira le nom, qui souhaitait voir le mannequin garder quelque chose de lui.

Bien entendue Daegan l’avait gardé, non par politesse mais plus parce qu’elle était belle à ses yeux. De plus il n’oubliait jamais les amants qu’il a pu avoir, sauf si cela date d’avant 1900. Il posa l’une de ses mains sur le côté de la théière afin de sentir la chaleur émanant du thé. Un sourire s’afficha sur ses lèvres, il sentait, depuis quelques secondes déjà, le regard de Signore DeBelair sur son corps. Il savait qu’il était beau, après tout beaucoup de personnes le lui avaient dit, cela voulait bien dire qu’il l’était . Ne serait-ce qu’un peu ? Puis sa mère lui avait un jour dire que les vampires étaient supérieurs aux humains également sur le plan de la beauté.

Le vampire n’était pas totalement d’accord avec cela. Chaque personne a quelque chose de beau, que cela soit extérieur ou intérieur, parfois les deux. Par son travail, il avait connu beaucoup d’hommes et de femmes qui étaient belles, il n’avait pas couchées avec tout le monde, naturellement, il ne mélange que rarement boulot et travail. Cependant, il ne pouvait le nier, la personne devant lui, un humain apparemment, était des plus agréables à regarder. Des traits d’une finesse élégante et surtout, ce qui plaît le plus au di Altiero : le contraste entre sa peau d’une pâleur vampirique et des cheveux noir de jais.

Il tourna alors la tête pour regarder le jeune humain alors qu’il tenait toujours la théière.

« Oh ! C’est… je tiens ce Salon de thé, en fait. Je puis donc certifier le goût du produit. Haha. Désolé, j’ai la fâcheuse tendance à rire nerveusement en présence d’un Homme de pareille prestance. »

Chose rare, l’œil azur du vampire afficha une lueur étonnée. Il affichait naturellement un sourire, mais ce que lui avait dit l’humain l’avait étonné. Il n’avait pas de prestance si grande pour qu’on soit nerveux avec lui, puis il n’aimait pas réellement cela. C’était seulement son personnage public qui rendait les gens nerveux, comme tout ce vendeur de thé. Si jamais ses fans où les gens faisaient attention à son côté privé que public, peut-être aurait-il plus de vrai ami à qui il peut tout raconter.

« Vous savez Signore De belair. Je n’ai rien qui puisse vous rendre nerveux, s’il vous plaît, considérait moi comme une personne normale. »

Il souriait avec son air naturel sur les lèvres, il n’était qu’une personne normale qui ne souhaite pas être traitée différemment par les autres seulement parce qu’il est connu. Il n’est pas supérieur aux autres.
Il regarda le jeune garçon s’approchait de lui et poser une main sur la théière, Daegan planta ses yeux dans les siens en souriant de toutes ses dents.

« Laissez, je vais vous servir. Prenez donc une place, je m’occupe du service…Depuis combien de temps défilez-vous Sir Di Altiero ? J’ignore tout de vos débuts… J’aimerais en entendre plus sur vous que ce que peuvent compter ces magazines futiles. Jolis tatouages en fait. »

Le vampire était assez étonné de voir quelqu’un lui demander de parler de ses débuts alors qu’ils viennent de se rencontrer. Il effleura intentionnellement la main d’Alister alors qu’il retira sa main de la théière et alla s’assoir sur la chaise où il était assis il y a peu. Regardant l’humain, il posa un coude sur la maquilleuse pour poser sa tête sur sa main.

« Signore DeBelair, s’il vous plait appelait moi Daegan. J’ai débuté les défilés en 2017, mais j’ai commencé en 2015. J’ai vécu en Italie depuis 2000. Pour mon tatouage de dragon il vient d’un film d’animation… Enfin bref… Avait vous des tatouages ? »

Revenir en haut Aller en bas
Humain - Hunter de l'Ordre Renfield
avatar
Race : Humain - Hunter
Couleur : color=#ffffff
Avatar : Kuroro Lucifer, Hunter x Hunter
Date d'inscription : 21/04/2018
Nombre de messages : 63
Emploi/loisirs : Propriétaire des "Fleurs du Mal"
Yens : 32
Voir le profil de l'utilisateur
Alister DeBelair
Humain - Hunter de l'Ordre Renfield
MessageSujet: Re: Défilé au Four Seasons [PW Daegan Di Altiero]   Lun 4 Juin 2018 - 1:03
- Vous savez Signore DeBelair. Je n’ai rien qui puisse vous rendre nerveux, s’il vous plaît, considérez moi comme une personne normale.

Une voix transporta Alister quelques décennies auparavant.
"Backlan Ryan. Di Altiero. Dwight Hodgkin. Izbranov. Shidara. Von Reizel. Månenheim. Tels sont les noms de ceux que tu craindras, car en eux se dissimulent les créatures originelles aux maux de cette Terre. Les grands clans vampires, Alister DeBelair, méfies-toi en comme un serpent craint la mangouste. Tu es entrainé à devenir efficace dans tes entreprises chasseresses, mais ils le sont depuis bien plus longtemps !"

Les paroles de Maître Rougebrin résonnèrent avec le toucher de Dagean Di Altiero pour susciter chez lui une impression désagréable, venant rompre son charme jusqu'ici d'une infinie torpeur. Le mannequin était à en tomber par terre, effet on ne peut plus accentué au contact rapproché, mais il n'oubliait pas non plus ses enseignements et sa véritable raison de venir ici.

Les Di Altiero étaient dans la lunette des Hunter, qui ne demandaient qu'à avoir preuves de leurs soupçons pour rendre justice aux victimes de la tragédie vampirique, et en porteur de leur nom celui de la célébrité avait éveillé la curiosité de DeBelair.
Sans ces informations, qui aurait pu soupçonner le sourire d'une blancheur éclatante, le corps athlétique, et les manières distinguées ? Mais les soupçons n'accablent nullement ceux au-dessus de qui ils planent et jusqu'à en démontrer le contraire, le gorgeous Daegan demeurait innocent.

Tandis qu'il se retirait pour s'assoir sur une chaise, prenant place pour la dégustation du thé noir, Alister continua de vérifier la température de l'eau pour servir à sa manière -irréprochable d'expérience- le breuvage.

D'un seul coup, il y eut ce bruit délicieux d'une eau portée à température optimale, un bouilli sonore et délicat que l'anglais ne laissa pas se prolonger plus de quelques secondes. L'heure était venue de passer à la dégustation.
Prenant deux mugs qui trainaient par là, il ôta hors de sa boîte le thé qu'il déposa à l'aide d'un infuseur dans les réceptacles et se tourna pour écouter le jeune homme qui avait posé sa tête de manière nonchalante sur la maquilleuse.

- Signore DeBelair, s’il vous plait appellez moi Daegan. J’ai débuté les défilés en 2017, mais j’ai commencé en 2015. J’ai vécu en Italie depuis 2000. Pour mon tatouage de dragon il vient d’un film d’animation… Enfin bref… Avez vous des tatouages ?

Curieusement, il voyait très bien à quel film le dragon faisait référence puisqu'il en était un fan certain. Sir Myazaki avait le don et le talent de porter en ses films d'animation une touche authentique à la fois humaine et féérique qui parvenait à transporter le plus prosaïque des hommes dans ses fabuleuses narrations.

- Vous me voyez navré, j'ai été élevé dans des conditions plutôt exigeantes Daegan. Par exemple, appeler un homme par son prénom est un manque d'étiquette totale d'où je viens, ne vous offusquez pas de toutes ces manières.

Il marqua une pause, tandis qu'il empoignait la machine pour porter à la hauteur de son visage la théière de laquelle coulait l'eau bouillante, s'imprégnant du thé noir avant d'exhaler une odeur délicieuse dans la pièce. Puis il reprit.

- Vous êtes d'une humilité plaisante, loin de la personnalité que j'ai eu l'audace d'envisager, et vous excuserez aussi la nervosité initiale... à dire vrai, on raconte que les habitués aux lumières des projecteurs sont en quête naturelle des ombres de l'anonymat. Tout le monde a tendance à se comporter si différemment en compagnie d'une célébrité n'est-ce pas ?

Il lui sourit avant d'apporter le mug qu'il déposa délicatement à ses côtés tandis qu'il s'asseyait sur une chaise, en face de lui, en lâchant un "permettez-moi" plus automatique que réellement voulu.
Lorsqu'il sirota les senteurs du thé, qui apaisa son être tout entier, Alister DeBelair prit une courte inspiration, avant de conclure son dialogue.

- J'ai un tatouage, de facto, Daegan. Un Dragon, tout comme le vôtre, mais différent de celui de Myazaki. Celui-ci est un hommage à ma vocation... une vocation qui m'a aujourd'hui poussée à venir vous trouver. Je suis certain que vous reconnaîtrez les couleurs de votre blason familial en mon costume, une touche délibérée en hommage aux grands Di Altiero...

Il but une gorgée sans relâcher son sourire, ou son regard d'azur porté sur le bellâtre.

- On raconte, d'où je viens, de bien sombres histoires sur votre famille. Je ne suis pas du genre à nouer relation dans le trouble des a priori j'aimerais donc vous demander, en toute franchise, si vous avez quelque affiliation à des activités disons... répréhensibles ?

Un dandy savait être direct, mais un Hunter connaissait les méthodes pour ne jamais prendre de risques inutiles. Il demandait là quelque réponse osée, à la hauteur de son interrogation, mais se savait à l'abri. Quoi que fut la réponse de Daegan Di Altiero il serait tout à fait facile d'adapter la suite du dialogue en conséquent ; s'il était de facto un de ces vampires, alors il reconnaitrait le Hunter qui s'adressait à lui sans pour autant pouvoir agir. Les circonstances de l'entretien, dans un lieu public, avec l'agenda de DeBelair en ses appartements et enregistré dans diverses plateformes, mènerait l'Ordre jusqu'à Daegan en cas de disparition (même si la vie d'Alister devait être sacrifiée dans ce scénario, il fournirait une preuve incontestable pour accabler les Di Altiero). S'il était innocent, alors il ne comprendrait pas la nature de tout ceci, et mis à part l'embarras que DeBelair devrait essuyer, aucune autre conséquence ne serait à subir.
Restait la possibilité de mensonge de la part de son interlocuteur, bien entendu...

Ce fut donc dans un calme de sphinx, en tenant fermement la tasse en sa main, que le Hunter s'adressa en ces mots à Daegan Di Altiero, en souriant poliment comme à l'accoutumé.
Revenir en haut Aller en bas
Vampire Level A - Clan di Altiero
avatar
Avatar : Mukuro Rokudo / Reborn!
Date d'inscription : 23/04/2018
Nombre de messages : 18
Yens : 35
Voir le profil de l'utilisateur
Daegan Di Altiero
Vampire Level A - Clan di Altiero
MessageSujet: Re: Défilé au Four Seasons [PW Daegan Di Altiero]   Mar 5 Juin 2018 - 2:32
Le vampire regardait de son unique œil voyant l’humain qui préparait le thé. La silhouette fine arborait cependant quelques muscles qui ne faisaient qu’aiguayer son envie de le connaitre plus amplement. La peau du Signore était si blanche, si pure, qu’elle donnait à l’être de la nuit, l’envie de la salir. Son œil se leva afin de regarder le cou fin, Daegan avait, depuis fort longtemps, appris à retenir ses envies sanguinaires. Il se contrôle absolument et se nourrit majoritairement de poche de sang, un membre du personnel hospitalier, vampire également et ami de longue date, lui en procurait très souvent.

Cependant, l’humain lui donnait réellement envie de planter ses canines dans cette peau pure, non par l’envie irrésistible de gouter le délicat nectar rubis, mais plus pour le marquer. Non pas qu’il voulait faire de cet humain le sien, mais il possédait une beauté rare, il savait de quoi il parlait. Sans vouloir se vanter, il avait pu connaitre, au long de sa longue vie, beaucoup d’humains et créature vampirique d’une beauté à couper le souffle. Pourtant, cela faisait bien longtemps qu’il n’avait vu d’homme si délicat. Cela devait bien cacher quelques choses, après tout la plupart des belles personnes extérieurement pouvaient être pourries de l’intérieur. Le meilleur exemple était sa propre mère, celle qui avait engagé un hunter pour tuer son bien-aimé.

-Vous me voyez navré, j’ai été élevé dans des conditions plutôt exigeantes Daegan. Par exemple, appeler un homme par son prénom est un manque d’étiquette totale d’où je viens, ne vous offusquez pas de toutes ses manières.


Le mannequin vampirique, cachant l’étonnement qui grandissait en lui, regardait toujours l’humain de son œil valide. Avec l’étonnement se mélanger également la curiosité, cet homme n’était pas banal, il n’était pas comme les fans qu’il avait pu rencontrer. La plupart lui auraient demandé une photo, un autographe et auraient un visage pivoiné sans oser poser un œil sur le mannequin.

Pourtant, Alister n’était pas ainsi, au contraire de l’excitation habituelle, il était d’un calme olympique que Dae n’ignora pas. Il va devoir se montrer prudent, si cela se trouve, cet homme fait partie de la même organisation du tueur d’Isa. Il passa sa langue sur ses dents, faisant un léger signe de la main afin de faire fuir ses pensées, il ne devait pas faire des conclusions hâtives, sinon cela pourrait le trahir. Se redressant sa chaise, il sourit doucement en croisant les bras contre sa poitrine.

-Vous savez Alister, si vous me donnez l’autorisation d’utiliser votre prénom bien entendu, vous êtes l’homme ayant le plus d’étiquette qui me furent donné de voir parmi mes fans. Le plus poli et le plus agréable à regarder si je peux me permettre.

Il afficha l’un de ses sourires habituels, lui qui pouvait faire succomber n’importe qui d’après les magazines. Bien entendu cela n’était que baliverne, mais cela est vrai que beaucoup de « personnes facile » se trouvaient dans ses fans, ils seraient prêts à tout pour partager, ne serait-ce qu’une nuit, avec Daegan qui refusait toujours.

-Vous êtes d’une humilité plaisant, loin de la personnalité que j’ai eu l’audace d’envisager, et vous excuserez aussi la nervosité initiale… à vrai dire, on raconte que les habitués aux lumières des projecteurs sont en quête naturelle des ombres de l’anonymat. Tout le monde à tendance à se comporter si différemment en compagnie d’une célébrité n’est-ce pas ?

Il ne comprenait pas réellement la raison des nervosités que ses fans avaient avec lui. Alors certes, il était connu par des inconnues, mais cela n’était pas si exceptionnel, tout le monde pouvait le faire. Il sourit doucement en se regardant dans le miroir à côté de lui puis détourna la tête. Ses mains vinrent toucher ses cheveux qu’il dénoua avec ses doigts, les laissant tomber sur ses épaules. Ils étaient lisses, le vampire les mit dans son dos d’un mouvement de main.

-Croyez-moi, je n’ai rien d’extraordinaire, après tout je suis seulement un homme qui n’est qu’une personnalité publique. Enfin personnalité, plus physique devrais-je dire. La plupart des gens ne me voient seulement comme un corps beau, une personne belle qui a certainement reçu la beauté d’un dieu. Je n’ai rien d’extraordinaire, les personnes n’en veulent qu’à mon corps, non à ma personnalité… Mon apparence extérieure est publique, mon intérieur fait toujours parti de mon intimité. Donc s’il vous plaît, Alister, faite comme si je n’étais pas un mannequin, simplement une personne lambda avec qui vous parlez.

Ses yeux se plantèrent dans ceux de l’humain quand il se retourna pour déposer le mug remplit du liquide fumant d’où s’échapper une odeur des plus élégantes. Les doigts fins du vampire prirent les mugs pour l’emmener jusqu’aux lèvres qui avalèrent le liquide en souriant, délicieux.

- J'ai un tatouage, de facto, Daegan. Un Dragon, tout comme le vôtre, mais différent de celui de Myazaki. Celui-ci est un hommage à ma vocation... une vocation qui m'a aujourd'hui poussée à venir vous trouver. Je suis certain que vous reconnaîtrez les couleurs de votre blason familial en mon costume, une touche délibérée en hommage aux grands Di Altiero...

Il sourit alors brusquement, ils avaient donc une chose en commun : un tatouage de dragon, certes par du même style mais cela n’était pas important. Il but une autre gorgée avant de poser les mugs devant lui, mais alors qu’il allait parler, l’humain le devança.

- On raconte, d'où je viens, de bien sombres histoires sur votre famille. Je ne suis pas du genre à nouer relation dans le trouble des a priori j'aimerais donc vous demander, en toute franchise, si vous avez quelque affiliation à des activités disons... répréhensibles ?

Il garda son regard heureux, son sourire chaleureux. Rien ne se voyait sur son visage, il était en pleine réflexion, mais l’étonnement était également présent. Il regardait l’homme dans les yeux et prit calmement son mug pour boire. Il ne devait pas montrer ses sentiments, sinon il était mort. Il resta donc d’apparence calmer et afficha un grand sourire.

-Je n’ai plus de contact avec ma famille Alister, depuis que je suis parti d’Italie je n’ai pas de nouvelle… Je ne vois donc pas de quoi vous parler. Cependant, est ce que, d’où vous venez, on raconte également que mon fiancé a été tué . »

Ses yeux s’étaient légèrement assombris mais devinrent rapidement normaux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Défilé au Four Seasons [PW Daegan Di Altiero]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Défilé au Four Seasons [PW Daegan Di Altiero]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Appel aux dons pour couvrir les frais de vétérinaire - Filém
» Défilé militaire du 14 juillet
» [Job Annexe] Une robe pour le défilé
» II,2. Défilé au Grand Cirque
» Défilé à Paris ... [ PV ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Knights RPG :: Centre de Nakanoto :: Hôtels :: Hôtels de Luxe-
Sauter vers: