DARK KNIGHTS
Forum CITY - Contemporain Gothique - Avatars 200 x 400 - Contexte évolutif
Tokyo - Luxure et châtiment ! [PV Sumire]



 
Bienvenue sur Dark Knights
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Voteur du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Dark Knights sur FB ?

Partagez | 
 

 Tokyo - Luxure et châtiment ! [PV Sumire]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Humain - Hunter des chevaliers des ombres
avatar
Race : Humain
Couleur : #0066CC
Avatar : China ( Axis Powers: Hetalia)
Date d'inscription : 12/10/2018
Nombre de messages : 51
Emploi/loisirs : Prêtre / Hunter / Assassin / Professeur de Kung-fu
Yens : 93

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Voir le profil de l'utilisateur
Riku Kobayashi
Humain - Hunter des chevaliers des ombres
MessageSujet: Tokyo - Luxure et châtiment ! [PV Sumire]   Sam 27 Oct 2018 - 22:13



La journée avait commencé comme souvent pour moi, c’est à dire ouvrir le cimetière, puis l’église et commencer à accueillir le personnel venu faire un peu de ménage. Il n’y avait aucune messe de prévu pour la journée donc j’allais pouvoir pratiquer un peu plus d’art martiaux qu’à l’accoutumée, mais ça, c’était avant l’appel d’Aaren.
Il y avait eu un incident à Tokyo la veille au soir et selon lui, c’était un idéal pour procéder à la première chasse de Sumire pour le compte des chevaliers des ombres. Ayant bien reçu mon envie de former un duo de hunter avec elle à terme, il avait souhaité que je soit son “surveillant” sur cet chasse. J’ai envoyé un message à Sumire sur son téléphone de service pour convenir d’une heure à laquelle nous retrouver dans un hotel de Tokyo que je connaissais bien. Il était idéalement placé dans la zone de circonscription du vampire qui avait fait le coup. Toutefois, il n’était pas à exclure que ce ne soit pas un simple level E ou même qu’il ne soit pas tout seul.

Aux alentours de midi j’ai pris le train pour arriver longtemps en avance et faire un peu de repérage et surtout ne pas avoir l’air trop suspect. J’ai pris soin de prendre ma malle pour la chasse et de la faire enregistrer bien entendu. J’appréciais beaucoup le voyage en train, une habitude que j’ai prise en Chine comme en Inde, deux pays où cela est bon marché, toujours rempli de gens et finalement pourtant, reposant.

J’attendis ensuite jusqu’à 21h dans la chambre d’hotel pour commencer à me préparer. Je sorti la malle de sous le lit pour l’ouvrir et retirer les vêtements que j’avais pour ce genre d’occasion. Bien entendu, ce n’était l’habit de cérémonie que je portais, mais bien une tenue plus actuelle pour les assassin de ma confrérie. Un sweat à capuche avec fermeture éclaire et cache-nez intégré pour dissimuler la bouche et un pantalon issu d’une variante de changshan, le tout de couleur bleu marine, la couleur noir marquant toujours un peu plus l’esprit mine de rien. J’ouvrai le double fond de la malle, doublé de plomb, pour sortir des communicateur sans fil dont je m'équipe directement ainsi que mes lames secrètes que j’avais préféré cachez en cas de contrôle palpé. Je sortai enfin un grand manteau long en cuir d’une couleur bleu nuit avec des épaulières en cuir un peu plus renforcé que j’enfilai rapidement également avec de ranger dans la doublure quelques outils divers et variés.

Sumire finit par arriver, à 22h précise comme convenu. Je détaillai sa tenue et sa personne, mais avec un regard plus professionnel que affectueux. Je me suis levé et approché d’elle.
Riku ▬ Je suis très content de te voir Sumire-chan, prêtre pour ta première chasse avec moi ?
Tout en lui disant cela, je faisais un signe de la main pour lui désigner une table sur laquelle j’avais disposé un plan du quartier où le vampire devait vraisemblablement se trouver. Si c’était un level E, à n’en pas douter il finirait par arriver dans cette chambre sous peu si ce que Sumire m’a dit sur son sang était vrai ai-je pensé. Ce qui signifiait que, si elle n’avait pas été attaqué en chemin et que nous ne voyions rien arriver pendant notre briefing, cela aurait été une preuve qu’il fallait tabler sur plus haut level et donc discuter de notre approche.

© Etilya sur DK RPG





Revenir en haut Aller en bas
Humain - Hunter des chevaliers des ombres
avatar
Race : Humain: Hunter
Couleur : #ff0000
Avatar : Feat dessins de Xiao Zang Bai
Date d'inscription : 19/10/2018
Nombre de messages : 41
Yens : 69

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Voir le profil de l'utilisateur
Sumire Tabekawa
Humain - Hunter des chevaliers des ombres
MessageSujet: Re: Tokyo - Luxure et châtiment ! [PV Sumire]   Dim 28 Oct 2018 - 15:11

 

Plutôt, dans la journée, Riku m'avait envoyé un message sur mon téléphone de service, pour me prévenir de notre première chasse en duo. Apparemment, cela doit se passer dans Tokyo, la plus grande ville du Japon m'ayant toujours attiré, pour tous les détails dont je me suis délecté, le peu de foi où je regardais la télévision.

Première chose que je décide de faire pour me préparer : trouver comment m'habiller. Il me faut une robe à la fois décontracté, ni trop chaude, ni trop froide, au vu des températures actuelles, attirant l'œil pour les hommes, mais surtout, me facilitant les mouvements au combat.

Je me dirige vers ma penderie regardant tout ce qui se trouve à l'intérieur. Je pousse mes robe une par une, couleur trop vive, trop sombre, robe trop longue, trop provocante… Après quelques minutes passé dans la recherche de la bonne robe, je finis par trouver cette perle rare. Je l'emporte avec moi pour m'accrocher à côté de ma coiffeuse et réfléchir à l'étape suivante : le maquillage ! La base, le fond de teint blanc habituel des geishas, les hommes de notre monde apprécient fortement les peaux pâles, alors autant leur apporter ce qu'ils aiment. Je choisis de me maquiller de manière simple et peu provocante, presque naturel. Le regard encadré de légers très noirs, de manière à allonger le regard et l'embellir, je prends ensuite un pinceau à lèvre et recouvre les miennes d'une couleur rosé, métallique pour ajouter une touche perlée, légèrement plus foncé pour rehausser légèrement la teinte naturel de mes lèvres.

Je décide par la suite de porter un piercing à la lèvre inférieure, une simple boule argentée, de légères boucles d'oreilles pendante composé de plusieurs petits tissus brillants et blanc, ainsi que les piercings aux autres parties prévues à cet effet, le long de mes oreilles, de simples perles d'argents de plus en plus fines à mesure que l'on remonte.

Je m'observer dans le miroir, vais-je me couvrir de peinture ? Hum… Pourquoi pas, j'ai encore du temps devant moi. Je prends mon pinceau, et ajoute de jolis dessin doré sur mon torse, mes bras, le dos de ma main, et quelques-uns dans le bas de mon dos. Je réfléchis quelques instants, puis il me prend l'idée d'en rajouter sur ma cheville droite, remontant le long de la cuisse et s'arrêtant avant le genou. J'ajoute quelque nuance de rouge pour enjoliver le tout. Voilà ! Un joli mélange de colombe, de voile de Chine et de feuillage en doré, cuivré et rouge.

Il est l'heure de porter ma belle robe, un yukata court, blanc, et or. Au niveau du coup, une fausse fourrure noire, amovible, d'où pend, de chaque côté de mes épaules, soutenu par de grosses perles blanches, des cordes blanche noué à la Japonaise et s'enfilant en leur bout. Les manches sont longues, dissimulant largement mes mains lorsque mes bras restent le long de mon corps. Le bout de ces manches se finit en dessins de roses dorées, nuancées de noires, avec une bordure dans les mêmes tons.

Au niveau de mon torse, la robe se referme comme tout bon yukata, deux bandes épaisses noires au centre dorer, délimitant chaque côté, et rattaché par de petits boutons ornés de grosses perles.

Le Obi soutenant et donnant une belle taille, est noir, recouvert d'un tissu gris foncé parsemé de dessins blancs, et fignolé pas une corde doré noué à l'aide d'une fausse rose blanche. Le bas du vêtement est une jupe courte devant, lié par une partie plus longue commençant sur les côtés entre couper de fines lignes en or. La partie arrière de cette jupe descend jusqu'au niveau de mes mollets finissant par des bandes noirs entre couper par des formes triangulaires blanches.

Avant de m'occuper du bas, je prends le voile qui est censé aller avec la robe puis le pose sur ma tête pour vérifier que cela ne sera pas de trop. Il est parfait ! Cela permet de cacher légèrement mon visage sur le côté, intriguant les personnes qui me verront passer. J'attache donc légèrement le devant de mes cheveux, les ramenant en arrière avec quelques bijoux pour les soutenir et permettant également un soutien à ce voile.

J'enfile délicatement de longues chaussettes, montant jusqu'au-dessus de mes genoux, dans les mêmes tons que la robe, puis choisit la paire de chaussures fournit avec le yukata. Une allure de getas, mais sans en être, au lieu de se lier au pied comme d'habitude, un croisement de cordes noires et or en forme de X permet un meilleur soutien et donc faciliter mon mouvement.

Je choisis une ombrelle au centre noir, puis blanc annelé de noir à mesure que l'on descend sur son tissu puis s'assombrit à nouveau en son extrémité. À l'intérieur, le quadrillage se retrouve couvert de dorer, cette ombrelle est parfaite pour se marier avec mon vêtement, j'y insérer donc mon arme dans le lieu prévu à cet effet, pour me redresser et partir à Tokyo, l'heure avance, et le temps de voyager jusqu'à cette belle ville est long.

Tenue choisit:
 

Après quelques heures de vadrouille dans la ville, j'observe du coin de l'œil les regards posés sur moi, mais surtout ceux avec beaucoup d'insistance. Je finis par entrer dans l'hôtel choisis par mon tandem, et j'entre finalement dans la chambre à l'heure voulu, je suis à l'heure ni plus, ni moins.

J'espère qu'il trouvera l'idée de mon yukata intéressant.

Sumire ▬ Moi de même Riku-sama. Et bien évidement, quel question, je suis prête.

Lui ai-je répondu avec assurance, tout en y ajoutant un clin d'oeil, malgré mon inquiétude, vais-je lui être d'une quelconque utilité ?



“La bonne tenue ?”

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Humain - Hunter des chevaliers des ombres
avatar
Race : Humain
Couleur : #0066CC
Avatar : China ( Axis Powers: Hetalia)
Date d'inscription : 12/10/2018
Nombre de messages : 51
Emploi/loisirs : Prêtre / Hunter / Assassin / Professeur de Kung-fu
Yens : 93

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Voir le profil de l'utilisateur
Riku Kobayashi
Humain - Hunter des chevaliers des ombres
MessageSujet: Re: Tokyo - Luxure et châtiment ! [PV Sumire]   Dim 28 Oct 2018 - 15:50



Sa tenue était tout bonne extraordinaire, si je n’avais pas été d’une nature aussi professionnelle dans ces circonstance, je lui aurais surement fait de multiples compliments. Ces courbes étaient parfaitement mises en valeur par son yukata exotique, mais tout à fait exquis. Son goût pour la mode et les associations vestimentaires était extrêmement bien entraîné visiblement, mais venant d’une geisha, quoi de plus étonnant en fait. Je tâche de ne pas trop m’éterniser à la dévisager pour m’en tenir à une formule très sobre.
Riku ▬ Tu es ravissante, je suis certain que tu vas attirer la cible sans aucun problème.
Je lui montrai avec soin le quartier Kabukicho ou nous nous trouvions. Le problème était que c’était le quartier de Tokyo où se concentraient absolument toutes les activités criminelles et mafieuses de toute la mégalopole et véritable quartier chaud du Shinjuku. Ici il y avait de tout, vente d’arme, prostitution, jeux d’argent. Nous étions au milieu d’uns véritable poudrière alors.
Je passais en revu avec elle tous les endroits stratégique possible pour elle, les maisons de passes, les positions des “geisha” prostituée du coin ainsi que les points de vente d’arme.


L’incident de la veille au soir avait fait au total deux victimes, dont une qui se trouvait être une prostituée, l’autre étant sans doute son client. Ne voyant toujours pas arrivé de level E dans la chambre d'hôtel depuis son arrivé, j’étais maintenant convaincu que ce n’était pas ça.
Riku ▬ Je pense qu’on peut décemment imaginer maintenant que la cible est au moins un level D, mais prions que ce ne soit pas le cas, sans quoi cela signifierait la présence d’un level A. Je table donc sur un level C au moins. As-tu une idée d’approche que tu souhaite privilégier ?
Je ne savais pas encore comment elle opérait exactement, mais avec son sang, tout devait tourner autour d’un jeu de séduction et elle devait donc systématiquement jouer les appâts ce qui n’était pas pour me ravir. Commes moi, elle agissait au plus prêt de sa cibles, obligée qu’elle soit proche à l’extrême. Mais à ma différence, elle est constamment dans leur champ de vision ce qui est dangereux et dû lui faire vivre des situations à hauts risques pas le passé.
Riku ▬ Quoi que tu décides, je serais toujours assez prêt pour réagir et sortir du danger...
Comme toujours j’essayais d’imaginer toutes les possibilités qui allaient s’offrir à nous dans le cadre de cette traque. Si ce vampire avait tué, il fallait peut être aussi savoir si il n’y avait pas une bonne raison à cela. Pour le moment, nous n’avions pas d’informations plus développées sur les victimes. Ce qui n’était pas pour effacer une mine sévère de mon visage lorsque je regardais les photos des deux victimes sur le coin de la table. Le dossier de la police était vide, mais il y avait également une possibilité pour que le vampire n’ait pas eu le choix de faire ce qu’il a fait et se soit nourri pour guérir suite à une altercation pourquoi pas…
J’étais dubitatif sur cette histoire, mais il allait peut-être falloir que nous partagions de plus amples informations sur nos armes tueuses de vampires.
Riku ▬ Comme nous avons encore un peu de temps, j’aimerai savoir si tu as connaissance d’éventuelles facultés spéciales de ton arme tueuse de vampires ?
Je prenais un instant de pause pour l’écouter me répondre avant de moi-même partagé l’information que je demandai.
Riku ▬ Mon arme émet une vibration légère lorsqu’il y a des vampires proches, étant fixer sur mon bras, c’est un radar très efficace et lorsque j’oriente délibérément la lame vers un vampire, un symbole brille de différentes couleur selon la puissance de l’individu.
Tout en lui dévoilant l’information, je lui montrai un trou fait dans la manche au milieu de l’avant bras gauche. Ce trou donne une ligne de vu sur un symbole gris métallisé, parfaitement discret en somme donc.

© Etilya sur DK RPG





Revenir en haut Aller en bas
Humain - Hunter des chevaliers des ombres
avatar
Race : Humain: Hunter
Couleur : #ff0000
Avatar : Feat dessins de Xiao Zang Bai
Date d'inscription : 19/10/2018
Nombre de messages : 41
Yens : 69

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Voir le profil de l'utilisateur
Sumire Tabekawa
Humain - Hunter des chevaliers des ombres
MessageSujet: Re: Tokyo - Luxure et châtiment ! [PV Sumire]   Dim 28 Oct 2018 - 19:32



À mon arrivée, Riku me dévisagea un certain temps, me montrant que mon choix vestimentaire était le bon. Malgré son entraînement à contrôler ses émotions, je peux observer que cela ne l'empêche pas d'être agréablement surpris par la beauté féminine. Je souris timidement et me sens rougir à l'entendre de son compliment, encore heureux qu'avec mon maquillage, il ne peut le voir.

Suite à cela, je le rejoins près de la table pour regarder une carte du quartier, pour repérer les lieux et voir comment agir. Je l'observe du coin de l'œil, me permettant de voir qu'il s'est habillé presque comme un ninja, ou un autre style d'assassin, bien plus discret que moi ça, c'est sûr ! Mais quoi de plus normal ? Nous n'allons pas avoir le même rôle tous les deux.

Je l'écoute attentivement donner ses avis, pour ce qui est des placements possibles permettant de tendre un piège à notre vampire, et ajoute que l'idée des placements de geishas ou de prostituées serait peut-être les mieux placé pour ma part. J'étais habitué à ce genre de personnes et les rendre jalouses pour ma beauté avait finit par être un jeu pour moi, des instants me permettant de me sentir comme les autres et à mon avantage.

Sumire ▬ Hum, j'aurais vraiment préféré que ce soit un lvl E, cela aurait vraiment facilité les choses, mais… le plaisir de la chasse aurait été si… diminué.

Je blague bien évidemment, je n'ai jamais tiré aucun plaisir de chasser et tuer qui que ce soit. Je fais donc un petit sourire amusé à mon ami, lui montrant que je n'étais pas sérieuse pour mon dernier propos.

Sumire ▬ Je pense que je pourrais simplement me promener seul, passant devant les autres geishas ou prostituées, puis je changerais de chemin pour me retrouver dans un lieu reculé, sombre et peut sûr pour moi. Par contre, je pense qu'il vaudrait mieux que j'évite de me saigner avant de trouver notre proie, je risque de rameuter tous les assoiffés de sang du coin assez vite. Surtout, s'il y a des lvl E à dans les quartiers alentour.

Il me rassure, par la suite, pour me dire qu'il ne restera jamais loin de moi, pour assurer ma sécurité. J'avoue que l'idée de me retrouver dans une si grosse ville, sûrement peuplé de nombreux vampires, ne me rassure guère, mais je suis malgré tout habitué à jouer les appâts, c'est bien pour cela que mes parents mon entraîné à être une bonne geisha. Je lui montre un sourire dans le coin, puis passe directement à un air sérieux, continuant de réfléchir comment procéder.

J'observe les photos des victimes, une prostituée et son client, comme quoi j'étais peut-être un excellent atout pour cette situation, si ce vampire a des lubies vis-à-vis de ses morsures “sexuelles”.

Riku me sort de mes pensées pour me demander si je connais les facultés de mon arme. Bien entendu que je la connaissais ma chère “Dafuku Oden”. Ma mère n'avait eu qu'à me dire le nom de cette arme pour me faire comprendre sa particularité. Elle m'avait bien entendu expliqué, malgré tout, ce qu'apporte comme atout cette arme, et la révélation m'avait prouvé à quel point elle était faite pour moi.

Sumire ▬ Mon arme à était surnommé “Dafuku Oden” pour sa particularité à changer le sang de son porteur en poison affaiblissant les vampires, lorsque la lame entre en contact avec ce sang.

Il m'explique par la suite la particularité de sa lame. Vibrations à l'approche d'un vampire. Intéressant ! Et une lueur apparaissant, d'une certaine couleur en fonction de son niveau. Comme quoi ça lame était aussi faite juste pour lui, il n'a presque pas besoin de sentir le danger.

Sumire ▬ En effet, cela pourra grandement nous aider.

Ajoutais-je avec un air sérieux, tout en regardant le trou permettant une parfaite visibilité sur le symbole. Je passe délicatement derrière mon oreille, une mèche tombé devant mon visage pour me permettre une meilleure visibilité, je me dois de rester concentrer, je dois me montrer sous mon meilleur jour, avec mes meilleures capacités.



“Comment procéder ?”

© Etilya sur DK RPG

Revenir en haut Aller en bas
Humain - Hunter des chevaliers des ombres
avatar
Race : Humain
Couleur : #0066CC
Avatar : China ( Axis Powers: Hetalia)
Date d'inscription : 12/10/2018
Nombre de messages : 51
Emploi/loisirs : Prêtre / Hunter / Assassin / Professeur de Kung-fu
Yens : 93

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Voir le profil de l'utilisateur
Riku Kobayashi
Humain - Hunter des chevaliers des ombres
MessageSujet: Re: Tokyo - Luxure et châtiment ! [PV Sumire]   Dim 28 Oct 2018 - 22:03



Je sentis bien que l’ambiance était bonne enfant entre nous malgré le sérieux de la tâche qui nous incombait ce soir. Elle avait lancé une boutade sur un ton sarcastique disant que cela ne serait que plus intéressant que ce soit un vampire de plus haut rang. Savoir plaisanter en un instant comme celui révélait qu’elle était très sereine et pouvoir dédramatiser une situation et sain pour l’esprit. Je répondais à son clin d’oeil avec un sourire et un rire soupiré.
Riku ▬ Oui ce serait dommage que ce soit trop facile je te l’accorde
Répliquais-je avec un ton las évidemment sous le joug de la plaisanterie manifeste.

Elle avait en tête une tactique qui devait être la sienne depuis bon nombre d’année et l’une des plus commune lorsqu’on est un appât vivant. Mais j’avais quelques doutes vis-à-vis d’une stratégie orientée sur l’idée d’attirer un vampire dans une ruelle sombre et seule qui plus est. Toutefois, c’était une tactique qui avait fait ses preuves avec le temps et ma foi, très bonne de surcroît, mais j’aurais préféré une traque avec moins d’aléatoire dans les paramètres.
Je laissais cette idée de côté le temps qu’elle m’exposa les facultés de son Dafuku Oden, une arme qui visiblement empoisonnait le sang humain de celui qu’elle entaillait. Une fois le sang empoisonné, si un vampire le consommait, il serait grandement affaibli pendant un certain temps. Cela m’embêtait encore plus que de savoir qu’elle avait besoin d’être encore plus proche de la cible que moi et de se laisser mordre. Si le vampire était peu scrupuleux ou si il paniquait, elle pouvait se retrouver avec sa tête séparée du corps avant de voir le coup partir.
Cette seule pensée me terrifiait malgré la contenance absolue que je gardais pour ne pas trahir mon professionnalisme.
Riku ▬ Ton idée n’est pas mauvaise, mais j’avoue que je nourri quelques craintes. Je devrais peut-être me poster à un café de rue et lorsque tu pense être suivie, tu pourrai venir passer devant pour voir si mon arme réagit à un vampire et me laisser identifier le niveau de la menace qu’en penses-tu ?
J’essayais un instant de visualiser le meilleur endroit où j’aurai bien pu me positionner et une fois celui-ci trouvé, je le désignai du bout du doigt sur la carte. En parallèle, j’essayai avec l’autre main de montrer une ébauche d’itinéraire de point de prostituée en point de prostituée qu’elle pourrait parcourir avant de rabattre la cible vers le café.
Riku ▬ Il faudrait aussi opter pour une approche selon le niveau de la menace, car si c’est un vampire au dessus du rang C, il peut avoir du répondant et nous pourrions avoir des difficultés à l’atteindre. Mais plus encore, si ce n’est pas un rang D qui était sérieusement en manque ou qui commence à perdre pied faute d’avoir le sang de son maître pour le nourrir, il nous faudrait peut-être nous questionner sur la question du pourquoi.
Je reprenais en main le maigre dossier de la police sur les deux victimes en tachant d’essayer de trouver une raison qui aurait pu pousser un vampire à les tuer. Ce n’étaient pas des hunters, ni l’un, ni l’autre, donc le vampire n’était pas en danger de mort, mais il pouvait y avoir un contentieux entre lui et la prostituée.
Riku ▬ Je ne suis pas un partisan de l’assassinat aveugle que ce soit dans un sens comme dans l’autre et s’il y a une chance de rédemption pour l’être ayant commis cet acte, il faut qu’on tire cela au clair. C’est du moins ma position personnelle. Selon le niveau, il nous faudra une bonne raison pour l’éliminer et donc tu devra peut-être lui faire la conversation pour connaître la raison qui l’a poussé à faire ça. Cela va t’exposer encore à plus de risques. J’aimerai donc avoir ton avis sur la question.

© Etilya sur DK RPG






Revenir en haut Aller en bas
Humain - Hunter des chevaliers des ombres
avatar
Race : Humain: Hunter
Couleur : #ff0000
Avatar : Feat dessins de Xiao Zang Bai
Date d'inscription : 19/10/2018
Nombre de messages : 41
Yens : 69

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Voir le profil de l'utilisateur
Sumire Tabekawa
Humain - Hunter des chevaliers des ombres
MessageSujet: Re: Tokyo - Luxure et châtiment ! [PV Sumire]   Mar 30 Oct 2018 - 10:36

 

Bien évidemment, je n'étais pas vraiment à mon aise dans la situation actuelle. Une chasse en extérieur, le genre de situation que je n'ai jamais eu à trouver par le passé au vu de mon rang et de ma situation. J'ai toujours eu à le faire discrètement au milieu des geisha ou en solitaire avec les cibles, mais jamais, au grand jamais à l'air ne connaissant pas cette fameuse proie.

Je ne me sens pas à mon aise, et je vois vite que Riku l'avait compris, voyant sa réaction vis-à-vis de ma blague. Un rire forcé, prenant vraiment ma phrase comme une boutade.

Il ajoute par la suite avoir d'autres idées que la mienne pour tendre un piège, mon idée était peut-être quelque peu dangereux, je le lui accorde. Mais elle reste en quelque sorte la seule que je puisse connaître pour le grand air, et pour ce que je suis. Être un appât, une véritable vocation peut-on dire… Il me propose donc de se poster au niveau d'un café pour pouvoir être à l'affût lorsque je passerais près de lui, et lui permettre de visualiser la situation avec son arme.

L'idée me plaît en effet, la mienne paraît bien fade et irréfléchie à côté de la sienne.

Sumire ▬ Oui, cela me va... J'ose t'avouer que je n'ai jamais pratiqué la chasse à l'air libre… Je ne suis pas très à mon aise de ne pas connaître notre cible, ce n'est pas dans mes habitudes.

Ai-je le courage de le dire, les dents serrées et déglutissant à l'idée que la situation ne dégénère vite.

Riku me présente alors la meilleure situation pour lui sur la carte. Mon trajet, le lieu où il sera posté. Le sujet qu'il lance par la suite, fait parti de mes plus grandes craintes. Le niveau de la cible, le risque que cela pourrait engendrer selon s'il est élevé ou non, ainsi que de la situation de ce vampire. Je pense qu'il veut faire attention à ne pas le tuer inutilement non plus, ce que je peux comprendre, c'est notre rôle, comprendre le pourquoi du comment et ne pas agir bêtement comme je le faisais avant.

Et les mots qui suivirent me confortèrent dans mon idée, me proposant de faire la conversation au vampire, permettant de savoir… J'ai toujours l'habitude de faire la conversation, c'est la faculté de base d'une geisha, mais tirer les verres du nez d'un vampire, je ne suis pas sûr de bien savoir agir.

Sumire ▬ Faire la conversation pour savoir… C'est tout à fait logique, nous ne sommes pas censé tuer bêtement et je suis d'accord, mais… je ne suis pas sûr de savoir comment faire...

J'ai besoin de plus d'aide pour comprendre comment procéder, je suis malgré tout en-dehors de ma zone de confort et un chien dans un lieu inconnu à tendance à montrer les crocs plus facilement.



“Vais-je être un point mort ?”

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Humain - Hunter des chevaliers des ombres
avatar
Race : Humain
Couleur : #0066CC
Avatar : China ( Axis Powers: Hetalia)
Date d'inscription : 12/10/2018
Nombre de messages : 51
Emploi/loisirs : Prêtre / Hunter / Assassin / Professeur de Kung-fu
Yens : 93

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Voir le profil de l'utilisateur
Riku Kobayashi
Humain - Hunter des chevaliers des ombres
MessageSujet: Re: Tokyo - Luxure et châtiment ! [PV Sumire]   Mar 30 Oct 2018 - 14:25



Je voyais bien qu’elle n’était pas des plus tranquille depuis que nous avions commencé à discuter de la mission et du plan d’action en lui-même. Elle finit par m’en révéler la raison et en effet j’avais vu juste, c’était bien à cause de la façon dont nous allions chasser ce soir-ci. Je posai ma main sur son épaule, appliquant une légère pression, comme une sorte de massage pour jauger son stress et le faire partir.
Riku ▬ Détends-toi, ne t’en fais pas. Je n’ai pas joué les collecteurs depuis des années, moi aussi j’ai pris l’habitude de tout savoir de ma cible ou de l’observer pendant des jours durant.
Les collecteurs de la Confrérie étaient ceux qui allaient chercher tout un tas d’informations pour nous comme les plans des infrastructures, les horaires des patrouilles, fréquences de la polices ou tout ce qui pouvait être utile dans le cadre de notre mission.
Le plan était terriblement hasardeux, mais c’était le travail d’un hunter finalement. Nos compétences d’assassins étaient non négligeables à n’en pas douter, mais bien loin de la méthode des hunters ordinaires. Nous serions très bons pour gérer les missions planifiées longtemps à l’avances, mais elle ne pouvait pas faire ce genre de missions sans faire ses preuves avant, quant à moi je n’avais pas encore assez d’ancienneté tout simplement. Là, nous étions les seuls hunters disponibles pour gérer ce vampire chasseur d’homme.
Riku ▬ Mais je crois en notre équipe. Ça sera un peu comme à l’école, comme lorsque malgré tout le sérieux que nous pouvions avoir, nous nous étions infiltré dans les cuisine pour une glace. On va improviser un peu
Je lui disais cela avec un tendre sourire fendant le visage sérieux que j’avais arboré jusque là. Mon attitude acquise avec la Confrérie n’allait pas l’aider à se mettre en confiance, alors je relachai un peu de pression pour la faire se détendre un peu.

Cependant elle n’avait pas tort sur un point. Faire avouer un vampire n’était pas une choses aisée et lui tirer les vers du nez n’allait pas être simple même avec ses talents. S'il la sent trop curieuse, il risque de rester sur la défensive. Il fallait réfléchir à quelque chose de viable pour qu’elle ne prenne pas trop de risque et se sente un maximum à l’aise, c’est alors que mon regard est repassé sur la carte et s’est accroché au nom d’un établissement bien fréquenté par des geishas un peu plus haut de gamme que celles dans les rues.
Riku ▬ Là ! Tu l'amènera là, c’est en publique et il ne fera rien de inconsidéré avec autant de monde. Tu pourra peut-être lui souriter des informations. Lorsque je l’aurai identifié, j’essayerai de faire une recherche rapide par reconnaissance faciale d’après les fichiers de la police et des chevaliers tout en restant en contact avec toi.
Je lui tendais par ailleurs un communicateur que j’avais spécialement de prévue pour une femme, ce n’était pas une oreillette, mais bien un piercing assez design dont une partie vient se loger dans le creux de l’oreille. Je lui tendais également un collier dans lequel se trouvait une caméra discrète dans le but d’avoir une vue sur la cible lorsqu’elle lui ferait face.
Riku ▬ Si jamais le vampire est un B ou pire, on abandonne la mission et tu trouve une excuse pour t’en aller, mais en restant dans le bain de foule et je ferai diversion en faisant venir la police. Allons-y maintenant
J’allais la prendre par l’avant-bras comme il est coutume de le faire chez nous, assassins de la confrérie, mais je me ravisai, préférant lui déposer un baiser symbolique sur le front, en guise de protection.

© Etilya sur DK RPG



Revenir en haut Aller en bas
Humain - Hunter des chevaliers des ombres
avatar
Race : Humain: Hunter
Couleur : #ff0000
Avatar : Feat dessins de Xiao Zang Bai
Date d'inscription : 19/10/2018
Nombre de messages : 41
Yens : 69

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Voir le profil de l'utilisateur
Sumire Tabekawa
Humain - Hunter des chevaliers des ombres
MessageSujet: Re: Tokyo - Luxure et châtiment ! [PV Sumire]   Jeu 1 Nov 2018 - 12:47

 

Je sens la main de Riku se poser sur l'une de mes épaules, puis il appuya, comme un point de pression à l'arrière, qui me permet de décontracter les muscles alentours en quelques secondes. Tout à coup, je me sens mieux. Il ajoute calmement, que je n'ai pas à stresser et qu'il est dans le même cas que le mien, ne rien connaître de sa cible est vraiment quelque chose de particulier pour nous deux. Je lève le menton en sa direction puis lui sourit d'un air embarrassé.

Il essaye de me rappeler notre enfance, le jour où nous avions choisi de voler des glaces dans la cuisine de l'école, plutôt que de nous entraîner. Il est vrai que nous étions très sérieux à l'époque, nous passions pratiquement toutes nos pauses à nous entraîner, pour ma part, c'était pour ne pas décevoir mes parents, mais ce jour nous avions envie d'autre chose, nous restions des enfants alors… Cela restait normal, je pense.

Un petit rire m'échappe, le souvenir de cette situation est agréable et tellement drôle, nous étions vraiment des enfants très particulier. Puis, je reprends mon sérieux pour me remettre dans la situation actuelle.

Sumire ▬ Oui, moi aussi j'y crois.

Après quelques instants de réflections de sa part, vis-à-vis de mon inquiétude sur le sujet “tirer les vers du nez d'un vampire”, il finit par me montrer le point le plus propice sur la carte pour me préciser qu'il serait mieux que je me trouve à cet endroit. Bien en vu de tout le monde, je pourrais donc lui demander quelques renseignements sans l'inciter à se révéler face à tant de personnes inconnues. Riku me tend immédiatement après un petit bijou particulier. Une boucle d'oreille, ou plutôt un piercing à oreille servant de communicateur, parfait pour mes trous au niveau du tragus. À croire qu'il était fait spécialement pour moi, et qu'il connaissait mes piercings.

Toute émoustillée par ce cadeau, je le prends de ses mains, retiré mon bijou déjà installé au niveau de l'oreille droite puis le remplace par le communicateur. Il me tend ensuite un magnifique collier, simple avec un pendentif en pierre noire dissimulant une caméra pour faciliter l'observation. Je me tourne, pousse ma “capuche”, puis soulève mes cheveux pour le laisser porter le collier à mon coup.

Sumire ▬ Tu me gratte aujourd'hui Riku.

Dis-je timidement, tout en regardant le collier, un sourire aux lèvres légèrement retenue.

Alors d'après lui si jamais il apprend que c'est une lvl B nous abandonnons la mission, ça, je le comprends, cela pourrait vite devenir dangereux surtout pour moi qui suis l'appât. Avant de s'en aller, il me dépose un baiser sur le front, ce qui eu pour effet de me faire rougir puis presser mes lèvres l'une contre l'autre. “Il a décidé de me rendre folle de lui ma parole !” Ai-je pensée à cet instant. J'avais toujours cette question qui me taraude : “Peut-il réellement savoir les sentiments qu'il a pour moi s'il s'en est détaché ? Comment puis-je me dire qu'il s'attache à moi, qu'on pourra vivre ensemble et avoir confiance l'un en l'autre, s'il a appris à n'avoir aucune attache ?” Non ce n'est pas le moment de le lui demander, nous sommes en pleine mission sérieuse ! Mais lorsque celle-ci sera finie… Je le lui demanderais.

À présent, nous sommes sortie du bâtiment, j'ai remis en place ma cape, re déplié mon ombrelle puis commence à me diriger vers le lieu indiqué par Riku. J'avais en visuel dans ma tête nos choix, je me dois d'agir au mieux, et de lui montrer ce dont je suis réellement capable. Je laisse donc Riku s'installer où il le souhaite, de manière décontracté et discrète, le suivant d'abord du regard avec tendresse, puis reprend mon parcours. Un air gracieux, visage droit, mais le regard légèrement penché vers le bas, je passe devant le lieu donné et essaye d'observer les personnes qui m'entourent sans éveiller les soupçons.




“Quel vampire sera-t-il ?”

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 21/06/2012
Nombre de messages : 159
Yens : 232
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
Squatte le Balcon
MessageSujet: Re: Tokyo - Luxure et châtiment ! [PV Sumire]   Ven 2 Nov 2018 - 17:33
Intervention PNJ
« Vampire »

Le dossier était extrêmement incomplet. Il vous était cependant parvenu grâce à la police. Depuis que l’Ordre s’était révélé au grand jour, la police japonaise s’était mise à vous envoyer de temps à autre ce qui leur paraissait étrange. C’était un énorme bond en avant pour les Chevaliers, car les cas leur étaient ainsi révélés plus rapidement, avant que plus de victimes ne fussent faites. Hélas, il y avait un hic. Si les hunters et leurs informateurs savaient comment étudier ce genre de scène de crime, la police l’ignorait encore. Ici, vous n’aviez qu’une photo, mettant en évidence deux corps avec de multiples morsures dans des zones considérées comme érotiques. Si les Chevaliers avaient été là, vous auriez pu déterminer, à partir des morsures, à combien de vampires différents elles appartenaient et peut-être même si de la magie avait été utilisée, avec de la chance. Les mœurs n’étant pas encore bien installées, la police avait tout de même refusé l’accès aux corps aux informateurs, au même titre que n’importe quels civils. C’était un beau paradoxe que d’être prévenus, mais de se voir refuser des informations cruciales pour l’enquête, au nom de la loi.

Les informateurs ne parvenant pas à progresser plus, vous avez été envoyés sur ce dossier pour approfondir l’enquête à cause de vos avantages respectifs. Cela faisait deux semaines depuis le double meurtre. L’Ordre estimait que Sumire pourrait attirer les éventuels vampires qui rôdaient dans le même quartier que l’hôtel où les corps avaient été retrouvés. Quant à Riku, il était là pour identifier leur level, et intervenir en cas de besoin. Aaren avait cependant insisté auprès de Sumire pour qu’elle ne prît pas de risques inutiles et mît fin à l’opération si elle se sentait menacée. De petites oreillettes vous avaient été confiées, vous permettant, si vous le souhaitiez, d’établir un lien entre vous, preuve que l’organisation avait gagné en moyens financiers.

L’arme vibra quand arriva un jeune homme japonais élégamment vêtu d’un pantalon de costume noir et d’une chemise blanche, surmontée d’une veste noire sans manches et d’une cravate d’un gris tirant sur le violet. Son col était légèrement déboutonné et la cravate desserrée de deux-trois centimètres, comme pour rendre la tenue plus confortable. Les regards se tournaient sur son passage, car il était d’une rare beauté et il émanait de lui un charisme raffiné. Bien entendu, vous saviez d’où lui venait cette apparence hors du commun. Il s’agissait d’un level C. Plusieurs prostituées l’abordèrent, mais il les repoussa jusqu’à s’arrêter devant Sumire qu’il regarda brièvement de bas en haut, ne s’attardant pas suffisamment pour que cela parût déplacé. Finalement, il posa ses yeux d’un bleu profond sur le visage de la jeune femme. Il esquissa un sourire chaleureux et intrigué.

« Bonsoir, Mademoiselle. C’est une magnifique tenue que voilà, sur une femme tout aussi magnifique. Je n’aurais jamais cru croiser une personne comme vous par ici. Accepteriez-vous de passer un peu de temps en ma compagnie ? »

Les vêtements de Sumire paraissaient en effet quelque peu étranges au milieu des prostituées aux tenues plus vulgaires. Cependant, ce client dénotait sans doute tout autant parmi ceux qui parlaient habituellement aux prostituées de la rue. Il était peu probable qu’ils fussent aussi polis et, au vu de la qualité apparente de ses vêtements sur mesure, il avait sans doute de quoi se fournir en prostituées dans des lieux plus luxueux.



PNJ Staff
Revenir en haut Aller en bas
Humain - Hunter des chevaliers des ombres
avatar
Race : Humain
Couleur : #0066CC
Avatar : China ( Axis Powers: Hetalia)
Date d'inscription : 12/10/2018
Nombre de messages : 51
Emploi/loisirs : Prêtre / Hunter / Assassin / Professeur de Kung-fu
Yens : 93

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Voir le profil de l'utilisateur
Riku Kobayashi
Humain - Hunter des chevaliers des ombres
MessageSujet: Re: Tokyo - Luxure et châtiment ! [PV Sumire]   Ven 2 Nov 2018 - 18:35



Je n’étais pas un aficionados de la technologie, enfin je saisis parfaitement comment m’en servir, mais une fois que cela ne marchait plus, j’étais totalement dépasser, et je préférai également la matière tangible d’un support papier à l’immatériel numérique. Toutefois, je m’étais posté comme convenu à la terrasse d’un café non loin de là où se trouvait Sumire. Je passais en revue sur mon portable le dossier qu’avait eu les Chevaliers sur nos victimes, et mis à part le fait qu’il y avait eu plusieurs morsures sur les deux corps, rien n’indiquait qu’il n’y avait qu’un seul vampire, mais c’était tout à fait plausible qu’ils soient nombreux tout de même. Ce n’était vraiment pas une affaire des plus simple pour ce qui était d’une première sortie sur le terrain pour Sumire. Quant à moi, je devais bien avouer que jouer les récolteurs d’informations n’était plus dans mes habitudes depuis mes débuts de formation au sein de la Confrérie.
J’osai laisser aller mon esprit à une petite prière pour qu’Aaren finisse par avoir plus de liberté d’action et par extension ses hunters, sans quoi nous n’allions pas faire de miracles sur nos affaires envoyées par la police locale. Ces idiots n’avaient pas autorisé les chevaliers à voir les victimes… quels… bref, ce n’était pas le moment de songer à cela, mais si nous faisions choux-blanc ce soir, il était évident que j’allais opter sans doute pour m’introduire dans l’enceinte de la morgue où se trouvaient les corps.
Riku ▬ Sumire, tout vas bien ?  
Je lui faisais savoir de temps en temps ma présence de l’autre côté de son écouteur travesti en piercing pour tragus. Il fallait la mettre en fiance mais sans pour autant lui faire oublier la mission.
Riku ▬ N’oublie pas qu’il peut y avoir plus d’un vampire dans le coin, il nous en faut un à interroger pour savoir ce qu’il s’est passé.  

C’est peu de temps après notre dernier contact que j’ai ressenti la vibration de ma lame à travers le bracelet de cuir. Il y avait un vampire dans le coin et il se rapprochait de moi. Pas après pas je sentais qu’il venait toujours plus prêt jusqu’à commencer à s’éloigner, c’est alors que mon regard balayait mon champ de vision car il devait être passer à proximité de moi. Il y avait bel et bien un homme étrangement attirant, obligé de repousser les putes qui venaient à lui. Dans un mouvement pour prendre ma tasse de café avec le bras gauche, j’alignai celui-ci avec l’homme puis jetai un coup d’oeil au trou dans ma manche. Le premier symbole n’était pas révélateur d’autres vampire dans le coin, donc il ne devait y avoir que lui, mais le second symbole lui, brillait d’une lueur jaune, me permettant de savoir à quoi m’en tenir.
Riku ▬ Sumire, l’homme qui avance droit vers toi, c’est un client potentiel, rang C… fais attention, je ne suis pas loin si tu as besoin.  
J’étais suspendu à l’image vidéo qu’affichait maintenant mon téléphone, relié à la caméra du collier de ma partenaire. Dès que j’aurai l’occasion de prendre son visage en photo ce serait dans la boîte, prêt à être envoyé aux Chevalier pour savoir s’ils avaient quoi que ce soit comme information sur ce vampire.
Je nourrissai cependant la crainte que d’autres vampires ne finissent par venir jusqu’à elle et surtout que des level E ne finissent par venir et ne mettent sans dessus dessous l’endroit. Nous n’avions pas pour ordre d’agir aveuglément, et ce n’était pas notre intention non plus, mais en cas de soucis, il était hors de question de transiger, et distanciation ou pas, je tuerai le premier vampire qui oserait faire du mal à Sumire.

© Etilya sur DK RPG


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Tokyo - Luxure et châtiment ! [PV Sumire]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Tokyo - Luxure et châtiment ! [PV Sumire]
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Luxure dégage ton cul d'ici
» Nicole Sumire Nakajima [OVER]
» Un souffle de luxure [Hans]
» 01.03/11.C.[Tokyo] Au croisement de la lumière et des ténèbres.
» Luxure que je t'aime ! [PV Manzo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Knights RPG :: Au delà des frontières :: Villes Voisines-
Sauter vers: