DARK KNIGHTS
Forum CITY - Contemporain Gothique - Avatars 200 x 400 - Contexte évolutif
Une rencontre fortuite, une autre odeur fort désobligeante [PV Ôkamiro] - Page 2



 
Bienvenue sur Dark Knights
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Voteur du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Dark Knights sur FB ?

Partagez | 
 

 Une rencontre fortuite, une autre odeur fort désobligeante [PV Ôkamiro]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Changelin Biche - Civil
avatar
Race : Changelin
Couleur : #cc33ff
Avatar : Emilia [Re: Zero]
Date d'inscription : 21/07/2018
Nombre de messages : 68
Yens : 51

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Voir le profil de l'utilisateur
Chloris Dyodake
Changelin Biche - Civil
MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite, une autre odeur fort désobligeante [PV Ôkamiro]    Lun 6 Aoû 2018 - 22:49
Déchirer ses vêtements en ce transformant ?! que vois-ci donc une étrange manie de la part des lycans ! Cela reste décidément une bien étrange espèces de mon point de vu, pourquoi donc on-t-ils besoin de déchirer leur vêtements ? je n'ai même pas à les retirer lorsque je passe en biche à bien y penser c'est comme s'ils fusionnaient avec mon pelage lors de la métamorphose.

Je pencha à nouveau la tête à la manière d'un animal intrigué, retourna mon livre et le plaqua contre mon torse. Je glissa alors lentement sur le atterrissant les genoux au sol serrés l'un contre l'autre, les mollets et les pieds écarté.

Je posa alors le carnet sur mes genoux et me mis de nouveau à écrire en hésitant plusieurs fois sur ce que je pouvais bien demander, le sujet commençais à m'intriguer de plus en plus mais je ne saurais dire pour quel raison. C'est comme si le nom de cette créature, ainsi que toutes les explications que m'avait donné cette homme avait du sens pour moi, comme si je l'avais déjà su et que ceci avait une fort importance pour moi.

Êtes vous nombreux à être comme vous ? Y-a-il une grande population de "lycan" dans la ville de Nakanoto ? comment peut-on reconnaître un contaminé ? sont-ils si dangereux que vous le prétendez ? et pourquoi n'êtes vous point contaminé ? désolé... je pose beaucoup de questions je vous l'accorde mais, le mot que vous m'avez donné ainsi que toutes vos explications laisse en moi comme une marque, comme si je connaissais ces mots mais sans les connaitre, comme si ma vie passé avait êtes en contacte avec l'un d'entre vous mais que je n'arrive point à me le rappeler...

Je froissa légèrement la page en essayant d'écrire puis hésita un instant à lui tendre celle-ci. Je la pris alors entre mes mains et arracha la feuille pour finalement lui donner et attendre ma réponse.

J'étais assise juste devant lui alors qu'il ne portais qu'en guise d'habit, un morceau de tissus rouge et noir, et je ne ressentais aucune gène vis-à-vis de cette homme, je n'en avait jamais eu pour qui que ce soit puisque je ne n'ai jamais compris pourquoi devrions nous avoir un sentiment de malaise face à une autre personne démunie de vêtement, c'est pourtant dans la nature de tout être vivant de naître en l'absence de vêtement, les animaux ce promènent en permanence sans tissus les recouvrant et ne ressente aucun gène alors pourquoi le devrais-je ?

Je croisa les bras ainsi que les jambes puis attendis alors la réponse et réaction de celui-ci pour en apprendre plus sur son espèce.



Je parle en #cc33ff j'ajoute l'italique lorsque je penses

J'écris:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lycan Alpha - Solitaire
avatar
Date d'inscription : 18/07/2018
Nombre de messages : 80
Yens : 0

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Voir le profil de l'utilisateur
Ôkamiro Lacroix
Lycan Alpha - Solitaire
MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite, une autre odeur fort désobligeante [PV Ôkamiro]    Mar 7 Aoû 2018 - 1:42
Elle ne semblait pas véritablement gêné finalement par l’attitude que j’avais ou l’absence de mes vêtements alors comme finalement je n’appréciais pas vraiment l’idée de conserver le bandanas ici longtemps avant de le remettre sur ma tête un jour, je l’ai tout simplement défait pour le remettre autour de mon poignet.
Elle m’a ensuite tendu à nouveau une feuille légèrement chiffonnée de son carnet pour parler à nouveau. Elle devrait vraiment avoir un problème cette fille. C’était quand même pas courant les gens qui parle et ensuite qui trouvaient ça trop fatigant.

Chloris as écrit - Êtes vous nombreux à être comme vous ? Y-a-il une grande population de "lycan" dans la ville de Nakanoto ? comment peut-on reconnaître un contaminé ? sont-ils si dangereux que vous le prétendez ? et pourquoi n'êtes vous point contaminé ? désolé... je pose beaucoup de questions je vous l'accorde mais, le mot que vous m'avez donné ainsi que toutes vos explications laisse en moi comme une marque, comme si je connaissais ces mots mais sans les connaître, comme si ma vie passé avait êtes en contacte avec l'un d'entre vous mais que je n'arrive point à me le rappeler...

En plus de ça, même si c’était en partie rayé j’arrivais à lire sa première question, comme si elle n’avait pas eu envie de me blesser je suppose avec ce “comme vous”. Mais c’était la suivante qui me laissa perplexe finalement, car qu’entendait-elle par “grande population de lycan” ? Nous étions relativement nombreux je le supposai, car c’était d’ici que nous étions venu à la base, mais sans réelles preuves. Tout ce que j’avais c’était un faisceau d’odeur prouvant qu’il y avait plusieurs alphas et leur meutes…

Ôkamiro - Hm… je ne sais pas vraiment… nous sommes quelques uns…

Pour ce qui était des contaminés et bien je pense que c’était assez flagrant mine de rien, car il s’agissait un homme bête complètement fou avec des transformations anarchiques même en plein jour.

Ôkamiro - Ils sont très dangereux… incontrôlable… on ne peut pas vraiment raisonner avec eux…

Elle ne parlait pas, mais elle avait finalement tout d’une bavarde. Je lui répondai tant bien que mal au fil de la lecture, mais je dois dire que cela était tout aussi pénible si ce n’était plus que de parler directement avec quelqu’un.
Mon oreille malgré la forme humaine, s’est tourné légèrement comme pour mieux capter un son lointain.

Ôkamiô - Tu as entendu ?

Ôkamiro - J’étais occupé à lire et répondre… donc pas vraiment non…


C’était quelque chose d’assez étrange finalement, car même si nous étions parfaitement conscient de tout ce que faisait l’un pendant que l’autre avait la main, lorsque nous sommes en stand-by, nous captons les informations inconsciente que le corps lui perçoit et là c’était ce qu’il s’était passé.

Ôkamiô - Il y a eu un hurlement, vraiment lointain, aux frontière de la région je pense, mais ce n’était pas un mec qu’on connaît, c’était pas vraiment pour communiquer non plus à mon avis.

Je serrai le poing, légèrement apeuré par l’idée qu’un contaminé puisse venir par ici dans l’heure qui venait.

Ôkamiro - Je crois que tu ferais bien de rentrer comme tu l’a évoqué plus tôt… l’endroit n’est vraiment plus très…

Je marquais une pause plus longue que d’ordinaire, car cette fois-ci, je l’avais également entendu, c’était vraiment très ténu, imperceptible pour des oreilles humaines.

Ôkamiô - Tu l’as cette fois-ci hein ! Il se rapproche je pense..

Ôkamiro - je vais te laisser la main pour la protéger si besoin s’en fait sentir.


Je n’étais pas bien certain que je devais lui montrer mon autre moi, mais si cela était nécessaire, je n’avais pas vraiment le choix.

Ôkamiro - Nous devrions partir sous peu, je peux te raccompagner très vite en ville si tu le souhaite.


L'Italique est la marque de l'intériorité de la voix qui parle ;)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Changelin Biche - Civil
avatar
Race : Changelin
Couleur : #cc33ff
Avatar : Emilia [Re: Zero]
Date d'inscription : 21/07/2018
Nombre de messages : 68
Yens : 51

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Voir le profil de l'utilisateur
Chloris Dyodake
Changelin Biche - Civil
MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite, une autre odeur fort désobligeante [PV Ôkamiro]    Mar 7 Aoû 2018 - 17:07
L'homme bête, surement après avoir remarqué le manque de gène de ma part vis à vis de sa nudité, changea de place le bandana pour ne plus masquer son entre jambe, je n'y attacha point d'importance et continua d'attendre.

Il prit alors ma feuille entre ses mains puis commença à répondre peu à peu au questions que je lui avait poser, toujours de cette manière détacher et lente que j'ai pu observé au par avant. Il m'expliqua donc qu'il n'est pas au courant du nombre qu'ils son dans la ville et m'annonça par la suite la dangerosité des contaminé, qu'ils son alors incontrôlable et ne peuvent pas être vraiment raisonner "Ce qui signifie qu'il reste une infinie possibilité de les raisonner ? cela peut rester rassurant et intéressant à savoir !" pensais-je en mon fort intérieur.

Tout à coup, je cru voir une infine réaction venant du "Lycan" comme si quelque chose l'avait arrêté dans ses réponses, je le vis contracter le visage puis serrer légèrement le poing, avant de finir par me dire de rentrer comme j'avais pensé le faire précédemment, mais avant de finir ça phrase quelque chose d'invisible le coupa de nouveau. Je le regarda fixement puis, il reprit de plus belle et bien plus rapidement que je ne l'entendis jusque là, pour me proposer, d'un air paniquer de me raccompagner en ville surement pour me mettre en lieu sûr.

Mais qu'a-t-il bien pu remarquer pour lui permettre de penser qu'il fallait que je rentre au plus vite en ville ? Je n'avais rien entendu ou senti jusque là hormis son odeur... Mais mon instinct me dicta qu'il fallait que je le suive à tout pris et un frissons me parcouru le corps.

Je fronça les sourcils et lui montra mon acquiescement d'un mouvement de tête. Je me retournais alors en direction de la ville et commença à courir au plus vite vers celle-ci, j'avais une peur bleu tout à coup, qu'un autre lycan, mais cette fois-ci bien plus dangereux que lui, face son apparition et ne m'attaque soudainement. Contrairement à pas mal de personne en ville, je suis incapable de me défendre...

Une biche ? pourquoi fallut-il que je sois un animal aussi faible et sans défense ? surtout sous cette forme humain... aucun sabot, aucune griffe, la seule capacité qui m'ai plus développer que les autres être humain est mon odorat... très mince avance face à un animal aussi dangereux que m'avait décrit l'homme bête.

Lancé dans ma course effréné je ne fis point attention à cette racine qui ce trouvait sur mon chemin, mon pied rentra alors en contacte avec celle-ci, je m'effondra de tout mon long sur le sol et une vive douleur ce fit ressentir au niveau de ma cheville gauche.

Déterminé, je me força à me redresser pour repartir dans ma lancé seulement il m'était presque impossible de poser le pied au sol ce qui m'obligea à boiter et à ralentir ma course.



Je parle en #cc33ff j'ajoute l'italique lorsque je penses

J'écris:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lycan Alpha - Solitaire
avatar
Date d'inscription : 18/07/2018
Nombre de messages : 80
Yens : 0

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Voir le profil de l'utilisateur
Ôkamiro Lacroix
Lycan Alpha - Solitaire
MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite, une autre odeur fort désobligeante [PV Ôkamiro]    Mar 7 Aoû 2018 - 18:05
Le temps n’était vraiment plus à glander et à discuter, car si un infecté se pointait nous ne ferions pas les malins très longtemps. Nous avons commencé à courir dans les bois en direction de Nakanoto, je la guidais dans cette épaisse forêt que je connaissais si bien. Cette forêt dans laquelle j’étais d’ordinaire un prédateur était aujourd’hui potentiellement la proie pour une fois ou en tout cas en compagnie d’une proie.

Tout se passait assez bien jusqu’à ce qu’une racine noueuse ne mette un bémol à notre course dans les bois. La jeune fille semblait s’être blessée dans sa chute. Elle n’a pas voulu montrer qu’elle avait mal, mais ça se lisait sur son visage. Je me suis pencher pour voir ce qu’il en était et il n’y avait pas de doute, c’était sa cheville qui avait pris. Elle n’allait pas pouvoir courir longtemps dans un état pareil et cela aurait aggravé son état.

Ôkamiro - Tu ne vas pas pouvoir courir avec la cheville dans cet état…

Je commençais à enlever le bandanas de mon poignet pour commencer à le nouer autour de ma tête avec un noeud plus ample pour lui permettre de s’étirer avec la transformation en alpha.

Ôkamiô - Okay ! On va s’en sortir poulette !

Cela faisait tellement de bien d’être dehors, même si je ne savais pas encore exactement ce que l’autre avait eu dans l’idée de faire.

Ôkamiro - c’est pourtant simple… tu te transforme… pour la porter..

Ah mais c’est qu’il était pas con quand il voulait mine de rien celui-là. J’ai commencé à reculer de quelques pas de la jeune fille.

Ôkamiô - Attention gamine, car cette fois, ça sera plus badass que tout à l’heure ahah !

Je disais ça avec une espèce de sourire carnassier très sûr de moi. Mon corps a commencer à changer lentement, mes membres se sont mis à s’allonger, ma masse musculaire à devenir totalement disproportionné. J’ai très vite atteint ma masse critique si l’on peut dire pour devenir un terrible alpha, prêt à en découdre. Mes griffes étaient terriblement acérée, j’en profitais pour marquer un arbre d’un coup de patte ce qui ne le laissait guère dans un bon état.
Je me suis alors tourné vers la jeune fille en marquant ma non-agressivité envers elle une nouvelle fois. Puis je l’ai tout simplement prise dans le creu de l’un des mes bras pour ensuite me lancer avec elle dans les bois à grande vitesse.

Tout mes sens étaient à l'affût, me renseignant sur l’état de la forêt, mais j’avais toujours les oreilles focalisées sur ce qu’il pouvait se passer au loin. J’ai du faire quelques détour en sentant les différents territoires de certaines meutes de Nakanoto, ne voulant pas risquer une rencontre fort déplaisante avec d’autre congénère. Je bondissai encore et encore avec plus de difficultés que d’ordinaire à cause de celle que je portai, mais ce n’était pas dérangeant outre mesure. Il nous fallait mettre le plus de distance possible entre nous et l’autre fou furieux alors j’ai pris le risque de passer par le sud de Nakanoto d’un bon terrible je me suis jeté de la crête qui surplombait le parc pour me rattraper à un arbre avec mon bras disponible ce qui l’a légèrement disloqué, mais nous a permis de gagner un temps précieux. Elle était maintenant de retour à Nakanoto.

Mon bras se remettait déjà de ce petit accident de parcours, j’entendais déjà mes os se remettre en place correctement tandis que je regardais la jeune fille pour voir dans quel état elle se trouvait.


L'Italique est la marque de l'intériorité de la voix qui parle ;)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Changelin Biche - Civil
avatar
Race : Changelin
Couleur : #cc33ff
Avatar : Emilia [Re: Zero]
Date d'inscription : 21/07/2018
Nombre de messages : 68
Yens : 51

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Voir le profil de l'utilisateur
Chloris Dyodake
Changelin Biche - Civil
MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite, une autre odeur fort désobligeante [PV Ôkamiro]    Mar 7 Aoû 2018 - 18:38
L'homme bête vit tout de suite ma détresse dû à la douleur provenant de ma jambe malgré mon effort pour le pas le lui montrer, je le vis s’arrêter me faire comprendre que je ne pourras être un point mort dans la course si je reste dans cette état et puis changer étrangement de posture.

C'est alors que j'eux un frisson en entendant sa voix changer de ton, elle était plus rude et il prit un air plus mauvais pour m'appeler par la suite... "Poulette !?" il eut soudain un air plus enjoué, comme s'il avait l'air amusé de la situation.

"Attention gamine, car cette fois, ça sera plus badass que tout à l’heure ahah !" disait-il en prenant un air supérieur et montrant toute sa dentition qui me fit prendre une légère impression de devenir sa proie.

Je ferma alors les yeux de peur, puis rouvrir l’œil droit, curieuse de voir ce qu'il allait faire. C'est alors que je le vis changer du tout au tout, son corps s'allongea puis pris du muscle de manière irréaliste, du poile brun recouvris totalement son corps et ses ongles prirent lentement l'apparence de longue griffe noir et tranchantes, je le vis, terrifier, déchirer aisément le tronc d'un arbre de ces fameuse griffe puis ce retourner vers moi.

J'ouvris alors totalement mes yeux ainsi que la bouche, j'étais maintenant totalement pétrifié de peur en voyant la véritable apparence d'un lycan. Il n'avait pas mentis, je le sais à présent et cela n'avais en aucun cas l'air d'un changelin ! on voyais clairement le mélange entre l'homme et l'animal, il n'était pas totalement loup mais clairement plus un homme.

Ses yeux rougeoyant dans la pénombre me fixa, puis il me pris dans le creux d'un de ses bras, pour ensuite partir à toute vitesse en direction de Nakanoto. J'étais complètement paralyser par la terreur, je le fixait intensivement me demandant : Quand allait-il me dévorer vivante ou me dépecer ?

Ses sens avaient l'air d'être focalisé vers le réelle danger potentiel auquel je n'avais pas  du-tout porté attention, je le voyais froncer le nez à plusieurs reprise et tourner les oreilles surement pour surveiller les bruits alentour. Il bondissait aisément d'arbre en arbre comme un singe et à une vitesse incroyable.

C'est alors qu'il fit un léger détour vers le Sud de la ville d'un gigantesque bond qui le fit atterrir sur la cime d'un arbre et que j'entendis un bruit sourd provenir du bras qui lui servit à s'accrocher. Je ferma les yeux un instant, dû à l'horreur du bruit, puis le regarda inquiète.

Je descendis doucement de son bras pour courir regarder l'autre, me demandant si le bruit ne signifiait pas quelque chose de grave. Lorsque je posa ma main dessus, je senti que celui-ci était belle est bien cassé, même en miette, mais qu'il ce reconstruisait déjà à une vitesse stupéfiante ! mais comme une créature de ce monde peu ce reconstruire aussi vite alors que je mon côté j'ai mis plusieurs mois à me remettre d'une blessure ouverte lorsque j'étais un petit faon ?! Je le dévisagea d'un air inquiet mais également rassurer de voir que nous étions enfin à Nakanoko, plus précisément dans le parc et par la même occasion, non loin de chez Raphaël.

Des frissons parcourus mon corps en imaginant le même style de créature mais folle et n'ayant qu'en tête de nous mordre... comment ce genre de créature peut-elle exister !? Avec toutes ces émotions je n'avais plus le courage de poser de question sur leur espèce, mais deux choses m'importaient, rentrer à la maison, et connaitre le nom de l'homme qui venait peut-être de me sauver la vie.

Je ressortie mon carnet et lui posa la question par écrit pour ensuite lui tendre celui-ci pour qu'il puisse me répondre.


-Comment vous appelez-vous ?


Je fis par la suite une révérence, le main contre la poitrine, pour le remercier du fond du cœur.



Je parle en #cc33ff j'ajoute l'italique lorsque je penses

J'écris:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lycan Alpha - Solitaire
avatar
Date d'inscription : 18/07/2018
Nombre de messages : 80
Yens : 0

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Voir le profil de l'utilisateur
Ôkamiro Lacroix
Lycan Alpha - Solitaire
MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite, une autre odeur fort désobligeante [PV Ôkamiro]    Mar 7 Aoû 2018 - 23:30
Ôkamiô - Je te laisse-là, on est trop visible lorsque je suis aux manettes.

J’ai enlevé le bandanas ce qui n’a pas manqué de nous faire à nouveau échanger nos places. Le résultat est pratiquement immédiat, notre forme devenait plus petite tels que sont tous les omegas.

Nous étions aux abord du grand parc de Nakanoto il n’y avait aucun doute possible, je sentais parfaitement l’odeur de Raphael qui vivait non loin d’ici. C’était un ami de Junya, qui n’allait malheureusement pas vraiment bien depuis la mort de l’amour de sa vie. J’avais beau essayer de lui proposer de venir au restaurant que j’avais ouvert à Nakanoto grâce à son ami, mais jamais il n’était venu pour le moment.
Je ne suis pas certain de pouvoir comprendre sa peine, et bien que nous nous entendions très bien, nous n’étions pas non plus de véritables amis proches je pense. J’aurais pu lui demander un coup de main pour s’occuper de la gamine à une heure aussi tardive, mais je n’étais pas bien certain de vouloir lui infliger cela.

Ôkamiô - Mec, franchement je vois pas pourquoi t’a des scrupules à l’amener à Raph ?! Y a qu’une seule façon d’avancer, c’est de se remettre en selle !

Ôkamiro - Parce qu’on ne force pas la main de ses amis… surtout à prendre des inconnues bizarres… venant des bois et aussi tard…


Il était tard il est vrai, mais je sentais très bien les odeurs des promeneurs récemment passé dans les environs ainsi que celles des gardiens du parc qui ont fait leur ronde de nuit. Ils avaient dû passer une vingtaine de minutes tout au plus et n’aurait pas été de retour avant une dizaines de minutes à nouveau. Cela ne nous laissait guère le temps de réfléchir trop intensément à ce que nous allions faire. Il fallait que je retourne chercher mes affaires dans les bois, mais je ne pouvais pas vraiment la laisser toute seul dans les rues de Nakanoto.

Il me fallait m’annoncer à Raphael, mais je n’allait pas risquer de venir chez lui à cette heure-là directement sous cette apparence ou cul nu. J’ai décidé alors de faire la seule chose qui me paraissait intelligente. Je suis repassé sous une forme humaine.

Ôkamiro - Je peux faire venir un ami qui peut t’aider si tu veux... il habite pas très loin dans une belle villa... tu pourra appeler un taxi ou un truc du genre pour rentrer chez toi si tu veux…

Ôkamiô - T’aurais juste dû crier un bon coup pour faire sortir son putain de prince sans rire de majordome et te barrer.

Il était vrai que j’aurai pu faire ça, mais si elle était aller dans le bois, c’était surement car elle vivait à Nakanoto et peut-être non loin de là où nous étions avec de la chance. Il vallait bien mieux lui faire proposition avant toute autre chose à envisager. Cela aurait été plus simple si j’avais pu avoir mon téléphone portable à portée de main pour directement l’appeler chez lui.

Je regardais mon bras qui se remettait déjà de ses blessures tandis que je voyais bien le regard qu'elle avait en le regardant intensément. Je savais bien qu'il avait l'air dans un piteux état, mais en réalité il n'en était rien. Aucune blessure ne pouvait être létale pour un lycan et ça je l'avais bien appris au cours de ces années...

Ôkamiro - Oh... et je m'appel Ôkamiro



L'Italique est la marque de l'intériorité de la voix qui parle ;)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Changelin Biche - Civil
avatar
Race : Changelin
Couleur : #cc33ff
Avatar : Emilia [Re: Zero]
Date d'inscription : 21/07/2018
Nombre de messages : 68
Yens : 51

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Voir le profil de l'utilisateur
Chloris Dyodake
Changelin Biche - Civil
MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite, une autre odeur fort désobligeante [PV Ôkamiro]    Jeu 9 Aoû 2018 - 22:44
A mesure que les secondes passaient, j’étais de plus en plus rassuré de l’état de santé du bras de l’homme-loup, j’eu un petit sourire après avoir lâché son bras une fois certaine de l’évolution rapide et étonnante de sa guérison.

Il avait l’air torturé intérieurement, se demandant sûrement s’il pouvait me laisser seule dans le parc, la nuit, en toute sécurité. Mais avant que je ne pu le rassurer sur le faite que je ne vivais vraiment pas loin des lieux, il me proposa encore une fois son aide.

“Je peux faire venir un ami qui peut t’aider si tu veux... il habite pas très loin dans une belle villa... tu pourra appeler un taxi ou un truc du genre pour rentrer chez toi si tu veux…” disait-il en ayant ralenti de nouveau sa manière de parler. Je repensa alors à sa manière de parler juste avant de partir à toute vitesse… Elle était très différente, plus rapide et bien moins détaché, comme si une autre personne avait pris sa place. Les lèvre tiré sur un côté je finis par me dire que cela devait être dans ma tête au vu de la panique et du stresse de tout à l’heure.

Je le vis alors regarder son bras, surement que la douleur était intense pour lui surtout avec une cicatrisation aussi rapide. puis il finit par me donner son nom après un instant d’absence. Ôkamiro, que voilà un prénom bien japonais !

Je lui souris, fis une grande révérence pour le remercier encore une fois de m’avoir tant aidé, puis je me força à lui parler pour lui montrer ma reconnaissance mais avec difficulté au vu de ma fatigue évidente, la voix un peu faiblarde.

“Oh… ne vous inquiétez... pas ! je n’habite... vraiment pas loin du parc” Je dirigeai alors mon index en direction du lieu où se trouve la maison de Raphaël. Mais j’y repensais, il venait de parler d’un belle villa, non loin du parc… il parlait peut-être de celle de Raphaël justement ! il n’y a pas beaucoup de villa dans ces lieux… cela ne pouvait-être que lui !

“J’habite chez... Raphaël mais… peut-être le connaissez…-vous !” Ai-je alors décidé d’ajouter voir ce que Ôkamiro allait dire vis-à-vis de mon affirmation.

Je me retourna alors dans la direction où j’allais me diriger, les mains jointes dans le dos, puis je tourna légèrement le visage vers le lycan.

“En tout cas… merci… beaucoup… de votre aide… Mr le loup.” ai-je ajouté le sourire aux lèvres.



Je parle en #cc33ff j'ajoute l'italique lorsque je penses

J'écris:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lycan Alpha - Solitaire
avatar
Date d'inscription : 18/07/2018
Nombre de messages : 80
Yens : 0

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Voir le profil de l'utilisateur
Ôkamiro Lacroix
Lycan Alpha - Solitaire
MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite, une autre odeur fort désobligeante [PV Ôkamiro]    Jeu 9 Aoû 2018 - 23:54
La jeune fille commençait à redescendre en pression doucement mais sûrement et je ne pouvais qu’en être rassuré. Elle avait beaucoup de chose à devoir accuser pour cette soirée, car ce n’était pas une chose facilement admissible que de voir son premier lycan. Alors passer de moi à Ôkamiô je ne me faisais pas vraiment l’image que cela avait pu être pour elle.

Ôkamiô - Dit tout de suite que je suis un muffle ! ou un monstre !

Ce n’était bien évidemment pas ce que je sous-entendais à ce moment-là en y pensant, mais il n’était déjà pas évident de suivre une histoire pareil à la base, alors avec un lycan comme moi et ses deux personnalités..

Ôkamiô - Ah ! Dans ces conditions, je te pardonne !

Je repensais doucement à mes nombreuses séances chez le psy qui m’avaient aidé à mieux comprendre qui j’étais, mais sans vraiment me décider sur le fait qu’elle eut raison ou non. Quand nous nous parlons, j’ai vraiment la conviction que nous sommes différents, mais lorsque nous avons le bandanas sur la tête, j’ai presque l’impression que nous ne faisons en fait qu’une seule et même personne.

Ôkamiô - C’est parce que je suis le toi que tu aurais dû logiquement devenir à cause de ce qu’il s’est passé dans les labos mec ! Mais ta volonté de rester celui que tu aurais dû être sans tout ça a été vraiment forte !

Il n’avait pas vraiment tort là-dessus, mais c’était tout de même assez compliqué à vivre à la longue et je commençais à rencontrer beaucoup de gens qui finiraient par le voir. Ôkamiô n’est cependant pas si dur à vivre que je le pense parfois, car nous sommes la même personne, sinon nous ne partagerions pas nos souvenirs, c’est donc qu’il y a quelque chose de plus profond je suppose. Peut-être que je pense trop à mon fort intérieur comme à une autre personne.

Ôkamiô - Tu sais.. Quand tu en viens à te poser ce genre de questions, c’est qu’il commence à être l’heure d’aller nous coucher mon vieux !

Ce n’était encore une fois pas totalement faux non plus, la nuit avançait beaucoup plus vite que je ne l’aurais cru à ce moment-là. C’est alors que j’ai percuté ce qu’elle a dit, à savoir qu’elle connaissait Raphaël.

Ôkamiro - Oh… tu connais Raph-kun ? C’est justement à lui que je pensais…

Je disais ça avec un sourire légèrement effacé, ou blasé auraient dit certains et toujours avec ce même timbre de voix monocorde, à peine désabusé.

Ôkamiro - Si c’est là que tu vis… alors il n’y a pas de problème… rentre vite et passe lui le bonjour d’Ôkamiro… rappel-lui que je l’attend toujours au restaurant… c’est quand il veut pour lui, jour et nuit.. Y a aucun problèmes…

Après ces quelques mots, elle me fit un sourire tout en me remerciant une dernière fois. C’était la première fois qu’on me remerciait pour avoir usé de mes pouvoirs de lycan et je devais bien avouer que j’étais assez heureux de cela.

Ôkamiro - Oh... il n'y a vraiment pas de quoi... Au plaisir...

J'ai tourné les talons pour me retransformer et bondir dans les hauteurs pour escalader la falaise et gagner à nouveau les bois. Ma course ne s'arrêta alors qu'une fois en la possession de mes affaires...


L'Italique est la marque de l'intériorité de la voix qui parle ;)

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite, une autre odeur fort désobligeante [PV Ôkamiro]    
Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre fortuite, une autre odeur fort désobligeante [PV Ôkamiro]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Tout peut basculer, d'une minute à l'autre. [Luffy!]
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...
» Fort-Liberte: Complexe portuaire, industriel et commercial

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Knights RPG :: Hors RPG :: La périphérie de la ville :: La forêt-
Sauter vers: