DARK KNIGHTS
Forum CITY - Contemporain Gothique - Avatars 200 x 400 - Contexte évolutif
Mère et fille... c'est un secret ! [pv Taichi]



 
Bienvenue sur Dark Knights
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Voteur du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Dark Knights sur FB ?

Partagez | 
 

 Mère et fille... c'est un secret ! [pv Taichi]

Aller en bas 
Sorcier - Enclaviste du Secret
avatar
Race : Sorcier Sang-Pur
Couleur : #009900
Avatar : Moeka Kiryu (Stein Gate)
Date d'inscription : 18/08/2018
Nombre de messages : 37
Yens : 7
Voir le profil de l'utilisateur
Irina Fujibayashi
Sorcier - Enclaviste du Secret
MessageSujet: Mère et fille... c'est un secret ! [pv Taichi]   Mar 4 Sep 2018 - 0:10



Cela faisait des jours et des jours que je l’observais discrètement, voulant venir à elle, mais sans jamais oser franchir le pas. Je étais arrivé à mieux connaître son emploi du temps que le mien, j’avais d’ailleurs pris grand soin de faire un planning consignant tous les cours où elle était officiellement inscrite auquel j’avais adjoins un calque avec tout ceux qu’elle appréciait suivre en supplément.
La maison où elle vivait n’était guère un endroit très sûr à mon goût, mais après tout, peu d’endroit pouvaient bien me résister, alors une maison à l’ancienne… J’avais décidé de franchir le pas en ce jour et rien n’aurait su me faire changer d’avis, il en valait d’un pari sur l’honneur qu’Ôkamiro avait fini par réussir à m’extorquer. Qui plus est, je répugnais à l’idée que d’autres sorciers lui ait déjà parlé avant moi alors que j’étais sa mère. S’en étant donc trop pour moi.

Mes longues observations avaient rendu le choix de sa maison comme lieu de premier contact évident. Elle montrait des signes de timidité, pour ne pas dire d’anxiété lorsqu’elle était entouré de beaucoup de monde et mon flair de psy ne me trompait que rarement sur ce genre de choses.

J’avais longuement hésité sur la manière dont j’allais bien pouvoir venir la voir, mais au dernier moment je me suis dégonflé et j’ai opté pour une visite du Secret plutôt que de sa mère. Toutefois j’ai choisi d’autres teintes que j’affectionnais particulièrement. J’ai pris un corset, ainsi qu’une de mes robes victorienne, celle qui était pourpre avec des bordures et coutures d’un violet sombre. J’optai pour des bottes hautes noires et lacets rouge pour aller avec ainsi qu’un chapeau assortis au tout. Bien entendu j’ai pris soin de prendre mon masque de médecin de peste, le violet justement pour aller avec cette robe. Mais je ne pouvais me mentir à moi-même, c’était davantage pour ne pas avoir à soutenir son regard que pour cacher mon visage. J’ai pris mon collier à l'effigie d’Harpocrate, un visage avec un doigt sur la bouche en signe du silence à garder pour les secrets révélés aux initiés.

J’ai quitté mon domicile en prenant un grand soin à occulter ma personne pendant tout mon trajet jusqu’à chez elle. Je me suis introduit chez elle par l’arrière de la maison sans aucun mal en prenant un grand soin à être là une heure avant le retour que j’estimais être le sien afin de préparer du thé et installer la table pour notre entrevue. Une fois la mise en place terminé, je n’ai plus eu qu’à attendre la venue de ma chère fille que j’allais pouvoir voir de très prêt.

J’ai entendu du bruit, le bruit caractéristique de quelqu’un marchant, elle était enfin là…

Je me suis positionné debout à côté de la table que j’avais dressé pour boire le thé ensemble, prête et bien décidée à lui parler. Lorsqu’elle est apparu dans la pièce enfin, elle fût évidemment surprise par ma présence.

Irina ▬Yukimura-san, je vous rencontre enfin. Je suis le Secret de l’Enclave des Sorciers. Dis-je en portant nonchalamment ma main sur mon médaillon.

Je lui laissai le temps de réagir et d’encaisser l’événement qui était en train de se dérouler chez elle tout en tendant ma main vers la table comme en signe d’invitation à venir s'asseoir pour prendre le thé.

Irina ▬Connaissez-vous ma fonction au sein de l’Enclave des Sorciers ?

Je ne savais pas vraiment ce qu’Elena avait bien pu déjà lui dire comme choses utiles ou inutiles, car avec celle-là, tout était possible.

Irina ▬Vous n’avez pas à avoir peur de moi en tout cas, temps que le secret est respecté. Je préférai venir vous voir dans un cadre plus confortable sachant votre réticence à être entouré de monde, j’ai opté pour un endroit intime et maîtrisé.

J’ai pris les devants en nous servant le thé puis en lui tendant une tasse. J’ai pris la mienne avant de commencer à le déguster tout en la jaugeant doucement, observant la moindre de ses réactions au travers des lucarnes en verre sentin des yeux du masque.


© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Sorcier Sang-Pur - Initié - Apprenti
avatar
Race : Sorcière
Couleur : #9966ff
Avatar : Akatsuki de Log Horizon
Date d'inscription : 09/02/2018
Nombre de messages : 132
Emploi/loisirs : Etudiante, bibliothécaire & hackeuse
Yens : 97
Voir le profil de l'utilisateur
Taichi Tomoe Yukimura
Sorcier Sang-Pur - Initié - Apprenti
MessageSujet: Re: Mère et fille... c'est un secret ! [pv Taichi]   Mar 9 Oct 2018 - 15:30


Mère et fille ... c'est un secret !

Feat Irina Fujibayashi & Taichi Tomoe Yukimura

La journée est terminée, pour Taichi Tomoe il est plus que temps. Le mardi, le pire jour de toute la semaine pour elle et pour une seule raison : ce ne sont que des cours qu’elle apprécie au plus haut point. Et qu’elle partage, pour certains, avec de bon camarade. Elle n’en loupe aucun, de ce fait sa journée est comme un marathon ... sans médaille au bout.
En effet, elle découvre la biologie durant deux heures le matin en compagnie de sa nouvelle amie Assaad-chan, qui en profite pour lui apprendre quelques mots en arabe. La petite sorcière progresse très lentement, à son avis l’arabe est la plus complexe des langues qu’elle apprend. Ensuite elle perfectionne son projet de robotique durant deux heures. Lors de la pause déjeuner, elle partage un bento typiquement anglais avec Smith-sensei, avant de rejoindre Manabu-chan pour suivre leur cours de français. Par la suite, elle continue son après-midi de classe par un cours plus que divertissant, sur la création de jeu vidéo, avec son meilleur ami Zuko-kun. Pour boucler la journée, déjà bien chargée, l’adolescente suit un ultime cours portant sur la physique électrique.
Très divertissant.

En cette fin de journée donc, la petite souffle un peu, avant d’aller dans la salle de robotique où comme à son habitude elle s’entraine à parfaire sa maîtrise de ses sors. Même un jour pareil ne l’empêche pas de travailler ses dons. Néanmoins elle reconnait en son for intérieur qu’elle pourrait éventuellement ne pas le faire tous les jours.
Sauf qu’une fois n’est pas coutume, elle est allée au-delà de ses forces en prime.
La petite se retrouve obligée de rentrer chez elle à pied. Ce qu’elle fait après avoir caché tout son matériel, qu’elle compte bien récupérer dès le lendemain matin aussi tôt que possible. Taichi Tomoe n’aspire qu’à une seule chose au vu de l’heure tardive : se détendre.
Et pour atteindre cet objectif, elle prévoit de prendre un bain chand, délassant ainsi ses muscles endoloris par l’effort, puis de manger un ramen devant une bonne série. Pour dire vrai, l’adolescente s’y voit déjà.

Pourtant un vendeur de hand pan, un beigner fourré de pâte de haricot rouge, la retient encore un peu loin de son objectif premier. Que ne ferait pas l’adolescente pour un hand pan ? Taichi Tomoe en est certaine, elle pourrait se damner pour en avoir un tellement elle aime. Alors elle s’en offre un, qu’elle tient à deux mains pour le manger, n’avance ainsi plus du moindre millimètre.
Quel délice !
Avant de quitter le stand, elle s’en offre un second pour le dessert. Puis seulement elle reprend sa route.

Cependant en passant la porte de chez elle, elle devine que quelque chose cloche. Déjà les lumières sont allumées dans le salon, en décalage de l’entrée, la rendant temporairement invisible. Elle regrette de s’être entrainée si durement, car pour une fois elle se sent totalement sans défense.
La peur, insidieuse et glacée, la pénètre pour ne plus la quitter. Qui donc est chez elle ? Pourquoi cette personne est là ? Est-ce un cambrioleur ou pire ? Peut-être qu’elle aurait dû écouter Zuko-kun quand il lui avait proposé de venir dans sa chambre universitaire pour une partie de LoL ...

Non.
Taichi Tomoe se donne une claque mentale. Elle doit arrêter de toujours craindre le pire et d’avoir peur de ne pas pouvoir se défendre. Elle retire doucement ses chaussures. Au besoin elle peut puiser un peu plus dans ses réserves pour utiliser son Ryūjin jankushon, et ainsi gagner un peu de répit. Armé de cette nouvelle certitude, et tenant fermement son sac, elle se dirige vers le salon, prête à en découdre si besoin.
Quel n’est pas sa surprise, non sa confusion, en découvrant une femme. Une femme portant une robe d’une autre époque de couleur pourpre et violet sombre, avec pour accessoires un chapeau assortis et un masque. Un masque violet avec un nez crochu comme celui des oiseaux. Un masque qui, malgré toute sa volonté, lui arrache sans effort un frisson tout le long de son échine.

« - Yukimura-san, je vous rencontre enfin. Je suis le Secret de l’Enclave des Sorciers. »

Le frisson laisse place à la sueur glacée puis à la douche froide. Le désarroi la saisit, préparant l’espace à la venue prochaine de sa complice et de sa sœur : la peur et la panique.
Le Secret ? LE Secret chez elle, à presque 21 heures ? Oh ça ne sent pas bon pour elle. Taichi Tomoe connait bien la réputation de ce membre de l’Enclave, de plus Elena-sensei ne l’apprécie pas et il est difficile de savoir ce qu’en pense Tel-san. Pourtant si le Secret est venue jusqu’ici ... c’est qu’elle a du enfreindre la première règle des sorciers.
Alors rapidement, proche de la panique, l’adolescente se remémore ses faits et gestes, cherchant son erreur sans pour autant en trouver. L’éminente femme devant elle, désigne la table nonchalamment. La petite percute alors que le thé est prêt, comme si toute cette rencontre n’est qu’une simple visite de routine.

« - Connaissez-vous ma fonction au sein de l’Enclave des Sorciers ? »

Doit-elle répondre ou la question est seulement rhétorique ? Taichi l’ignore alors, ses plus fidèles amies bien ancrées en elle, elle hoche doucement la tête, n’osant pas approchée.
Bien sûr qu’elle connait sa fonction au sein de l’Enclave, elle l’a apprise à l’académie et ses parents le lui ont bien rabâché mille fois à côté.

« - Vous n’avez pas à avoir peur de moi en tout cas, temps que le secret est respecté. Je préférai venir vous voir dans un cadre plus confortable sachant votre réticence à être entouré de monde j’ai opté pour un endroit intime et maîtrisé. »

Avec des yeux ronds, aussi grands que des billes de billard, la jeune sorcière regarde la plus âgée. Comment peut-elle le savoir ? Mais le cerveau de la petite corrige immédiatement la question. Depuis combien de temps l’observe-t-elle ?
Ne pas avoir peur lui demande-t-elle ... c’est bien facile à dire, beaucoup moins à faire une fois peur et panique installée. Oh Taichi Tomoe ne les connait que trop bien maintenant, et sait qu’il va lui falloir quelques couples de minutes pour se calmer. Elle s’oblige à relativiser, puisque le Secret ne semble pas être venu la punir, elle ne craint rien.

D’une main tremblante elle accepte la tasse que la sorcière membre de l’Enclave lui offre. Elle l’a dépose sur la table et toujours sans le moindre mot, s’éclipse dans une pièce adjacente.
Bien sûr elle sait que ce n’est ni polis, ni correcte de le faire, mais il lui faut calmer le rythme effréné de son cœur. Sa chambre regorge de panda, de toutes les formes, de toutes les tailles et de tous types. Déposant son sac de cours dans un coin, elle attrape sa peluche panda favorite -faisant la moitié de sa taille aisément- puis retourne dans la pièce où l’attend le Secret.
La petite sorcière s’installe donc face à elle, à demi dissimulée par sa peluche, et avale une gorgée de thé. Il lui faut faire preuve d’un peu de courage en cet instant. C’est pourtant d’une voix mal assurée qu’elle débute le dialogue.

« - Je ... er ... je suis honorée de vous ... rencontrer Secret-san. Veillez pardonner mon ... ma fuite ... je ... je ne m’attendais pas à voir quelqu’un chez moi. »

La petite adolescente s’arrête, boit une nouvelle gorgée avant de reprendre, ayant l’impression de posséder une gorge en parchemin tout d’un coup. Ainsi c’est d’une voix plus assurée qu’elle reprend, un peu plus calme.

« - Pourquoi vouloir me rencontrer ? Je n’ai pas enfreint les règles je peux le jurer ! Enfin ... une fois mais mon grand-père d’adoption est décédé et il n’a jamais rien dit à personne. Je ne l’avais pas fait exprès je vous assure. »

Le pourpre prend ses quartiers sur les pommettes de la plus jeune. La gêne s’impose à son tour, la réduisant au silence. Elle en a conscience, elle s’enfonce. La panique résiduelle, la confusion de la présence de ce membre de l’Enclave, ne l’aide pas à être cohérente.
De fait, comme une enfant, elle se cache derrière sa peluche. Le masque l’intimide bien plus qu’elle veut l’admettre pour couronner le tout.

« - Je suis désolé je ... je ne suis pas très douée pour m’exprimer généralement. Votre ... enfin ... votre masque me fait un peu peur aussi je crois. Vous n’êtes pas venue pour me punir ? »

Oui Taichi Tomoe angoisse encore un peu sur ce point. Peut-être que la réponse de son interlocutrice aidera à faire tomber toute cette pression inutile qu’engendre cette peur irraisonnée.

"Vent de panique"

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Sorcier - Enclaviste du Secret
avatar
Race : Sorcier Sang-Pur
Couleur : #009900
Avatar : Moeka Kiryu (Stein Gate)
Date d'inscription : 18/08/2018
Nombre de messages : 37
Yens : 7
Voir le profil de l'utilisateur
Irina Fujibayashi
Sorcier - Enclaviste du Secret
MessageSujet: Re: Mère et fille... c'est un secret ! [pv Taichi]   Mar 9 Oct 2018 - 17:35



Je savais bien que ma présence chez elle allait faire l’effet d’une véritable bombe dans la vie de ma petite… mais que pouvais-je faire d’autre ? Les idées étaient embrouillées dans ma tête alors que j’avais imaginé notre rencontre, ce n’est qu’en voyant la peur se distiller dans son regard que j’ai compris mon erreur. J’entendais ses pensées clairement et j’avais raison que de voir cette peur. Son coeur s’était emballé et elle avait éprouvé le besoin d’aller dans sa chambre pour prendre une peluche. C’était de toute évidence un totem pour la rassurer ce qui n’était pas bon signe pour la première impression. J’avais merdé encore une fois avec ma fille.
Elle avait peur de ce que je pouvais être, de la raison de ma venue chez elle, le fil de ses pensées était véritablement compliqué à suivre tant tout se bousculait en elle comme dans une véritable bataille d’idées et d’impression. Malgré mes efforts pour la mettre en confiance, cela n’avait été qu’un terrible et retentissant échec. J’avais pourtant choisi une robe dans une gamme de couleur que je pensais être sa préférée, mais c’était le masque qui la dérangeait. Quelle idiote j’étais, bien évidemment que venir avec ma panoplie du secret, celle prévue pour créer un décalage avec l’époque et de l’incertitude… j’utilisais cela pour me cacher, certes, mais surtout pour impressionner mes interlocuteurs…

Tomoe ne s’était pas privée toutefois de faire remarquer assez rapidement ce qu’elle avait sur le coeur, à savoir peur du masque. La peur en elle était grande et ce n’était pas ce que j’avais voulu pour notre première rencontre. Aussi avec un geste doux de la main pour marquer une négation je reprenai la parole afin de dissiper tout trouble en elle.
Irina ▬ Tranquilliser-vous jeune fille, je ne suis pas là pour vous punir, et on ne peut pas blâmer une jeune fille de révéler son secret à un membre de sa famille d’adoption. Votre grand-père n’a pas failli au secret, aussi, n’en parlons plus.  
Je n’avais pas prévu que ce masque jouerait contre moi, mais peut-être aurais-je dû m’abstenir de le porter. Bien entendu que ma fille aurait peur de celui-ci.. Quelle idiote je faisais.
Je portais ma main à mon masque pour l’ôter délicatement et le poser à côté de moi sur la table du salon. Pui je prenais une gorgée de thé pour me donner un peu de courage car je ne pensais pas croiser son regard les yeux dans les yeux aussi vite.
Irina ▬ Désolée que ce masque ne vous ait effrayé, ce n’était nullement mon intention croyez-le bien. C’est un outil de travail dont je me défait rarement...  
Je restais attentive à son esprit pour ne pas faire de fausse note et tenter de ramener un peu le calme dans son esprit. Peut-être qu’une petite boutade serait de bon ton.
Irina ▬ Comme je le disais donc, vous n’avez rien à craindre de moi, surtout avec un telle défenseur  
Je disais cela tout en pointant délicatement du bout du doigt tenant ma tasse la peluche de panda qu’elle avait pris soin de mettre entre elle et moi.
Irina ▬ Je dois vous présenter mes excuse les plus sincères pour la façon de vous aborder. J’ai appris par une note de service que vous avez été retrouvée par des confrères, comme vous êtes sortis du circuit officiel de l’Enclave pendant de longues années il fallait bien que je vienne vous saluez pour savoir ce que vous saviez de notre monde.  
J’ai tout de suite pensé que c’était assez maladroit que de lui parler de son passé troublé par la tragédie, mais c’était tout de même mieux que de préserver les apparences de ma venue pour le moment. Il fallait que je la mette en confiance d’autant plus que le Savoir n’aidant pas, elle avait su m’introduire comme une peste de ce que j’ai pu voir de ses souvenirs remontant à la surface lorsque je m’étais présenté. Satoru… celle-là allait me faire chier jusqu’au bout finalement… même dans ma vie intime… Je voyais bien la considération énorme que Tomoe avait pour elle et c’était un problème au vu du peu de considération que j’avais pour le Savoir. Il allait falloir que je change l’idée préconçue qu’elle avait de moi, amalgamé avec la première impression qui était loin d’être bonne que je lui faisais.
Irina ▬ Je sais bien ce que Satoru-dono pense de moi, mais je pense qu’il n’en est rien. Je suis juste à cheval sur les principes et le protocole. C’est ma rigueur qui fait que nous divergeons grandement. Mais je pense qu’être consciencieuse n’est pas un défaut, n’est-ce pas ?  
Tomoe était très consciencieuse dans son travail, aussi j’espérai que ma remarque fasse mouche et nous crée un point en commun assez vite de son esprit. Bien entendu que je savais aussi ce que le Savoir me reprochait, ma condescendance envers le genre humain, cette vermine qui avait failli détruire tout les sorciers du monde et ma famille.
Irina ▬ Ce sont nos expériences qui nous forgent et parfois celles-ci nous endurcissent un peu trop je pense, voilà tout  
J’esquissai bien malgré moi un visage doux et affectueux, comme celui que j’avais eu lorsque je l’ai tenue pour la première fois dans mes bras. Mais il ne fallait pas que je me laisse trop aller, car elle pourrait se demander pourquoi tant de douceur. J’ai décidé de rester attentive à ce qu’elle allait pensée lorsque j’ai parlé de Satoru, histoire de vérifier l’ampleur de la tâche qui m’attendait… lui avait-elle parlé de mes opinions sur les humains?


© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mère et fille... c'est un secret ! [pv Taichi]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Mère et fille... c'est un secret ! [pv Taichi]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chasse entre mère et fille
» 02. Comme mère et fille.
» Tel mère, tel fille ?[Momy and little Girl's Candria]
» Mémore Histoiremon, fille de Trivia
» Telle mère, telle fille? [PV Leslie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Knights RPG :: Centre de Nakanoto :: Quartier culturel :: Habitations-
Sauter vers: