DARK KNIGHTS
Forum CITY - Contemporain Gothique - Avatars 200 x 400 - Contexte évolutif
Purgatoire d'un cowboy [PV Anna Lena]



 
Bienvenue sur Dark Knights
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Voteur du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Dark Knights sur FB ?

Partagez | 
 

 Purgatoire d'un cowboy [PV Anna Lena]

Aller en bas 
Vampire Level A - Chef du clan Dwight Hodgkin
avatar
Race : Vampire
Couleur : #ff0000
Avatar : Brad Burns - Green Blood
Date d'inscription : 03/06/2018
Nombre de messages : 190
Emploi/loisirs : PDG / Chef de clan / Tir
Yens : 61

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Voir le profil de l'utilisateur
Bradley Dwight Hodgkin
Vampire Level A - Chef du clan Dwight Hodgkin
MessageSujet: Purgatoire d'un cowboy [PV Anna Lena]   Jeu 29 Nov 2018 - 11:18






Les humains ont beaucoup étudié les rêves ce dernier siècle, comme s’il y avait une sorte de révélation caché de l’esprit prisonnière de nos rêve ou quelque chose du genre. Moi ce qui m’étonne encore aujourd’hui, c’est le peu d’intérêt que les vampires ont eu à étudier leur propre rêves. Certain humain font des rêves récurrents, mais cela n’est pas leur apanage, loin sans faux, car si nous avons une vie beaucoup plus longue, nos rêves nous poursuivant durent plus longtemps. Dans mon cas, cela faisait maintenant près de deux cents ans maintenant que je faisais le même rêve pratiquement chaque fois que je laissais mon esprit s’abandonner à la fatigue accumulée.
Une fois encore j’étais à l’intérieur de ce maudit rêve, ou cauchemar, le terme n’était plus important maintenant. Je l’avais vécu tellement de fois que j’étais maintenant un rêveur lucide dans mon cauchemar. Pour ne pas donner une touche de cynisme absolu, je n’avais même pas le contrôle sur le rêve malgré ma lucidité, à croire que mon esprit s’évertuait à m’en faire baver pour une raison obscure. Il y avait toujours un battement entre le moment où je me retrouvai dans le rêve et celui où je comprenais que c’était un rêve, mais ce n’était plus que l’ordre de quelques instant maintenant. Prisonniers de ce rêve, je le vivai pourtant inlassablement, sans jamais pouvoir rien n’y changer, encore et encore.

Le soleil crépusculaire peignait le ciel dans des teintes à base de rouge et d’orange, mais avec un assombrissement de ces couleurs rendant le ciel magnifiquement beau d’ordinaire. Cela aurait pu être cadre magnifique si ces couleurs avaient été sublimé par un décors parfait comme de vertes collines fleuries ou quelques niaiseries que ce soit. Mais ce n’était pas le cas ici dans ce rêve, loin sans faux.
Le décors était composé de villes en ruine dont seuls les bulding dépassaient comme d’anciennes forêt d’arbres morts. Les rayons de ce soleil visuellement absent filtraient au travers de ces bulding décrépis et aux fenêtres et murs brisés. Je marchais au milieu d’anciennes grandes routes traversant ces villes, sans parvenir à reconnaître celles-ci, mais avec une sorte de medley étrange parfois entres les styles architecturaux que j’avais pu voir au travers de ma longue existence. Ces cités fantômes se découpaient à l’infini se détachant de l’horizon comme des silhouettes indiscernables, d’un noir absolu pour les plus éloignées, comme dans certaine peintures très sinistres.
Il n’y avait pas âme qui vive dans les environs, jamais, s’était d’ailleurs ce qui me renvoyait sans cesse l’idée que ce cauchemar n’était autre qu’une représentation de mon esprit de ce que devait être le purgatoire. Une sorte de monde fini pour tout ce qui vit, mais où un vampire peut parfaitement continuer d'errer sans but jusqu’à devenir l’ombre de lui-même un peu comme ces ruines n’étant que des ombres avec cet éclairage.
Le sol ressemblait à du sable, comme celui que j’avais pu fouler pendant des lustres lors de la conquête de l’ouest, mais c’était une sorte d’illusion perceptive engendré par la couleur du ciel se reflétant dans ce sable. Toutefois, cette poudre n’était pas faite de silice, mais de calcium. C’était de la poudre d’os, remplaçant le sol tout entier, empêchant que quoi que ce soit ne puisse vivre ou pousser pour former à nouveau une végétation. Ce n’était pas un hasard, ici et là je pouvais voir les crânes des milliers de personnes, peut être des millions. Comme si toute l’humanité s’était éteinte en entassant ses individus les uns sur les autres à l’infini jusqu’à finir par tomber en poussière ainsi et à tuer leur monde par extension.

