DARK KNIGHTS
Forum CITY - Contemporain Gothique - Avatars 200 x 400 - Contexte évolutif
Une étoile VS Bocuse d'or ! [Ôkamiro et Asuna]



 
Bienvenue sur Dark Knights
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Voteur du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Dark Knights sur FB ?

Partagez | 
 

 Une étoile VS Bocuse d'or ! [Ôkamiro et Asuna]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Lycan Alpha - Solitaire
avatar
Race : Lycan
Couleur : #ff6600
Avatar : Ryo Kurokiba (Food War)
Date d'inscription : 18/07/2018
Nombre de messages : 98
Emploi/loisirs : Chef de son restaurant
Yens : 29

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Voir le profil de l'utilisateur
Ôkamiro Lacroix
Lycan Alpha - Solitaire
MessageSujet: Une étoile VS Bocuse d'or ! [Ôkamiro et Asuna]   Mer 18 Juil 2018 - 15:50
J'étais de retour sur une terre qui m'avait vu renaître en tant que lycan et m'avait éveillé à un nouveau monde perception. C'était la première fois que je prenais l'avions dans un jet privé, mon bon ami Junya me l'avait fait affrété à ses frais pour que je retourne à Nakanoto. Mes pas m'avaient guidé jusqu'à l'ancienne demeure de mes grands-parents dans un premier temps. Cependant, tout avait bien entendu changé depuis tout ce temps d'absence et avait été revendu pour devenir un supermarché. Tout ce qui était autrefois une petite région tranquille avait été maintenant absorbé par le centre-ville qui s'était développé.

J'étais parti depuis maintenant plusieurs décennies du Japon et encore plus longtemps de Nakanoto. La ville avait su conserver un aspect simple par endroit et notamment dans un quartier traditionnel, mais sa nouvelle université et son quartier des affaires faisaient maintenant de cette ville une véritable petite mégalopole en devenir. Le charme rustique en plus. J'humais l'air environnant dans les quartiers et je comprenais bien pourquoi Junya était heureux à l'idée que je veuille revenir à Nakanoto suite à tout ce qui se disait sur le net. Mon flair ne me trompait jamais et rien ne pouvait le leurrer. Il y avait un nombre de vampire conséquent, des odeurs de sang planaient un peu partout même plusieurs jours ou semaines après les drames.

Je m'arrêtais devant un restaurant qui se targuait sur son affiche d'avoir reçu une étoile, ce qui n'était pas pour me déplaire. Manger dans un établissement de cuisine japonaise traditionnelle ayant reçu une étoile, cela allait être sans doute très intéressant. Je suis entré et je me suis installé à une table, prêt à commander et je dois dire que les odeurs émanant parfois des cuisines n'étaient pas pour ravir mes narines. Lorsque je fûs servi, ce fût la goutte d'eau qui fit déborder le vase. Il était impensable qu'un tel établissement me servant ceci puisse avoir eu une étoile. Je me suis rapidement invité en cuisine pour signifier qu'un commis avait sans doute du faire une erreur lors de la préparation car ce plat était tout sauf étoilable.

Ôkamiro - Dites-moi mon brave, je ne veux pas dire, mais ce que vous m'avez servi est à peine digne d'un fast food là, il doit y avoir une erreur..

Le ton est bien vite monté entre moi et le chef et cela a fini en une véritable esclandre de cuisiniers en coulisse pour le plus grand déplaisir des convives. Le ton a continué de monter encore et encore jusqu'à ce que...

Ôkamiô - Dit donc mon gars ! Si tu veux continuer à servir de la merde il y a des toilette publique à deux pas de ton bouiboui ! Alors fait nous plaisir et du balai escroc ! J'me demande ce que le guide penserait si ils savaient qu'un établissement ment sur son étoile ! AHah !

Cela en fut trop pour le chef qui a tout simplement tendu son tablier et est parti en vociférant à mon propos. L'ensemble des employés de cuisine quant à eux se sont retournés vers moi en me regardant, car il restait une table à servir mise à part la mienne pour clôturer le service du midi. Je me suis mis aux commandes de la brigade pour servir des produits décents au dernier client et à moi-même. C'était un bon retour aux fondamentaux de la cuisine nippone et je dois dire que je n'avais rien perdu en matière de cuisine traditionnelle. Ce client allait être vernis, il était venu pour un repas une étoile et plutôt que de se faire arnaquer, il allait avoir du niveau bocuse d'or.

Je suis allé en salle pour servir moi-même la commande tout en amenant mon assiette pour aller ensuite à ma table. Toutefois, en arrivant à la table, c'était une odeur que je n'avais pas senti depuis le soir de mon évasion du laboratoire vampire, celle d'un de mes semblables.

Ôkamiro - Et voilà mademoiselle, votre plat. Désolé pour l'attente, juste le temps de faire rentrer le faux chef chez lui.

Je réfléchissais un instant en m'invitant d'entré à sa table avec un visage assez apathique. Son odeur me rappelait quelque chose de plus précis et le souvenir de cette femme me revint, c'était Ôkamiô qui était aux commandes à ce moment-là, mais c'était celle que j'avais vu avec un regard de tueuse voulant sortir pour tuer son tortionnaire.

Ôkamiro - Je ne pensais pas tomber sur un visage connus dès les premières heures de mon retour à Nakanoto depuis cinquante ans...

J'étais toujours aussi apathique de visage, comme sommairement endormi et parlant avec beaucoup de nonchalance. J'étais sûr de ce que j'avais préparé bien que je n'avais pas déployé mon art digne de nos sens, c'était tout de même un plat d'exception.
Revenir en haut Aller en bas
Lycan Alpha - Meute Hirano
avatar
Race : Lycan
Couleur : #ff6666
Avatar : Irina Jelavic de Assassination classroom
Date d'inscription : 07/06/2018
Nombre de messages : 110
Emploi/loisirs : Photographe de mode & animalier
Yens : 86
Voir le profil de l'utilisateur
Asuna S. Hirano
Lycan Alpha - Meute Hirano
MessageSujet: Re: Une étoile VS Bocuse d'or ! [Ôkamiro et Asuna]   Lun 23 Juil 2018 - 2:12


Une étoile VS Bocuse d'Or !

Feat Ôkamiro Lacroix & Asuna S. Hirano

Bon comme j’ai décidé de diversifier un peu mon activité de photographe. Maintenant que je suis à nouveau en ville, autant que je fasse de l’argent. Donc comme visiblement les photos d’animaux ne sont pas suffisamment payantes, ce que je ne comprends pas du tout, faut que je trouve un truc ! Oh je sais ! J’vais faire du freelance pour un magazine de cuisine ! Peut-être que comme ça j’aurai des cours de cuisine gratuits ? Non parce que là, faut que je l’admette … faire trop cuire des œufs sur le plat … je pense que je touche le fond … les bas-fonds de la cuisine.

Sans surprise, avec ma petite société de photo, je trouve rapidement un magazine qui m’engage sur le champ. Ouf c’est déjà ça, malgré ma longue inactivité ici, ma boîte a conservé sa crédibilité. Et puis c’est pas comme si je n’avais pas bossé pendant mon absence non plus. J’ai eu des contrats surtout pour les maisons de mode d’ailleurs, pour les précieux book. Du coup, en fait j’aurai pas du m’inquiéter, c’était inutile. Bon pas grave.

Je relis l’email avec les détails du job. Prendre des photos des plats de la carte que je commande pour promouvoir la première étoile de ce restaurant. Okay rien de bien compliqué. Et en plus je vais manger à l’œil ! Le pied ! Alors il me faut mon appareil photo, une pellicule d’avance, ma sacoche pour ranger tout ça aussi. Ah oui … quels objectifs je prends ? On va prendre celui pour les gros plans, et celui des plans larges. Une photo de la devanture ça pourra faire un plus pour présenter le resto. Aller hop ! Tout dans la sacoche et je file à l’adresse qu’on m’a donnée. Oulà pas si vite Asuna ! Le trépied faudrait pas l’oublier pour le cliché de la devanture ! Maintenant c’est bon !

Bon ok … le mail ne mentait pas impossible de louper l’établissement avec la pub à côté de la carte, comme quoi ils avaient reçu une étoile. Bon … Ca ne sent pas la rose tout ça. Enfin bon, un job est un job ! J’installe donc mon trépied, place mon appareil dessus et ajuste l’angle pour faire le meilleur cliché possible. Et hop je mitraille. Plusieurs clichés valent mieux qu’un seul dans ce job. Une fois que je suis satisfaite, je conserve mon appareil autour de mon cou, grâce à sa bandoulière et je replie mon trépied. Bon une étoile, normalement je vais avoir le droit à un repas mémorable, non ?
J’entre à l’intérieur, et m’installe dans un coin, pouvant caler mes affaires entre les murs. Un coup d’œil à la carte me donne envie de tout goûter et puis mon odorat ne me trompe pas, ça sent bon ! J’opte pour le menu « gourmandise » d’abord sauf que … c’est juste … ierk. Les photos sont tops, au moins mon job est validé mais alors le goût … comment est-ce possible qu’il ait eu une étoile ? Bon on va mettre ça sur le dos des commis, c’est jamais les chefs. J’vais même lui donner une seconde et ultime chance : le plat du jour.

J’observe en attendant les clients … banals. Rien à faire. Sauf que … oh mais c’est quoi cette odeur-là ? Je la connais, mais d’où ? Et puis elle vient d’où aussi ? Oh tient tient c’est lui qui sent comme ça ? Oh mais oui oui c’est lui. Et ça semble ne pas lui plaire son repas. Oulà il va en cuisine ? Oh ça promet ! Faut que je tente l’oreille.

« Dites-moi mon brave, je ne veux pas dire, mais ce que vous m’avez servi est à peine digne d’un fast food là, il doit y avoir une erreur … »

Oh comme il est mignon et gentil ! Un petit oméga ? Oh j’en doute pas un instant ! J’suis pas sûre que le chef l’écoute outre-mesure pourtant. En même temps … le ton monte. Ca va être intéressant !

« Dit donc mon gars ! Si tu veux continuer à servir de la merde il y a des toilettes publiques à deux pas de ton bouiboui ! Alors fait nous plaisir et du blai escroc ! J’me demande ce que le guide penserait si ils savaient qu’un établissement ment sur son étoile ! Ahah ! »

Tient mais … ce n’est pas la même voix ça ! Enfin si c’est la même voix mais … différente pourtant. Bizarre. Il me fait du coup plus penser à un Alpha pour être aussi affirmé. Mais alors pourquoi faire autant de circonvolution au départ ? Tu lui tapes sur le nez directement et on en parle plus !
Suite à cette tirade, j’entends le chef hurlé et d’un coup plus rien. Il est parti ? Non sérieusement ? J’éclate de rire dans la salle, ignorant les gens qui me regardent. C’est tellement risible comme réaction, même mes arrière-petits-enfants n’agissent pas ainsi ! Et pourtant y’en a des tous petits petits ! Oh tient voilà mon petit oméga ou alpha, j’sais pas trop, qui sort de la cuisine avec deux assiettes. Aurait-il gardé à l’œil les commis pour qu’ils fassent du bon boulot ? Ou aurait-il cuisiné pour moi ? Oh si il sait cuisiné, p’t’être que je peux négocier des cours ! Joli Cœur serait très content avec Heiji que ma cuisine s’améliore.

« Et voilà mademoiselle, votre plat. Désolé pour l’attente, juste le temps de faire rentrer le faux chef chez lui. »

Je souris largement. Il a donc cuisiné. Chouette ! Mais où diable ai-je senti son odeur ? Je suis persuadée de la connaître depuis longtemps. J’arrive pas à mettre une date ou un moment sur cette odeur. Comme c’est frustrant ! Je le vois s’installer face à moi, à ma table. J’l’ai pourtant pas invité, mais ça va être fun de déjeuner avec lui !

« Je ne pensais pas tomber sur un visage connus dès les premières heures de mon retour à Nakanoto depuis cinquante ans … »

Donc il me connait aussi. Cinquante ans qu’il dit … Oh ! Mais je sais d’où maintenant ! Mes yeux s’ouvrent largement. Bien sûr je l’ai connu au laboratoire ! Probablement pendant l’évasion. Y’avait tellement d’oméga sous leur forme poilu et courant partout. Et puis soyons clair, une boule de poil ça ne ressemble pas à ce que j’ai devant moi, à savoir un homme. Mais … son odeur je n’ai pas pu la distinguer parmi des dizaines d’autre en fuyant … donc pourtant là je la reconnaitrais ? Je l’ai forcément sentis lorsqu’il était isolé … pourtant j’en ai pas croisé d’isolé. Enfin si … un. Celui qui a ouvert ma cellule, mais vu la taille c’était un Alpha sans le moindre doute. C’est le même ? Enfin bon c’est cool de retrouver un camarade de galère, à peu près sain d’esprit, contrairement à cette folle d’Ogawa.

« Et bien moi non plus j’pensais pas tomber sur une vieille connaissance ici ! J’viens aussi de revenir en ville, quelle coïncidence ! Raconte un peu tu deviens quoi ? Qu’est-ce qui t’amène ici ? Oh et puis … pourquoi deux tons différents avec le cuistot ? T’es bien un Alpha non ? Un coup de gueule et basta ! »

Je possède toujours mon grand sourire tout en haussant les épaules. J’attrape mon appareil photo et mitraille mon plat, puis le sien. Après tout c’est pour ça que j’suis là aussi à la base. Et puis … sans prévenir je le prends en photo avant de rire en voyant la tête qu’il fait sur le cliché. J’adore ! Je sais que mon sourire se fait plus doux et sincère. Ma voix, qui était affirmée et exubérante, diminue trouvant un ton calme et chaleureux.

« Et puis … merci de m’avoir ouvert. Je m’appelle Asuna, enchantée de mettre un visage sur la fourrure. Et toi comment te nommes-tu … camarade ? ».

"Rermerciement"

© Etilya sur DK RPG


Revenir en haut Aller en bas
Lycan Alpha - Solitaire
avatar
Race : Lycan
Couleur : #ff6600
Avatar : Ryo Kurokiba (Food War)
Date d'inscription : 18/07/2018
Nombre de messages : 98
Emploi/loisirs : Chef de son restaurant
Yens : 29

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Voir le profil de l'utilisateur
Ôkamiro Lacroix
Lycan Alpha - Solitaire
MessageSujet: Re: Une étoile VS Bocuse d'or ! [Ôkamiro et Asuna]   Lun 23 Juil 2018 - 2:48
Elle était jolie, vraiment très jolie, mais alors quel débit de parole pour un si petit bout de femme mine de rien. J’avais l’impression qu’elle n’allait pas reprendre son souffle, ou alors avaler sa langue. Il y avait tant de chose dans ce qu’elle disait finalement que j’avais du mal à suivre.

Ôkamiro - Heu.. et bien.. Je..

J’avoue que j’étais un peu perplexe à l’idée de me retrouver devant une pile électrique et je bredouillais sommairement quelque chose en cherchant mes mots avec un ton assez mou finalement.

Ôkamiro - Je suis cuisinier… donc je cuisine quoi. Je reviens de France et d’Angleterre… pour travailler dans l’coin…

Je n’étais pas des plus énergique il est vrai, mais c’était tout moi finalement. Ce ton si monocorde et fatigué qui était le mien était en total contraste avec l’énergie qu’elle mettait dans son discourd.

Ôkamiô - Dis donc, elle me rappel quelque chose cette minette ! Pas juste une qu’on a croisé hein ! Mais de visage !

Encore lui qui me parlait pendant que je peinais déjà assez à suivre le fil d’une conversation avec quelqu’un. Toutefois il n’avait pas tord pour une fois, son visage me disait vaguement quelque chose. Il est vrai que je m’étais un peu avancé en parlant de tête connus puisqu’en réalité j’avais dit ça en me fiant à mon flair qui ne se trompait pas. J’avais cependant mis ça sur le compte d’une lycane que j’avais du croisé lors de notre fuite du laboratoire.

Ôkamiô - J’en étais sûr ! C’est la poulette à qui j’ai ouvert, celle qui avait ce regard de tueuse demandant à sortir ! Tu vois ! J’en fais des choses bien !

J’étais alors perplexe, car elle avançait de but en blanc que j’étais un alpha alors que celui qu’elle avait devant elle n’en avait pas l’air un seul instant et ne dégageait pas cette force, cette aura.

Ôkamiro - Je.. je crois me souvenir de toi… on s’est croisé lorsqu’on est sorti ?

Ôkamiô - T’es vraiment qu’une fiotte… dit-lui que c’était moi ! En plus elle est drôlement sexy, j’aurais peut-être droit à un petit quelque chose ahahah !

Je détestais lorsqu’il venait dire des choses pour me déconcentrer, mais alors quand c’était graveleux, c’était pire que tout. Lorsque nous étions aussi dissociés, c’était signe que nous n’avions pas été nous-même depuis déjà fort longtemps, peut-être trop.

Ôkamiro - Mais tu dois te tromper, je n’ai rien d’un alpha… Je.. pas comme toi… je me nomme Ôkamiro. C’est un plaisir.

Je n’avais pas parlé à beaucoup de monde de ma condition instable et encore moins à mes semblables. J’avoue que j’avais quitté le pays assez vite surtout pour éviter de trop avoir à m’expliquer sur ma double nature d’Omega et Alpha, cette ambivalence qui ne passerait pas chez mes semblables en somme.

Ôkamiro - Tu vas voir, ça sera meilleur que ce que tu as mangé avant. Son plat du jour était vraiment naze, j’ai improvisé un faux rôti. C’est à base pomme de terre réduit en purée et moulée avec des tranches de bacon pour reproduire la forme du rôti. Ensuite j’ai laqué le tout avec une sauce au vin rouge et fond de veau.

J’avais fait ce que j’avais pu avec les ingrédients qu’il y avait et qui étaient encore de bonne qualité. Rien qu’au nez j’étais certain du goût, c’était évidemment pas digne d’un grand concours de cuisine, mais il était impossible de ne pas sentir la patte du virtuose. J’avais choisi des aromates parfait pour réhausser le goût du veau et du bacon et une fois mis au four, la purée c’est totalement imprégnée des sucs de la viandes pour se parfumer totalement. Ce plat avec de quoi déchaîner les passions du tout venant sans aucun problème et demeurer parfaitement acceptable aux yeux des plus gourmets.

Ôkamiro - Et.. et toi tu as vécu comment ça s’est passé depuis… le laboratoire ?

Ôkamiô - bah oui bien entendu ! Parle-lui d'un truc traumatisant tient ! t'es sûr qu'elle va finir dans ton lit avec ça ! Tocard !


L'Italique est la marque de l'intériorité de la voix qui parle ;)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lycan Alpha - Meute Hirano
avatar
Race : Lycan
Couleur : #ff6666
Avatar : Irina Jelavic de Assassination classroom
Date d'inscription : 07/06/2018
Nombre de messages : 110
Emploi/loisirs : Photographe de mode & animalier
Yens : 86
Voir le profil de l'utilisateur
Asuna S. Hirano
Lycan Alpha - Meute Hirano
MessageSujet: Re: Une étoile VS Bocuse d'or ! [Ôkamiro et Asuna]   Dim 29 Juil 2018 - 3:12


Une étoile vs Bocuse d'Or

Feat Ôkamiro Lacroix & Asuna S. Hirano

Moi ? Me tromper ? Ah non non non ! Si c’est bien le même lycan qui a ouvert ma cellule, c’est un Alpha, pur et dur ! Aucun doute là-dessus ! Mais c’est clair que là … là c’est pas un alpha que j’ai devant moi … C’est un Oméga et ultra résigné, genre le monde lui en veut personnellement ! Hey ho mon p’tit coco va falloir te réveiller là !

« Tu vas voir, ça sera meilleur que ce que tu as mangé avant. Son plat du jour était vraiment naze, j’ai improvisé un faux rôti. C’est à base pomme de terre réduit en purée et moulée avec des tranches de bacon pour reproduire la forme du rôti. Ensuite j’ai laqué le tout avec une sauce au vin rouge et fond de veau. »

Pardon ? Un faux quoi ?

Oh par tous les kamis ça sonne bon à l’oreille ! Et ça sent terriblement bon aussi ! Par contre j’suis pas certaine d’avoir tout bien suivit. En gros c’est de la purée et du bacon, non ? Alors pourquoi un nom compliqué ? C’est pourtant simple comme truc. Enfin j’serai capable de le rater en même temps. En tout cas, vu comment il parle de la cuisine, et surtout du plat qu’il vient de me faire … il s’y connait un max ! C’est décidé j’vais lui demander de m’apprendre ! Après ok, j’suis pas dupe non plus, j’serai jamais un cordon bleu, mais si au moins je ne rate plus systématiquement ce que je cuisine … je pense que je pourrai dire que je suis bonne cuisinière.

« Et ... et toi tu as vécu comment ça s’est passé depuis … le laboratoire ? »

Hein ? Quoi ? Le laboratoire ? De quoi qu’il parle ? Ah oui le labo … Attends on parle bien DU labo ? Celui qui a été le pire moment de ma vie ? Enfin non pas le pire en y réfléchissant. C’est vrai que la signature des papiers du divorce c’était pas vraiment réjouissant non plus … Quoi qu’en y repensant le pire c’était quand même de revoir mes enfants. Ca c’était vraiment le pire moment de ma vie. Alors bon le laboratoire … pff finalement c’était pas si chaud que ça. Enfin si je ne prends pas en compte les longues heures de tortures … ni les journées de souffrance … ou encore ses maudites injections. Et la cage. Surtout faire abstraction de la cage ! Un frisson, très désagréable me parcours l’échine. Bon ok ! C’est bon je l’admets le laboratoire n’est pas non plus un bon souvenir.

« Er … ba j’ai reconstruis ma vie. Parce qu’on va pas se le cacher hein, le labo ça nous a tous plus ou moins détruit. Et puis après 10 ans de captivité … bon c’était la joie d’être libre mais j’ai connu pas mal de coup dur juste après. »

Des coups durs ? Sérieusement ? Appelle un lycan, un lycan Asuna. Tu étais au fond du trou après avoir perdu ton mari et tes gosses. J’attrape mon verre et bois une gorgée d’eau. Pourquoi c’est toujours aussi difficile de parler de ce qui s’est passé là-bas …

« J’vais pas te mentir, ce n’était pas la joie une fois sortie de là-bas. Mais j’ai remonté la pente, j’suis photographe maintenant ! Mode et animalier principalement, enfin maintenant aussi pour les revues gastronomiques ! Et puis j’ai une meute ! Oh mais j’y pense, t’as une meute toi ? »

Je mange un morceau de mon plat juste après ma question. Oh mais c’est … J’ai pas de mots. Enfin j’en ai plus. Je ferme les yeux pour mieux savourer ma bouchée. C’est juste divin ! J’ai jamais manger un truc aussi bon ! Je dois avoir l’air d’être aux anges en plus avec tout ça. Mais c’est tellement bon ! Je reprends une bouchée, puis une autre. Oulà faut que j’me calme sinon je ne vais même pas avoir le temps de savourer vraiment mon plat ! Je pose mes couverts, et prends ses mains dans les miennes.

« C’est une tuerie ! Tu peux m’apprendre ? Alors oui j’te l’annonce je suis vraiment mauvaise cuisinière. Je sais faire que des pancakes. Mais j’ai vraiment vraiment envie d’apprendre ! Tu veux bien dit ? Aller s’te plait dit oui ! »

Et des yeux de petit lycan battu tout mignon en prime. Faut qu’il me dise oui, j’aimerai pouvoir refaire ce plat moi. Me régaler tous les jours et régaler ma Vieille Branche, mon Joli Cœur et mon P’tit Loup aussi ! Enfin lui ça sera pour quand je le rencontrerai mais c’est qu’un tout petit détail.

« Et puis t’sais j’serai ravi de te présenter ma famille ! Tu pourrais trainer avec nous, enfin toi et ta meute hein ! »

Et bim, moment de l’énorme sourire innocent. Parce que oui parfaitement je suis une innocente jeune lycane moi !

"Cours de cuisine potentiel !"

© Etilya sur DK RPG


Revenir en haut Aller en bas
Lycan Alpha - Solitaire
avatar
Race : Lycan
Couleur : #ff6600
Avatar : Ryo Kurokiba (Food War)
Date d'inscription : 18/07/2018
Nombre de messages : 98
Emploi/loisirs : Chef de son restaurant
Yens : 29

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Voir le profil de l'utilisateur
Ôkamiro Lacroix
Lycan Alpha - Solitaire
MessageSujet: Re: Une étoile VS Bocuse d'or ! [Ôkamiro et Asuna]   Dim 29 Juil 2018 - 13:41
Je n'en revenais tout simplement pas. Qu'avais-je fait, quelles conséquences fâcheuses avais-je entraîné alors par ma simple question. Elle avait un débit de parole tout simplement incroyable et surtout incroyablement rapide. J'arrive à peine à suivre ce qu'elle me racontait.

Dix ans de captivité... Cela avait été si long pour elle alors. Je m'estimais très heureux ce qui me fit véritablement mal de penser ça alors qu'elle était là, juste devant moi.

Ôkamiô - T'es vraiment une chochotte hein ?

Je ne prêtais pas attention à ce qu'il me disait pour mieux me concentrer sur ce qu'elle me disait. Cependant, j'avoue que vu de l'extérieur cela ne devait être spécialement emballant à voir, car je n'étais pas vraiment connus pour ma réceptivité lors des échanges verbaux. J'étais comme à mon habitude assez amorphe sur ma chaise.

Une meute... moi ? "Pourquoi faire ?" disait toujours Ôkamiô... Je ne m'étais jamais intéressé à rejoindre une meute, pourtant ça doit être sympas de juste suivre les ordres, mais avec l'autre c'était parfaitement impossible. J'avais compris à force que contrairement aux autres omega, je ne ressentais pas l'appel de la meute, surement à cause d'Ôkamiô et du fait que je sois un alpha. Cependant, je savais bien que je n'émettais pas cette aura d'alpha, seul Ôkamiô avait cet apanage.

Ôkamiô - Mais oui ! Ôkamiro, dis lui qu'on a pas de meute ! ahahah on va rire !

Ôkamiro - Tais-toi un peu j'essaye de suivre un peu, mais elle va si vite, j'ai pas le temps d'en placer une..

Je me concentrais le plus possible sur ce qu'elle disait, mais c'était un peu compliqué, je me demandais si elle arrivait à respirer en fait. Peut-être qu'elle avait trouvé un moyen de se passer d'air à force avais-je songé un instant avant de reconnaître en mon fort intérieur que c'était une idée débile. J'avais compris qu'elle était photographe de plein de trucs y compris animalier et culinaire.

Ôkamiô - On peut dire que niveau animalier, elle est servie avec ce qu'elle est, surtout si elle a une meute ahahah !

C'était encore une fois une blague bien digne de lui et de son humour si charmant. Il allait finir par m'énerver celui-là à force. C'est alors qu'elle a commencé à manger mon plat et quel plaisir ce fut alors pour moi.

Pas de savoir que c'était bon, cela je le savais bien, mais quel plaisir le silence à chaque fois qu'elle prenait une bouchée. C'était du repos pour mon esprit qui fumait avec autant de débit verbal qui lui était tombé dessus en un rien de temps. J'en profitais alors pour chercher mes mots, car il y avait beaucoup à dire.

Ôkamiro - Et bien non... je n'ai pas de meute... pour dire, je ne suis pas revenu à Nakanoto depuis longtemps... je débarque tout juste... je n'ai donc pas eu le loisir de me trouver une meute à rejoindre... En outre je travaille beaucoup... avec un vampire plutôt sympas... Et je pense pas que cela passe facilement avec nos semblables...

Ôkamiô - Ouh... Quel génie j'ai devant moi pour avoir fait une boulette pareille. T'es vraiment con ou t'en fais juste exprès de faire des gaffes pareilles ? Elle te dit que le labo a été super chiant à s'en r'mettre et toi tu lui balances que tu taffe avec un vamp' !

C'est vrai que ce n'était pas bien malin, mais si elle était aussi maligne qu'elle en avait l'air et qu'elle avait pu se reconstruire, je pense qu'elle pouvait bien comprendre qu'au même titre qu'il y a de bons humains, il y a de bons vampires.

J'avoue bien volontiers que ce n'était pas l'idée du siècle et que j'avais peut-être fait une erreur. J'étais souvent tellement apathique que je n'avais pas bien conscience de ce qu'il se disait ou non. Pour moi, seule la vérité compte vraiment, alors je pratiquais bien malgré moi l'honnêteté absolue et ne faisais jamais entorse à cela.

Ôkamiô - Autant dire que c'est chiant comme façon d'être, surtout quand tu leur balances aux filles que t'es pas super au plumard alors que moi je suis un putain de killer !

Quoi qu'il en fût alors, j'attends un peu sa réaction face à ce que je venais de lui dire droit dans les yeux sans vraiment de conviction dans la voix comme à mon habitude, le tout avant de reprendre sur les compliments qu'elle avait fait à ma cuisine.

Ôkamiro - Oui pas de soucis... je faisais ça à 6 ans... alors tu feras un faux-rôti en un rien... de temps sans problème. Je suis pas très à l'aise... avec les gens en général... mais si tu veux, fais les venir à mon restaurant...


L'Italique est la marque de l'intériorité de la voix qui parle ;)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lycan Alpha - Meute Hirano
avatar
Race : Lycan
Couleur : #ff6666
Avatar : Irina Jelavic de Assassination classroom
Date d'inscription : 07/06/2018
Nombre de messages : 110
Emploi/loisirs : Photographe de mode & animalier
Yens : 86
Voir le profil de l'utilisateur
Asuna S. Hirano
Lycan Alpha - Meute Hirano
MessageSujet: Re: Une étoile VS Bocuse d'or ! [Ôkamiro et Asuna]   Mer 1 Aoû 2018 - 15:06


Une étoile VS Bocuse d'Or

Feat Ôkamiro Lacroix & Asuna S. Hirano

Pas de meute ? Un Alpha solitaire donc. Enfin plus je le regarde plus je me dis que finalement c’est pas sûr du tout qu’il en soit un. En même temps … c’est trop compliqué tout ça. Soit il est un Alpha, soit il en est pas, c’est pourtant simple je crois. Asuna concentre-toi bon sang !
Alors comme ça tu bosses pour un vampire hein ? J’affiche un sourire mutin. Comme c’est amusant ! Décidément le monde est petit, vraiment très petit ! J’adore ! Par contre oui c’est clair ça va pas passer au près de tout le monde. Balance ça à Ogawa et elle va t’arracher les crocs un par un avant de t’épiler à froid et de te scalper. Quoi que … elle se contentera peut-être seulement d’essayer de te tuer. Sans succès vu que la mort pour nous ça n’existe plus vraiment je crois. Mais bon Ogawa qui résoudrait un problème autrement que par la force ça se saurait aussi.

Mais alors lui … Ôkamiro il est terrible ! Aucune limite ce garçon ! Il m’annonce ça comme ça, genre c’est une nouvelle plus que banal, limite anodine. Si je voulais j’pourrai lui faire peur, en faisant croire que je hais toujours autant les vampires. Enfin si je voulais vraiment. Il a de la chance que je sois tolérante et surtout que j’ai appris à faire la différence entre les bons et mauvais vampires. Et puis j’ai un vampire dans ma famille, mon p’tit cousin chez de Yakusa. Et faut pas que j’oublie que maintenant je vais être alliée avec tout un clan. Alors bon les vampires j’peux pas vraiment dire que je suis contre eux. Enfin pas contre tous, du moins. J’ai bien conscience que le monde est ni tout blanc, ni tout noir, qu’il est surtout très gris. On dirait un gosse franchement.
Oh oh ! Je me suis même pas aperçu que je m’étais affalé un peu sur la table et je me redresse. Ouai ! Il va m’apprendre à cuisiner ! Oh comme je suis heureuse ! J’suis incapable de ne pas remuer sur ma chaise tellement je suis contente ! Hein quoi ? Les amener à son restaurant ? Parce qu’il a un restaurant ? Il a pas dit qu’il venait tout juste de revenir au pays ? Oh mais il m’embrouille le gaillard ! Et puis pourquoi il et aussi mou hein ? Je sais pas moi c’est un lycan, alors faudrait qu’il soit un peu plus énergique ! Je vais lui secouer les puces moi !

« Un vampire ? Tu m’en diras tant ! T’as d’la chance que ça ne soit que moi ! Y’a des Alpha qui te filerait une bonne grosse correction pour sympathiser avec « l’ennemi ». Et j’avoue que si tu étais un de mes « bébés », je te tirerai les oreilles avant de te faire un câlin. J’ai fait la part des choses entre les méchants et les gentils vampires. Ils sont pas mieux que les humains et j’irai même jusqu’à dire que nous non plus. »

Je bois un peu et je le jauge. Bien les choses sur les vampires sont mises au point, c’est cool mais maintenant … j’vais le secouer un peu le coco.

« Tu as déjà un resto alors que tu viens de revenir ? Y’a pas une male donne ? J’veux bien amener ma meute te voir pour tailler une bonne bavette bien saignante entre amis. Cependant … je veux quand même apprendre ce que tu voudras bien m’enseigner. »

Totalement vrai tout ça, je suis certaine que lui et Heiji s’entendrait bien. Faut dire qu’entre Vieille Branche qui peut être un peu rabat-joie sur les bords et lui qui est tellement moue qu’on dirait une guimauve … Oh ! GUIMAUVE ! Voilà comme je vais le surnommer ! Ca lui va comme un gant ! Je sais que j’affiche à nouveau un sourire enfantin, mais on va tellement bien s’amuser !

« Alors P'tite Guimauve, va p’t’être falloir quand même te secouer les puces hein ? Non parce là j’ai l’impression que tu as seulement deux de tensions … et encore j’crois que je suis très généreuse. J’peux comprendre que t’es plutôt docile comme garçon, mais là … WOUA ! J’avais jamais vu encore ! »

T’y vas pas un peu fort là ? Non absolument pas ! Juste ce qu’il faut pour qu’il s’affirme à nouveau. Enfin j’crois.

« Alors dis-moi … tu voudrais pas reprendre un peu la main ? Genre avec de l’assurance et tout. Comme quand tu as viré le chef de son resto. Hein ... P'tite Guimauve ? »

J’ose peut-être un peu trop là. Et puis c’est pas grave ! Au pire une p’tite gueulante ça n’a jamais fait de mal à personne !

"Ou comment faire flamber la guimauve"

© Etilya sur DK RPG


Revenir en haut Aller en bas
Lycan Alpha - Solitaire
avatar
Race : Lycan
Couleur : #ff6600
Avatar : Ryo Kurokiba (Food War)
Date d'inscription : 18/07/2018
Nombre de messages : 98
Emploi/loisirs : Chef de son restaurant
Yens : 29

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Voir le profil de l'utilisateur
Ôkamiro Lacroix
Lycan Alpha - Solitaire
MessageSujet: Re: Une étoile VS Bocuse d'or ! [Ôkamiro et Asuna]   Mer 1 Aoû 2018 - 15:50
Il est vrai qu'Ôkamiô avait raison finalement, ma remarque sur les vampires étaient surement plus que douteuse vu que je ne savais rien de mon interlocutrice. Elle a confirmé que bien des alphas ne seraient pas du même avis qu'elle sur les vampires et me tabasseraient surement rien que pour la forme. Cependant, elle semblait bien différentes des alphas dont elle me parlait ce qui était rassurant quant à la suite de notre conversation.

Ôkamiro - Et bien.. Je ne pense pas que les vampires soient vraiment différents de nous non.. Ou des humains.. Le mal n'est pas leur apanage.. En plus de ça, ils peuvent parfaitement comprendre... l'envie de tuer et de chasser.. Ça en fait de bons psy..

Ôkamiô - Mais tous les monstres doivent payer leur tribu de sang !

Elle soulevait un point important sur le fait de posséder un restaurant alors qu'on vient juste de revenir en ville et au Japon. C'est vrai que je ne m'étais pas encore étendu sur le sujet. Depuis trois ans déjà je travaillais pour Junya Ryan, le chef du clan Ryan des vampires anglais. En échange de ce boulot qui payait bien et de son amitié, je lui avais demandé de placer mes fonds à Nakanoto dans le but d'ouvrir un restaurant et ce n'est qu'une fois celui-ci fait que j'aurai quitté son service à Londres pour venir m'installer ici à nouveau.

Il était en chantier depuis plus de six mois déjà et été terminé depuis deux jours seulement, mais j'avais sauté dans le premier avion tout de même pour venir. Il fallait que j'ouvre mon propre restaurant, pour servir des vampires et des lycans, tous à la même enseigne et devenir une sorte de suisse pour eux. Ce restaurant était totalement excentré de la ville et n'était pas référencé grâce au soutien de Junya. Il était perdu au milieu des bois, très loin des sentiers de randonné et de toute façon aucuns humains ne seraient acceptés à l'intérieur, j'ai envie qu'on vienne pour ma cuisine, pas pour manger d'autres clients..

Ôkamiro - Et bien oui, il a été construit le temps que je... travaillais ailleurs.. Tu as peut-être vu un truc se construire au milieu des bois... c'est ça..

Je sortais alors un tracte de mon sac que je destinai à mes futurs clients pour qu'ils en parlent autour d'eux. C'était en réalité bien plus une carte de visite qu'un véritable tracte avec mon numéro de contact pour plus d'information. Il y avait également d'inscrit plusieurs règles au dos de cette carte: Tout client est en droit de venir et de passer un agréable moment; Tout client est considéré avec le même égard; Tout contrevenant à ces deux règles ne seront plus acceptés. Sur le recto, il était fait mention du fait que c'était un restaurant pour créatures surnaturelles, celles qui peuvent véritablement apprécier une cuisine d'exception.

Je lui tendais alors ce tracte / carte de visite, n'étant pas bien certain de pouvoir définir ce que c'était, pour qu'elle puisse la regarder.

Petite guimauve ? C'était mignon comme surnom, c'est qu'elle devait déjà m'apprécier je supposai.

Ôkamiô - moi je pense juste qu'elle se fout de ta gueule mec !

C'était en effet possible, car je ne pouvais lui donner tort, il n'y avait qu'en cuisine que je me sentai plein d'énergie même si c'était toujours moi.

Je haussai mollement les épaules lorsqu'elle me parla de me secouer un peu les puces et de me montrer un plus énergique.

Il est vrai que j'étais quelqu'un de véritablement docile, un omega dans toute sa splendeur on va dire, ou même une caricature d'omega diraient certains. En soit je me suis alors levé pour aller en cuisine et me remettre un peu aux fourneaux en l'invitant à me suivre pour prendre son premier cours.

Il y avait un peu de tout, mais surtout du citron alors j'ai eu de l'inspiration sur une recette à base italienne qu'il allait falloir improviser ici. Je me suis mis à rassembler un peu tout ce dont j'allais avoir besoin, oeuf, farine, sucre, citron, crème et j'en passe.

J'ai décidé de préparer un dessert sur trois couches avec une première qui fera office de base, une pâte à biscuit meringué avec les zestes de citron, beurre et deux types de farine mélangées. La seconde couche constitue l'essentiel du dessert et ce sera une crème glacée meringuée avec l'essence même du citron frais le tout parfaitement tenue avec un soupçon de farine légère. Enfin la dernière couche qui va être un praliné, caramélisé avec le jus de citron.

Je me suis mis à l'oeuvre avec beaucoup d'énergie pour le coup, comme si le diable me fouettait pour que j'aille plus vite. Pourtant, c'était peu comparé à ce que ça donnait avec le bandeau, mais je n'avais pas besoin de ça pour l'instant. Tous mes parfums se complétait parfaitement, l'équilibre entre sucré et acidité était juste parfait. De plus, il y avait des senteurs particulières que mon odorat de lycan entraîné à la cuisine percevait et qui était ce léger parfum boisé qu'il y avait avec ce citron, très clairement cultivé sur des pentes très ensoleillées avec une certaine fraîcheur singulière, ce goût étant donc bien entendu rehaussé par la texture froide de la crème glacée.

Ôkamiro - Bonne dégustation.. Dis-je à nouveau avec beaucoup de mollesse une fois terminé.


L'Italique est la marque de l'intériorité de la voix qui parle ;)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lycan Alpha - Meute Hirano
avatar
Race : Lycan
Couleur : #ff6666
Avatar : Irina Jelavic de Assassination classroom
Date d'inscription : 07/06/2018
Nombre de messages : 110
Emploi/loisirs : Photographe de mode & animalier
Yens : 86
Voir le profil de l'utilisateur
Asuna S. Hirano
Lycan Alpha - Meute Hirano
MessageSujet: Re: Une étoile VS Bocuse d'or ! [Ôkamiro et Asuna]   Mer 5 Sep 2018 - 14:30


Une étoile VS Bocuse d'or !

Feat Ôkamiro Lacroix & Asuna S. Hirano


Je prends le papier qu’il me tend. Ca parle donc de son fameux restaurant perdu au milieu des bois ... j’ai même pas vu la construction se faire. Comment ça se fait ? Ah mais oui, j’suis bête, j’suis plus en ville depuis plus d’un an ! Morte de rire ! Comment je peux arriver à oublier que la ville à pu changer en mon absence ? J’crois que je comprends un peu mieux Vieille Branche quand j’oublie des trucs.

J’suis désespérante comme fille.

En tout cas son surnom ne lui pose visiblement aucun souci ! Parfait P’tite Guimauve entre dans la famille ! Oh mais non c’est pas la famille mince. C’est un demi-oméga ou un demi-alpha ... enfin j’sais pas toujours pas trop. Faut que je clarifie ça, parce que ça me prend la tête. Comment peut-on être seulement demi-quelque chose ? J’comprends pas.
Oulà mais il va où le coco ? Hep minute papillon on n’a pas fini de causer là ! Ok j’admets c’est plus moi qui cause que lui ... mais quand même ! Ah ça va tu me fais signe de te suivre. Cool. Quoi direction la cuisine ? T’as pas peur toi ! J’suis une CATASTROPHE moi là d’dans ! Oh d’accord moi j’regarde et toi tu cuisines. Cool. Plus sécure aussi pour c’te pauvre établissement. Visiblement ça va être un truc au citron, c’est top ça parce que j’adore tout ce qui est acide. D’ailleurs quand j’y pense, ma Vieille Branche déteste ce qui est trop acide justement ! J’étouffe un léger rire, parce qu’il faut que je me concentre.

Er ... c’est une blague ? Je l’observe avec attention mais je ne comprends pas la moitié de ce qu’il fait ! Va falloir qu’on s’entende sur ce qu’est un cours ... parce qu’à ce rythme va falloir qu’il recommence mille fois avant que j’arrive à ne faire qu’une seule partie de sa recette. Alors je reconnais que P’tite Guimauve est tout de même plus motivé là aux fourneaux ... mais quand même va falloir qu’il se bouge le reste du temps. Oh là là comment ça sent bon ! Rien que l’odeur me donne l’eau à la bouche ! Il pose devant moi une part de ce délice d’odeur devant moi.

« Bonne dégustation ... »

Je suis soufflée ... elle est passée où son énergie d’il y a trente secondes ? Parce que là ... même Vieille Branche mal réveillé est plus énergique quoi. Je crois que je suis en train de le dévisager, ce qui n’est pas très correct ni très pro. J’ai une idée ! J’vais chercher son énergie dans la cuisine ! C’est là qu’elle a dû se planquer ! Le problème c’est que je ne sais pas où. En plus dans cet endroit y’a plein de truc que je ne sais absolument pas à quoi ça peut servir. Pourquoi autant de truc dans une cuisine de restau ? Franchement une plaque de cuisson, un frigo et hop le tour est joué !
J’regarde mon dessert, l’entrée de la cuisine où faudrait que je passe pour récupérer mon matos pour la photo, lui et sa mollesse limite digne des mollusques, et l’ensemble de la cuisine. Je commence à regarder dans tous les placards et ... partout en fait, à la recherche de la motivation de mon camarade de galère. Elle est passée où ? Elle n’a pas pu se barrer comme ça sans laisser de trace ! J’abandonne ... Je préfère lui secouer les puces à la place. Je file récupérer mon appareil photo, reviens en cuisine, prends quelques photos du dessert. Puis par surprise, je le prends en photo en riant. Aller assez rit, il est grand temps de goûter ce dessert, qui enchante déjà mon museau.

« Itadakimasu ! »

Et hop je prends une bouchée. Par tous les kamis c’est divin ! Le biscuit est ... aucun mot ne peut le décrire. Et la crème glacée ! A tomber à la renverse tellement c’est bon ! Et ce petit croquant saveur caramel qui s’ajoute à la fin ... Oïshii (c’est bon) ! Non c’est pas assez fort ... Oumaï (c’est délicieux) ! C’est ça !

« Oumaï ! »

Si j’arrivais à faire un truc pareil un jour mes hanches ne s’en remettraient jamais ! Mais c’est tellement bon, c’est divin ! Hein ? Comment ça y’a plus rien dans l’assiette ? Pourquoi la part était si petite ! J’ai pleure tellement c’est triste. C’est pas juste que l’assiette soit vide. Une minute ... je pleure vraiment ! Mais reprend toi Asuna là ! C’est pas possible tu peux pas faire ça ! Enfin si tu peux vu que tu le fais là mais quand même ! Passage de manche sur le visage et ni vu ni connu, j’ai pas pleuré du tout personne ne sait.

« Arigato !! C’était un vrai délice merci. Mais er ... l’est passé où ton énergie ? Parce que c’est juste ... woua quoi. Et puis ... j’ai pas tout tout bien suivit. Tu pourras être un peu plus lent ou ... plus parlant en m’apprenant hein ? Parce que bon sinon va y’avoir pas mal de gâchis et j’pense que t’aime pas ça en temps que cuistot hein ? »

Je penche la tête sur le côté ... Er ... Allo la lune ici la Terre ! J’ai l’impression qu’il n’y a plus personne là-haut mais c’est pas possible ça ! Je l’agrippe alors par le col et le secoue.

« Hey ho tu peux pas faire venir ton énergie qui s’cache j’sais pas où, pour j’sais pas quelle raison ! Sérieusement tes couilles elles se sont barrés en vacances entre le plat et le dessert ? Faut faire quoi pour voir celui qui a de la hargne hein ! »

En fait j’crois que sa mollesse m’agace ... voir peut-être m’énerve un peu au final.

« J’connais ton odeur, et toi comme moi on sait que t’es l’Alpha qui a appuyé sur ce putain de bouton ouvrant ma maudite cage ! Alors agit comme tel bordel ! J’sais pas moi, montre moi un peu celui que je suis censé remercier, parce que la chiffe molle là j’l’aime bien mais y’a des limites ! »

Sérieusement la P’tite Guimauve este super sympa, mais j’voudrais voir la Bête moi.

"Aller montre moi tes couilles que diable !"

© Etilya sur DK RPG


Revenir en haut Aller en bas
Lycan Alpha - Solitaire
avatar
Race : Lycan
Couleur : #ff6600
Avatar : Ryo Kurokiba (Food War)
Date d'inscription : 18/07/2018
Nombre de messages : 98
Emploi/loisirs : Chef de son restaurant
Yens : 29

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Voir le profil de l'utilisateur
Ôkamiro Lacroix
Lycan Alpha - Solitaire
MessageSujet: Re: Une étoile VS Bocuse d'or ! [Ôkamiro et Asuna]   Mer 5 Sep 2018 - 16:34
Elle s’était mise à devenir très bizarre après que je l’aie servi, à courir dans tous les sens commes une hystérique à la recherche de je ne sais quoi. Puis elle est allé chercher son appareil photo avant de revenir pour prendre quelques clichés du dessert. C’était assez étrange, car pourquoi chercher son appareil dans la cuisine avant d’aller le chercher dans la salle ?

Ôkamiô - Moi j’te l’dit, elle est timbrée celle-là !

Ce n’est qu’après qu’elle a fini par goûter mon petit gâteau. Comme à chaque fois c’était le même cheminement d’événements qui conduisait à ma satisfaction. D’abord le geste peu convaincu et tremblotant avec la cuillère, puis il y avait l’incision dans le dessert et la dégustation. À chaque fois c’était la même réaction finale lorsque les goûts venaient à exploser en bouche, une sorte de symphonie à la gloire. C’était un triomphe personnel même si ce plat était finalement très bas de gamme compte tenu de ce qu’avait été les ingrédients de maigre qualité.
L’apothéose arrivait lorsque le client s'apercevait que son assiette était déjà vide et une fois encore c’était une réussite totale. À tel point que j’ai cru apercevoir des larmes couler, sous l’effet de ce petit goût de “reviens-y” alors que l'assiette était vide sans doute.

Encore une fois elle s’est mise à parler très vite au point d’en être fatigante en moins de deux secondes. Elle parlait de la rapidité avec laquelle j’avais préparé mon plat sans la moindre explication sur le comment. En soi, elle avait raison sur au moins une chose, je détestais le gâchis car non seulement cela est révélateur d’un échec en tant que chef, mais cela était une insulte à l’ingrédient. Alors il y a tout un tas d’essais possible, mais si cela est immangeable, alors ce n’est pas une bonne idée.

Et après, la grossièreté encore une fois, je ne sais pas ce que ces alphas ont tous avec ces histoires de couilles. C’est quelque chose qui revient toujours sur le tapis.

Ôkamiro - Mais… et toi… tes couilles tu les cache ou au juste puisque tu jure ça ?

Ôkamiô - Oh ! Joli ça mon gars !

Ôkamiro - La hargne c’est… pour les idiots… s’exciter partout c’est le meilleur moyen de brasser de l’air… Alors je m'abstiens sinon on ne sert à rien…

Ôkamiô - Bon dieu que j’aime quand tu parle comme ça !!

Ôkamiro - Il m’apparaît évident que… comment dire… nous n’avons pas la même façon d’appréhender les choses… Et je ne me donne pas en spectacle…

C’était quelqu’un de vaguement agréable au début de notre conversation, pénible et mille fois trop énergique, mais agréable dans le fond. Mais là, je sentais juste une nouvelle lycane à vouloir juste savoir de quoi il en retournait vis-à-vis de mon alter ego. Il allait de soi qu’il était bien l’alpha qui lui avait ouvert la porte comme elle le disait, mais nous étions finalement la même personne.

Ôkamiro - Oh… et je ne réagis pas à la provocation… c’est affligeant je sais, mais c’est comme ça…  Le petits surnoms aussi, car finalement je ne les prend pas pour moi… je n’ai de considération que pour les gens qui me surpasse en cuisine… et ça n’existe plus en ce monde… Donc tu ne verra pas l’autre dans ces circonstances, car nous n’avons besoin de lui que lorsqu’il y a vraiment du challenge…

Ôkamiô - Si j’étais aux manettes, j’en chialerais mec !

J’avais eu un ton toujours aussi détaché des choses, mais finalement je crois que c’est pour ça que j’étais aussi mou. Rien n’est à ma mesure culinaire dans ce monde et pour moi seul la cuisine compte un temps soi peu. Cette profonde apathie elle ne s’efface que le temps de cuisiner, car c’est un peu comme un combat à mort la cuisine. C’était la mentalité que j’avais acquis pendant les années passées à parcourir le monde de long en large et cet état d’esprit, Ôkamiô n’avait fait que le renforcer chez moi.

Ôkamiô - j’adore quand tu parles de moi aussi bien...


L'Italique est la marque de l'intériorité de la voix qui parle ;)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lycan Alpha - Meute Hirano
avatar
Race : Lycan
Couleur : #ff6666
Avatar : Irina Jelavic de Assassination classroom
Date d'inscription : 07/06/2018
Nombre de messages : 110
Emploi/loisirs : Photographe de mode & animalier
Yens : 86
Voir le profil de l'utilisateur
Asuna S. Hirano
Lycan Alpha - Meute Hirano
MessageSujet: Re: Une étoile VS Bocuse d'or ! [Ôkamiro et Asuna]   Mar 9 Oct 2018 - 15:28


Une étoile VS Bocuse d'or !

Feat Ôkamiro Lacroix & Asuna S. Hirano


Après mes mots il y a un silence. Pas très long je l’avoue, mais il a quand même existé ! Et là, même si oui il reste très très très très mou ... il se met à parler ! Alléluia ! Il commence par me répondre en plus ! J’adore ! Mon agacement en disparait même laissant place, à nouveau, à mon grand sourire. En fait je suis en train de me dire qu’il doit probablement me prendre pour une folle en fait. Un coup j’suis gentille, un coup je crie ... J’donne une piètre image de moi là ! Ca ne va pas du tout !

« Oh ... et je ne réagis pas à la provocation ... c’est affligeant je sais, mais c’est comme ça ... Les petits surnoms aussi, car finalement je ne les prends pas pour moi ... je n’ai de considération que pour les gens qui me surpasse en cuisine ... et ça n’existe plus en ce monde ... Donc tu ne verras pas l’autre dans ces circonstances, car nous n’avons besoin de lui que lorsqu’il y a vraiment du challenge ... »

Je m’écarte de lui et penche la tête sur le côté. Etonnant ce garçon, un peu ... non carrément dans la lune voir même plus loin, mais je l’aime bien quand même. Bon ok j’vais devoir me faire une raison, j’verrai jamais plus son autre lui qui a appuyé sur le bouton d’ouverture de ma cage. Tant pis ! J’vais quand même le considérer comme un Alpha, après tout il l’est à moitié dans sa tête ... non ? J’ai encore un léger doute sur ce qu’il est remarque. Enfin bon, j’vais laisser ses réflexions à plus tard. Chaque chose dans son ordre.
Je m’incline donc devant lui, comme on me l’a appris petite fille, oulà mais ça commence à remonter grave ! Aller je vais m’efforcer de parler plus lentement ... ça ne devrait pas me faire de mal.

« Je te présente mes excuses pour mon comportement des plus grossiers ... J’aimerai te dire qu’exploser de colère comme ça n’est pas dans mes habitudes mais ...ça serait mentir. Ca m’arrive, de moins en moins souvent, mais ça arrive toujours. Certaines ... traces du labo ont encore la vie dure. »

Je marque une pause et en profite pour me redresser. Je lui adresse un grand sourire des plus sincères. Ouai j’l’aime bien ce P’tite Guimauve. Je suis certaine qu’il s’entendrait à merveille avec Heiji et Joli Cœur ... Une minute c’est pas bon pour moi ça ! Ca veut dire un lycan RAISONNABLE de plus autour de moi ! Non non non non non ! Quoi que ... Joli Cœur n’est pas aussi raisonnable que ça. Donc ça va c’est du deux contre deux, j’suis encore sauvée ! Surtout avec mon petit dernier, qui doit être loin d’être raisonnable !

« Je te remercie du fond du cœur pour ce repas, c’était véritablement succulent. Et je ne manquerai pas d’aller à ton resto avec les miens, pour qu’ils se régalent eux aussi. »

Oui ils vont adorer ce restau ! Ok faudrait probablement travailler un peu plus pour se l’offrir tous les jours au presque mais bon ... ça vaut carrément le coup !

« J’espère que tu es toujours d’accord pour m’apprendre un peu à cuisiner. Je sais que je n’aurai jamais ton niveau, mais si au moins je ne fais plus brûler les repas ... ça sera un énorme progrès. »

Pourtant j’ai eu deux familles à charge ! Et personne n’est décédée d’indigestion ! Donc même si je ne suis pas la cuisinière de l’année, j’dois pas non plus être aussi mauvaise que ça. Maintenant ... je pense qu’il est temps d’aborder un sujet plus sérieux, même si clairement toute la situation lui passe au-dessus de la tête ... c’est un Alpha et peut-être qu’il peut filer un coup de patte. Enfin un demi-Alpha, mais bon Alpha quand même quoi.

« Est-ce que tu me permets de te parler d’un sujet bien différent de la cuisine ? J’ai bien compris que c’était ce qui t’intéressait le plus et je trouve ça remarquable mais ... je pense que tu es au courant de ce qui frappe notre espèce depuis quelques temps ? »

Ne pas montrer ton inquiétude Asuna ! Oui tu l’es, c’est normal, ça te touche de beaucoup trop prêt cette connerie. T’es même pas certaine de ne pas ... Oh non ! Par tous les Kami je suis en train de tourner folle ! Mais comment je vais faire ? Je viens seulement de rentrer et ... une minute. C’est pas un truc nouveau que je change rapidement d’attitude, c’est même limite vieux comme le monde. Ouf ! Tout va bien ! J’suis pas dangereuse. Enfin ... pour le moment.

« Je pense que l’on devrait tous s’allier pour trouver une solution à ce ... problème. On ignore trop de chose. Peut-être que tu pourrais nous aider ? »

Oulà un peu trop d’espoir dans la voix Asuna. Beaucoup trop même ! Enfin ... avec lui au moins j’ai pas peur d’exposer toutes mes hypothèses contrairement à Ogawa. J’ai un désagréable frisson qui remonte le long de mon dos en repensant à notre rencontre. Décidément je suis toujours mi-figue, mi-raison quand je la vois elle.

Je regarde avec attention et calme mon interlocuteur, futur professeur de cuisine je l’espère. Après tout Alpha ou Oméga peu importe, il est concerné.

"Excuses et retour à la normale"

© Etilya sur DK RPG


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une étoile VS Bocuse d'or ! [Ôkamiro et Asuna]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Une étoile VS Bocuse d'or ! [Ôkamiro et Asuna]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Du nouveau sur la toile--L'autreTV.com
» Yosei, l'étoile du matin
» Boule de poil sur la toile
» Toile d'Araignée : Te prendras-tu dans ma toile ?
» Une nouvelle étoile... Poilue !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Knights RPG :: Hors RPG :: Le centre de Nakanoto :: Restaurants & bars-
Sauter vers: