DARK KNIGHTS
Forum CITY - Contemporain Gothique - Avatars 200 x 400 - Contexte évolutif
Le Nouveau Roi du Nord [PV Aaren]



 
Bienvenue sur Dark Knights
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Drabble du mois
Le nouveau vainqueur du Drabble est John ! Vous pourrez lire son texte ici ! => www
Voteur du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
Dark Knights sur FB ?

Partagez
 

 Le Nouveau Roi du Nord [PV Aaren]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Vampire Level A - Chef du clan Dwight Hodgkin
Bradley Dwight Hodgkin
Race : Vampire
Couleur : #ff0000
Avatar : Brad Burns - Green Blood
Date d'inscription : 03/06/2018
Nombre de messages : 260
Emploi/loisirs : PDG / Chef de clan / Tir
Yens : 49

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Bradley Dwight Hodgkin
Vampire Level A - Chef du clan Dwight Hodgkin
MessageSujet: Le Nouveau Roi du Nord [PV Aaren]   Le Nouveau Roi du Nord [PV Aaren] Icon_minitimeDim 18 Nov 2018 - 21:55



Rider ▬ Monsieur, nous pouvons quitter le jet, la limousine est prête et tout est en ordre.  
Bradley ▬ Fort bien, allons-y
C’était un pays que je n’avais pas vu depuis longtemps que l’Afrique, mais j’y avais des intérêts financiers depuis peu. Il faut dire qu’entre les guerres civiles, les guérilleros et autres dictateurs au pouvoir avaient tous besoin d’armes. Bien sur officiellement le pays ne cautionne pas ces conflits, mais il fallait bien des vendeurs d’armes en freelance pour faire le boulot à leur place. J’avais mis un homme de paille à chaque fois à ma place à la tête de la Smith & Wesson ou de la Colt pendant plus d’un siècle, si bien qu’aujourd’hui je pouvais assumer totalement le fait de contrôle les deux plus grandes et légendaires société d’armement des Etats-Unis. Toutefois j’appréciais de me déplacer en  personne pour régler des affaires qui serait pourtant traité d’ordinaire par des collaborateur en freelance. En revanche le retour à la maison était toujours un moment qui me ravissait. Certes, le Texas est un repaire de bouseux pro NRA, et donc de très bon clients, mais en soit c’était surtout un état qui avait conservé cette passion pour les ranchs et les cowboys.
J’avais ma propre piste pour que le jet puisse se poser, mais en même temps avec plus de deux milles kilomètres carrés de terres, j’avais de la marge. Ce territoire énorme n’était en revanche pas des plus célèbre car il n’y avait pas de pétrole dans le sous-sol, mais ce n’était pas plus mal. Nous élevons des chevaux de courses réputés, avec quelques que tête ayant remportés le derby du Kentucky, mais aussi du bétail, pour les humains comme pour les vampires. C’était un privilège que d’avoir des humains en salariés et en aussi grand nombre puisqu’ils pouvaient donner leur sang pour l’infirmerie du ranch, ce qui était un moyen efficace de pouvoir nourrir l’ensemble de mes vampires sans mal.
Je passais en revus tout ce qu’il me restait à faire en remettant à plus tard tout ce qui pouvait attendre, car j’avais reçu une très bonne nouvelle tardivement. Le nouveaux chef des Chevalier des Ombres allait venir me rendre visite en personne. C’était le quatrième avec qui j’allais traiter, mais avec celui-ci, je sentais que cela partait bien par avance, étant le fils adoptif de son prédécesseur. Comme à chaque fois ce serait l’occasion de passer en revue l’accord que nous avons conclu cinquante ans auparavant, le second avec qui j’avais traité avait même tenté de renégocier les termes en la faveur des hunters, mais c’était sans me connaître.
Bradley ▬ Faites entrer le jet dans le hangar et libérez la piste d'atterrissage, je veux qu’il puisse atterrir directement ici.
J’expédiais tout un tas d’affaires non urgentes, ce qui incluait notamment ce qui se passait au Sénat des vampires. Comme toujours c’était le calme plat, tout le monde ou presque était absent à l’exceptions des inconditionnels de la politique, ou les doux idéalistes encore jeunes. Rosalie s’ennuyait prodigieusement alors qu’elle avait attérit la veille seulement, mais au bout d’une seule séance, sa lassitude était remonté plus vite qu’elle ne vocalise. Je lui passais un coup de fil pour être certain qu’elle allait bien malgré tout avant de la laisser à sa morne existence à Nakanoto où il ne se passe jamais rien.
C’était rare, mais ma soeur était venu me voir aujourd’hui. Il faut dire que j’avais plusieurs manoirs sur mes terres, dont un exclusivement dédié à ma soeur pour son usage personnel, ainsi qu’un pour mon cousin. Je restais souvent dans le manoir principale où se trouvait nos écuries à pur sang de compétition. Elle voulait savoir si j’avais du temps à lui consacré, ce à quoi je consentit malgré l'imminence de l’arrivée de mon invité. Il fallait que j’arrive à nouer des liens avec elle et malgré les cinq décennies, nous en étions toujours à chercher nos marques bien que nous nous réunissons tous les deux trois jours pour passer une agréable soirée à boire surtout et à s’alcooliser au plus haut point. C’était une hédoniste si convaincu qu’elle avait distillé des niolle qui auraient sans doute été mortelles pour des humains, mais qui avaient au moins la force nécessaire à ce qu’on ressente vaguement quelque chose.
Rider ▬ Monsieur, votre invité est là.  
Bradley ▬ Quoi déjà ?
Rider ▬ Il est arrivé en voiture, sans doute a-t-il pris un avions et est-il arrivé la veille à Houston.
Bradley ▬ Fais-le rentrer tant pis. Désolé ma soeur bien aimée, mais je vais devoir recevoir quelqu’un d’important.
Elle fit une sorte de révérence improvisée avant de sortir par une autre porte tandis que mon invité faisait son entré dans mon bureau.
Debout à l’attendre droit dans mes bottes, je voyais entrer un solide gaillard. J’avais opté pour une tenue de circonstance, bien que dans les tons habituels. J’avais des bottes marrons sombre au cuir robuste et un pantalon en jean noir serré. Je ne portais bien évidemment pas de manteau bien que j’eu conservé mon chapeau. J’avais donc mon gilet noir et ma chemise blanche avec le col souligné par un bolo tie en argent frappé du symbole de notre clan. Les manche de ma chemise remontées jusqu’au coude, je lui tendais la main pour une poignée chaleureuse.
Bradley ▬ Monsieur Hermansson, Bradley Dwight Hodgkin, content de vous voir.
Sentant bien à quel gaillard j'avais à faire, je me suis diriger vers mon bar pour en sortir une bouteille d'Akvavit, cet alcool se rapprochant tant de la vodka et que les norvégiens apprécient. Je lui servi un verre tandis que pour moi, ce fût le choix d'un bon cognac.
Bradley ▬ Tenez, et installez vous je vous en prie. Je suis ravi que vous ayez fait le déplacement de si loin pour vous présenter.
J’avais évidemment tout un tas de dossier sur mon bureau qu’il avait pu apercevoir avant que nous nous installions dans les fauteuils. Ceux-ci retraçaient l’ensemble de tous ce qui avait été décidé par le passé par ses prédécesseurs ainsi que tous les incidents liés aux vampires sur mon territoire.

“Tête à tête au sommet”

© Etilya sur DK RPG
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Humain - Chef des chevaliers de l'ombre
Aaren S. Hermansson
Race : Humain - Hunter
Avatar : Un personnage de Ohimesama to Akuma no Kishi
Date d'inscription : 12/11/2018
Nombre de messages : 126
Emploi/loisirs : Chef de l'Ordre des chevaliers de l'ombre
Yens : 124
Aaren S. Hermansson
Humain - Chef des chevaliers de l'ombre
MessageSujet: Re: Le Nouveau Roi du Nord [PV Aaren]   Le Nouveau Roi du Nord [PV Aaren] Icon_minitimeDim 25 Nov 2018 - 16:33
C'est de la folie, Aaren…
Mon père avait renouvelé cette alliance comme son prédécesseur avant lui. Il s'y était rendu à l'époque, et j'ai toujours fait confiance en son jugement.
Laisse-moi au moins venir avec toi. Tu fais bonne figure, mais je sais ô combien la mort d'Erik t'affecte.
Non Jørgen, je préfère te savoir ici pendant mon absence. Mais ne t’inquiète pas, je prends nos trois meilleurs hommes avec moi.

Son bras droit n'insista pas, même s'il n'en pensait pas moins. Ça faisait à peine plus d'une semaine qu’ils avaient enterré leur précédent chef. Aaren encaissait, mais il pouvait difficilement cacher son chagrin à son meilleur ami. Il rangea quelques affaires dans son coffre-fort avant de le fermer à clé et de ranger le double dans la poche secrète de sa veste. Puis il fit face au sorcier en soupirant.

Je sais que tu te fais du souci pour moi et je t'en remercie. Mais ça va. J'ai besoin d'action, au contraire. Tu me connais. Et puis c'est ce qu’il aurait voulu. Et j'ai pris toutes mes précautions, tu sais que je suis prudent.

En effet, il avait prévu d'arriver la veille du meeting et de se rendre sur place en voiture, accompagné du lieutenant en poste chez ses hommes basés aux États-Unis. Le Dwight Hodgkin ne serait au courant qu’une fois sur place. Ce n'était pas très conventionnel, mais le vampire ne leur avait pas interdit de faire autrement. Et de ce que son père lui avait dit de lui, il ne lui en tiendrait pas rigueur. Désormais fin prêt pour le voyage, il posa une main sur l'épaule de son.ami, un sourire confiant sur le visage. Puis il sortit de son bureau.

Ses hommes étaient déjà prêts. Il n'eut qu’à faire un signe de la main pour indiquer le départ. Personne n'avait jamais contesté sa nomination à la tête de leur ordre, malgré son jeune âge. Ils semblaient tous au contraire satisfaits de la situation. Aaren était très apprécié des chevaliers des ombres, ils respectaient tant ses capacités physiques que son aptitude à diriger. Les quatre hunters s’installèrent dans la voiture qui les conduirait à l'aéroport le plus proche. Aaren donna ses consignes ; ils étaient ses invités, il attendait donc un comportement exemplaire. Pas de regard en coin, pas de mouvement brusque pouvant être mal interprété. Jusqu'à nouvel ordre, le clan américain était leur allié et il serait intraitable sur la moindre bavure.

Le trajet en avion privé se déroula plutôt bien. Ils étaient obligé de dépêcher leur propre véhicule, en voyage officiel. Car il serait compliqué d'être admis avec des armes, encore plus aux douanes des américains. Aaren avait juste pris contact avec son lieutenant sur place pour lui décrocher les autorisations nécessaires. Pendant les longues heures de vol, le chef des chevaliers s'était bien occupé avec la lecture du dossier Bradley Dwight Hodgkin. Tout ce que son père et ses prédécesseurs avaient pu récolter sur lui se trouvait là. Et ce qu’il lisait l'intéressait beaucoup. Un sourire se dessina sur son visage. Cette rencontre serait mémorable sur bien des points.

Ils passèrent la nuit dans leur avant-poste à Houston, après s'être entretenu brièvement avec le responsable de brigade. On sentait l'effervescence que provoquait l'accueil du chef de leur ordre international. Il avait surpris plus d'une fois des regards curieux par-dessus un journal ou derrière une épaule. Il s'était finalement présenté officiellement aux hommes sur place, ils avaient partagé un ou deux verres avant d'aller se coucher. Puis ils se levèrent aux aurores pour se rendre chez leur hôte.

Aaren répéta ses consignes dans la voiture, autorisant toutefois ses hommes à retirer leur veste. Car il faisait foutrement chaud aux Texas, alors imaginez pour des norvégiens… Même Aaren faisait une entorse à ses principes. Il avait retiré son manteau, ne portant que sa chemise aux manches élégamment relevées. Mais il gardait sa cape ; c'était sa signature après tout. Leur voiture franchit un portail qui annonçait les limites du territoir Dwight Hodkin. Il n'avait l'air de rien comme ça, mais Aaren voyait que tout le monde était sur le pied de grue. Ses yeux se mirent en activité à l'approche du manoir, son esprit se concentra sur ce qui l'entourait. Aucun détail ne lui échapperait.

La main gauche sur la garde de Stillhet, il se dressa devant l'entrée de toute sa carrure de Viking. D'un même mouvement, ses hommes l'encadrèrent, dissuadant quiconque de le toucher sans leur permission. Le chef leva les yeux aux ciel en retenant un soupir, mais ne pipa mot. Il fut reçu d'abord par un certain Rider. Il nota l'empressement dans son comportement ; ils ne s'attendaient pas à le voir si vite, assurément. Bien. Certains aimaient se faire attendre, Aaren lui préférait surprendre. L'homme de main du vampire lui fit signe d'entrer à son retour. D'un geste, Aaren ordonna à ses hommes de rester à l'extérieur de part et d'autre de la porte. S'ils se consultèrent du regard, indécis, ils ne protestèrent pas. Le hunter fit apparition dans la pièce, notant de justesse une silhouette qui disparaissait au fond.

Le chef de clan l’accuillit aussitôt avec une poignée de main. La description de son père était très fidèle ; un grand homme, large d’épaule, aux traits un peu bourrus, mais qui possédait tout de même un charme indiscutable ; c’était après tout le propre de sa race. Aaren saisit sa main tendue avec enthousiasme, souriant.

Hallo, Monsieur Dwight Hodgkin. Ravi de faire enfin votre connaissance.

Il s’exprimait parfaitement en anglais, avec toutefois un accent reconnaissable. En réalité, en faisant des efforts il savait l’effacer complètement. Mais il aimait bien garder une trace de ses origines. Son sourire s’élargit en voyant le vampire sortir de l’Akvavit ; il était plutôt perspicace. Comme à son habitude, Aaren n’avait pas touché un verre au matin, pour que son esprit fût parfaitement clair pour cette rencontre importante. Et surtout, pour pouvoir accepter un verre par convenance. Il prit place dans un fauteuil à l’invitation de son interlocuteur.

Sentiment partagé. Je vous remercie de me recevoir. J’ai cru comprendre que je vous ai interrompu dans vos activités… J’en suis navré, je sais que mon arrivée n’était pas prévue si tôt. J’ai l’habitude d’anticiper, j’espère que vous ne m’en tiendrez pas rigueur.

Il tendit une main pour récupérer son verre plein et trinquer avec son hôte, enthousiaste. Il but une gorgée, notant avec satisfaction la qualité de cet alcool typique de chez lui. Le Dwight Hodgkin savait choisir sa cave avec soin, en particulier pour ses invités.

Je ne vais pas tourner autour du pot. Comme vous vous en doutez, je suis venu dans le but de renouveler l’alliance entre votre clan et mon organisation, suite au décès de mon prédécesseur. Et je tenais à le faire en personne. Nous sommes sur la même longueur d’onde, n’est-ce pas ?

Il posa son regard pétillant sur l’homme qui lui faisait face. C’était une question rhétorique. Mais il commençait toujours par là, histoire d’évaluer la personne à qui il s’adressait, et se faire son propre opinion.
Revenir en haut Aller en bas
Vampire Level A - Chef du clan Dwight Hodgkin
Bradley Dwight Hodgkin
Race : Vampire
Couleur : #ff0000
Avatar : Brad Burns - Green Blood
Date d'inscription : 03/06/2018
Nombre de messages : 260
Emploi/loisirs : PDG / Chef de clan / Tir
Yens : 49

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Bradley Dwight Hodgkin
Vampire Level A - Chef du clan Dwight Hodgkin
MessageSujet: Re: Le Nouveau Roi du Nord [PV Aaren]   Le Nouveau Roi du Nord [PV Aaren] Icon_minitimeDim 25 Nov 2018 - 23:24



Ce gars a une poigne d’homme, un vrai, rien de misogyne là-dedans, mais je sentais qu’il y avait du poids sur ses épaules. Mes sens aiguisés me trompent rarement, la tensions musculaire, la posture, le flux sanguin, les pulsations de son rythme cardiaque, le rythme de sa respiration, tout ça donnait de précieux indices. Il n’avait pas peur d’être là, mais il savait bien que ce n’était pas que pour des ronds de jambes qu’il était présent. Tout ça, on peut le sentir en une poignée de main. Il était costaud, certes, pour un humain en tout cas, mais c’était autre chose sa force, il avait pas peur de moi, et c’était pas de l’inconscience ou de la stupidité. Tout commençait très bien, il avait toute mon attention maintenant. Il était doublé d’un diplomate, cela se sentait à l’effort de s’exprimer dans un anglais parfait, malgré un accent prononcé que je devinais sans doute forcé, d’une manière. Aussi ai-je témoigné de ce respect en lui répondant directement en norvégien.
Bradley ▬ Si je vous en tenais rigueur, je ferai mauvais hôte. Croyez moi, aux States on a l’habitude des imprévus, je ne suis pas à cela prêt et ce que je pouvais faire avant votre arrivée, pourra attendre votre départ.
Il était amusant de prononcer ces mots en norvégien, enfin à ce niveau-là, j’eu même peur que ce ne soit considéré comme du vieux norois. Il faut dire que je n’avais pas pratiqué cette langue depuis une incursion au onzième siècle lors de l’évangélisation des hommes du nord, un conflit extrêmement savoureux qui m’a fait renoncer à mon lien avec la chrétienté que je jugeais comme barbare. La noblesse des hommes du nord et leur capacité à se jeter dans la bataille sans conditions était tout bonnement formidable. Ce Aaren serait-il aussi adroit en politique que ses prestigieux ancêtres avec leur hache, nous le verrions bientôt.
Je n’allai pas m’afficher trop longtemps avec mon vieux norrois et préferai revenir à de l’anglais bien de chez nous, car mine de rien c’est qu’il était directe ce petit. J’adore les personne directes, ce sont de loin celles pour qui j’ai le plus de respect dans ce monde. À quoi bon nier ce qu’on veut ? Non. On le dit et on le prend, voilà comment ça marche.
Bradley ▬ Hm.. oui bien entendu.
Nous étions en effet parfaitement sur la même longueur d’onde, mais je me demandais encore s’il n’allait pas essayer de négocier d’autres accord, cela n’était pas impossible après tout. Mais la donne avait bien changé depuis la dernier fois que l’un d’eux avant tenté sa chance pour ajouter d’autres clauses. Je sentai en revanche que ce petit avait du potentiel et s’il avait réviser son sujet, il savait parfaitement que plus qu’à une brute, il s’adressait en ce moment à un homme d’affaire impitoyable également.
Bradley ▬ Désolé pour votre prédécesseur. C’était un chic type et les gars réglos se perdent depuis le siècle dernier. Comment est-ce arrivé si je puis poser la question ?  
J’avoue qu’il avait sans doute un certain âge pour un humain, mais pas au point de casser sa pipe comme ça sans prévenir, du moins c’est ce que j’espérai. Mais il fallait bien avouer qu’avec leur métier… enfin leur vocation surtout, c’était le meilleur moyen d’écourter sa vie déjà éphémère. Je n’espérai pas vraiment une grande réponse, mais s’il y avait une zone d’ombre dans cette histoire ça peut être intéressant.

Vu que nous commençons à être à l’aise, je me suis dirigé par mon bureau pour utiliser l’intercom.
Bradley ▬ Amenez-moi les rapports d’incident.
Il ne fallut pas longtemps pour que plusieurs hommes entrent avec des carton dans les bras, mais je fut surpris de voir à nouveau Rider, mais surtout Ely…
Bradley ▬ Mr Hermansson, vous avez été amené par cet homme, laissez-moi vous présenter mon chef de la sécurité. Mr Underwood, un lycan.  
Et voici ma soeur, Elysabeth Roselia Dwight Hodgkin.
Maintenant laissez nous.
Ai-je dis en me tournant vers les deux que je venais de présenter
Je n’aimai pas vraiment ce genre de venue non prévue pendant que je préparai le cadre idéal pour un accord aussi important. Les dossiers nous serviraient surement au cours de notre dialogue. J’en profitai donc pour m'asseoir avec mon verre toujours en main.
Bradley ▬ Bien, donc entrons tout de suite dans le vif du sujet si vous voulez bien. Puis-je vous demander dors et déjà si vous avez à redire sur les termes de l’accord conclus avec votre prédécesseur duquel nous sortons ?

“The Show is going on”

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Humain - Chef des chevaliers de l'ombre
Aaren S. Hermansson
Race : Humain - Hunter
Avatar : Un personnage de Ohimesama to Akuma no Kishi
Date d'inscription : 12/11/2018
Nombre de messages : 126
Emploi/loisirs : Chef de l'Ordre des chevaliers de l'ombre
Yens : 124
Aaren S. Hermansson
Humain - Chef des chevaliers de l'ombre
MessageSujet: Re: Le Nouveau Roi du Nord [PV Aaren]   Le Nouveau Roi du Nord [PV Aaren] Icon_minitimeDim 16 Déc 2018 - 15:29
Le sourire d’Aaren s’élargit lorsque son homologue lui répondit dans sa langue natale, bien que dans un vieux dialecte. Cependant, ayant étudié la grande majorité des dialectes scandinaves, le chef hunter n’en perdit pas une miette. Cette démonstration évidente de respect lui plaisait. Ainsi, son père ne s’était pas trompé sur le personnage. Il ne doutait pas un instant qu’ils s’entendraient à merveille. Toutefois, mieux valait rester prudent et ne pas se précipiter.

Du har ikke mistet noe av din gamle Noro, Herre Dwight Hodgkin, commenta-t-il en nynorsk. (Vous n’avez rien perdu de votre vieux norrois, Seigneur Dwight Hodgkin)

La conversation s’enchaîna sur la raison de sa venue au Texas. Si le vieux vampire n’exprima rien, Aaren put lire dans ses yeux un certain enthousiasme. Sa ligne directrice directe lui plaisait. Un bon point pour le norvégien, qui avait conscience de la valeur précieuse de leur alliance, et comptait bien la maintenir encore de longues années. Il avait même de plus grandes ambitions ; si son père s’était contenté d’entretenir les liens et poursuivre le travail de ses prédécesseurs, le trentenaire entendait bien, lui, voir plus grand et s’associer, si possible, à d’autres clan. In fine, il espérait consolider les relations avec les plus puissants d’entre eux ; ceci pour consolider les bases de son idéal.

Bien évidemment, Bradley ne passa pas à côté de la fameuse question. Depuis plus d’une semaine, Aaren s’y préparait. Si, en toute honnêteté, il lui était encore difficile d’en parler, il savait qu’il ne pouvait y échapper. Et cela faisait partie du processus de deuil. Quelles informations pouvait-il transmettre au chef du clan américain ? Il plissa imperceptiblement les yeux tandis qu’il réfléchissait, choisissant ses mots avec soin.

Il a été pris dans un guet-apens. Je suppose que de nombreuses personnes le jugeaient dangereux, ou gênant, et souhaitaient sa mort. Cependant il n’est pas mort sans se battre jusqu’à son dernier souffle. Il a fait honneur à ses ancêtres, et c’est le plus important.

L’enquête était toujours en cours de leur côté. Tout le QG était en effervescence. Cependant, Aaren s’interrogeait sur la finalité. S’ils trouvaient les responsables, que feraient-ils ? S’il s’agissait d’un membre éminent d’un clan vampirique, ils seraient pieds et poings liés. Ils ne pouvaient se permettre de déclencher un conflit. Les conséquences seraient catastrophiques. Pour l’instant, Aaren se contentait d’être plus malin que ses ennemis.

Bradley se leva pour appeler ses hommes via un interphone. Peu de temps après, plusieurs personnes entrèrent, dont, étonnamment, une femme. Quand leur chef déclina leur identité, le norvégien se redressa pour s’incliner respectueusement. Elisabeth Roselia Dwight Hodgkin… Le pan de sa robe victorienne ne lui était pas inconnue ; s’agissait-il de la fameuse personne avec qui Bradley s’entretenait juste avant son irruption ?

Det er en ære, Lady Elisabeth og Herre Underwood. C’est un honneur de faire votre connaissance.

Bradley les congédia, sans un certain agacement, nota Aaren. Le hunter s’interrogeait d’ailleurs sur la raison de leur irruption. Souhaitaient-ils le voir de leurs propres yeux ? C’était amusant comment il pouvait être considéré comme une bête curieuse. Il retint un sourire. Inutile d’appuyer sur ce détail. Il reprit place dans son siège et se reconcentra sur le vieux vampire. Celui lui demanda naturellement s’il souhaitait renégocier les clauses du contrat. Cela aussi, Aaren l’avait prévu. Et il avait déjà sa réponse.

Ma foi… si vous aviez un nouvel élément à nous proposer, je ne doute pas que vous l’auriez déjà fait.

Le scandinave fit passer le message ; il connaissait les compétences avérées de Bradley en matière de négociation. Et il ne souhaitait pas lui faire l’affront de renégocier quoique ce soit. Qui plus est, il n’en voyait pas l’utilité. Si Aaren était ambitieux et voyait toujours en grand, il savait aussi reconnaître la valeur des choses et s’en contenter, et cet accord était une véritable perle rare pour les siens. Il ne prendrait jamais le risque de le remettre en cause. Le trentenaire but une ultime gorgée de son verre avant de poursuivre.

Au troisième crime perpétré par un vampire sur vos terres, vous nous le livrez. En échange, les hunters, tout ordre confondu, ne se mêlent pas de vos affaires. Je ne vois pas comment je pourrais améliorer les termes de notre contrat, qui me paraissent déjà avantageux. Donc pour moi, il n’y a rien à modifier.

Aaren fixa son interlocuteur de ses yeux bleus pétillants. Les nombreux dossiers sur son bureau avaient éveillé son intérêt, cependant il laissait au maître des lieux le loisir de commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Vampire Level A - Chef du clan Dwight Hodgkin
Bradley Dwight Hodgkin
Race : Vampire
Couleur : #ff0000
Avatar : Brad Burns - Green Blood
Date d'inscription : 03/06/2018
Nombre de messages : 260
Emploi/loisirs : PDG / Chef de clan / Tir
Yens : 49

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Bradley Dwight Hodgkin
Vampire Level A - Chef du clan Dwight Hodgkin
MessageSujet: Re: Le Nouveau Roi du Nord [PV Aaren]   Le Nouveau Roi du Nord [PV Aaren] Icon_minitimeLun 17 Déc 2018 - 11:27



Ce grand personnage n’était pas sans saveurs, bien au contraire et je ne parlais pas de son sang dont je ne doutais pas de la qualité. Le simple fait qu’il rentre dans mon jeu en parlant dans un vieux noroît me fit comprendre l’étendu de son savoir, car après l’avoir entendu, j’ai pratiquement compris que ce n’était plus du tout du norvégien actuel. Cela en disait long sur lui à son jeune âge. Il fallait être motivé pour apprendre des langues morte, bien que revalorisée par cette mode viking qui se dessinait depuis quelques années déjà. Il avait donc une certaine culture, ce qui était appréciable. J’en avais perdu l’habitude avec tous les pdg américains avec lesquels j’étais habitué à travailler maintenant et ce n’était pas pour s’arranger avec l’autre guignol de Trump qui venait d’entrer en politique. Pour peu qu’il soit élu président un jour, ce serait vraiment le merdier, mais pas pour un vendeur d’armes fort heureusement pour moi.
Bradley ▬ Lorsque je vous entend parler Hermansson, je prends pourtant bien conscience que mon norvégien est daté et qu’il me faudrait me mettre au goût du jour. Dis-je avec un petit sourire en coin.
Quoi qu’il en soit, la réponse d’Hermansson sur la mort de son prédécesseur n’était pas pour m’arranger. Lui ? Pris dans un guet-apens ? C’était très étrange, mais on le dit, le loup dont les crocs s’émoussent sera détrôné. Je ne voulais pas vraiment revenir sur le sujet, mais je m’interrogeais maintenant sur la nature du guet-apens qui lui avait été tendu. Je supposai alors qu’il s’agissait sans doute de vampires, mais si c’était à domicile, c’était peu probable… Les Maneheim sont ultra progressistes et comme beaucoup, malgré le jeune sénat, il y a encore une notion de loi territoriale. Je voyais très mal Maneheim laissé l’un de ses sujet ou un vampire d’un autre clan résident sur ses terres, tuer un humain pour se nourrir, alors un guet-apens sur un chef hunter, c’était impossible. L’attaque était soit un assassinat très bien orchestré et il était devenu gênant, ou alors cet assassinat était l’oeuvre d’humain. Je ne pouvais cependant pas lui avancer cela de but en blanc, d’autant que nous n’avions pas encore conclu notre accord pour les années à venir et il me fallait des garantis.
Il était très au fait du privilège qu’avait son ordre de traiter directement avec l’un des septs chef de clan vampire, à n’en pas douter. L’idée même de renégocier l’accord que nous avions ne lui était pas venu en tête. Cette entrevue était dors et déjà fini en soi alors, car à partir de là, tout ne serait que du bonus si je n’avais pas à négocier.
Bradley ▬ J’avoue que pour l’instant je ne vois rien qui pourrait me forcer à rajouter quelque chose. Dis-je non sans un sourire carnassier.
Je le voyais commencer à être fortement intéressé par les dossiers que j’avais fait monter jusqu’à nous.
Bradley ▬ Puisque selon vous, vous n’avez rien à faire rajouter, mais avant de signer quoi que ce soit, passons en revue ces dossiers.  
Je prenais celui qui était sur mon bureau avant de l’ouvrir et de lui tendre. C’était le résumé de tout ce qu’il y avait dans les cartons. Un recensement du nombre de vampire résidants aux Etats-unis et Canada. Ainsi qu’une estimations de ceux résidant en Alaska et en Amérique du sud, mais beaucoup plus peuplé par les clans Maneheim et Altiero finalement. En outre il y avait des graphiques présentant la chute des incidents liés à des vampires sur les cinquantes dernières années jusqu’à atteindre le zéro absolu depuis trois ans maintenants. Bien sûr, il y avait tout un tas de détails dans tous les autres cartons dans lesquels se trouvaient ni plus ni moins que tout les rapport d’incident depuis ces cinquantes dernières années.
Bradley ▬ Une fois l’accord conclu à nouveau, je vous transmettrai une clé usb avec ce document mr.Hermansson. Toutefois comprenez qu’il n’y sera pas fait mention de quoi que ce soit vis-à-vis de l’identité des vampires sous ma protection.  
Je le laissais parcourir tout le dossier que je lui avait transmis pour plus de transparence tout en sortant alors les deux exemplaires de contrat que nous allions signer après. Le préparais la plume et l’encre ainsi que la cire à sceau. J’étais néanmoins toujours intéressé par l’idée d’en savoir plus sur la mort de son prédécesseur, mais je ne pouvais pas l’aider outre mesure s’il n’en n’avait pas envie.
Bradley ▬ Dites moi. Concernant la mort de votre prédécesseur. Je me demandais ce que vous demanderiez pour ma laisser jeter un oeil au rapport sur sa mort ?
Je savais parfaitement que je m’exposai à un ajout de clauses sur le contrat, mais j’avais toujours un atout dans ma manche pour faire pencher la balance. Après tout, un ordre pareil agit surtout à la débrouillardise, ce n’est pas comme s’ils avaient des subventions d’état et gérer leur organisation à travers le monde devait être compliqué pour les fins de mois. Aussi gardais-je en arrière pensé la proposition de les financer en parti.

“Meurtre et Intérêts”

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Humain - Chef des chevaliers de l'ombre
Aaren S. Hermansson
Race : Humain - Hunter
Avatar : Un personnage de Ohimesama to Akuma no Kishi
Date d'inscription : 12/11/2018
Nombre de messages : 126
Emploi/loisirs : Chef de l'Ordre des chevaliers de l'ombre
Yens : 124
Aaren S. Hermansson
Humain - Chef des chevaliers de l'ombre
MessageSujet: Re: Le Nouveau Roi du Nord [PV Aaren]   Le Nouveau Roi du Nord [PV Aaren] Icon_minitimeSam 5 Jan 2019 - 15:43
Aaren sourit ; certes le norvégien du vampire était un peu vieillot, mais il ne pouvait pas le lui reprocher, à son âge. Erik lui avait inculqué le respect des aînés ; et mêmes des anciens, en ce qui concernait Bradley. Il ne ferait ni ne dirait donc rien qui pourrait offenser son interlocuteur, quand bien même celui-ci n’était pas susceptible. Qui plus est, les enjeux étaient bien trop importants aujourd’hui. Ils en vinrent rapidement aux termes de leur accord ; ni lui, ni le chef de clan ne semblait vouloir y apporter une quelconque modification. Ce point semblait donc d’ores et déjà réglé.

Toutefois, le vieux vampire dut noter l’intérêt du norvégien pour les dossiers empilés sur son bureau, car il aborda très vite le sujet. Le hunter prit le dossier tendu et le feuilleta rapidement, enregistrant les précieuses informations qui pouvaient s’y trouver. La tendance à la chute des incidents notamment ; c’était un chiffre très satisfaisant, preuve que l’accord entre son ordre et le clan américain portait ses fruits. La poigne de fer de Bradley y était pour beaucoup, bien sûr. Aaren avait eu vent des rumeurs concernant les renégats qui avaient assassinés ses prédécesseurs, et notamment du sort funeste qu’ils subissaient pour punir leurs méfaits. Le Dwight Hodgkins n’était décidément pas un homme à se mettre à dos ; tant mieux, car le chef hunter n’avait pas pour habitude de manquer à sa parole.

Bien sûr, Herre Dwight Hodgkin, commenta-t-il sans quitter le dossier des yeux, lorsque Bradley insista sur l’anonymat des siens. Je ne vous demanderais jamais d’exposer vos concitoyens. Je n’ai de toute façon pas d’intérêt à connaître leurs noms tant qu’ils sont sous votre contrôle.

Aaren poursuivit sa lecture attentive. Mais celle-ci fut interrompu par une question pour le moins inattendue de la part de Bradley. Le norvégien leva le nez du dossier, légèrement surpris. En quoi pouvait-il être intéressé par la mort d’Erik ? Certes, le nouveau chef savait que son prédécesseur entretenait de bonnes relations avec le clan américain. Le respect mutuel avait tissé une entente cordiale entre les deux hommes. Mais pourquoi voulait-il en apprendre plus ? Intrigué, Aaren parcourut encore quelques feuilles avant de refermer le dossier pour le rendre à son propriétaire.

Voilà une demande inattendue. En quoi sa mort vous intéresse-t-elle autant ?

Aaren apposa ses doigts en vis-à-vis devant son visage, tandis qu’il observait de ses yeux brillants son interlocuteur. Son esprit s’activait déjà, dressant plusieurs hypothèses, écartant les plus improbables, mettant de côté les plausibles. Il ne laissait rien transparaître de sa réflexion intense, sinon une expression mitigée. Difficile de savoir, en le regardant, si cette proposition lui plaisait. A dire vrai, lui-même s’interrogeait sur les motivations du vampire.

Excusez-moi d’être si prudent, mais vous devez certainement comprendre. Ce rapport contient des informations confidentielles, seuls les hauts gradés sont habilités à les obtenir.

Aaren se renfonça dans son siège, agrippant au passage la garde de Stillhet, une vieille manie quand il abordait des sujets sérieux voire délicats. Comme pour se rassurer qu’avec elle, la situation restait sous contrôle. Il croisa les bras, l’expression avenante, mais le regard éveillé. Il apparaissait décontracté, cependant, ceux qui le connaissaient sauraient qu’il était aux aguets.

Que feriez-vous de ces informations, si je consentais à vous les transmettre ? Quel avantage cela vous confère-t-il ? Et en quoi nous y gagnerions au change ?

Il ne répondait pas à la question principale de Bradley ; une spécialité, lorsqu’il n’avait pas les éléments qui lui convenaient. Mais il ne manquerait de lui répondre une fois satisfait. Tout dépendait donc du prochain discours du sang-pur.
Revenir en haut Aller en bas
Vampire Level A - Chef du clan Dwight Hodgkin
Bradley Dwight Hodgkin
Race : Vampire
Couleur : #ff0000
Avatar : Brad Burns - Green Blood
Date d'inscription : 03/06/2018
Nombre de messages : 260
Emploi/loisirs : PDG / Chef de clan / Tir
Yens : 49

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Bradley Dwight Hodgkin
Vampire Level A - Chef du clan Dwight Hodgkin
MessageSujet: Re: Le Nouveau Roi du Nord [PV Aaren]   Le Nouveau Roi du Nord [PV Aaren] Icon_minitimeLun 7 Jan 2019 - 19:23



J’aimai déjà cet homme. C’était loin d’être le premier humain à se trouver en ma présence tout en sachant qui j’étais et bien qu’ils furent tous enclin à moins de stress en ma présence pour ces prédécesseurs au fil du temps, c’était le premier à rester d’un calme olympien. Mes sens étaient bien entendus rivés sur tout ce qui pouvait se passer dans la pièce, mais également sur ses battements de coeur et celui-ci avait un rythme cardiaque qui en disait long sur son caractère trempé. Il n’avait pas sourcillé depuis son arrivée ici en ce lieu et en ma présence, mais la mention de la mort de son prédécesseur avait changé la donne. Je soupirais légèrement, constatant à quel point cela n’avait eu pour incidence qu’un léger trémolo dans son calme, celui-ci revenant bien vite comme pour se maîtriser devant moi. Décidément, je commençais à trouver cet humain vraiment très intéressant, sans doute l’un des meilleurs représentants de son espèce à n’en pas douter.
J’haussais les épaules nonchalamment tout en m’asseyant dans mon fauteuil après avoir récupéré et déposé le dossier tout en répondant à sa question d’un air désinvolte.
Bradley ▬ Oh.. vous savez.. C’était une personne bien et le fait de mentionner un guet-apen a piqué au vif ma curiosité.
Je sentais une sorte de réticence en lui avec l’air mitigé qu’il affichait tout en l'écoutant lui répondre cela. Comme j’avais commencé plus tôt à cerner le personnage, je me doutait qu’il était sûrement en train de jauger la situation. Je n’ai pas tardé à avoir comme motif d'étirement à sa réflexion une justification des plus ordinaire quant au contenu au combien confidentiel d’un tel rapport. Il passa rapidement sa main sur le pommeau de son arme ce qui a eu comme l’air de le détendre totalement, son coeur devenant imperturbable. Cela devait être son arme tueuse de vampire, mais c’était sans doute un geste de réflexe au vue du fait qu’il l’ait fait en s’enfonçant dans son siège.
On peut dire qu’il savait aller droit au but ce mec, un vrai viking. J’aime bien ce genre de mentalité, pas de rond de jambes à rallonge, aucune fioritures, un entretien idéal en somme. Je n’avais effectivement rien à véritablement gagner à savoir de quoi il retournait véritablement derrière cet assassinat, car on ne peut pas appeler cela autrement. Toutefois, j’étais curieux de savoir la vérité tout de même. Cela pouvait avoir de nombreuses implications si d’aventure il y avait un acte vampirique derrière tout çà. Je me suis alors réajusté dans mon fauteuil, toute carrure valorisée avant de lui répondre.
Bradley ▬ Pour être tout à fait honnête, je n’ai absolument rien à gagner pour l’heure à disposer de ces informations. Je suis juste curieux. Toutefois… S’il y a une attaque de vampire derrière tout çà, je suis intrigué au plus haut point car j’imagine mal le seigneur vampire régissant les terres sur lesquelles vous vivez commanditer un tel acte ou le cautionner. Aussi… puis-je sans doute me montrer utile pour vous aider à démêler cette affaire. Disons juste que si je me montrait véritablement décisif dans la résolution de cette enquête, vous pourriez un jour me renvoyer l’ascenseur si je puis dire...
Je pense encore aujourd’hui qu’à ce moment-là je devais clairement afficher une sorte de sorte de sourire d’instance satisfaction. Après tout, j’avais beaucoup de moyens en ma possession pour faire avancer l’enquête des hunters et comme je me souciais bien peu de l’avis général qu’on pouvait avoir de moi dans le monde des vampires, je me faisais une joie d’avance de coincer ceux qui avaient tué le chef des chevaliers des ombres si c’était des vampires.
Bradley ▬ Je ne sais pas si vous avez des liens avec le clan Månenheim, mais leur chef est presque à la limite d’être un paria grotesque, risé des plus vieux vampires à cause de sa volonté d’égalité entre humain et vampire. Comme je le disais donc… je le vois mal cautionner le meurtre de votre père sur ses terres par des vampires et encore moins le commandité. Ayant beaucoup vécu parmi les humains… j’ai pu me rendre compte que nous ne sommes pas si différentes vous et nous...
Je pris une gorgée de mon verre tout en faisant tourner délicatement sa robe pour admirer sa teinte subtile mise en valeur par la lumière tamisé du bureau. Je soupirais ensuite doucement tout en repensant à ces siècles passés auprès des humains. Une race que nous estimons tellement inférieure alors qu’elle fait exactement comme nous, mais beaucoup plus vite à cause de leur existence si éphémère. Je pris le temps de le faire mariner dans son jus juste un instant, de quoi me permettre d’allumer un cigare tout en laissant la boîte ouverte à sa disposition sur la table basse qui nous séparait.
Bradley ▬ Vous savez… je respecte les hunters. Vous vous lancez dans un combat perdu d’avance, mais ça ne vous arrête pourtant pas. Vous tombez face à des vampires lorsque vous n’êtes pas assez nombreux ou préparés et il est de l’ordre du miracle d’arriver à tuer un vampire de sang pur… et encore, il faudrait qu’il pèche par orgueil et ne dispose pas de pouvoirs impressionnants… J’ai vaincu des humains et des hunters tellement de fois dans ma la longue vie… et pourtant, j’admire la persévérance de l’être humain et les qualités de l’humanité qu’on peut parfois, lorsqu’on a de la chance, apercevoir chez des gens comme feu votre père..
Tandis que je terminais ma tirade un peu trop mélodramatique pour une première rencontre, je pensais à ma tendre Rosalie. Elle qui me représentait au sénat depuis déjà des années, dans ce nid de vipères. Elle était à n’en pas douté une vampire d’exception et non une handicapée obligée de ne jamais demeurer trop longtemps loin de moi. Elle ne pouvait juste pas se rendre compte à quel point un rang D est un pont entre nos culture, une accroche à ce monde pour un vieux vampire comme moi et surtout un moyen de nous rendre meilleurs.
Bradley ▬ Mon cher, vous êtes en tout cas très perspicace. Vous savez parfaitement mesurer un rapport de force. D’un côté vous représentez un ordre séculaire d’humains ayant dédiés leur vie à traquer d’une façon plus noble les vampires. De mon côté je représente un clan tout entier, mais surtout des sociétés de fabrication et vente d’armement extrêmement lucratives. Vous êtes intrinsèquement limité par la nature de votre combat et son secret et surtout par le nombre d’armes tueuses de vampire que vous pouvez retrouver et conserver. Mais vous ne pouvez nier également la limitation économique et le défi que représente la gestion de votre organisation. Celui qui était venu avant votre père pour négocier notre pacte avait voulu plus, aujourd’hui, c’est moi qui peut vous proposer plus. Aussi, je trouve que satisfaire la curiosité du vieux vampire que je ne suis n’est pas un lourd tribut à payer.
Le temps commençait à se dilater dans mon esprit, tant la conversation pris une tournure des plus intéressante à mon sens. J’étais maintenant dans l’expectative de ce qu’il avait à redire sur mes propos.

“Le Deal du Siècle”

© Etilya sur DK RPG


Revenir en haut Aller en bas
Humain - Chef des chevaliers de l'ombre
Aaren S. Hermansson
Race : Humain - Hunter
Avatar : Un personnage de Ohimesama to Akuma no Kishi
Date d'inscription : 12/11/2018
Nombre de messages : 126
Emploi/loisirs : Chef de l'Ordre des chevaliers de l'ombre
Yens : 124
Aaren S. Hermansson
Humain - Chef des chevaliers de l'ombre
MessageSujet: Re: Le Nouveau Roi du Nord [PV Aaren]   Le Nouveau Roi du Nord [PV Aaren] Icon_minitimeVen 18 Jan 2019 - 13:52
La curiosité, hein ? Une lueur passa dans le regard du norvégien, sans se départir de son demi-sourire. Ce Bradley souhaitait simplement savoir ce qu’il était arrivé à Erik ? Cette raison lui paraissait si simple… en même temps, le chef américain n'était pas quelqu'un de compliqué. Il n'usait pas de coup fourré pour parvenir à ses fins. Il agissait en toute franchise et ne cachait pas ses sentiments, bons ou mauvais, envers quelqu'un. Aaren était donc disposé à le croire quand il affirmait vouloir se rendre utile. Malheureusement, les choses n'étaient pas si simple du côté des chevaliers. Il ne pouvait pas se permettre le moindre pas hasardeux sur un chemin semé d'embûches. Le sourire du hunter s'étira sur la droite lorsque le vampire développa sa propre réflexion. En effet, Manenheim n'aurait jamais admis un assassinat de hunter sur ses terres, encore moins orchestré. D'autant que les deux chefs, de part leurs origines et leur proximité, avait déjà été en contact plus d'une fois et partageaient certaines choses.

Aaren tiqua légèrement. « un combat perdu d'avance »… Certes leur cause était loin d'être partagée par beaucoup -et même au sein des hunters, l'ordre Renfield en étant l'exemple par excellence- mais de là à penser qu'ils s'engageaient dans une bataille dont la finalité était déjà fixée… Le norvégien ne baissait jamais les bras. Ce n'était pas un homme qui se laissait dépasser par les événements. Qui se résignait. Non, il savait aller au bout de ses idéaux. Toutefois il ne fonçait pas tête baissée au risque d'y laisser la vie de ses hommes. S'il savait un combat futile, il cherchait à éviter l'affrontement. Cependant il ne broncha pas et laissa le sang-pur terminer son discours. Il ne resta pas indifférent aux compliments ; Aaren n'était pas arrogant, mais il restait très fier, et les propos d'un vampire si vieux ne pouvaient que le flatter. Il retint toutefois une grimace quand le level A appuya sur le point sensible : les moyens financiers. Bradley sous-entendait donc qu’il pouvait les financer à l'avenir ? Malgré tout ce qu’on pouvait penser, cette insinuation le dérangeait.

Corrigez-moi si je me trompe. Si je comprends bien, vous me proposez en échange du partage du dossier, une compensation d’ordre financière. Et puisque vous ne tireriez pas de profit réel, hormis satisfaire votre curiosité de vieux vampire, nous vous serions encore redevable et vous pourriez nous demande une faveur plus tard.

Aaren se leva tandis qu’il organisait soigneusement ses pensées pour la suite de son discours. La formulation pouvait s’avérer capitale dans cette nouvelle forme de négociation. Il s’arrêta devant la fenêtre, tournant le dos à son interlocuteur. Ce pouvait paraître risqué pour un homme aussi aguerri que lui, cependant il faisait suffisamment confiance au jugement de son père pour croire que Bradley était un hôte irréprochable.

En toute franchise… Je n'ai pas pour habitude d'accepter d'être redevable à quelqu'un sans avoir connaissance des contreparties. D'autant plus lorsque je ne le connais pas. Je n'aime pas l'idée qu’on puisse me demander n'importe quoi pour honorer un service qui m'a été rendu.

Il marqua une pause, laissant le temps à son homologue de s’imprégner de ses mots. Il se retourna ensuite lentement, l’air toujours avenant, mais avec une légère nuance dans son regard. Là était toute la subtilité de ses expressions. On ne savait jamais exactement ce qu’il pensait.

Il y a une chose à laquelle je porte autant d'importance que la fidélité : la fiabilité. Et vous nous avez prouvé ces dernières décennies qu’elle fait partie de vos atouts. Les agressions d'humains sur votre territoire ont drastiquement diminué, et les rares qui surviennent ne restent jamais impunies.

Malgré cela, je ne peux pas accepter cet accord en l'état actuel. Non pas que je doute de votre fiabilité, au contraire. Cependant, quand on décide en toute connaissance de cause d'emprunter un chemin qui présente des risques, en tout bon négociant, il faut savoir prendre ses précautions et se parer à toute éventualité.


Il afficha un léger sourire, à la fois malicieux et honnête, annonçant le ton de sa prochaine réplique.

C'est pourquoi je vous propose une alternative. J'accepterai cet accord à la seule condition d’ajouter une clause au contrat, qui assurera nos arrières.

Aaren revint vers son siège sans pour autant s’y réinstaller, préférant rester debout pour faire face à son interlocuteur. De l’extérieur, on aurait pu croire à une stupide démonstration de carrure, les deux hommes étant tous les deux fortements et solidement bâtis.

Celle-ci stipulera que suite à votre aide, les chevaliers s'engagent à vous retourner la faveur, de la nature de votre choix, au moment de votre choix, tant qu’elle reste dans nos moyens, et qu’elle ne remet en cause ni notre loyauté, ni nos propres serments. Quant à votre proposition de financement, je ne peux pas l'accepter. Je tiens à ce que notre ordre reste parfaitement neutre.

Sauf si vous désirez établir un commerce durable, équitable, de quelque forme qu’il soit, et qui n’influencerait en aucune façon nos décisions futures. Auquel cas, je suis ouvert à la négociation.


Aaren posa sa main droite sur la garde de son épée et la serra légèrement. Il sentit la lame vibrer subtilement, comme en écho à son rythme cardiaque. L'air vraiment sérieux, il posa ses yeux bleus sur le chef de clan américain.

Sachez, Herre Bradley, que je n'ai qu’une parole, et jamais je n'y ai dérogé, tout comme chacun de mes prédécesseurs. Nous nous interdisons le parjure.  Je ne chercherai donc pas à vous berner en inventant des excuses le jour où vous viendrez réclamer votre dû.

Il ne pouvait bien sûr pas lui révéler la nature de cette interdiction. Le pouvoir unique de Stillhet, et sa conscience plus encore, devait rester dans l'ombre. Mais il ne doutait pas de la capacité de Bradley à vérifier. Il verrait que jamais les chefs des chevaliers n'avaient manqué à leur parole. L'air grave du norvégien s'effaça au profit d'un léger sourire.

Je suis même enclin à partager avec vous les engagements importants que je prendrais à l'avenir, sauf mention de confidentialité. Alors, qu'en dites-vous ?

Aaren avait joué franc jeu, soulignant tous les détails qui le dérangeaient sans prendre de gants. Mais, dans le fond, il se doutait que Bradley n’y verrait pas d’inconvénient. Et c’était aussi l’occasion de vérifier une bonne fois pour toute les propos de son père. Si Bradley était celui qu’il prétendait, il n’avait aucune intention sournoise, et donc aucune raison de refuser l’ajout d’une clause à leur contrat. Finalement, cet entrevue prenait une tournure vraiment intéressante. En plus de lui offrir une aide potentielle, il lui permettait d’en apprendre plus sur cet homme millénaire. Non, décidément, le chef de clan américain lui plaisait beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Vampire Level A - Chef du clan Dwight Hodgkin
Bradley Dwight Hodgkin
Race : Vampire
Couleur : #ff0000
Avatar : Brad Burns - Green Blood
Date d'inscription : 03/06/2018
Nombre de messages : 260
Emploi/loisirs : PDG / Chef de clan / Tir
Yens : 49

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Bradley Dwight Hodgkin
Vampire Level A - Chef du clan Dwight Hodgkin
MessageSujet: Re: Le Nouveau Roi du Nord [PV Aaren]   Le Nouveau Roi du Nord [PV Aaren] Icon_minitimeSam 19 Jan 2019 - 12:56



J’avais bien vu qu’il avait besoin de digérer l’information, ma proposition un instant, car elle n’était pas anodine tout de même. Il avait tiqué à plusieurs reprises d’une façon que je devinai négative, mais ce n’était pas un problème. Il allait maintenant exposer son point de vue sur la question des différentes propositions faites.
Il s’est levé de sa chaise après avoir résumé sommairement l’idée qu’il me prêtait, mais je pensais qu’il a amalgamé mes deux idées. Toutefois je préférai qu’il vide son sac cette fois entièrement et il ne s’est pas fait prier pour tout déballer et reformuler selon ce qui lui paraissait le plus profitable pour nous deux. J’aimais beaucoup la façon dont il avait structuré son discours et l’honnêteté dont il fit preuve alors en avouant qu’il n’était pas homme à être redevable de façon inconditionnelle.
C’est à ce moment-là que j’ai éclaté de rire en entendant son plaidoyer sur son incertitude.
Bradley ▬ Je vous rassure, je ne suis pas non plus homme à faire des chèques en blanc que vous mon cher.  
Il allait faire sa contre proposition à mon offre en revenant de la fenêtre à laquelle il s’était posté pour réfléchir avant son laïus sur la fiabilité qui m’avait fait rire en pensant au fait qu’il n’était pas pour l’idée d’accepter un retour d’ascenseur sans conditions.
Je préférai le laisser finir et exposer son point de vue, mais ce cher Aaren était décidément un homme qui me plaisait beaucoup. Le genre d’homme à qui on peut se fier pour la pureté d’âme dont il peut faire preuve. Ce n’était de toute évidence pas le genre de personne à vouloir essayer de m’entuber sur ce coup là. Sa contre proposition était en plus de cela très claire et évidemment acceptable en l’état. Je n’étais pas entré dans les détails, mais c’était typiquement le genre de proposition que j’aurai formulé par moi-même pour ne pas contrevenir à leurs idéaux. Il appuya particulièrement sur le fait qu’il était quelqu’un de fiable, n’ayant qu’une parole et qui tenait tous ses engagements.
Lorsqu’il eut finit de me proposer plusieurs alternatives à ce que j’avais évoqué plus tôt, je suis me suis lever pour me resservir un verre avant de revenir m’asseoir. Lui avait opté pour rester debout visiblement.
Bradley ▬ Chef Hermansson, je crois que vous avez amalgamé deux choses. Le partage d’information sur le dossier n’est pas une condition sine qua non à mon apport financier. Voyez plutôt là dedans un don désintéressé sous forme de mensualité à votre organisation en guise de signe d’estime que j’ai pour celle-ci. A vrai dire, cela n’est que pour d’avantage souder nos rapports naissant et n’être qu’un argument pour vous inviter à partager vos informations. Mais que vous acceptiez ou non, vous aurez cet argent, c’est dors et déjà décidé. A vous de voir si vous voulez que ce soit par l’intermédiaire de mes société écran et que nous ne le sachiez pas, ou si vous voulez plus de transparence entre nos rapports.  
Je pris une gorgée tout en le regardant dans les yeux lui qui était resté debout devant moi en attendant mon avis sur ce qu’il m’avait proposé.
Bradley ▬ Pour en venir à votre proposition, je suis tout à fait d’accord avec celle-ci à vrai dire. Je n’aurai jamais songé à demander une faveur à votre ordre qui irait à l’encontre de ses valeurs fondamentales mon cher ami. Pour ce qui est d’un partage plus approfondi de vos informations à l’exception des confidentielles, je pourrais les prendre de bon coeur ma fois.
Je pris le temps de réfléchir à une chose qui pourrait nous souder d’avantage. C’est alors qu’il m’est apparu une chose évidente. J’ai posé mon verre et me suis levé presque d’un bon, le regardant maintenant du surplomb de ma forte stature. Je me suis dirigé vers une bibliothèque très massive du bureau où nous nous trouvions et l’ai bougé. On pouvait voir qu’il n’y avait pas de système pour la faire coulisser. Il fallait être suffisamment fort pour pousser cette monstrueuse bibliothèque pour dévoiler un coffre caché derrière. Autant dire que mêmes des lycans devraient s’y mettre à deux voir plus pour la bouger.
Pour ouvrir ce coffre je pris une vitesse accélérée pour composer les 392 chiffres qui composaient le code de sécurité. J’ai pris un dossier qui se trouvait à l’intérieur et je suis revenus vers mon invité.
Bradley ▬ Je pense que vous devriez prochainement vous tourner vers le Japon et une de ses région en particulier. Il n’y a aucun problème à proprement parlé, mais le sénat des vampires s’y trouve actuellement. Mais à la lecture de ce dossier, vous trouverez sans doute un intérêt à vous implanter là bas dans les années à venir.  
C’était le dossier que j’avais récupéré en interrogeant et en parcourant les archives des traîtres de mon clan à l’époque de la deuxième guerre mondiale. Il détaillait la collaboration des trois clans vampires; Izbranov, Shidara et Dwight Hodgkin ainsi que de l’Ordre Renfield, pour le développement d’une arme biologique, les lycans. Il y avait beaucoup d’annotation sur les preuves et absences de preuves, car il n’y avait que des témoignages pour relier Izbranov, car aucun de ses scientifiques n’avaient jamais pu être retrouvé et leur existence n’était pas prouvable. Aussi, la terrible poupée russe avait elle pu laisser planer le mystère en niant son implication. Tout le monde s’en doutait, mais personne ne pouvait le prouver, pas comme Shidara.
Bradley ▬ Vous pouvez le consulter immédiatement, car il ne quittera pas ces lieux. Toutefois je pense pouvoir dire que nous avons un accord. Dis-je alors en lui tendant la main pour sceller dans un premier temps notre accord avec une poignée de main.

“Un accord ? ”

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Humain - Chef des chevaliers de l'ombre
Aaren S. Hermansson
Race : Humain - Hunter
Avatar : Un personnage de Ohimesama to Akuma no Kishi
Date d'inscription : 12/11/2018
Nombre de messages : 126
Emploi/loisirs : Chef de l'Ordre des chevaliers de l'ombre
Yens : 124
Aaren S. Hermansson
Humain - Chef des chevaliers de l'ombre
MessageSujet: Re: Le Nouveau Roi du Nord [PV Aaren]   Le Nouveau Roi du Nord [PV Aaren] Icon_minitimeVen 15 Fév 2019 - 23:18
Un don ? Aaren masqua sa surprise sous un demi-sourire. Effectivement, il n'avait pas envisagé cette éventualité ; Bradley lui avait été dépeint comme un homme si dur en affaire qu’il n'avait jamais imaginé qu’il pourrait se montrer aussi… généreux. Toutefois, le hunter restait sceptique. S'il n'était en effet pas contre un nouvel apport financier, cela le dérangeait.  Il préférait justifier les comptes de son organisation.

Mais que vous acceptiez ou non, vous aurez cet argent, c’est dors et déjà décidé.

Le norvégien haussa les sourcils, une expression amusée sur le visage. Et bien soit, puisqu'il n'avait pas le choix ! Cependant, la proposition d'échange d'informations pourrait justifier les… dons de l'Américain. Après tout, l'information, en cette ère, était une monnaie précieuse. Soudainement, son hôte reposa son verre et se rua sur la bibliothèque derrière son bureau ; un mastodonte de bois et de rouage, qui devait difficilement céder. Mais pour un vampire ce fut un jeu d'enfant. Bradley la fit coulisser comme une simple porte, pour dévoiler un coffre-fort. Il revint avec un dossier entre les doigts.

Ah vraiment ?

Aaren prit le fameux dossier, intrigué. Cet homme avait le don d'attiser son intérêt, décidément. Toutefois, avant de pouvoir se jeter dans la lecture de ce document, il devait d’abord formaliser leur accord. Il se leva pour serrer la main de Bradley sans hésitation, le sourire avenant.

Nous avons un accord, Herre Dwight Hodgkin.

Aaren porta la main à sa bouche et murmura quelques mots en norvégien, à l’attention de ses hommes de l’autre côté de la porte. L’un d’eux répondit brièvement dans son oreillette. Satisfait, il sortit un petit appareil de la poche de son pantalon et le plaça sur la table basse, entre lui et le vampire. Puis il appuya sur un bouton et un voyant rouge s’alluma, signifiant qu’il était à présent activé. Il s’agissait d’un brouilleur, afin d’empêcher toute oreille indiscrète d’écouter aux portes. Et d’enregistrer leur conversation. L’un de ses hommes pénétra dans la pièce, une tablette à la main, la lui tendit, puis s’éclipsa aussitôt.

Pardonnez cette cérémonie, Herre Dwight Hodgkin, mais je préfère prendre mes précautions lorsqu’il s’agit de partager des données confidentielles.

Le hunter tapota sur l’écran de l’appareil quelques instants, avant de le glisser sur la table basse, vers le vampire. La tablette, hautement sécurisée, contenait de nombreuses informations sur la mort du précédent chef. Rapport d’autopsie, photos de la scène de crime, les prémices de l’enquête, les pistes d’investigations, les quelques indices et éléments suspects relevé par lui-même et son meilleur enquêteur. Certains détails le perturbaient. Un morceau de missive arraché dans sa main, son épée étendue à côté de lui, son doigt ensanglanté et l’inscription “IZ” faite avec son propre liquide vital. Tout portait à croire qu’il avait été attiré dans un piège, abattu lâchement à distance, et qu’il avait tenté dans un dernier souffle de révéler l’identité de son assassin. Sauf qu’il imaginait mal Erik prendre tant de risques ; soit la raison qui l’avait amené sur les lieux était d’une gravité préoccupante, soit… tout avait été maquillé, et il n’était pas mort sur place, dans ces circonstances, comme on souhaitait le faire croire...

La plupart des éléments de l’enquête sont présents sur le disque dur de cette tablette, et sur cet appareil uniquement. Je vous ferai parvenir les autres détails ultérieurement. Je vous laisse en prendre connaissance, et pendant ce temps je vais lire attentivement ce dossier-ci. Puis nous pourrons en discuter.

Aaren se réinstalla ensuite dans son propre siège, récupérant au passage le dossier que lui avait prêté le chef de clan un peu plus tôt. Il l'ouvrit avec un étrange pressentiment, qui n'augurait rien de bon. Et encore une fois, son instinct ne le trompait pas, même s'il aurait préféré avoir tort. Il fronça les sourcils en parcourant les nombreuses lignes de ce rapport riche en informations. Des chefs de clan impliqués dans la création d'une nouvelle race… certains vampires avaient la folie des grandeurs, mais à ce point là… Qui aurait pu soupçonner une telle chose ? A dire vrai, des rumeurs sinistres lui étaient parvenu, par le biais de ses hommes et d'autres informateurs, à propos d'individus bien plus dangereux que les vampires. Mais il ne pensait pas qu’elles étaient fondées, du moins pas à ce point. C'était hautement préoccupant. Il s'interrogea aussitôt sur la motivation des responsables. Outre la satisfaction de passer pour un dieu, il pressentait une raison bien plus profonde. Connaissant certains vampires, ce n'était pas pour le bien commun.

Mais lorsqu'il découvrit l'implication des siens, son humeur se transforma. Pour la première fois depuis le début de cet entrevu, il perdit son masque. Son expression se partageait entre colère et indignation. Il savait l'Ordre Renfield opposé aux idées de son organisation. Ils étaient chacun un extrême opposé. Mais jamais il n'aurait pu imaginer ça de leur part. Qu'ils fussent les instigateurs d'expériences sur des humains, probablement non volontaires, au moins pour une part… Il attrapa son verre et vida le fond d'une traite pour chasser le goût amer sur sa langue.

Je vais effectivement y réfléchir sérieusement. Ils sont allés trop loin… Merci de m'avoir transmis ces éléments.

Il reposa le dossier et s'enfonça dans son siège, les doigts entrecroisés, plongé dans une réflexion intense. Nakanoto… il s'était toujours tenu à l'écart de ses rivaux asiatiques, ne souhaitant pas entrer en conflit avec eux. Cependant, toute cette histoire était bien trop grave pour rester les bras croisés. Il lui faudrait donc s'y implanter… pas tout de suite, bien sûr, car il fallait tout préparer minutieusement. Mais d'ici quelques années. Il reporta son regard sur Bradley, maintenant que ce dernier avait terminé sa lecture.

Alors, qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le Nouveau Roi du Nord [PV Aaren]   Le Nouveau Roi du Nord [PV Aaren] Icon_minitime
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Nouveau Roi du Nord [PV Aaren]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Pensionnat Hentaï*! // Partenariat ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Knights RPG :: Hors RPG :: Au-delà des frontières :: Autres pays-
Sauter vers: