DARK KNIGHTS
Forum CITY - Contemporain Gothique - Avatars 200 x 400 - Contexte évolutif
Cours de français, par un Anglais, à des Japonais.. [PV Taichi Tomoe] - Page 2



 
Bienvenue sur Dark Knights
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Voteur du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Dark Knights sur FB ?

Partagez | 
 

 Cours de français, par un Anglais, à des Japonais.. [PV Taichi Tomoe]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Race : Changelin
Avatar : Lamies (Shakugan no Shana)
Date d'inscription : 29/04/2018
Nombre de messages : 163
Yens : 0

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Voir le profil de l'utilisateur
John Smith
Changelin smilodon - Représentant des mammifères
MessageSujet: Re: Cours de français, par un Anglais, à des Japonais.. [PV Taichi Tomoe]   Ven 10 Aoû 2018 - 12:36
Cette conversation bien qu'intéressante, commençait surtout à devenir très étrange, car il ne fallait pas oublier qu'elle n'avait que quinze ans et qu'elle me tenait pourtant un discours très adulte et très étrange.

J'ai en revanche réussi ce que je voulais faire, à savoir la déstabiliser avec une petite plaisanterie. Cela a eu un effet bien plus important que je ne l'aurais cru puisqu'elle a tout simplement éclaté de rire. Ce rire a très vite résonné dans toute la salle avec la fraîcheur d'une brise d'été ce qui était tout à fait agréable à entendre.

Sa réparti en revanche ne se fit pas attendre longtemps pour me montrer qu'elle m'avait parfaitement compris à ce petit jeu de langue. Elle était véritablement très douée pour les langues à son âge puisqu'elle en maîtrisait déjà un bon nombre et non des simples. Elle aurait pu être une espionne en stand-by à Nakanoto pour le compte d'une autre agence, ou même pour le Naicho, le service de renseignement japonais. Tout cela était possible après tout au vu de ses capacités et de la tendance de ce service à recruter parmi les génies des universités privées.

La suite de ce qu'elle me dit était d'autant plus intéressant sur le strict point de vue de ce qu'elle pouvait savoir. Aux vues de sa manière de présenter les choses, sa posture et son intonation, lorsqu'elle me dit qu'elle savait pertinemment que je n'étais pas inspecteur académique, elle disait vrai. Après un rire tout à fait sincère, le visage a tendance à se réinitialiser en quelque sorte et si on ne prend pas garde, on finit par révéler des informations cruciales à cause de cela. Ici elle venait de me dire clairement qu'elle avait quelque chose de concret sur ce qui j'étais.

John - Plus de piquant et d'énigmes dis-tu ? ai-je repris en italien. Je ne vois pas vraiment de quoi il peut bien s'agir. Ai-je poursuivi en espagnol. Peut peut-être que votre ami fait référence à mon passage dans des écoles à risque au maghreb ? Ai-je conclu en arabe.

Cette petite palabre rapide allait me permettre de savoir si elle suivait toujours les propos que je tenais où si nous avions atteint ses limites linguistiques. Dans le cas où elle arrive à suivre à nouveau mon rythme, il n'y aurait plus eu de doute de doute raisonnable sur le fait qu'elle puisse être une espionne ayant repéré un ancien espion. Elle avait encore cette candeur enfantine, cela aurait été dommage qu'elle soit déjà une espionne aussi jeune, ce métier est de ce qui volent une vie entière...

Elle avait évoqué un ami en commun et cela a commencé à me faire réfléchir de plus en plus, car je n'avais que trois personnes à Nakanoto qui étaient au courant de qui j'ai été par le passé. Il y avait Nawell évidemment, mais elle n'aurait jamais rien dit à une petite fille, ou même à l'oral. Il y avait monsieur Ryan, mais je le voyais mal s'entourer d'une si jeune fille et elle ne m'avait pas bien l'air d'une vampire finalement, bien que je n'en étais pas totalement convaincu. Enfin il y avait le hackeur qui m'avait fourni tous les renseignements et les faux dont j'avais eu besoin pour obtenir ce poste de professeur. Comme elle semblait certaine d'elle je présumais qu'elle devait avoir des preuves, ou du concret sur ce qu'elle affirmait. Seul le hackeur pourrait avoir de telles certitudes sur moi finalement, mais pourquoi aurait-il révélé quoi que ce soit sur moi, même si cette petite pouvait être de sa famille ?

Je nourrissais quelques doutes sur la dernière hypothèse, car il était d'un professionnalisme exemplaire ce hackeur, le secret fait parti intégrante de son métier. Cela n'aurait pu que signifier qu'elle était le hackeur que j'avais engagé, mais si c'était le cas il me fallait en être certain. À ce stade de la conversation elle était déjà trop impressionnante pour que je ne puisse véritablement laisser transparaître de l'inquiétude en plus par rapport à ce que je pensais maintenant. Kage Shiina... après tout le prénom Shina est féminin, bien qu'ambivalent dans sa signification profonde, alliant masculin et féminin tel le ying et le yang, les deux s'affrontant intérieurement. Mais ce nom signifie directement vertu. Je repris alors en japonais pour y glisser mon indice quant à ce que je soupçonnais.

John - Je ne vois pas l'ombre d'une vertu à me demander autant ce que je viens vraiment faire ici jeune Yukimura.

Si elle percutait que j'avais utilisé Shina au lieu d'un mot plus usuel après kage pour signifier la vertu, alors c'est que la probabilité qu'elle soit ma hackeuse passait à 94%...
Revenir en haut Aller en bas
Sorcier Sang-Pur - Initié - Apprenti
avatar
Race : Sorcière
Couleur : #9966ff
Avatar : Akatsuki de Log Horizon
Date d'inscription : 09/02/2018
Nombre de messages : 132
Emploi/loisirs : Etudiante, bibliothécaire & hackeuse
Yens : 97
Voir le profil de l'utilisateur
Taichi Tomoe Yukimura
Sorcier Sang-Pur - Initié - Apprenti
MessageSujet: Re: Cours de français, par un Anglais, à des Japonais.. [PV Taichi Tomoe]   Mer 22 Aoû 2018 - 0:47
La petite sorcière regarde Smith-sensei avec des yeux perplexes. Qu’est-ce qu’il peut bien lui raconter ? Il utilise des langues qu’elle ne connait même pas, qu’elle n’identifie pas. Elle penche la tête sur le côté, posant son index sur sa lèvre inférieure et avec son autre main joue avec une mèche de ses cheveux. Bien que brillante, Taichi Tomoe est réduite à faire des hypothèses muettes sur le contenu de ces phrases mystérieuses. Elle ne doute pas de se les rappeler et donc de pouvoir en découvrir le sens ultérieurement. Cependant, en cet instant, la jeune fille doit l’admettre : elle nage dans l’inconnu. Elle suppose alors que son professeur doit la tester une nouvelle fois. C’est la seule explication qu’elle peut envisager, puisqu’à son sens ce Smith-sensei aux allures de grand-père ne peut pas lui vouloir de mal.
Mais alors la tester sur quel sujet ? Il ne la pense pas tout de même pas espionne pour le Naicho ? L’idée amuse beaucoup l’adolescente. Elle aurait pu, après tout elle a déjà été approché par eux. Cependant elle a refusé leur proposition d’emploi, en prétextant que ça ne l’intéresse pas. Ce qui n’est en vérité qu’à moitié vrai. Le côté mystère à résoudre, informations à récolter et voyages nombreux lui plait, mais absolument pas le reste du travail. Et puis elle est bien trop curieuse pour être une espionne.

Elle capte toujours une légère gêne. Son interlocuteur doit probablement encore réfléchir sur leur ami commun. Peut-être même qu’il énumère mentalement tous ceux et celles qui peuvent savoir ce qu’il est réellement. Il est alors possible qu’il envisage Kage Shiina. A elle de ne pas faire d’impaire pour le moment. Attentive, elle ne manque pas de noter l’emploi du mot shiina à la place de bitoku, qui est bien plus courant. Taichi Tomoe ne réagit pas, elle conserve sa tête penchée comme ne voyant pas l’allusion. Il n’est pas encore temps de lui révéler son autre identité. De plus la lui offrir de cette façon est bien trop simple, alors que le laisser réfléchir encore un peu ...

« - Je suis désolée Smith-sensei si ma curiosité vous gêne. Ce n’était pas mon intention. C’est seulement que j’ai appris des choses vous concernant et que j’arrive à reconnaitre les personnes qui travestissent la réalité. »

Elle hausse les épaules. Il ne s’agit que de sa curiosité pour le client qu’elle a aidé, et en effet elle arrive facilement à voir qui ne dit pas totalement vrai. Une nouvelle question la taraude d’un coup, sans aucun rapport avec le petit jeu en cours entre eux, cependant elle ne peut s’empêcher de lui poser la question.

« - Est-ce que je vous fais peur ? »

Elle baisse le regard, devant d’un coup aussi fragile qu’une enfant. Nerveusement elle joue encore plus avec sa mèche de cheveux.

« - Je sais que j’effraie les autres professeurs ... à cause de mon intellect et des ... compétences certaines. Enfin aussi à cause de ma curiosité. Est-ce le cas pour vous aussi ? »

La jeune sorcière le regarde à nouveau mais avec espoir cette fois. Oui il ignore encore qu’elle est Kage Shiina, même si son test déguisé lui montre qu’il commence à avoir des soupçons. Pourtant son allure de grand-père la rassure. Est-ce que lui aussi va la craindre juste parce qu’elle est intelligente ? Ou à cause de ce qu’elle sait de lui ? Ou encore lui accorder sa chance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Race : Changelin
Avatar : Lamies (Shakugan no Shana)
Date d'inscription : 29/04/2018
Nombre de messages : 163
Yens : 0

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Voir le profil de l'utilisateur
John Smith
Changelin smilodon - Représentant des mammifères
MessageSujet: Re: Cours de français, par un Anglais, à des Japonais.. [PV Taichi Tomoe]   Jeu 23 Aoû 2018 - 15:50

Cela commençait à faire un moment que nous jouions ainsi l'un avec l'autre sans que je n'arrive à cerner véritablement ce qu'elle pouvait bien savoir. Elle savait être impassible, mais à cause de son jeune âge et des conduites réflexes normales à attendre d'une enfant, cela est encore plus compliqué que de l'analyser.

Elle s'était mise à jouer avec ses cheveux ce qui est une conduite normale pour une enfant un peu perdue dans ce qu'il se passe ou se dit, mais cela pouvait également être une tactique habile pour feindre ce genre de non-compréhension.

Elle a réitéré son affirmation quant à ce qu'elle savait de moi et cela n'était pas pour me ravir au vue de ce que je suspectais. Toutefois, je pouvais aussi lui laisser le bénéfice du doute, car aucune espionne digne de ce nom n'aurait fait une approche aussi directe pour tenter de me mettre en porte à faux. En revanche, je n'appréciais pas véritablement qu'elle me parle ainsi malgré son intelligence, comme si elle avait su décoder un mystère pareil. Je commençais réellement à me dire qu'il n'y avait qu'une seule et unique possibilité pour qu'elle soit aussi bien renseignée à mon sujet. Elle était forcément le hackeur auquel j'avais fait appel pour mes papiers et tout ce dont j'allais avoir besoin pour rester au Japon.

À cela finit par se rajouter une question tout à fait déplacée à mon sens vis-à-vis de la situation actuelle et de mon ressenti.

John - Peur... non.

Je lui avais répondu avec un ton extrêmement neutre et monocorde avec mon regard qui s'était durci pour devenir plus glaçant comme à l'époque où j'avais été obligé de faire des choses terribles. Ce regard vide de ceux qui peuvent faire n'importe quoi.

Toutefois, elle semblait véritablement affectée par cela et baissa la tête comme une enfant qu'on avait heurté.

John - Je n'ai pas peur de toi... Mais j'aurais attendu plus de professionnalisme de la part de la hackeuse que j'ai payé.. La loi élémentaire du silence en sommes.

Encore une fois j'avais sans doute arboré un air bien trop sérieux et fâché, mais je ne pouvais pas l'être trop longtemps avec elle. Mon visage s'est détendu de lui-même, ce ton si sévère faisant vite place à un sourire tendre et affectueux. Elle était encore jeune après tout et il n'est pas simple à son âge que de modérer sa curiosité, d'autant plus avec une telle intelligence.

John - Je n'ai pas peur de ton intelligence ou de tes capacités. Tu es certes très douée dans ton domaine, mais encore loin de pouvoir m'effrayer compte tenus de ce que j'ai vu dans ma longue vie pour l'instant. Cela suffit pour tes autres enseignants fraîchement diplômés ou enfermé dans une vie insipides ne les ayant pas rendus meilleurs, mais pour moi ce n'est qu'au mieux déstabilisant.

Je n'avais pas de raison de la craindre à vrai dire. Elle aurait pu dire beaucoup de choses, ou juste défaire ce qu'elle avait fait. Mais je restais un espion et je connais deux ou trois choses en informatique. Ce qu'elle a fait, maintenant que je vois comment cela fonctionne au Japon, je pourrais le refaire. Mais il fallait raison garder, car elle avait sûrement été identifiée par le Naicho et sans doute approchée pour ses compétences qui méritent de se développer encore.

John - Tu as un esprit aiguisé comme une fine lame, ce qui crée de la jalousie et de la peur dans ceux qui ne voient pas bien loin. Toutefois, une fine lame qui n'est pas maniée avec raison et habileté finit par s'émousser. Tu as un énorme potentiel cela est certain et tu es déjà meilleure que beaucoup d'enseignants ici, mais il y a des talents qui te surpassent par l'expérience et auxquels j'ai dû faire face. Alors relève la tête Yukimura-san, car tu ne me fais pas peur le moins du monde.

Je terminais ces mots avec un très grand sourire, mêlant affection, tendresse et confiance.

Revenir en haut Aller en bas
Sorcier Sang-Pur - Initié - Apprenti
avatar
Race : Sorcière
Couleur : #9966ff
Avatar : Akatsuki de Log Horizon
Date d'inscription : 09/02/2018
Nombre de messages : 132
Emploi/loisirs : Etudiante, bibliothécaire & hackeuse
Yens : 97
Voir le profil de l'utilisateur
Taichi Tomoe Yukimura
Sorcier Sang-Pur - Initié - Apprenti
MessageSujet: Re: Cours de français, par un Anglais, à des Japonais.. [PV Taichi Tomoe]   Mer 5 Sep 2018 - 18:42
Le regard de son interlocuteur se fait plus dur et devient aussi froid que la glace. Taichi Tomoe comprends avec aisance que le jeu est fini, qu’il est temps d’avouer et peut-être même d’apporter elle-même des réponses. La loi du silence ... pourquoi l’invoque-t-il ? Certes sa curiosité l’a fait l’interroger, probablement plus que nécessaire, mais elle n’a pas crié sur tous les toits qui il est. Et elle ne le fera jamais. Déjà parce que ça ruinerai sa réputation, sa carte de visite du Dark web, donc aucune utilité. De plus ... elle n’agit ainsi que parce qu’elle veut l’aider et qu’elle sait qu’elle en est capable.

« - Je n’ai pas peur de ton intelligence ou de tes capacités. Tu es certes très douée dans ton domaine, mais encore loin de pouvoir m’effrayer compte tenus de ce que j’ai vu dans ma longue vie pour l’instant. Cela suffit pour tes autres enseignants fraîchement diplômés ou enfermés dans une vie insipides ne les ayant pas rendus meilleurs, mais pour moi ce n’est qu’au mieux déstabilisant. »

La petite sorcière est surprise. Déjà parce que pour la première fois de sa petite vie, une personne n’a pas peur d’elle. Ensuite parce que le ton utilisé par Smith-sensei s’est fait indéfiniment plus doux et affectueux que quelques secondes avant. Sans forcément le comprendre, elle se sent rassurée directement. Comme avec feu son grand-père.

« - Tu as un esprit aiguisé comme une fine lame, ce qui crée de la jalousie et de la peur dans ceux qui ne voient pas bien loin. Toutefois, une fine lame qui n’est pas maniée avec raison et habilité finit par s’émousser. Tu as un énorme potentiel cela est certain et tu es déjà meilleure que beaucoup d’enseignants ici, mais il y a des talents qui te surpassent par l’expérience et auxquels j’ai dû faire face. Alors relève la tête Yukimura-san, car tu ne me fais pas peur le moins du monde. »

Surprise c’est bien piètre comme adjectif pour décrire l’expression faciale de l’adolescente. Dans ses yeux se mêlent reconnaissance, affection et respect. Elle le sent au fond d’elle-même, il peut lui apprendre énormément de chose, et pas seulement en cours dans le campus. Alors Taichi Tomoe lui adresse un éclatant sourire, malgré des yeux embués de larmes.

« - Taihen moushiwake arimasen, Smith-sensei. » (Très désolé)

En prononçant ses mots la plus jeune s’incline devant son aîné. Au fond d’elle, elle regrette d’avoir instaurer ce petit jeu, même s’il a été divertissant. Au bout d’un petit temps, elle se redresse, tâchant de reprendre un peu de sérieux. Il est plus que temps de se confesser.

« - Vous avez raison, je suis bien Kage Shiina. C’est ainsi que j’ai eu les informations sur vous, enfin seulement certaines que j’ai légèrement complétés par des recherches personnelles. Je n’ai pas déclenché cette discussion pour vous nuire, vous m’intriguez véritablement. En plus je suis persuadée que vous pourriez m’aider à justement mieux modérer ma curiosité. »

Alors la jeune fille rouvre son ordinateur et en quelques secondes, elle effectue plusieurs actions grâce à lui. Le sérieux a repris le dessus.

« - Je viens de vous recréditer le paiement pour mes services. Je pense que vous êtes venu ici à cause de la révélation de l’existence de vampires et de lycans. Vous cherchez probablement des réponses sur ce sujet, pour des raisons qui vous appartiennent. J’ai moi aussi des raisons de trouver une explication. Dans votre entreprise vous pourrez toujours compter sur moi, je vous aiderai au mieux de mes capacités Smith-sensei. »

Ce n’est que la pure vérité. Taichi Tomoe ne souhaite qu’une chose, l’aider. Elle hésite à oser une dernière chose, une petite demande et finalement choisit de demander. Au pire, elle aura un refus, mais ce n’est pas bien grave.

« - J’espère pouvoir apprendre de vous et de votre expérience pour être encore meilleure, avec votre accord bien sûr. »

Sur ces mots, elle range toutes ces affaires et se lève de la chaise. Un salut de rigueur à son sensei et la voilà se dirigeant vers la porte de sortie de la salle de classe. Juste avant de sortir, elle se stoppe et se retourne vers Smith-sensei en souriant, retrouvant ses traits d’enfant.

« - Arigato pour l’enseignement que vous venez de me donner. J’espère pouvoir être à la hauteur de votre confiance et pouvoir gagner votre respect Smith-sensei. »

Après un regard plein de tendresse et de sincérité sur son professeur, la petite sorcière quitte la salle, prenant lentement la direction de son prochain cours. L’année s’avère déjà passionnante pour de multiple raison, mais la première d’entre elle est cet intriguant professeur qui peut lui apprendre beaucoup plus que tous les autres. Sa certitude est que leurs mondes cachés se chevauchent sans cesse, et qu’elle peut avoir confiance en lui sans avoir besoin de la moindre preuve pour le faire.

Taichi Tomoe espère au fond d’elle, qu’elle vient de trouver un mentor tel qu’elle n’en a encore jamais connu. Un exemple à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Cours de français, par un Anglais, à des Japonais.. [PV Taichi Tomoe]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Cours de français, par un Anglais, à des Japonais.. [PV Taichi Tomoe]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Cours de français (confirmé)
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !
» Cours de Franglais!
» Cours de français • Mr Frey.
» En cours de français

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Knights RPG :: Hors RPG :: Campus Universitaire-
Sauter vers: