DARK KNIGHTS
Forum CITY - Contemporain Gothique - Avatars 200 x 400 - Contexte évolutif
Retrouvaille familial ! [pv Alessio Di Altiero]



 
Bienvenue sur Dark Knights
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Voteur du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Dark Knights sur FB ?

Partagez | 
 

 Retrouvaille familial ! [pv Alessio Di Altiero]

Aller en bas 
Vampire Level A - Clan di Altiero
avatar
Avatar : Mukuro Rokudo / Reborn!
Date d'inscription : 23/04/2018
Nombre de messages : 19
Yens : 37
Voir le profil de l'utilisateur
Daegan Di Altiero
Vampire Level A - Clan di Altiero
MessageSujet: Retrouvaille familial ! [pv Alessio Di Altiero]   Sam 5 Mai 2018 - 16:57
Le soleil laissé tomber ses premiers rayons sur la terre quand la sonnerie du réveil se fit entendre dans l’appartement silencieux. Baillant, l’homme se redressa dans son lit et cliqua sur son réveil afin de le faire taire. Il tournait alors les yeux vers la fenêtre en s’étirant lentement et un sourire s’installa rapidement sur ses lèvres. Malgré le fait qu’il soit tôt, Daegan était déjà heureux rien que de penser à ce qu’il allait faire dans la journée. Cela faisait très longtemps qu’il n’avait pas vu son frère aîné, Alessio, il avait réussi à poser un jour de congé aujourd’hui et savait de source sûre qu’il se trouvait dans sa demeure.

Sautant hors de son lit, le vampire se rendit dans sa salle de bain pour prendre rapidement une douche. Il attacha ensuite ses cheveux, les ayant brossé au préalable, il attrapa ses lentilles pour mettre la lentille rouge avec le kanji de 6 en noir dessus. Il la mit sur son œil blanc et se regarda dans le miroir. Son frère ne savait pas qu’il avait perdu un œil, il ne savait pas qu’Isaia est décédé, que Dae a tué un hunter et que le fils de celui-ci avait vu son visage. Il secoua la tête en passant sa main sous ses cheveux pour les soulever et faire un chignon vite fait. Il n’avait pas changé, enfin un peu.

Outre la lentille, ses cheveux étaient plus longs et il avait un peu plus de muscle qu’avant. Il s’étira lentement en sortant pour se faire un café, le sourire posait sur ses lèvres. Il avait hâte de voir la tête que son frère va faire, cela fait tellement longtemps qu’il ne l’avait pas vue et puis il n’était même pas informé que son petit frère aller venir. Une petite surprise qui lui fera certainement plaisir. Si Dae ne se retenait pas, il sautillerait de partout et finirait par aller chez son frère avant 14 heures. Il regarda la bague sur sa main, la même qui possède l’emblème de sa famille, des questions tournaient dans la tête du mannequin.

Pourquoi son frère était-il partit ? Il avait disparu si longtemps, pourtant c’est Dae qui a fui pour toujours la famille. Mais les deux frères sont restés en communication, pourtant il n’a aucun contact avec sa mère et cela est mieux ainsi. C’est en s’habillant, après son café, qu’il se demanda ce qu’il pouvait offrir comme cadeau de retrouvailles à son frère. Près d’un siècle s’était écoulé depuis la dernière fois qu’ils s’étaient fait et les gouts d’Alessio avaient surement changé, cependant le vampire se souvenait d’une chose : son frère ne portait que très peu de bijoux. Du moins il ne portait que les bijoux qui lui rappelaient un truc.

Daegan sourit alors, fier de ce qu’il avait trouvé. C’est à midi qu’il quitta son appartement, habillé d’un haut noir, d'une veste bleue et d’un jean basique, il avait cependant une écharpe noire à rayure bleue. Cela fait bien longtemps qu’il ne portait plus de costard ou ce genre de vêtement chic. Il mit un masque pour camoufler le bas de son visage histoire à ne pas être reconnue, il mit également des lunettes de soleil. La boutique de bijou n’était pas loin de chez lui et il appellera un taxi de là-bas pour l’emmener chez son frère.

Dans la bijouterie, le vampire regardait les boucles d’oreilles présentes devant lui et une paire attira son attention. Elle était de couleur argentée mais une pierre rouge était au centre, elle était banale mais la couleur était la même que celle des cheveux d’Alessio. Il appela donc un vendeur, paya la paire et sortit en appelant un taxi. Une fois dans la voiture, il regarda dehors avec un grand sourire, il allait enfin revoir son frère, il en avait tellement hâte.

Quelques minutes plus tard, la voiture s’arrêta devant la demeure typiquement japonaise. Payant le conducteur, il entra dans la demeure, le sourire aux lèvres, il demanda qu'on l’amène au bureau du chef ce qui fut fait.

Daegan regarda la porte devant lui en souriant doucement, il attendit que la personne l’ayant accompagné jusque-là parte pour entrer sans même toquer à la porte, il était sûr qu’Alessio n’aimera pas ça ! Mais bon, il sera heureux de revoir son frère, enfin surement. Le vampire passa sa tête dans l’ouverture de sa porte pour vérifier que son frère soit là et entra complètement dans le bureau :

« C’est la première fois que je te vois travailler Fratello »
Revenir en haut Aller en bas
Vampire Level A - Chef du clan di Altiero
avatar
Race : Vampire
Couleur : #00ccff
Avatar : Will de Will'O'Wish
Date d'inscription : 12/03/2014
Nombre de messages : 246
Emploi/loisirs : Chef de la famille Di Altiero, Vulcanologue et Historien d'Art
Yens : 151

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Voir le profil de l'utilisateur
Alessio Di Altiero
Vampire Level A - Chef du clan di Altiero
MessageSujet: Re: Retrouvaille familial ! [pv Alessio Di Altiero]   Sam 16 Juin 2018 - 23:09
Ce matin, malgré tous mes efforts, je n’avais pu éviter les remontrances de Sergio par téléphone. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé ! Je ne pouvais même pas le prendre en défaut, il avait totalement raison. J’avais pris du retard sur un tas de dossier. Certes, il le reconnaissait, ça avait été pour de bonne cause et pas seulement par amusement. Ce qui ne l’empêchait en rien de crier dans le combiné. Durant une très longue heure, je le laissais me sermonner sur l’importance de ces fameux dossiers non traités et finissais par lui promettre de m’en occuper dans la journée.

Une fois ce -déplaisant- détail traité, j’en profitais pour demander des nouvelles. D’abord de Vittoria, à qui j’avais demandé de s’acquitter de mes devoirs en Italie pendant mon absence, sachant qu’elle détestait ça. Sergio m’apprit donc, entre deux fous rires, qu’elle ne s’en sortait pas trop mal. Je riais aussi, vu toutes les demandes inutiles qu’elle devait traiter pour moi, je l’imaginais tellement, à l’aide de son côté furie, renvoyer chez eux les importuns sans le moindre ménagement. En parallèle des devoirs de représentation, je lui avais confié le jeune Aslan surtout.
Sergio m’assura qu’elle gardait un œil très protecteur et maternel sur lui. Et que bien entendu, notre mère, malgré ses efforts pour l’approcher, n’y arrivait toujours pas. J’avouai à mon ami que cette nouvelle me rassurait. C’était bien la première fois depuis que le petit était sous ma responsabilité que je le laissais seul au domaine … tout du moins pour une période aussi longue. Enfin le petit … à 34 ans c’est déjà un homme capable de se débrouiller seul.

Mon bras droit s’attacha alors à me faire le récit détaillé de ce que le petit dernier avait fait et faisait actuellement. Il savait bien qu’après les nouvelles concernant Vittoria, j’allais lui demander la même chose pour Aslan. Alors il avait anticipé. J’appris alors qu’il avait enfin décidé de s’inscrire à l’université de Florence, dans la faculté de Lettre et Philosophie. Cela fait au moins dix ans qu’il m’en parle et qu’il ne le fait pas. Un très grand pas en avant ! Les cours ayant déjà commencé depuis un moment, Sergio me rassure en me disant qu’il s’en sort très bien. De plus j’apprends qu’il flirt avec une jeune femme, du nom de Mariana Podri, une de ses camarades de classe. Il ignore encore que la famille Podri est l’une des nombreuses familles affiliées à notre clan. Sergio se permet même d’ajouter qu’Aslan n’attend qu’une invitation de ma part pour venir au Japon.
Je ris à nouveau à cette nouvelle. Je m’en doutais ! C’était bien trop beau pour que ce gosse oublie de suite, que j’avais vaguement émis l’hypothèse qu’il pourrait éventuellement, si l’occasion se présentait, venir me rejoindre ici quelques temps. Je remercie Sergio pour toutes des nouvelles, lui demande de passer mon bonjour à ma sœur et au petit puis raccroche.

Cette conversation, bien que très instructive et réjouissante, m’a pris une bonne partie de la matinée. Je regarde l’horloge à pied à côté de la porte coulissante de mon bureau, et qui m’indique joyeusement qu’il est déjà presque dix heures du matin. Un soupire m’échappe intentionnellement. Si je désire pouvoir faire de plus ample recherche sur le jeune Aoki, mieux comprendre la vieille vipère de Von Reizel dans ses intentions et m’octroyer une soirée tranquille avec Vilhelm …. Il me faut me mettre au travail. L’idée est loin d’être réjouissante, surtout que les dossiers en attentent concernent des querelles internes pour la majorité. Quelques-uns sont des rapports de mes entreprises et un seul concerne les activés et fréquentation de ma charmante mère. Je m’attaque donc aux affaires les plus banales et ennuyeuses, en premier. Les rapports d’entreprises sont bien plus intéressants que ces derniers, quant au dossier sur ma mère … il sera de loin le plus important à traiter.
Comme pour m’assurer que j’ai tout le temps nécessaire devant moi, je prends la télécommande de la chaine hi-fi présente dans mon bureau. S’il y a bien un élément qu’on retrouve partout dans la demeure, c’est un dispositif permettant d’écouter de la musique dans chaque pièce. Je règle le volume relativement fort, ne craignant point la surdité, et préférant m’isoler des bruits extérieurs à mon bureau. Je me lève alors, et mets un 45 tour dans la platine vinyle juste au-dessus de la chaîne. Je descends doucement le levier, afin que la pointe de lecture se place tranquillement sur le vinyle. Je place dans la platine secondaire, un second vinyle. Suite à quoi, je lance la lecture.

Très rapidement les premières notes de la Tosca de Puccini résonne dans ma pièce, et probablement dans toute la demeure. Je retourne à mon écritoire et ouvre le premier dossier. Les heures défilent sans que je ne les voie, bien trop absorbé par mes lectures, les coups de téléphones et notes que je rédige. La Tosca laisse place à La Damnation de Faust de Berlioz. Le drame reste central dans ces deux œuvres, mais elles font parties de mes préférés. De plus elles sont terriblement poignantes, pleine de sens et d’enseignement, encore pour les générations d’aujourd’hui.
Je suis tellement concentré sur ma tâche pour une fois, que je ne perçois pas la porte coulissante donnant sur le couloir s’ouvrir. Plongé que je suis dans les derniers chiffres d’activité de l’une de mes sociétés de transport maritime, je sursaute comme un enfant lorsque j’entends Daegan.

« - C’est la première fois que je te vois travailler Fratello. »

Je le regarde, ou plutôt le dévisage, comme un garçonnet venant d’être pris en faute. Alors certes je savais qu’il était actuellement au Japon, mais j’étais loin de penser qu’il viendrait ici. Je ne me demande même pas comment il a su que je serai à mon bureau aujourd’hui. Cela fait tellement longtemps que je ne l’avais pas vu … près d’un siècle je crois bien. Il porte un haut noir très simple, un jean basique et une veste bleue. Sa tenue est résolument moderne et en décalage avec mes propres vêtements. Pour une fois je porte qu’une chemise couleur bleu pastel et un pantalon en coton noir. Ses cheveux sont plus long que la dernière fois que je l’ai vu et … il doit porter une lentille de contact pour le fun au vu de la couleur et du kanji se trouvant sur son œil droit. Etrange.
Je laisse ce détail dans un coin de ma tête, me lève et viens l’enlacer en souriant.

« - Fratello ? Ma che bella sorpresa ! Non pensavo di vederti qui. E passato cosi tanto tempo … Dimmi un po’. Cosa stai diventando ? » (Frangin ? Mais quelle bonne surprise ! Je ne pensais pas te voir ici. Cela fait tellement longtemps … Dis-moi un peu. Qu’est-ce que tu deviens ?)

Je guide mon petit frère vers la partie salon de mon office, puis éteins ma chaine. Cela sera plus commode pour discuter et s’entendre surtout. Sans me départir de mon sourire, je m’installe dans l’un des fauteuils, lui indique le second.

« - E bello rivederti. Non che io non apprezzi la nostra corrspondenza ma … in fondo mi mancavi. Penso che abbiamo molto da imparare, giusto ? » (C’est bon de te revoir. Non que je n’apprécie pas notre correspondance mais … après tout, tu m’as manqué. Je pense que nous avons beaucoup à apprendre, juste ?)


"In one thing you haven't changed, my friend. You still speak in riddles."
Aragorn, The Two Towers, The Lord of The Rings

Revenir en haut Aller en bas
Vampire Level A - Clan di Altiero
avatar
Avatar : Mukuro Rokudo / Reborn!
Date d'inscription : 23/04/2018
Nombre de messages : 19
Yens : 37
Voir le profil de l'utilisateur
Daegan Di Altiero
Vampire Level A - Clan di Altiero
MessageSujet: Re: Retrouvaille familial ! [pv Alessio Di Altiero]   Mar 4 Sep 2018 - 9:52
Il regardait son frère avec un grand sourire, fier de l’avoir surpris. Entrant complètement dans la chambre alors qu’Alessio se leva, Daegan glissa rapidement le coffret des boucles d’oreilles dans sa poche, il l’offrira juste après les retrouvailles. Il n’avait vraiment pas changé, toujours les mêmes cheveux, les mêmes yeux et le style vestimentaire peu moderne. Ouvrant les bras à l’approche de son fratello, il le sera dans ses bras en souriant et tapota son dos. Cela faisait beaucoup trop longtemps qu’ils ne s’étaient pas vue, depuis l’assassinat d’Isaya, Alessio n’en savait rien, Daegan ne lui en avait jamais parlé. Après tout cette blessure avait mis trop de temps à cicatriser, tout comme le décès de la femme du chef du clan. Il secoua légèrement la tête alors qu’ils se séparèrent, ça ne servait à rien de penser à tout cela maintenant, c’était le passé et il venait de retrouver son frère, qu’il en profite.

« - Fratello ? Ma che bella sorpresa ! Non pensavo di vederti qui. E passato cosi tanto tempo … Dimmi un po’. Cosa stai diventando ? »

Un sourire apparu sur les lèvres du benjamin des Di Altiero. La langue italienne, cela faisait bien longtemps qu’il ne l’avait pas entendue venant d’une personne native de l’Italie. Encore plus longtemps venant de son frère. Enfilant les mains dans les poches de son pantalon, il regarda Alessio dans les yeux en parlant cependant Japonais, cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas parler Italien, à l’exception de quelques mots bien entendue.

« Ouais, ça fait longtemps Fratello. Tu me demande ce que je deviens ? Et moi qui pensait que tu gardais un œil sur moi et sur ma fulgurante carrière dans le mannequinat, je suis déçu fratello. Et toi ? Qu’est-ce que tu deviens ? »

Le sourire sur ses lèvres prouvait qu’il était en train de taquiner gentiment son frère, même sans son sourire, Daegan savait qu’Alessio comprendrait que ce n’était que de l’humour. Il le laissa le guider jusqu’à un petit coin salon et la musique se stoppa, il s’installa dans l’un des fauteuils après que le chef se soit installer dans l’autre fauteuil. Se posant nonchalamment,  presque avachi sur le fauteuil, le mannequin sourit en regardant son frère qui parlait.

« - E bello rivederti. Non che io non apprezzi la nostra corrspondenza ma … in fondo mi mancavi. Penso che abbiamo molto da imparare, giusto ? »

Daegan laissa échapper un petit rire, oui, Alessio aussi lui avait beaucoup manqué. Heureusement qu’ils avaient eu une correspondance sinon il serait devenu fou. De toute les personnes qu’il connaissait, seul son fratello le connaissait parfaitement, seul lui pouvait connaitre tous les problèmes du mannequin. Enfin, maintenant ce n’était plus le cas puisqu’il ne savait même pas la raison de son départ, qu’il avait perdu un œil et que leur chère mère était derrière  tout cela. Croisant les mains sur ses cuisses, il planta son iris dans les yeux de son frère.

« Ouais toi aussi tu m’as beaucoup manqué, heureusement que l’on soit restés en contact, sinon je serais devenu fou sans toi. Non pas que je suis venu ici pour te parler de mauvaise chose, il est vrai que j’ai certaine chose à te dire… Mais dit moi, parle-moi un peu de toi. Tu as des nouvelles de notre sœur ? Est-ce qu’elle a trouvé un mari et fait des enfants ? Et toi tu as trouvé quelqu’un ? »

Bien sûr il savait déjà que la dernière question allait recevoir une réponse négative, mais il s’en fichait. Cela pouvait certainement ouvrir des portes et Daegan souffrait parfois de ne pas voir son frère en compagnie d’une femme. Il aurait était un homme heureux avec sa défunte femme morte il y  a déjà plus d’un siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Retrouvaille familial ! [pv Alessio Di Altiero]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvaille familial ! [pv Alessio Di Altiero]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retrouvaille
» Retrouvaille inattendue [pv Zarathos]
» Caniche de 13 ans drame familial risque le refuge (34)
» Retrouvaille entre soeurs...|feat Rhéa-Gaïa O'Brain
» Retrouvaille!!! (PV Ryofu Itô) HENTAï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Knights RPG :: Centre de Nakanoto :: Parc :: Habitations :: Demeure di Altiero-
Sauter vers: