DARK KNIGHTS
Forum CITY - Contemporain Gothique - Avatars 200 x 400 - Contexte évolutif
Une drôle de rencontre (PV Louka) 15.06.2018 vers 22h30



 
Bienvenue sur Dark Knights
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Drabble du mois
Le nouveau vainqueur du Drabble est John ! Vous pourrez lire son texte ici ! => www
Voteur du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
DK sur les réseaux...
-92%
Le deal à ne pas rater :
Chargeur sans fil – Samsung EP-P1100 Intérieur – ...
1.59 € 20.94 €
Voir le deal

Partagez
 

 Une drôle de rencontre (PV Louka) 15.06.2018 vers 22h30

Aller en bas 
Changelin rapace - Conseiller
Sebastian Rhodes
Race : Changelin
Couleur : Vert
Avatar : Toga Yagari dans Vampire Knight
Date d'inscription : 12/07/2019
Nombre de messages : 72
Emploi/loisirs : Professeur d'ethnologie et d'antropologie / Membre du Conseil, conseiller rapace
Yens : 80
Sebastian Rhodes
Changelin rapace - Conseiller
MessageSujet: Une drôle de rencontre (PV Louka) 15.06.2018 vers 22h30   Une drôle de rencontre (PV Louka) 15.06.2018 vers 22h30 Icon_minitimeJeu 18 Juil 2019 - 0:03
22h30. Les rues étaient quasiment désertes. Quelques couples se tenaient bras dessus bras dessous avançant d'un pas rapide pour regagner leur foyer. Leurs silhouettes grelottantes s'étiraient telle une ombre sur le bitume dans le clair obscur de la nuit. Pourtant, il ne faisait pas froid. Mais l'atmosphère lui, était glacial. Depuis les attaques répétées à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit que l'on devait aux lycans infectés, la population s'entassait dans leur logement, osant à peine mettre le nez dehors. La peur régnait dans les entrailles de Nakanoto. Et les changelins ne faisaient pas exception à la règle. Une situation d'urgence avait été planifiée rapidement en apposant un couvre feu afin d'éviter une dangereuse aventure. Moi ? Je faisais parti de ces courageux très certainement écervelés décidé à ne pas se laisser peser par la crainte. Nassim devait également traîner dans les environs, à rassurer notre communauté effrayée dans les sous-bois ou bien à intervenir sur des patrouilles pour sécuriser les environs.

J'arpentais les rues de la ville les mains dans les poches, à la recherche d'un bar encore ouvert pour siffler une bonne bière. La journée avait été fatigante et je soupçonnais les élèves d'avoir voulu m'achever en corrigeant leurs copies. Peut-être qu'il allait falloir réviser ma technique d'approche et d'appropriation des cours. Après tout, je débutais dans le métier et la dimension était différente quand il s'agissait d'inculquer des connaissances à un seul élève, pour ensuite passer à une salle entière. J'allumais la énième cigarette de ma journée, ne les comptant même plus. Parfois, j'oubliais un peu que je n'étais pas au-dessus des lois de la maladie, même quand on était un changelin. J'me sentais un peu trop poussé des ailes, c'était le cas de le dire. Mais je prendrais la décision d'arrêter un jour, quand j'en aurais envie. Sûrement quand il sera trop tard, me connaissant.

Mais qu'importe, ce n'était pas ma motivation de la soirée. Je repérais au moins une rue inondée de lumière au coin d'une ruelle. J'aurais très bien pu passer au Fior-Nadur mais je ne voulais pas déranger ce bon vieux John. Il devait avoir mieux à faire que d'assouvir la pulsion nerveuse d'alcool d'un gars comme moi. Je préférais aller embêter quelqu'un d'autre. Je me dirigeais alors d'une allure décontractée vers mon point d'attache. Arrivé à la terrasse, j'empruntais une chaise laissée pour compte avant de m'installer à la table. Un serveur vint directement à moi, me saluant poliment tout en me faisant comprendre qu'ils n'allaient pas tarder d'un air gêné.

-J'ai la descente rapide, ça ira, vous serez à l'heure pour la fermeture. Vous pouvez m'apporter le journal ?

L'employé se pencha alors et m'amena dans la seconde le bout de papier. Je tournais alors les pages sans vraiment trop les lire avant de remarquer que je n'étais pas seul à jouer les vaillants aventuriers à cette heure tardive. Un gamin était également présent. Enfin, il m'avait tout l'air d'un môme, en tout cas. Sa chevelure bicolore comme seuls savent le porter les jeunes couvrait son visage, concentré sur un carnet. Mon œil gris le juchait, légèrement intrigué. Le rouge-gorge -oui oui, la couleur m'a inspiré ce surnom- était occupé à scruter son calepin, agacé. Peut-être manquait-il d'inspiration ? C'est ce qu'il me semblait. Celui-ci se mordillait légèrement la lèvre inférieure et ses sourcils fléchis laissaient à penser cette hypothèse tout en se grattant l'arrière du crâne.

Mais rapidement, je détournais mon attention de sa petite personne pour la porter sur ma bière fraîchement servie. Je l'amenais directement à ma bouche, pour en savourer la liqueur. Hm, pas mauvaise, ça va. Puis soudainement, je sentis la sensation presque désagréable d'être observé. Instinctivement, je levais les yeux à nouveau vers le jeune inconnu, qui me fixait en retour. Oh ? Quelle sacrée paires d'yeux il avait là le petit. J'aurais bien aimé en avoir de ces couleurs là. Enfin, à bien y réfléchir, j'aurais bien aimé en avoir deux yeux tout courts en fait. Mais ce premier contact fut vite brisé quand il baissa le nez en croisant mon regard. Feignant l'indifférence, je reportais alors mon attention sur le journal, jusqu'à ce que j'entende griffonner frénétiquement. Apparemment, l'inspiration était revenue, dieu soit loué.

Mais en y regardant bien, je devinais à force de coups d'oeil saccadés se voulant probablement discrets, de son carnet à moi, de moi à son carnet, que j'étais bien l'objet de son âme d'artiste. Je ne savais pas trop quoi en penser. Si je devais l'ignorer ou alors l'interpeler directement.

Cependant, le fait de me sentir épié par ce môme me rendait légèrement nerveux. Je me décidais alors à quitter ma chaise pour m'attabler face à lui.

-Salut. J'vois que tu griffonnes sur ton cahier en z'yeutant dans ma direction. Peut-être que c'est mieux si je m'installe, histoire que tu m'aies bien dans le viseur.

Je rallumais une autre cigarette avec une attitude décontractée, proche de la désinvolture. On pourrait presque croire que je me moquais, mais ce n'était pas vraiment le cas. J'avais seulement que ça à faire. Et puis, ça me permettrait de voir quelle impression je pouvais bien donner à un parfait inconnu.

-J'me demande ce que ça peut donner, on ne m'a jamais dessiné, à vrai dire.
Revenir en haut Aller en bas
Changelin Serpent - Civil
Louka Kanaka
Race : changelin
Avatar : Todoroki Shoto / my hero academia
Date d'inscription : 19/01/2018
Nombre de messages : 73
Yens : 38
Louka Kanaka
Changelin Serpent - Civil
MessageSujet: Re: Une drôle de rencontre (PV Louka) 15.06.2018 vers 22h30   Une drôle de rencontre (PV Louka) 15.06.2018 vers 22h30 Icon_minitimeMar 13 Aoû 2019 - 16:22
La maison était complètement déserte, ses parents n'allez, comme d'habitude, certainement pas rentrer de la nuit et il ne voulait pas la passer seul dans la maison à rien faire. Ses pensées étaient remplies des souvenirs qu'il avait passer dans un café de changelin, il s'était aperçu alors que Zuko, son ancien camarade de classe qui était devenu un ami, était également un changelin. Il y avait aussi Erèbe, le barman qui l'avait écouter se plaindre dans un autre bar, qui était un changelin. Louka avait aussi rencontré une jeune femme du nom de Farah, ils se sont tout les deux rendues comptes qu'ils posséder la même forme d'animal, un serpent, bien que la race soit différente. Il leva ses yeux vairons vers sa fenêtre pour regarder le ciel qui commençait lentement à s'assombrir, la nuit n'allait pas tarder à tomber mais peu importe, il voulait sortir, que cela soit la nuit ou la journée.
Il se leva alors de son lit pour aller prendre une douche, il se sécha ensuite ses cheveux histoires de ne pas sortir avec eux mouillés, il se regarda quelques temps dans le miroir. Ses cheveux bicolores et sa cicatrice attirés souvent les regards quand il sortait, la plupart des gens devez penser qu'il avait coloré ses cheveux ou encore qu'il avait perdu un pari. Quant à sa cicatrice, ils devaient pensez qu'il l'avait eu après un incendie, les deux sont complètement faux. Ses cheveux sont naturel et certainement dût à sa race de changelin serpent corail et sa cicatrice est dût à une chute sur un barbecue quand il était enfant. Il soupira et passa une main dans ses cheveux en grognant légèrement, tout ce qu'il aimait chez lui était ses yeux vairons qu'il trouvait, sans prétention très jolis. Il attrapa un simple t-shirt qu'il enfila rapidement et un pantalon simple. C'est après avoir mit ses chaussures, avoir prit son sac et son portable accompagné de son casque audio, qu'il ferma la porte de sa maison à clé.

Son casque sur la tête et sa musique raisonnait dans ses tympans, Louka marchait tranquillement vers la place du marché de Nakanoto, il savait qu'à cet endroit se trouvait pas mal de bar où il n'y avait que peu de monde. Et il n'eut pas tort, le bar où il venait n'était pas remplie, il était d'ailleurs vide. Après tout beaucoup de personne sortant normalement la nuit n'osait plus pointer le bout de leur nez après les différentes choses se passant en ce moment à Nakanoto. Louka commanda alors un coca avant d'aller s'installer sur la terrasse et sortit son carnet de dessin de son sac avec tout l'attirail qu'il se servait pour dessiner. Il tapotait la table en réfléchissant à ce qu'il pouvait faire, il ne savait pas qui dessiner. Il aurait dût emmener le dessin qu'il faisait tiré de Sachio, le jeune homme aux cheveux blonds et aux yeux vairons mais différents des siens, il lui avait promit de lui envoyer son dessins mais ne l'avait pas encore terminé. Il y avait également ce vampire... Alessio, ce gars avait un physique peu commun et des yeux d'un bleu très claire, ce qui pouvait également être quelque chose d'inspirant pour lui, mais rien ne lui venait. Alors qu'il relevait la tête, il remarqua l'homme assis non loin de lui devant une bière, des cheveux d'un ébène pur et des yeux très bleus, physique pouvant être facilement décrit comme banale, mais pour Louka c'était une sorte d'inspiration, de plus l'homme avait un beau visage, il voulait le dessiner...

Il se figea légèrement lorsque son regard croisa celui de l'inconnu qu'il était en train de dévisager et se mit à rougir brusquement avant de baisser les yeux en attrapant son crayon. Il avait était prit sur le fait qu'il observait un inconnu... M'enfin l'homme ne semblait pas lui en tenir rigueur donc bon. Il commença à griffonner sur son carnet, lançant des regards discret vers l'inconnu. Il commençait par une esquisse, il avait de bon yeux donc le fait que l'inconnu était loin ne le gêner pas plus que cela. Alors qu'il était concentrer à faire la courbe de l'oeil, il fut stoppé par un mouvement en face de lui, levant la tête, il sentit ses joues rougir en voyant l'homme qu'il dessiner en fasse de lui. Presque instinctivement il cacha le dessin avec ses mains. Il écouta les paroles de l'homme et rougit encore plus, il venait vraiment d'être prit sur le fait. Il passa une main dans ses cheveux en soupirant, il est vrai qu'il avait zyeuter vers sa direction plusieurs fois, après tout il voulait juste bien le dessiner pour lui personnellement.
Il baissa la tête en soupirant doucement, continuant de rougir et regarda l'inconnu.

« Je suis vraiment désolé... Je ne voulais pas être malpolie... Je, je voulait juste vous dessiner tout simplement parce que vous allez très bien avec l’atmosphère de ce lieu. »

Il le regarda puis soupira en passant de nouveau une main dans ses cheveux bicolores.

« Je ne veux pas vous obligez... Vous êtes sûr de vouloir être dessiner par un gars que vous ne connaissez pas? »
Revenir en haut Aller en bas
Changelin rapace - Conseiller
Sebastian Rhodes
Race : Changelin
Couleur : Vert
Avatar : Toga Yagari dans Vampire Knight
Date d'inscription : 12/07/2019
Nombre de messages : 72
Emploi/loisirs : Professeur d'ethnologie et d'antropologie / Membre du Conseil, conseiller rapace
Yens : 80
Sebastian Rhodes
Changelin rapace - Conseiller
MessageSujet: Re: Une drôle de rencontre (PV Louka) 15.06.2018 vers 22h30   Une drôle de rencontre (PV Louka) 15.06.2018 vers 22h30 Icon_minitimeMar 20 Aoû 2019 - 0:37
Le gamin avait eu l'air surpris que je prenne place en face de lui. Ses joues s'étaient teintées d'un rose enfantin et voilà qu'il n'osait même plus me regarder. Je rabattais alors une jambe par dessus l'autre pour me mettre sur le côté tout e m'accoudant sur le dossier de ma chaise. Il chercha même à me dissimuler ses croquis, certainement par honte ou par crainte d'être jugé. Qu'en sais-je ? Je n'avais pas spécialement l'âme d'un artiste. Mais franchement, il n'y avait pas de quoi être aussi embarrassé. Ca ne me gênait pas réellement qu'un môme puisse me dessiner. Ma sœur à l'époque, s'amusait facilement à me représenter de manière fantaisiste quand nous étions plus jeunes. Ca m'avait toujours fait marrer de me voir avec un œil plus gros que l'autre. Mais pour ne pas la vexer, je la félicitais à chaque fois pour son dur labeur, elle qui prenait tant de soin à me dessiner.

Et puis, j'étais quelqu'un de curieux de nature. Je me demandais de quoi pouvait être capable ce jeune homme. Je me remettais en position assise et me pencha au dessus de la table. Mais c'est à cet instant que je remarquais autre chose de bien plus intriguant. Il arborait à moitié caché sous son veston sur son torse, une chaînette ornée d'un pendentif dont je ne discernais le motif que partiellement. Je n'en avais pas la certitude mais j'aurais presque pu jurer à l'un des symboles appartenant aux changelins. Peut-être était-ce simplement mon imagination ? S'il se redressait je pourrais en juger plus aisément. En attendant,je scrutais à nouveau mon interlocuteur.

-Ne t'excuse pas, ça ne me dérange pas le moins du monde.

Ma tronche n'aidait pas forcément à mettre les gens à l'aise, je le savais pertinemment. Bien au contraire, elle dissuadait largement de s'adresser simplement à moi. Ca me faisait défaut bien souvent. Mon œil dissimulé sous le tissu en cuir me faisait largement passer pour un type de basse cours, ou en tout cas, le genre de personne à ne pas fréquenter. Sans parler de la cicatrice qui ornait mon menton, glorieux souvenir d'une attaque de jaguar quand j'étais plus jeune. Elle n'avait jamais totalement disparu et je n'avais pas essayé de la supprimer. Elle faisait partie de mon vécu, après tout. Ajoutons à cela mon allure négligé dépourvue de soin ou d'élégance et vous aviez le combo d'un type semblable à un ivrogne. Mais au delà de ça, je n'avais rien à voir avec ce genre de personnes. Loin de là même. Je restais tolérant, respectueux voir même d'agréable compagnie quand l'humeur me chantait.

John s'était même amusé à me baptiser Indiana Jones, c'était d'ailleurs le seul à ne pas m'avoir jugé au premier coup d'oeil. J'pouvais lui en être reconnaissant rien que pour ça.

-Qu'est ce que tu entends quand tu sous-entends que je corresponds bien à l'atmosphère de ce lieu ? J'suis pas aussi lugubre quand même, rassure moi.


Un petit rire amusé retentit dans la pénombre. Finalement, c'était peut-être vraiment ce que je reflétais, à mon grand damne. M'enfin, je devais avouer qu'il y avait une part de vérité. Je préférais largement l'ambiance des ténèbres, autour d'un bon verre, dans une nuit paisible éclairée par l'astre lunaire. C'était largement plus reposant qu'en pleine journée, où les rues grouillaient de monde.



-Tu m'obliges pas. Sinon j'serais pas là. Alors, montre moi ce dont tu es capable. Ca m'intéresse.


Certes, ce n'était qu'un inconnu mais ça n'empêchait pas de bavarder. Toutefois, autre chose me préoccupait.

-D'ailleurs je me demandais, que fais-tu ici aussi tardivement ? T'es au courant que la menace grouille aux quatre coins des rues en ce moment, ce n'est pas très sûr.

Bon après, je n'avais rien à en redire, je n'étais pas son père mais comme tout adulte responsable qui se respecte, je me devais au moins de le mettre en garde. Ce n'était qu'un enfant et les drames allaient bon train en ce moment.

-Ne tarde pas trop en tout cas petit.


Fidèlement, je rallumais une autre cigarette.
Revenir en haut Aller en bas
Changelin Serpent - Civil
Louka Kanaka
Race : changelin
Avatar : Todoroki Shoto / my hero academia
Date d'inscription : 19/01/2018
Nombre de messages : 73
Yens : 38
Louka Kanaka
Changelin Serpent - Civil
MessageSujet: Re: Une drôle de rencontre (PV Louka) 15.06.2018 vers 22h30   Une drôle de rencontre (PV Louka) 15.06.2018 vers 22h30 Icon_minitimeMer 27 Nov 2019 - 11:37
Louka se sentait très mal d'avoir était ainsi prit sur le fait. Il aimait dessiner des personnes qu'il trouvait beau, ancré dans un univers ou encore ayant une particularité qui l'attiré. Il fut surpris et soulagé d'entendre que cela ne dérangeait pas l'inconnu d'être dessiné par quelqu'un qu'il ne connaissait pas. Il reprit doucement son crayon pour continuer son ébauche tout en faisant attention que le dessin qu'il faisait ne soit pas totalement visible aux yeux de l'homme qu'il était entrain de dessiner. Il leva les yeux en entendant de nouveau la voix de l'homme raisonner dans ses oreilles et fit un léger en secouant la tête, il ne voulait pas dire qu'il semblait lugubre car le bar où ils étaient installés l'était, mais plus parce qu'il semblait être une personne travaillant la nuit, comme les personnages dans des animes. Rajoutons au fait qu'il ressort réellement avec la lune dans le ciel noir qui laisse ses rayons blancs éclairés le monde de la nuit.

« Non, je n'entend pas par là que vous êtes lugubre. Rassurez vous, je voulais simplement dire que vous vous fondez bien dans la nuit, vous ressemblez aux personnages dans les animes qui vivent la nuit, qui travail la nuit et le jour, ils dorment. De plus, avec le ciel que l'ont a se soir, vous ressortez un peu plus, en un certains sens, vous êtes beau. »

Il lui fit un léger sourire avant de reprendre ses coupes de crayons fluides et concentrés qu'il faisait. Le rire de l'inconnu était agréable à entendre, c'est rare pour Louka de faire rire quelqu'un, la plupart des gens après tout ne le voit pas comme étant quelqu'un d'amusement puis, il est presque toujours sérieux. Il continuait son dessin, jetant des coups d’œil de temps en temps à l'homme en face de lui lorsqu'il doutait sur un trait où quand il voulait dessiner une partie qu'il n'avait pas observer. Il avait bientôt l'esquisse du contour du visage, des cheveux et des lèvres ainsi que le nez, il devait donc bientôt faire les yeux et pour cela, il allait avoir besoin de se lever, puisque l'inconnu était plus grand que lui, s'étit plutôt difficile dans cette position de voir parfaitement ses yeux... Enfin son œil plutôt. Il avait déjà fait les contours mais il se devait de rajouter quelques détails tout de même. Alors qu'il était en train de faire l'esquisse du bandeau, il leva la tête pour écouter les paroles de l'homme et hocha la tête d'un air entendue.
Oui, les rues n'étaient pas les plus sûres lorsque le jour à fait place à la nuit, mais il n'était pas plus inquiet que cela. Il avait la capacité de disparaître sous la forme d'un serpent et de se faufiler dans des endroits où les gens ne pourrez pas l'atteindre, donc il n'avait pas peur. Il sourit légèrement en se grattant la nuque, il était préférable de rester un peu évasif, mais bon, il allait répondre plutôt franchement à la question.

« J'ai la capacité de me faufiler rapidement dans des endroits non accessible aux gens, donc je pense pouvoir sortir sans avoir peur de ne pas pouvoir fuir si ont m'attraper. J'aime bien me promener la nuit... Je trouve cela relaxant. »

Il se leva en entendant l'homme dire qu'il ne devait pas trop tarder. Il se pencha légèrement pour regarder l'oeil avec attention, son pendentif de changelin pendant dans le vide, il se rassit après quelques secondes et après quelques coups d'esquisse sur l'oeil, il changea de stylo pour tracer correctement par dessus l'esquisse afin de rentre la base du dessin moins brouillon. Il lui fallut quelques minutes pour faire ça convenablement et il gomma ce qui restait de crayon à papier. Il leva les yeux vers l'homme en souriant légèrement et tourna le dessin pour qu'il le voit de la bonne manière.

« Voilà le dessin, j'espère qu'il vous plaira, il n'est pas terminé naturellement. D'ailleurs, je ne m'appelle pas petit, mais Louka. »
Revenir en haut Aller en bas
Changelin rapace - Conseiller
Sebastian Rhodes
Race : Changelin
Couleur : Vert
Avatar : Toga Yagari dans Vampire Knight
Date d'inscription : 12/07/2019
Nombre de messages : 72
Emploi/loisirs : Professeur d'ethnologie et d'antropologie / Membre du Conseil, conseiller rapace
Yens : 80
Sebastian Rhodes
Changelin rapace - Conseiller
MessageSujet: Re: Une drôle de rencontre (PV Louka) 15.06.2018 vers 22h30   Une drôle de rencontre (PV Louka) 15.06.2018 vers 22h30 Icon_minitimeMar 3 Déc 2019 - 20:00
Je fus assez étonné du sérieux qu'il mettait à ses remarques. Alors comme ça, je ressemblais aux personnages dans les animes ? Je ne savais pas si j'étais sensé bien le prendre. Mais de ce qu'il me disait, j'avais tout intérêt à le croire. Cette description me fit sourire en coin. Au moins, on pouvait dire qu'il marquait un point concernant mon affinité avec la nuit. J'adorais cette atmosphère nocturne, il n'y avait rien de plus agréable que le calme ambiant d'une nuit illuminée par l'astre blanc.

Toutefois, le compliment du gamin m'arracha un petit rire amical. Moi, beau ? Allons bon. C'était bien la première fois que je recevais une telle déclaration de la part d'un jeune homme. Pas qu'on me lançait des fleurs à tout bout de champ, mais la plupart du temps, ce genre de propos sortait de la bouche de femmes. Surtout que je ne considérais pas spécifiquement mon physique comme étant avantageux. Généralement, il effrayait plus qu'il n'attirait.

Je remettais mon couvre chef correctement et levai mon œil vers lui tout en crachant ma fumée par les narines.

-Intéressant. Je ne pensais pas inspirer ce genre de choses. Mais si tu l'dis, j'te crois.

On pouvait dire qu'il avait vraiment la bougeotte en plus de prendre son croquis très à cœur. Chaque fois que je bougeais légèrement, il suivait mes mouvements pour s'appliquer à la tâche. Il me faisait penser à un paparazzi en face d'une star qu'il tenterait de photographier dans sa meilleure prestance. Je n'avais clairement pas l'habitude d'autant d'attention de la part de quelqu'un, j'en étais presque gêné. Je me demandais ce que donnerait le résultat final.

Mais malgré mon avertissement, celui-ci ne sembla pas à proprement parler inquiet de la situation. Il n'était pas pressé par la vie. Bien au contraire, il affirmait pouvoir s'échapper en cas de problème grâce à une potentielle agilité. Mais évidemment, pour ma part, cela ne restait pas suffisant. Cependant, je compris rapidement son assurance lorsqu'il se pencha légèrement en avant pour se rasseoir, avec le pendentif qui tombait de son veston.

Je le toisais d'un air sérieux, alors que j'écrasais ma clope dans le cendrier en face de moi.

-Je vois.

Cette révélation me fit encore moins plaisir. Comment ses parents pouvaient-ils le laisser vagabonder, d'autant plus qu'il était un changelin ? Je n'avais peut-être pas la fibre paternelle, certes, mais en tant qu'individu appartenant à une communauté stricte, il devait se plier aux règles qui lui incombaient. Surtout à son âge. Malgré sa confiance en lui, il manquait clairement de vigilance.

Il se décida dans la foulée à me montrer la finalité de son esquisse. Autant dire : c'était plutôt réussi. Il avait un certain niveau.

-Dis-moi, tu as la main leste ! Tu es doué, Louka-san. Tu prends des cours ?


Je lui souriais d'un air enthousiaste, me permettant d'y jeter un coup d'oeil plus sélectif en prenant son papier.

-Je suis même mieux en dessin qu'en vrai !

Je lâchais un rire franc, alors que je lui tendais pour lui rendre.

-Sinon pour conclure les présentations, je suis Sebastian Rhodes. Représentant des rapaces au conseil territorial. Je vais sûrement te paraître insistant et tu auras bien raison, mais dans ta condition, il reste encore plus impératif de te conformer aux règles du Conseil. Autant tu peux disparaître comme l'envie te prend, autant il y a un risque que tu attires l'attention sur toi et donc sur nous. Alors certes, c'est chiant à souhait, mais à l'avenir, je te demande de t'en souvenir. Tu nous mets en danger si tu venais à te faire repérer, d'une façon ou d'une autre. Alors si tu ne le fais pas pour toi, fais le pour le bien commun.

Je rabâchais comme un vieil homme sénile ses recommandations. Mais il s'agissait de mon rôle et s'il devait lui arriver malheur, autant dire que pour la sécurité de tous, personne ne lui viendrait en aide surtout s'il avait été averti de la menace. Il était donc de mon ressort de le prévenir dans les bonnes convenances. S'il décidait de déroger à ces consignes, grand bien lui fasse, mais on ne prendra pas de risque.

-Sinon, dis-moi, Louka-san, je me demandais, tes cheveux sont une couleur ou ta nature propre ? Parce que c'est fascinant.
Revenir en haut Aller en bas
Changelin Serpent - Civil
Louka Kanaka
Race : changelin
Avatar : Todoroki Shoto / my hero academia
Date d'inscription : 19/01/2018
Nombre de messages : 73
Yens : 38
Louka Kanaka
Changelin Serpent - Civil
MessageSujet: Re: Une drôle de rencontre (PV Louka) 15.06.2018 vers 22h30   Une drôle de rencontre (PV Louka) 15.06.2018 vers 22h30 Icon_minitimeSam 7 Déc 2019 - 9:12
Il fut heureux en voyant le sourire sur le visage de son interlocuteur. Son dessin lui plaisait et il était très heureux, c'était agréable de savoir que ce que l'on fait plaît aux gens. Louka n'a pas prit la peine d'attendre de prendre des cours avant de dessiner, il a toujours dessiner, depuis loin qu'il s'en souvienne, dès qu'il voyait quelque chose lui plaisant et étant inspirant, il dessinait. Il se souvient et se souviendra certainement toujours, du jour où, au milieu du cours, il s'était amusait à dessiner Zuko et qu'il avait finit par lui montrer lors de l'entretien pour l'université, il fut également très heureux d'apprendre bien plus tard que Zuko était de la même race que lui : Un changelin. Il rit doucement en entendant l'homme dire qu'il était presque mieux en dessin qu'un vrai (ce que Louka trouvait faux naturellement).

« Je suis à l'université, je prend des cours de dessin oui, mais j'ai commencé quand j'étais jeune, j'ai toujours dessiné, depuis ma plus tendre enfance. »

Il reprit le dessin que Sebastian lui tendait puis le regarda avec de grand yeux lorsqu'il se présenta. C'était un changelin et pas n'importe lequel, un représentation du conseil territorial, il avait donc eu raison de porter son collier ce soir. Se conformer aux règles, des règles que Louka trouve discutable, à quoi cela sert de se cacher ? Pourquoi est-ce que les changelins doivent se cacher des humains, pourquoi il ne peut pas vivre librement ? Après tout il n'est en rien quelqu'un d'étrange pouvant faire peur aux autres. Oui, il devait faire attention pour ne pas se faire remarquer pendant l'une de ses transformation, pour ne pas attirer les regards sur les changelins, mais lui n'avait pas envie de vivre toute sa vie à dissimuler qui il était vraiment. Il soupira doucement en regardant l'homme dans les yeux. Les humains étaient tellement horrible et n'acceptait tellement pas les différences que des races devaient se cacher d'eux, Louka voulait être tranquille, il ne voulait plus avoir peur de se faire voir pendant qu'il change de forme, il ne voulait plus se cacher.
Il passa une main dans ses cheveux en regardant l'homme, prenant une grande respiration en croisant les bras.

« J'ai la capacité de pouvoir disparaître en un instant, je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas l'utiliser quand je suis en danger, je préfère me transformer que mourir en me faisant attaquer. Avec tout le respect que je vous doit, Sebastian-san, je ne comprends pas pourquoi les changelins doivent se cacher comme si nous étions des choses mauvaises... Comme si notre race était mal et comme si nous étions des monstres. »

Louka fut plutôt surpris des paroles de l'homme concernant ses cheveux. Normalement, les gens ne posez pas de question aussi franche, il passa de nouveau une main dans ses cheveux en levant les yeux pour le regarder et pencha la tête, après tout il pouvait dire la vérité à Sebastian, puisqu'il était de la même race que lui. Il fit un sourire à son interlocuteur en le regardant dans les yeux.

« Mes cheveux sont naturels oui, ça viens de ma capacité à me transformer en serpent corail, vous savez les serpents blanc rouge et noir, les plus venimeux. Mon père à la même couleur même si elle n'est pas aussi bien délimité que la mienne. »
Revenir en haut Aller en bas
Changelin rapace - Conseiller
Sebastian Rhodes
Race : Changelin
Couleur : Vert
Avatar : Toga Yagari dans Vampire Knight
Date d'inscription : 12/07/2019
Nombre de messages : 72
Emploi/loisirs : Professeur d'ethnologie et d'antropologie / Membre du Conseil, conseiller rapace
Yens : 80
Sebastian Rhodes
Changelin rapace - Conseiller
MessageSujet: Re: Une drôle de rencontre (PV Louka) 15.06.2018 vers 22h30   Une drôle de rencontre (PV Louka) 15.06.2018 vers 22h30 Icon_minitimeLun 16 Déc 2019 - 19:00
Le gamin avait donc la fibre artistique, depuis toujours. Même si mon métier d'antan n'avait rien à voir avec du dessin, je considérais mon travail comme une œuvre, capable de retranscrire le passé même en passant par de simples recherches. Telle une fresque historique géante que je rassemblais de toutes pièces. On pouvait donc dire que nous possédions un point commun, concernant ce goût de la culture, même les domaines restaient bien différents.

Mais mon expression se renfrogna quand il se mit à me fixer en croisant les bras, l'air un peu trop calme à mon sens. Bien entendu, je ne pouvais que comprendre son point de vue. La vie de changelin n'était clairement pas une chose aisée. Nous nous devions de dissimuler notre existence par simple survie, quitte à subir le châtiment de la mort si nous dépassions les limites. Et tout ça à cause de quoi, finalement ? Par manque d'ouverture d'esprit aux différences entre chaque peuple, humain ou surnaturel, de la planète toute entière. Nous nous terrons, comme des rats dans les égouts de Paris, afin de passer inaperçus. Il est vrai que je concevais totalement son désir de vivre libre. Moi-même, j'avais tendance à subir. J'étais l'incarnation même de ce courant d'air qui méprisait d'être tenu enfermé dans un bocal. Et plus encore : je devais me museler la bouche pour éviter d'exposer un peu trop le fil de ma pensée sous peine de représailles. Mais il fallait apprendre, avant toute chose, les conséquences désastreuses que cela engendrerait pour toute la communauté si l'un de nous devait céder à ses pulsions qui tiraient malgré tout d'un libre arbitre. Dans la mentalité changeline, il relevait du primordial que de rester logé à la même enseigne. Si ce petit perpétuait à confronter ces mœurs ancestrales, il en paierait le prix un jour ou l'autre.

Je pointais mon œil perçant dans sa direction, avant de soupirer d'un air las, revenant soudainement à de tristes souvenirs.

-Tu me fais penser à mon père.

Mon visage s'empourpra de désolation, à cette simple évocation de mon paternel, qui avait été jusqu'à renié ses origines pour nous couper sciemment de ce monde. Lui non plus, ne supportait le Conseil, à l'époque. Il ne leur avait jamais pardonné, de faire passer l'intérêt du groupe avant la vie de sa mère, obligée de quitter régulièrement le foyer pour partir à des missions hostiles, jusqu'à ce qu'elle en meurt. Pour lui, sa condition, lui avait volé sa vie toute entière. Mon père n'avait jamais pu accepter son sort, qu'il apercevait comme une malédiction que d'être un changelin.

Mais au delà de tous ces faits, en nous mentant à ma sœur et moi pour nous éviter ce destin, il n'avait fait que nous mettre en danger. Je repris ensuite de mon naturel habituel et agita la main en l'air signe qu'il n'avait pas besoin de s'excuser de s'exprimer. Cependant, ça allait encore parce qu'il s'agissait de moi. S'il devait tenir un tel discours devant Abraham, il aurait eu tôt fait d'être repris d'une manière désagréable.

-Ca va. Je comprends parfaitement ce que tu veux dire. Je sais que c'est difficile. Je sais que c'est même injuste. Mais parfois, pour l'intérêt collectif, il faut faire quelques sacrifices. Déjà, débuter par se montrer vigilant. Si tu es aperçu lors de ta transformation, en plus de t'attirer le danger, tu attires aussi la menace sur nous-autres. Sur ton peuple. Tu en paieras les conséquences à un moment ou à un autre. Alors je sais que c'est chiant. Mais malheureusement dans le monde dans lequel nous vivons, vaut mieux la jouer fine en se cachant, que de risquer de périr par les manières les plus horribles qui soient. L'Histoire de notre peuple nous prouve que trop bien que ces dispositions sont nécessaires, et encore aujourd'hui. En Afrique, les changelins sont encore traqués par les humains ou les sorciers, tu sais. Alors, tu te dois de faire profil bas. L'instinct de survie, nous impose de faire des choix, à commencer par manger un peu de notre liberté. Elle passe avant tout intérêt personnel dans notre communauté. Et va falloir que t'imprimes ça avant de franchir la ligne rouge. Sinon, personne ne pourra rien pour toi, Louka-san. J'dis ça vraiment pour ton bien.

Je savais pertinemment que je passais pour le gros relou de service. Même si je comprenais son raisonnement et son envie téméraire que de vivre comme il l'entend, ce n'était pas une chose aussi aisée. Au contraire, c'était bien trop risqué.

Il parut néanmoins surpris de ma question par rapport à sa tignasse. Bah quoi ? C'était une interrogation déplacée ? Enfin, c'était ce que je pensais jusqu'à ce qu'il me sourit avant d'y répondre.
Mais cette petite révélation eut tôt fait de me surprendre.

-Oh ? C'est intéressant ma foi. C'est bien la première fois que je prends connaissance d'un tel phénomène.

Quoiqu'en y réfléchissant bien, dans la famille du côté de mon paternel, nous avions tous les yeux gris comme l'orage. Mais ça restait beaucoup moins voyant.

-Le serpent corail. Originaire d'Afrique du Sud, d'Asie ou bien du Mexique. J'ai eu l'occasion d'en croiser en Amazonie. Son venin provoque des crises mortelles d'épilepsie. Même à faible dose, il peut vous terrasser en moins de deux. Fort heureusement, je n'ai jamais eu de problème sinon, je donnais pas cher de ma peau. C'est un très beau totem que tu détiens là !

Parfois, je me demandais si j'avais bien fait d'opter pour la seconde forme du jaguar. Il était parfois bien plus pratique d'être de petite taille, mais capable d'assommer un éléphant. Mais bon, je ne le regrettais pas nécessairement. J'aimais bien mon pelage.
Revenir en haut Aller en bas
Changelin Serpent - Civil
Louka Kanaka
Race : changelin
Avatar : Todoroki Shoto / my hero academia
Date d'inscription : 19/01/2018
Nombre de messages : 73
Yens : 38
Louka Kanaka
Changelin Serpent - Civil
MessageSujet: Re: Une drôle de rencontre (PV Louka) 15.06.2018 vers 22h30   Une drôle de rencontre (PV Louka) 15.06.2018 vers 22h30 Icon_minitimeMer 18 Déc 2019 - 9:00
Louka savait parfaitement les raisons qui font que la race dont il appartient se dissimule aux yeux des êtres humains, ses parents lui ont toujours dit qu'il ne devait jamais, au grand jamais, montrer sa véritable nature à quiconque. Il ne savait cependant pas que les changelins étaient chassés à cause de leur races par les humains... Cela était désolant aux yeux du serpent, il aimerait vivre en toute liberté, pouvoir être fier de ce qu'il est plus qu'il ne l'est actuellement. Il se débrouille toujours pour se rendre en forêt afin de se transformer en serpent, mais le problème est que la seule transformation qu'il possède actuellement est celle d'un reptile rare et très dangereux. S'il tombe sur un humain, il risque d'être tuer s'il est sous sa forme animal, les humains sont parfois rattraper par la survis plutôt que part la raison et de ce fait, ils ont tendance à se débarrasser des choses qu'ils ne comprennent pas ou qui sont dangereux pour leur survie. Le serpent est un animal méconnu par certains humains qui pensent simplement que ce sont des bêtes dangereuse, mais ce n'est pas le cas. Le serpent n'attaque presque jamais par pur méchanceté, mais parce qu'il a peur. Il faut apprendre le fait que le reptile n'aime pas être surpris, alors certes parfois on le surprend sans réellement le vouloir, mais c'est un animal sensible au vibration qui sent, dans un périmètre plus ou moins grands, les vibrations des pas et de ce fait, il est assez rarement surpris. De ce fait, la meilleure chose à faire quand les gens se trouvent dans une forêt et qu'ils ne veulent pas croiser de serpent, il faut faire en sorte de taper fort des pieds, de faire beaucoup de bruit, car le serpent aura tendance à fuir les vibrations plutôt qu'à y être attirés.

Un sourire se glissa sur le visage du jeune changelin quand il entendit les paroles de son interlocuteur. Louka lui même n'a jamais eu l'occasion de connaître quelqu'un ne faisant pas partie de sa famille possédant quelque chose d'unique physiquement parlant, ayant un rapport à la race de sa transformation. Il fut heureux de voir que Sebastian connaissait le serpent corail, c'était bel et bien un serpent originaire d'Afrique, du Mexique et d'Asie, qui était très dangereux pour les êtres vivant à cause de son venin. Sa dangerosité est souvent méconnu tout simplement parce que le serpent corail ressemble à un autre serpent qui possède presque les mêmes couleurs que lui, sauf une qu'il a un plus. Seul les personnes sachant reconnaître le serpent corail à l'autre serpent ne font pas d'erreur les concernant.
Le changelin se souvient de ce jour où ses parents l'ont emmené à une exposition de reptile dangereux, il avait vue pour la première fois de sa vie, lors de cette exposition, un serpent corail qui était simplement un animal. Il l'avait trouvé magnifique, mais était attristé par le fait qu'il était enfermé dans un vivarium, ce serpent devait vivre en liberté, il était trop dangereux et trop sauvage pour être considéré comme un animal de compagnie.

«C'est bien cela oui, le serpent corail est dangereux, mais méconnu par la plupart des humains. J'aime beaucoup mon totem, les serpents sont classes. »

Il passa une main dans ses cheveux en regardant Seb, se posant une question intérieurement. Il se demandait naturellement qu'elle forme prenait l'homme devant lui lorsqu'il se transformait. Sûrement un animal magnifique, de plus Louka était tenté de lui demander s'il pouvait l'aider à prendre une seconde forme. Ses parents ne voulait pas prendre le temps de lui apprendre cela, à cause de leurs boulots, mais ils pensaient également que cela ne servirait à rien pour leur fils d'apprendre à se transformer en un second animal. Il y a pourtant un animal en lequel il aimerait se transformer, un oiseau, une chouette des neiges pour être exacte. C'est un oiseau si magnifique et majestueux qu'il serait fier de pouvoir prendre cette forme. Il planta ses iris bicolores dans l'unique œil visible de son interlocuteur, souriant.

« Dites moi, j'aimerais savoir si vous pouviez m'aidez à prendre une seconde forme... Mes parents n'ont pas le temps ni l'envie de le faire, ils bossent beaucoup trop et je ne connais pas d'autre changelin... Enfin il y a bien ceux que j'ai rencontré pendant une soirée, mais je n'ai pas eu l'occasion de les revoir alors... Cela vous gêne de m'apprendre ? »
Revenir en haut Aller en bas
Changelin rapace - Conseiller
Sebastian Rhodes
Race : Changelin
Couleur : Vert
Avatar : Toga Yagari dans Vampire Knight
Date d'inscription : 12/07/2019
Nombre de messages : 72
Emploi/loisirs : Professeur d'ethnologie et d'antropologie / Membre du Conseil, conseiller rapace
Yens : 80
Sebastian Rhodes
Changelin rapace - Conseiller
MessageSujet: Re: Une drôle de rencontre (PV Louka) 15.06.2018 vers 22h30   Une drôle de rencontre (PV Louka) 15.06.2018 vers 22h30 Icon_minitimeLun 20 Jan 2020 - 19:53
Je ne pouvais pas dire le contraire. Il est vrai qu'être armé naturellement d'un poison paré à toute épreuve, est en soi, un gros avantage. Il avait donc de quoi être fière quant à son animal totem. Toutefois, il se devait d'être méfiant lorsqu'il se transformait en pleine forêt, par exemple. Les humains ont la fâcheuse tendance à vouloir supprimer ce qui les effraie ou bien par pure inadvertance. Il suffirait d'une fourche ou d'un râteau pour le couper en deux. Mais je me doutais que l'atout majeur d'un serpent demeurait aussi dans sa capacité à se faufiler rapidement pour se cacher de son assaillant. Il fallait être motivé pour courir après un tel animal, en ayant conscience de la mort qui pouvait frapper à n'importe quel moment.

Enfin, de toute façon, les humains ont toujours eu une certaine motivation pour la destruction.

Lorsqu'il me posa sa fierté, il se passa une nouvelle fois la main dans les cheveux tout en me fixant d'un regard étrange. Intrigué, je l'interrogeais silencieusement, l'invitant à me faire part de ce à quoi il songeait à cet instant.

Et quelle sacré surprise ! Je ne m'y attendais décemment pas, à celle-là. Alors comme ça, il me demandait de but en blanc de faire de moi une sorte de mentor personnel pour acquérir une nouvelle transformation ? Allons allons. Est-ce que j'en étais au moins capable ? C'était plutôt du ressort de John ce type de cours pédagogique. Pas que je ne saurais pas lui inculquer les bases, ayant moi-même fait l'expérience de l'appropriation de mes modèles animaux. Toutefois, il y avait une différence entre s'essayer soi-même et l'enseignement à autrui.

Enfin... Mais qu'est ce que je racontais, au juste ? J'étais professeur à l'Université, ce ne devait pas être la mer à boire tout compte fait ! C'était juste une nouvelle perspective à explorer !

Je lui souris donc en retour, assez touché qu'il puisse me formuler cette demande. A vrai dire, c'était même un honneur en tant que changelin. Néanmoins, je ne pouvais m'empêcher d'éprouver un certain agacement quand il évoqua ses parents. Les valeurs se perdaient, et cela m'irritait passablement.

Spontanément, je me mis donc à râler en agitant la main en l'air.

-Arf ! Mais c'est quoi ses parents qui ne daignent pas inculquer notre culture à leurs gosses ! J'comprends vraiment pas ! Ce devrait être même une fierté et un plaisir partagé plutôt qu'une corvée !

Cela me rappelait amèrement mon père, qui s'était évertué à nous couper totalement de la communauté. Bien que j'en connaissais les raisons, j'en éprouvais toujours une certaine rancoeur.
Mais au moins, j'avais une petite idée de l'atmosphère familiale chez ce jeune homme. Tu m'étonnes qu'il fasse des excursions de nuit, il devait clairement se sentir un peu laissé sur la touche. Peut-être une forme de rébellion, pour ennuyer ses parents. Ou alors simplement, pour s'évader un peu, tranquillement, dans ses dessins à l'abri des tensions.

-Bon gamin. Euh je veux dire... Louka-san, pardon. J'accepte de t'accorder mon aide volontiers. D'ailleurs, j'en suis vraiment ravi ! Alors dis-moi, quel est ton projet ? J'espère que t'es motivé !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une drôle de rencontre (PV Louka) 15.06.2018 vers 22h30   Une drôle de rencontre (PV Louka) 15.06.2018 vers 22h30 Icon_minitime
Revenir en haut Aller en bas
 
Une drôle de rencontre (PV Louka) 15.06.2018 vers 22h30
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vers une future proie [PV Garret Worfken / Selantis Shya] /!\Hentaï/!\ [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Knights RPG :: Centre de Nakanoto :: Quartier commerçant :: Place du Marché-
Sauter vers: