DARK KNIGHTS
Forum CITY - Contemporain Gothique - Avatars 200 x 400 - Contexte évolutif
Une femme couleur de lune [PV Chloris] 08/06/2018



 
Bienvenue sur Dark Knights
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Drabble du mois
Le nouveau vainqueur du Drabble est John ! Vous pourrez lire son texte ici ! => www
Voteur du mois
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum congue massa eu placerat varius. Praesent sed tellus scelerisque, sollicitudin justo non, euismod ex. Sed sodales orci ac tristique commodo.
DK sur les réseaux...
-49%
Le deal à ne pas rater :
Samson SR850 Casque Studio ouvert
25 € 49 €
Voir le deal

Partagez
 

 Une femme couleur de lune [PV Chloris] 08/06/2018

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Changelin smilodon - Conseiller
John Smith
Race : Changelin
Couleur : #ff6600
Avatar : Lamies (Shakugan no Shana)
Date d'inscription : 29/04/2018
Nombre de messages : 337
Emploi/loisirs : Professeur de Français / Patron du Fior Nadur
Yens : 165

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
John Smith
Changelin smilodon - Conseiller
MessageSujet: Une femme couleur de lune [PV Chloris] 08/06/2018   Une femme couleur de lune [PV Chloris] 08/06/2018 Icon_minitimeVen 27 Juil 2018 - 15:46
C'était une soirée calme, de celle où l'on s'ennuie presque. Il n'y avait pas eu beaucoup de client ce soir-là et tous les changelins étaient déjà partis également. J'avais donné sa fin de soirée à Erèbe pour le coup, histoire qu'il profite un peu lui aussi et je me chargeais donc de fermer le pub. Il n'y avait déjà plus personne à 22h et j'avais peu d'espoir qu'il en arrive d'autres.

J'ai posé mon veston lorsque Erèbe est parti avant de remonter les manches de ma chemise. Dans un geste automatique, passant mes mains le long de mes bretelles, je marquais mon entrain à me mettre à la tâche. J'avais beau avoir de l'âge, j'avais encore toute ma fringance et ma force, bien que je ne ferais plus de pirouette, cela était évident.

J'ai commencé à ranger la terrasse, car si des clients venaient, ils ne se mettraient surement pas en terrasse à une heure pareille. C'est alors que cela m'a sauté aux yeux, nous étions en pleine semaine et il se faisait véritablement tard et ce soir était une nuit sombre avec tous ces nuages et la faible lumière de la lune. Avec tous les bains de sang commis par des monstres ces derniers temps, ce n'était finalement pas étonnant qu'il n'y ait que peu de monde passé une certaine heure.

Je prenais quelques pauses ici et là pour ne pas trop me fatiguer, pas que je soit trop vieux pour ce genre de choses, mais je préférais en garder sous la pédale comme on dit. Toujours ces vieux réflexes de ma vie d'avant. Aussi, parfois je me posais derrière le comptoir avec une pinte bien fraîche que je descendais lentement. Je coupais les lumières de l'arrière salle et je débarrassais les tables et les préparaient pour le lendemain. Si quelqu'un venait, il pourra profiter de la salle principale ou du comptoir, mais nous n'avions plus besoin des billards et des banquettes de l'arrière salle, ou des tables à proximité de la scène pour les sessions.

Le temps filait vers la fermeture, mais comme j'avais acheté la maison mitoyenne au bar pour y vivre, allant jusqu'à aménager un passage de mon bureau à chez moi, je décidais de prendre mon temps. Ce n'était pas comme si j'avais du chemin pour rentrer chez moi au calme. J'avais encore une table et des chaises à plier et rentrer ainsi que la pancarte pour les offres du jour. C'est à ce moment-là que je l'ai vu, une jeune fille au teint pâle, les cheveux d'un blanc parfait, mais aussi de beaux et grands yeux violets. On ne voyait pas souvent de personnes comme cette jeune fille au Japon et encore moins à Nakanoto. Alors que faisait-elle ici et à cette heure-là ? Je restais à l'observer du coin de l'oeil tout en repliant la pancarte et je la trouvais un peu perdue. Elle n'avait pas l'air à l'aise à déambuler ainsi dans les ruelles sombres, peut-être à cause des événements touchant la ville à n'en pas douter, ou alors elle venait d'arriver en ville. Si c'était le cas, je ne pouvais pas rester là à ne rien faire aussi ai-je décidé de l'aborder doucement.

John - Bonsoir mademoiselle.

Je disais cela avec un beau sourire, dans un japonais tout à fait convenable vis-à-vis d'elle tout en continuant mon travail comme si de rien n'était, comme une salutation polie. Elle semblait toujours un peu perdu, comme si elle avait dû faire un léger effort pour me comprendre. Je décidais de parler plus doucement en articulant de façon plus affichée encore pour être certain qu'elle comprenne au mieux.

John - Vous vous êtes perdu mademoiselle ? Vous parlez bien japonais ? Car sinon nous pouvons parler dans votre langue si vous préférez.

Cette affirmation était certes un peu convenue et pouvait paraître audacieux, pour ne pas dire de la véritable vantardise. Toutefois, au vu du nombre de langue que je maîtrisais, il était peu probable que je n'arrive pas à la comprendre et à converser avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Changelin Biche - Civil
Chloris Dyodake
Race : Changelin Biche
Couleur : #cc33ff
Avatar : Emilia [Re: Zero]
Date d'inscription : 21/07/2018
Nombre de messages : 128
Yens : 81

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Chloris Dyodake
Changelin Biche - Civil
MessageSujet: Re: Une femme couleur de lune [PV Chloris] 08/06/2018   Une femme couleur de lune [PV Chloris] 08/06/2018 Icon_minitimeVen 27 Juil 2018 - 20:38
*Chloris, durant son trajet c'est égaré à mainte reprise devant les fleurs des lieux. Elle n'arrive pas à s'empêcher de les regarder de plus près et de les humer avec délicatesse. Puis elle reprit ses esprits et essaya de retrouver le trajet.*

Le temps d'arriver à Nakanoto à était bien plus long que je l'avais imaginé mais d'un côté, lorsqu'on s'égare à humer l'odeur des fleurs et observer le paysage cela est tout à fait normal.

En y réfléchissant mieux, ma réaction était sûrement dû au faîte que je redoutais de le retrouver, de revoir mon prédateur. Pourtant, il reste l'homme qui m'avait sauvé et j'avais également tellement hâte de le revoir ! Malgré ma peur envers lui, dû à cette instant on ne peut plus effrayant, je l'aimais fortement, quand j'y réfléchis, s'il avait réellement voulu me tuer, il l'aurai fait depuis bien longtemps et n'aurai pas pris le temps de me soigner.

J'ai alors continué ma route d'un pas plus décidé que jamais, je devais le retrouver coûte que coûte vu qu'à présent je n'ai plus que lui dans ma vie.

Tout en avançant dans le paysage montagneux dépourvu de neige, contrairement à notre première rencontre, j'essayais de me souvenir de sa maison et de son majordome, ce dernier m'avait marqué avec son air sérieux et tout de noir vêtu, mais le logement... Tout ce dont je pouvais me souvenir est qu'il était pour moi immense tout comme le jardin, rien avoir avec la petite boutique de fleurs.

Je redressais la tête pour voir où j'en étais dans mon voyage, le ciel avait commencé à s'assombrir et des cris se faisaient entendre de loin, je vis alors, à plus d'une centaine de mètre de moi, le village que je cherchais, je l'avais trouvé enfin ! J'accélérais alors le pas pour y arriver le plus vite possible, j'avais senti que quelque de mauvais rôdait non loin du lieux.

Une fois rentré dans la ville, j'essaya d'interpeller les habitants qui étaient encore dans la ruelle mais personne ne voulais même seulement me regarder, mon apparence était elle si désagréable à voir ? Très vite, à mesure que je m'enfonçais dans la ville, les humains, qui la peuplait ce fit rare voir inexistant dans les rues, la population semblait vouloir fuir la nuit comme si quelque choses s'y cachant les effrayer.

Je commençais à désespèrer lorsqu'un homme, plutôt âgé, m'interpella pour me saluer.

"Bonsoir mademoiselle" me dit-il avec un sourire chaleureu.

Surprise de le voir aussi près de moi sans avoir ressenti sa présence je ne su rien dire au premier abord et resta en le regardant avec mon regard vide habituel.

"Vous vous êtes perdu mademoiselle ? Vous parlez bien japonais ? Car sinon nous pouvons parler dans votre langue si vous préférez." avança-t-il avant que je ne puisse réagir.

C'est alors que je gonfla les joue pour me donner du courage et me remémora les phrases toutes faites que grand mère m'avait enseigne tout en faisant une révérence des plus gracieuses.

"Enchanté, je m'appelle Chloris, je suis désolé de vous importuner, j'aurais besoin de votre aide" ai-je articulé du mieux que je puisse tout en arborant mon plus beau sourire.

Je sortie alors une feuille de mon sac pour écrire ce que je voulais demander.

"Ne vous inquiétez pas, je ne suis pas très à mon aise à l'oral, en revanche, je vous comprends très bien, et étant plus alaise à l'écris je vais vous retranscrire sur cette feuille ce que j'aurai à vous dire pour faciliter la communication.

Tout d'abord, en effet je penses être plus à même de répondre en français vu que cette langue me semble plutôt familière. Ensuite, j'aimerais vous demander la possibilité de m'aider à retrouver une personne qui m'est chère et que j'ai perdu de vu depuis bien des années.

Seriez-vous en mesure de m'aider monsieur ?"


Je tandis alors la feuille de papier au vieille homme pour la lui faire lire puis je resta là à le fixer en attendant ma réponse.


Une femme couleur de lune [PV Chloris] 08/06/2018 Sign2110

Je parle en #cc33ff j'ajoute l'italique lorsque je penses

J'écris:
 


Dernière édition par Chloris Dyodake le Dim 29 Juil 2018 - 17:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Changelin smilodon - Conseiller
John Smith
Race : Changelin
Couleur : #ff6600
Avatar : Lamies (Shakugan no Shana)
Date d'inscription : 29/04/2018
Nombre de messages : 337
Emploi/loisirs : Professeur de Français / Patron du Fior Nadur
Yens : 165

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
John Smith
Changelin smilodon - Conseiller
MessageSujet: Re: Une femme couleur de lune [PV Chloris] 08/06/2018   Une femme couleur de lune [PV Chloris] 08/06/2018 Icon_minitimeVen 27 Juil 2018 - 22:31
Qu'elle étrange jeune fille, elle n'était pas muette, mais elle sorti après m'avoir répondu, une sorte de petit carnet et un crayon pour écrire ce qu'elle désirait me dire. Toutefois, ce fut une aubaine puisqu'elle avait inscrit sur son carnet qu'elle préférait le français au japonais, ce n'était pas un problème au vu de métier de professeur de français à l'université.

John - Très bien, entre donc un instant à l'intérieur si tu veux, il n'y a personne.

Je m'exprimais dans un français courant et articulé également comme à mon habitude. Cependant, elle avait inscrit qu'elle n'était pas très à l'aise à l'oral, peut-être avait-elle quelques soucis au niveau de la diction ou juste du langage. C'était de plus en plus répandu chez les jeunes d'aujourd'hui finalement.

J'époussetais un des tabourets du comptoir et d'un geste le tapotant pour l'inviter à s'y asseoir tandis que j'allais fermer les deux grandes portes pour éviter les courants d'air et me poser derrière le bar. Je ne sais pas ce que cette fille cherchais exactement, mais lorsque je l'ai frôlé en la faisant entrer je n'ai pu ressentir mon instinct animal me la désigner comme l'une de mes congénère.

Toujours dans un bon français je reprenais ensuite avec sourire très doux et avenant.

John - Veux-tu boire quelque chose le temps que nous bavardions ? C'est la maison qui offre ! Entre changelin, il faut se serrer les coudes. Je ne sais pas si tu avais remarqué que j'en étais un, il faut un peu d'entrainement pour que ton instinct te montre ses semblables.

Je la laissais un peu souffler, car visiblement elle n'était venue là à cause du symbole du Sanctuaire que notre peuple connaît normalement qui se trouve dans le "o" de Fior. Elle est jeune et n'a pas dû recevoir ce genre de savoir, ou alors elle était vraiment perdue et plus qu'au sens stricte du terme.

John - Je m'appelle Smith, John Smith. Cet Irish Pub est la façade d'un sanctuaire pour les nôtre. C'est donc avec plaisir que je vais t'aider à retrouver la personne que tu cherches si je le peu. La salle à l'étage spécialement pour les nôtres est à ta disposition et contrairement au bar, elle ne ferme pas, si tu ne sais pas où dormir ce soir, il y a suffisamment de pouf et autres trucs pour dormir.

J'essayais de me montrer le plus avenant et engageant possible, car ce n'était pas souvent que je pouvais à ce point venir en aide aux changelins. Le Fior-Nadur avait bien marché lors de son ouverture pour créer des liens, mais là, il avait une chance de remplir son rôle de sanctuaire si elle le désirait. Cependant, je disais tout cela à grand renfort de sourires pour ne pas lui faire trop peur, car si elle était là par hasard, il était possible qu'elle ne comprennait rien à tout mon charabia de sanctuaire.

John - Enfin.. Je m'emporte un peu, si ça se trouve, tu ne saisi pas tout ce dont je te parle à propos des nôtres. Alors commençons par le début, qui cherches-tu Chloris ?

Bien que je m'exprimais alors en français, je lui retournais sa feuille dans le cas où elle eut envie d'écrire à nouveau sa réponse plutôt que de parler.


Une femme couleur de lune [PV Chloris] 08/06/2018 1556820151-johnsigna
Revenir en haut Aller en bas
Changelin Biche - Civil
Chloris Dyodake
Race : Changelin Biche
Couleur : #cc33ff
Avatar : Emilia [Re: Zero]
Date d'inscription : 21/07/2018
Nombre de messages : 128
Yens : 81

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Chloris Dyodake
Changelin Biche - Civil
MessageSujet: Re: Une femme couleur de lune [PV Chloris] 08/06/2018   Une femme couleur de lune [PV Chloris] 08/06/2018 Icon_minitimeSam 28 Juil 2018 - 14:20
L'homme au grand âge, eu l'air intrigué par ma manière de procéder, hors, l'idée de parler français paraissait lui plaire. Il se mit alors à ce redresser, après m'avoir lu, puis me proposa, en français, d'entrer dans son établissement. Je le suivi tout en le remerciant de manière respectueuse, en faisant une grande révérence.

L'intérieur du bâtiment ressemblait au bar qui existait non loin de notre boutique de fleurs mais son style paraissait très différent. Il dépoussiéra un un grand tabouret proche du bar puis me fit signe de m'y installer pour me proposer par la suite de quoi me désaltérer lors de notre discussion. Continuant dans sa lancé il prononça un mot que je n'avais encore jamais entendu "Changelin". Que pouvait-il bien vouloir dire par là ? Il me précisa également que d'après son instinct animal j'en serai un, ce qui m'intriga de plus bel. Mais avant que je ne puisse répondre à quoi que ce soit il réengagea la conversation pour ce présenter ainsi que son entreprise, c'est alors que je su que ce lieu était conçu pour regrouper les "Changelins" et aider cette communauté, il lui donnait le nom de sanctuaire et me proposa même de dormir à l'étage si jamais je n'aurais nul par où aller cette nuit.

Mr Smith avait l'air d'être heureux de me renconter tout cela, persuadé d'avoir en face de lui une de ses congénères et j'avais peur de le décevoir, ne sachant point ce que je suis... Voyant sûrement que j'étais un peu inquiète de la discussion, il ce calma, me re tandis ma feuille, puis me proposa de lui demander ce dont j'avais besoin.

Je souris alors aimablement, pris délicatement la feuille entre mes doigts puis me mis à écrire de nouveau mais cette fois ci en français.

"Je ne sais point ce qu'est un" Changelin" comme vous l'avez précisé, j'espère ne pas vous décevoir hors je ne me rappelle de rien avant mes 13 ans et ne sais donc pas ce que je suis juste que le français doit être ma langue natal vu qu'elle m'est familière et que je l'a parle ou l'écris plus aisément que le japonais.

Pour la boisson de l'eau me suffira amplement et je vous remercie infiniment de votre hospitalité mais je ne veux pas vous importuner ou vous généré en quoi que ce soit."


Je souris puis pris une profonde inspiration pour écrire au mieux ce que je voulais demander. Je devrais prendre mon courage à deux mains pour retrouver Raphaël.

"Ce que je souhaite vous demander, et j'espère ne pas trop vous déranger avec cela, est si vous connaissez un certain Raphaël habitant dans cette ville ? Je n'ai aucun nom de famille juste son prénom et une description physique de la personne ainsi que celle son "majordome" qui l'accompagne souvent. C'est un homme d'une grande taille, des cheveux légèrement bouclé, d'un blond flamboyant, les yeux bleu, vert, toujours un sourire aux lèvres et très attentionné. Son majordome et tout de noir vêtu, les cheveux tout aussi sombre ainsi que ses yeux.

Je suis désolé de ne pouvoir donner plus de détails, j'étais d'un plus jeune âge lorsque je suis partie sans lui dire un mot et j'aimerais pouvoir le revoir. "


Tout en me pinçant les lèvres, je tandis ma feuille à Mr Smith et attendis avec impatience ma réponse tout en me tortillant les doigts sur les genoux que je venais de croiser après mettre assise sur le tabouret.


Une femme couleur de lune [PV Chloris] 08/06/2018 Sign2110

Je parle en #cc33ff j'ajoute l'italique lorsque je penses

J'écris:
 
Revenir en haut Aller en bas
Changelin smilodon - Conseiller
John Smith
Race : Changelin
Couleur : #ff6600
Avatar : Lamies (Shakugan no Shana)
Date d'inscription : 29/04/2018
Nombre de messages : 337
Emploi/loisirs : Professeur de Français / Patron du Fior Nadur
Yens : 165

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
John Smith
Changelin smilodon - Conseiller
MessageSujet: Re: Une femme couleur de lune [PV Chloris] 08/06/2018   Une femme couleur de lune [PV Chloris] 08/06/2018 Icon_minitimeSam 28 Juil 2018 - 15:05
Elle était perdue avec tout ce que je lui avais sorti, c'était évident, mon dieu johnny quelle idée aussi d'agresser autant une jeune fille à peine arrivé. Comme je le pensais, cela n'avait pas servi à la mettre en confiance, bien au contraire, elle a tout simplement repris sa feuille entre ses doigts pour écrire à nouveau frénétiquement jusqu'à me la tendre de nouveau.

Elle ne savait pas ce qu'était un changelin, comment était-ce possible ? Et c'est alors qu'en poursuivant ma lecture j'ai découvert qu'elle ne semblait plus se souvenir de rien avant ses treize ans. Voilà qui expliquait toute cette histoire. En général les parents expliquent à leurs enfants changelin comment reconnaître les leurs et pour ceux qui en ont la connaissance, comment identifier les symboles ancestraux de notre espèce.

Elle ne semblait rien vouloir d'autre que de l'eau alors j'ai décidé de me diriger vers les portes et de tourner l'écriteau intérieur pour marquer le fait que nous sommes maintenant fermés.

John - Suis-moi, si tu le veux bien, je vais t'expliquer ce qu'est un changelin une fois au deuxième étage.

Je la conduisais ainsi au deuxième étage, dans cette salle tout spécialement aménagé pour les changelins. J'étais très fier de ce que j'avais fait installer, supprimant le troisième étage en ne laissant que les poutres de maintient apparentes pour en faire une salle immense et y installer des arbres en pot et des plantes grimpantes. Tout un tas de poufs ou de bacs remplis de terres ou de feuille et même de sable se trouvaient un peu partout et dans beaucoup de tailles différentes. Je balayais cette pièce du bras devant elle entrant comme pour lui montrer l'étendue de ce qui s'offrait à elle. Si elle voulait piquer une tête, j'avais même des bassins d'eau salée et d'eau douce au cas ou.

Je me suis dirigé vers le comptoir de cette salle pour lui servir le verre d'eau qu'elle m'avait demandé. Tout en finissant de lire ce qu'elle avait écrit sur sa feuille. J'étais peiné de ne pouvoir l'aider, cela était bien trop peu pour pouvoir identifier quelqu'un....

John - Pour ce qui est des changelins, tu m'a l'air sincère quand tu dis ne pas savoir, alors peut-être qu'une démonstration serait plus à propos.

Je me suis transformé en faucon pèlerin devant elle, en profitant pour faire un petit vol entre les poutres avant de revenir me poser et reprendre ma forme humaine. Cela ne faisait que me donne plus envie encore d'aller faire ce premier vol avec Farah lorsqu'elle aurait choisi sa seconde forme animale.

John - J'ai senti que tu disposais du même don. Tu n'es cependant pas obligée de faire une démonstration, c'était pour te mettre en confiance. Pour ce qui est de ce que tu m'as demandé, je saurais trop quoi dire, mais Raphaël est peu commun au Japon. J'esquissais un petit sourire devant l'évidence de cette affirmation. Aussi je suppose qu'il est d'origine française. Il n'y a pas beaucoup de français dans la région.

Je prenais le temps de réfléchir un peu et de la laisser répondre par la même occasion, bien qu'elle n'eût sans doutes envie que d'écrire encore une fois. C'est un prénom français à n'en pas douter, mais de là à pouvoir le retrouver, ce n'est pas forcément très simple. Il n'y avait aucun nom de famille de français qui me venait à l'idée à ce moment-là.

C'est alors que j'ai attrapé la feuille tandis qu'elle l'avait pour relire une chose. "Un homme d'une grande taille, des cheveux légèrement bouclés, d'un blond flamboyant, les yeux bleus-vert" Cela m'évoque bien quelqu'un en fait, mais ce n'était pas possible. J'ai sorti mon portable rapidement et taper machinalement Raphaël De La Roche, pour avoir une image de lui, cet écrivain français dont je suivais activement la carrière de part son talent immense. Je tendais alors la photo du jeune homme vers Chloris pour voir si elle le reconnaissait.

John - Est-ce lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Changelin Biche - Civil
Chloris Dyodake
Race : Changelin Biche
Couleur : #cc33ff
Avatar : Emilia [Re: Zero]
Date d'inscription : 21/07/2018
Nombre de messages : 128
Yens : 81

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Chloris Dyodake
Changelin Biche - Civil
MessageSujet: Re: Une femme couleur de lune [PV Chloris] 08/06/2018   Une femme couleur de lune [PV Chloris] 08/06/2018 Icon_minitimeSam 28 Juil 2018 - 21:32
Mr Smith avait l'air surpris en me lisant, sûrement dû à la partie parlant de mon amnésie et surtout que je ne connaisse pas le Changelin. Je le regarda fixement en attendant une réponse de sa part, c'est alors qu'il ce redressa et ce dirigea vers la porte d'entrée, pour tourner le panneau que ce trouvé derrière celle-ci, puis il me demanda pour la deuxième fois de le suivre au deuxième étage.

Cela m'inquièta un peu, il est rare que je me retrouve seule avec des inconnus qui plus ai des hommes, et grand mère m'avait toujours expliquer qu'il fallait ce méfier mais... J'avais vraiment envie de savoir se qu'il voulait me montrer et... Surtout quel sera sa réponse pour Raphaël.

Je me leva alors de ma chaise pour me diriger vers lui et le suivre en agitant mes mains, stressé par la situation. Je fixais mes pieds tout en avançant marche par marche, le plus calmement possible derrière le vieille homme. Tout à coup il s'écarta, passant sa main devant lui de part et d'autre de la pièce, je passa alors avant et regarda ce qu'il voulait absolument me montrer.

C'était une immense salle empli de végétations, presque comme une forêt, avec deux grands bassins et plusieurs boules de tissu posées ça et là dans la pièces. J'ouvris grand la bouche, voyant la décoration et la hauteur du plafond qui découvrait tout du long des vieilles portes en bois, mais comme à bon habitude mon regard paraissait éteint, je n'ai jamais pu montrer réellement ni ma joie, ni mon étonnement, ni ma tristesse par mon regard. Nombre de personne m'avait surnommé la poupée albinos à cause de cela...

Mr Smith me dit alors qu'il voulait croire en ma sincérité pour ma non connaissance en la chose qu'il m'avait nommé puis choisit, pour me l'expliquer, en me montrant directement ce qu'est un Changelin.

Je le vis avec stupeur et étonnement, s'élancer dans les air puis prendre la forme d'un bel oiseaux,  je me rappelle en avoir déjà vu il y a longtemps lors d'une de mes nombreuses promenades dans la forêt mais j'ai toujours était plus fasciné par les fleurs plutôt que les animaux. Il revint alors à mes côtés puis repris la forme d'hommes qu'il avait juste avant. J'ai souhaité applaudir mais à peine ai-je levé les mains pour agir qu'il repris immédiatement la parole pour m'expliquer qu'il avait senti que j'en étais une mais que je n'avais aucune obligation pour lui montrer mon apparence animal. Il ce lança par la suite dans le sujet "Raphaël" en me précisant que sur le faîte aucunes de mes précisions lui avait inspiré l'idée d'une personne qu'il connaissait mais que pour lui un prénom tel que celui-ci paraissait bien être typé française et qu'il en déduisait que cette homme devait être également français.

J'étais triste d'apprendre qu'il n'en savait pas plus que moi sur la personne que je cherchais, je fis alors la mou et pris une gorgé du verre d'eau que Mr Smith m'avait servi juste avant son envol spectaculaire.

Tout à coup il repris ma feuille qu'il avait posé devant moi puis relu activement et de manière fortement concentré, quelques choses avait l'air de le chiffonné dans ce que je venais d'écrire. Il pris par la suite un objet de sa poche qui n'était autre d'une téléphone portable. Ces petites choses m'on toujours intrigué mais je n'ai jamais pu voir à quoi cela pouvait-il servir d'autre qu'appeler. Il fouilla quelques instants sur son téléphone puis le retourna et me le tandis pour me montrer ce qu'il venait de trouver.

"Est-ce lui ?" dit-il sûr de lui.

Je fixa le téléphone quelques instants pour regardé puis me figea. Des larmes sortirent malgré moi du bord de mes paupières pour couler le long de mes joue, j'ai approché une main de mon visage pour la placer devant ma bouche, c'était bien lui ! J'en suis certaine !

J'agita alors la tête de haut en bas, en gardant ma main devant mes lèvres, pour lui montrer mon approbation, même si, au vu de ma réaction, je suis certaine qu'il avait déjà compris.

J'approcha un doigt du visage sur l'écran pour le toucher et dessiner son contour comme s'il était devant moi.

"Ou... Oui j'en suis sûr c'est lui !" ai-je ajouté d'une voix tremblante. "Où puis-je le trouver s'il vous plais monsieur Smith ?"

C'est alors que je me transforma en Biche malgré moi et sûrement dû à la joie indéfinissable d'avoir enfin pu revoir ce visage. Je m'effondra hors du tabouret où je m'étais assise précédemment, vu que ça taille n'était pas faite pour mon apparence actuelle, et je poussa un petit gémissement tout en cachant mon visage entre mes pattes.


Une femme couleur de lune [PV Chloris] 08/06/2018 Sign2110

Je parle en #cc33ff j'ajoute l'italique lorsque je penses

J'écris:
 


Dernière édition par Chloris Dyodake le Dim 29 Juil 2018 - 17:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Changelin smilodon - Conseiller
John Smith
Race : Changelin
Couleur : #ff6600
Avatar : Lamies (Shakugan no Shana)
Date d'inscription : 29/04/2018
Nombre de messages : 337
Emploi/loisirs : Professeur de Français / Patron du Fior Nadur
Yens : 165

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
John Smith
Changelin smilodon - Conseiller
MessageSujet: Re: Une femme couleur de lune [PV Chloris] 08/06/2018   Une femme couleur de lune [PV Chloris] 08/06/2018 Icon_minitimeDim 29 Juil 2018 - 13:04

Elle a fondu en larme tout en peinant à me répondre et confirmer que c'était bien la personne qu'elle recherchait. Évidemment aux vues de sa réaction, cela m'était apparu comme une évidence qu'il s'agissait bien de la bonne personne ce qui m'étonna au plus haut point je devais bien l'avouer. C'est à ce moment-là qu'elle est alors passée, sans doute sous le coup de l'émotion, sous sa forme animale. C'était une magnifique biche. Elle est donc évidemment tombée de son tabouret ce qui était à prévoir. Toutefois, elle continuait de pleurer tout en se cachant la tête entre ses pattes.

Je l'ai invité à se rendre dans le carré de sous-bois qui me parait bien plus confortable étant donné la nouvelle forme qu'elle venait d'adopter. Elle allait pouvoir s'y coucher si elle le voulait, le temps au moins de reprendre ses esprits. C'est à ce moment-là que je repensais à la toute dernière chose qu'elle m'aie dite et demandé. Est-ce que je savais où trouver monsieur De La Roche ? Bien évidement que non, ai-je pensé alors. Toutefois, il m'est venu une idée des plus intéressantes en tête. Ma petite Taichi Tomoe pourrait facilement me trouver cela en un temps record. Je suis retourné au bar où le portable était resté pour ensuite envoyer un message très rapidement.


Kage Shiina

Aujourd'hui

Salut ma petite hackeuse préférée. J’ai besoin de ton aide pour quelque chose très urgence. Tu pourrais me trouver l’adresse où réside monsieur Raphaël De La Roche à Nakanoto s’il te plaît ?
22:33

Oui, pas de problèmes
22:33 Reçu

Merci beaucoup, il te faudra combien de temps ?
22:33

Peut-être une, voir deux heures max
22:33 Reçu

Merci beaucoup
22:34

Une femme couleur de lune [PV Chloris] 08/06/2018 Esyg


Je suis retourné tout de suite auprès de la jeune Chloris pour lui faire par le plus calmement possible de ce que je venais de faire.

John - Chloris... Chloris... Je ne sais pas où se trouve Raphaël, pas encore en tout cas. J'ai une amie qui est très douée pour retrouver les gens rapidement. Vu qu'on a son nom, il ne lui faudra pas plus d'une à deux heures seulement pour me dire où le trouver à Nakanoto.

J'espérai que mes mots la calme un peu, dans l'espoir qu'elle cesse de se cacher entre entre ses pattes. L'idée était qu'elle puisse se détendre le plus possible. Je suis retourné derrière le bar de cette salle pour allumer les haut-parleurs tout en sélection une musique à tête de forêt de nuit. J'espérai ainsi que cela la calme un peu plus pour pouvoir poursuivre notre agréable conversation.

Je suis revenu près d'elle pour continuer à lui parler et la calmer un petit peu.

John - Vous pouvez vous détendre Chloris, tout va bien aller ici. Vous êtes en sécurité, ceci est un sanctuaire, un lieu où on peut toujours venir pour y être à l'abri.

J'en profitai alors pour passer sous ma forme de faucon pour aller voler quelques instants entre les poutres puis passant par une fenêtre ouverte. Je voulais m'assurer qu'il n'y avait aucun rôdeurs qui ne tournaient autour de l'établissement. Il y avait eu quelques victimes il n'y a pas longtemps et je ne voulais pas prendre de risque pour protéger la jeune femme.
J'allais tout faire pour aider cette jeune femme à retrouver la personne qu'elle cherchait, car de toute évidence, elle semblait véritablement perdue et attachée à lui. Je ne pouvais raisonnablement pas la laisser se débrouiller toute seule. Une fois revenu à ses côtés, je repris.

John - Ne vous en faites pas Chloris, dès que j'ai l'information que nous voulons, je vous emmènerai moi-même auprès de Raphaël.



Dernière édition par John Smith le Dim 29 Juil 2018 - 17:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Changelin Biche - Civil
Chloris Dyodake
Race : Changelin Biche
Couleur : #cc33ff
Avatar : Emilia [Re: Zero]
Date d'inscription : 21/07/2018
Nombre de messages : 128
Yens : 81

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Chloris Dyodake
Changelin Biche - Civil
MessageSujet: Re: Une femme couleur de lune [PV Chloris] 08/06/2018   Une femme couleur de lune [PV Chloris] 08/06/2018 Icon_minitimeDim 29 Juil 2018 - 17:07
Mr Smith, après m'avoir vu me transformer malgré moi, m'invita à me retrouver dans un petit coin de l'étage faisant fortement penser à la forêt qui entourait la ville où nous nous trouvions.

Toute tremblante dû aux émotions, je fis malgré tout l'effort de me lever pour le rejoindre là bas, je me couchais au milieu des fougères, sur une étendue de mousse qui ce trouvais sous grand arbre. L'odeur y était agréable et apaisente, je blottis mon museau contre l'une des mousses humide qui m'entouraient pour me calmer pendant que le vieille homme était reparti chercher son téléphone qu'il avait laissé près du bar.

Quelques instants après son arrivée, j'entendis un petit bruit sortir des arbres, ou plutôt, derrière la végétation, c'était un mélange de plusieurs son qui ressemblaient à ceux que l'on pouvait entendre au sein de la forêt. Je redressais alors une oreille pour mieux écouter la mélodie, puis Mr Smith revint au près de moi pour me préciser qu'il ne savait pas où trouver Raphaël mais qu'il se renseignait activement sur le sujet pour me porter son aide.

Je leva alors la tête pour le regarder puis ouvrais la bouche seulement, lorsque je voulu lui répondre, je réalisais que j'étais dans l'incapacité de lui parler sous cette apparence, j'ai alors décidé de lui répondre d'un petit hochement de tête, puis me redressa pour prendre une meilleure position pour l'écouter mais il était déjà parti loin de moi sous sa forme d'oiseau pour observer quelque chose à la fenêtre qui m'échappais encore.

Redressé sur mes pattes, je fis un petit bruit de souffle avec mes narines pour marquer mon intrigue, je n'ai jamais su comment passer d'une apparence à l'autre de mon propre chef, et donc cherchais encore comment je pouvais bien y arriver aussi facilement que cette homme/oiseau.

Je respirais un grand coup pour me détendre le plus possible, j'étais à deux pas de le retrouver enfin ! Mais... Allait-il seulement me reconnaître ? Après toutes ses années passées j'avais fortement changé, comme tout humain normal. Allait-il me rejeter, m'ignorer, fâché de l'avoir laissé sans un remerciement ? Mes oreilles commençais à baisser peu à peu vers l'arrière à mesure que la tristesse me gagnait à l'idée de ces réactions négatives, tous mes espoirs était entrain de disparaître rien qu'à l'idée que cela soit possible !

Non ! pensais-je

Je secouait la tête pour remettre mes idées en place tout en redressant mes oreilles, je ne pouvais pas prédire ce qui allait advenir temps que je ne l'aurais pas revu !


Une femme couleur de lune [PV Chloris] 08/06/2018 Sign2110

Je parle en #cc33ff j'ajoute l'italique lorsque je penses

J'écris:
 
Revenir en haut Aller en bas
Changelin smilodon - Conseiller
John Smith
Race : Changelin
Couleur : #ff6600
Avatar : Lamies (Shakugan no Shana)
Date d'inscription : 29/04/2018
Nombre de messages : 337
Emploi/loisirs : Professeur de Français / Patron du Fior Nadur
Yens : 165

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
John Smith
Changelin smilodon - Conseiller
MessageSujet: Re: Une femme couleur de lune [PV Chloris] 08/06/2018   Une femme couleur de lune [PV Chloris] 08/06/2018 Icon_minitimeDim 29 Juil 2018 - 17:33
Le temps filait à toute allure tandis qu'elle ne reprenait toujours pas sa forme humaine, si bien que je commençai à me demander si elle savait seulement comment faire. C'était quelque chose de particulier à expliquer finalement, car ne n'est pas comme apprendre à parler ou à courir. Pour ces choses l'imitation est presque suffisante et c'est au final quelque chose d'assez basique comme processus chez un humain.

Pour un changelin en revanche, passer d'une forme à une autre est quelque chose de très naturel, d'instinctuel et en même temps d'émotionnel. Ce n'était pas quelque chose de facile à apprendre à quelqu'un finalement, car cela le point de vue, cela revient à enseigner comment ressentir quelque chose. C'est d'ailleurs pour ça qu'on apprend tout avec nos parents, partageant une forme avec au moins l'un des parents, il peut facilement guider le ressentis et expliquer celui-ci pour apprendre à se transformer.

Malheureusement pour elle, je ne disposais pas de cervidés à mon répertoire de transformation et je ne pouvais pas vraiment lui expliquer comment se transformer à loisir si c'était ce qu'elle souhaitait. Ou tout du moins, ce ne serait pas si simple que ça. Il y a toujours une astuce cependant pour retrouver sa forme que ma grand-mère m'avait expliqué lorsque j'étais encore petit.

John - Chloris, tu vas essayer de te détendre le plus possible et de te concentrer sur ce à quoi tu ressembles lorsque tu es humaine. Tu vas t'imaginer assise par terre et te lever sur tes deux jambes...

C'était un truc vieux comme le monde m'expliquait ma grand-mère. L'idée étant qu'on ne pense jamais à ce à quoi on ressemble lorsqu'on est humain lorsqu'on est sous notre forme animal. Au final cela m'avait toujours bien aidé comme conseil, mais il peut être compliqué de se détacher du monde de sensations particulières que nous apporte notre forme animale.

John - Surtout ne panique pas, tu as tout ton temps. Il faut juste que tu te détendes et que tu penses à ce que tu es, humaine.

C'était finalement une sorte d'exercice de relaxation tout ça, mais ça avait toujours bien marché avec moi. Qui plus est, c'est comme ça que je passais d'une forme à l'autre avec autant de facilité maintenant. Il me suffisait d'étudier ce à quoi je ressemblais, ce que je ressentais sous une forme et à me représenter la sensation en question avec l'image appropriée pour que cela fonctionne. Encore une fois, si elle avait perdu la mémoire de ses jeunes années, cela allait être compliqué de lui ré-expliquer le tout. Le temps avait filé si vite qu'il s'était déjà écoulé pratiquement une heure ou même plus sans qu'elle ne parvienne encore à se retransformer.

C'est alors que j'ai entendu mon portable vibrer sur le comptoir du bar.

John - Je reviens Chloris, ne t'en fais pas, je ne suis pas loin. Lui dis-je avec un sourire affectueux et rassurant.

Je me rendis au comptoir pour regarder ce qu'il en était de mon portable.


Kage Shiina

Aujourd'hui

Salut ma petite hackeuse préférée. J’ai besoin de ton aide pour quelque chose très urgence. Tu pourrais me trouver l’adresse où réside monsieur Raphaël De La Roche à Nakanoto s’il te plaît ?
22:33

Oui, pas de problèmes
22:33 Reçu

Merci beaucoup, il te faudra combien de temps ?
22:33

Peut-être une, voir deux heures max
22:33 Reçu

Merci beaucoup
22:34

Villa Amamiya, au parc, appartient au grand-père, c’est sans doute là.
23:43 Reçu
Une femme couleur de lune [PV Chloris] 08/06/2018 Esyg


Quelle joie que de voir avec quelle rapidité elle a su faire ce que je lui avais demandé, une fois encore elle était épatante.

Je suis tout de suite retourné voir Chloris pour lui faire part de la bonne nouvelle que je venais de recevoir.

John - Chloris, j'ai eu l'information que nous attendions. Je sais où trouver Raphaël De La Roche.
Revenir en haut Aller en bas
Changelin Biche - Civil
Chloris Dyodake
Race : Changelin Biche
Couleur : #cc33ff
Avatar : Emilia [Re: Zero]
Date d'inscription : 21/07/2018
Nombre de messages : 128
Yens : 81

Feuille de personnage
Pouvoirs / sorts / dons:
Objets utilisables en rp:
Chloris Dyodake
Changelin Biche - Civil
MessageSujet: Re: Une femme couleur de lune [PV Chloris] 08/06/2018   Une femme couleur de lune [PV Chloris] 08/06/2018 Icon_minitimeDim 29 Juil 2018 - 18:10
Mr Smith remarqua immédiatement mon incompétence à changer aisément de forme et choisis d'essayer de m'expliquer comment procéder pour y arriver.  Il ce plassa à côté de moi et fit des signes avec ses mains tout en me disant qu'il me fallait me détendre, et penser à mon apparence humain tout en me redressant sur mes pattes arrière. Ce n'était pas quelque chose d'aisé pour moi vu que je ne me regardais que très rarement dans cette forme, je pensa malgré tout qu'il fallait que j'essaye de me concentrer, il fallait à tout pris que je reprenne mon apparence humaine pour être prête à revoir mon prédateur.

Je ferma donc les yeux, en étant sur mes genoux, puis me concentra sur cette robe que ma grand mère m'avait cousue de ses propres mains pour fêter le choix de mon nom de famille, cette magnifique robe sombre mais à la fois transparente, couverte d'étoiles et ce finissant en plusieurs petits jupons plissé ce qui lui faisait prendre du volume, puis je repensais à moi, devant mon miroir portant cette robe.

J'entendis le téléphone du vieille homme vibrer mais préférais rester concentrer sur mon apparence alors je ne sourcilla point.

Je me focalisa de nouveau sur cette pensée de moi portant la robe devant le miroir,  tout en me redressant peu à peu sur mes pattes je remonta mon corps par la même occasion dans l'image qui apparaissait devant mes yeux clos, je vie mes longue jambes fine et pâle puis la robe taillant bien mon corps et mettant à perfection en valeur mes courbes, les bras le long de ma robe était de la même teinte de le reste de ma peau, recouvert de longue manche sombre traînant presque jusqu'au sol, puis enfin j'arrivais à mon visage, j'étais presque totalement levé sur mes pattes arrière, un visage fin, enfantin paraissant toujours 16 ans depuis que je les ai, des lèvres généreuses, roses, de grand yeux de biche violet comme les fleurs de cosmos et mes longs cheveux blanc immaculé descendant jusqu'à mes reins.

J'entendis alors Mr revenir vers moi d'un pas décidé et me dire qu'il avait peut-être trouvé où ce trouvait mon prédateur, lorsque j'ouvris les yeux il était devant moi à ma hauteur. Je regardais mes mains, ces mains si pâles et si humaine... Oui j'avais enfin réussi à décider de ma transformation !

"Oh !" ai-je crié en observant ma main.

Puis le regardant de nouveau je réalisa ce qu'il venait de me dire ! Un sourire timide ce dessina sur mon visage, je m'empêchait de pleurer, et pris ça main pour le remercier avec joie la serrant contre ma poitrine.

"Ah c'est vrai !? Merci ! Merci infiniment !" puis le regardant fixement je lui demanda la voix tremblante "Où est-il ?que je puisse le retrouver de ce pas !" ajoutais-je toute frétillante.


Une femme couleur de lune [PV Chloris] 08/06/2018 Sign2110

Je parle en #cc33ff j'ajoute l'italique lorsque je penses

J'écris:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une femme couleur de lune [PV Chloris] 08/06/2018   Une femme couleur de lune [PV Chloris] 08/06/2018 Icon_minitime
Revenir en haut Aller en bas
 
Une femme couleur de lune [PV Chloris] 08/06/2018
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Baignade nocturne [ Pv Sky ][Hentaï]
» [UploadHero] La Septième compagnie au clair de lune [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Knights RPG :: Hors RPG :: Le centre de Nakanoto :: Restaurants & bars-
Sauter vers: