DARK KNIGHTS
Forum CITY - Contemporain Gothique - Avatars 200 x 400 - Contexte évolutif
Description du Manoir Tel



 
Bienvenue sur Dark Knights
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Voteur du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Dark Knights sur FB ?

Partagez | 
 

 Description du Manoir Tel

Aller en bas 
avatar
Date d'inscription : 21/06/2012
Nombre de messages : 159
Yens : 232
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
Squatte le Balcon
MessageSujet: Description du Manoir Tel   Mer 6 Juin 2018 - 18:21
Description du Manoir Tel
« Visite officisieuse du Manoir »
Le Manoir Tel est une grande bâtisse située en périphérie de la ville de Nakanoto se trouvant à quelques kilomètres du lac, sur une petite colline. Elle est entourée de quelques autres habitations sorcières, notamment le Manoir Satoru, propriété des parents du Savoir.

Une petite route mène jusqu’aux différentes demeures et finit en impasse, si bien que le voisinage est souvent bien tranquille. Les quelques exceptions qui passent s’arrêtent devant le Manoir Tel, dont les pierres taillées tranchent avec les autres maisons du quartier.

Arrivé·e sur le trottoir du Manoir de la Sagesse, vous pouvez apercevoir un petit jardin très simple se faisant traverser par un petit chemin de pavés sinuant entre trois arbres. Si le premier est facilement reconnaissable comme un Cerisier pour tout japonais qui se respecte, les deux autres paraîtront plus étrangers. Il s’agit en effet de deux magnifiques lilas, un blanc et un mauve. Sur la gauche, une autre route mène au garage situé sous la maison.

Une fois devant la porte d’entrée en bois, vous remarquez que la face ne dispose que d’une seule fenêtre au rez-de-chaussée donnant sur la cuisine. Heureusement, ses trois autres fenêtres au premier étage donnent à la bâtisse un air moins austère et plus amical. Enfin, vous ne vous arrêtez pas à cela étant donné que vous sonnez.

C’est le majordome, Ishitsugu, qui vous ouvre. Comme d’habitude, il vous accueille avec une politesse remarquable et un grand sourire digne d’un gentil grand-père. Il vous débarrasse de votre manteau et vous laisse vous déplacer à votre guise dans la maison. Vous remerciez bien gentiment le Majordome au service des Tel depuis la construction de ce Manoir.

Vous en profitez pour observer l’entrée avec plus d’attention que d’habitude. Il s’agit d’un grand hall donnant sur les diverses pièces de la maison. Vous savez pertinemment que la double porte à votre gauche mène à l’immense salon et celle au fond à la salle à manger. Sur votre droite, vous voyez Ishitsugu mettre votre manteau sur un cintre, avant de le ranger dans un petit cagibi prévu à cet effet. Et juste à côté se trouve l’escalier menant à l’étage et celui menant au garage.

Puisque vous êtes libre de vos mouvements, vous décidez de visiter entièrement la maison, depuis le temps que vous en aviez envie. Vous commencez par passer la double porte à votre gauche et vous vous retrouvez dans le salon dont les couleurs dominantes sont le bleu et le blanc. Vous avancez un peu sur le sol carrelé pour apprécier la taille de la pièce. De mémoire, il vous semble que Gidéon Tel tenait à avoir une pièce de réception assez grande. En parlant de Gidéon, vous vous approchez de la cheminée à votre gauche. Au-dessus se trouve un portrait de la famille Tel, Il est possible de voir Gidéon assis dans un fauteuil, son fils et sa belle-fille à ses côtés. Thomas, âgé alors de huit ou neuf ans, se tenait sagement sur les genoux de son grand-père. Il est d’ailleurs assez drôle de constater qu’il est blond, en réalité, comme son père, même si vous vous en doutiez.

Jugeant que vous avez assez regardé le tableau, vous faites un demi-tour pour observer le reste de la pièce. Vous vous retrouvez face à une table basse Têtes de Lions datant du XVIIIe siècle et posée sur un magnifique tapis français. Tout autour sont disposés des fauteuils et un canapé trois places en cuir bleu cobalt. Un coup d’œil à gauche vous permet de voir l’immense baie vitrée qui donne sur la demeure de Satoru et la route. A droite, un mini bar se trouve dans le coin entre la cheminée et la double porte que vous avez empruntée auparavant. Au fond de la pièce, vous pouvez apercevoir une chaine hi-fi et une grande médiathèque disposant d’un nombre important de disques, CDs et autres cassettes. Une collection forte impressionnante à votre goût.

Dans cette pièce, il ne vous reste plus qu’à voir une autre double porte. De souvenir, il vous semble qu’un piano trônait avant dans la pièce, mais vous êtes incapable de savoir ce qu’il est devenu. Peut-être devriez-vous poser la question à Thomas. Quoi qu’il en soit, vous sortez de la pièce par la double porte coulissante et vous vous retrouvez, comme vous vous en doutiez, dans la salle-à-manger.

Il n’y a rien de particulier à dire. La salle dispose de couleurs rappelant le sable et le soleil. En son centre se trouve une table Têtes de Lions et les chaises qui vont avec. Sur la gauche, une porte-fenêtre mène au jardin. Vous décidez de vous y intéresser plus tard. Au fond, contre le mur, se trouve un vaisselier assorti au reste des meubles. Et à droite, la double-porte qui ramène au couloir. Il n’y a rien d’autre à voir, si ce n’est le sublime lustre pendu au plafond, disposant de 6 ampoules et décorer de pierres transparentes reflétant ci et là la lumière une fois le lustre allumé.

N’ayant plus rien à faire ici, vous décidez de vous rendre d’abord dans le jardin. Vous atterrissez sur une grande terrasse carrelée sur laquelle se trouve un petit salon de jardin et un parasol décentré. Sur la gauche, une immense piscine creusée ne demande qu’à accueillir des nageurs une fois le beau temps revenu. Un petit escalier en pierre permet d’atteindre la pelouse parfaitement coupée. Vous remarquez que, contrairement au reste de la maison, le jardin est parfaitement délimité par un muret et une magnifique haie, empêchant les voyeurs indésirables de regarder dans le jardin. Un moyen simple de s’entrainer à la sorcellerie sans être vu, pensez-vous. Par contre, vous constatez qu’une des pièces à l’étage dispose d’un balcon. Vous vous demandez bien laquelle.

Un courant d’air frais vous fait frissonner si bien que vous préférez ne pas rester dehors plus longtemps. Cette fois-ci, vous passez par la porte arrière et vous atterrissez dans le fameux hall d’entrée. Vous devez avancer un peu afin d’atteindre le croisement et mieux voir où vous vous situez. Sur la droite, vous reconnaissez facilement la double porte menant au salon. A votre gauche, le couloir se finit sur trois portes. Vous vous rapprochez d’elles.

Celle de gauche vous est bien connue. Il s’agit de la toilette que vous avez déjà empruntée auparavant. La pièce n’est composée que d’un cabinet, d’un évier et d’une petite armoire. Vous préférez plutôt vous tourner vers la porte de droite qui cache la cuisine si vous ne vous trompez pas.

A peine la porte ouverte, vous pouvez voir la superbe cuisine équipée qui aurait de quoi rendre jaloux le moindre restaurant de quartier. Tout le long du mur se trouvent des plans de travail, le four, les plaques de cuissons, éviers, armoires et toute sorte d’appareil de cuisine prévus pour préparer le repas. Une longue table se trouve aussi au centre de la pièce et les deux demoiselles au service de Thomas, Maiko et Kanade, se trouvent actuellement à la confection d’un gâteau pour ce soir. Préférant les laisser s’affairer, vous sortez de la cuisine en silence et retournez dans le couloir.

Il ne reste plus qu’une seule porte à visiter mais vous savez qu’elle correspond aussi à l’annexe de la maison, vous réfléchissez à deux fois avant de prendre la décision de tourner la poignée. Sans surprise, le hall continue et vous vous trouvez en présence d’un escalier et d’un monte-charge. Il semblerait que Gidéon Tel avait tout prévu pour son personnel. En effet, en avançant un peu, vous constatez que l’annexe est composée d’un petit salon, d’une buanderie, d’une petite salle-de-bain et de ce qui devait surement être trois chambres. Vous ne restez pas plus longtemps. Après tout, vous n’avez rien à faire ici.

Vous reprenez votre visite en montant l’escalier de service et vous vous retrouvez dans un couloir disposant de nombreuses portes : deux à gauche, trois à droite, une au fond. Vous vous décidez à visiter les pièces de gauche et vous découvrez qu’il s’agit de chambres d’amis simples et sobres. Elles sont même plus petites que les autres pièces. Mais il ne faut pas plus pour des invités.

Puisque les chambres ne sont pas plus intéressantes, vous vous dirigez vers les portes de droite. La première cache une chambre bien plus spacieuse. Contre le mur est installé un immense lit double, totalement défait et avec une pile de vêtements dessus. Une peluche licorne géante se situe au niveau de la tête de lit et sert très certainement d'oreiller. La pièce dispose aussi d’un immense dressing encastré. Il y a aussi la présence d’un petit bureau sur lequel reposent un ordinateur portable et une pile de livres. A terre se trouve un magnifique tapis rose en moumoute sur lequel sont éparpillées quelques peluches. Vous pouvez voir aussi un magnifique canapé qui semble avoir vécu quelques bonnes années devant lui. Il n'empêche qu'il a l'air terriblement confortable. De l’autre côté, une baie vitrée laisse apercevoir le balcon que vous avez vu tout à l’heure. Vous y apercevez une bassine pleine de ballons d’eau, prêts à être jetés sur la premier victime qui passe. A côté, une série de pistolet à eau ou pistolet nerf sont prêt à être employés à la première occasion. En vous préparant à sortir, vous remarquez la présence d'une pancarte en carton taille réelle de Tatsuya Fujiwara, un célèbre acteur japonais. Il vous semble qu'il y a des traces de rouge à lèvres.

Vous revenez dans le couloir et avancez jusqu’à la deuxième porte à droite. Vous remarquez qu’elle se situe juste en face de l’escalier du hall d’entrée. En fait, de là où vous êtes, vous pouvez avoir une vue sur la porte d’entrée. Un peu comme un balcon, mais à l’intérieur. Pour votre plaisir, vous vous approchez du garde-fou et posez une main dessus avant de vous tenir droit·e et fier·ère tel que vous imaginez une personne d’un rang respectable. Vous ne pouvez vous empêcher de lâcher un petit rire avant de reprendre la visite, et emprunter cette fameuse deuxième porte.

Vous arrivez dans une salle-de-bain tout à fait remarquable aux nuances de bleu et de vert. Le sol comme les murs sont carrelés. Deux vasques en marbre sont posées sur une armoire en bois massif et servent d’évier. On peut constater qu’un certain nombre de produits sont disposés sur le bois et deux miroirs sont suspendus au-dessus. De l’autre côté de la pièce, sur votre gauche, se trouve une grande baignoire cabine. Une partie est composée d’un mur carrelé quand l’autre est une simple vitre que l’on peut ouvrir pour entrer dedans. Il y a aussi un cabinet de toilette. Vous constatez aussi la présence de deux autres armoires et d’une fenêtre avec vitre opaque actuellement ouverte pour aérer la pièce.

Il est maintenant temps pour vous de revenir dans le couloir pour passer dans la pièce suivante. Vous tombez dans un bureau qui doit être celui de Thomas. Vous constatez que, comme la table basse ou encore les meubles de la salle-à-manger, le bureau date aussi et vous supposez qu’il appartenait à Gidéon Tel avant de revenir à son petit-fils. Vous notez cependant la présence d’un ordinateur et d’une armoire dans laquelle se trouvent plusieurs classeurs. Comme vous ne voulez pas être surpris·e dans cette pièce, vous sortez en quatrième vitesse.

Il ne vous reste maintenant plus qu’une pièce à visiter et vous franchissez la porte avec détermination. Vous finissez dans une nouvelle chambre au ton bleu qui semble appartenir à Thomas. Il dispose d’un lit deux places qui vous semble horriblement moelleux et d’une grande garde-robe. De chaque côté du lit se trouvent des tables de chevet et l’une est bien plus encombrée que l’autre par quelques livres et un verre vide. Au sol se trouve une bouteille d’eau à moitié entamée.

Vous avancez un peu afin d’ouvrir les rideaux de la pièce et vous vous retrouvez nez-à-nez avec le Manoir Satoru. La clarté vous fait aussi remarquer la présence d’une autre porte dans la pièce. Par curiosité toujours, vous l’ouvrez et découvrez la dernière salle d’eau de la maison. Plus petite que celle qui se trouve entre la chambre au balcon et le bureau, mais tout aussi jolie et agréable. La pièce était toute aussi carrelée et disposait d’un grand évier en marbre blanc, assez grand pour permettre à deux personnes de s’en servir en même temps. Il y avait aussi une toilette, mais une douche à l’italienne remplaçait la baignoire. D’un rapide coup d’œil, vous remarquez qu’elle dispose de deux pommeaux et de six jets massant. On ne se refuse aucun luxe, n’est-ce pas ?

Maintenant que vous avez fait le tour de la maison, vous vous décidez à vous rendre dans le salon pour attendre l’hôte de la maison. Ce dernier n’allait surement plus tarder !


PNJ Staff
Revenir en haut Aller en bas
 
Description du Manoir Tel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Description du Manoir Rayne [Propriété Privée]
» Description de la demeure
» Description physique (PV: Gin et Lil Meyer)
» Cours de description Physique (PV Lokhlass)
» Le Manoir Oublié

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Knights RPG :: Périphérie de la Ville :: Habitations :: Manoir Tel-
Sauter vers: