Partagez | 
 

 Dans l'Ombre du Loup

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Race : Changelin
Couleur : #000000
Avatar : Kazuto Kirigaya / Kirito (Sword Art Online)
Date d'inscription : 21/11/2016
Nombre de messages : 133
Emploi/loisirs : Etudiant
Yens : 29
avatar
Squatte le Balcon
MessageSujet: Dans l'Ombre du Loup   Lun 27 Fév 2017 - 18:25



Dans l'Ombre du Loup

Feat Shinji Tsukishima & Zuko Tanaka

Zuko ▬ « Brrrrr… Il ne fait vraiment pas chaud… »

Mars allait bientôt arrivé. Cependant, il faisait toujours aussi froid, dehors. La neige tenait encore ici et là. Et le ciel, que j’apercevais entre les feuilles des arbres, était d’un gris terne. Il fallait vraiment que j’aie envie d’aller dans la forêt pour que je me déplace. Un besoin fort d’aller gambader, courir, jouer, faire le fou… Me changer les idées en somme.

Alors, il est vrai que j’aurais pu aller courir dans le parc, aller nager ou passer toute la journée à la salle d’Arcade… Ça aurait suffi, c’est vrai. Je voulais juste me transformer. Et ça, je ne pouvais toujours pas le faire à la vue de tous. Je ne pourrais jamais de toute façon. Mais ce secret me pesait un peu moins. Pas sans raisons, bien sûr. Mais bon…

Je secouais la tête comme pour chasser ces pensées de ma tête. Ça ne servait à rien de penser maintenant. Il valait mieux que je profite de l’instant. J’avançais, sortant des sentiers pour me diriger vers mon arbre. Une fois devant, je regardais, comme d’habitude, les alentours afin de vérifier qu’il n’y avait personne.

Zuko ▬ « Par un froid pareil… Ça m’étonnerait quand même… »

J’enlevais mon manteau, mon pull et mon t-shirt quand un vent vient me glacer ma peau. Je m’empressais de jeter mes affaires dans mon sac pour me frotter le ventre, les bras et les côtes en jurant de toute mes forces contre le froid. Et dire que je n’étais même pas entièrement nu.

Zuko ▬ « Je suis complètement fou pour faire ce que je fais ! »

Je m’empressais d’enlever le reste et de les ranger avant de me transformer. Une fois que ma magnifique fourrure noire protégeait ma peau., je me sentis tout de suite mieux. Le froid m’atteignait moins. Je le sentais encore, bien sûr. C’était l’hiver même pour les loups. Au pire, je n’avais qu’à commencer à courir pour me réchauffer. Et c’est ce que je fis, une course rapide entre les arbres. Je sautais, bondissait, dérapait, glissait. Bref, j’étais tout fou.

Une petite heure passa, je pense, quand je décidais de retourner à l’arbre. J’avais encore envie de m’amuser un peu mais j’avais promis à mes parents de ne pas rentrer trop tard. Et, bien que les journées se rallongent en cette période, il faisait toujours nuit tôt. Un rapide coup d’œil en l’air suffit pour juger qu’on était encore loin du coucher de soleil. Mais il fallait aussi prendre en compte le temps que j’allais mettre pour rentrer. Soupirant un grand coup par la truffe. Je m’allongeais à côté de mon arbre pour trouver le courage de me retransformer…

"Je suis fou"

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Sorcier
Couleur : [color=gold]Gold[/color]
Avatar : Gilbert - Pandora Hearts
Date d'inscription : 22/11/2016
Nombre de messages : 162
Emploi/loisirs : Antiquaire
Yens : 154
avatar
Squatte le Balcon
MessageSujet: Re: Dans l'Ombre du Loup   Mar 28 Fév 2017 - 0:10

Shinji se déplace à grande vitesse dans les ombres, scrutant sans arrêt celles du monde réel. Ou est-il passé ? Shinji vient de perdre sa piste. Il court beaucoup plus vite que lui, et la forêt semble être son domaine. Quelques jours auparavant, il n’aurait jamais imaginé que les choses se passeraient ainsi.
Pour commencer, il y a plusieurs jours, Thomas Tel l’a contacté pour une affaire personnelle. Il lui a demandé de retrouver un jeune homme, un métis présumé, âgé de 16 ans qui vivrait dans la région, ou peut-être à l’étranger. Il lui a même demandé de rester le plus discret possible sur cette histoire. Shinji n’a pas posé de question sur le pourquoi du comment ; Thomas lui aurait expliqué s’il en avait eu l’envie. Il s’est contenté d’accepter cette mission sans broncher. L’enclaviste a bien insisté sur le fait que Shinji est la personne en qui il a le plus confiance qui puisse s’acquitter de cette tâche. Et il faut dire qu’avec son pouvoir de transport par les ombres, il est l’homme idéal pour enquêter. Il peut observer et écouter n’importe qui sans se faire repérer, du moment qu’il y a de l’ombre à sa portée. Et il peut également pénétrer dans des bâtiments sans se faire voir.

Comment retrouver un métis dans une ville de plusieurs milliers d’habitants, si tant est qu’il habitait à Nakanoto ? Thomas lui a dit qu’il s’agissait probablement d’un enfant abandonné. Shinji a donc épluché les journaux locaux, en se rendant à la bibliothèque pour éplucher des archives. Il a prétexté faire des recherches pour une thèse. Ces humains pourraient croire n’importe quoi… Bref. Avec un long travail, il a fini par trouver plusieurs correspondances. Plusieurs enfants de sexe masculin avaient été trouvés seuls, abandonnés, 16 ans auparavant, et placés donc en orphelinat. L’étape suivante a été de se rendre à l’orphelinat. Et là c’était plus délicat, puisqu’un contrat de confidentialité lie l’institut aux parents adoptifs. Shinji s’est donc arrangé pour entrer dans le bâtiment sans se faire voir, se déplaçant toujours dans les ombres. Partout où il y a de la lumière, il y a de l’ombre, et il en suffit d’une fraction pour qu’il observe et se déplace à sa guise.

Finalement, il a réussi à trouver le lieu où le personnel entrepose ses registres. Par chance, il n’était pas encore numérisé, et donc conservé à l’abri. Ça n’a pas été compliqué de s’introduire en douce dans les archives pour éplucher celles du début du vingt-et-unième siècle. Il a ainsi retrouvé les noms de l’époque de bébés de moins d’un an, ainsi que leur nouveau nom d’adoption. Environ cinq habitaient à Nakanoto. Shinji a failli se faire prendre juste après cette découverte ; il a été forcé de disparaître dans les ombres juste avant qu’un employé n’entre. Employé qui s’est longtemps demandé, par la suite, pourquoi diable le registre de 2000 était sorti.

Une fois les noms en tête, il ne lui a pas été très compliqué de trouver les adresses des parents adoptifs. Il a entamé quelques heures de surveillance pour le premier et s’est vite rendu compte qu’il ne pouvait s’agir d’un métis –aucun pouvoir de sorcier détectable, même au contact, pas la plus petite manifestation magique. Il a pisté deux autres adolescents comme ça, avant d’arriver à Tanaka Zukô. Et là, il n’était pas au bout de ses surprises. Après une demi-journée à le suivre dans les ombres, restant à distance respectueuse –c’est un enfant tout de même – il a pu remarquer des comportements bizarres chez lui. Comme s’il craignait quelque chose. Comme quand on a peur qu’on secret vole en éclat. C’est ce qui l’a intrigué dès le départ, c’est ce qui avait de plus que les autres. Et c’est ce même comportement étrange qui l’a amené là.

Car le jeune Zukô, piqué par Shinji ne sait quelle mouche, a décidé en fin d’après-midi de faire une petite promenade. Bien sûr, Shinji, qui campait dans la rue devant chez lui –non, il ne va pas non plus entrer dans la maison d’un habitant, c’est un espion, un détective, un informateur, ce que vous voulez, mais pas un stalker et encore moins un pervers – l’a aussitôt suivi. Et quelle balade… l’adolescent s’est rendu jusque dans la forêt, quittant même le sentier pour se retrouver au pied d’un arbre qu’il semble bien connaître. Et là, il a fait la dernière chose au monde à laquelle Shinji pouvait s’attendre. Il s’est entièrement déshabillé.

En le voyant retirer sa veste, Shinji avait fronçé les sourcils. Et puis comprenant ce qu’il faisait, il a légèrement détourné le regard, histoire de ne pas complètement violer son intimité. Juste de quoi suivre ses mouvements du coin de l’œil tout en évitant de voir le reste. C’était très gênant comme situation. Et puis un mouvement suspect l’a forcé à regarder de nouveau toute la scène. Sous ses yeux ébahis, l’adolescent s’est transformé en loup. Shinji a mis le temps d’accuser le coup. Un changelin ? Et c’est ce qui lui a fait perdre la piste. Car le loup est rapide et a vite quitté son champ de vision.

Où es-tu ? Le voilà donc en train de chercher ce changelin loup dans les ombres. Ça doit faire une heure qu’il le traque. Il se déplace aussi vite que possible dans les ombres, se fiant à ses sens. Il repère finalement un mouvement suspect dans l’ombre d’un arbre. Il retrouve enfin le jeune loup, allongé au pied d’un arbre, probablement en train de se reposer. Shinji s’arrête et prend le temps de réfléchir, sans quitter le changelin des yeux. Que doit-il faire ? On lui a demandé de chercher un métis. Zukô correspondait à tous les critères, jusqu’à maintenant. C’est son dernier enfant adopté sous la main. Il n’y en a pas d’autre qui corresponde dans la ville. Il tente de se souvenir des livres qu’il a lu sur les changelins. Leurs gènes s’exprimeraient plus que ceux des humains. Un changelin pourrait avoir un parent humain. L’enfant d’un humain et d’un sorcier est forcément un métis ; mais il a toujours supposé jusque-là que l’autre parent était un humain. Serait-ce possible que l’enfant d’un sorcier et d’un changelin soit un changelin ? C’est l’hypothèse qui l’arrange le plus. Sinon il devrait chercher ailleurs… Et cet enfant n’en sait sans doute pas plus que lui. Par contre… Il a quelque chose, dans ses yeux… il lui fait penser à Thomas. Il a les mêmes yeux que lui. Un peu la même forme de visage aussi. Pourrait-il être de sa famille ? Cette similitude entre les deux suffit à piquer sa curiosité au vif. Il devrait s’arrêter là et faire son rapport à Thomas. Pourtant quelque chose d’autre le pousse à aller à son encontre… forme lupine ou non.

Shinji s’écarte un peu pour réapparaître hors de sa vue. Inutile de l’effrayer. Il s’approche alors lentement, mimant un jeune homme en quête de tranquillité. Quand il est suffisamment près de loup, il s’arrête, et le fixe, l’air intrigué –et il ne joue qu’à moitié la comédie. Il garde une distance respectueuse ; c’est censé être un ennemi de l’Homme après tout. Il part du principe que le changelin peut le comprendre sous cette forme et choisit la prudence.

▬ Un loup ? Que fais-tu ici tout seul ? Tu devrais avoir une meute… à moins que tu ne sois un solitaire.

Il n’arrive pas à feindre la peur. Avec un peu de chance, il va juste passer pour un amoureux des loups. Il se rapproche de quelques pas, levant les paumes devant lui.

▬ N’ai pas peur, je ne te veux aucun mal.

Et que fait-il maintenant ? Il doit avoir l’air stupide. Il pourrait lui montrer à quel point il est différent lui aussi, pour le mettre en confiance. Mais déjà ça risquerait de l’effrayer plus qu’autre chose –comme Alyssa la première fois – et en plus, il devrait éviter révéler l’existence des sorciers à tous les changelins qu’il croise.

▬ Je me demande bien ce qui t’amène ici, tout seul. Si tu es aussi un solitaire, nous ne sommes pas très différents, toi et moi.

Il décide de jouer la confidence. Après tout, il parle bien toutes les semaines à un corbeau, alors un changelin en loup…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Changelin
Couleur : #000000
Avatar : Kazuto Kirigaya / Kirito (Sword Art Online)
Date d'inscription : 21/11/2016
Nombre de messages : 133
Emploi/loisirs : Etudiant
Yens : 29
avatar
Squatte le Balcon
MessageSujet: Re: Dans l'Ombre du Loup   Mar 28 Fév 2017 - 1:39



Dans l'Ombre du Loup

Feat Shinji Tsukishima & Zuko Tanaka

J’étais à deux doigts de redevenir humain quand un bruit attira mon attention. Un homme se trouvait pas loin. Je me relevai, pour mieux l’observer alors qu’il s’approchait. De là où il était, je pouvais voir ses cheveux d’un noir typiquement japonais. Il devait aussi un rien plus grand que moi, quand j’avais ma forme humaine. Il était donc un peu plus grand que la moyenne. Il semblait surpris de voir un loup tout seul. Je notais que lui aussi me parlait directement, comme si les animaux comprenaient les humains d’habitude. J’avais déjà essayé de discuter avec des chats et des chiens… Ça n’avait pas vraiment été une réussite. Enfin, je le comprenais… Tant mieux pour lui.

Je grognais légèrement quand il se mit à parler de meute. J’avoue avoir déjà réfléchi à la question. Je devais avoir une meute quelque part. Ou j’en avais une. Cependant, je pensais qu’il était peu probable d’avoir une réponse un jour. Il fallait être réaliste. J’avais été abandonné dans les bois. Je le savais très bien. Mes parents adoptifs ne me l’avaient jamais caché. J’étais donc un loup solitaire recueilli par des humains.

L’étranger s’approcha un peu plus, en me disant que je ne devais pas avoir peur. En réalité, je n’avais pas peur. Enfin, il n’y avait aucune raison apparente. Il n’était pas armé. Si ça tombe, il voulait juste pouvoir me caresser un peu. Je repensais à mes rencontres avec Jess… Il était sûr que cette rencontre m’avait changé. J’avais un peu mûri. Il n’était plus question d’être aussi fou quand je voyais un humain dans cette forme. Et éviter qu’on fasse le lien entre moi humain et moi loup, par sécurité. En somme, être un peu plus sur mes gardes.

Il était maintenant à quelques pas, paumes vers moi. Il avait un peu l’air idiot comme ça. Je pouvais cependant mieux le regarder. La première chose qui me marqua fut ses yeux dorés étincelants. On ne voyait pas ça tous les jours. Dire qu’il avait l’air d’un japonais moyen de loin. Il sortait maintenant du lot. Au passage, je me demandais s’il comptait tenir ses mains ainsi encore longtemps. J’avais mal aux pattes pour lui, le pauvre.

Quand il me demanda ce que je faisais ici, je ne pus m’empêcher de jeter un coup d’œil au trou qui se trouvait aux racines de l’arbre, là où se trouvaient mon sac et mes affaires. C’est vrai qu’il fallait que je rentre encore. Mais je ne pouvais clairement pas me transformer devant lui... Qu’est-ce que j’allais faire ? Je pouvais toujours lui grogner dessus pour qu’il parte. C’est ce qu’un loup ferait, non ? Mais… Je n’avais pas vraiment envie de grogner. Ça serait méchant. Et s’il se cassait la gueule en courant ? Je pouvais toujours prendre mon sac et courir plus loin. Mais ça paraîtrait bizarre. Sinon… Il voulait peut-être juste me caresser. Et si je lui en laissais l’occasion, il partirait peut-être après…Ça ne me paraissait pas très réaliste…

Quoi qu’il en soit, il fallait que je trouve une solution. Et rester là n’avancerait pas les choses. Je me levais calmement, sans bouger de ma place quand j’entendis un craquement inquiétant. Un rien de neige s’était ensuite retrouvé sur moi. La surprise ne fut du tout agréable et je levais les yeux pour en voir l’origine. C’est alors qu’un autre craquement retentit, et je pus voir une branche d’arbre se jeter sur moi…

"J'ai vraiment pas de chance..."

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Sorcier
Couleur : [color=gold]Gold[/color]
Avatar : Gilbert - Pandora Hearts
Date d'inscription : 22/11/2016
Nombre de messages : 162
Emploi/loisirs : Antiquaire
Yens : 154
avatar
Squatte le Balcon
MessageSujet: Re: Dans l'Ombre du Loup   Dim 19 Mar 2017 - 23:59

Le changelin a réagi en l’entendant parler de meute. Ça intrigue Shinji. Ça semble être un sujet sensible chez le garçon. Etant donné qu’il a été adopté, il ignore peut-être ce qu’il est exactement, et il doit se demander pourquoi il n’a pas de meute comme les loups classiques. Shinji ne peut d’ailleurs s’empêcher de faire le parallèle avec les lycans. Ça se trouve, le pauvre adolescent s’imagine qu’il a des liens de parenté avec eux. Même si SHinji n’a encore jamais rencontré quelqu’un appartenant à cette race, il sait qu’il n’en est rien.

Le sorcier capte le bref coup d’œil du loup vers l’endroit où se situent ses affaires, mais il n’en montre rien. Pour le changelin, il n’est qu’un homme qui croit parler à un simple loup. Shinji commence à se demander si c’était une bonne idée de s’approcher de lui. N’aurait-il pas mieux fait d’en rester là ? C’est vrai qu’il a besoin de plus d’information pour confirmer l’identité de garçon –pour être sûr qu’il s’agit bien du présumé métis recherché. Sauf qu’il n’est pas un métis au final… Cette histoire est décidément bien compliquée. Il aurait mieux fait de ne prendre aucune initiative et retourner dans les ombres, comme il sait si bien le faire.

Le loup se lève ; Shinji ne sait pas ce qu’il a en tête. S’enfuir ? Ce serait un comportement logique pour un animal supposé craindre l’homme. Peut-être l’attaquer ? Après tout, quand on se sent acculé, changelin ou animal, c’est une réaction de survie. Il doute que ce soit pour demander une caresse en tout cas. Mais le sort ne lui laisse pas l’occasion de le découvrir ; juste au-dessus de Zuko, un rapace nocturne prend son envol, provoquant un craquement sinistre. Son perchoir est un arbre d’un certain âge, pourvu de branche en piteux état. Et celle sur laquelle il se trouvait n’a pas dû supporter la tension exercée par un corps qui prend une impulsion. Avec stupeur, Shinji voit la branche se briser nette à sa base et chuter inévitablement, menaçant de briser le cou de l’adolescent.

Shinji réagit par instinct, sans réfléchir. Il était supposé trouver un métis, un être vivant ; pas un mort. Alors il lève aussitôt sa main droite, visant la branche morte. Après une brève exclamation –Minuit, pour « diminue » - sa magie fuse et frappe le danger. Une fraction de seconde plus tard, le poids de la cible est divisé par vingt et c’est une branche au poids plume qui se pose délicatement au sol, décalée dans sa chute par l’impact de la magie.

▬ … Shimata…

Oui, c’est tout ce qu’il trouve à dire. Il n’aurait jamais prévu ça. ça fait juste deux fois qu’il pratique la magie devant un non-sorcier. Il se passe nerveusement une main dans les cheveux, avant de constater que le loup se porte parfaitement bien –si ce n’est son regard consterné. Bon, au moins, il a évité le pire. Le sorcier pousse un soupir de lassitude.

▬ Bon, j’imagine que ça ne sert plus à rien de faire semblant. Je n’ai jamais été bon comédien de toute façon.

Toujours accroupi, pour rester au niveau du changelin, Shinji plante son regard doré dans celui de Zuko. A présent il lui faut s’assurer que ce qu’il a vu va rester entre eux. Même s’il y a peu de chance qu’on le croit, il doit à tout prix éviter que ça s’ébruite.

▬ Je me dois d’être honnête avec toi. Mais avant toute chose, sache que tu n’as rien à craindre. Je ne suis pas un ennemi, au contraire. Alors s’il te plait, ne t’enfuis pas.

Heureusement qu’il n’y a pas de témoin. On le prendrait définitivement pour un cinglé, à converser avec un loup. Shinji se redressa et recula d’un pas, pour laisser un peu d’espace au changelin.

▬ Je sais qui tu es, Tanaka Zuko. Je t’ai vu tout à l’heure. Ton secret n’a rien à craindre ; comme tu viens de le voir, j’en ai un moi aussi, qui ne doit absolument pas être dévoilé. Maintenant que tu le connais, nous sommes quittes en quelque sorte. Tu dois certainement avoir un tas de questions. Mais, ce serait mieux que tu reprennes forme humaine pour discuter. N’est-ce pas ?

Shinji lui jette un regard explicite. Il l’invite implicitement à rejoindre ses affaires et se retransformer –tandis qu’il lui tournerait le dos. Il espère juste qu’il ne prendra pas les jambes à son cou à ce moment là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Changelin
Couleur : #000000
Avatar : Kazuto Kirigaya / Kirito (Sword Art Online)
Date d'inscription : 21/11/2016
Nombre de messages : 133
Emploi/loisirs : Etudiant
Yens : 29
avatar
Squatte le Balcon
MessageSujet: Re: Dans l'Ombre du Loup   Jeu 23 Mar 2017 - 17:20



Dans l'Ombre du Loup

Feat Shinji Tsukishima & Zuko Tanaka

Avant d’avoir le temps de réagir, l’étranger avait dit un truc en levant le bras. Aussi étrange que cela puisse paraitre, la branche se posa délicatement un peu plus loin. Moi ? J’étais resté là, à contempler la scène avec stupéfaction. Bordel ! Qu’est-ce qu’il venait de se passer ? J’étais incapable de pouvoir l’expliquer. Ah… Si ! Je pouvais dire sans trop de doute qu’il venait de me sauver, au mieux, d’un coup sur le crâne ou, au pire, d’une mort simple.

L’entendre jurer me ramena un peu à la réalité, bien que je n’avais toujours pas entièrement saisi ce qu’il s’était passé. J’étais cependant prêt à déguerpir au moindre truc louche, quitte à laisser mes vêtements ici et rentrer sous cette forme. Heu… Quoi que… Ça n’allait pas être simple à expliquer à mes parents, ça… J’envisageais alors de prendre mon sac avec quand l’inconnu me rappela sa présence.

Son discours piqua vivement ma curiosité. J’étais partagé entre le fait de fuir et celui de rester. Il y avait tellement de questions dans ma tête ? D’où il me connaissait ? Pourquoi ? Me suivait-il ? Qu’est-ce qu’il était ? Quel était ce secret qui ne devait pas être dévoilé ? Je finis par céder à la curiosité. Ce n’était peut-être pas le meilleur choix. Mais j’avais l’impression que cela allait m’apporter pas mal de réponses. Profitant qu’il ait le dos tourné, je me changeais et m’habillais.

Une fois fait, je m’installais derrière mon arbre. Malgré tout, je restais un minimum méfiant. Enfin, je n’étais pas caché derrière non plus. J’étais légèrement décalé afin de bien voir le jeune homme ténébreux. Je repensais à la discussion avec Jess. J’étais toujours aussi nerveux. Mais j’arrivais à me contrôler, cette fois. Je ne comptais pas me laisser submerger ainsi sans raison.

Zuko ▬ « Qui êtes-vous ? Et qu’est-ce que vous avez fait… A cette branche ? »

De là où j’étais, je devais me retourner complétement pour voir la branche au sol. Mais, par sécurité, je restais face au mon interlocuteur, écoutant avec beaucoup d’attention ce qu’il avait à me dire et essayons d’assimiler les informations. Non pas que ça me paraissait invraisemblable : je me transformais bien moi-même en loup. Mais ça restait tout de même nouveau et surprenant.

Zuko ▬ « D’accord… Et d’où me connaissez-vous ? Vous me suivez ? Pourquoi ? »

J’essayais de comprendre pourquoi il était là et si j’avais des bonnes raisons de m’inquiéter. En tout cas, j’étais prêt à m’enfuir à la moindre remarque louche…

"Questions !"

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Sorcier
Couleur : [color=gold]Gold[/color]
Avatar : Gilbert - Pandora Hearts
Date d'inscription : 22/11/2016
Nombre de messages : 162
Emploi/loisirs : Antiquaire
Yens : 154
avatar
Squatte le Balcon
MessageSujet: Re: Dans l'Ombre du Loup   Mar 4 Avr 2017 - 12:13

Shinji se tourne pour permettre à Zuko de reprendre forme humaine et de se rhabiller dans son intimité. Qu’il ne se soit pas enfui après le discours du sorcier est déjà bon signe. Le jeune homme compte sur sa curiosité pour le pousser à rester, alors qu’il vient d’insinuer qu’il le connaît et qu’il l’a vu se transformer en loup, avec ce que ça implique. Quand il est certain de ne pas le surprendre dans une situation embarrassante, Shinji se retourne pour lui faire face. Enfin, lui faire face… en partie du moins, puisqu’il met le tronc d’arbre entre lui et le sorcier. Il reste méfiant, ce qui n’est pas pour déplaire à Shinji. Au moins, il ne prête pas sa confiance à n’importe qui. Dans ce monde, c’est une bonne chose. Surtout à Nakanoto ; ça pouvait vous sauver la vie.

La première question du garçon vient. Shinji hausse un sourcil. Il ne pensait pas qu’il demanderait en premier lieu ce qui est arrivé à la pauvre branche qui a menacé de lui briser la nuque quelques minutes plus tôt.

▬ La branche se porte très bien, ne t’inquiète pas. J’ai juste divisé son poids par vingt. (Shinji fait un geste avec sa main en direction de l’objet. La branche semble s’affaisser et l’herbe s’écrase un peu plus.) Voilà.

Il vient juste d’annuler le sort. De toute façon il se serait dissipé rapidement. Le sorcier fait rarement un simulacre d’humour, cependant vu que Tanaka-san est inquiet pour le sort de cette branche… Même s’il sait que c’est une façon de lui demander de s’expliquer sur ce qu’il vient de faire. Il ne va pas jusqu’à dire qu’il a usé de magie. Même si Zuko n’est pas un humain, il reste contraint par la règle ultime de sa communauté : ne pas révéler le secret aux autres races. Au pire, si le garçon y tient vraiment et insiste sur la question, il consentirait à lui en dire un peu plus.

Le garçon pose alors La Question. Shinji s’y est déjà préparé, et sans hésitation qu’il prend la parole pour lui expliquer sa présence ici, tout en essayant au maximum de ne pas l’inquiéter. Parce que bon, un adulte qui connaît tout d’un gamin… ça peut paraître louche.

▬ Nous y voilà… Commençons par la fin. Pour aller droit au but, quelqu’un m’a demandé de te retrouver. Il cherchait un métis à la base, mais visiblement, ton père n’était pas humain et t’a légué ses gènes. Du moins je suppose que tu es l’enfant qu’on m’a chargé de retrouver. Je n’ai trouvé aucun autre adolescent de ton âge qui corresponde.

Bon, ça reste un peu nébuleux tout ça. Shinji en a bien conscience. Comment lui en dire un maximum sans trahir ses principes… Entre Tanaka et Morikawa, Shinji trouve qu’il est trop sollicité par les changelins en ce moment. Changelins qui, quelques semaines plus tôt, étaient encore au rang de légende dans son esprit.

▬ Te suivre… J’aurais plutôt dit « t’observer ». J’avais besoin de savoir qui tu étais, en tant qu’adolescent, pour savoir si tu es bien l’enfant que je cherche. Je ne pouvais pas venir te voir et te demander « tu es bien un enfant adopté doué d’un don particulier ? » Je doute que tu m’aurais répondu, et je t’aurais effrayé plus encore qu’aujourd’hui.

Il cherche à se justifier, mais dans les faits… ça fait effectivement plusieurs jours qu’il le suit, pour connaître ses habitudes et découvrir un éventuel don magique. Enfin pour le coup, c’est un don de transformation.

▬ Pour en revenir à ta première question, j’y ai déjà répondu en parti. J’ai appris ton nom dans les archives de l’orphelinat, il ne m’a pas été difficile ensuite de savoir où tu habitais.

Shinji réalise un peu tard qu’il s’enfonce plus qu’autre chose. Il n’a jamais été doué avec les mots. Il a toujours préféré la compagnie des grimoires, et ce n’est pas pour rien. Il n’y avait qu’avec Alyssa qu’il se sentait vraiment bien. Mais… ce n’est pas le moment de plonger dans ses souvenirs.

▬ Je sais que tout ça peut te paraître suspect, mais crois-moi, celui qui m’a chargé de te retrouver ne te veut aucun mal, bien au contraire. Je doute qu’il s’imaginait que j’en viendrais à te parler, mais puisque le sort en a décidé ainsi…

Shinji espère que Thomas ne lui en voudra pas. C’est un sorcier très ouvert et compréhensif, cependant il ne veut pas non plus abuser de sa gentillesse en comptant sur son pardon à chaque écart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Changelin
Couleur : #000000
Avatar : Kazuto Kirigaya / Kirito (Sword Art Online)
Date d'inscription : 21/11/2016
Nombre de messages : 133
Emploi/loisirs : Etudiant
Yens : 29
avatar
Squatte le Balcon
MessageSujet: Re: Dans l'Ombre du Loup   Mar 30 Mai 2017 - 23:16



Dans l'Ombre du Loup

Feat Shinji Tsukishima & Zuko Tanaka

Alors qu’il se retourne enfin, j’en profite pour observer un peu son visage impassible. Et si déjà, au début de cette rencontre, il ne m’inspirait pas confiance, cela s’est vite empiré en entendant sa première réponse ! Son humour est douteux et il ne répond pas à ma question. Je ne sais toujours pas ce qui a fait à branche – dont je n’ai rien à carrer, au passage. Enfin si, je sais qu’il a fait quelque chose à son poids, si j’ai bien compris. Mais je ne comprends pas comment il l’a fait. Ne me dites pas c’est de la magie ! Si ? Il était difficile pour moi de croire que c’était bien cela. Je pouvais cependant me transformer en loup par ma simple volonté. Et puis, j’avais d’autres raisons qui pouvait me permettre de dire que la magie existe…

Pour revenir à maintenant, dans le bois, j’avais tout de même décidé de laisser le bénéfice du doute le temps d’une deuxième question. Mais il était clair que je comptais filer si la réponse ne me plaisait pas. A cause d’un manque d’informations, par exemple. Et je peux assurer que j’en ai eu des infos ! Quelqu’un lui avait demandé de me retrouver ? Cette personne ne pouvait pas se déplacer elle-même ? Et c’était quoi cette histoire de métis ? Et mon père ? Pas humain ? Un tas de question commençait à débouler dans ma tête.

L’inconnu continua son monologue. Il m’observait pour savoir si j’avais un don, si j’étais bien celui qu’il cherchait. D’un côté, alors qu’il expliquait, je comprenais sa logique. Il était sûr que je n’allais pas me laisser approcher s’il m’avait abordé ainsi. Enfin, ici dans le bois, la seule chose qui m’empêchait de détaler, c’est qu’il avait l’air dans savoir plus sur moi que moi-même. Et c’était donc l’occasion de poser quelques questions à mon sujet.

Quand il eut fini son monologue, je sortis légèrement de mon arbre, juste un rien, afin de poser les quelques questions que j’avais en tête.

Zuko ▬ « D’accord. Je vois… Vous avez l’air de savoir assez bien de chose sur moi. Cependant, vous ne m’avez toujours pas dit qui vous êtes et ce que vous êtes ! »

Ma voix fut rêche sur le coup. Non pas par énervement mais toujours pas méfiance. Il était dur de ne pas être méfiant envers un homme qui ne se présentait pas.

Zuko ▬ « Ensuite… Vous avez dit que mon père n’était pas humain… Savez-vous ce qui était ? Ce que je suis ? »

La question qui me brulait les lèvres depuis le début de son monologue était enfin sortie. Et je restai un rien crispé en attendant la réponse de l’inconnu.

"Questions !"

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Sorcier
Couleur : [color=gold]Gold[/color]
Avatar : Gilbert - Pandora Hearts
Date d'inscription : 22/11/2016
Nombre de messages : 162
Emploi/loisirs : Antiquaire
Yens : 154
avatar
Squatte le Balcon
MessageSujet: Re: Dans l'Ombre du Loup   Lun 3 Juil 2017 - 12:52

Malgré ses espérances, l’adolescent est toujours aussi méfiant. Shinji se doute que la seule chose qui le maintienne encore ici, c’est le besoin d’avoir des réponses à ses questions. En même temps, le sorcier le comprend. Il voit un inconnu s’approcher de lui sous sa forme lupine, lui parler comme s’il le comprenait, avant de faire quelque chose d’étrange avec sa main sur une branche. Quand bien même que ce fut pour le sauver, ça restait très douteux, comme comportement.

Tanaka-san se décide à s’extirper de sa cachette, juste assez pour voir son interlocuteur, mais pas de trop, histoire, sans doute, de conserver la sécurité de son abri improvisé. Shinji ne peut pas le lui reprocher. C’est même plutôt rassurant, en un sens, qu’il ne se laisse pas si facilement amadouer. Le ton sur lequel le jeune garçon s’adresse à lui est quelque peu rèche, mais Shinji ne s’en formalise pas. Il lui en faudrait plus pour prendre la mouche, lui qui est si posé, et puis il est habitué à pire. Le sorcier retient un soupir. Il a été bête de penser pouvoir passer à côté de ce sujet. Il passe une main dans sa chevelure ébène le temps de trouver quoi répondre.

▬ Soit, s’il faut en passer par là… Mais je ne me suis pas présenté, je m’en excuse. Je m’appelle Tsukishima Shinji et je suis un sorcier.

Shinji a toujours eu le chic de balancer les réponses que les autres attendent aussi bien qu’en enverrait une bombe. Au moins, Zuko a ce qu’il voulait savoir. Maintenant il va lui falloir digérer l’information, si tout du moins il croit ce que lui raconte cet inconnu à la mine ténébreuse. De son côté, Shinji se mord intérieurement les doigts. Combien de fois va-t-il encore devoir faire ce genre de révélation à un parfait inconnu ? Déjà Morikawa-san, maintenant Tanaka-san, et après ? Bon, au besoin il peut faire appel à un effaceur, si l’information risque de s’échapper de la bouche de l’adolescent. Cependant, il doute que ce soit nécessaire, et en plus il juge que ce serait déloyal. Shinji se lisse un sourcil du bout du doigt avant de poursuivre.

▬ Concernant votre père… Je pensais au début qu’il était humain. Mais maintenant que j’ai découvert votre don, il s’agit assurément d’un changelin. Ce sont des êtres d’apparence humaine capable d’adopter une forme animale de prédilection, dans ses moindres détail, jusqu’à l’odeur. Du moins de ce que j’en sais. Depuis quelques siècles ils se font si discrets que même mon peuple a cru qu’ils avaient disparus. C’est sans doute pour ça que vous ignorez vos origines. Les humains n’ont aucune conscience de leur existence.

Le cas de Zuko est particulièrement intéressant pour Shinji. Il s’agit assurément de l’enfant qu’il cherche. Le demi-frère de Thomas Tel. Mais ça signifit aussi que l’union entre un sorcier et un changelin n’aboutit pas nécessairement à un métis –un sorcier au sang dilué. Il semblerait que le côté changelin puisse prendre le dessus. Etant donné que Zuko est le premier métis changelin qu’il croise, il se demande légitimement si c’est le cas de tous les enfants issus de l’union entre un sorcier et un changelin, ou si c’est le hasard qui décide. Enfin, il réfléchira à la question plus tard.

Shinji pose ses prunelles dorées sur l’adolescent. Croit-il à ce qu’il vient de lui révéler ? Ou rejette-t-il tout en bloc ? Ce ne serait guère surprenant. C’est un peu dur à avaler quand on n’avait aucune conscience de l’existence de ces races. Les sorciers, les changelins… et encore, le pauvre ne connait pas les vampires et les lycans. C’est peut-être mieux ainsi d’ailleurs. Ces deux dernières races sont loin d’être aussi civilisées.

▬ Je sais que c’est un peu dur à avaler, mais je vous assure que c’est la stricte vérité. Vous me l’aviez demandée, je vous l’ai donnée. Autrement je ne me ferais pas porter pour un fou en racontant ce qu’on prendrait pour des inepties.

Il a failli dire « je ne suis pas du genre à raconter des histoires » mais ça n’aurait pas avancé à grand-chose. Zuko ne le connait pas et il n’aurait eu cure de cette affirmation. Enfin, le silence commence à s’installer et Shinji doute que ce soit une bonne chose. Alors il revient sur la révélation qu’il a faite au jeune changelin.

▬ Au sujet de ce que je suis… Si vous pouviez garder ça pour vous, je vous en serais reconnaissant. Je ne suis pas censé en parler.

C’est un euphémisme. En parler à une autre race est synonyme de trahison, car ça met en danger l’existence des sorciers. Si ça vient à se savoir, Shinji espère que, comme pour Sawa, l’argument de la bonne entente historique entre sorciers et changelins jouera en sa faveur…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Changelin
Couleur : #000000
Avatar : Kazuto Kirigaya / Kirito (Sword Art Online)
Date d'inscription : 21/11/2016
Nombre de messages : 133
Emploi/loisirs : Etudiant
Yens : 29
avatar
Squatte le Balcon
MessageSujet: Re: Dans l'Ombre du Loup   Mar 4 Juil 2017 - 0:27



Dans l'Ombre du Loup

Feat Shinji Tsukishima & Zuko Tanaka

J’avais bien fait d’insister au final. Je finis par connaitre son prénom… Et sa nature ! Un Sorcier... Je regardais une dernière fois la branche, un « Oh ! » muet se dessinant sur mes lèvres. Cette révélation semblait totalement absurde. Cependant, étant, moi-même capable de me transformer en loup. Puis, il y a eu la démonstration de ses capacités sur la branche aussi. Puis, s’il existe des vampires et des lycans, je ne voyais pas pourquoi des sorciers ne pourrait pas exister. Si ça tombe, il y avait même d’autres créatures qui vivaient parmi nous…

Zuko ▬ « Bon… D’accord, vous êtes un Sorcier. »

Shinji continua à me répondre en parlant de mon père qui serait apparemment un Changelin… Un être capable de se transformer en animal. Exactement comme moi, en somme. J’étais donc… un Changelin ? Une sensation bizarre apparu au niveau de mon estomac, comme si un vide se remplissait. En plus, je n’étais surement pas le seul… Les autres était juste… discrets ? Ça veut dire que je peux croiser quelqu’un comme moi. J’en connaissais peut-être d’ailleurs ! Mais comment on faisait pour reconnaitre un Changelin ? Il devait surement y avoir un truc.
Aussi, je n’avais pas vraiment eu du mal à ingérer l’histoire. Cela expliquait pas mal de choses de mon côté. Je ne pus cependant m’empêcher de rire en l’entendant de passer pour un fou. Il était vrai que cela aurait été plus difficile à croire si j’étais un simple humain. Enfin, rien de ceci ne serait passé si j’étais un simple humain.
Tsukishima-san termina par me demander de garder son secret. Je comprenais parfaitement sa demande, gardant moi-même le mien et je ne pouvais pas refuser sa demande.

Zuko ▬ « Bien sûr. Je pense que vous ne parlerez pas du mien non plus. »

Je m’écartais un peu de l’arbre pour mieux observer mon interlocuteur. J’étais déjà un peu moins méfiant et bien plus curieux, profitant pour faire le point de tout ce qui avait été dit.

Zuko ▬ « Je suis donc un Changelin… »

Ça me faisait bizarre de le dire.

Zuko ▬ « Je suis un Changelin et mon père aussi… Ma mère est une… Sorcière ? Vous cherchiez bien un Sorcier à la base, n’est-ce pas ? Et on vous a chargé de me retrouver… Serait-ce ma mère qui vous l’a demandé ? »

Une lueur d’espoir grandit soudainement en moi. Découvrir qui était ma mère, mes origines, mon histoire… Je ne pensais jamais en avoir l’occasion un jour. Après tout, j’étais le gosse retrouvé en plein milieu de la nature. Cela me paraissait presque inimaginable. Je regardais Shinji avec insistance attendant impatiemment sa réponse.

"Origines

© Etilya sur DK RPG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Race : Sorcier
Couleur : [color=gold]Gold[/color]
Avatar : Gilbert - Pandora Hearts
Date d'inscription : 22/11/2016
Nombre de messages : 162
Emploi/loisirs : Antiquaire
Yens : 154
avatar
Squatte le Balcon
MessageSujet: Re: Dans l'Ombre du Loup   Mer 5 Juil 2017 - 1:20

Zuko semble croire ce qu’il raconte, bien qu’avec difficulté. En même temps c’est compréhensible. Les sorciers ont toujours fait partis du folklore humain ; de simples légendes, des êtres de contes de fées, souvent réputés sombres et malhonnêtes dans la plupart des récits. On ne peut pas dire qu’on leur accorde le rôle facile. Pourtant, ce ne sont pas les sorciers qui ont fait preuve d’atrocités par le passé. Certes, tous n’étaient pas des saints. Mais ce sont bien les humains qui leur ont fait la chasse, pendant des siècles, les brûlant sans aucun jugement, hommes, femmes, enfants, et vieillards ; sous le prétexte qu’ils étaient habités par le démon, pour l’unique raison qu’ils étaient différents. Et les humains, en particulier les religieux, ils n’aiment pas la différence.

Le jeune Zuko lui donne sa parole qu’il n’ébruitera pas le secret de l’existence des sorciers, tout en lui demandant de faire de même au sujet de son don de transformation. Evidemment, cela va de soi. ça lui rappelle cet échange de promesse avec Morikawa-san, elle aussi changelin. Deux changelins découverts en si peu de temps, alors que quelques semaines plus tôt, il pensait que cette race s’était éteinte. Comme quoi… leur capacité de dissimulation est impressionnante. C’est certainement grâce à ce talent qu’ils ont pu survivre jusqu’à présent. ça se trouve, de nombreux changelins fréquentent les humains sous forme animal sans que personne ne le sache. Des animaux de compagnie, ou des chiens errants, ce n’est pas ce qui manque ici… Peut-être même les oiseaux urbains, tels que les pigeons, peuvent en être aussi. Enfin, il lui faut prendre du recul et éviter de voir des changelins partout.

▬ En effet, vous avez ma parole.

Zuko s’écarte de son abri. Il semble déjà plus confiant, ce qui ne déplait pas à Shinji. La découverte de son idée doit être un choc pour lui. Il répète le nom de sa race, comme s’il avait besoin de s’en imprégner. Le sorcier se contente de hocher la tête, même si l’adolescent fait de la rhétorique. Puis une multitude de question suit son raisonnement. Shinji arbore de la compassion dans son regard. Il est désolé de devoir briser son illusion, mais il ne peut pas le laisser nourrir un faux espoir.

▬ Hélas non, ce n’est pas votre mère qui m’envoie. Mais c’est bien une sorcière. Et je cherchais effectivement un sorcier. Normalement, l’enfant né de l’union d’un sorcier et d’un humain est un métis, un sorcier un peu moins puissant. Il semblerait toutefois que si l’autre parent est d’une autre race, le résultat soit différent.

Le voilà qui s’emporte dans une explication certes véridiques, mais sans grand intérêt pour le jeune Tanaka, sans aucun doute. Qui plus est, même si le garçon a promis de garder le secret, ce n’est pas une raison pour en dévoiler davantage sans passer d’abord par Thomas Tel. Shinji comprend la soudaine curiosité de l’adolescent, mais il son sens de l’honneur et sa loyauté l’empêche d’en dire trop non plus.

▬ Je sais que vous bouillez de questions, mais concernant mon commanditaire, je préfère en rester là. Il serait plus juste que ce soit la personne qui m’a chargé de vous retrouver qui s’explique devant vous et vous dévoile son identité. Aussi j’aimerais lui en parler avant de vous en dire plus.

Shinji a conscience de lui retirer le pain de la bouche, mais il ne souhaite pas prendre davantage d’initiative. Et puis ce garçon est le demi-frère de Thomas. Il lui paraît donc normal que ce soit à la Sagesse de prendre la suite. Toutefois il ne va pas le laisser ainsi, tout penaud, certainement déçu de l’issue de la conversation.

▬ Je peux m’arranger pour organiser rapidement une rencontre si vous voulez. Que ce soit vous qui soyez convoqué, ou que mon commanditaire se déplace, je pense que vous aurez les réponses à vos questions à ce moment-là.

Une brise vient soulever les mèches sombres du sorcier, dévoilant un peu plus son front et les yeux dorés qu’elles cachaient. Toujours immobile, il n’ose pas effectuer de mouvement brusque, ni s’approcher, de peur de l’effrayer. De toute façon il n’a jamais été très… « proximité ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Dans l'Ombre du Loup   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans l'Ombre du Loup

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Knights RPG :: Périphérie de la Ville :: Forêt-