Je marchais dans cet environnement mort, sans but, sans raison d’être, sans personne à qui parler, sans personne pour me tuer, vaincu par ma propre immortalité sans pouvoir m’y soustraire. Comme toujours, par petits moments fugaces, je perdai la notion de réalité ou de rêve, ce genre de moments de flottement où malgré ma lucidité dans le rêve je bascule dans la croyance que tout est vrai. Tout me paraissait durer une éternité, ou même deux… Je ne pouvais même pas être torturé par les fantômes du passé ici, à croire que je finirai même sans aucun souvenir un jour. Ce qui me consolait alors était l’idée de trouver les corps ou les tombes de ceux que j’avais pu connaître, mais cela n’était jamais arrivé dans ce rêve.

Un son s’est fait entendre dans le lointain. C’était impossible, rien n’était jamais sorti de l’ordinaire ici, et pas un seul son ne retentissait à l’exception des bruits de mes propres pas normalement. Il y avait pour une fois du changement dans ce putain de rêve.
Bradley ▬ Qui est là ?!

“Changement de programme”

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Vampire Level A - Clan Von Reizel
avatar
Race : Vampire level A
Couleur : #990033
Date d'inscription : 20/03/2018
Nombre de messages : 38
Yens : 8
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Lena von Reizel
Vampire Level A - Clan Von Reizel
MessageSujet: Re: Purgatoire d'un cowboy [PV Anna Lena]   Sam 15 Déc 2018 - 23:18
Ce soir, encore, j’avais osé me rendre dans le rêve de mon frère pour essayer de l’apercevoir. Tandis que je l’observai de loin, sans me montrer, je me demandai s’il viendrait pour mon mariage. Je ne savais pas quand il se tiendrait. Cela pourrait être dans des décennies, mais, si cela me permettait de le rencontrer… Soudain, Erik se retourna. Sursautant, je tombai en arrière et sentis le sol m’absorber.

Quand j’ouvris les yeux, j’étais ensevelie dans le sable. Je me débattis, un peu paniquée, ôtant rapidement la fine couche de sable qui recouvrait mon visage. Je remarquai alors les couleurs autour de moi, mes pieds nus, la sobre robe blanche que je portais, à bretelles, qui m’arrivait juste en dessous du genoux… Mon frère avait disparu, mais j’étais encore dans le rêve de quelqu’un d’autre, à n’en pas douter. Cela devenait fréquent, ces temps-ci. Soit la maîtrise de mon pouvoir empirait, soit j’étais plus facilement sujette au stress. En tout cas, ce brusque revirement m’avait évité été d’être confrontée à Erik dans son rêve. Je n’étais pas certaine de comment il réagirait. Il y avait des chances qu’il me méprisât comme notre père. Je crois que je préférais maintenir le doute que d’affronter son regard… Pour une fois, j’étais heureuse que mes pouvoirs eussent des ratés…

Il régnait ici une chaleur étouffante. Cependant, le sable était étrangement neutre, ni réchauffé par le soleil, ni froid. Je me redressai en m’époussetant et en essayant de chasser le sable de mes longs cheveux laissés libres, explorant du regard mon nouvel environnement. Le ciel était crépusculaire, baigné par une lumière d’un rouge orangé. Le soleil n’était nulle part en vue, mais il y avait trop de lumière pour qu’il soit juste disparu à l’horizon, ou du moins, je le supposais. Je n’avais pas spécialement l’habitude de pouvoir voir les couchers de soleil. Le paysage était morne. Un sable blanc recouvrait tout à perte de vue. J’avais entendu dire qu’il pouvait y avoir des plantes dans le désert, mais ici, je ne voyais rien de tel, ni même une âme qui vive. Au moins se dessinaient la silhouette de buildings, mais ils avaient quelque chose d’étrange, comme un décor de théâtre. Le silence régnait, pesant.

Sans repère particulier pour m’y retrouver, je choisis une direction au hasard. Tous les chemins menaient généralement au rêveur. Les rêves étaient faits ainsi. Ils s’articulaient autour de leur propriétaire. Tant que j’étais ici, j’obéissais également à ces règles, même si je gardais mon libre arbitre. Je finirai forcément par tomber sur lui. J’espérais que cela arriverait vite. Il faisait chaud et ce paysage silencieux qui semblait rester le même en toute circonstance était déprimant… Je marchai lentement, en chantonnant pour me changer les idées. J’ignorai combien de temps j’avais marché lorsque j’entendis plus que ne vis quelqu’un venir dans ma direction. Le temps avait paru si long.

« Qui est là ? »

Je me retournai en souriant vers le nouvel arrivant. Je sentis aussitôt son aura de level A. Elle était extrêmement puissante. Ce vampire devait être bien plus âgé que moi. Il était extrêmement imposant, tout en muscles et me dépassait de plusieurs têtes. Il avait l’apparence d’un jeune homme à la mâchoire carrée et aux cheveux bruns, rendus un peu filasse par un entretien irrégulier. Une légère barbe poussait sur son menton. Comme tout vampire de mon rang, il était très beau, mais lui avait aussi quelque chose de très impressionnant, voire effrayant. Il portait des habits dignes d’un cow boy. Je reconnus sur son torse l’emblème de la famille Dwight Hodgkin, un dragon noir sur deux pistolets d’argents croisés, le tout sur fond doré. Je n’avais jamais eu l’occasion de le voir, mais mon précepteur me l’avait décrit.

Je lui adressai ma plus belle révérence, comme je l’aurais fait en le croisant dans la réalité. J’ignorai qui il était, mais son statut de level A faisait de lui un prince parmi les vampires et même en tant qu’égale, je me devais de lui montrer du respect. De plus, contrairement aux rêveurs habituels, il sentirait tout de suite qui j’étais et se douterait probablement que je n’avais rien à faire ici. Peut-être même reconnaîtrait-il les yeux violets des Von Reizel.

« Pardonnez mon intrusion. Je me nomme Anna Lena. Je ne souhaitais pas vous déranger, mais mes pas m’ont menée dans votre rêve. »
Revenir en haut Aller en bas
Vampire Level A - Chef du clan Dwight Hodgkin
avatar
Race : Vampire
Couleur : #ff0000
Avatar : Brad Burns - Green Blood
Date d'inscription : 03/06/2018
Nombre de messages : 190
Emploi/loisirs : PDG / Chef de clan / Tir
Yens : 61

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Voir le profil de l'utilisateur
Bradley Dwight Hodgkin
Vampire Level A - Chef du clan Dwight Hodgkin
MessageSujet: Re: Purgatoire d'un cowboy [PV Anna Lena]   Dim 16 Déc 2018 - 1:07



Tout était toujours incroyablement similaire et prévisible dans cet endroit maudit qu’était mon rêve, si on pouvait appeler ce purgatoire un rêve. Le moindre building, la moindre pierre, le moindre grain de sable était toujours au même endroit, comme si son emplacement était tout simplement immuable. Cependant, il y avait quelque chose de nouveau ici, en cet instant et pour la première fois j’avais quelque chose à faire dans cet endroit maudit.
Je n’ai pas tardé à trouver l’origine de cette nouveauté, dès que mes sens se mirent en éveil j’ai tout de suite senti un vampire, un level A. Ce n’est qu’une fois en face de l’invité que j’ai pris conscience d’une chose, ce n’était plus tout à fait un rêve. On peut me reprocher des tas de choses et me prendre pour un idiot, ce n’en était pas moins faux. Lorsqu’on vit aussi longtemps que moi, on finit par être un peu un touche à tout. Or, il y avait une chose de certaine, on ne reconnaît dans son rêve que des personnes que l’on connaît en vrai, sans quoi elle ne reste que des silhouettes vagues et éphémères. Cette jeune femme à la robe blanche était une vampire, mon instinct me le hurlait, mais je ne l’avais jamais vu auparavant et j’ai plutôt une bonne mémoire des visages. Elle était étrangère à mon rêve ai-je alors pensé. Elle devait disposer d’une sorte de pouvoir onirique ou quelque chose de la sorte sans doute pour s’inviter dans le rêve d’autrui.
Anna Lena… Tel était son nom pour peu que cela fût vrai. Ses yeux violets m’intriguait, j’en avais déjà vu autrefois mais où ? Impossible de me rappeler sur le moment et il le valait peut être mieux pour elle. Je la dévisageai tout en réfléchissant à ce qu’elle pouvait venir faire ici, dans mon rêve et ce, sans que je ne l’y ai invité. Peut-être qu’un autre clan essayait de me soutirer des informations sur le mien tandis que j’étais vulnérable, en train de dormir. Cependant, c’était peu probable, car pour cela il aurait fallu pouvoir anticiper mes plages de sommeil et il m’arrive de ne pas dormir pendant plusieurs jours, accaparé par le travail. Plusieurs solutions restaient néanmoins possibles, après tout, on pouvait surement tenter de tuer quelqu’un dans un rêve, là où il était le plus vulnérable. Elle s’excusait et avait l’air relativement sincère. Peut-être qu’elle était venu me délivrer un message secret venant de quelqu’un peut être ? Ou alors c’était un accident ? Non… personne ne peut s'immiscer dans le rêve d’un autre par accident, sans quoi cela pouvait être extrêmement dangereux pour tout le monde je suppose, ou représenter un poids mort pour un clan.
Je lui répondait avec un simple geste, portant ma main sur mon stesson en guise de salutation authentique venue du far-west.
Bradley ▬ Mademoiselle.
Je pris le temps de porter me regard aux alentours, balayant de mes sensations l’ensemble de la zone nous entourant afin de m’assurer qu’il n’y avait pas eu un piège de tendu contre moi. Ce n’était pas le cas. Toutefois, je ne décrochai pas pour autant un quelconque sourire d’aucune sorte et me contentai de reprendre.
Bradley ▬ Comment et pourquoi êtes vous là ?
Je n’éprouvai pas le besoin de me présenter, j’avais vu son regard balayer mon corps et si elle avait un minimum d’éducation, le symbole de mon clan suffisait à lui dire qui j’étais à n’en pas douter.
Les levels A ne couraient pas les rues, c’était le cas de le dire, alors où avais-je déjà vu cette teinte violette dans le regard. C’était peut-être une Shidara, mais il valait mieux pour elle que ce ne fût pas le cas, ou alors… Une Von Reizel peut-être ? Non, je connaissais bien le pédigré de la famille et aucune fille n’avait été porté à notre attention par ce vieil enfoiré d’Albericht. Cet enfoiré avait surement ourdi la seconde guerre mondiale pour foutre le bordel dans le monde des humains et par écho, dans celui des vampires, mais je n’avais pas réussi à prouver quoique ce soit à l’époque. Je le tenai d’une certaine manière responsable de mon absence ayant permis à des traîtres de prendre le pouvoir. Si mon père n’avait pas eu une vision à son propos laissant entendre une telle manigance, jamais je ne serais parti.
Je retrouvais mon calme intérieur, en me disant qu’il n’était pas digne d’un chef de clan de tenir les enfants d’autres personnes responsables des actes de leurs parents, que ce fût une Shidara ou une Von Reizel. J’ai décroché alors mon premier sourire de notre entrevue, relativement carnassier par ailleurs.
Bradley ▬ L’intrusion est pardonnée, du moins pour l’instant. J’ai votre prénom, mais ai-je droit à votre nom ?

“Rencontre au purgatoire”

© Etilya sur DK RPG





Revenir en haut Aller en bas
Vampire Level A - Clan Von Reizel
avatar
Race : Vampire level A
Couleur : #990033
Date d'inscription : 20/03/2018
Nombre de messages : 38
Yens : 8
Voir le profil de l'utilisateur
Anna Lena von Reizel
Vampire Level A - Clan Von Reizel
MessageSujet: Re: Purgatoire d'un cowboy [PV Anna Lena]   Ven 11 Jan 2019 - 18:15

Le vampire me salua poliment, mais son visage resta de marbre. Je me demandai si je ne m’étais pas fourrée sans le vouloir dans un sacré guêpier. Selon mes leçons, le clan Dwight Hodgkin comptait plusieurs level A mâles. Parmi les plus connus, il y avait son chef, évidemment, Bradley, mais aussi son cousin et un parent plus éloigné, en France. Ce dernier appartenait à une autre famille, et il était donc peu probable qu’il portât les armoiries des Dwight Hodgkin, à moins que cela ne fît partie de son rêve. J’avais donc une chance sur deux d’être tombée sur un chef de clan. Je n’en savais pas beaucoup plus. Je n’avais jamais eu de cours concernant la politique et n’avait donc aucune idée de quel genre de personne il s’agissait. Tout cela m’inquiétait beaucoup. J’ignorais tout de la politique de mon père et de ses liens avec les Dwight Hodgkin, mais malgré mes relations compliquées avec lui, je ne voulais pas être un fardeau pour lui. D’ailleurs, l’idée qu’il apprît mon erreur me faisait froid dans le dos. Je n’osais imaginer sa réaction… Certes, l’inconnu était impressionnant, mais rien ne me faisait plus peur que la colère d’Albericht von Reizel. De plus, cela réduirait à néant mes efforts pour pouvoir voir ma famille et ceux d’Alessio pour améliorer ma liberté.

« Comment et pourquoi êtes-vous là ? »


Je m’efforçai de le regarder dans les yeux, sans arrogance, afin de l’inciter à me croire. Je décidai de jouer la carte de la sincérité. J’étais de toute manière une piètre menteuse, et je ne voyais pas d’intérêt à broder une histoire invraisemblable. Advienne que pourra.

« Je possède le pouvoir de voyager dans les rêves. Cependant, il est instable, et il lui arrive de se déclencher contre ma volonté. »

Cependant, je ne pouvais en partir tant que le rêveur ne s’éveillerait pas. Cela, je n’osais le lui dire, car cela me mettait en fâcheuse posture. Je ne connaissais pas encore ses intentions à mon égard, et j’étais coincée ici en sa compagnie. L’homme semblait pensif. Il finit par sourire. Cependant, je ne savais qu’en penser car son expression n’était pas rassurante pour autant.

« L’intrusion est pardonnée, du moins pour l’instant. J’ai votre prénom, mais ai-je droit à votre nom ? »

« Je suis la fille d’Albericht von Reizel. Cependant, si cela ne vous dérange pas je vous serais fort gré de ne pas parler de mon erreur à mon père. Il apprécie peu que je… fasse parler de moi, » ajoutai-je plus timidement.

« Que je fisse savoir que j’existais » aurait été plus approprié, à vrai dire. Même Alessio n’avait jamais entendu parler de moi avant que Père ne lui proposât ma main. Il n’y avait qu’Ayumi qui bavardait à mon sujet sans prendre de précaution particulière. Je soupçonnais cela d’être, consciemment ou non, de la provocation envers son chef, pour qui elle n’avait jamais caché sa haine. L’ordre de se taire n’était pas explicite, mais mes deux servantes level C n’auraient jamais osé en parler.
Revenir en haut Aller en bas
Vampire Level A - Chef du clan Dwight Hodgkin
avatar
Race : Vampire
Couleur : #ff0000
Avatar : Brad Burns - Green Blood
Date d'inscription : 03/06/2018
Nombre de messages : 190
Emploi/loisirs : PDG / Chef de clan / Tir
Yens : 61

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Voir le profil de l'utilisateur
Bradley Dwight Hodgkin
Vampire Level A - Chef du clan Dwight Hodgkin
MessageSujet: Re: Purgatoire d'un cowboy [PV Anna Lena]   Sam 12 Jan 2019 - 13:55



Je restai là, à toiser cette poupée de porcelaine drapée dans son audace, tandis qu’elle m’expliqua qu’elle disposait d’un pouvoir pour voyager dans les rêves. Je me suis alors dit que je devais avoir l’air assez bête pour qu’elle précise cela avant de dire directement que ce pouvoir était instable, mais je lui laissai le bénéfice du doute. Elle avait l’air nerveuse et impressionnée, comme si elle évaluait ses chances de survivre à notre rencontre. Néanmoins, cela me ramena à l’idée que nous étions toujours dans ce putain de rêve et que pour une fois quelque chose y avait changé. Je l’écoutai alors me répondre qu’elle était la fille d’Albericht von Reizel et là, j’avoue avoir grincé des dents en pensant à ce vieux con. Elle avait souligné quelque chose à propos du fait de ne rien dire à ce dernier pour ne pas qu’il apprenne qu’elle faisait parler d’elle, mais sur le coup, cela ne m’avait pas marqué plus que ça. J’étais occupé à ruminer soudainement une colère orienté vers les von Reizel et le fait d’être aller en France et avoir abandonné mon clan pour des suspicions de guerre à cause d’Albericht.
J’ai alors senti le sol se dérober lentement sous mes pieds, comme si le sable ne pouvaient tout simplement plus nous soutenir tout les deux. Par réflexe, je l’ai attrapé dans mes bras pour la sauver, mais toute ma force n’y faisait rien, nous nous sommes enfoncé dans ce sable d’os blanc encore et encore jusqu’à réellement chuter de nuages vaporeux pour nous retrouver au dessus d’une ville magnifique. C’était Paris, mais près d’un siècle auparavant. Je gardais la jeune femme d’une main contre mon corps tandis que j’attrapais la pointe de la tour Eiffel qui céda tel un fil de plastique, se tordant pour accompagner en douceur cette fin de chute jusqu’au sol. La tour était totalement tordue pour toucher le sol, aussi je décidai de la lâcher pour constater qu’elle reprit lentement sa forme naturelle. La ville était teintée d’une atmosphère étrangement autre. Des drapeaux nazi flottaient au vent, mais avec une différence notable. Il y avait le symbole des von Reizel sur ces drapeau en plus du reste. Les rues étaient maculées de sang, mais sans aucune victimes à l’horizon. Les arbres du parc à proximité semblaient fruitiers, mais lorsque je les détaillai du regard, je voyais que c’était des coeurs humains palpitante qui se trouvaient dans leurs branches. C’est alors que j’ai remarqué que même la Seine était composé de sang et non d’eau, ce qui pouvait expliquer la présence de celui sur le sol, un peu comme si toute l’eau de ce monde était devenue du sang. L’ambiance était étonnamment chaude pour une nuit parisienne de l’époque. Je dirais qu’il faisait précisément 37°, comme si nous nous trouvions à l’intérieur d’un corps humain.
Je posai au sol la demoiselle tout en vérifiant sommairement du regard si elle n’avait rien. Je n’étais même pas au courant que ce vieil enfoiré avait eu une fille. Il avait fait en sorte de cacher son existence à tout le monde surement, mais pourquoi ? Était-elle une sorte d’arme secrète pour remplir un dessein funeste ou au contraire était-il vraiment un salopard fini comme mon père à renier ses enfants ?
Bradley ▬ Miss von Reizel.. Bradley Dwight Hodgkin.
Je pris le temps de desserrer les dents un instant pour me mettre dans l’idée de converser avec elle de façon moins abrupte.
Bradley ▬ Ne vous en faites pas, je n’ai pas parlé à votre père depuis presque cinquante ans maintenant. Et pour l’instant, je ne suis pas certain de plus l’apprécier qu’Izbranova, alors c’est vraiment pas au programme que de lui tenir la jambe à votre sujet  

Bon et maintenant comment vous partez d’ici miss von Reizel?

“Une intruse singulière”

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Purgatoire d'un cowboy [PV Anna Lena]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Purgatoire d'un cowboy [PV Anna Lena]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tu as de la valeur, prouve le![pv Lena]
» Lena Björsen
» Les aventures de Lena & Fee
» .....im a poor longsome cowboy.....
» Anna Preston - Are you talking to me ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Knights RPG :: Périphérie de la Ville :: Habitations :: Domaine Dwight Hodgkin-
Sauter vers: