DARK KNIGHTS
Forum CITY - Contemporain Gothique - Avatars 200 x 400 - Contexte évolutif
Le Nouveau Roi du Nord [PV Aaren]



 
Bienvenue sur Dark Knights
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Voteur du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Dark Knights sur FB ?

Partagez | 
 

 Le Nouveau Roi du Nord [PV Aaren]

Aller en bas 
Vampire Level A - Chef du clan Dwight Hodgkin
avatar
Race : Vampire
Couleur : #ff0000
Avatar : Brad Burns - Green Blood
Date d'inscription : 03/06/2018
Nombre de messages : 180
Emploi/loisirs : PDG / Chef de clan / Tir
Yens : 43

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Voir le profil de l'utilisateur
Bradley Dwight Hodgkin
Vampire Level A - Chef du clan Dwight Hodgkin
MessageSujet: Le Nouveau Roi du Nord [PV Aaren]   Dim 18 Nov 2018 - 21:55



Rider ▬ Monsieur, nous pouvons quitter le jet, la limousine est prête et tout est en ordre.  
Bradley ▬ Fort bien, allons-y
C’était un pays que je n’avais pas vu depuis longtemps que l’Afrique, mais j’y avais des intérêts financiers depuis peu. Il faut dire qu’entre les guerres civiles, les guérilleros et autres dictateurs au pouvoir avaient tous besoin d’armes. Bien sur officiellement le pays ne cautionne pas ces conflits, mais il fallait bien des vendeurs d’armes en freelance pour faire le boulot à leur place. J’avais mis un homme de paille à chaque fois à ma place à la tête de la Smith & Wesson ou de la Colt pendant plus d’un siècle, si bien qu’aujourd’hui je pouvais assumer totalement le fait de contrôle les deux plus grandes et légendaires société d’armement des Etats-Unis. Toutefois j’appréciais de me déplacer en  personne pour régler des affaires qui serait pourtant traité d’ordinaire par des collaborateur en freelance. En revanche le retour à la maison était toujours un moment qui me ravissait. Certes, le Texas est un repaire de bouseux pro NRA, et donc de très bon clients, mais en soit c’était surtout un état qui avait conservé cette passion pour les ranchs et les cowboys.
J’avais ma propre piste pour que le jet puisse se poser, mais en même temps avec plus de deux milles kilomètres carrés de terres, j’avais de la marge. Ce territoire énorme n’était en revanche pas des plus célèbre car il n’y avait pas de pétrole dans le sous-sol, mais ce n’était pas plus mal. Nous élevons des chevaux de courses réputés, avec quelques que tête ayant remportés le derby du Kentucky, mais aussi du bétail, pour les humains comme pour les vampires. C’était un privilège que d’avoir des humains en salariés et en aussi grand nombre puisqu’ils pouvaient donner leur sang pour l’infirmerie du ranch, ce qui était un moyen efficace de pouvoir nourrir l’ensemble de mes vampires sans mal.
Je passais en revus tout ce qu’il me restait à faire en remettant à plus tard tout ce qui pouvait attendre, car j’avais reçu une très bonne nouvelle tardivement. Le nouveaux chef des Chevalier des Ombres allait venir me rendre visite en personne. C’était le quatrième avec qui j’allais traiter, mais avec celui-ci, je sentais que cela partait bien par avance, étant le fils adoptif de son prédécesseur. Comme à chaque fois ce serait l’occasion de passer en revue l’accord que nous avons conclu cinquante ans auparavant, le second avec qui j’avais traité avait même tenté de renégocier les termes en la faveur des hunters, mais c’était sans me connaître.
Bradley ▬ Faites entrer le jet dans le hangar et libérez la piste d'atterrissage, je veux qu’il puisse atterrir directement ici.
J’expédiais tout un tas d’affaires non urgentes, ce qui incluait notamment ce qui se passait au Sénat des vampires. Comme toujours c’était le calme plat, tout le monde ou presque était absent à l’exceptions des inconditionnels de la politique, ou les doux idéalistes encore jeunes. Rosalie s’ennuyait prodigieusement alors qu’elle avait attérit la veille seulement, mais au bout d’une seule séance, sa lassitude était remonté plus vite qu’elle ne vocalise. Je lui passais un coup de fil pour être certain qu’elle allait bien malgré tout avant de la laisser à sa morne existence à Nakanoto où il ne se passe jamais rien.
C’était rare, mais ma soeur était venu me voir aujourd’hui. Il faut dire que j’avais plusieurs manoirs sur mes terres, dont un exclusivement dédié à ma soeur pour son usage personnel, ainsi qu’un pour mon cousin. Je restais souvent dans le manoir principale où se trouvait nos écuries à pur sang de compétition. Elle voulait savoir si j’avais du temps à lui consacré, ce à quoi je consentit malgré l'imminence de l’arrivée de mon invité. Il fallait que j’arrive à nouer des liens avec elle et malgré les cinq décennies, nous en étions toujours à chercher nos marques bien que nous nous réunissons tous les deux trois jours pour passer une agréable soirée à boire surtout et à s’alcooliser au plus haut point. C’était une hédoniste si convaincu qu’elle avait distillé des niolle qui auraient sans doute été mortelles pour des humains, mais qui avaient au moins la force nécessaire à ce qu’on ressente vaguement quelque chose.
Rider ▬ Monsieur, votre invité est là.  
Bradley ▬ Quoi déjà ?
Rider ▬ Il est arrivé en voiture, sans doute a-t-il pris un avions et est-il arrivé la veille à Houston.
Bradley ▬ Fais-le rentrer tant pis. Désolé ma soeur bien aimée, mais je vais devoir recevoir quelqu’un d’important.
Elle fit une sorte de révérence improvisée avant de sortir par une autre porte tandis que mon invité faisait son entré dans mon bureau.
Debout à l’attendre droit dans mes bottes, je voyais entrer un solide gaillard. J’avais opté pour une tenue de circonstance, bien que dans les tons habituels. J’avais des bottes marrons sombre au cuir robuste et un pantalon en jean noir serré. Je ne portais bien évidemment pas de manteau bien que j’eu conservé mon chapeau. J’avais donc mon gilet noir et ma chemise blanche avec le col souligné par un bolo tie en argent frappé du symbole de notre clan. Les manche de ma chemise remontées jusqu’au coude, je lui tendais la main pour une poignée chaleureuse.
Bradley ▬ Monsieur Hermansson, Bradley Dwight Hodgkin, content de vous voir.
Sentant bien à quel gaillard j'avais à faire, je me suis diriger vers mon bar pour en sortir une bouteille d'Akvavit, cet alcool se rapprochant tant de la vodka et que les norvégiens apprécient. Je lui servi un verre tandis que pour moi, ce fût le choix d'un bon cognac.
Bradley ▬ Tenez, et installez vous je vous en prie. Je suis ravi que vous ayez fait le déplacement de si loin pour vous présenter.
J’avais évidemment tout un tas de dossier sur mon bureau qu’il avait pu apercevoir avant que nous nous installions dans les fauteuils. Ceux-ci retraçaient l’ensemble de tous ce qui avait été décidé par le passé par ses prédécesseurs ainsi que tous les incidents liés aux vampires sur mon territoire.

“Tête à tête au sommet”

© Etilya sur DK RPG
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Humain - Chef des chevaliers de l'ombre
avatar
Race : Humain - Hunter
Avatar : Un personnage de Ohimesama to Akuma no Kishi
Date d'inscription : 12/11/2018
Nombre de messages : 7
Emploi/loisirs : Chef de l'Ordre des chevaliers de l'ombre
Yens : 10
Voir le profil de l'utilisateur
Aaren S. Hermansson
Humain - Chef des chevaliers de l'ombre
MessageSujet: Re: Le Nouveau Roi du Nord [PV Aaren]   Dim 25 Nov 2018 - 16:33
C'est de la folie, Aaren…
Mon père avait renouvelé cette alliance comme son prédécesseur avant lui. Il s'y était rendu à l'époque, et j'ai toujours fait confiance en son jugement.
Laisse-moi au moins venir avec toi. Tu fais bonne figure, mais je sais ô combien la mort d'Erik t'affecte.
Non Jørgen, je préfère te savoir ici pendant mon absence. Mais ne t’inquiète pas, je prends nos trois meilleurs hommes avec moi.

Son bras droit n'insista pas, même s'il n'en pensait pas moins. Ça faisait à peine plus d'une semaine qu’ils avaient enterré leur précédent chef. Aaren encaissait, mais il pouvait difficilement cacher son chagrin à son meilleur ami. Il rangea quelques affaires dans son coffre-fort avant de le fermer à clé et de ranger le double dans la poche secrète de sa veste. Puis il fit face au sorcier en soupirant.

Je sais que tu te fais du souci pour moi et je t'en remercie. Mais ça va. J'ai besoin d'action, au contraire. Tu me connais. Et puis c'est ce qu’il aurait voulu. Et j'ai pris toutes mes précautions, tu sais que je suis prudent.

En effet, il avait prévu d'arriver la veille du meeting et de se rendre sur place en voiture, accompagné du lieutenant en poste chez ses hommes basés aux États-Unis. Le Dwight Hodgkin ne serait au courant qu’une fois sur place. Ce n'était pas très conventionnel, mais le vampire ne leur avait pas interdit de faire autrement. Et de ce que son père lui avait dit de lui, il ne lui en tiendrait pas rigueur. Désormais fin prêt pour le voyage, il posa une main sur l'épaule de son.ami, un sourire confiant sur le visage. Puis il sortit de son bureau.

Ses hommes étaient déjà prêts. Il n'eut qu’à faire un signe de la main pour indiquer le départ. Personne n'avait jamais contesté sa nomination à la tête de leur ordre, malgré son jeune âge. Ils semblaient tous au contraire satisfaits de la situation. Aaren était très apprécié des chevaliers des ombres, ils respectaient tant ses capacités physiques que son aptitude à diriger. Les quatre hunters s’installèrent dans la voiture qui les conduirait à l'aéroport le plus proche. Aaren donna ses consignes ; ils étaient ses invités, il attendait donc un comportement exemplaire. Pas de regard en coin, pas de mouvement brusque pouvant être mal interprété. Jusqu'à nouvel ordre, le clan américain était leur allié et il serait intraitable sur la moindre bavure.

Le trajet en avion privé se déroula plutôt bien. Ils étaient obligé de dépêcher leur propre véhicule, en voyage officiel. Car il serait compliqué d'être admis avec des armes, encore plus aux douanes des américains. Aaren avait juste pris contact avec son lieutenant sur place pour lui décrocher les autorisations nécessaires. Pendant les longues heures de vol, le chef des chevaliers s'était bien occupé avec la lecture du dossier Bradley Dwight Hodgkin. Tout ce que son père et ses prédécesseurs avaient pu récolter sur lui se trouvait là. Et ce qu’il lisait l'intéressait beaucoup. Un sourire se dessina sur son visage. Cette rencontre serait mémorable sur bien des points.

Ils passèrent la nuit dans leur avant-poste à Houston, après s'être entretenu brièvement avec le responsable de brigade. On sentait l'effervescence que provoquait l'accueil du chef de leur ordre international. Il avait surpris plus d'une fois des regards curieux par-dessus un journal ou derrière une épaule. Il s'était finalement présenté officiellement aux hommes sur place, ils avaient partagé un ou deux verres avant d'aller se coucher. Puis ils se levèrent aux aurores pour se rendre chez leur hôte.

Aaren répéta ses consignes dans la voiture, autorisant toutefois ses hommes à retirer leur veste. Car il faisait foutrement chaud aux Texas, alors imaginez pour des norvégiens… Même Aaren faisait une entorse à ses principes. Il avait retiré son manteau, ne portant que sa chemise aux manches élégamment relevées. Mais il gardait sa cape ; c'était sa signature après tout. Leur voiture franchit un portail qui annonçait les limites du territoir Dwight Hodkin. Il n'avait l'air de rien comme ça, mais Aaren voyait que tout le monde était sur le pied de grue. Ses yeux se mirent en activité à l'approche du manoir, son esprit se concentra sur ce qui l'entourait. Aucun détail ne lui échapperait.

La main gauche sur la garde de Stillhet, il se dressa devant l'entrée de toute sa carrure de Viking. D'un même mouvement, ses hommes l'encadrèrent, dissuadant quiconque de le toucher sans leur permission. Le chef leva les yeux aux ciel en retenant un soupir, mais ne pipa mot. Il fut reçu d'abord par un certain Rider. Il nota l'empressement dans son comportement ; ils ne s'attendaient pas à le voir si vite, assurément. Bien. Certains aimaient se faire attendre, Aaren lui préférait surprendre. L'homme de main du vampire lui fit signe d'entrer à son retour. D'un geste, Aaren ordonna à ses hommes de rester à l'extérieur de part et d'autre de la porte. S'ils se consultèrent du regard, indécis, ils ne protestèrent pas. Le hunter fit apparition dans la pièce, notant de justesse une silhouette qui disparaissait au fond.

Le chef de clan l’accuillit aussitôt avec une poignée de main. La description de son père était très fidèle ; un grand homme, large d’épaule, aux traits un peu bourrus, mais qui possédait tout de même un charme indiscutable ; c’était après tout le propre de sa race. Aaren saisit sa main tendue avec enthousiasme, souriant.

Hallo, Monsieur Dwight Hodgkin. Ravi de faire enfin votre connaissance.

Il s’exprimait parfaitement en anglais, avec toutefois un accent reconnaissable. En réalité, en faisant des efforts il savait l’effacer complètement. Mais il aimait bien garder une trace de ses origines. Son sourire s’élargit en voyant le vampire sortir de l’Akvavit ; il était plutôt perspicace. Comme à son habitude, Aaren n’avait pas touché un verre au matin, pour que son esprit fût parfaitement clair pour cette rencontre importante. Et surtout, pour pouvoir accepter un verre par convenance. Il prit place dans un fauteuil à l’invitation de son interlocuteur.

Sentiment partagé. Je vous remercie de me recevoir. J’ai cru comprendre que je vous ai interrompu dans vos activités… J’en suis navré, je sais que mon arrivée n’était pas prévue si tôt. J’ai l’habitude d’anticiper, j’espère que vous ne m’en tiendrez pas rigueur.

Il tendit une main pour récupérer son verre plein et trinquer avec son hôte, enthousiaste. Il but une gorgée, notant avec satisfaction la qualité de cet alcool typique de chez lui. Le Dwight Hodgkin savait choisir sa cave avec soin, en particulier pour ses invités.

Je ne vais pas tourner autour du pot. Comme vous vous en doutez, je suis venu dans le but de renouveler l’alliance entre votre clan et mon organisation, suite au décès de mon prédécesseur. Et je tenais à le faire en personne. Nous sommes sur la même longueur d’onde, n’est-ce pas ?

Il posa son regard pétillant sur l’homme qui lui faisait face. C’était une question rhétorique. Mais il commençait toujours par là, histoire d’évaluer la personne à qui il s’adressait, et se faire son propre opinion.
Revenir en haut Aller en bas
Vampire Level A - Chef du clan Dwight Hodgkin
avatar
Race : Vampire
Couleur : #ff0000
Avatar : Brad Burns - Green Blood
Date d'inscription : 03/06/2018
Nombre de messages : 180
Emploi/loisirs : PDG / Chef de clan / Tir
Yens : 43

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Voir le profil de l'utilisateur
Bradley Dwight Hodgkin
Vampire Level A - Chef du clan Dwight Hodgkin
MessageSujet: Re: Le Nouveau Roi du Nord [PV Aaren]   Dim 25 Nov 2018 - 23:24



Ce gars a une poigne d’homme, un vrai, rien de misogyne là-dedans, mais je sentais qu’il y avait du poids sur ses épaules. Mes sens aiguisés me trompent rarement, la tensions musculaire, la posture, le flux sanguin, les pulsations de son rythme cardiaque, le rythme de sa respiration, tout ça donnait de précieux indices. Il n’avait pas peur d’être là, mais il savait bien que ce n’était pas que pour des ronds de jambes qu’il était présent. Tout ça, on peut le sentir en une poignée de main. Il était costaud, certes, pour un humain en tout cas, mais c’était autre chose sa force, il avait pas peur de moi, et c’était pas de l’inconscience ou de la stupidité. Tout commençait très bien, il avait toute mon attention maintenant. Il était doublé d’un diplomate, cela se sentait à l’effort de s’exprimer dans un anglais parfait, malgré un accent prononcé que je devinais sans doute forcé, d’une manière. Aussi ai-je témoigné de ce respect en lui répondant directement en norvégien.
Bradley ▬ Si je vous en tenais rigueur, je ferai mauvais hôte. Croyez moi, aux States on a l’habitude des imprévus, je ne suis pas à cela prêt et ce que je pouvais faire avant votre arrivée, pourra attendre votre départ.
Il était amusant de prononcer ces mots en norvégien, enfin à ce niveau-là, j’eu même peur que ce ne soit considéré comme du vieux norois. Il faut dire que je n’avais pas pratiqué cette langue depuis une incursion au onzième siècle lors de l’évangélisation des hommes du nord, un conflit extrêmement savoureux qui m’a fait renoncer à mon lien avec la chrétienté que je jugeais comme barbare. La noblesse des hommes du nord et leur capacité à se jeter dans la bataille sans conditions était tout bonnement formidable. Ce Aaren serait-il aussi adroit en politique que ses prestigieux ancêtres avec leur hache, nous le verrions bientôt.
Je n’allai pas m’afficher trop longtemps avec mon vieux norrois et préferai revenir à de l’anglais bien de chez nous, car mine de rien c’est qu’il était directe ce petit. J’adore les personne directes, ce sont de loin celles pour qui j’ai le plus de respect dans ce monde. À quoi bon nier ce qu’on veut ? Non. On le dit et on le prend, voilà comment ça marche.
Bradley ▬ Hm.. oui bien entendu.
Nous étions en effet parfaitement sur la même longueur d’onde, mais je me demandais encore s’il n’allait pas essayer de négocier d’autres accord, cela n’était pas impossible après tout. Mais la donne avait bien changé depuis la dernier fois que l’un d’eux avant tenté sa chance pour ajouter d’autres clauses. Je sentai en revanche que ce petit avait du potentiel et s’il avait réviser son sujet, il savait parfaitement que plus qu’à une brute, il s’adressait en ce moment à un homme d’affaire impitoyable également.
Bradley ▬ Désolé pour votre prédécesseur. C’était un chic type et les gars réglos se perdent depuis le siècle dernier. Comment est-ce arrivé si je puis poser la question ?  
J’avoue qu’il avait sans doute un certain âge pour un humain, mais pas au point de casser sa pipe comme ça sans prévenir, du moins c’est ce que j’espérai. Mais il fallait bien avouer qu’avec leur métier… enfin leur vocation surtout, c’était le meilleur moyen d’écourter sa vie déjà éphémère. Je n’espérai pas vraiment une grande réponse, mais s’il y avait une zone d’ombre dans cette histoire ça peut être intéressant.

Vu que nous commençons à être à l’aise, je me suis dirigé par mon bureau pour utiliser l’intercom.
Bradley ▬ Amenez-moi les rapports d’incident.
Il ne fallut pas longtemps pour que plusieurs hommes entrent avec des carton dans les bras, mais je fut surpris de voir à nouveau Rider, mais surtout Ely…
Bradley ▬ Mr Hermansson, vous avez été amené par cet homme, laissez-moi vous présenter mon chef de la sécurité. Mr Underwood, un lycan.  
Et voici ma soeur, Elysabeth Roselia Dwight Hodgkin.
Maintenant laissez nous.
Ai-je dis en me tournant vers les deux que je venais de présenter
Je n’aimai pas vraiment ce genre de venue non prévue pendant que je préparai le cadre idéal pour un accord aussi important. Les dossiers nous serviraient surement au cours de notre dialogue. J’en profitai donc pour m'asseoir avec mon verre toujours en main.
Bradley ▬ Bien, donc entrons tout de suite dans le vif du sujet si vous voulez bien. Puis-je vous demander dors et déjà si vous avez à redire sur les termes de l’accord conclus avec votre prédécesseur duquel nous sortons ?

“The Show is going on”

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le Nouveau Roi du Nord [PV Aaren]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Nouveau Roi du Nord [PV Aaren]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» OSCAR MALE X CANICHE 6 ANS . NORD 59 - ADOPTE
» le nouveau gouvernement
» On devrait mettre les gens du nord en quarantaine pour les empêcher d'entrer à
» Retour au pays du Sénateur du Nord-Est Rudolph Boulos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Knights RPG :: Au delà des frontières :: Autres Pays-
Sauter vers: