Partagez | 
 

 L'appel de la forêt {ft. John}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Changelin Serpent - Civil
Race : Changelin cobra égyptien
Couleur : Sandybrown
Avatar : Ishizu Isthar
Date d'inscription : 17/04/2018
Nombre de messages : 36
Emploi/loisirs : Etudiante
Yens : 51
avatar
Changelin Serpent - Civil
MessageSujet: Re: L'appel de la forêt {ft. John}   Lun 28 Mai 2018 - 10:59



L'appel de la forêt

Farah & John

La comparaison de John m’arrache un rire léger. Il est vrai qu’un ours kodiak passe encore moins inaperçu qu’un aigle. Ce n’est pas une question de discrétion au final, mais juste de préférence. Je ne connais pas énormément d’oiseaux, alors je me suis tournée naturellement vers ceux que j’admire, les aigles. Mais peut-être pourrais-je trouver meilleure chaussure à mon pied, si j’ose dire. Tandis qu’il parle, le froid naissant m’arrache un frisson. Je serre ma tasse entre mes doigts avant de la porter à mes lèvres pour prendre une nouvelle gorgée de thé. La chaleur de la boisson se diffuse progressivement dans mon corps, ce qui suffit, pour un temps du moins, à supporter la fraîcheur du début de soirée.

Son histoire sur la disparition d’un tigre m’intrigue. J’aurais pu lire le journal sur le sujet, si seulement je savais mieux déchiffrer les caractères japonais. Je lui jette un regard en coin. Evidemment qu’un tel animal ne disparaît pas ainsi. La population locale doit être inquiète à l’idée qu’un animal sauvage se retrouve en liberté. A supposer qu’il soit réellement libre, et pas enfermé ailleurs dans une cage, ou pire… Je frissonne de nouveau et ressert le manteau du vieux changelin contre moi.

- Mama vous fait confiance, donc je pense que tant que vous êtes avec moi, elle n’y verrait pas d’inconvénient. Après…

Je repense à cette histoire de loup-garou et de vampires… Bien sûr, ce sont des rumeurs qui vont bon train ici, à Nakanoto. Je ne suis pas sûre d’en avoir déjà croisé, si tant est qu’ils existent vraiment. Pourquoi devrais-je en douter ? Les changelins sont bien là, après tout. Si Allah nous a créé, alors pourquoi pas d’autres créatures ? Je m’interroge sur sa volonté par rapport à ces dangereuses bêtes. Est-ce une façon de nous mettre à l’épreuve ? Ces histoires m’effraient. Je ne suis pas certaine d’avoir envie de m’en mêler. Malheureusement, je vis déjà à Nakanoto, et de ce que je retiens des leçons de ma mère, nous sommes déjà impliquées malgré nous. La notion de danger me retient. Je suis déjà craintive et anxieuse de nature, est-ce bien raisonnable de me rajouter du stress ?

- Toutes ces attaques de monstre dont on parle aujourd’hui… Je trouve ça assez effrayant. Je me demande ce qu’Allah attend de nous. Il veut sans doute nous mettre à l’épreuve… J’aurais pu être agressée moi aussi, j’aurais pu faire partie de ces victimes. J’imagine que personne n’est à l’abri, n’importe qui peut se retrouver au mauvais endroit, au mauvais moment et…

Je frissonne en imaginant la suite. Mais ce n’est pas pour démontrer mon inquiétude ou ma prise de conscience que je dis ça. Je reprends une gorgée de thé, en savourant chaque arôme reconnaissable sur les papilles sensibles de ma langue.

- Je ne pense pas que Mama me verrait plus en danger que c’est actuellement possible. Je veux dire… nous habitons à Nakanoto. De ce que j’ai compris, c’est déjà suffisant pour vivre dangereusement par les temps qui courent.

Je souris légèrement pour souligner la pointe d’humour. C’est sans doute un peu de mauvais goût, mais il y a du vrai. Nous étions venues ici, visiblement grâce à John, pour échapper à mon père et tout le mal qu’il a fait. Nous ne pouvions pas imaginer un seul instant que nous serions confrontées à un danger autrement plus important. Nous souhaitions seulement renouer un peu avec les nôtres, les changelins, qui étaient, selon le conseil territorial du Caire, bien plus nombreux dans cette région.

- Je veux bien aller voir les oiseaux au zoo de Kozakai. Ça ne me dérange pas que vous cherchiez des indices, mais je ne sais pas si je vous serais d’une grande utilité. Non pas que je ne sois pas capable de mener une enquête, au contraire, mais… Je n’ai jamais été confrontée à ce genre de choses. Enfin, tant que vous restez près de moi, je pense que ça ira.

En cas de situation critique, lui aura toujours moyen de s’enfuir. Mais moi… Je me demande si Monsieur Smith pourrait me prendre entre ses serres en cobra pour nous porter tous les deux par la force de ses ailes jusque dans un lieu sûr. Il serait vraiment temps que je me trouve une nouvelle forme animale. Le vol semble être en effet la meilleure porte de sortie.

"Curiosité et appréhension"

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Changelin Rapace - Civil
Race : Changelin
Avatar : Lamies (Shakugan no Shana)
Date d'inscription : 29/04/2018
Nombre de messages : 52
Yens : 13

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
avatar
Changelin Rapace - Civil
MessageSujet: Re: L'appel de la forêt {ft. John}   Lun 28 Mai 2018 - 12:17


Elle était encore pleine d'appréhensions et d'incertitudes quant à ce que j'évoquais devant elle. Il n'était pas compliqué de se montrer compréhensif, car il était tout à fait légitime d'avoir des réserves. Qu'est-ce que j'avais en tête dans le fond après tout ? Faire d'elle une espionne ? Après tout, sa mère disposait d'une certaine pratique lorsque je l'ai rencontré. J'étais persuadé qu'elle avait été formée ou qu'il y avait une sorte de tradition peut être là-dessous, mais je n'ai jamais pensé à lui demander le fond de cette histoire.

John - Je ne sais pas si c'est la volonté d'Allah, de Dieu ou d'un autre, mais ces monstres comme tu les appelles, peuvent être aussi doués de raison que toi ou moi. Certes ceux dont on parle en ce moment ne semble pas très commodes, mais j'ai pu rencontrer des vampires un jour et bien que rustre pour certain, d'autre son capable de beaucoup de gentillesse. Tout comme les membres de notre peuple en somme.

Je n'étais pas certain que mes mots aient une véritable valeur pour le moment, car je les cherchais un peu. Je ne pouvais m'empêcher de rire doucement lorsqu'elle a évoqué que vivre à Nakanoto était une raison suffisante pour vivre dangereusement.

John - Vivre dangereusement.. Oui on peut dire cela en effet. Pour certain, c'est même l'occasion de revivre un peu. Dis-je avec une pointe d'amertume dans la voix.

Le monde avait tant changé pour moi depuis les dernières années. Je me reconnaissais à peine dans le miroir au point de me demander si j'avais bien été celui de la photo avec Nawel. Je la regardais encore une fois pour me souvenir de ce que je fus avant. Puis mon corps n'a pas pu s'empêcher de vibrer légèrement, comme un message pour me dire quelque chose.

J'ai pris une grande inspiration et je me suis concentré pour ressentir l'origine de ce trouble intérieur. C'était comme un instinct primal qui grondait pour me faire prendre conscience que ce corps était loin d'être fatigué et qu'il avait encore devant lui de longues années. Il est vrai que ces rides prématuré trahissent mes 57 printemps, mais il me reste encore la vigueur de mes formes pour me soutenir. Le Ghost allait devoir revenir et quoi de mieux que de former la génération future à prendre le relais et à voler de ses propres ailes ?

John - Tu sais quoi ? Nous irons au zoo dès que ta maman te laissera une après-midi de libre. Lui dis-je avec un grand sourire. Nous irons voir les oiseaux qui s'offrent à toi comme possible deuxième forme. Si tu n'y trouves pas ton bonheur, j'irai faire un tour de la région pour en débusquer d'autre si tu le veux. La touche finale de cette sortie, sera ta première enquête sur un trafic d'animaux en danger ou première enquête sur les loups-garous mangeurs de tigre. Je ne pouvais m'empêcher de rire à ce moment-là.

Cette histoire bien que stimulante m'inquiétait un peu. Il ne fallait pas que j'entraîne Farah dans des ennuis auxquels elle ne saurait faire face.

John - Si jamais un jour quelque chose se passe mal et que tu me vois prendre ma forme d'ours, faufile-toi discrètement loin d'ici et je te retrouverai plus tard. D'accord ? Je ne suis pas certain qu'en tant que faucon je puisse nous faire voler tous les deux avec suffisamment de vélocité pour nous tirer d'un mauvais pas. Finalement, c'est mon ami Abraham qui avait eu raison d'opter pour le grand condor des Andes. Après cette phrase, j'éclatais de rire.
Tu sais quoi Farah ? Tu m'as inspiré. Je pense que je vais faire construire un établissement pour les changelins. Je n'ai jamais su quoi faire de tout l'argent dont je disposais grâce à ma retraite de.. Enfin ma retraite quoi.

J'allais pouvoir faire honneur à mes parents, moi qui cherchais depuis des années comment faire pour me racheter auprès de leur mémoire. J'allais ouvrir un pub irlandais pour honorer mon père et ses traditions, doublé d'un lieu sûr pour les nôtres qui aurait ravi ma mère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'appel de la forêt {ft. John}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Knights RPG :: Périphérie de la Ville :: Montagnes :: Forêt-